25 février 2007

La chaleur d'une mosaïque Orange

Orange1

Avec un petit peu de tout et un petit peu de rien, voici une mosaïque pour égayer une journée morose et pluvieuse !

Posté par manouedith à 17:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


24 février 2007

APPEL à ceux qui fréquentent les Brocantes du dimanche

 

A toutes celles et ceux qui fréquentent les Brocantes du dimanche, surtout les brocantes parisiennes comme les Puces ou le marché de Montreuil. Mettez dans votre portefeuille un pense bête avec le nom de la chapellerie.

Je  suis à la recherche d'un chapeau, képi  ou autre couvre chef (voir photo qui suit détail de leur fabrication) de la Chapellerie PASCAUT 45, rue du Chemin Vert à Paris, cette chapellerie était celle ce mes tris-aïeuls Jean PASCAUT et Françoise BARDIE, c'était il y a très longtemps entre 1880 et 1893. Si vous trouviez, je suis preneuse et je vous rembourserai. Je serais ravie il y a si lontemps que je cherche.

CIMG0917rogn_ Voici Françoise Amélie Bardié (je n'en reviens pas comme elle était petite)

CIMG0915

Une de leur forme à chapeau qu'ils utilisaient

CIMG0918  CIMG0919

agrandissez cette photo et vous verrez tous les couvrechefs qu'ils faisaient.

Les cartes publicitaires existaient déjà, voici une des leurs.

Les techniques des chapeaux artisanaux changent vers 1850, le port du chapeau se rgénéralise. De nombreux ateliers  ouvrent dans les villes notamment  à Paris. C'est l'apparition de "l'approprieux" ouvrier spécialisé dans la transformation de la cloche et dans les finitions. A la fin du XIXème siècle, après quelque résistances, la grande fabrique supplante le petite atelier artisanal. Les techniques se modernisent : forme en fonte, machines à vapeur et travail à la chaîne. Des centaines d'ouvriers se trouvent concentrés dans les usines de chapellerie, spécialisés dans l'une des étapes de réalisation du chapeau. L'industrie se délocalise en périphérie ou en zone rurale. En 1960, la mode s'en mêle et.... c'est le début de la fin !

Néanmoins jusqu'à ce que j'arrive dans la Somme en 2002, j'ai toujours porté des chapeaux. Dans les années 1980, j'étais conseillère municipale, les personnes qui ne me connaissaient pas par mon nom, ils me reconnaissaient à mes chapeaux. Je peux dire qu'à cette époque je me suis bien régalée, j'en avais de toutes les sortes, à mon précédent déménagement je m'en suis séparée d'au moins une vingtaine. J'en garde quelques uns, je n'ose plus les mettre dans ma campagne.

Alors si vous rencontrez dans une brocante ou dans un de vos greniers familiaux (pourquoi pas) ; pensez à moi, je vous en remercie d'avance.

Edith_1990

Voyez-vous je ne vous mens pas, c'était vers 1990

Posté par manouedith à 17:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2007

Du nouveau en Broderie

Nous voilà de retour en Picardie, longue journée mardi en traversant une grande partie de la France, heureusement avec le soleil, nous nous serions cru au printemps. Après avoir rangé nos affaires, refait les courses, allez rendre  visite à belle-maman. Aujourd'hui nous avons attaqué le bureau, c'est-à-dire premier épisode : faire le tri dans tous les dossiers, vous savez les factures par exemple d'objets qui ne sont plus d'actualités  et depuis longtemps remplacés. Quand on déménage c'est le moment propice de faire un très grand tri ; une nouvelle vie va commencer pour nous bientôt, tout le secrétariat de cette maison deviendra "archives", nous allons ouvrir de nouvelles boites de rangement. Ici, elles étaient  vertes, là-bas nous allons choisir une nouvelle couleur, j'ai bien travaillé toute la journée, encore une demi journée et pour le bureau quand les cartons arriveront, il n'y aura plus qu'à prendre étagère par étagère, et il va falloir faire ça dans toutes les pièces, le plus gros sera le sous-sol et le grenier. Mais néanmoins je m'accorde des récréations.

Vous avez vu les copinautes brodeuses, Atlas a sorti des fiches très intéressantes sur la Broderie créative pour la maison, pour lancer celles-ci cette semaine on peut acheter le n° 1 comprenant 20 fiches, 1 classeur, 2 fils à broder DMC pour 1 euro, dans quinze jours le n° 3 pour 1,99 euros avec 10 nouvelles fiches, un patron offert, des fils à broder et en cadeau des intercalaires. Et trois semaines plus tard nous passons au prix définitif 3euros99. Chaque mois pour ce prix plus les frais de port on recevra : 4 numéros soit : 40 fiches + 4 patrons + 8 fils à broder. Il n'y a aucune obligation d'achat on peut arrêter quand on veut. J'ai acheté le premier numéro, je vais voir les autres, mais j'avoue avoir été conquise par les 20 premières fiches, pour les brodeuses qui débutent c'est super bien expliqué, ce qui va me donner plein de nouvelles idées pour mes cadeaux de fin d'année, car cette année j'ai décidé de faire un cadeau de mes petites mains pour toute la famille. J'ai commencé le sac pour une de mes petites filles "danseuse", je vous le montrerai une autre fois. Je n'ai encore rien dit à personne, mais si tout va bien, j'ai l'intention de faire une Joyeuse Fête de Noël dans notre nouvelle maison et offrir à chacun un petit cadeau fait main, mais nous sommes nombreux, c'est pourquoi je commence tôt. Alors regardez ce nouveau classeur qu'en dites-vous ?

CIMG0907

  CIMG0886

CIMG0887

  CIMG0888

CIMG0889

  CIMG0897

CIMG0901

Le classeur est astucieusement organisé, séparé par des intercalaires (que l'on trouvera la prochaine fois) vous avez la partie : Le monde des tout-petits (autour du lit), Mille et un abécédaires (les classiques), le linge de maison (accessoires de table, torchons et tabliers), Décoration (boites de rangements, cadre et tableaux, rideaux et stores),   souvenirs et cadeaux comme les albums et les carnets, les fêtes. Chaque fiche est très bien expliquée soit en points comptés ou en broderie traditionnelle. A chaque dizaine de fiches il y a également des fiches  techniques et des patrons avec grille pour les points comptés. Je vous assure celles qui veulent se lancer dans le monde des brodeuses, il ne faut pas hésiter.

La broderie est un passe temps agréable je vous assure.

a_20demain

 

Posté par manouedith à 19:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

19 février 2007

Les vacances d'hiver sont terminées.

Ils sont repartis mes oiseaux rares, c'est avec les autres grands-parents qu'ils termineront les vacances.

CIMG0829

Elle est terminée mon écharpe

CIMG0858

Mon prochain ouvrage sera fait de ces ingrédients !

CIMG0860

Une toile que je vais transformer en sac pour emmener les affaires de danse d'une de mes petites filles.

CIMG0861

Il sera parsemé de bleuets et d'épis, je vais décalquer ce motif.

Le compte à rebours a commencé, c'est demain que nous reprenons la route. Nous étions à Pralognan depuis la veille de Noël, nous avons rangé, nous avons briqué, nous avons préparé les valises et nous partirons demain après le passage du facteur, pour un voyage de presque 9 heures, certainement le dernier, puisque le 15 avril nous ferons un saut de 650 kilomètres, dans notre nouvelle maison nous n'aurons plus que 2 heures de route. A chaque fois c'était un vrai déménagement, il fallait prévoir plein de choses pour 2 mois, aménager le siege arrière pour "Tara" car elle est malade en voiture, et mettre "mimine" dans la boite de voyage, elle n'aime pas ça du tout, étant donné son grand âge, à chaque fois on pense que c'est son dernier voyage, mais non, elle est toujours là. Alors à bientôt en Picardie.

Posté par manouedith à 19:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2007

Un petit brin de chez moi a l'appart....

Voici un petit brin de chez nous en Savoie, face aux montagnes enneigées, l'hiver nous y passons deux mois.

appartement_pralo

Quand nous avons acheté cet appartement avec 3 chambres dont une au sous-sol pour les grands petits enfants, il était meublé, nous passions derrière des personnes âgées, donc mis à part la salle à manger que je n'ai pas pu supporter, année 1950, le reste j'ai gardé malgré tout, je n'aurais certainement pas mis des lits capitonnés mais ils étaient là, j'ai donc agrémenté. Dans la cuisine les éléments en formica dur dur alors en attendant de changer j'ai fait du serviettage sur les portes... Le lustre de notre chambre "ouai bon", en revanche nous avons acheté un secrétaire sympa qui se mariait bien avec le lit, j'aime beaucoup ses fleurs peintes. Un petit brin de déco indienne malgré tout dans une des chambres, voici une marionnette en bois comme on en trouve partout en Inde. La commode Louis XVI dans la chambre d'amis, c'était pour aller avec le lit... Dans notre chambre cette année j'ai remplacé le dessus de lit et les doubles rideaux en velours bleu, par un boutis et des doubles rideaux adaptés, ça fait mieux et rajeuni la chambre,  pas mécontente de moi sur ce coup là. Dans la chambre d'amis j'ai mis également un boutis sur le dessus de lit rose en velours. Néanmoins je suis fière de l'achat d'une table de berger qui nous sert de bureau pour nos deux ordinateurs. La petite table du salon j'aime aussi, la banquette lit agrémenté l'hiver d'une fourrure et l'été d'un boutis ça passe. Enfin on essaie de faire ce que l'on peut avec ce que l'on a, c'est déjà tellement génial d'avoir un appart à la montagne. Mardi nous reprenons le chemin de notre picardie pour le mois et demi qui nous reste, avant d'attaquer une nouvelle vie loin de notre région de naissance.

Posté par manouedith à 12:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


15 février 2007

L'art d'être grand_mère

on_boude

Aujourd'hui, nous avons eu droit à ça.....

Posté par manouedith à 19:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2007

Pour la St. Valentin "Le temple de l'Amour"

 

tajmahal2

Pour mieux admirer ce temple allez voir mon album en détail à gauche dans mon blog.

Saint Valentin fête de l’Amour, je vais donc vous emmener visiter un temple dédié à l’Amour. : Le Taj Mahal.

 

Peut être, allez vous trouver, que je vous montre plusieurs fois les mêmes photos ; oui effectivement souvent elle représente la même chose, mais regardez les bien, elles sont toutes différentes car prise au lever du jour, pendant deux heures, les couleurs changent le reflet des pierres n’est pas le même. Découvrez la beauté de ce temple de l’Amour dont je vais vous faire un court résumé. Néanmoins, il faut savoir que ce monument le plus visité de toute l’Inde est devenue un petit luxe. C’est en effet le plus cher du pays depuis l’an 2000.

 

 

Au bord ouest de la rivière Yamuna, Agra se trouve à 200 kms de Delhi. Sur ses rives a été construit de 1631 à 1653 le Taj Mahal qui est dédié à l’amour, un amour qu’un empereur Shan Jahan a perdu. La mort de Mumtaz Mahal, la muse du souverain, sa compagne de tous les instants ainsi qu’une beauté légendaire, laissa le cœur du monarque dévasté. Fou de chagrin, il fit vœu de construire un monument à sa mémoire qui n’ait pas son pareil au monde. Comme aucun architecte du royaume n’était capable de concevoir un projet à la dimension de la douleur de l’empereur, celui-ci aurait alors convoqué l’architecte perse le plus célèbre et tué sa fiancée. Comprenant alors la terrible douleur du sultan, l’architecte fut capable d’imaginer le Taj Mahal, s’ensuivirent 22 années de dur labeur pour plus de 20.000 artisans, venus pour certains du Moyen-Orient ou même d’Europe. Voilà pour la légende, si belle qu’on ne prêtera qu’une oreille discrète à certaines études privilégiant la thèse d’un sultan orgueilleux.

 

Le Taj Mahal est un ensemble se composant du tombeau, de la mosquée, des jardins, des entrées et des fontaines. Il se situe sur une haute plinthe et couvre une région de 95m2, il y a quatre minarets élégants en pointe aux quatre coins de la plinthe. Chaque minaret à 41m6 de haut et est couvert d’une petite coupole. Les murs d’extérieur du Taj Mahal sont décorés avec des sculptures en marbre. Le marbre blanc venait de Makrana au Rajasthan et le grès rouge de Fatehpur dans la région du Sikri. Les pierres précieuses que l’on trouve à l’intérieur sont le jade, le cristal, la turquoise, le lapis lazuli, le saphir, le corail et le diamant sont venus du Tibet, de la Chine, du Sri Lanka, de la Perse et de l’Afghanistan. On dit que 1000 éléphants ont été employés pour la transportation du matériel nécessaire pour sa construction.

 

 

Déclaré par l’UNESCO, un héritage mondial, le Taj Mahal a toujours évoqué des émotions variantes de l’émerveillement à l’extase et a parfois inspiré les vers poétiques. Comme je le dis plus haut, il est devenu le symbole de l’amour éternel et de la beauté impeccable. Les environnementalistes s’inquiètent des effets néfastes de la pollution sur la merveille en marbre et prennent des mesures afin de le conserver pour l’avenir.

 

Il est vrai que nous garderons de notre voyage en Inde un souvenir très particulier de cette visite qui a été le clou de notre voyage, surtout que nous l’avons visité aux aurores et que nous avons assisté au majestueux levée du soleil.

IMG_8048

 

 

 

Posté par manouedith à 12:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

13 février 2007

Pour répondre à Laudith et aux autres dans le même cas

Chaque jour, je rends visite aux blogs que j'ai mis dans mes liens. Il y a un blog que j'aime particulièrement car il est animé par une poétesse, chaque jour elle nous dédie un magnifique poème : http://laudith.canalblog.com

On peut être bloggeuse virtuelle, au fil des jours se tissent des liens et parfois, il y a des choses que l'on a envie de faire partager, c'est ainsi que Laudith, nous a confié le drâme de sa vie, elle a eu un cancer, avec beaucoup de courage elle continue sa vie en nous faisant partager ses jolis poèmes. Mais la chose la plus affreuse c'est qu'elle a appris la nouvelle par téléphone seule chez elle. Cela m'a fait bondir et j'ai eu envie d'intervenir, car moi aussi je trouve cela inhumain, malheureusement ce n'est pas un cas isolé.

Début mars 2001, ma fille Chrystel, venait d'avoir une vilaine bronchite qui n'en finissait pas, le 24 mars, elle me téléphone en me disant c'est bizarre cela fait deux jours que je ne suis pas allée uriner. Aussitôt je lui dit il faut appeler le médecin, je pensais à un problème venant des reins. Nous étions le samedi des Rameaux, le médecin appelé l'a envoyé aussitôt à l'hôpital pour faire des examens. Aiguillée dans un service neurologique on lui fait un scanner qui ne dévoile rien, le service IRM de l'hôpital de Compiègne étant fermé le WE, elle est transférée à Amiens, l'IRM ne dit rien non plus, le lundi toujours dans un service neurologique, sa soeur qui est en dernière année de médecine (en 2001) trouve que cette bronchite est bizarre, elle va voir l'interne et demande une radio pulmonaire, pendant qu'elle est descendue au service radiologique, Annabelle et moi continuons à bavarder dans la chambre de choses et d'autres sans nous inquiéter. Elle remonte, nous étions dans le couloir car sa compagne de chambre avait des soins, Annabelle prend machinalement les radios qui étaient sur ses pieds et les regarde dans le couloir, là elle change de couleur, elle me dit "maman c'est très grave", nous nous reprenons et nous rentrons à nouveau dans la chambre. Quand l'interne est venue la voir il ne dit rien seulement demain vous rentrez à Compiègne. Le lendemain rentrée à l'hôpital de Compiègne on lui fait de nouveaux examens toujours en ne lui disant rien, elle rentre chez elle, sans rien savoir, deux jours se passent, elle est toute seule chez elle, ses fils sont à l'école, son mari au travail, le téléphone sonne et là froidement un docteur au téléphone lui dit : Madame, il va falloir que vous reveniez à l'hôpital car vous avez un cancer.  Sans plus de ménagement.

En fait le cancer décelé est un cancer à petites cellules du poumon, l'impossibilité d'uriner était dûe déjà à des métastases osseuses, en 55 jours tout était terminé. Petit détail qui a son importance et que la spécialiste du service  m'a dit entre deux portes assez brutalement : Mais Madame, il ne faut pas oublier qu'elle fume depuis 17 ans.  Oups, avalez ça et mettez votre mouchoir par dessus. Le 23 mars elle travaillait encore, le 17 mai elle nous quittait.

En revanche je tiens à préciser que dans le même hôpital il y a un service de soins palliatifs extraordinaire, qui s'est occupé, d'elle, de nous durant les derniers jours avec gentillesse, avec humanisme, croyez-moi on se sent entouré. Alors dites-moi pourquoi une telle différence d'un service à l'autre ?. Certains médecins sont tellement blasés par ce qu'ils voient qu'ils en sont inhumains ?   Annoncer une nouvelle de cette ordre doit être faite avec ménagement car on ne connaît pas la personne qui est au bout du fil. Chrystel avait 34 ans, elle a laissé 2 enfants,  un mari, des parents, des grands-parents, des soeurs complètement anéantis.

Si j'ai voulu raconter mon histoire, ce n'est absolument pas par voyeurisme, mais surtout pour témoigner auprès de Laudith, que malheureusement son cas n'est pas isolé et que d'autres ont vécus avec autant de désarroi et de panique une information aussi terrible à cause de la bêtise d'un être humain blasé par son métier.

Chrytel_20_ans_et_G_rard Chrystel à 20 ans avec son fiancé à l'époque

Chrystel_21_ans Un an après.

Posté par manouedith à 19:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2007

Sur les bords du lac Amar Sagar en Inde

Pour mon 100 ème message, je vous invite à découvrir le mystère du Lac Amar Sagar à 6 kms de Jaisalmer.

IMG_7386

  IMG_7387

IMG_7373

  IMG_7382

IMG_7378

  IMG_7381

IMG_7391

  IMG_7392

L'avenir de l'Inde ce sont je pense les enfants, allez voir mon album sur eux.

Posté par manouedith à 19:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2007

Le mariage arrangé en Inde (2)

IMG_7416rogn_

 
Voyez-vous ce gentil couple, s'il veut se marier, voici par où il devra passer.

Sur mon dernier message, je vous disais que pour se trouver un époux ou une épouse, on lisait les annonces matrimoniales du journal du dimanche. Toutes ces annonces suscitent un nombre con sidérable de réponses. Littéralement des centaines de lettres accompagnées de descriptions détaillées sur la personne à marier et surtout sur sa famille, dès la première lettre celui qui la reçoit à déjà un sérieux apperçu de l'autre, tout ou presque est dit par des adjectifs comme : bien placé, salaire à cinq chiffres, pour les jeunes gens : ne boit pas d'alcool, excellent milieu familial, éduqué dans un couvent, de complexion claire etc...

Plus souvent qu'il ne faut, les parents ou les aînés de la famille, et non pas les partenaires intéressés, se chargent des pour-parlers et des négociations du mariage avec la partie opposée. Si les parents pensent que les négociations sont bien engagées, il est alors permis aux deux intéressés de se rencontrer en compagnie de leurs familles dans un des deux foyers, dans un restaurant ou même dans un temple. Ces rencontres ne durent en général pas plus d'une heure. Heureusement pour le couple embarrassé, la conversation suit généralement un plan plus ou moins établi.Seul le garçon pose des questions du genre : Où avez-vous fait vos études ? Quel diplôme avez vous ? Quels sont vos centres d'intérêts ? Faites-vous de la musique, aimez-vous la musique ? Quel est votre livre préféré ? Enfin plein de questions très terre à terre, bien sûr la jeune fille n'a pas l'occasion de poser des questions. Les familles un peu plus émancipées accordent maintenant au futur couple le plaisir d'une sortie au restaurant, la plupart finissent généralement par se décider pour ou contre après un bref tête à tête en présence des chaperons. Bien que l'on demande l'avis des deux intéressés, ce sont les parents qui ont le dernier mot. Et si les négociations n'aboutissent pas l'une des familles enverra à l'autre un message disant que les thèmes astrologiques ne sont pas compatibles. Les villageois plus réalistes se passent cependant de cet exercice qui prend du temps. Les aînés de la famille arrangent l'union entre eux et les deux intéressés n'ont pas le choix. Si un garçon, ou une fille en âge de se marier décidait d'épouser quelqu'un qu'il ou qu'elle aime, mais d'une caste différente, la famille serait mise au ban de la société par le reste du village.

 

 

Lorsque toutes les personnes concernées qpprouvent l'union, le pacte est célébré par un échange de présents.

 

 

L'étape suivante est la question contreversée de la dote qui doit être fournie par la famille de la jeune fille, bien que la loi décourage cette pratique. Dans la tradition, la dote était un bien personnel de la jeune femme hérité de sa propre famille et qu'elle apportait avec elle dans la maison de son époux. Mais au cours des siècles on a tellement abusé de ce système que c'est maintenant devenu le « prix » que la famille de la jeune fille doit payer pour le garçon. Il est en fait courant de lire dans les journaux des articles parlant de jeunes mariées étant harassées, et même parfois tuées, pour l'insuffisance de leur dot. L'incident est généralement présenté comme un accident dans la cuisine. Mais les groupements de défense des femmes sont maintenant extrèmement vigilants et les coupables punis par la loi.

 

 

Néanmoins, lorsque les négociations sont fructueuses, on demande au prêtre de la famille toujours un brahmane de fixer une date appropriée pour le mariage. Après avoir calculé les positions des astres célestes, et selon que les Dieux sont « réveillés» ou « sont endormis », la date et l'heure appropriées des noces sont déterminées. Certaines périodes de l'année sont considérées comme plus favorables que d'autres et la famille annule tous ses autres engagements afin que la cérémonie débute et se termine aux heures convenues.

 

Les faire-part de mariage représentent généralement Ganesha, le Dieu Indou de la chance. Une fois imprimés on envoi quelqu'un les délivrer personnellement aux invités pour bien montrer l'importance que l'on attache à leur présence. Le nombre d'invités dépendra du statut social et économique et peut varier comme je le disais dans mon précédent message d'une cinquantaine à plusieurs milliers de personnes.

Alors voyez-vous, nous sommes tellement loin de nos pratiques européennes. Notre jeune guide qui avait 30 ans était tout à fait d'accord avec toute cette mise en scène, il avait rencontré dans le milieu du travail une jeune fille avec laquelle « il sortait » qui lui plaisait beaucoup, il s'est arrangé tout d'abord de connaître sa date de naissance, le lieu et l'heure de sa naissance et lors d'un de ses voyages d'accompagnateur au Népal; il est allé rendre visite à un astrologue très réputé en Inde, les deux horoscopes semblant s'accorder, il est revenu confiant pour continuer sa romance avec sa jolie indienne, mais pour se marier il faut que sa soeur se décide à dire oui à un des prétendants qu'on lui présentent, sinon il ne pourra pas se marier ; et je vous assure quand on l'entend parler il est franchement convaincu qu'il faut faire ainsi, et rien au monde ne le fera changer de peur que son mariage rencontre trop de conflits et que le malheur s'abatte sur son foyer.

bon_dimanche

 

 

 

 


 

 


 

 

Posté par manouedith à 22:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :