Depuis toujours, je suis  fidèle en amitié. Une de mes amies "Irène" d'il y a plus de 30 ans à une fille magicienne.  Irène à partagé avec moi les jours heureux et ceux beaucoup moins heureux. Les kilomètres nous ont séparés mais, nous nous écrivons chaque année pour les voeux. Ce matin, je viens de recevoir un article découpé dans un journal local de sa fille Sandra, les mamans nous sommes toujours fières quand nos enfants réussissent ; regardez le parcours de Sandra :

le_m_decin_des_poup_es

cliquez sur la photo pour mieux lire

C'est à Rouen que vous trouverez son magasin

Le_m_decin_des_poup_es_2

24, rue Saint Nicolas 76000 à Rouen

Pour mieux vous rendre compte de l'intérieur, cliquez sur ce lien

http://lameredelamule.canalblog.com/archives/2009/11/index.html

Maman Mule est une inconditionnelle de ce joli magasin elle vous le montre en détail

Avant que Sandra ne rachète le magasin, elle a redonné vie à

" Fernande et  Paulette"

DSCF0216

Fernande à gauche est née dans les années 1890, quand je l'ai retrouvée dans le grenier de ma grand-mère, elle ne possédait plus que la tête et le corps, unijambiste, sans bras et sans habits. Elle avait appartenu à la soeur de mon grand-père : Fernande

Fernande_Pascaut_64_ans 

Paulette était la jolie compagne de ma tante "Paulette" religieuse à la congrégation St. Thomas de Villeneuve

Paulette

 

elle l'avait reçue de sa marraine dans les années 1918, quand j'étais petite je jouais avec cette poupée tout en restant très soigneuse, elle avait de vilains cheveux, il lui manquait quelques doigts et elle était toute nue.

IMG_8891

Jacquot ce joli petit baigneur en celluloïd avait été le "doudou" de mon papa dans les années 1927, quand je l'ai récupéré il lui manquait une jambe. Une cousine s'est amusée à le rhabiller. Irène me proposa de les confier à Sandra qui débutait dans une clinique pour poupées à Rouen, elle sortait des Beaux Arts. Et vous voyez ce qu'elle en a fait. J'étais ravie, maintenant elles trônent dans une de mes chambres d'amis ; pour les poupées chacune a sur son jupon un petit mot réservée à deux de mes petites filles pour quand je les quitterai ; elles le savent et viennent de temps en temps soulever le jupon pour voir si le papier y est toujours et elles disent : Fernande c'est pour moi, Paulette c'est pour moi. 

Alors si vous passez par Rouen faites un détour par la clinique "Les Beaux Jours". Si vous habitez dans une autre région de la France, téléphonez lui. Elle fera des miracles.