29 avril 2011

Avril, le mois où nous aimons aller au Col de la Biche

 

Cette année, depuis le début avril le printemps est là.

C'est le moment de ressortir la plancha

7_1

Dans le jardin les fleurs nous font des clins d'oeil

8

le mois d'avril c'est aussi celui du lilas et des premières brocantes

6

 

 

IMG_4279

 5_1

Pour 1 euro, cette composition de vases sur ma première brocante, suivant la luminosité la couleur change.

Mais il y a aussi la traditionnelle sortie "jonquilles" 

Dès la première semaine du mois, nous ne manquons jamais d'y aller.

10_1

11_1

12_1

Nous avons un endroit magique au-dessus de Seyssel à 1345 m d'altitude

Le Col de la Biche

La première semaine, le col est encore fermé, mais nous y montons quand-même, il y a de la neige dans les endroits à l'ombre, mais au soleil elles sont là. La semaine suivante. Elles sont dans un creux on ne les voient pas de la route.

f

et le 15 avril plus de neige des fleurs partout, magnifique malgré l'heure tardive 18 h, les enfants sont heureux car cela fait plusieurs années que nous les emmenons après l'école.

d 

e

IMG_4093

le lendemain midi, elles fleurissent la table du déjeuner.

L'endroit est sublime, regardez :

i 

k

m

j 

les couleurs ne sont pas celles qu'elles devraient être puisqu'il est tard

n

 J'adore les fleurs, hier j'ai été surprise, je croyais que tout le monde aimaient les fleurs. Ayant du joli lilas dans le jardin, je demande à ma fille, "veux tu que  je te coupe un beau bouquet" ? elle me répond "non, merci" et elle m'avoue qu'elle n'aime pas les fleurs coupées, son mari ne lui en offre jamais. Ils n'ont aucune fleurs dans leur jardin. 

              muguet_2 muguet_2 muguet_2

Moi qui adore les traditions, qu'elles soient coupées ou qu'elles soient en pot ; j'aime quand au 1er mai celui que j'aime vient tendrement m'offrir  ces quelques brins.

muguet

 gage de bonheur, mais pas la peine d'aller chez le fleuriste quand il y en a dans le jardin. La première année de notre rencontre "petit n'amour" ne m'en a pas offert j'étais déçue car c'était la première fois que je n'en recevais pas. Tous les hommes avec lesquels j'ai partagé ma vie n'ont jamais oublié. Je lui ai expliqué l'importance malgré tout de faire un geste ce jour là. Quand j'habitais en Picardie, ma fille aînée passait simplement 5 minutes chaque 1ermai pour m'apporter ce brin du bonheur.

muguet_2

 

Sous prétexte parfois que c'est ringard, que l'on est pas obligé d'offrir  une fleur un jour précis, les années passent et on ne s'en offre de plus en plus rarement. Quel dommage toutes ces petites intentions qui sont peut être d'un autre temps mettent un peu de sel dans la vie de tous les jours, alors pourquoi faire celui ou celle qui s'en moque ? 

Messieurs, même si vous n'avez pas l'habitude, demain n'oubliez pas ces jolies clochettes, celle qui vous aime en sera touchée même si elle dit ne pas aimer les fleurs !!! N'oubliez jamais que ce sont les petites intentions de tous les jours qui sont la clef de la réussite d'un foyer.  Et celles des jours pas comme les autres comme le 1er mai lui rappellent votre amour. Inutile de dire "Elle n'a pas besoin de ça" qu'en savez-vous ? Chaque femme au fond de son coeur à un jardin secret que vous ne connaissez pas.  Et si vous avez des fils, chaque année s'ils vous voient apporter des fleurs à votre épouse, ils n'oublieront jamais la leur. 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


22 avril 2011

Pâques chez Manouedith

 

paques_1

 

J'ai souvent fêté Pâques chez moi avec mes enfants et petits enfants. Mais pour arriver à  les réunir tous ensemble, c'est un peu compliqué, il faut compter avec les beaux-parents, les familles recomposées, et  prendre son tour. Je vais rouvrir avec vous l'album de 1999, à  cette époque je n'avais que 6 petits enfants et j'habitais dans la même région, c'était un peu plus facile.


Paques_1

 

Cette année la , le lundi avait été choisi.


paques_2

 

 

paques_3

 

Léo, commençait à  marcher, c'était tout récent.


paques_4

 

Pas certain qu'il puisse aller jusqu'à  la porte de la maison !

 

paques_5

 

Annabelle est interrogative ?


paques_6

 

Pressés d'aller à  la chasse aux oeufs


paques_7 

 

cliquez pour un peu de lecture.


paques_8

 

Léo et Clément


paques_9

 

Le jardin n'était pas aussi grand que celui  que nous avons aujourd'hui, mais suffisamment pour cacher les oeufs.


paques_10

 

Remarquez, Clément explique à  sa cousine Mélanie.


paques_11

 

Yannick n'a plus assez de place dans son panier.


 paques_12

 

Tata "folle" (elle a toujours été appelée comme-ça par ses neveux et nièces, c'était devenu un jeu, sauf que maintenant qu'elle est maman ils sont plus grands et osent moins) fait le partage.


paques_14

 

c'est chouette !


paques_16

 

Tout le monde suit.


paques_17

paques_18 

 

Comme vous voyez, toujours de jolies tables, ce n'est pas d'aujourd'hui !


paques_19

 

Manou est heureuse avec deux de ses petits garçons, à  cette époque déjà  les garçons étaient majoritaire.


paques_20

 

Les derniers Pâques de Chrystel à  la maison  !


paques_21

paques_15 

 

"Maintenant, il faut attendre l'année prochaine". Sauf qu'on ne connaissait pas l'avenir. Les mois qui allaient suivre verraient  la naissance d'un autre de mes petits garçons "Maxime", mais aussi le départ de mon mari et de ma fille.  Dans cette maison il n'y a plus eu de chasses à  l'oeufs et les nouvelles chasses à  l'oeufs n'ont jamais plus été pareil ; elles n'ont jamais réunis tous mes petits enfants ensemble. Ainsi va la vie !


paques_24

 

JOYEUSES PAQUES A TOUS


paques_2


Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2011

Une grosse bêtise !

 

Quand vous étiez enfant. Qu'elle a été votre plus grosse bêtise ?

A 5 ans, Manouedith est une petite fille qui à toujours de bonnes idées et même des moins bonnes. Elle aime l'aventure et adore encore plus les expériences. Sa meilleure amie s'appelle "Maud", chaque jour après l'école, les jeudis et les vacances scolaires Elles se retrouvent chez l'une ou chez l'autre pour jouer.

 

edith_5_ans

 

 Un après-midi d'été,  il fait beau, elles sont toutes les deux chez Manouedith et jouent dans la cour. Manouedith propose à son amie de jouer à la coiffeuse.

Toi Maud, tu es la dame et moi  je suis la coiffeuse.

coiffure_2

Tu t'assois dans ce fauteuil et je vais te peigner.

       IMG_4157 IMG_4157 IMG_4157

       (On garde tout chez Manouedith, voici le fauteuil en question)

Sitôt dit, sitôt fait. C'est drôlement chouette de laisser glisser le peigne dans ces longs cheveux blonds. Au début, la coiffeuse s'applique, brosse doucement pour ne pas faire de mal à sa cliente. Elle lui met des bigoudis en enroulant mèche par mèche autour d'un morceau en caoutchouc  auquel elle fait un noeud quand elle arrive à la racine (elle à souvent vu sa grand-mère lui faire pareil quand elle lui lave les cheveux, une fois terminé, de jolis macarons sont parsemés sur toute la tête, le lendemain matin, quand on enlève le tout Manouedith est frisée comme un petit mouton) . 

 Edith_2_ans

(sans ce subterfuge Manouedith a les cheveux raident comme des baquettes de tambour.)

D'un seul coup, Manouedith à une idée géniale : " et si j'en coupe un peu Maud qu'en dis-tu ? Oui, mais un tout petit peu. Alors ne bouge pas, je reviens. Elle courre dans la maison et se dirige vers le buffet de la cuisine, dans le tiroir il y a une paire de ciseaux et dans le placard les bols du petit déjeuner. Grand-père se sert toujours du même, un gros bol en faïence blanche, c'est celui là qui fera l'affaire son diamètre est assez grand ; avant de ressortir Elle attrape un miroir au passage.

      IMG_4158_1 IMG_4158_1

       Celui de son grand-père ressemblait beaucoup à celui-ci. 

Munit de ses outils, l'apprenti coiffeuse rejoint sa cliente, sans aucune hésitation, Elle renverse le bol sur la jolie tête blonde et en avant les ciseaux, tout ce qui dépasse tombe sur le sol. Maud se met à crier, Elle veut que la coiffeuse arrête. Attends un peu, il faut que je termine. Quand Elle a terminé, fière d'Elle Manouedith tend le miroir et lui dit : "regardes comme tu es belle".

coiffure_1

Stupeur la cliente n'est pas contente du tout, elle se met à pleurer et s'enfuit en courant vers sa maison. Prise de panique la coiffeuse réalise qu'elle va passer un sale quart d'heure, quand Elle voit la maman de Maud se diriger vers Elle.

coiffure_1

Ni une, ni deux, Elle prend ses jambes à son cou et n'a qu'une seule idée, se réfugier à l'autre bout de la rue chez Madame Tachevin, une très vieille dame presque centenaire. Tous les enfants du quartier aiment venir lui rendre visite, car à chaque fois ils repartent avec des bonbons.

vieille_dame

la maman de Maud, n'osera pas devant la vieille dame donner une correction à la coiffeuse, qui a réalisé une si jolie coupe "bol" sur la tête de sa fille ! Mais vraisemblablement Elles n'ont pas les mêmes goûts, puisqu'Elle sera obligée d'emmener Maud chez une vraie coiffeuse pour égaliser l'oeuvre de Manouedith.

En vous racontant cette histoire, 60 ans après, je revois la scène comme si nous y étions encore. Et vous, racontez moi vos bêtises ?

Posté par manouedith à 00:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2011

Voyages - Le partage des cultures

Pour moi, quand je visite d'autres pays, j'aime partager avec ceux qui les représentent et ne pas jouer au voyeurisme et consommer sans comprendre la vie du pays .

 

J'ai commencé à voyager à partir des années 1980. La première fois que j'ai pris l'avion, c'est au départ du Tillé à Beauvais, sur un avion à hélices qui nous emmenait passer une journée à Jersey.

jersey_2

Je n'étais pas très fière, car au-dessus de la Manche ça tanguait sérieusement, en plus le beau temps n'était pas au rendez-vous.

jersey_1

 

Le premier grand voyage beaucoup plus sérieux c'est en 1983, quand Chrystel et moi nous nous sommes envolées d'Orly pour Rio de Janeiro sur une boeing 747, pour aller rejoindre mon mari qui travaillait là-bas. Aucune comparaison avec l'avion à hélices de Jersey.

 

.

bresil_2

 

Quelque temps après le retour de mon mari en France. J'ai eu envie de reprendre l'avion et de retrouver des similitudes portugaises. Pendant un an, j'ai préparé un voyage d'une semaine sur l'île de Madère. C'est donc cette fois ci sur un boeing 727 que nous nous sommes envolés pour Funchal le 3 juin 1985.


mad_re

 

Madère est une très jolie île portuguaise dans l'Atlantique que je vous conseille de visiter au printemps. Ne dit-on pas, qu'elle ressemble à un jardin de fleurs posé sur la mer.


maison_madere

 

mad_re_3

 

Depuis longtemps, j'avaie envie de connaître l'Est Asiatique. Dans les années 1980, la Thaïlande n'était pas encore très fréquentée, c'était un des seuls pays ouvert au tourisme. Le lendemain de Noël 1987, nous nous y envolions pour ce lointain pays. A cette époque c'était une destination qui revenait pas trop cher.


thailande_3

 

Le circuit s'appelait : "Pagodes et Tribus". C'était mon premier grand circuit de 15 jours, qui allait me faire découvrir d'autres coutumes, d'autres vies et m'apporterait beaucoup de dépaysement ; j'allais vraiment voir un autre monde. Dès notre arrivée, j'ai sympathisé avec notre guide parlant français : "Pomponette", souvent je me suis rapprochée d'elle pour en savoir plus sur son pays et partager le mien.

