27 mars 2010

les Châteaux qui m'ont entouré

J'ai toujours vécu à l'ombre d'un château ou a proximité. La France est un pays particulièrement riche de ces belles demeures qui en fait un pays de patrimoine que tous les étrangers nous envient.

le 8 novembre 2007, je vous avais déjà parlé des châteaux de mon enfance, mais pas de ceux-là.

IMG_6027

 

Avant de vous emmener sur les chemins royaux, regardez ceux qui ont jalonné ma vie.

Chantilly - Compiègne- Pierrefonds

Chantilly :

A chaque séjour d'amis à la maison, nous les emmenions dans les pas du Duc d'Aumale à Chantilly, une promenade dans le parc nous dirigeait vers le Hameau de la Reine pour y prendre le goûter.

ameau_de_la_reine P5240005

hameau_de_la_reine_2 P5240006

Compiègne :

La seconde visite était pour Compiègne, c'est dans sa chapelle qu'eu lieu le 9 août 1832 le mariage royal de Marie Louise d'Orléans avec le roi des Belges Léopold 1er. Ce château est aussi celui des rendez-vous. Napoléon 1er est venu à la rencontre de sa seconde épouse Marie Louise d'Autriche et l'a reçu au château le 27 mars 1810. Napoléon III et Eugénie de Montijo y recevaient l'été les artistes, les hommes de lettres ou les hommes politiques pour des sessions de plusieurs jours que l'on appelait "Les Séries". Ne pas oublier que pendant l'une d'elle la célèbre dictée de Mérimée y fut proposée.

musee_voiture_4

La "Jamais Contente" 1899

Si mes invités étaient des enfants ou des jeunes, c'est dans les coulisses du château que je les emmenais pour visiter le célèbre Musée de la voiture. La première visite que j'ai faite au Musée de la voiture, je devais avoir une dizaine d'années et je la dois à mon cousin Paul et à sa femme Marguerite.

  musee_voiture_1    musee_voiture_3    musee_de_la_voiture_5

Pierrefonds :

A quelques encablures de Compiègne. Nous terminions la journée par le château de Pierrefonds. Quant on sort de la forêt, nous sommes frappés de plein fouet par ce majestueux château perché sur sa colline ; remanié à la fin du XIXème siècle par Viollet Le Duc, c'est un château de contes de fées avec son impressionnant chemin de ronde qui court du double niveau des tours et des courtines.

pierrefonds_1 

pierrefonds_2

saviez-vous que vous pouvez louer ce château pour un mariage comme l'a fait notre Miss France "Elodie Gossuin" ou pour une grande soirée exceptionnelle....   Le château sert aussi de décor à de nombreux films.

 

Quand j'ai eu 9 ans, je suis allée en pension dans une ville célèbre : Saint Germain en Laye. Tous les jeudis nous allions joués dans les jardins de celui-ci :

img063

 

DSCF0277

DSCF0257

 

La mère de mon premier mari avait habité dans son enfance l'appartement de Louvois dans les dépendances du Roi des Châteaux :

versailles3 

Cette jolie photo a été empruntée à Cyril Almeras ; vous pourez en admirer plus

 http://www.cyrilalmeras.com/
 Site de photos de nuit

versailles_2

C'est à Versailles dans le sous-sol du château lors d'une visite privée que le papa de mes filles m'a conté fleurette et m'a demandé en mariage.

 

Devenue adulte, j'ai habité au pied d'un château Royal oublié, qui fut l'un des plus beaux de la Renaissance, des plus riches où le plus populaire des Rois "Henri IV" avait ses habitudes ; il venait régulièrement rejoindre  sa "belle" Henriette d'Entragues Marquise de Verneuil.

verneuil_henriette_d_entragues

Malheureusement les grands jours de ce château ont été exceptionnellement courts. Sa splendeur véritable n'a duré que les 10 années tumultueuses ou le Roi venait à Verneuil (1600/1610). Après, la mort du Roi, notre Marquise y vécu encore vingt ans avant de rejoindre le couvent.

img058

Le château restera entretenu jusqu'en 1725. Dans les mains des "Condé" ils entreprendront à partir de 1734 la démolition ; le reste des matériaux utilisables sera cédé à des entrepreneurs locaux puis aux habitants du village. L'oeuvre des démolisseurs a pris fin quelques mois avant les Etats Généraux de 1789. Et tout cela pourquoi ? me direz-vous, tout simplement parce que le Prince de Condé ne voulait pas que ce château face de l'ombre à son château de Chantilly. A l'époque ou j'habitais ce village, chaque été depuis 1988 du 15 juillet au 15 août le site accueillait des jeunes de 15 à 18 ans venant de toute la France pour apprendre l'archéologie et l'histoire, mais aussi la vie en groupe et l'autonomie, sous la direction du Club du Vieux Manoir ces jeunes participaient au chantier de fouilles et mettaient à jour les fondations et les salles du sous-sol du château. Cette Association du Club du Vieux Manoir a travaillé également sur un autre chantier à quelques kilomètres de là pour ressortir les vestiges du château de Philippe Le Bel à Pontpoint.

 

Quelques années plus tard, je me suis exilée plus au nord de la Picardie dans une région ou les châteaux sont moins célèbres. J'en ai recherché de nouveaux à découvrir. C'est à Rambures que j'ai trouvé cette ancienne forteresse construite à partir de 1412 composée de quatre tours de brique et de pierre. C'est Richelieu qui le privera de ses éléments défensifs (pont levis, herse, assommoir) lui donnant un caractère beaucoup plus résidentiel.

Rambure

A Abbeville, j'ai découvert une petite merveille à mi-chemin entre le château et le manoir. Quand il fut édifié vers 1750 ce n'était qu'un petit pavillon de 3 pièces d'où son nom "Bagatelle". Cette adorable folie du XVIIIème siècle ne laisse personne indifférent.

DSCF0006

bagatelle3 DSCF0010

 

Maintenant, depuis mon grand salon, je peux admirer le château de Machurat, lui aussi perché sur sa falaise, il est encore habité toute l'année par une très vieille dame. Comme pendant mes voyages ou j'achète les livres de l'endroit que je visite. J'achète également quand il y en a, les monographies des villages où j'habite.

Machurat3

Avant de devenir le château que nous voyons. Au XIVème siècle le château était une maison forte qui elle même fit place au XVIème siècle au château qui existait à la révolution. Au début du XIXème siècle après quelques péripéties la propriété fut acquise aux héritiers de la famille Dallemagne qui la garda jusqu'en 1875 époque où elle fut vendue à Monsieur Meaudre ancien magistrat. Je ne connais plus la suite, mais je suis preneuse si un des lecteurs qui passent par ici en sait plus. Pour moi la passionnée de châteaux, je me sens frustrée de ne pas connaître son histoire au XXème et XXIème siècle. Je vous remercie d'avance.

 

modiste_4

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :


24 mars 2010

Passion pour les maisons de ma vie

Pour moi, la maison est très importante. J'ai toujours pensé "déco" avant de penser "fringues". En 47 ans de vie de femme, elle a toujours été une de mes principales priorités.

Ma première maison se trouvait à Paris près de la place Clichy au sixième étage d'une maison bourgeoise, nous y avions acheté deux chambres de bonne, que nous avions aménagées avec les moyens du bord mais toujours avec beaucoup de goût. L'ennui c'est que nous devions passer sur le palier pour aller de notre cuisine à notre chambre, pas de WC ni de salle de bains. Quand je dis cela à mes petits enfants ils n'en reviennent pas, "mais comment tu faisais pour te laver ?" la cuvette dans l'évier de la cuisine cela ne leur dit vraiment rien ; partager les WC avec toutes les chambres de bonne de l'étage est tout simplement incroyable. Et pourtant nous étions en 1963.

PlaceClichy_2

 

C'est après la naissance de Sandrine que nous avons trouvé un grand appartement aux portes de Paris dans une commune du 93. En attendant, le cosy en noyer que m'avait donné mes parents occupait un coin de la pièce un joli dessus de lit en cretonne confectionné avec amour par ma grand-mère ainsi que les rideaux identiques qui cachaient les lambris et garnissaient la fenêtre, car nous avions dans cette pièce une fenêtre dite "mansarde" une table basse ronde des années 1940 , un fauteuil bas et une armoire penderie ; l'ensemble formait une jolie chambre qui donnait l'apparence d'un salon. Dans la cuisine mes parents nous avaient acheté une table, un buffet et des chaises en formica (quelle horreur !) ce n'était déjà pas dans mes goûts.

IMG_0336 IMG_0341 IMG_0336

Je n'ai pas beaucoup travaillé à l'extérieur durant toute ma vie, ma maison a toujours été très importante pour moi. Déjà en 1963, je fréquentais les antiquaires de mon quartier bien trop chers pour notre bourse, mais j'aimais néanmoins aller m'imprégner des vieilles choses comme quand je suivais mon grand-père dans les salles des ventes de mon enfance. En 1965, quand nous avons déménagé, j'avais envie de meubler mon nouvel intérieur autrement que tous ceux qui m'entouraient, mon mari voulait du moderne de l'époque, c'est-à-dire salle à manger en teck ou en polyester bien brillant, très courant dans ces années là, salon en tissu aux formes bien rectilignes, chambre à coucher du même style ; j'ai cédé mais je n'ai jamais aimé, cela n'a duré que quatre ans. Un jour en promenant mes deux premières filles, je suis allée dans un dépôt vente et le soir quand il est rentré, la salle à manger en teck n'était plus là, elle était remplacée seulement par un buffet ancien mais pour la table et les chaises il fallait attendre une autre balade chez un brocanteur ou aux puces voisines. Contente de moi, ce jour là, j'avais acquis ma première indépendance.

IMG_0347 IMG_0352 IMG_0347 IMG_0352

Ma première machine à écrire achetée au secrétaire particulier du Général de Gaule

C'est à cette époque, que j'ai commencé à dévaliser le grenier de mes grands-parents, maman était fille unique, moi aussi, maman n'aimait pas l'ancien et moi j'adorais donc pas de problème. Chez nous tout se conservait, comme cette chaise de mon arrière grand-père sur laquelle je me souviens le voir assis au coin du feu dans la cuisine jusqu'en 1949.

IMG_0258   IMG_0254   IMG_0257

Contente de faire découvrir à mes petits enfants la fonction d'un moulin à café et d'un moulin à poivre trouvés dans le grenier.

 

IMG_0365

Vous vous souvenez de ces vases de nuit ? Je les ai récupérés et  en attendant les beaux jours ou ils seront garnis de plantes grasses, je vous les montre avec des fleurs en harmonie avec les couleurs du boudoir.

    IMG_0290        IMG_0292

Bibelots, verres anciens, argenterie, vieux souvenirs, "chines ou grenier".

IMG_0310

L'armoire aux vieux livres et aux vieilles antiquités

  IMG_0293     IMG_0297

Dernière acquisition.

Le cadre pour ma collection de montres anciennes a été fait par petit mari, je possédais l'encadrement.

IMG_0301 IMG_0345

  La poupée russe rapportée de St. Pétersbourg ainsi que l'oeuf, la barbotine chinée, le brûle parfum je l'ai toujours vu chez maman.

IMG_0309

collection familiale

IMG_0344

IMG_0343

cartes prélevées dans l'album des cartes envoyées par mon grand-père à ma grand-mère,  pendant la guerre de 1914

IMG_0314

ne vous trompez pas, ce ne sont pas des chocolats ! Je connais quelqu'un qui reconnaîtra la lampe quand elle passera par ici.

       IMG_0349       IMG_0315

IMG_0327

Partout je recherche l'harmonie en accord avec les couleurs ambiantes. Dernièrement j'ai habillé la fenêtre du couloir avec une paire de mes anciens doubles rideaux que nous avions en Picardie ; pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ?

IMG_0328

Ce lavabo est peint à la main en décor de Rouen, j'ai eu la chance de retrouver les carreaux dans le même style.

IMG_0337

Dans toutes les maisons que j'aie eues, j'ai eu une table ou la famille qui nous a quittés côtoie la famille qui nous entoure.

IMG_0356

Et vous, aimez-vous votre maison autant que moi ? Vous savez la maison est très importante. La mienne est grande je suis souvent plusieurs jours sans en sortir et j'adore me promener d'un étage à l'autre, toucher, déplacer, améliorer, rêver... Je suis un peu déçue qu'une seule de mes filles ait le même amour que moi pour sa maison.

IMG_0340 IMG_0316

             

IMG_0351

Le peintre est passé cet hiver dans le grand salon qui est devenu un "boudoir", je lèverai le voile quand les rideaux seront posés et les derniers tableaux accrochés.

IMG_0295 oui, oui ,oui beaucoup de nouveautés vous verrez. Je n'ai jamais suivi les mouvements de "tendance" comme on voit partout, ma maison doit être unique.

jomie_carte_ancienne

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2010

Saint Pétersbourg "j'adore"

Vous savez que je suis une grande rêveuse. Il y a des endroits qui m'ont toujours fait rêver. La Russie des tsars est un des pays où j'avais envie d'aller depuis très longtemps. Saint Pétersbourg en particulier pas plus romantique après mon reportage sur Bruges. Nous y avons donc fait une escapade en 2003.

A chaque fois que je vais visiter de jolis monuments, j'achète un livre pour mieux comprendre et au cas ou mes photos ne seraient pas très jolies à vous montrer, ou encore si je n'ai pas eu le droit de photographier, ce qui a chaque fois me frustre énormément. Comme j'aime la "transparence" (ce mot est à la mode, alors j'avoue) . Dans ce reportage il y a mes photos et celles d'un livre que j'ai acheté sur l'endroit magique. A la sortie des endroits touristiques vous n'avez que l'embarras du choix pour vous procurer ces livres, cela encombre un peu les bagages au retour, mais quelle joie en rentrant de pouvoir se replonger et apprendre plus sur ce que nous avons admirer et refaire le voyage.

19

C'est cette jolie jeune femme Russe qui nous a accompagnés durant tout notre séjour. Un vrai puits de connaissances sur l'Art de sa ville.

59

La Russie se reconnaît à ces églises munis de leurs clochetons, ici L'Eglise de la Résurrection du Christ

1

 

2

Celles-ci je les ai prises un soir en allant à un gala.

3

 

37

38

Quant on va a St. Pétersbourg avant tout c'est pour visiter l'Ermitage pour ses richesses architecturales mais aussi pour ses collections de peintures.

16

7 8

Quand on prend des photos dans un Musée, il faut beaucoup de patience, ici dans le Palais d'Hiver voici le Salon de la Malachite, je vois qu'un touriste est encore présent !

5 6

Des plafonds au sol

4

Pour ne pas abîmer les sols, on nous fait porter des chaussons en feutrine.

11

 

 

67

 

Dès sa fondation, la cathédrale St. Pierre et St. Paul servit de lieu de sépulture : tous les empereurs de Russie à commencer par Pierre Le Grand (Sauf pour Pierre III enterré à Moscou) y furent inhumés. Elle renferme en tout 32 tombeaux de monarques russes et des membres de la famille régnante.

17

 

18

 

C'est dans cette chapelle que fut ramené le 17 juillet 1998 les dépouilles du dernier Empereur de Russie Nicolas II fusillé par les Bolchévistes en 1918 avec son épouse et ses enfants.

  21  20

40

 

Elevé sur la rive gauche de la Néva, le Palais d'Hiver par son étendue, par son opulent décor baroque, par toute sa magnificence, semble incarner l'idée de la puissance et de l'indestructibilité de la monarchie russe.

 

41 43

Au Palais d'Hiver l'Escalier d'Honneur et au nouvel Ermitage Les loges de Raphaël

42

Au Palais d'Hiver La Petite Salle du trône ou Salle Pierre le Grand

 

45

La Salle St. Georges

46

Toujours au Palais d'Hiver "Le Boudoir"

Le Grand Ermitage appelé aussi le Vieux Ermitage, les salles du Palais d'Hiver, le Petit Ermitage c'est aussi cela :

47

La Madone Litta (1490/1491) Léonard de Vinci

48

Rembrandt "Danaé" 1636

49

Le Gréco "Les Apôtres Pierre et Paul" 1587/1592

52

Auguste Rodin "Le Printemps éternel" 1897

50 51

Le Camée Gonzague. IIIème siècle avant JC - Peigne de Tumulus de Solokha IVème avant JC

54

Voici le Musée Russe appelé aussi Palais Mikhaïlovski et sa salle aux colonnes blanches.

55

Au Palais Russe l'art est à son apogée. Ci-dessous le Portrait de la poétesse Anna Akhmatova peint par Nathan Altmann en 1914.

56

Le Musée Russe possède également toute une série de "compositions" et "d'improvisations non figuratives" de Wassili Kandinsky dont la première toile abstraite, peinte en 1910.

57

Composition n° 224

Le fondateur de la peinture suprématiste "Kazimir Malevitch" est représenté dans le musée par de multiples travaux comme ici ses "Paysans" 1928/1932.

58

Un lien organique réunit la Néva et le Jardin d'été, le plus ancien jardin de Saint Pétersbourg tracé en 1704.

31

Dans la partie nord-est du jardin se dresse un modeste bâtiment en brique à un étage, c'est le Palais d'été de Pierre le Grand.

32

33 34

La chambre à coucher et le cabinet de Pierre Le Grand

23

Un petit clin d'oeil à notre célèbre Manufacture de Sèvres très prisée à la cour des Tsars.

Mais comme dans tout voyage, il y a des soirées inoubliables.

26

Me voici au Mariinski

64   65

Le théâtre Mariinski, l'un des plus grands théâtres d'opéra et de ballet de Russie, jouit d'une célébrité mondiale.

Une autre soirée dans un restaurant typique russe avec vodka et caviar.

    29      28

Et je vais terminer par la superbe cathédrale Saint Nicolas des Marins dans laquelle j'ai assisté à une partie d'office (une simple messe dure 3 heures) ou j'ai été surprise de constater que la célébration se faisait debout, aucune chaise à l'horizon. J'ai gardé de cette église quelque chose dont je ne saurais expliquer.

62

63

Parmi les nombreuses icônes présentent dans cette église, voici "La vierge dite à 3 mains".

J'espère que je vous aurai donné l'envie de faire vous aussi une petite escapade. Comme à Istambul on ne peut pas tout visiter en quelques jours il faut y retourner plusieurs fois. Surtout qu'au départ j'avais arrêté le voyage pour voir le Cabinet d'Ambre à Tsarskoïe Selo, pas ouvert lors de mon passage, frustration supplémentaire, je n'ai vu que les jardins, donc je reviendrai.

24

Rien que la grandeur de ce palais aux coupoles majestueuses me laissent sur ma faim. Donc certainement suite au prochain numéro.

violette

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2010

Bruges la Venise du Nord

Après deux mois à la montagne en ne contemplant que les monts enneigés ; de retour à la maison,  15 jours de remise à niveau de la maison après le passage du peintre, pas encore eut le temps d'aller traîner en reportage. Alors j'ai puisé dans les milliers de photos que je possède. J'ai pensé vous emmener faire un tour sur les canaux de Bruges cela ne peut que vous faire du bien., tout simplement pour le plaisir des yeux.

U

Bruges est considérée comme une des plus belles villes d'Europe. Elle est surnommée la "Venise du Nord", une balade sur les canaux pour admirer les jolies maisons au caractère Flamand.

B

D

 

Rien de plus romantique que de se laisser porter par les eaux.

 

E

F

G     H

Le centre historique englobe l'ensemble de la ville fortifiée de Bruges.

