Nous sommes de retour, tout a une fin, mais je n'ai pas terminé de partager avec vous mon voyage. Il y a encore de jolies choses à découvrir. Voici un endroit insolite sur la route du Moule à la Pointe de la Vigie. "Le Trou de Madame Coco.

 

Guadeloupe Le Trou de Madame Coco

 

A 10 mn du Lagon de la porte d'enfer, un spectacle impressionnant, qui ne doit pas vous faire oublier que les roches sont friables. Il ne faut pas s'approcher trop du bord et pour s'y rendre éviter les tongs, des chaussures de marche ou des baskets sont plus appropriées.

 

10

 

 le chemin douanier qui même au Trou de Madame Coco le long du lagon.

Mardi : Ce n'est jamais bon d'entamer la seconde semaine des vacances. On a toujours l'impression que le temps passe encore plus vite. Aujourd'hui, nous décidons d'aller visiter le centre du Vieux Point à Pitre. L'architecture aux Antilles n'a rien d'extraordinaire, sauf quelques maisons à l'architecture coloniale mélangées à des bâtisses modernes très fatiguées pour certaines, en revanche quand je peux trouver une habitation du XIXème siècle comme il y en a quelques unes, je suis ravie. Entre le Moule et St François il y en a une très jolie, mais elle est privée, donc ne se visite pas.

94

92

La Maison Zévallos construite vers 1870. Son origine est controversée. On raconte que deux maisons auraient été commandées à l'atelier de Gustave Eiffel par un planteur de Louisiane. Faisant escale à Point à Pitre à cause d'une grave avarie, le capitaine du bâteau qui les transportait aurait, pour couvrir ses frais de réparation, vendu les deux bâtiments en pièces détachées.  La première, aurait été acheté par les propriétaires de l'usine Darboussier qui se trouve au centre de Point à Pitre, elle est occupée actuellement par le Musée régionale St. John Perse. Celle-ci, serait tombée dans le patrimoine d'une autre fortune sucrière. Néanmoins il m'a été dit, qu'elle était ouverte aux journées du patrimoine.

14

 

15

 

A l'intérieur, les boiseries comme le mobilier nous replongent dans l'univers des grandes familles de la fin du XIXème siècle, jusqu'aux années 1950. Au rez-de-chaussée, une belle collection de costumes créoles.

16

24

19 

21

20

28

Malgré la chaleur étouffante, nous nous promenons dans la ville aux maisons pour certaines d'un autre temps. J'aime également me promener sur les marchés. Il y a les marchés aux épices aux odeurs très prononcées, un vrai régal, sur la Place de la Victoire celui aux poissons. Parler avec les marchandes c'est toujours une joie, elles sont gentilles, souriantes et pour moi, le sourire fait tout. Jusqu'à présent, je pensais être la seule à avoir du mal à supporter la chaleur inhabituelle, mais petit mari en souffre beaucoup plus que moi ; nous avons donc écourté notre visite de Point à Pitre. La propriétaire du Domaine de May, nous a dit qu'il y avait très longtemps que le mois d'octobre n'avait pas été aussi chaud. 

4

46

49

50

51

Un vieux cinéma théâtre sur la place de la Victoire des années 1930 a attiré mon objectif et je le partage avec vous.

55

En rentrant, nous nous sommes arrêtés au bungalow de Valérie et Théma pour terminer l'après-midi avec eux au bord de la piscine.

61

Vraiment de belles vacances, de belles journées toutes différentes les unes des autres. Demain nous nous enfoncerons dans la forêt tropicale sur Bassse Terre pour découvrir le chemin de la Souffrière et surtout la chute 2 du Carbet. Donc suite au prochain numéro.

         36 36 36 36