18 mars 2010

Saint Pétersbourg "j'adore"

Vous savez que je suis une grande rêveuse. Il y a des endroits qui m'ont toujours fait rêver. La Russie des tsars est un des pays où j'avais envie d'aller depuis très longtemps. Saint Pétersbourg en particulier pas plus romantique après mon reportage sur Bruges. Nous y avons donc fait une escapade en 2003.

A chaque fois que je vais visiter de jolis monuments, j'achète un livre pour mieux comprendre et au cas ou mes photos ne seraient pas très jolies à vous montrer, ou encore si je n'ai pas eu le droit de photographier, ce qui a chaque fois me frustre énormément. Comme j'aime la "transparence" (ce mot est à la mode, alors j'avoue) . Dans ce reportage il y a mes photos et celles d'un livre que j'ai acheté sur l'endroit magique. A la sortie des endroits touristiques vous n'avez que l'embarras du choix pour vous procurer ces livres, cela encombre un peu les bagages au retour, mais quelle joie en rentrant de pouvoir se replonger et apprendre plus sur ce que nous avons admirer et refaire le voyage.

19

C'est cette jolie jeune femme Russe qui nous a accompagnés durant tout notre séjour. Un vrai puits de connaissances sur l'Art de sa ville.

59

La Russie se reconnaît à ces églises munis de leurs clochetons, ici L'Eglise de la Résurrection du Christ

1

 

2

Celles-ci je les ai prises un soir en allant à un gala.

3

 

37

38

Quant on va a St. Pétersbourg avant tout c'est pour visiter l'Ermitage pour ses richesses architecturales mais aussi pour ses collections de peintures.

16

7 8

Quand on prend des photos dans un Musée, il faut beaucoup de patience, ici dans le Palais d'Hiver voici le Salon de la Malachite, je vois qu'un touriste est encore présent !

5 6

Des plafonds au sol

4

Pour ne pas abîmer les sols, on nous fait porter des chaussons en feutrine.

11

 

 

67

 

Dès sa fondation, la cathédrale St. Pierre et St. Paul servit de lieu de sépulture : tous les empereurs de Russie à commencer par Pierre Le Grand (Sauf pour Pierre III enterré à Moscou) y furent inhumés. Elle renferme en tout 32 tombeaux de monarques russes et des membres de la famille régnante.

17

 

18

 

C'est dans cette chapelle que fut ramené le 17 juillet 1998 les dépouilles du dernier Empereur de Russie Nicolas II fusillé par les Bolchévistes en 1918 avec son épouse et ses enfants.

  21  20

40

 

Elevé sur la rive gauche de la Néva, le Palais d'Hiver par son étendue, par son opulent décor baroque, par toute sa magnificence, semble incarner l'idée de la puissance et de l'indestructibilité de la monarchie russe.

 

41 43

Au Palais d'Hiver l'Escalier d'Honneur et au nouvel Ermitage Les loges de Raphaël

42

Au Palais d'Hiver La Petite Salle du trône ou Salle Pierre le Grand

 

45

La Salle St. Georges

46

Toujours au Palais d'Hiver "Le Boudoir"

Le Grand Ermitage appelé aussi le Vieux Ermitage, les salles du Palais d'Hiver, le Petit Ermitage c'est aussi cela :

47

La Madone Litta (1490/1491) Léonard de Vinci

48

Rembrandt "Danaé" 1636

49

Le Gréco "Les Apôtres Pierre et Paul" 1587/1592

52

Auguste Rodin "Le Printemps éternel" 1897

50 51

Le Camée Gonzague. IIIème siècle avant JC - Peigne de Tumulus de Solokha IVème avant JC

54

Voici le Musée Russe appelé aussi Palais Mikhaïlovski et sa salle aux colonnes blanches.

55

Au Palais Russe l'art est à son apogée. Ci-dessous le Portrait de la poétesse Anna Akhmatova peint par Nathan Altmann en 1914.

56

Le Musée Russe possède également toute une série de "compositions" et "d'improvisations non figuratives" de Wassili Kandinsky dont la première toile abstraite, peinte en 1910.

57

Composition n° 224

Le fondateur de la peinture suprématiste "Kazimir Malevitch" est représenté dans le musée par de multiples travaux comme ici ses "Paysans" 1928/1932.

58

Un lien organique réunit la Néva et le Jardin d'été, le plus ancien jardin de Saint Pétersbourg tracé en 1704.

31

Dans la partie nord-est du jardin se dresse un modeste bâtiment en brique à un étage, c'est le Palais d'été de Pierre le Grand.

32

33 34

La chambre à coucher et le cabinet de Pierre Le Grand

23

Un petit clin d'oeil à notre célèbre Manufacture de Sèvres très prisée à la cour des Tsars.

Mais comme dans tout voyage, il y a des soirées inoubliables.

26

Me voici au Mariinski

64   65

Le théâtre Mariinski, l'un des plus grands théâtres d'opéra et de ballet de Russie, jouit d'une célébrité mondiale.

Une autre soirée dans un restaurant typique russe avec vodka et caviar.

    29      28

Et je vais terminer par la superbe cathédrale Saint Nicolas des Marins dans laquelle j'ai assisté à une partie d'office (une simple messe dure 3 heures) ou j'ai été surprise de constater que la célébration se faisait debout, aucune chaise à l'horizon. J'ai gardé de cette église quelque chose dont je ne saurais expliquer.

62

63

Parmi les nombreuses icônes présentent dans cette église, voici "La vierge dite à 3 mains".

J'espère que je vous aurai donné l'envie de faire vous aussi une petite escapade. Comme à Istambul on ne peut pas tout visiter en quelques jours il faut y retourner plusieurs fois. Surtout qu'au départ j'avais arrêté le voyage pour voir le Cabinet d'Ambre à Tsarskoïe Selo, pas ouvert lors de mon passage, frustration supplémentaire, je n'ai vu que les jardins, donc je reviendrai.

24

Rien que la grandeur de ce palais aux coupoles majestueuses me laissent sur ma faim. Donc certainement suite au prochain numéro.

violette

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :