Une des internautes que je visite régulièrement a fait cette semaine un billet ou Elle s'interroge pour savoir si Elle est passée à côté de sa vie ? C'est souvent quand nous arrivons entre 60 et 70 ans que nous nous posons cette question. On devrait pouvoir avoir une seconde chance.

 

IMG_4710

 

Je pense que la façon dont on vit certains évènements dans son enfance est souvent liée aux choix que nous faisons par la suite. Mais là, est toute la question : Faisons-nous les bons choix, ? car inévitablement ils influent sur notre vie entière.

3

Par exemple, je suis certaine que si j'avais eu une enfance différente, entourée d'amour et d'affection par une maman et un papa autre, mes choix n'auraient pas été les mêmes. Ma sensibilité n'aurait pas été pareille.

11

Je l'ai déjà raconté. Dès ma naissance, j'ai été rejetée. Plusieurs fois dans mon enfance, j'ai été abandonnée, brinqueballée à droite à gauche. Ce qui a fait que toute ma vie, j'ai couru après l'amour, l'affection des autres. J'en ai fait ma priorité.  Je voulais donner et recevoir de l'amour, ce qui explique la vie compliquée que j'ai eue.

5

Alors, oui en quelque sorte, je suis passée à côté de ma vie. Dès 15 ans, je voulais me marier  avoir au moins 4 enfants, ne pas travailler et  élever mes enfants en leur donnant une qualité de vie différente à la vie que je pourrais leur donner si je travaillais. (Pour celles qui liront ce billet, je précise que nous étions dans les années 1960/70).

6

Je reste convaincue, que tout se joue dans notre enfance. Un foyer équilibré avec une stabilité, entourée de parents qui nous protègent. Un foyer dans lequel nous nous trouvons à l'abri tout en ayant des règles à respecter et des barrières à ne pas franchir. Tel était à cette époque mon objectif. C'est exactement ce que j'ai fait. Sauf qu'avec le recul du temps, je me suis rendu-compte que je me suis oubliée. Je suis passée à côté de beaucoup de choses. Je n'ai pas fait de grandes études, je ne me suis pas réalisée dans une vie professionnelle. Je n'ai pas tenu compte de ce que j'aurais aimé faire.

2

Je ne regrette rien, mais j'avoue m'être laissée "bouffer" par les sentiments et l'amour que l'on ne m'avait pas donnés. Effectivement je suis passée à côté de ma vie. Alors si je peux donner un conseil : allez jusqu'au bout de vos rêves et donner à vos sentiments la place qu'ils doivent avoir.