29 avril 2014

Le pull-over des souvenirs de deux petits enfants - Grottes de la Balme les Grottes - le Semnoz -

 

Chapitre 1

 

Samedi 28 avril.

 

Il était une fois, deux de nos petits enfants Liam 10 ans et son frère Noa 8 ans. Un papy et une Manou qui aiment faire partager les endroits intéressants qui les entourent. Manou, a l'habitude de dire : "il faut tricoter des pull-overs de souvenirs à nos petits enfants pour quand ils seront grands, afin qu'ils puissent transmettre les mêmes choses à leurs propres enfants. Ainsi va la vie.

 

IMG_5991

Papy et Manou ont décidé d'aller chercher les enfants tous les mois. Ils n'ont pas pu le faire les trois premiers mois de cette année. Maintenant, les opérations sont loin derrière eux, ils sont en pleine forme, profitons-en. Le rendez-vous est pour samedi matin à 11 heures.

 

Villard sur doron

IMG_6073

 

Les enfants habitent dans une région magnifique "Le Beaufortain" à un peu plus de deux heures de chez eux. Un endroit sublime au printemps. Leur chalet est posé dans un champ de fleurs, entouré de hautes montagnes, il n'y a pas de plus bel endroit pour faire grandir des enfants.

 Il est bientôt l'heure de déjeuner, un pique nique est dans le coffre de la voiture ; papy, n'a rien oublié, la table, le panier aux assiettes et même la nappe. Il n'y a plus qu'à trouver un endroit sympa pour tout déballer. Les endroits sympas ne manquent pas dans la région, surtout quand on longe le lac d'Annecy. A Saint Jorioz, direction les bords du lac et là : bingo, au bout d'un chemin privé une place leur tend les bras. Plutôt pas mal, regardez.

 

IMG_5969

 

 

IMG_5968

Beau moment de détente, des petits enfants affamés, c'est normal à leur âge.

 

IMG_5966

 

 

 

Liam Noa 26 avril 20141 2

Une fois les agapes terminées, place au jeu de ballon, partie de foot avec papy. Oui, mais le coup d'envoi de Noa amène le beau ballon direct dans le lac, heureusement papy est là pour essayer de le rattraper.

 

Liam Noa 26 avril 20142 3

 

 14 h, il est l'heure de monter au Semnoz. Papy et Manou ont déjà fait connaître cet endroit à un autre de leur petit enfant "Léo". Il est inscrit sur le site Internet que la Luge d'hiver et d'été est ouverte toute l'année. En quittant Annnecy, le soleil les accompagne, pendant une vingtaine de kilomètres la voiture grimpe, négocie au mieux les virages (très bon  pour la digestion !) mais quand ils approchent du but, bizarre la route est mouillée et de gros nuages gris les chapeautent. Manou, avec sa clairvoyance habituelle ose dire : " la-haut on doit être dans les nuages." réflexion qui fait rire papy et les enfants ; sauf qu'elle a raison, plus on approche, plus on ne voit plus rien, une purée de pois , un parking que l'on distingue à peine, une station complètement vide, l'embarcadère des luges fermé, entre les rails de la neige. C'est quoi cette publicité mensongère !

 

IMG_5995

Heureusement c'est en riant que toute la troupe prend du bon côté ce désagrément. Papy a un plan B, cinéma, direction Aix les Bains, sauf que la séance est à 16h30, il y a 1h1/2 d'attente, c'est trop. Les mêmes films se jouent aussi à Chambéry 15 kms plus loin et les séances sont plus tôt. Qu'à cela ne tienne, direction la zone commerciale Chamnord. Dans la voiture on choisit le film, ce sera un dessin animé pour les hommes "Khumba" l'histoire du petit zèbre qui n'a pas toutes ses rayures et un film avec Sophie Marceau pour Manou (elle n'aime pas les dessins animés). Pile poil ils sont à l'heure. Sauf qu'ils sont obligés de chercher le cinéma pourtant  on l'aperçoit depuis l'autoroute, mais pour l'approcher parmi les routes de la zone commerciale c'est plus difficile, enfin ils y arrivent et là, stupeur, le cinéma n'existe plus (il a pourtant son enseigne que l'on voit de loin), il est transféré dans le centre de Chambéry. Trop tard pour le rejoindre, en plus, les malins dans le centre il n'y a pas de parking gratuit  ; il faut chercher un parking souterrain. Il ne leur reste plus qu'à retourner sur Aix les Bains, ils sont dans les temps, mais il va falloir faire la queue. Ouf ! ils sont enfin assis chacun dans leur salle. Deux heures plus tard, retour à la maison. Soirée habituelle et vivement le lendemain.

 

 

lestoilesdulac

 

Dimanche 27

Manou dort encore, Liam et Noa sont déjà levés et ils font la conversation à leur grand-père. Une grande complicité s'installe entre eux, et tous les trois aiment ça. Cet après-midi ils iront visiter les Grottes de la Balme, ils n'ont jamais vu de grottes, ce n'est pas ce qu'il manque dans la région. Après un déjeuner dominical avalé rapidement et une table bien animée, petits et grands prennent la route vers 14 heures. Une soixantaine de kilomètres plus loin, ils sont à la Balme des Grottes. En arrivant tout le monde attend un peu à l'entrée avant de partir à l'assaut des entrailles des falaises qui les entourent.

 

IMG_6005

Manou et papy ont l'habitude de faire découvrir ces grottes à leurs petits enfants, ils les aiment bien car elles ne sont pas trop grandes et les explications données par la guide ainsi que les anecdotes sur Mandrin le célèbre contrebandier mettent du piment dans les esprits. L'après-midi jalonnée de mystères est garantie. Sauf que là : déception, il n'y a plus de guide qui accompagne les visiteurs, la visite est libre. Manou est furieuse et elle va le faire savoir. Elle ne conçoit pas la visite de grottes sans guide. A moins d'être accompagné d'un enseignant qui peut expliquer en détail et encore, un guide a toujours des anecdotes croustillantes qui animent la visite surtout pour les enfants en plus, le guide possède toujours une lampe de poche qu'il dirige vers certaines concrétions que l'on ne distinguerait pas sans lumière. Dans  cette grotte, il y a des endroits difficile d'accès dans lesquels on accède d'une certaine façon,  si l'on a pas le mode d'emploi, parfois c'est plutôt compliqué ; surtout quand on a un peu d'embompoint. (A titre indicatif le même tarif qu'avant, 25 euros pour deux adultes et deux enfants).

 

00grottes de la Balme et musée des cheminots1

La visite seule n'indique que le sens à suivre ; aucun intérêt agréable à moins d'avoir des adultes pour expliquer au moins ce qu'ils en connaissent aux enfants. Mais les adultes ne savent pas toujours où s'arrêter pour découvrir : par ci : un voile, par là : une cuvette. Résultat une visite qui durait avant 1h1/2 et qui se résume maintenant par une petite heure et encore tout ça pour le même prix.

 

IMG_6009

Les enfants malgré tout, en sont ressortis très contents ; c'était la première fois qu'ils découvrent. Manou tellement déçue décide de trouver une autre activité pour combler la journée. Ils ne sont pas très loin d'Ambérieu en Bugey et ils connaissent un Musée qui intéressera certainement les garçons "Le Musée des Cheminots".....

 

à suivre..... 

 

Juillet 2014

Quelques mois sont passés, les vacances sont revenues et de nouveaux petits enfants à emmener découvrir des grottes ; nous n'irons certainement pas aux Grottes de la Balme. Je conseille à tous ceux qui ont de jeunes enfatns ou qui n'ont jamais vu de grottes, d'aller dans la même région à celles du CERDON au village de Labalme. Là, vous aurez un guide qui vous prendra en charge et qui pendant tout le parcours plus d'1h1/2 vous racontera exactement ce que vous attendez et surtout fera participer avec humour tous les enfants présents avec leurs parents. Du reste je conseille vivement au Directeur de celles de la Balme des Grottes d'aller faire une visite incognito un jour de vacances scolaires et il comprendra mieux ce que j'ai voulu dire, j'ai échangé plusieurs mails avec lui à la suite de ce billet, il est très ouvert, mais évidemment il m'a exposé son point de vue de directeur, sans vraiment se mettre à la place des enfants. Je suis certaine que pour lui une visite incognito serait plus évidente et qu'il se rendrait mieux compte.

 

 

IMG_6082

En ce jour de 1er Mai, je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez et je vous donne rendez-vous demain soir pour la suite du Pull-Over des souvenirs de Liam et Noa.

 

 

 


25 avril 2014

Pâques et ses traditions.

 Que de bons souvenirs d'enfance ; ces merveilleux dimanche de Pâques.

Comme au 1er janvier, il y avait un grand repas de famille chez mes grands parents. Etant dans une école religieuse, je ne manquais jamais la Messe du dimanche, je devais même faire signer une carte de présence.

 

  Mes grands-parents n'étaient pas très pratiquants, mais jamais ma grand-mère ne manquait la Messe de Noël, celles des Rameaux et de Pâques ainsi que celle de la Pentecôte.

église de saint just

 Ensuite direction le jardin ou plutôt les jardins pour la chasse aux oeufs. En premier, le jardin de  mes grands-parents, ensuite celui de  Mély et le dernier, celui des parents de ma marraine ; les trois jardins étaient mitoyens sans grillage.

001

Adultes, je n'ai pas manqué d'en faire autant avec mes enfants. Certaines années il pleuvait, alors nous cachions les oeufs dans la maison. Maintenant la génération suivante est là, nous continuons, mais avec des aménagements de jours pas très orthodoxes, puisqu'il faut faire avec ces nouveaux faits de société que sont les familles recomposées et les week-ends des papas. Si le jour de fête est le dimanche du papa, on remet cela à la semaine suivante ou à celle précédente. Les gagnants si l'on peut dire dans l'histoire ce sont les enfants car double chasse à l'oeuf. 

015

Comme nous avons 17 petits enfants + ceux de coeur, jamais nous ne pouvons nous réunir avec tous le même jour. Ce sont ceux qui habitent près de nous qui restent les privilégiés. Donc cette année, la fête était programmée pour le dimanche des Rameaux. Bien nous en a pris le temps était superbe et chaud. Nous avons même déjeuné dehors.  Une nouvelle arrivée dans la famille cette année "Mélissa".

2

Je sais, que vous attendez tous ma table de Pâques, bon, nous allons dire celle des Rameaux en premier. Sur une nappe parme, un centre de table composé de mousse du jardin et d'objets représentatifs , fleurit tout simplement par des kalanchoés. Je vais vous la détailler pour que vous puissiez mieux l'admirer.

 

7

6

Le vrai dimanche de Pâques, c'est en amoureux que nous avons fêté l'évènement. Mais enfermé au chaud, car dehors le temps n'était pas très beau.

35

L'arbre de Pâques du salon encore en entier ! 

1

celui qui a remplacé celui de l'entrée qui n'avait pas résisté à Igor.

Maintenant, regardons la table d'amoureux que j'ai dressé dans la salle à manger.

 

34

le repas était super bon et original. Dans mon enfance, on n'aurait pas fait un repas de Pâques, sans le gigot d'agneau, cette année, il y avait huitres à cause du froid, asperges pour la note printanière, et alors là, je vous le donne en mille : une invention de petit mari : andouillette de Guéméllé rotie, accompagnée d'une bonne purée de pois cassés comme en pension. Pour terminer,  comme disait ma grand-mère : une repas sans dessert ce n'est pas un repas. Une délicieuse tarte à la rhubarbe chantilly. Bon, pour sauver les traditions pascale, la semaine dernière c'était tagine d'agneau aux abricots.

33

remarquez les oeufs durs dans le nid, ils sont brun car ils ont bouilli avec des pelures d'oignons. Je me souviens d'autres violets, mais je ne me souviens plus comment on faisait. Alors si quelqu'un peut me le dire.

 

31

    Pendant tout ce temps là, vous savez quoi :

0

moi, j'ai été relégué au grenier, car je n'avais pas le droit de débusquer les chocolats, et le vrai jour de Pâques, pour pas que je m'amuse sur la table ou dans l'arbre décoré, j'étais enfermé dans une chambre. Grrr Grrr. J'en ai assez de cette famille !

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]

18 avril 2014

Meubles et objets ont une histoire, sachez les faire parler.

Aujourd'hui, je vais faire parler meubles et objets qui m'entourent. Vous le savez, beaucoup d'entre eux appartenaient à différents membres de ma famille et certains font l'objet d'un souvenir particulier. C'est aussi pour cela que je les aime tant.


1

 

J'ai environ 5 ans, à côté du jardin de mes grands parents se trouve une jolie petite maison, occupée par une vieille dame que j'appelle "Mély". Elle vit seule et ses enfants habitent une ville voisine,  ils ne viennent que le dimanche. Ils ont chargé ma grand-mère de surveiller chaque matin les volets de la maison de leur maman pour voir s'il n'y a pas eu de problèmes la nuit. Chaque matin, ma grand-mère m'envoie dire bonjour à Mély. Je frappe à sa porte, j'entre et avec le naturel et la candeur de la petite fille que je suis, je crie : "Bonjour Mély, je viens voir si tu n'es pas morte !". En souvenir de ces moments délicieux de mon enfance "Irène, sa fille" m'a offert quand je me suis mariée un service à dessert assez banal, mais tellement riche à mes yeux. A chaque fois que je regarde ces assiettes, c'est à Mély que je pense.  

 

5

 

Vers 1930, mon grand-père fait ses factures sur cette étrange machine à écrire "Mignon", elle a toujours été sur son bureau. Dans les années 1950, c'est moi qui joue avec, c'est très amusant pour la petite fille que je suis. Elle n'a pas de clavier, on déplace manuellement un stylet sur un alphabet numérique  relié à un cylindre et l'on clique sur une touche, la lettre voulue tape sur le ruban et s'imprime sur la feuille de papier. Je suis certaine que ma vocation de secrétaire me vient de cette machine. 

 

2

Une autre machine à écrire est à l'honneur dans une autre pièce de la maison.

Mes grands-parents louent quelques chambres chaque année aux saisonniers de la campagne sucrière du nord de la France. Quand le 1er janvier, les chauffeurs repartent ; en payant leur chambre, ils n'oublient pas de laisser un petit billet pour "la petite". Pas question de le dépenser. Ma grand-mère le met sur mon livret. Au fil des années ces petits billets se multiplient.  A 16 ans, je souhaite m'acheter une machine à écrire. Mon cousin Paul complète la somme et se la procure d'occasion à la secrétaire du Général de Gaule. Cette magnifique "Royal de luxe" sert depuis des années à taper toute la correspondance  du Général quand il est en déplacement. Impressionnant quand même.

3

 

Ce fauteuil Voltaire offert à  mes grands parents en 1917 pour leur mariage, par l'oncle tapissier de Bordeaux, je ne l'ai jamais vu autrement qu'éventré et servant pour la chatte  quand elle a  ses petits. La première chose que je fais quand on me le donne avec son semblable, c'est de le faire refaire. Depuis plus de cinquante ans tous les deux ont été refaits plusieurs fois au gré de mes goûts et de mes intérieurs.

6 

Ma grand-mère, n'est pas coquette ; elle ne se met sur le visage qu'une crème de jour et rien d'autre, sauf qu'elle n'oublie jamais de se parfumer. Quand j'hérite de sa chambre à coucher, je trouve ce flacon à moitié rempli " Soir de Paris" de chez Bourgeois. Dans ma maison, je reconstitue sa chambre à coucher avec ses meubles et je n'oublie pas de faire, trôner sur la coiffeuse son eau de cologne préférée avec quelques objets qui lui sont personnels.

 4

Il est difficile de faire comprendre à nos jeunes enfants, que quand j'étais petite, la télévision et les ordinateurs n'existent pas. Il faut occuper nos soirées d'hiver autrement. Grand-père joue de la mandoline. Son beau-frère italien, lui offre celle-ci. Je ne sais pas pourquoi, il ne l'aime pas. Il préfère celle qu'il se fabrique dans de vieux bidons laissés par les allemands en 1945.

 

12

Maman, habite Paris, elle vient voir mes grands-parents régulièrement, à chaque fois elle  apporte des partitions des chansons modernes de l'époque, pour que grand-père s'entraine avec sa mandoline et pour que grand-mère l'accompagne. Alors je peux vous dire, que Petit papa Noël de Tino Rossi, Étoile des Neiges, Les escaliers de la butte de Cora Vaucaire bercent mes jeunes années.

8 

Il y a aussi, ce vieux poste de radio à lampes, où chaque soir,  la famille assise autour de la table de la cuisine, écoute le célèbre feuilleton : "La famille Duraton". C'est certainement pour cela que j'aime toujours autant les feuilletons télévisés. 

7

 

Dans l'atelier de ferronnerie de grand-père, il y a une comtoise. Elle appartient à son beau-père qui la reçoit à son mariage en 1894.  A la fin de sa vie quand il revient vivre chez sa fille et son gendre, celle-ci, atterrît dans l'atelier, près de la forge, tantôt à la chaleur, tantôt à l'humidité, ce qui ne lui fait pas de bien ; sa carcasse en pin s'abîme beaucoup ; néanmoins plus tard, elle orne et elle fonctionne dans mes différentes salle à manger, jusqu'au jour ou  trop abîmée, elle prend place sur le secrétaire du palier. Chaque jour, quand je sors de ma salle de bains , je lui jette un coup d'oeil et je regrette qu'elle se soit arrêter définitivement.

9

16

 

Dans la chambre de mes grands-parents, il y a un coffre-fort. Souvent ma grand-mère l'ouvre devant moi, pour me faire admirer sa jolie montre en or qu'elle a reçue pour ses 20 ans et dont elle ne se sert plus depuis bien longtemps. Il y a également son collier d'ambre que j'ai toujours et que je mets encore. Dans un  coffre en bois fleuri venant de Nice,  protégés dans une pochette en cuir, trois louis d'or de l'époque de Napoléon III  précieusement conservés  pour que je les transmettre à mes enfants. Ma grand-mère m'a toujours appris qu'il fallait savoir transmettre certains objets pour qu'ils restent dans les familles et qu'ils fassent revivre ceux qui les ont possédés. 

 

15

Je suis certaine que vous allez être étonnés, que toute ma vie j'ai gardé précieusement ces objets. "Il y a de tout dans nos vastes magasins !"

 

 

Alors voyez-vous à travers ces objets, je vous ai raconté leur histoire. Ne croyez pas que je ne vis qu'avec le passé. Non j'aime, le passé, le présent et l'avenir. Dans chaque époque on peut tirer des leçons sans avoir à dire : "C'était mieux avant". En revanche, je suis très attachée aux différents patrimoines, qu'il soit aussi bien matériel, que culturel.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

11 avril 2014

La Chapelle du Retord (Ain)

Je vous assure, je progresse. Regardez l'avancée de cette semaine.

b

sauf que j'ai abusé un peu le deuxième jour j'ai escaladé le toit du garage. Maîtresse n'a pas du tout apprécié, elle en a même oublié de me photographier. Résultat, retour à la case départ derrière la porte grillagée. sniff, sniff.....

Cette semaine, mes maîtres, sont entrain de préparer Pâques, car le repas de famille aura lieu le dimanche des Rameaux, donc cette semaine. Ils sont allés dans les bois chercher des branches pour l'arbre de Pâques.

 

27

d

c

chez nous, l'ambiance de Pâques c'est pendant 3 semaines, une semaine avant, une semaine après. Habituellement, ma Maîtresse met de la paille au pied des vases avec des poules et des poussins qui picorent ; mais étant donné ma présence cette année, elle s'est abstenue car elle n'a pas envie de retrouver de la paille partout. Il paraît qu'elle se lâchera pour le centre de table du jour J". C'était sans compter avec moi, une tentation pareil, elle n'a duré qu'un instant exactement 24 heures, ma maîtresse est très en colère, le vase ancien n'a pas résisté, il était dans la famille depuis 200 ans, irréparable. 

 

edith3

 

 

Mon Maître, adore un endroit particulier à quelques kilomètres de où ils ont trouvé le bois.

La Chapelle du Retord

 

26

Voici comment c'est l'hiver. C'es un plateau particulier à 1200 m d'altitude faisant parti de la chaîne du Jura, paradis pour les skieurs de fond l'hiver et pour les randonneurs l'été et même au printemps. Au milieu de nul part, il n'y a que trois choses, une magnifique chapelle dédiée à Saint Roch. Une auberge et un cimetière.

 

4

 

auberge retord

cimetière

La Paroisse du Retord, est rattachée à la Paroisse du Grand Abergement. En 1940, l'Abbé Frédéric Tarpin est nommée sur le Plateau du Retord, il restaure la chapelle avec les habitants et décide de mettre sa passion du bois au service de Dieu pour doter la chapelle d'un moblier original en tirant parti du bois de la forêt alentour. 

35

 Il y consacre une partie de sa vie jusqu'à son départ en retraite en 1978.

 30

 Une vue d'ensemble de la chapelle

34

en détail, admirez l'autel

29

28 fonds baptismaux

les fonds baptismaux

10

il est a remarquer les vitraux modernes, il sont faits de dalles de verre insérées dans du ciment.

11

 

 

Toutes les photos sont de moi-même et les commentaires m'ont été inspirés du livret De la Pastorale des réalités du Tourisme et des Loisirs.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 avril 2014

"Igor" enfermé, quand le printemps est dehors!

Vous vous souvenez de moi ?

mises en scène 0

"Igor", maintenant j'ai 10 mois, un caractère bien affirmé, je fais ce que je veux quand je veux. Mes maîtres ne veulent pas que je sorte. Et pourtant, j'en meure d'envie, surtout que ma copine "Tara", Elle, elle a le droit, alors parfois je suis arrivé à me faufiler dans l'entrebaillement de la porte, mais à chaque fois je suis rattrapé. J'ai compris le coup, le moins vigilant c'est mon maître, il a souvent la tête en l'air et ne pense pas que je suis toujours à l'affut. Ma maîtresse, Elle, c'est beaucoup plus difficile, car comme Elle dit, avant quoi que ce soit, Elle pense "chat" avant de penser à ouvrir une porte et elle m'attrape à chaque fois pour m'enfermer dans une pièce, ce n'est vraiment pas drôle et pourtant dans le jardin la nature s'éveille, les oiseaux chantent et me narguent.

mises en scène 9pg

Par exemple, ces jolies fleurs que j'aperçois depuis le boudoir, je ne peux même pas aller les mordre, eh ben ! je me venge, quand ma maîtresse en achète pour mettre sur sa table, je mords les feuilles et même je les cueille ; d'un coup de dent.....

mises en scène 10 pg

mon maître dit, que le muguet est en avance, qu'il y en aura plus pour le 1er mai. Moi, j'aurais bien voulu aller constater par moi-même.

mise en scène 13jpg

je m'installe derrière la fenêtre de la salle à manger et je vois ma maîtresse ressortir un tac de trucs, elle lave, elle brosse, elle change la déco de la terrasse d'en bas, mais comme je la connais, je suis certaine que ce n'est pas encore définitif, elle attend avec impatience de mettre des fleurs pour rendre encore plus joli cet espace. Elle a dit que pour les fleurs ce sera dans un mois. Bon ! attendra-t-elle ce temps là ?, je doute.

 

cerisier 2014

moi, des fleurs, je ne vois que celles du cerisier, qui commence à s'épanouir.

mise en scène 11

mise en scène 12jpg

c'est quoi tout ça ? ça sert à quoi ?  Il paraît que l'on appelle cela : "de la déco jardinière", et comme vous le savez ma maîtresse est la reine de ce côté là. En ce moment, elle n'arrête pas de faire des mises en scène dans tous les coins, par exemple, regardez dans l'entrée, ce n'est plus pareil.

mises en scène 2pg

et dans le salon, là aussi il y a un peu de changement.

 

avril 2014

chez nous, comme disait le grand-père : " il y a de tout dans nos vastes magasins"; et ça ressort périodiquement.

 mises en scène 5pg

Je ne vous ai pas encore dit, mais je suis arrivé la semaine dernière à me sauver un peu plus longtemps et même, à dormir dehors. Bon, je n'ai pas fait le fier, j'ai miaulé un peu, mais ils n'ont pas réagi ; la maison est tellement grande que le soir parfois je vais me coucher au grenier. Ils n'ont donc pas fait attention. En revanche, la première chose qu'a dit mon maître à sa douce moitié quand elle s'est levée : c'est drôle je n'ai pas vu "Igor" ce matin, d'habitude il n'arrête pas de me réclamer ses croquettes. Ils se sont mis a m'appeler et d'un seul coup qu'est-ce-qu'ils ont vu sur le balcon du boudoir : leur chat bien aimé,  penaud, reniflant tout. Ils m'ont ouvert et je suis rentré doucement sur la pointe des pattes. 

mises en scène 8pg

reste quand même, une énigme. Je suis certainement sorti par la porte d'en bas et l'on me retrouve sur le balcon du premier étage ? J'ai fait fort pour une première fois. Maintenant j'ai le droit sous surveillance de m'y promener de temps en temps, car ils avaient bien mis une porte en grillage, mais je suis arrivé à arracher les agrafes qui étaient dans le cadre en bois. Vous voyez, je suis très intelligent, on verra qui de nous trois cédera ? et pour les énerver encore un peu plus, je me mets devant les portes de sortie et je miaule et je miaule................... Ils disent que pour mon bien, il ne faut pas que je sorte, que plein de dangers me guettent à l'extérieur et que l'année dernière le dernier chat leur a coûté trop cher en vétérinaire ; vous vous souvenez peut-être des mésaventures de Caramel, de Miauleur et de l'Inconnu, cherchez dans les archives et vous comprendrez mieux.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,