26 septembre 2014

La Casamaures dans l'Isère

 

C'est à Monsieur Jacques Lang que nous devons cette merveilleuse idée : ouvrir les monuments historiques une fois par an. Cette idée lumineuse à une époque de l'année où le temps est encore beau est génial. Pour notre part, nous n'attendons pas ce jour pour visiter notre patrimoine. Nous réservons ce jour pour les endroits fermés les autres jours. Cette année, nous nous sommes dirigés dans la région de Grenoble pour y voir : La Casamaures

 

6

Depuis le XIXème siècle, ce petit palais orientaliste surplombant l'Isère, aux portes de Grenoble,  est construit sur le rocher de St. Martin de Vinoux, on y accède par un parc agrémenté de bassins, de sculptures et de jardins en terrasse. Malgré tout, un peu en friche ce jardin ! dommage.

8

Nous devons ce palais, d'orientalisme du XIXème siècle à Joseph Julien dit "Cochard"  né à Grenoble en 1803. A 52 ans, il passe commande aux meilleurs artisans pour réaliser trois des façades en béton moulé et non armé, composées de moulures d'arabesques rehaussées de peinture bleu outremer Guimet.

 

11

 

Suivirent des cheminées turques en plâtre ciselé, à l'intérieur des papiers peints à la main et des décors en trompe l'oeil, que vous ne verrez pas car interdiction d'y prendre des photos. Un Jardin d'hiver où il devait y faire bon vivre avec sa façade de bois peint inspirée des villas du Bosphore.

 

21

 

 

20

 

52 colonnes forment la structure porteuse de tout l'édifice. Sur les arcs outrepassés de mystérieuses calligraphies en arabe classique nous parlent d'amour. 

 

14

 

15

 

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une passion bien onéreuse qui en 23 ans de construction a emmené notre rêveur à la faillite, malheureusement il fut obligé de céder sa maison à ses créanciers. De splendeur en  décadence, cette demeure connut le morcellement des héritages, les dégradations des guerres et des clochards.

Cette villa qu'on appelait "les Magnolias" a été sauvée inextrémis en 1981. Renommée "La Casamaures" elle devient un espace de vie et d'art.

 12

En 1986, ce bâtiment classé en monument historique de 883 m² et bâti sur quatre niveaux a été classé par le ministère de la culture pour sa double originalité. Un style orientaliste, témoignage de l'engouement européen de cette époque pour les cultures d'Orient et également pour sa technique novatrice de construction du ciment moulé : la pierre factice. Ce prototype de luxe de préfabrication en béton est un chef d'oeuvre des artisans mouleurs grenoblois. La Casamaures, est le plus ancien monument français en béton.

24

Ce parc morcelé au fil des années, renferme beaucoup de culture et d'arbres orientaux qui se sont bien acclimatés étant donné que la propriété est à l'abri de la montagne. Il y a encore un magnolia grandifolia planté il y a 150 ans .

25

La maison est en partie habitée par les derniers propriétaires, mais elle se visite avec l'Association de sauvegarde, une fois par mois le 1er samedi du mois entre 14 h et 17 h

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 01:03 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 septembre 2014

Pas facile de tenir un blog dans la longévité !

A toutes les périodes de ma vie, il m'a fallu et il me faut encore un moteur pour bien fonctionner. Depuis bientôt 8 ans le moteur "blog" est en marche. Chaque semaine, je publie un billet et j'essaie qu'il soit intéressant pour ceux et celles qui passent par ici.

blog-ecrire

Croyez moi, ce n'est pas toujours facile. Parfois comme un écrivain, la page reste blanche. A certaines périodes de l'année les sujets se bousculent au portillon et à d'autres périodes je cherche, je réfléchis longtemps sur le sujet dont je vais vous parler. Je vous assure un vrai travail presque à temps complet. J'essaie de penser à tout, le sujet, la présentation. Il faut faire entre les photos des paragraphes courts sinon je comprends vous zapperez. Il faut que le sujet donne l'envie d'en savoir plus.

ecrire_article

Par exemple, cette semaine, jusque mardi, je ne savais pas ce que j'allais vous raconter et ce matin, j'ai reçu le Livret de mon voyage en Russie. Depuis l'année dernière je m'amuse à faire les récits de nos vacances agrémentés de jolies photos et je les édite, je regrette de ne pas l'avoir fait à chaque retour de nos voyages. Vous savez, on oublie très vite les détails et même les endroits où nous allons. Relire et regarder de temps à autre ces livrets vous procurent une joie immense et à chaque fois, vous revivez ces instants privilégiés.