 

thailande_1

 

Quand je suis rentrée en France. A l'aide de cartes postales j'ai confectionné un album des plus jolis endroits français et le samedi suivant, je me suis rendue à l'aéroport Charles de Gaule au départ des voyageurs pour la Thaïlande, j'ai recherché l'agence de voyages qui proposait le circuit que nous avions fait et j'ai remis à un voyageur mon petit cadeau pour qu'il le donne à l'arrivée au responsable de son circuit et le fasse suivre à Pomponette. C'est à partir de ce voyage, que j'ai réalisé les échanges enrichissants que nous pourrions faire avec nos guides parlant français.

 

Paris 

 

A l'avenir je garderai donc contact avec tous ces guides qui jalonneront mes voyages. Un simple petit mot chaque année au 1er janvier, des réponses en retour ne nous fons pas perdre le fil et sait-on jamais....


En 1988, ma banque a organisé un voyage en Turquie, je m'y suis inscrite avec une amie sans me douter que 22 ans après j'aurais encore des échanges avec "Halit". Pendant une semaine, nous avons partagé nos cultures et l'année suivante il est venu passer quelques jours à la maison et à mes trois derniers voyages en Turquie il était là pour m'encadrer ou me faire faire découvrir son pays.

 

turquie_1 

 25324_381893239439_574864439_3808988_5001417_n

22 ans après !

quand nous avons fait escale à Istambul, un de ses amis nous a emmené visiter des lieux insolites et déjeuner dans un grand restaurant panoramique . Avec les moyens modernes de nos jours c'est assez facile de garder le fil et de savoir ce que nous devenons, merci facebook.

 

pamukkale

Pamukkale

 

Il y a eu Isaac, au Mexique en 1993, revu en 1998. José, au second voyage au Brésil. Ann, au Vietnam. Kong, en Chine, sans oublier Bun, au Cambodge et bien d'autres....

 

    Mexique_Sierra_Madre_Del_Sur

                    vietnam

 

Bun, au Cambodge m'avait beaucoup touché. Son pays n'était ouvert au tourisme que depuis 4 ans. Les atrocités que tous les intellectuels et les porteurs de lunettes avaient subies étaient encore présentes dans son coeur et dans celui des cambodgiens. Il avait besoin d'en parler et de nous raconter ce que lui et sa famille avaient vécu.

 

cambodge_Bun

 

J'ai été une oreille très attentive, j'avais l'impression d'entendre mon grand-père qui ne pouvait pas s'empécher de nous raconter tout le temps "sa guerre de 1914" ; tout comme Bun on sentait l'Amour de son pays à travers les malheurs qui les avaient fait tant souffrir. Comme si Bun voulait nous rappeler ce génocide des temps modernes.


cambodge1

 

Chaque année, j'ai appris à connaître un peu plus sa famille. Sa femme "Kiribo", son fils "Sinaro". Aux derniers voeux, il m'a annoncé ses vacances en France en juin prochain. C'est donc avec plaisir que 13 ans après notre première rencontre, à mon tour je vais lui faire découvrir ma région. Son séjour en France est programmé pour tout le mois de juin. Après avoir été à Toulouse, Montpellier, La Rochelle il terminera avec Kiribo son séjour par la visite de la région Rhône Alpes.  

 

cambodge_3

 

Nous sommes vraiment ravis de leur visite chez nous, nous allons pouvoir  partager nos deux cultures et apprendre à nous connaître.

 

cambodge_2

 

Et vous, quand vous vous promenez à travers le monde ; essayez-vous d'en apprendre encore plus avec ceux qui vous font partager leur pays ?

  

cambodge_coucher_1 

 

 


Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2011

Lire, lire, lire.....

 

Comme je vous l'ai déjà dit : j'aime beaucoup lire, il y a des périodes ou je lis plus que d'autres. C'est ainsi depuis mon enfance et "Les Petites Filles modèles". Je devais avoir 8 ou 9 ans, j'ai découvert qu'en lisant on pouvait s'échapper loin de chez soi, avoir des rêves, avoir des jardins secrets. La seule période de ma vie ou la lecture a été abstente,  c'est les 3 ou 4 ans de dépression que j'ai faite, la lecture ne me captivait plus, autre chose de plus grave occupait mon esprit, longtemps après quand je lisais j'étais obligée de revenir sur les châpitres pour les comprendre. Je vous avoue qu'à cette époque j'ai eu peur que mon goût pour la lecture ne revienne jamais. Quand on dit qu'il faut du temps au temps, là j'ai pu le constater ; maintenant tout est revenu dans l'ordre .

livres

Je fais partie des plus anciennes adhérentes de France Loisirs, avril 1978. J'ai le droit à la carte privilège. Je reçois depuis cette date là tous les trimestres le catalogue et je me dois de choisir un livre avant une date déterminée, sinon je recevrai la sélection du trimestre choisie par la maison d'édition.

 les_fianc_s_du_rhin_3

Quand je reçois la sélection, soit je la lis, soit je la mets dans mon armoire cadeaux et je l'offrirai  un jour à une lectrice ou un lecteur que j'aime. Tout cela pour vous dire que dans la dernière sélection il y avait ce livre :

les_fianc_s_du_rhin

Je ne connaissais pas du tout Marie Bernadette Dupuy.

les_fianc_s_du_rhin_2

Elle a la cinquantaine, elle est née à Angoulême et elle a écrit plus d'une vingtaine d'ouvrages. Elle aborde avec le même talent les romans d'amour, les biographies historiques, les mystères du surnaturel, les intrigues policières, sans oublier les romans du terroir comme la saga du Moulin du Loup que je ne connais pas encore mais dont je vais m'empresser d'acheter. Vous me direz peut-être pourquoi ne t'inscris-tu pas dans une bibliothèque. Pour plusieurs raisons, la première j'aime posséder les livres, j'en ai déjà parlé dans un précédent billet, la seconde le livre que je souhaite n'est pas toujours déjà acheté par la bibliothèque ou alors il est déjà emprunté, il faut attentre et manouedith n'est pas une patiente.

Alors revenons aux Fiancés du Rhin

les_fianc_s_du_rhinles_fianc_s_du_rhinles_fianc_s_du_rhin

Dès les premières pages je savais qu'il allait me captiver, l'histoire se passe en Alsace avant et pendant la dernière guerre. En ce moment je me documente beaucoup sur l'Alsace, car c'est la région du berceau familial des femmes de ma famille, vous savez je vous en ai déjà parlé : de ma mère à sa mère et ainsi de suite. Je veux comprendre l'histoire toute particulière de cette belle région française. L'Alsace est française depuis Louis XIV, mais avec de tristes périodes ou elle redevient allemande plusieurs fois dans son histoire, particulièrement entre 1871 et 1918, ainsi que pendant la dernière guerre. En 1871, les alsaciens ont  eu le droit de choisir leur camp : opter pour la France ou pour l'Allemagne. Mais ceux qui sont restés sont devenus allemands et comment ont-ils vécu ce dilemme ?? L'histoire raconte très bien justement cette particularité pas facile à vivre pour tout le monde. Une histoire d'amour captivante qui garde son lecteur en haleine depuis le début jusqu'à la dernière page la 784. Je vous recommande donc ce livre.

 

             alsaciennealsaciennealsacienne

 

Et je profite de ce billet pour faire un petit appel. J'aimerais corresponde avec une Alsacienne dont la famille a vécu ces difficiles moments et qui connaît bien l'histoire de sa région. Et si elle connaît le pays d'Hannau du côté de Dosseinheim sur Zinzel ce serait parfait. Peut-on me dire aussi, si il y a une association historique à Saverne ?

 

Maintenant revenons à nos moutons.

Voici le monument auquel je vais m'attaquer.

IMG_4087

et pas n'importe lequel, l'édition de sortie de 1936, regardez il y en a pour plus de 700 pages en toute petite écriture, pas facile à lire au lit, la reliure est molle et je ne voudrais pas l'abimer.

IMG_4088

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,