Je vous ai déjà parlé de ma passion pour la Généalogie. Elle a commencé il y a très très longtemps, je devais avoir 16 ou 17 ans. Un jour mon grand-père me dit : Tu sais nous descendons d'Aliénor d'Aquitaine, comme beaucoup la curiosité d'en savoir plus et peut être l'envie de sang bleu, j'ai voulu en savoir plus. 45 ans après je n'ai toujours pas trouvé ce lien, mais combien d'enrichissement, combien de suspens m'ont  emporté sur le chemin de mes racines.

CIMG2156

Maintenant c'est paraît-il très facile de faire sa généalogie assise dans son fauteuil en cliquant sur Internet et en recopiant tout et n'importe quoi sans être certain de la véracité des recherches de ceux qui les ont faites. Nous sommes tentés par cette généalogie là, bien pratique, je suis d'accord, je ne nie pas que je ne m'en suis pas servie, mais il faut revérifier les éléments trouvés, et rester très vigilant sur l'authenticité.  Il y a un site super "généanet" site de partage avec tous ceux qui ont attrapé ce virus.

Néanmoins cette généalogie là, ne vous donnera pas les mêmes frissons, que celle où vous fréquentez les archives et ou vous vous frottez à tous ces registres à travers les microfilms, parfois même il n'y a pas de microfilms et on vous donne précieusement les livres écrit il y a 200 ou 300 ans comme celui-ci de 1645 sous Louis XIV ; je peux vous assurer quand vous avez un document de cette importance dans les mains, vous ne restez pas insensible et votre passion s'entoure d'une émotion incroyable.

CIMG2158

Et celui-ci un parchemin de 1632 signé Louis XIII

CIMG2159

A travers ces recherches virtuelles, on fait des rencontres forts sympathiques, qui sans elles n'auraient pas lieu. Vous avez certainement vu à la télévision "des Cousinades", des généalogistes passionnés qui réunissent parfois jusqu'à 300 personnes descendants d'un ancêtre commun, quel boulot pour préparer ce genre de manifestation, mais certainement une journée mémorable pour tous.

J'ai déjà été contacté par des internautes "cousins éloignés et parfois moins éloignés" des liens amicaux se sont tissés, c'est comme cela qu'hier nous avons reçu un cousin aux mêmes racines que moi, accompagné de son épouse, nous ne nous connaissions pas, ils habitent la région parisienne et ont profité de leur départ en vacances pour faire un détour par chez nous, afin de nous rencontrer. Nous sommes allés dîner dans le village, au retour ils ont inauguré la chambre romantique et ce matin nous avons partagé un petit déjeuner fort sympa, et que de papotages je ne vous raconte pas. Nous nous sommes quittés en fin de matinée, heureux les uns et les autres d'avoir pu partager ces instants emprunts de nos aïeux.

Merci Internet, Merci Généanet.