2

21 x 27 - 88 pages

Je suis moyennement contente du résultat. En fin de compte, j'ai édité les billets que je vous ai fait partager les semaines précédentes. Me fiant aux polices et à la grandeur habituelle de tous les traitements de texte, le résultat n'est pas celui que j'attendais. Les textes sont mal équilibré par rapport aux photos ; pour une police de 10, j'ai l'impression qu'elle est d'au moins de 12. Je voulais vraiment que le rendu du livret soit comme un livre, donc à réétudier les polices et leur grandeur.

Par souci de perfectionisme, j'ai réclamé chez photo... car j'avais payé cher, eh bien ! j'ai bien fait, je peux corriger mes polices et renvoyer l'album qui me sera remboursé et je pourrai en recommander un autre.

 

5

 

Mais après vous, allez-vous me dire ? Ils se retrouveront sur les brocantes de votre région ? J'ose espérer que non, je les fais avec tellement d'amour. Je souhaiterai qu'après mon départ, mes 10 petits enfants se les partagent pour garder le souvenir d'une grand-mère passionnée et qui aimait les jolies choses. C'est la "généalogiste" qui parle, c'est tellement précieux quand on retrouve des écrits ou des manuscrits qu'ont laissés nos ancêtres.

3

Le nombre incalculable de photos que nous avons tous sur notre ordinateur et nos disques durs supplémentaires depuis l'explosion du numérique. Souvent, elles y sont entreposées sans servir à faire des albums et ne servent qu'à encombrer le disque dur. Même classées et répertoriées nous ne savons pas si dans le temps elles se conserveront. Avant, nous avions des albums et des cartons remplis qui suivant certaines époques vieillissaient très mal. Maintenant, je pense que la seule solution qui résistera le plus longtemps ce sont les livres photos. Mais j'avoue c'est quand même un coût.

1

  Je vous l'ai déjà dit, à la maison, dans une de mes chambres d'amis, une armoire est remplie d'albums anciens, ma vie entière pour ainsi dire. Si les photos ont vieilli, les albums aussi, à une époque, la photo tenait avec le rabat en cellophane collant, un vrai désastre pour récupérer les photos des années après. 

Depuis déjà une dizaine d'années je réalise ces jolis albums. La décennie précédente, je réalisais des cahiers faits maison, malheureusement les photos couleurs vivent mal, elles passent.  

0

Et vous, quel est votre solution ? Etes-vous attachés aux photos ? Ou êtes-vous de ceux ou celles qui ne prennent jamais de photos, je ne parle pas des photos prises avec un smart phone, qui n'ont rien à voir avec la photographie que nous faisons autrement. J'ai remarqué, depuis la facilité de prendre des photos avec le numérique, nous nous appliquons beaucoup moins et nous prenons souvent n'importe quoi, on étudie même plus ses prises de vues, pourquoi faire ? Puisque nous sommes censés faire un tri et ne garder que les meilleurs. Je suppose que les amoureux des photos partageront mes idées.

 

ecrire

et maintenant quel sera le billet de la semaine prochaine ?

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 septembre 2014

Les Interrogations de la Vie

 

Une des internautes que je visite régulièrement a fait cette semaine un billet ou Elle s'interroge pour savoir si Elle est passée à côté de sa vie ? C'est souvent quand nous arrivons entre 60 et 70 ans que nous nous posons cette question. On devrait pouvoir avoir une seconde chance.

 

IMG_4710

 

Je pense que la façon dont on vit certains évènements dans son enfance est souvent liée aux choix que nous faisons par la suite. Mais là, est toute la question : Faisons-nous les bons choix, ? car inévitablement ils influent sur notre vie entière.

