Au XXIème siècle, en Russie l'écologie n'est pas encore présente, on peut même dire invisible, alors au XXème siècle, ils ne savaient certainement pas ce que c'était.

1

un clocher d'un ancien village immergé.

Avant d'arriver à Yaroslavl, nous quittons le canal de Moscou pour naviguer sur la retenue de Rybinsk, avec sa superficie de 4500 km², c'est une véritable mer ; c'est également le plus grand réservoir du monde. Il s'étale du NO au SE sur 140 kilomètres, au croisement de la Volga, de la Cheksna, de la Maloga et d'une soixantaine de rivières plus petites. Elle a été réalisée par Staline entre 1932 et 1941, avec la même main d'oeuvre que pour les écluses (voir billet précédent). Sans grand respect pour les hommes et la nature ; 4000 hectares de terres ont été inondées, 700 villages ont été rayés de la carte, des populations entières ont été arbitrairement déplacées. Depuis, l'eau a pris une couleur verdâtre peu engageante due à une algue flottante provoquée par la décomposition des terres et forêts submergées. Toujours présente, elle asphyxie faune et fleur, et l'on peut dire que l'homme a fait de cet endroit un cimetière de poissons.

 

2

 

 Yaroslavl, la ville que j'ai aimée particulièrement, ce jours là, nous faisons deux belles excursions la visite du Monastère de la Transfiguration du Sauveur et les environs de Rostov le Grand. Je peux dire que j'ai vu : la Sainte Russie et que j'étais loin de penser qu'elle était redevenue aussi religieuse.

10

4

3

Yaroslavl, une des plus belles villes de la Moyenne Russie, embrassent des légendes, faits et documents qui nous présentent plusieurs images de cette région de la Haute Volga, ou le Transsibérien s'arrête. Les murailles féroces du monastère jadis riche et influent qui se vît pour peu de temps le centre politique de la Russie au temps de la période trouble, sont environnées de plusieurs églises pimpantes dont les couleurs vives et les décors riches témoignent plutôt de l'amour de la vie et de l'énergie active d'une grande ville que de l'ascèse si typique de l'esprit Orthodoxe.

1 b

Nous quittons Yaroslavl pour Rostov le Grand en empruntant des villages typiques aux datchas anciennes.

9

8

7

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rostov le Grand, le plus joli centre d'Orthodoxie que j'ai vue. Fondée au XIème siècle sur les rives du lac Néro elle est une des plus anciennes villes de l'Anneau d'Or. Durant tout ce voyage j'ai été en admiration devant tous les monastères anciens mais aussi devant les églises qui ont été reconstruites ou rénovées entièrement depuis 25 ans. Si un jour vous avez l'envie de mettre vos pas dans les miens, je vous conseille vivement de prendre un guide français soit dans des circuits, mais là ils sont toujours présents ou alors un guide personnel, car contrairement à d'autres pays il est impossible de comprendre les panneaux tous en cyrillique, très mais très peu d'anglais, pas du tout de français ; même devant les monuments. A moins de connaître le Russe il est impossible de profiter de son voyage sans être accompagné. Même pour se rendre dans des endroits indispensables vous pouvez galérer.

21

  

 

 

 

 

Maintenant admirez ce bel endroit qu'est le Kremlin de cette ville et la cathédrale de la Dormition.

19

20

18

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvent nous n'avons pas le droit de photographier

                                                  les intérieurs des églises, là, autorisation payante. 

 

22

 

  

25

 

26

 

 

 

 

 

 

24

Après une belle journée, ou nous nous en sommes mis plein les yeux, nous regagnons le bateau et nous levons l'ancre pour Goritsy. A l'heure dite c'est toujours très émouvant. Les derniers moussaillons relèvent les passerelles, le commandant donnent ses instructions et nous nous éloignons doucement des quais au son d'une musique tous les jours différentes, je peux dire c'est un des moments que nous aimons. 

27

Adieu Yaroslavl. Petit mari retient son chapeau, on ne sait jamais... Maintenant direction la salle de conférence pour entendre "Galina" nous raconter la Russie des Rurik.