Aujourd'hui 27 Janvier, ma Princesse n° 2 à 14 ans. Sa maman ne veut pas que je mette sa photo sur mon blog, mais là  je vais détourner l'interdiction, il parait que des pervers pourraient....

m_lanie_1

Joyeux Anniversaire Princesse

Moi aussi, j'ai eu 14 ans et je me souviens très bien de cette journée, car pour moi c'était un évènement. Jusqu'à ce 3 septembre 1957, je portais des chaussettes ou des socquettes, étant donné que nous portions pratiquement jamais de pantalon à cette époque, mais des robes ou des jupes, je ne vous dis pas comme c'était moche.

edith_1959

me voici à 15 ans au Château de Bry sur Marne où j'étais pensionnaire.

 

Dans la ville où mes grands parents habitaient, en face de la maison il y avait une fabrique de bas de soie et de bas de nylon ; Monsieur Vernier, le patron de cette société était un ami de mon grand-père, il m'avait déjà emmenée dans son atelier pour me montrer comment on fabriquait des bas. (Les collants n'existaient pas) J'étais restée en admiration, j'avais hâte de pouvoir en porter, à cette époque la mode était aux bas maille résille, ils avaient l'avantage de ne pas filer mais si on s'accrochait on faisait un trou qui pouvait s'agrandir quand on marchait.

Depuis longtemps, ma mère m'avait dit, tu auras ta première paire de bas pour tes 14 ans, j'attendais donc ce jour avec impatience. Inutile de dire que souvent j'étais revenue sur cette date butoir, pourquoi attendre le jour de mes 14 ans ? Il n'y avait rien à faire maman n'a jamais cédé.

Alors le jour est arrivé, j'étais impatiente. C'était un dimanche, l'après-midi je devais aller à la fête du village d'à côté, j'avais rendez-vous avec quelques amis vers 15 heures, alors j'avais hâte que le repas se termine et qu'arrive le moment traditionnel du gâteau et des cadeaux.

Deux paquets m'attendaient, l'un offert par mes parents, l'autre par mes grands-parents. Avec précipitation j'ai ouvert le premier, dans lequel j'ai découvert un joli porte jarretelles en dentelle blanche et dans l'autre plusieurs paires de bas résille. Ah ! comme j'étais heureuse. Toute la journée, j'ai pavané comme une demoiselle, à la fête du village j'ai fait très attention de ne pas déchirer le bien précieux tant attendu.

Et cela, me fait vraiment tout drôle aujourd'hui de repenser à cette anecdote si fraîche dans ma mémoire. jamais je n'aurais pensé que 52 ans après, je me souviendrai de cet anniversaire avec autant de précision et que je le raconterai à ma Princesse.

Pour celles qui n'ont pas vécus cette époque, il est bien difficile d'imaginer. Mais pour toutes les Mamy de mon âge qui passeront par là, elles, elles se rappelleront.

Encore Joyeuse Anniversaire ma belle.