Ce soir c'est le réveillon de Noël, j'ai une pensée toute particulière pour les personnes qui sont seules chez elle, plus d'enfants à la maison, ou alors celles qui n'ont jamais eu d'enfants, mais aussi à ceux qui sont malades ou qui ont eu la tristesse de perdre un être cher ces jours_ci. Je sais  cette soirée n'est pas toujours facile à passer, même si certains disent : "pour moi cela ne fait rien, c'est une soirée comme les autres."

a

J'ai connu une soirée de ce genre, un Noël  des années 1990. Je vous l'ai déjà raconté, mais je veux le refaire pour ceux qui passent. Cette année là, aucune de mes filles ne m'a invitée pour des raisons différentes les unes des autres, deux devaient être au sport d'hiver et les deux autres avaient certainement autre chose à faire. Il faut dire que je n'étais pas de bonne compagnie en pleine dépression, je pleurais souvent.

d 

Je me revois seule dans mon lit, mes mouchoirs a côté de moi. Vers 23 heures le téléphone sonne, je décroche tout en reniflant,  je tombe sur un jeune homme qui s'est trompé de numéro. Ce dernier que je ne connais pas commence à me parler, essaie de me remonter le moral et reste environ plus d'une demie heure avec moi, il me propose même de venir me chercher et m'emmener avec lui et sa copine dans sa famille. Je n'ai pas accepté bien entendu, mais chaque Noël, je pense à cet inconnu qui m'a réchauffé le coeur et a pris un peu de son temps pour me réconforter. Alors à tous ceux qui passerons ce soir par ici, je leur souhaite :

           eeeee

 

Un Joyeux Noël malgré tout

 sans les connaître j'ai une pensée toute particulière pour eux. Car je sais ce que c'est et qu'ils sachent que dans la vie il y a des bons et des mauvais moments, mais qu'il faut garder l'espoir après la tempête, le beau temps revient toujours. Ne jamais désespérer même au plus profond de la vague et tout faire pour se sortir de l'eau.

c