Manouedith et ses passions

20 juin 2022

Ukraine, l'envers de la médaille !

Plus d'un mois s'est écoulé ! De moins en moins de nouvelles de nos ukrainiennes. Aux dernières nouvelles,  Karina travaille 20 heures par semaine au  MacDo du coin à l'arrière des salles, elle  fait le ménage, récure, frotte, et ne parle pratiquement à personne, n'avance absolument pas  dans  l'apprentissage de notre langue. Le soir elle rentre très fatiguée. Alors que je lui avais donné tous les conseils nécessaires pour qu'elle progresse dans notre vie française. C'est comme elle n'a pas continué ses visites chez le vétérinaires. Les premières semaines je lui apportais son courrier et je traduisais avec elle. Jusqu'à cette dernière semaine, j'avais le lycée qui me téléphonait régulièrement pour lui transmettre les informations que je lui traduisais, maintenant ce dernier étant centre d'examen, l'école est finie ! Ma porte lui étant toujours ouverte, jamais elle n'est revenue. J'ai eu également d'autres retours de familles accueillantes comme nous. Toutes ont comme moi un goût amer sur ces échanges, qui en réalité n'ont été qu'éphémères. Pour nous un mois.

Plus d'un million d'Ukrainiens de retour dans leur pays depuis le début de la guerre - HCR | ONU Info

Au delà des frontières. La France est connue comme étant une terre d'accueil qui aide beaucoup les gens déplacés et comme partout, il y a les personnes qui reconnaissent ce que nous faisons pour eux et les autres ! Beaucoup ont pensé que notre pays était un Eldorado où l'on pouvait vivre facilement et toucher des indemnités. Mais aussi ce "beaucoup" n'ont pas voulu accepter nos lois nos coutûmes et saisir la chance qu'ils avaient de se retrouver dans notre pays et de profiter d'argent que nos propres compatriotes n'ont pas. Ils sont arrivés au pire moment de notre situation financière à tous. Toutes les promesses gouvernementales ont suivi très très lentement. Nous les familles d'accueil, nous savions qu'il allait falloir compter sur nous même, néanmoins nous pensions avoir une aide administrative par notre préfecture. A deux reprises j'ai eu besoin de téléphoner à ma préfecture à chaque fois il m'a été répondu : " regardez sur le site et débrouillez-vous ! Je savais depuis toujours que l'administration française était compliquée et longue. Avec cette expérience je  confirme.  En revanche dans chaque administration, de la ville moyenne dont j'appartiens,  j'ai rencontré des intervenants sensibles et bienveillants pour me diriger où il fallait. Pour eux aussi, cela n'a pas été simple d'incorporer du jour au lendemain ces nouveaux arrivants à qui on a promis monts et merveilles.

Au bout de quelques semaines on s'est aperçu que lesPin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags personnes arrivées chez nous, pour la plupart étaient arrivées avec leur voiture sans assurance !!! Ils avaient passé les frontières sans aucun contrôle, alors qu'encore 15 jours avant, tous les  français qui devaient se rendre à l'étranger devaient fournir un PASS SANITAIRE ou un test COVID de moins de 78 heures. Eux sont  arrivés sans ! Comme ils sont partis en catastrophe, certains n'ont pas pris les carnets de santé avec les vaccinations à jour de leurs enfants. Impossible de contacter le médecin qui les suivait, lui aussi a émigré.

Pin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags

En Ukraine ils n'ont pas les mêmes obligations que nous. Beaucoup de choses s'achètent à l'aide de bakchichs même dans les écoles pour avoir un bon professeur. Petit exemple, un jour elle est rentrée à la maison en me disant "comment faire pour faire refaire les dents de ma fille qui sont de travers", des amis ukrainiens que j'ai rencontrés m'ont dit qu'en France c'était gratuit !!! Déjà j'ai essayé de lui expliqer que les frais d'orthodonties sont effectivement pris en charge par la sécurité sociale et notre mutuelle quand on fait les démarches pour nos enfants entre 12 et 16 ans, tout en ayant une petite contibution parentale semestriellement.  Je lui ai fait remarqué que sa fille avait dépassé l'âge limite qu'il faudrait qu'elle attente que sa situation financière soit stable  pour le faire.

Pin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags

Parmi mes conseils, je lui avais dit de commencer à tenir un budget car les aides ne seraient pas éternelles et que la vie est chère surtout en ce moment. Que sa voiture un SUV pas de première jeunesse, allait devoir se chausser de pneux neige dès le 1er novembre (obligation dans notre département) et que les pneux ne sont ps donnés. Qu'elle essaie d'économiser ses déplacements, car pour un oui ou un non elle se rend à Chambéry plusieurs fois par semaine alors que cette ville est à  100 kilomètres aller et retour de chez nous. Le gazoil lui aussi est de plus en plus cher (à deux reprises, nous lui avons fait le plein). Tous ces petits détails, pour nous ne sont pas négligeables. Et j'en passe. 

Pin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags

 

Nous avons appris d'autres soucis dans d'autres familles ayant accueilli des mamans avec de jeunes enfants. La violence sur les enfants est autorisée dans leur pays. A plusieurs reprises des voisins ont appelé la gendarmerie.

Pin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags

Alors, oui notre bon coeur, a été mis à dure épreuve auxquelle nous ne nous attendions pas, je ne regrette rien, mais il nous reste quelques interrogtions et je ne suis pas la seule à dire pareil, car ce n'est pas si simple que cela. Je pensais que nos relations s'enrichiraient au jour le jour, mais je me suis trompée. Nous habitons sur le même continent mais nous n'avons pas la même façon de vivre. Je pensais naïvement que quand nous arrivions dans un pays et que dès le début nous disions ne pas vouloir en repartir et nous y installer  ;  dès le début nous devions respecter les habitudes et les lois de ce pays, afin de nous intégrer plus facilement et surtout tout faire pour apprendre le français. A deux reprises elle a refusé les cours de Pôle emploi parce qu'ils n'étaient pas rénumérés et qu'à son âge c'était trop intensif.

Pin's de l'amitié drapeaux France-Ukraine Flags

Alors voyez-vous, j'aimerai avoir d'autres retours de famille ayant accueilli des déplacés d'Ukraines. N'hésitez pas à m'écrire en mode privée par l'intermédiaire de canalblog.

Posté par manouedith à 18:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 mai 2022

NOTRE EXPERIENCE UKRAINIENNE

 

Drapeau Ukraine Combinée Avec Le Drapeau France Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 56720358.

 

Il y a un mois, je vous parlais de l’arrivée de Karyna et Sofiia, deux ukrainiennes qui se sont enfuies de leur pays, après avoir passé les premiers jours de guerre dans le métro.

a girl of three years in the national Ukrainian clothes in a wreath of flowers, leaves and berries on the porch of an authentic Ukrainian house. ethnographic festival, summer, Ukraine - 45096801 

Elles sont restées chez nous un mois. Avant d’emménager dans un appartement gracieusement mis à leur disposition par un des rares Maires de notre région sensibilisé par ce qui arrivait à 2.000 kilomètres de chez nous. Ce Maire généreux, est un  homme qui a le sens du partage, puisque lui-même et sa femme ont adopté deux enfants de l’autre bout du monde. Un Maire qui comme nous a beaucoup voyagé dans le monde entier et qui sait faire la part des choses, et constater, combien nous avons de la chance dans notre pays d’avoir tout ce que nous voulons. Même si en ce moment, la situation économique n’est réjouissante pour personne. Nous sommes quand même un des seuls pays au monde à avoir autant d’assistanat permanent pour les plus démunis. Malheureusement, avec cette expérience, j’ai pu constater la mesquinerie des gens qui nous entourent.

 Couronne ukrainienne avec fleurs artificielles "Bleue et jaune" : Amazon.fr: Beauté et Parfum

Mais revenons sur ce mois de partage, d’échange qui n’a pas toujours été facile à cause de la barrière de la langue, l’éducation différente de la notre et surtout nos façons de faire tellement à mille lieus des leurs. Pourtant me direz-vous, ce sont des personnes à l’apparence comme nous. Oui, c’est vrai, mais déjà, chaque humain est différent, leur pays est un pays corrompu, tout se règle avec des pots de vin et surtout aucune règle, aucune loi qui protège comme chez nous. En peu de temps, j’ai réalisé qu’en fait, c’est nous qui sommes les moins libres, avec toutes les règles que nous avons.

Les Ukrainiennes, fières de leurs origines, le montrent avec style 

Par exemple, elles ont fait 3.000 kilomètres très rapidement, en traversant plusieurs pays : La Moldavie, pays qui leur ressemble un peu, ensuite la Hongrie, le dépaysement commence à se ressentir, l’Autriche et la Suisse. Pas le temps de faire du tourisme dans ces trois pays déjà plus modernes. L’arrivée en France, ce grand pays, qui aux yeux des autres, est un eldorado  tellement conté par tous. Le pays des droits de l’homme ! La terre d’asile dont on  rêve ailleurs !

 Fleur jaune Ukraine : le tournesol est la fleur nationale - Breakflip Awé - Vous avez une question, on a la réponse

Déjà, sur votre territoire, c’est bizarre m’a t’elle dit : Chez vous les panneaux  de vitesse de circulation changent toujours, il y a partout des inscriptions, alors nous qui ne parlons pas votre langue et surtout que notre alphabet n’est pas le même il n’a rien à voir avec le votre, alors, on y comprend rien. Mais on continue à foncer en essayant de ne pas aller trop vite et surtout ne pas se faire arrêter. Ceci dit depuis notre départ toutes les frontières se sont ouvertes sans aucun contrôle. J’avoue quand elle m’a raconté ça, je me suis dit : quand je pense que cela fait deux ans que l’on nous « bassine » avec la COVID et le pass sanitaire partout même aux frontières ». Par miracle la guerre est arrivée et la COVID s’est envolée, pourtant,  neuf jours avant, le pass sanitaire  était obligatoire partout ! Ne cherchons pas à trop comprendre, d’autres absurdités n’ont pas finies de m’interpeller.

 Couronne ukrainienne avec fleurs artificielles "Bleue et jaune" : Amazon.fr: Beauté et Parfum

En arrivant chez nous en visitant, l’étage que nous leur avions consacré, un grand sourire a éclairé leurs deux visages. Au début je pensais recevoir une maman et son enfant, à mes yeux je voyais l’enfant jeune, un lit d’enfant est en permanence dans une de mes chambres, pour moi ils occuperaient une pièce et la salle d’eau attenante, je voyais une famille arriver par un moyen de locomotion comme le train ou le bus. Jamais je n’ai pensé qu’elles pourraient arriver en voiture. En plus une maman et une jeune fille de 16 ans, un chat un hamster et une voiture remplie. Tout de suite, je leur ai dit : Je vous consacre tout l’étage, comme cela Sofiia aura sa chambre et son intimité, il y a même une télévision, même si elles ne comprennent pas le français elles iront sur LCI pour avoir des images de leur pays.

 Ukraine Collage Art, Épée de motif de fleurs de plantes, arrangement floral, fleur png | PNGEgg

Il y aura le grenier pour entreposer leurs affaires et ne pas encombrer leur chambre. Les seuls impératifs pour lesquels j’ai insisté lourdement dirons-nous, c’est de bien fermer la porte, à chaque fois qu’elles sortiraient de la chambre  où résiderait Mademoiselle Jasmine, magnifique chatte  de race Scottish Fold, car je ne voulais pas interdire l’autre partie de la maison à notre Igor, le connaissant, l’odeur d’un congénère risquait de le rendre un peu plus curieux.  Il ne fallait absolument pas que les deux chats se rencontrent. En un mois de temps, les consignes ont été respectées sauf une fois, tôt le matin Mademoiselle a voulu inspecter l’étage d’en dessous. Très vite elle est montée sur mon bureau et a grogné quand elle a vu apparaître subitement  notre chat. Nous n’étions pas encore levés, nous n’avons rien entendu, rien vu. Au petit déjeuner à l’aide du traducteur, Karyna nous a raconté la rencontre de l’invitée et du maître de la maison ! Inutile de dire qu’elles ont redoublé d’attention ; plus jamais cela ne s’est reproduit.   

 

 Karyna et Sofiia se sont comportées pendant tout leur séjour comme deux hôtes parfaites. Elles partageaient nos repas, elles félicitaient sans arrêt Marc : tout était délicieux. Elles se sont occupées  de l’entretien du deuxième étage, de leur chat et de leur hamster que j’ai rarement vu. Pendant tout leur séjour, j’avoue que mes repas étaient un peu écourtés, ou refroidis, car c’est le moment où nous avions de grandes questions à nous poser entre nous. Car recevoir des déplacés cela veut dire aussi s’occuper de leur intégration et surtout des démarches multiples qu’ils ont à faire pour être en règle avec l’administration. La guerre n’avait qu’un mois, le gouvernement français avait annoncé dans l’urgence des accueils  des mesures à leur intention, mais comme vous le savez il faut un certain temps aux administrations pour tout mettre en place. Ce qui est normal, mais ce que ne comprennent  pas toujours les étrangers. Ils ne savent pas qu’en France, mais s’en rendront compte très vite, que les promesse arrivent mais pas tout de suite, il faut que tout se mette en place. A plusieurs reprises j’ai tempéré les ardeurs de Karyna, qui ne comprenait pas toujours les lenteurs administratives de notre pays, qui est réputé pour cela depuis toujours. Un certain président avait dit qu’il allait y remédier. Mais je peux vous affirmer que nous en sommes encore loin.

Des tournesols, la fleur nationale si l'Ukraine, sont vus placés à la porte de l'ambassade de Russie à Washington, États-Unis, 7 mars 2022 REUTERS/Kevin Lamarque Photo Stock - Alamy 

Néanmoins, j’ai toujours été ou presque bien reçue téléphoniquement par les employées, qui comprenaient la situation compliquée pour nous mais aussi pour eux. Car tout ce que l’on raconte dans les médias ce n’est pas toujours vrai. Jamais je n’ai autant téléphoné à Pôle Emploi, la sécurité sociale et j’en passe. Comme on nous avait dit qu’il fallait s’inscrire sur le site du gouvernement, qui transmettrait aux préfectures, je pensais que l’on nous contacterait pour nous proposer des personnes déplacées. J’avais tout faux, jamais la préfecture ne m’a proposé qui que ce soit, ni ne m’a aidée à l’intégration. Quand vous téléphonez  à la préfecture on vous dit : « allez sur le site et faites vos démarches par Internet » 

 Forme de coeur dans les couleurs du drapeau ukrainien des fleurs de pansy bleu et jaune (Viola cornuta), symbole de solidarité avec l'Ukraine pendant le Th Photo Stock - Alamy

 Vous devez faire face également à la curiosité malsaine de certaines personnes de votre village qui ont appris par le journal local que nous recevions des ukrainiennes. Le premier week-end, je n’ai jamais vu autant de personnes passer devant chez nous, s’arrêter et tourner autour de la voiture de Karyna. Par souci de correction et surtout pour être en règle avec notre mairie, j’avais prévenu notre maire, qui a voulu nous recevoir et nous faire passer dans le journal régional deux fois, la première fois, pour soit disant donner des idées aux autres habitants, ce qui n’a pas remporté l’effet souhaité. La deuxième fois pour montrer leur arrivée. Dès le début je n’étais pas favorable à cette publicité, pour moi inutile. Une seule fois Karyna a voulu demander un bon d’essence à la mairie puisqu’on lui avait dit de ne pas hésiter si elle avait besoin de quelque chose. Je n’étais pas favorable à cette demande car je savais très bien la réponse qu’elle allait obtenir : « Non, ici on ne donne pas de bons,   les trains sont gratuits pour vous ». Sauf qu’il y a des démarches qui ne peuvent pas se faire par le train. A la campagne si nous n’avons pas un moyen de locomotion rien ne peut se faire. Et des démarches avec sa voiture elle en a faites tous les jours à la grande ville voisine pour demander les aides et promesses qu’elles devaient obtenir, chercher du travail, inscrire sa fille au lycée et là aussi j’en passe et elle ne mettait pas d’eau dans sa voiture, heureusement que nous étions là.   

Les tournesols ukrainiens, riches en symboles - Le Temps 

Depuis 15 ans que nous sommes dans le village, nous sommes très discrets, nous ne faisons pas parler de nous et nous ne connaissons presque personne. Cette expérience a eu une seule action positive qui nous a énormément touchée. Un soir une voisine habitant trois maisons plus loin, avec qui nous n’avions jamais eu l’occasion de parler est venue frapper à notre porte et nous offrir une douzaine d’œufs de ses poules pour nos ukrainiennes. J’ai trouvé ce geste vraiment sympathique et cela m’a réconforté de voir qu’il y a encore des gens gentils, discrets et solidaires.

 Mais malheureusement, il y a aussi les autres, et ils sont nombreux, qui m’ont reproché de ne pas avoir fait pareil pour d’autres immigrés. Qu’en France il y a des malheureux, et que le gouvernement n’en fait pas autant etc.. etc… A chacun j’ai répondu : « je vous souhaite simplement que cette situation ne vous arrive jamais. Parce que voyez-vous, ici dans cette région comme dans d’autres, en 1940, les gens n’ont pas eu à se sauver de la même façon que les ukrainiens du jour au lendemain en partant sur les routes et sous les bombes. Nous, nous venons du Nord de la France, nos parents et nos grands-parents nous ont raconté leur exode dans le sud de la France et ont été très heureux de rencontrer des gens qui les ont hébergés pendant plusieurs mois et leur ont donné à manger ; alors que d’autres sont morts sous leurs yeux. C’est dommage que l’on ne véhicule pas plus ce genre de malheur vécu chez nous, il n’y a pas si longtemps que ça. Mais c’est connu : cela n’arrive qu’aux autres. Et pourtant, nous n’avons jamais été aussi près d’une troisième guerre mondiale.

Résultat de recherche d'images pour "fleur ukraine" 

Malgré tout cela, nous ne regrettons pas notre expérience, nous avons fait ce que nous pouvions pour qu’elles soient heureuses et reprennent espoir chez nous. Pourtant il y a eu le premier dimanche qu’elles étaient là : le massacre de Boutcha, village à 7 kilomètres de chez elles. Ce dimanche là, je n’avais pas regardé les informations, elles, elles avaient vu, et ne me l’avaient pas dit, J’ai retrouvé la maman prostrée, ayant mal partout, ayant froid,j’ai été obligée de réconforter, de lui faire des tisanes, de ressortir des couvertures et je n’ai compris que le lendemain en apprenant la nouvelle.

 Comme disent certain jaloux, ils ont les soins gratuits, le train gratuit, des allocations spéciales, (sauf qu’ils ne les touchent que plusieurs semaines après, en attendant ils sont sans un sou)  et en plus, ils ont le vétérinaire gratuit.

A ceux là particulièrement je vais leur apprendre pourquoi le vétérinaire est gratuit et il faut le savoir. Tout simplement parce qu’eux contrairement à certains français qui abandonnent leurs animaux la veille des vacances ; eux, partent avec leur compagnon à 4 pattes. Chez eux cela ne se fait pas de les abandonner ou alors contraints et forcés certains les ont laissé derrière eux car  le moyen de transport qu’ils empruntaient pour se sauver ne les acceptait pas à bord.

Portrait De Fille Ukrainienne Avec Des Fleurs Dans Ses Cheveux, Sourire Sur Jour De L'indépendance Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 31385300. 

Il faut savoir qu’en Ukraine et dans les pays du Maghreb, il y a encore la rage et que les animaux ne sont pas vaccinés. En France nous ne l’avons plus depuis les années 1960 et croyez moi, je m’en souviens pour l’éradiquer cela n’a pas été simple. Si nous avons encore quelques cas, c’est uniquement par des animaux qui viennent de ces pays là. Alors, nous devons être vigilant, c’est une maladie que les humains peuvent attraper et elle est mortelle. Quand vous hébergez un  étranger avec un animal renseignez-vous. Evidemment pour nous, il fallait réagir tout de suite, Scott est petit et Igor n’avait plus son vaccin à jour. La prise en charge est pour 6 mois, Karyna devra chaque mois venir chez le vétérinaire pour une surveillance médicale de son chat, la rage peut incuber pendant 6 mois, à terme il sera vacciné Il n’était pas non plus identifié, Après cette  première visite, Jasmine est repartie avec sa puce dans le cou. Le lendemain Igor recevait à nouveau son vaccin contre la rage, évidemment pour nous, ce n’était pas gratuit ! Il est bon de savoir, qu’un cas de rage qui surgit dans un endroit, aussitôt, on euthanasie tous les animaux domestiques non vaccinés dans un certain rayon d’environnement.

 Guerre en Ukraine - Agir au sein de la métropole clermontoise | Clerm

Chaque semaine, elle allait au secours catholique, pour recevoir de la nourriture dont indirectement  nous avons bénéficié. J’ai appris à Karyna à faire attention aux dates de validité surtout pour les produits frais (sauf les yaourts qui peuvent être mangé pendant 8 jours après) et surtout le poisson. Pour le lait, j’utilisais le lait rapporté avec une date proche et je mettais de côté, l’équivalent de mes bouteilles d’avance que je possédais dont la date allait deux mois plus loin, qui pourrait lui servir quand elle allait avoir son appartement. A plusieurs reprises elle a ramené des gâteaux secs avec la date butoir de décembre 2021. Mais le comble de tout, c’est la fois où elle a rapporté un melon complètement pourri dont j’ai reconnu l’odeur sans le voir, depuis mon entrée. Je trouve un peu léger que la personne qui lui a mis dans son sac ne l’ait pas jeté directement ! Cette personne, l’aurait-elle mangé ?

 Jeune ukrainienne dans un champ de tournesols qui tient un drapeau ukrainien.

Plus les jours se sont écoulés, plus nous sommes devenus proches. Toujours avec le traducteur Google, nous en apprenions plus sur l’une et l’autre. Parfois la traduction était fantaisiste et nous partions dans des fous rires spontanés. Elle cherchait du travail, mais ne sachant pas parler notre langue, très vite l’objectif a été d’obtenir des cours de français avec Pôle Emploi pour Karina. Elle les commencera le 12 mai prochain. Pour Soffia, elle a un avantage sur sa maman, c’est qu’elle parle couramment l’anglais. Néanmoins, très vite elles ont fait connaissance de 4 ukrainiennes arrivées dans la région, elles se sont rencontrées et ont échangé leur savoir sur les endroits qui les aidaient ce qui a été très bénéfique pour elles et surtout pour moi.

 Par exemple, une chose à laquelle je n’avais pas pensée jusqu’au jour, ou elle m’a dit qu’un matin elle a croisé en voiture un automobiliste qui venait de se prendre un cervidé et que ce dernier avait été déporté vers leur voiture. Elle m’a avoué que sur le sol français elle n’avait pas d’assurance. Heureusement il n’y avait pas eu de dégâts ni corporels ni matériels.  Aussitôt, je me suis mise en recherche d’un assureur. Rien ne semblait couvrir ce sujet. Quand j’ai regardé sur Internet je n’ai rien trouvé, j’ai posé la question à mon assurance sans résultat. Le nombre de papiers à joindre à toutes demandes de changement de carte grise est tout simplement impossible pour les ukrainiens partis en catastrophe. De son côté la solution est venue d’une amie ukrainienne qui a cherché comment faire pour elle. Le lendemain, nous avions la réponse. Son cas n’étant pas isolé, il faut se rapprocher du bureau des douanes le plus proche de l’endroit où vous vous trouvez  et aller aux heures d’ouverture chercher une attestation d’assurance au tiers, donnant le droit de circuler avec la voiture pendant un mois et renouvelable une fois. Après, je ne sais pas comment il faudra faire. En attendant, je suis rassurée. A chaque chose sa solution momentanée.

 Jolie tradition ukrainienne

Un autre problème a été soulevé. Dans la précipitation de leur départ vers un abri, Soffia a oublié ses lentilles de contact, le produit pour les nettoyer et ses lunettes. Quand elles en sont sorties, il a été impossible de retourner les chercher, le pont qui reliait l’endroit de leur maison à la station de métro avait sauté. Sur le chemin de l’exil, elles ont pu acheter une paire de lentilles de contact dans un super marché, sans produit et elle les a gardé pendant un mois. Quand elle m’en a parlé tout de suite nous sommes allés chez un opticien pour réparer cette grave erreur qui aurait pu lui coûter la vue. Alors, voyez vous tous les bien-pensants qui trouvaient que nous en faisons trop pour eux, qu’auriez-vous fait à leur place ?

Le jour de Pâques, nous recevions mes enfants et deux de mes petits enfants.

Nous leur avons fait partager notre repas de famille et nos coutumes. Une journée ensoleillée et loin des bruits de bottes.

Un garçon ukrainien souriant de 4-5 ans, dans une chemise brodée avec une fleur de tournesol dans sa main, avance. Éducation patriotique. Symbole de l'Ukraine Photo Stock - Alamy 

C’est ainsi que le mois s’est écoulé. Le jour tant attendu est arrivé. Un samedi nous avons rejoint le maire de la commune bienfaitrice qui leur a remis la clef de l’appartement qui allait ouvrir un nouveau chapitre de leur vie. Tous les conseillers municipaux étaient présents, tous avaient œuvrés pour aménager l’appartement de fonction de l’ancienne école du village. Monsieur le Curé était de la partie, car avec ses paroissiens il avait réuni une somme d’argent pour leurs premiers besoins.  Deux dames polonaises parlant une langue qu’elles comprenaient se sont mobilisées pour reprendre le flambeau sur place et palier les impératifs des premiers jours.  J’avais invité la jeune femme que j’avais connue sur Facebook, qui de son côté a installé plusieurs ukrainiennes dans la région et se dévoue sans arrêt pour leur bien être. Du fond du cœur, je remercie toutes ces personnes bienveillantes.

 https://www.lalibre.be/resizer/PesviP-Cd7aAiJwgg2XvviZ0iNA=/768x512/filters:quality(70):format(jpg):focal(1275x858:1285x848)/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/ipmgroup/FXNLKEWAKJHJNLCUP3UJOJCRNY.jpg

De notre côté, nous continuons a les épauler, je m’occupe toujours de leurs papiers, nous leur rendons visite plusieurs fois par semaine. Sofiia a fait sa rentrée scolaire dans un lycée de notre grande ville voisine. J’aimerai trouver une enseignante de français qui pourrait lui donner quelques cours de français gratuitement, pendant les grandes vacances afin qu’elle reprenne la rentrée de septembre avec un niveau convenable pour passer l’année scolaire 2022/2023 dans de bonnes conditions, elle rentrera en première. C’est une jeune fille sérieuse, bûcheuse et très bien élevée.

L’objectif de Karina qui à part son fils et sa belle fille restés au pays, plus rien ne la retient en Ukraine son souhait est de rester en France.  Elle est heureuse d’avoir pu sauver sa fille de la guerre et de lui permettre d’avoir une vie heureuse loin des bombardements. Une nouvelle vie s’ouvre à elles et nous leur souhaitons que du bonheur dans notre pays.

 Ukraine - Paperblog

C’est ainsi que se termine notre aventure ukrainienne, que nous ne regrettons pas, nous sommes heureux d’avoir pu donner un peu de notre cœur, de notre temps et de notre partage.

  

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 17:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 avril 2022

Mars l'espoir revient. Que d'évènements depuis le début février.

Mars se termine et nous terminons ce mois avec deux belles nouvelles.

Comme je vous le laissais entendre dans mon dernier billet. Nous avons repris un petit chien.

 

Voici "SCOTT", il est né à l'autre bout de notre département le 29 novembre 2021.

1 9 MARS 2022

Il est arrivé chez nous le 8 mars 2022, trois jours après le départ de notre Myrtille. Un chien ne remplace pas un autre. Tous les jours je pense encore à ma si gentille spitz nain. Je n'ai pas voulu reprendre la même race et pourtant j'ai beaucoup de mal de parler de SCOTT sans parler au féminin. Je regarde encore les spitzs avec envie. Mais ce nouveau compagnon me donne tout l'amour dont j'ai toujours besoin. Il est pot de colle et ça j'aime, facétieux, intélligent, vif et je n'ai pas encore tout observé ; mais déjà, il prend beaucoup de place dans nos vies. Chaque soir, il dort dans son parc fermé pour  ne pas qu'Igor l'ennuie au cas ou ; mais petit à petit,  ils se reniflent, se bisouillent du bout de leur museau, se respectent mais c'est quand même Igor qui est le chef, quelques petites claques innocentes avec sa patte ont remis la hiérarchie en place. Quand nous sortons, nous l'emmenons, il commence à marcher en laisse, mais il est heureux de retrouver son sac au bout d'un certain temps.

2

Deuxième expérience : Une nouvelle aventure.

Sur mon dernier billet, je vous ai aussi laissé entendre que nous allions ouvrir nos portes à une maman ukrainienne et à son enfant. Pour moi, c'est tout à fait normal, de nombreuses fois dans ma vie j'ai accueilli des étrangers. Ma porte a toujours été ouverte pour tous. Ma devise, n'est-elle pas :

AIMER DONNER PARTAGER

https://static.lexpress.fr/medias_12389/w_1911,h_1434,c_crop,x_137,y_0/w_640,h_358,c_fill,g_center/v1648320552/une-femme-serre-son-enfant-alors-qu-elle-tente-de-monter-a-bord-d-un-train-au-depart-de-lviv-dans-l-ouest-de-l-ukraine-en-direction-de-la-pologne-le-3-mars-2022_6343526.jpg

photo prise sur le net.

Quel a été mon agréable surprise, quand deux jours après le début de cette guerre infâme, dans un pays où nous sommes allés.  Petit mari m'a proposé le premier de faire les démarches pour accueillir une maman et son enfant. 

Le 26 février rien n'était encore mis en place, mais tout de suite, nous nous sommes rapprochés de notre mairie pour leur proposer notre idée. Rien n'était encore concret, comme pour le COVID, bousculer les habitudes  et le confort de chacun n'est pas chose facile. Aussitôt nous avons écrit à la préfecture et nous nous sommes mis en rapport sur Internet avec une inconnue de ma région qui avait vécu en Ukraine  et que j'ai rencontré sur facebook, elle avait la même idée que nous, et allait mettre un appartement qu'elle avait à la disposition d'une famille. Tout de suite, nous avons échangé nos idées. J'étais bluffée, cette personne elle même était une jeune maman, qui travaillait et moins disponible que nous.

Guerre en Ukraine : visages féminins de la résistance

Les premières difficultés sont apparues, s'inscrire sur un site en anglais, représentant une carte de la France avec tous ceux et celles qui offraient un hébergement. Notre anglais est plutôt scolaire pour petit mari et inexistant pour moi. Une autre difficulté correspondre avec ces étrangers par WhatsApp, seul moyen. Alors  un après-midi entier à deux nous avons essayé de comprendre comment installer cette application.

Et surtout il allait falloir jongler avec le téléphone et plusieurs applications comme le traducteur en ukrainien

 et nos connaissances informatiques sont plutôt restreintes. Mais quand on veut on peut. 

 

Samsung Internet Browser – Applications sur Google Play

Pour nous c'est sur apple ! Quand je pense que pour nos jeunes c'est un jeu d'enfants !

 

Enfin une fois de plus ma ténacité a payé. Plusieurs échanges avec la jeune femme que j'appèlerai "Sophie" et bingo, hier midi un coup de téléphone nous demandant d'accueillir une maman avec sa fille de 16 ans. Elles avaient été accueillies par une autre personne seule et ce n'était pas facile pour elles. L'avantage c'est que ces deux femmes sont arrivées avec leur voiture, après plusieurs jours de route et 3.000 kilomètres. Elles viennent de la capitale ukrainienne, elles sont traversé l'Ukraine sous les bombes avec la peur au ventre,  pour rejoindre la Moldavie, en roulant sans arrêt. Une de leurs amies, gravement malade leur avait parlé de notre belle région. Le premier jour parait-il elles ne savaient pas où dormir.

Entre temps le week-end dernier, le compagnon d'une de mes filles m'a parlé d'un maire d'un village voisin très impliqué dans le malheur de ces gens, aussitôt le téléphone raccorché, j'ai téléphoné à cette mairie et rapidement j'ai pu échanger avec  ce maire inconnu à moins de 10 kilomètres de chez moi. Et cerise sur le gâteau, c'est un picard comme nous. Alors nous nous sommes très bien entendus.

Un homme portant un grand coeur Photo Stock - Alamy

A 16 heures, elles arrivaient pour nous rencontrer, je peux vous assurer qu'elles sont de vraies débrouillardes, courageuses. Dès les premières secondes, après avoir visité leurs chambres elles nous ont  dit  : c'est super mais :  accepteriez-vous notre vieux chat ainsi que notre hamster. Le chat ne bouge pas depuis qu'il est en France et le hamster est dans sa cage. Sur le coup : oups ! avec notre Igor pas du tout sociable, comment allions-nous faire ?  Très vite j'ai minimisé la surprise,  nous allions trouver une solution, Quand on voit à la télévision , que ces pauvres gens se sauvent avec leurs animaux, bel exemple pour ceux qui les abandonnent sur nos routes ! 

https://cdn-s-www.lalsace.fr/images/138EBE81-5CDB-4234-BF5B-DA010601B63D/NW_detail_M/title-1646304159.jpg

photo prise sur le net

 

Après un si long périple, (chat et hamster nous ferons avec). La solution est assez simple , ayant tout le second étage pour elles, même le grenier, quand elles s'absenteront elles enfermeront les petites bêtes dans le grenier et le reste du temps elles feront attention de bien fermer les portes des pièces qu'elles occupent.

Depuis qu'elles partagent notre vie, nous nous promenons toujours avec notre téléphone portable et nous jouons sans arrêt avec  google traduction, c'est génial, au bébut j'écrivais tout à  la main et maintenant j'arrive en parlant et la traduction est instantanée dans leur langue. Bravo le modernisme.

Google Traduction peut traduire une conversation orale en direct dans plusieurs langues - Blog et actualités

La première chose que nous avons fait, nous sommes allés les présenter à la mairie. Notre maire et son secrétariat les ont bien reçues et leur ont donné la marche à suivre. Comme il semblait qu'elles étaient sur notre territoire depuis 15 jours elles avaient déjà leur titre de séjour, le reste allait suivre, mais tout le monde sait qu'en France les papiers administratifs sont longs ! Je me suis rapprochée de mon maire picard qui tout de suite m'a dit qu'ils étaient en train d'aménaner un local communal dans lequel elles pourraient emménager d'ici  la fin du mois. Je suis admirative par la rapidité pour mettre un local à leur disposition. Ainsi Karina pourra avoir la possibilité de travailler et Sonya qui a 16 ans rejoindra le lycée de Belley.

Fichier:Lycée Lamartine (Belley), septembre 2019 (1).jpg — Wikipédia

photo prise sur le net

 

Ouf, elles vont pouvoir souffler un peu tranquillement. Prochainement elles iront à Lyon pour une réunion régionale leur indiquant les différentes marches à suivre.

Ce matin elles décompresseront un peu , elles ont parfois des moments de tristesse, car le  frère de Sonya est resté dans leur pays pour combattre. Nous allons pouvoir vivre plus sereinement en attendant leur logement. 

 

Alors toutes les personnes qui le peuvent, ouvrez votre porte, car n'oubliez pas qu'avec une guerre à nos portes, un jour nous pourrions être dans le même cas. Tout n'arrive pas qu'aux autres.

Posté par manouedith à 10:24 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 mars 2022

L’Amour pour les chiens. Pourquoi ?

 

Souvent je me suis demandée pourquoi avais-je toujours eu envie d’un chien ?

 Je me l’explique, par le manque d’amour que j’ai ressenti depuis ma naissance et mes divers abandons. Inévitablement cela remonte à mon enfance.

Quand je suis née en 1943, ma maman, ne voulait pas me garder, aussitôt sortie de chez la sage-femme, elle m’a conduite chez une nourrice et j’y suis restée 22 mois.  Bizarre par moment j’ai des flashs, me voyant devant un chenil, où mes parents nourriciers, enfermaient un énorme berger allemand. Est-ce un souvenir ? Ou une association d’idées en voyant les photos de mon séjour à Herblay, chez Monsieur et Madame Parent ?

Chien de berger allemand enfermé dans un chenil Photo Stock - Alamy 

Quand je suis arrivée chez mes grands-parents, il y avait un loulou de Poméranie tout blanc. Il était arrivé chez eux à la débâcle en 1940,  quand l’armée française s’est sauvée face à l’armée allemande. Micky devait être la mascotte d’un régiment passant devant la maison. C’est l’histoire que pépère et mémère m’ont racontée. Il est devenu mon premier compagnon, gentille petite bête qui aimait les enfants. Malheureusement à la fin des années 1940, il nous a quitté.

Spitz allemand : caractère, prix, alimentation, santé | Fiche race chien 

Mes grands-parents, n’avaient jamais vécu sans un chien. Très vite, ils ont adopté « Moumousse » une petite chienne noire et feu de race terrier. Elle avait vu le jour à Avrechy chez une amie de ma grand-mère. Douce, gentille, elle nous suivait partout. Un jour, nous l’avions emmené avec nous ramasser de l’herbe pour les lapins, muni d’une carriole car nous étions loin de la maison. Elle trottait devant nous, minute d’inattention, je ne sais plus ; mais notre Moumousse s’est faite renversée sur la route du retour. Je me revois  pleurant en poussant la carriole, nous l’avions allongée sur le sac d’herbe. Notre vétérinaire la sauvée. Quand je venais en vacances chez eux, elle était contente de me revoir. Jusqu’au jour où je suis partie en vacances en Bretagne avec mes parents et que nous avons reçu la mauvaise nouvelle, Moumousse était partie rejoindre les étoiles.

 Ratier de Prague : caractère et éducation – Ooreka

Cette année là, nous étions à Locquirec, mes parents avaient loué une petite maison, un bien grand mot, à l’époque une remise  aménagée au fond du jardin pour recevoir l’été des vacanciers. C était sommaire, mais elle avait une terrasse sur la falaise, plongeant sur la mer. A marée haute, elle s’échouait à ses pieds, à marée basse, nous empruntions un chemin pour descendre nous baigner et ramasser des coquillages. Chaque jour nous passions devant une propriété où une caniche royale avait donné naissance à plusieurs petits chiots. Ils étaient adorables,  tous noirs et frisés, chaque jour nous nous arrêtions pour les caresser. Au fur et à mesure des jours, avec mes parents nous avons  eu l’idée d’en ramener un. Ces petits chiots pouvaient quitter leur maman à la fin du mois, cela tombait bien, il coûtait 30 francs, (monnaie des années 1950 ; nous avons décidé de mettre chacun 10 francs). Pour rentrer, nous étions en voiture et devions nous arrêter dans la Sarthe chez mes autres grands-parents. Papa avait fabriqué une laisse avec une corde, maman avait préparé une gamelle de nourriture pour le trajet. Deux jours après, je me vois encore arriver à Saint Just,  Youki dans les bras et surgissant dans la cuisine en disant : regardez le beau petit chien que nous vous amenons. Mon grand-père aussitôt en souriant me dit : tu sais ton petit chien il a de grosses pattes, il ne restera pas petit. Une quinzaine d’années de bonheur, d’amour et de partage. Grand-père le tondait plusieurs fois par an pour lui donner des allures de gentleman. Ce chien nous est resté fidèle toute sa vie.

Apparence Caniche Royal 

Alors voyez-vous, les chiens et moi c’est une longue histoire.

 

Quand je me suis mariée la première fois, mes deux premières filles encore petites, j’ai voulu un chien. Mon mari avait le souvenir d’un teckel de son enfance, mais il n’était pas très attaché aux animaux. Malgré tout, nous sommes allés dans un chenil aux puces de Saint Ouen choisir un tout petit teckel. Mon premier chien d’adulte, que j’ai appelé : Toumy (voulant dire tout à moi). Quand 10 ans plus tard, nous  nous sommes séparés, j’ai emmené mon Toumy. Cette race  a un  caractère exclusif et il faut s’en méfier, ils auraient tendance à mordre. Par la suite j’ai connu plusieurs teckels avec le même  caractère. C’est pourquoi je n’en ai jamais repris.

Teckel à poil ras — Wikipédia 

Quand Toumy est parti ma vie avait changé, mon second mari n’avait jamais eu de chien, seulement un teckel chez ses grands-parents qui lui avait laissé de mauvais souvenirs : hargneux et vindicatif. Pas question de rester sans chien. A la SPA il venait d’y avoir une portée d’épagneul breton, de superbes amis  pour les enfants. Très vite  nous avons adopté notre Raspoutine, qui est devenu le chien de mon mari, mais tout le monde l’aimait. Nostalgique des caniches, je me suis mise en quête d’un nouveau compagnon uniquement pour moi. C’est Alygor qui est arrivé, un caniche moyen tout noir déjà adulte. Ah ! Mon fidèle compagnon qui tout de suite s’est bien entendu avec Raspoutine et notre chatte Tzarine. Malheureusement le premier nous a quitté un  matin  où nous partions tous à un baptême dans le nord de la France. Obligé de le conduire chez le vétérinaire avant notre départ, deux de nos filles étaient parties la veille, donc elles n’ont pas assisté à son départ sans retour. Ne voulant pas attrister ce séjour, nous ne leur avions pas dit tout de suite. Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés sur un parking pour annoncer la triste nouvelle à Chrystel qui aimait beaucoup ce chien et pour Annabelle c’est quand elle est rentrée le lendemain et qu’elle l’a cherché que nous avons raconté ce triste dimanche matin avant notre départ pour Douai. Quant à, à Alygor il a continué sa vie avec nous et les chats encore plusieurs années. Il nous quittera dans ma troisième vie quand il se laissera entraîner par le chien suivant et qu’il se fera écraser.

La Feuillée - TAN de l'épagneul breton. Rendez-vous le dimanche 28 août - Le Télégramme   Physique du Caniche (Moyen) - Dressage Caniche (Moyen) Marseille - Conseils éducation Caniche (Moyen) Aix en Provence

 

 Dans ma troisième vie, qui ne durera que trois ans, il y a eu Joyeux, superbe basset artésien que j’ai beaucoup aimé, choisi avec mon troisième compagnon, mais chien fugueur. Un jour il se fera renverser avec Alygor, ce dernier y laissera sa vie, Joyeux après plusieurs opérations survivra en mauvaise forme, mais sera toujours mon compagnon affectueux. Avant la mort de mon mari, quand j’ai perdu Alygor, il m’avait offert une adorable petite chienne caniche toy que des clients ne voulaient plus. Eddie était aussi proche de moi que Myrtille pouvait l’être. Quand je me suis mariée avec « petit mari » pour notre voyage de noces à Venise, nous l’avions confiée à mes  beaux parents, tout s’était bien passé, jusqu’à une demi heure de notre retour ; le berger allemand des voisins s’est introduit en passant sous le grillage de séparation et l’a chopée en lui cassant les reins ; triste retour et fin tragique pour mon adorable Eddie.

 Basset Hound : caractère, santé, alimentation, prix et entretien 31 idées de Caniche noir | caniche noir, caniche, dessin de chat noir

Très vite, nous avons adopté Tara une shih tzu bien mignonne devenue plus proche de Marc que de moi. Nous la garderons jusque ses 15  ans. C’est l’époque ou nous avons le plus voyagé, car nous lui avions trouvé des parents nourriciers habitués à cette race, qui ne voulaient pas de la charge d’un chien tout le temps mais ravis de l’avoir pendant nos vacances, elle leur rappelait l’un des leurs disparus et jamais remplacé. 

 

tara tara1

Marc ayant le même amour que moi pour tous ses chiens et ses chats. Trois semaines après le départ de notre demoiselle, je me suis remise sur Internet pour étudier les races, je voulais une chienne très proche de moi, affectueuse, gentille et pas trop grosse pour l’emmener le plus possible avec nous. En revanche nous voulions être certain que s’il nous arrivait quelque chose, un de nos enfants puisse le récupérer. Elle était si gentille que tout le monde se serait disputé pour l’avoir, elle était aimée de tous, même si elle avait le défaut d’aboyer. J’adorais la façon dont elle me regardait, elle n’était pas avare de câlins, elle avait ses rituels comme le chat, qui a toujours gardé sa supériorité sur elle et qui se faisait respecter, elle, elle aurait aimé jouer plus souvent avec lui. Elle supportait les chiens qui venaient à la maison, mais était super contente quand ils partaient. C’était vraiment la chienne de papa et maman.

MYRTILLE NOEL 20171

 

L’annonce  de sa grave maladie, un mois avant son départ et qui l’emportera si rapidement et si jeune, nous a laissé un chagrin fou. Nous pensons sans arrêt à elle, nous la voyons partout. Nous sommes pris tous les deux par des crises de larmes. Etant 5 ans plus vieux, tout de suite nous avons redemandé à mes filles au cas où, tout de suite elles nous ont dit ne pensez pas à ça nous serons là. Il faut dire qu'élevées toujours avec des chiens, chacune en a encore un et même deux chez elles. Je me suis remise sur Internet et j’ai regardé à nouveau les sites d’un chien encore plus petit avec un caractère aussi sympa et notre choix est allé vers un bichon maltais de 3 mois et 8 jours, que nous avons été chercher lundi à l’autre bout de notre département. Nous nous étions dit si Myrtille est encore là, quand il arrivera elle s’habituera très bien à lui. Malheureusement le sort en a décidé autrement.

 

 

001 28 février 2022

 

Toute ma vie, j’ai eu besoin d’affection, d’amour et je les ai toujours trouvés dans mes fidèles compagnons. Ils ne m’ont jamais déçus. Alors Bienvenue à Scott, nous allons t’aimer, te chouchouter et il faudra bien qu’Igor s’y fasse, nous t’emmènerons partout, si tu ne marches pas assez nous te mettrons dans le sac à dos. Comme a dit petit mari cet après-midi : Une nouvelle aventure commence. Jamais tu ne remplaceras notre Myrtille, mais toi aussi tu seras notre Amour longue vie à Scott.

01

 

Scott est mignon vif, intelligent, mais parfois je me surprends à penser que j'aurais peut être  du reprendre  un spitz ! elle me manque tellement. Je pense qu'il sera aussi affectueux mais certainement  plus  pot de colle qu'elle. La nuit il dort au salon dans son parc, nous ne l'entendons pas. En deux jours les pipis sont déjà maîtrisés. Il faut attendre encore 8 jours pour le sortir à l'extérieur en laisse. Nous avons acheté quelques jouets mais il y est assez indifférent, c'est nous son jouet préféré. Pour bien faire il lui faudrait un petit copain, mais nous ne sommes plus assez jeunes pour ça. Igor et lui se renifflent ce n'est pas encore le gand amour, mais il n'y a pas d'agressivité. 

 

Posté par manouedith à 07:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mars 2022

Février 2022 Pour nous, un mois "annus horribilis"

Personne ne s'attendait à ça.

Pour nous, le retour à la maison ne nous a apporté que de mauvaises nouvelles.

Mon frère est décédé le 12 février.

En même temps j'apprennais que l'autre frère que je ne connaissais pas, né 10 ans après moi, venait de mourir le 28 septembre dernier.

Le 12 février, nous avions aussi, la visite de routine vaccinale de Myrtille. Là, catastrophe, la vétérinaire avant de lui faire son vaccin, a voulu lui faire une prise de sang, car elle trouvait qu'elle avait beaucoup maigri en un an. Pour nous, oui elle avait maigri, mais elle nous avait dit l'année prcédente, qu'il fallait la rationner car elle était trop grosse. Donc cela ne nous a pas inquiété plus que ça.

Myrtille 3 mars 2022

Le résultat est tombé aussitôt :" Nous ne ferons pas le vaccin de Myrtille, il y a plus sérieux. Très mauvaise analyse avec un taux élevé d'urée. "Nous allons la garder sous perfusion deux jours et nous la reverrons dans 10 jours". Quand nous l'a reprenons lundi matin les analyses ne sont pas assez descendues. Le verdict tombe :" elle a une importante insuffisance rénale. Je me prononcerai dans 10 jours, quand je lui ferai une nouvelle prise de sang".

Myrtille 4 mars

Nous repartons catastrophés, elle n'a que 5 ans, mis à par son poids, rien ne se voit, elle ne semble pas souffrir elle est toujours aussi vive et joyeuse . Le lendemain, elle ne veut pas de ses croquettes, nous lui donnons pour la première fois des patés, elle aime.  Le vendredi suivant, nous retournons chez notre vétérinaire, re prise de sang, résultat pire qu'à la première analyse. Le samedi elle ne veut plus de ses patés, nous lui donnons  ce que nous mangeons en petite quantité elle mange mais ne veut plus de ses médicaments, on essaie de lui mettre avec son repas mélangé dans du yaourt, au début elle ne se méfie pas, mais quelques jours plus tard, elle n'en veut plus. Elle semble avoir toujours faim, réclame, je ne veux pas qu'elle meurt de faim, je lui donne des befteacks haché (bien qu'il ne lui faut pas de protéines), du poulet , du porc. Le docteur veut la revoir mardi, tiendra-t-elle jusque là ? je pense que le WE risque d'être décisif, elle dort beaucoup  et elle n'est plus joyeuse. Au début elle parlait de mois, et à la dernière visite elle nous a dit que les deux reins étaient atteints et que l'on ne parlait plus qu'en semaines ! 

Nous sommes très tristes, car pour nous, nos chiens ont toujours été de fidèles compagnons et ont accompagné nos deux vies respectives, ils ne nous ont jamais déçus.   Je suis passée par de tristes moments, ils étaient  toujours là, pour les adoucir. 

Il  y a 5 ans, c'était elle qui nous quittait      

tara

Mais elle avai 15 ans !

Et pour clore ce mois de février 2022 désastreux. La mort continue à roder.

Le 24 février la guerre est déclarée aux portes de l'Europe. Pas une guerre éclair, une guerre qui va avoir des conséquences sur le monde entier. Une guerre qui pourrait nous être fatale.

Vous le savez depuis une année maintenant. j'exprime mes sentiments, mes émotions à travers l'art journal. Laissez moi vous montrer mes deux dernières pages. Personne ne peux être insensible à ces nouveaux évènements.

15

Toute mon enfance j'ai entendu parler de l'exode de mes grands-parents vers Bordeaux chez leurs cousins.

1940, devant leur porte dans l'Oise, passaient des centaines de personnes par jour descendant de Belgique et de tout le nord de la France en direction des zones libres. Comme eux, certains avaient la chance de posséder une voiture, d'autres à pied poussaient des landaux avec leurs enfants, des carrioles,  sans être certains de ne pas être bombardés en chemin, les avions allemands rasaient les routes en se délestant de leurs bombes. Les trains en direction du sud de la France étaient bondés, les gens dormaient dans les couloirs à même le sol. Qui aurait cru qu'un cauchemar pareil se renouvellerait 82 ans après ? Aujourd'hui c'est en Ukraine, demain ou après demain, qui vous dit que ce ne sera pas chez NOUS. Alors ouvrez vos portes à ces gens qui ne savent plus où aller. A l'heure actuelle la France n'est pas encore structurée pour donner la marche à suivre,  rapprochez-vous des associations caricatives qui ont l'habitude de recevoir des gens dans la détresse. Mais avant tout, prévenez votre mairie et votre préfecture, car un hébergement n'est pas anodin et doit être fait dans la légalité.

 

 

Posté par manouedith à 09:16 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 février 2022

Comment faire pour retrouver une personne décédée ?

Parodie de la chanson Mes frères

 

Enfin je peux remplacer le point d'interrogation de cette photo.

 

Comme je l'ai dit la semaine dernière, mon frère Claude nous a quitté le 12 février dernier. Il aurait eu 83 ans le jour de son enterrement. Théoriquement il me restait un frère de 68 ans que je ne connaissais pas. Malgré mes recherches intensives, jamais je ne suis arrivée à le retrouver. Ce soir là, j'ai eu l'idée de consulter une fois de plus la base des décès de l'INSEE. Sait-on jamais ! Aussitôt j'ai trouvé un certain Christian Emile décédé le 28 septembre 2021 à Lannion dans les Côtes d'Armor. Je possède le livret de famille de notre père bien rangé dans mon armoire généalogique. J'ai regardé et j'ai eu la confirmation que c'était bien lui.

Comment consulter les fichiers des décès publiés par l'INSEE ?

Aussitôt, j'ai fait un courrier à la mairie de LANNION pour obtenir l'acte de décès. (Ne pas oublier de mettre une enveloppe timbrée pour la réponse). Huit jours après je l'ai reçu, avec son lieu où il habitait et l'adresse des pompes funèbres qui s'en sont occupés.

Pompes funèbres à Angers (49) - Services Funéraires d'Angers

Dix minutes plus tard, je téléphonais à cet organisme. En les questionnant, j'ai appris que c'était sa fille qui s'était occupée des obsèques. Aussitôt raccroché, j'ai recherché sur les réseaux sociaux et j'ai trouvé plusieurs personnes portant ce nom de famille et ce prénom ; en fouillant un peu,  j'ai vu une photo d'une jeune femme ayant la même forme de visage que moi et de notre autre frère inconnu décédé en 1997. J'ai donc envoyé en privé un messge à cette personne en premier. Ses photos personnelles, donnaient à penser qu'elle habitait en Bretagne.

Différence entre Email et Gmail / La technologie | La différence entre des objets et des termes similaires.

Moins d'une heure après, j'ai reçu une réponse affirmative, c'était bien elle. Son père ne lui avait jamais parlé qu'il avait deux frères et une soeur ! Une conversation Internet a commencé, des photos se sont échangées. Malheureusement, je ne le connaîtrai jamais. Mais j'ai retrouvé une nièce fille unique, maman de 3 enfants. Mais encore dans le chagrin de la perte d'un papa il y a quatre mois, mais surtout dans le chagrin d'une maman dont les jours sont comptés. Mauvais moments pour ds retrouvailles.

 

0 christian 8

 

 

Maintenant elle a mes coordonnées,

à elle de décider, quand elle le pourra

si notre histoire continue ou

si elle s'arrête ici ?

 

 

 

Quant à moi je suis triste et contente à la fois, d'avoir enfin pu clore ces recherches paternelles, malgré le chemin sinueux qu'il a fallu que j'emprunte. A force de ténacité, de patience, une fois de plus j'y suis arrivée. Alors pour tous ceux qui désespèrent de retrouver leurs parents ou leurs frères et soeurs. Il faut croire en vous.

 

Quel est le symbole de l'espoir ?

 

L’ancre est un objet de poids lourd, il assure la stabilité des navires. En cas de tempête, et après dieu, c’est le principal espoir qui permet de sauver les navires.

 

 

Posté par manouedith à 18:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2022

Hommage à mon frère

 Certains connaissent un peu mon histoire. Mais aujourd'hui, la boucle est bouclée. Mon frère vient de nous quitter.

Je veux lui  rendre  hommage en,  en disant un peu plus sur cette triste enfance, qui aurait pu être tout autrement. Alors parents qui passez par ici et qui lors d'une séparation, vous vous disputez vos enfants, vous discréditez l'autre, réfléchissez bien vous leur faites du mal et ils en souffriront toute leur vie.

 

 

UNE ENFANCE SACRIFIEE

 

Quatre enfants ayant le même papa. Un petit garçon de 8 ans, sans amour livré à lui-même, mendiant devant les stations du métro parisien. Une petite fille, 4 ans plus jeune, privilégiée vivant à la campagne chez des grands-parents bienveillants. Ils auront par la suite, deux autres frères, que la petite fille ne  connaîtra  jamais.

 Reposer Quatre Enfants Gais Photo stock - Image du enfance, heureux: 37352820

 

 Un jour on décide de réunir le  frère et la sœur. C’est Pâques, le  6 avril de l’année 1947.  Belle journée, pleine d’espoir. Le petit garçon, découvre les joies d’une famille. Il n’a jamais vu autant de friandises à chercher dans le grand jardin. Chez lui, on se débrouille comme on peut. jamais de Noël, jamais de Pâques. Ces fêtes ne sont pas pour lui. Et là, dans cette famille, on dit que les œufs en chocolat, tombent du ciel. Comment cela est-il possible ?

Recette Oeufs en chocolat au lait fourré praliné 

 

Une journée spéciale, ou il découvre une petite sœur et le bonheur. Simple entrevue qui ne se renouvellera jamais, puisque quelques mois après, la maman de la petite sœur, changera de route et quittera leur papa. Les années passeront et chacun d’eux marcheront sur des chemins tout à fait différents.

0 claude et edith

Dans  les années 1970, la petite sœur devenue maman, n’a jamais oublié ce grand frère. Elle décide de le rechercher. Avec ténacité malgré un chemin difficile, elle le retrouvera. Quelle joie, malgré leurs différences. Ils se verront régulièrement,ne rattraperont pas le temps perdu et quelques années plus tard, la vie les séparera une nouvelle fois.

Jamais ils ne s’oublieront.

claude piat et son fils

 

Au soir de sa vie, le grand frère, demande à son fils de rechercher sa petite sœur, qui de son côté cherche aussi désespérément depuis plusieurs années, mais en vain.

Le miracle arrivera un matin de juin 2020, sans savoir qu’ils habitent à seulement 150 kilomètres l’un de l’autre.

 Dix huit mois s’écouleront, ils ne passeront pas une semaine sans se téléphoner. Plusieurs fois ils se recevront.Malheureusement, tout à une fin. La maladie du grand frère l’emportera un soir du mois de février 2022.

La petite sœur restera seule,  elle apprendra que les deux autres frères ne sont plus sur terre.

claude et Edith Piat

  

Triste enfance pour ces 4 enfants, à qui ont a volé les joies partagées d’une jeunesse sacrifiée.

Reposer Quatre Enfants Gais Photo stock - Image du enfance, heureux: 37352820

 

Posté par manouedith à 15:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 janvier 2022

Les balades à Pralognan la Vanoise

Pour le plaisir des yeux.

6 semaines à Pralognan avec le soleil ou presque.

8

10

14

Cela fait 18 ans que jai acheté cet appartement à la neige. Jamais nous nous sommes lassés des paysages aussi bien l'été que hiver.

20

34

51

Le mois de janvier a été très ensoleillé. Nous sommes beaucoup sortis nous promener. Contrairement à d'autres années, peu de verglas.

53

54

72

Nous sommes sortis au moins deux heures presque chaque jour.

 

83

 

7

45

94

97

99

 

A bientôt

Posté par manouedith à 18:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 janvier 2022

S'occuper à Pralognan

Nous avons la chance de passer 6 semaines à la montagne. Pour nous plus de ski, moi je n'en n'ai jamais fait. Petit mari oui. Mais depuis notre arrivée il n'a pas encore chaussé sa belle paire de chaussures toute neuve. Alors me direz-vous, que faites-vous ?

56

59

dès que les touristes des vacances scolaires sont repartis, nous commençons nos belles balades. Jusqu'au 2 janvier, nous ne sortons que par obligation alimentaire. Mais quand l'école reprend, il n'y a pratiquement plus personne (ou presque les années sans COVID). Alors à nous les vacances et le bon air.  Un peu avant le 15 janvier, nous avons eu la Grande Odyssée pour la 5ème fois. Mushers et chiens sont toujours au rendez-vous, encore une belle démonstration sous le soleil.

Reprendre ses marques dans un appartement de 60 m2 pas facile, on ne peut pas tout emmener. Il faut sélectioner les activités à la maison. Petit mari lecture sur la tablette et mots croisés. Pour moi, c'est autre chose ; je n'ai pas emmené mon art journal car ici je n'ai pas d'imprimante et le passage par Internet n'est pas facile. Alors je n'ai sélectionné que quelques découpages sur mon cahier : Galerie des découpages. Ainsi que les exercices découpages de mon amie Seiko Kato. C'est incroyable comme la découpe des sujets me fait m'évader ailleurs, sans penser aux soucis, ni à mon frère que j'ai régulièrement au téléphone et qui ne va pas bien du tout, il est dans les derniers moments de sa vie. Malheureusement j'ai bien peur de ne plus le revoir. Je vous ai raconté nos retrouvailles en 2020, cette enfance que l'on nous a volé, voir un des billets précédent. 

5

 

Je  lis, mais pas de livre philosophique, je n'ai pas envie d'en rajouter au stress ambiant, à ce climat anxiogène qui ne nous quitte pas depuis deux ans. Je veux des livres simples, sans prise de tête, de beaux romans. Par hasard, je viens de découvrir une auteure super sympa : Françoise Bourdon. Un beau roman "Terres de France" très bien écrit où l'on découvre une région d'Europe inconnue qui n'existe plus : "Le Banat". Petit état qui au 18ème siècle a été  créé uniquement pour des imigrés lorrains sous l'initiative de  Marie Thérèse d'Autriche, afin de repeupler et cultiver ce petit bout de la Hongrie.

Dès les premières pages, je suis rentrée dans cette histoire, que j'ai dévorée en m'imaginant ce long voyage depuis Metz en carrioles à chevaux conduits par plusieurs familles lorraines, c'était en 1767, quand même ! 

Après avoir essayé de nombreux livres sur la tablette, dont certains que je n'ai jamais terminé, j'ai abandonné car mes yeux fatiguent trop. Je suis certaine que dans quelques années, les hophtalmos auront de nouveaux patients, comme les O.R.L. ont depuis quelques temps les jeunes branchés musique à fond aux oreilles. Oui, me direz-vous, il faut faire avec son temps, pas toujours d'accord, quand cela devient une mode soit disant écologique. Non moi je préfère avoir un livre en main, pour humer le parfum du papier et de l'encre ; ensuite comme je n'ai plus de place chez moi, le déposer dans une boite à livres pour qu'un autre le découvre et le fasse voyager. Partout, même dans les campagnes éloignées, près des campings il y a des anciennes cabines téléphoniques réservées à cet usage. Par exemple à Pralognan il y en a une on y trouve même des vieux skis. Quand nous en voyons une, nous nous arrêtons toujours. A Artemare, même un des boulangers a consacré une vieille étagère à pain pour les livres déposés. Alors pensez-y.

39

40

46

Beaucoup d'entre-vous ont du mal à comprendre cette passion pour le découpage-collage. Il y en a bien qui peignent, moi je ne sais pas. J'ai offert pour Noël plusieurs de mes tableaux, sans avoir eu beaucoup de retour. J'aurais aimé que l'on me questionne, j'aurais voulu expliquer ce que m'apportait ces créations. Heureusement, sur Instagram j'ai des fidèles qui me suivent. Partager, expliquer pour mieux se connaître, j'ai toujours aimé cela.

47

49

50

51

Par exemple découper, certains sujets sont faciles, d'autres un peu plus compliqués et encore d'autres plus délicats. Tout dépend également du support, sur du papier, faire très attention s'il n'est pas épais. C'est donc une attention minutieuse de tous les instants, qui doit être calme. Ici, j'ai voulu faire un clin d'oeil aux fêtes de Noël qui viennent de se terminer. Avant de coller mes sujets, j'ai fait à l'aide de peinture et de cellophane un fond dans la couleur dominante de Noël le rouge. 

52 bis

Comme je le dis plus haut, regardez la délicatesse de la découpe des pates du héron et de la pieuvre, je vous affirme ce n'est pas facile. Heureusement, le papier support est au moins du 160 gr. J'aime beaucoup l'atelier collage de Seiho Kato, je m'en inspire ; mais pour cela il faut que je trouve de vieux livres, d'anciennes encyclopédies vintage aussi bien sur la botanique, les fleurs, les coraux, les poissons, les champignons, enfin tout ce que je peux mélanger à mes créations. Je recherche également de jolis calendriers des années précédentes avec de belles photos. Alors si vous avez ça dans votre grenier et que vous voulez vous en débarasser, contactez-moi en privé. Merci par avance. 

 

04 janvier 2022

Les voeux une tradition ?

Depuis 16 ans, je tiens ce blog. C'est donc tout naturellement que je viendrai comme chaque année vous présentez mes meilleurs voeux à tous.

La tradition veut que l'on dise :

 

BONNE ANNEE,

BONNE SANTE.

 

Une belle année comme vous le désirez. Mais avant tout une Bonne Santé, c'est le souhait le plus précieux que tout le monde désire, les autres n'ont pas la même importance et sont secondaires. A mes yeux la Santé et l'Amour (mon coté fleur bleue ), sont les plus importants.

 

Photo 1 - Carte postale ancienne - Bonne Année

Savez-vous, qu'à ce jour vous êtes 1 million 229 milles 178 internautes qui vous êtes arrêtés, sur mon blog un jour ou l'autre depuis ces 16 années ! Il y  a des jours où les visites sont moins importantes, mais certain jour, vous êtes entre 300 et 400 personnes. Encore une performance, car moi je me rends de moins en moins sur les blogs. Pour deux ou trois raisons. Le temps me manque, mes occupations ont changé, évolué, j'ai vieilli, beaucoup ont laissé tomber ces échanges, d'autres y sont toujours fidèles. Merci à celles-ci.

J'ai toujours voulu que nos échanges soient sincères, directes et que les commentaires restent justes. Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec moi et de le dire, tout en restant correct. Vous avez le droit de passer sans jamais écrire un petit mot. Je vous parle de tout ou presque. Certains se reconnaissent et interprêtent à leur façon et parfois m'en tiennent rigueur, pourtant leur interprétation n'est pas celle que je pensais laisser paraître. Celles qui me suivent depuis si longtemps savent que  parfois je peux être maladroite  que je n'ai pas de langue de bois. J'ai toujours dit ce que je pensais sans détour. J'ai horreur du mensonge et encore plus des personnes qui pour avoir l'amitié de l'autre, le brosse dans le sens du poil. Je suis comme ça et je l'ai toujours été, je ne changerai plus maintenant, mais une de mes qualités c'est que je ne suis pas rancunière . Les fois ou j'ai pu l'être, c'est que  j'ai été blessée au plus profond de moi et pour cela il faut m'avoir fait très très mal et être sur le chemin du non retour.

Alors Bonne année à TOUS.

Posté par manouedith à 18:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,