3

Par exemple, je suis certaine que si j'avais eu une enfance différente, entourée d'amour et d'affection par une maman et un papa autre, mes choix n'auraient pas été les mêmes. Ma sensibilité n'aurait pas été pareille.

11

Je l'ai déjà raconté. Dès ma naissance, j'ai été rejetée. Plusieurs fois dans mon enfance, j'ai été abandonnée, brinqueballée à droite à gauche. Ce qui a fait que toute ma vie, j'ai couru après l'amour, l'affection des autres. J'en ai fait ma priorité.  Je voulais donner et recevoir de l'amour, ce qui explique la vie compliquée que j'ai eue.

5

Alors, oui en quelque sorte, je suis passée à côté de ma vie. Dès 15 ans, je voulais me marier  avoir au moins 4 enfants, ne pas travailler et  élever mes enfants en leur donnant une qualité de vie différente à la vie que je pourrais leur donner si je travaillais. (Pour celles qui liront ce billet, je précise que nous étions dans les années 1960/70).

6

Je reste convaincue, que tout se joue dans notre enfance. Un foyer équilibré avec une stabilité, entourée de parents qui nous protègent. Un foyer dans lequel nous nous trouvons à l'abri tout en ayant des règles à respecter et des barrières à ne pas franchir. Tel était à cette époque mon objectif. C'est exactement ce que j'ai fait. Sauf qu'avec le recul du temps, je me suis rendu-compte que je me suis oubliée. Je suis passée à côté de beaucoup de choses. Je n'ai pas fait de grandes études, je ne me suis pas réalisée dans une vie professionnelle. Je n'ai pas tenu compte de ce que j'aurais aimé faire.

2

Je ne regrette rien, mais j'avoue m'être laissée "bouffer" par les sentiments et l'amour que l'on ne m'avait pas donnés. Effectivement je suis passée à côté de ma vie. Alors si je peux donner un conseil : allez jusqu'au bout de vos rêves et donner à vos sentiments la place qu'ils doivent avoir. 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 septembre 2014

L'homme Normal irréprochable, fournit le bâton pour le frapper.

 

Je n'ai pas pour habitude de commenter la politique et d'y amener des jugements. Mais là, l'envie de mettre mon grain de sel est le plus fort. 

 

Mon-grain-de-sel_imagePanoramique500_220

 

Toute la presse est indignée ; même "C dans l'air" y consacre plusieurs émissions, pourtant cette émission sur la 5 chaque fin d'après-midi est réputée comme étant sérieuse.

D'abord, arrêtons de faire ceux et celles qui n'avaient rien vu venir. Dès les premières bribes des disputes violentes à l'Elysée, dont on ne nous a pas épargné les détails. Tout comme la répudiation de la concubine aux yeux de la France entière et du monde entier. C'était inévitable, il ne pouvait y avoir que des représailles publiques. Il ne fallait pas s'imaginer que la "bafouée" la "répudiée" n'allait pas réagir. L'occasion était bonne pour ridiculiser "l'homme Normal". Et ce n'est pas fini, comme pour DSK, il y aura un film. 

dispute à lelysée

Après tout, aux yeux des pays étrangers, notre cote du ridicule est en hausse. Avec ce livre, elle sera encore plus haute, c'est tout. En espérant que dans quelques années la France redeviendra un grand pays. Acheter, ou ne pas acheter ce livre ? Le lire, ou ne pas le lire ? 

sans-titre

Je dirai, positivons. Acheter, cela fera du bien aux libraires tout comme pour les marchands de gadgets qui, cet été ont fait leur chiffre d'affaire avec les fameux élastiques pour les bracelets. Maintenant dommage pour les libraires qui bouderont le livre, je suis certaine qu'ils vendent dans leur librairie des livres du même genre (Affaire DSK, Kennedy, Clinton etc.....) 

 

dsk

 

Si j'avais été libraire, c'est ce genre de livre que j'aurais boudé !

 

Si vous décidez de le lire, ne prenez pas tout pour argent comptant. Considérez le, comme une comédie populaire. Le sujet est tellement commun à de nombreux couples, et celui-ci à certainement beaucoup de vrai. Mais malgré tout, tout le monde n'a pas forcément un homme aussi indélicat. C'est quand même lui qui pendant sa campagne n'arrêtait pas de dire qu'il serait irréprochable et qu'il n'étalerait pas sa vie privée. S'il n'en avait pas fait autant pour avoir le poste, l'impact n'aurait pas été le même.

7768787428_valerie-trierweiler-le-14-juillet-2013

Une femme blessée, quand elle a du caractère et pas la même éducation, que ses précédentes ; eh ! bien elle se laisse aller, c'est connu. Mais après tout, qui a commencé le premier ? qui lui a donné le bâton pour le frapper ? En tant que femme, je pense qu'elle a eu raison et pourtant, je ne l'aime pas du tout.

Malgré mon éducation et mon caractère affirmé, quand j'ai été larguée comme un vieux kleenex à 50 ans pour une plus jeune. J'ai réagi très très mal, méchamment, sans aucune retenue ; pourtant le mari en question l'a fait avec plus d'élégance.

edith 50 ANS

j'avais 50 ans !

Alors, ne jugeons pas cette femme bafouée aux yeux du monde entier. L'homme Normal a eu un juste retour des choses : "un retour normal". Contrairement à ce qu'aurait enseigné les Baronnes du Savoir vivre. Malheureusement dans le monde du XXIème siècle, les bonnes manières n'ont plus leur place. Nous en avons la preuve chaque jour avec ceux les mieux placés, qui devraient nous montrer l'exemple. 

 

 

 

32

 

1

 

L'homme Normal, trouvait que son prédécesseur étalait sa vie privée. Mais lui il a fait pire. Au moins le prédécesseur en question, faisait rêver certaines femmes avec sa romance à la Claude Lelouch (un homme, une femme en 1966). Mais lui, pas du tout, il répudie en public comme nos rois de l'ancien régime, donc nous ne sommes plus dans le romantisme, mais dans la comédie de boulevard.

 

En conclusion, ne vous méprenez pas, je n'aime pas du tout cette dame, je ne l'ai jamais appréciée. Mais malgré tout : "chapeau Madame". Quand j'ai été répudiée, j'aurais fait un livre, il n'aurait intéressé personne. Mais le sien, à l'avantage de faire parler tout le monde et lui rapportera certainement largement plus qu'une pension compensatoire. Alors Bravo !

Je terminerai en disant aux femmes qui n'ont pas vécu ce genre de choses et surtout à celles qui n'ont jamais rien su des fredaines de leur compagnon ou de leur mari, ne jugez pas, vous ne pouvez pas savoir ce que cela fait.

 

photos prises sur le net

Posté par manouedith à 00:36 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 septembre 2014

Récapitulons la période estivale 2014 ches Manouedith

 

 Après le carnet de voyage de notre dernier voyage, je reprends mes habitudes du vendredi.

Chaque année les trois mois d'été sont intensifs. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Vu le nombre de petits enfants dans la famille, ceux de l'année précédente,  ne sont pas forcément les mêmes à venir passer des vacances à la maison l'année suivante.

IMG_8155

Adeline, n'était encore jamais venue aussi longtemps Presque 1 mois. Une de nos petites filles de coeur, avec laquelle nous avons partagé beaucoup et fait découvrir le plus de choses possible. Mais comme il y a encore beaucoup de choses à voir elle est déjà sur le tableau de l'année prochaine. Elle a été très gentille, agréable. C'est une petite fille partageuse et qui a un grand coeur.

Pauline, Florant, Mélissa

Les nouveaux faits de société font que les enfants des compagnons de nos filles rentrent dans nos familles et  nous les accueillons comme des petits enfants de coeur en plus. Nous connaissions déjà depuis un an Mélissa, que nous voyons souvent et qui a pris ses habitudes à la maison. Mais sa grande soeur et son frère vivant en Angleterre, je ne les avais pas encore rencontrés, petit mari avait un canoë d'avance sur moi, l'année dernière il les avait emmené promené sur le Rhône. Nous avons eu deux mois pour faire connaissance.

pauline

IMG_1334

 

Pauline est une jolie jeune fille de bientôt 18 ans, nous avons tout de suite accrochées toutes les deux. Elle avait envie que je prenne des photos d'Elle pour se fait un book. Nous avons pris un après-midi pour nous amuser toutes les deux, je lui ai même prété mes chapeaux. De jolis résultats.

21

Notre Léo, il est venu, il est reparti et il est revenu. Conclusion 3 semaines pour profiter de lui.

25

000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maxime et Héloïse sont passés, repartis mais revenus pour partager de délicieux moments. Il faut dire qu'à la maison Maxime a eu un copain de son âge pendant deux mois, alors Manou n'a plus autant d'intérêt (non je plaisante).

2

Théma a rejoint ses cousins avant notre départ en Russie et il est revenu à notre retour

99

Il y a eu aussi les sorties en famille

18

Valérie, nous a fait découvrir "Le Géo-cache" à l'aide de notre portable nous avons suivi les indications. Belle invention et modernisation dans le monde entier de l'ancien jeu de piste. J'ai toujours aimé les jeux de pistes, je me souviens quand j'étais mono au patronage de Monsieur le Curé de St. Just en Chaussée dans les années 1960, les énormes jeux de piste que nous organisions, c'est pareil en plus moderne.

 

31

 

32

 

 

 

 

 

 

 

 

Même, que les plus anciens s'aventurent dans des endroits dangereux ! A ne pas recommander la cache de la cascade de Ceyvérieux.

0000 dfépart

Tous nos petits enfants sont invités. Il y a ceux qui sont trop grands, d'autres dont les parents n'ont certainement pas assez confiance, d'autres qui ont été invités mais qui n'ont jamais voulu venir, ceux là ne savent pas ce qu'ils perdent. Septembre sera le mois du repos et de la remise en état de la maison. et la préparation d'une grosse surprise pour la fin de l'année.

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2014

Saint Pétersbourg - PETERHOF - Journal de bord 9

La dernière journée à St. Pétersbourg, nous emmène sur le golfe de Finlande. Une journée entière pour nous imprégner du Versailles Russe, tout en dorure. Son histoire commence dans la première décennie du XVIIIème siècle. Il n'y a pas que la Résidence Impériale de campagne, dans le domaine se rajoutent d'autres palais, des pavillons, des fontaines et des cascades. Péterhof, devait glorifier les victoires de la Russie sur la Suède, dans la guerre du nord entre 1700 et 1721, afin de reconquérir les terres qui lui donnaient accès à la Baltique.

36

8

 

Je ne peux vous montrer les intérieurs de la Résidence d'été de Pierre Le Grand, là aussi pleine de dorures. Les photos sont interdites. mais en revanche, nous nous promènerons librement toute l'après-midi dans le magnifique parc.

55

17

Aux pieds de ce monument, notre point de ralliement à une heure donnée.

20

A 13 heures, nous assistons à la mise en eau des magnifiques cascades et pièces d'eau, tout aussi dorées. La grande cascade est un des plus importants ouvrage d'architecture pour fontaines au monde. Elle est ornée de 80 fontaines, 250 statues, des bas reliefs et des autres éléments décoratifs. Sa superficie est de 300 m² et la longueur de la façade est de 42 mètres. Son expressivité architecturale est due à une parfaite harmonie entre jeux d'eau et ornementation sculpturale. 

3

44

45

Pierre 1er, veut que Péterhof soit comparable aux plus prestigieuses résidences royales européennes et reconnu comme un triomphal monument célébrant les victoires de la Russie dans sa lutte pour avoir une sortie sur la mer Baltique.

32

33

Tous les souverains jusqu'au dernier Nicolas II, apportent à Péterhof leur pierre à l'édifice pour agrandir le domaine. En 1918, les parcs et les palais de Péterhof sont nationalisés et transformés en Musées. Actuellement le complexe des Musées inclut plus de 30 Musées différents.

30

38

56

50

51

52

54

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

55

 

 

 

 

 

 

 

 

62

61

En fin d'après-midi, nous retournons sur St. Pétersbourg pour visiter le Palais Youssoupov, dans lequel a eu lieu l'assasssinat de Raspoutine. A l'étage noble, une décoration luxueuse que nous ne pouvons pendre en photo. Je garderai en souvenir le superbe théâtre privé qui a la particularité d'avoir à descendre en sous-sol pour atteindre le parterre.

TH2ATRE YOUSSOUPOV

pALAIS yOUSSOUPOF

Notre voyage tire à sa fin. J'ai ainsi réalisé un autre de mes rêves : Visiter la Russie. Je suis ravie d'avoir pu vous faire partager autant de jolies choses. Si comme moi vous rêver de la Russie et  si vous êtes sensible à son histoire et surtout à la fin tragique du dernier Empereur Nicolas II. Je vous conseille en premier de vous rendre plusieurs jours à St Pétersbourg avant d'aller plus loin. De prendre un guide local. Comme je vous l'ai dit, seul c'est pratiquement impossible à cause de la barrière de la langue et de son écriture différente de la nôtre. Absolument pas de français et vraiment très peu d'anglais. A moins que vous parliez et lisiez le Russe. 

23

Souvent, j'entends dire : "nous nous débrouillons tout seul en Europe et ailleurs", là, c'est vraiment autre chose. Un guide nous emmène d'un point à un autre sans perdre de temps et nous montre ce qui est intéressant à voir. Préparez les endroits que vous voulez voir, documentez-vous et orienter ainsi votre guide. Alors à ceux et à celles qui veulent mettre leurs pas dans les miens, je reste à votre disposition pour des renseignements pratiques.

9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2014

St. Pétersbourg Journal de bord 8

Ah ! la visite de l'Ermitage. Je l'ai faite à mon premier séjour dans des conditions climatiques plus faciles qu'aujourd'hui, il fait pas loin de 40 degrés ; les salles n'ont pas de climatisation et il faut marcher pendant deux heures. Je déclare forfait, en rentrant je me replongerai dans mes photos de 2006. En attendant, je vais me reposer dans le square de l'Ermitage, à l'ombre et dans un bel environnement. Tout simplement, regarder les gens qui passent. Dans la vie, parfois de simples moments de repos se transforment en pur bonheur. 

71

Le second jour, nous sommes devant le château de TSARSKOE SELO avant l'ouverture. Pour moi, c'est une visite que j'attends depuis longtemps. Je vais pouvoir admirer "le Salon d'Ambre" dans le palais de la grande Catherine.

12

14

Malheureusement c'est la seule pièce que nous n'avons pas le droit de photographier. Dommage pour vous. Mais pour en avoir un aperçu, voici deux photos prises ici, je vous recommande ce blog si vous aimez la Russie

 

72

73

 Tsarskoe Selo est à une vingtaine de kilomètres au sud de St Pétersbourg. C'est la ville natale de Pouchkine, c'est une des plus remarquables résidences impériales, un joyau de l'architecture baroque.

 

32

 

27

28

34b

Contrairement à d'autres châteaux, l'architecte plaça son escalier d'honneur non pas dans la partie centrale du palais, mais dans son aile sud. A l'intérieur,l'impression de magnificence ne quitte pas les visiteurs.

88

L'enfilade des salles d'apparat conçue par Rastrelli occupent le premier étage de l'édifice et fut qualifié de "dorée" par les contemporains de l'architecte. Je confirme, si vous n'aimez pas l'or, passez votre chemin, car dans le palais les dorures sont partout, de quoi en avoir une overdose.

38

47

41

Maintenant descendons dans le parc, richement décoré de sculptures, de jolies fontaines et de beaux pavillons .

63

aux pieds du grand escalier qui mène à la Galerie de Cameron une magnifique statue "d'Hercule ".

60

67

58

Je vous assure belle promenade dans le parc. Belle journée.

36

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :