• Dimanche le programme disait :  Chateau de Chillon en Suisse ; sauf qu'il pleuvait et que le ciel était bas et vraiment il ne faisait pas beau. Le Château de Chillon s'admire de l'extérieur et se visite à l'intérieur, soit : mais c'est quand même un tout qui fait sa beauté. Ce château est majestueusement posé sur le lac Léman, un vrai bijou. Alors il fallait trouver un plan B, sinon Léo aurait été toute la journée sur son ordinateur ; même si cette occupation est intense, il n'est pas en vacances pour y passer 12 heures par jour. 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan B : A Artemare, il pleuvait, il faisait froid ; nous avons décidé de descendre plus au sud et aller dans la ville de la chaussure voir son Musée : Le temps était plus chaud, mais les orages nous ont rattrapés. Beau Musée dans l'ancien couvent des Visitantines de Romans sur Isère. Toutes les cellules des nones sont aménagées avec des vitrines, chacune d'une époque différente depuis le début de la chaussure ; je reviendrai sur cette visite cet hiver plus longuement car elle en vaut la peine.

 

36

 

Lundi, direction la Suisse, pour visiter les Mines de Sel de Bex.

C'est au XVème siècle, qu'il faut situer la grande découverte de sources salées en Pays Vaudois. Selon la légende, un jeune berger qui menait ses chèvres paître vers Panex, au-dessus de Bex, aurait remarqué que, pour s'abreuver  ses bêtes marquaient une préférence pour l'eau de deux sources. Par curiosité, il la goûta. La trouvant salée, il en fit bouillir un plein chaudron. En s'évaporant, l'eau laissa au fond une pincée de sel.

Aujourd'hui, l'on sait que, il y a environ deux cent millions d'années, une mer peu profonde recouvrait l'Europe. Le climat étant alors tropical, en s'évaporant elle laissa sur le fond des dépôts de sel et de gypse. Et l'on sait aussi que, lorsque plus tard surgirent les Alpes, leurs vagues de pierre vinrent engloutir ces masses de sel et les innombrables couches de marnes et de calcaire qui les recouvraient.

30

cette mine est toujours en activité. 

Mardi, la balade va nous emmener plus près de la maison, car les kilomètres commencent à se faire sentir. Depuis longtemps, j'attendais le bon moment pour emmener mes petits enfants à Izieu. Superbe endroit mais entaché par un drame en 1944 : "la rafle de 44 enfants juifs".  La jeune génération doit savoir et quand ils en ont l'âge, notre devoir quand nous en avons l'occasion, c'est de les emmener visiter ce Mémorial.  Pour que les générations futures n'oublient jamais.

 

30

 

 Au-dessus du Rhône en pleine campagne, à quelques centaine de mètres d'un joli village ancien au charme fou. Sabine Zlatin et son mari Miron avec l'aide du sous préfet de Belley, ouvrent une maison, pour les enfants  séparés de leurs parents ou les ayant déjà perdus. Une centaine d'enfants au total est accueillie, à partir du printemps 1943 où ils y trouvent un havre de paix. Elle se trouve dans la zone d'occupation italienne, où les Juifs ne sont pas pourchassés.

31

 A 5 kilomètres de ces magnifiques cascades.

Le 2 avril 1944, alors que Sabine Zlatin est à Montpellier à la recherche d'un autre endroit pour ouvrir une nouvelle maison, car la zone italienne allait être reprise par les nazis. Un matin de vacances de Pâques, où tous les enfants se trouvent à prendre leur petit déjeuner dans le réfectoire, un groupe de militaires sous les ordres de Klaus Barbie  fait irruption par surprise dans la maison et  embarquent tous les enfants, les surveillants sauf un qui ne se trouvait pas dans le réfectoire et qui a eu le temps de se sauver, ainsi que Miron Zlatin. Envoyés à Auschwitz en Pologne, aucun ne survécut.

 

00

 

En se promenant dans toute la maison on peut retrouver de nombreuses lettres d'enfants retrouvées dans les familles et confiées à Sabine Zlatin après la guerre pour qu'elles soient exposées dans le Mémorial. J'en ai photographié deux qui m'ont beaucoup touchées et que je partage avec vous.

 

0

 

Journée un peu particulière mais très enrichissante et appréciée par Léo et Maxime.

 

Je recommande le film avec Véronique Genest : La Dame d'Izieu, romancé malgré tout, mais qui adoucit la réalité , et donne exactement l'ambiance et décrit ce qu'il se passait pendant la guerre dans la zone d'occupation italienne. Malheureusement le film n'a pas été tourné à Izieu mais en Tchécoslovaquie.