Vous le savez, j'aime l'Histoire de France et la Géographie. Deux matières qui à mon époque, allaient de pair dans l'apprentissage des connaissances. Malheureusement, maintenant, elles sont devenues les parents pauvres de la culture.

 

1

 

Pourtant, à la télévision française souvent, aux heures de grande écoute on propose les magazines culturels suivants :

Des Racines et des Ailes, Thalassa, Secrets d'Histoire, Le Grand Tour, L'Ombre d'un doute.

Je mettrai ma main à couper que très peu d'adolescents regardent ce genre d'émissions. Pourtant pour leur culture générale ce serait un plus et cela les aideraient certainement  pour leurs études. Ce sont des documentaires très bien faits qui  remettent les sujets dans leur contexte. 

 

2

 

Vous allez peut-être dire : Pourquoi Manouedith a choisi ce sujet pour son billet de la semaine ? Tout simplement, à la suite d'une conversation banale avec une jeune fille de 20 ans ; BAC en poche avec mention s'il vous plaît. incapable de répondre à ma question : Qui est Joséphine de Beauharnais ?  Je vous assure, elle était incapable de me dire qui elle était.

 

3

 

En revanche, elle savait par coeur les dates de la Guerre Froide et pouvait me parler longuement de géopolitique. Pas étonnant que nos hommes politiques actuels attachent si peu d'importance à la culture générale, il est vrai, que la leur n'est pas toujours visible. 

 

4

 

Avoir de la culture générale, je croyais que c'était aussi en réunion savoir parler un tout petit peu de l'Histoire de son pays. Que l'on ait oublié à la rigueur les Rois et les Reines avant les Bourbons, je peux comprendre. Mais ne pas savoir qui ont été les épouses (je ne parle même pas des illégitimes) d'un des plus grands hommes de France. Cela franchement me dépasse.

 

5

 

J'aime me souvenir d'un professeur d'Histoire de France passionné par son métier et la matière qu'il enseignait, jamais il n'hésitait à organiser des sorties même en dehors de ses heures de cours pour joindre l'utile à l'agréable et embellir le programme de ses élèves. Pendant une partie de ses vacances, il animait dans sa ville un atelier d'Histoire et emmenait découvrir tous les sites intéressants dans les environs. C'est à lui, entre autre que je dois ma passion pour ceux qui ont vécu avant nous. 

 

6

 

Dans nos 17 petits enfants, à ce jour, aucun n'est attiré par l'Histoire ou la Géographie, à mon grand regret. Je suis persuadée, qu'aucun de leur professeur n'a su les contaminer. N'ont-ils pas encore rencontré celui qui sera tellement passionné qu'il déteindra sur eux ? En attendant c'est pourquoi nous essayons de les intéresser à tout.

 

7 toutconnaitresurlemondequinousentoure

 

Afin de ne plus manquer ces émissions cultes. Nous avons investi dans un petit boitier qui, relié à notre ordinateur et au téléviseur, nous permet de revoir sur la télévision ces documentaires quand nous le désirons. Par exemple, pour nous retraités pendant un après-midi pluvieux ou alors le soir en remplacement d'un programme qui ne nous convient pas.

 

8

 

C'est ainsi que l'autre jour, nous avons revu avec plaisir : "Vienne Ombre et Lumières". Une émission de presque deux heures retraçant la vie des Habsbourg, de Marie-Antoinette  à Sissi et au delà ; en n'oubliant pas la triste période d'Hitler et de la Vienne d'hier et d'aujourd'hui, afin d'éclairicr des zones d'ombres sur tous ces personnages. J'avoue avoir passé un après-midi agréable au coin du feu.

 

9 les Habsburg

 

Alors, et vous qu'en pensez-vous de la culture générale de nos jeunes ? Je suis consciente que je ne referai pas le monde. Néanmoins, je reste triste du constat que je peux en faire.