I

J

K

L

N

ces maisons en brique sont caractéristiques  de l'Europe du Nord et de la Baltique

P   O

Bruges est connu surtout par ses canaux que l'on appelle "Reie"

Q

 

Z  U  R

V

 

Y

Z1

W

Z2

Z3

La prochaine fois je vous emmènerai beaucoup plus loin à Saint Pétersbourg

jomie_carte_ancienne

A bientôt

 

Posté par manouedith à 09:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2010

Chez Jules Verne à Amiens

Quand j'habitais la région d'Amiens, bien évidemment je suis allée visiter la maison de Jules Verne, surtout qu'avant mon départ elle venait de réouvrir après une restauration totale de la maison. Comme dans certains intérieurs de personnes célèbres nous n'avons pas le droit de prendre des photos, j'avoue pour me sentir moins frustrée, j'en ai prise quelques unes à la va vite et j'ai complété mon reportage par celui sur Art et décoration d'octobre 2009.

"Au fil de l'Eau" vous parle de son oeuvre ici

JV_8 JV_7

Jules Verne est né le 8 février 1828 à Nantes et il est décédé à Amiens le 24 mars 1905

JV_1

En octobre 1882, il s'installe dans cette grande maison avec son épouse Honorine une Amiénoise ;  sa façade de brique près du centre ville est dans le quartier chic d'Amiens elle reflète bien le goût du XIXème siècle avec sa tour carrée en forme de belvédère couvert que l'on aperçoit depuis les grands boulevards, donnant sur une cour intérieure avec une superbe véranda aux mosaïques d'époque.

JV_2

JV_4 

JV_3

A l'extérieur, on peut prendre des photos, je m'en suis donnée à coeur joie.

Le couple reçoit beaucoup mais ce qui n'empêche pas Jules Verne de travailler chaque jour dès cinq heures du matin, il écrit jusu'à 11 heures. L'après midi, est consacrée à la lecture et à la recherche de documentation pour élaborer ses histoires.

 

JV_12jv_20

jv_19

jv_21

Ci dessus : Bureau, fumoir et salon des invités.

JV_6

N'est-elle pas magnifique cette cheminée en marbre que j'ai prise à la sauvette, avec au dessus le portrait de l'écrivain à sa table de travail.

jv_27

Dans ce petit bureau, Jules Verne a écrit une trentaine d'ouvrages. Un simple lit en fer lui servait à se reposer.

JV_22

Le bureau de l'éditeur Pierre Jules Hetzel a été reconstitué tel qu'il devait être aménagé au 18, rue Jacob à Paris

JV_26

Dans les pièces reconstituées, vous trouverez au deuxième étage la cabine du St. Michel III, le dernier yacht possédé par Jules Verne.

jv_29

Un grenier comme nous les aimons tous, est tel que Jules Verne aurait pu le laisser, plein de malles, de livres, de maquettes représentant de drôles de machines.

JV_16

Redescendons

jv_24

et ressortons par la jolie véranda que je vous ai montrée au début de la visite.

JV9

JV10   JV11   JV_15

JV_14

Si vous avez la chance de posséder les originaux des collections Hetzel que l'on trouve encore chez les bouquinistes spécialisés, vous pouvez dire que vous avez une vraie fortune. J'avais un voisin il y a quelques années qui faisait tous les endroits spécialisés sur Jules Verne un vrai passionné. S'il passe par ici il se reconnaîtra, qu'il sache que nous pensons souvent à lui.

 

Et vous, si vous voulez aller visiter la maison de Jules Verne à Amiens, elle se trouve : 2, rue Charles Dubois.

 

JV_17

Vous qui aimez la Généalogie : Rendez-vous chaque Mercredi

ici

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2010

Le rose et ses dégradés pour la fête des grands-mères

Joyeuses Fêtes des grands-mères

363_chambre_toile_de_jouy1

Pour toutes celles qui passeront aujourd'hui par ici, j'offre ces quelques fleurs, qu'elles éclairent et ensoleillent votre journée.

orchid_e_rose

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :