27 mars 2015

Les Médias et la nouvelleTechnologie forment des moutons de Panurge

 

 

Il suffit que l'on annonce à la télévision un grand évènement planétaire et qu'on le rabache toute la semaine, pour que les gens se transforment en mouton de panurge.

0 mouton de panurge  

La semaine dernière fut l'exemple type. Il y a d'abord eu l'éclipse du siècle ; alors qu'on savait que c'était surtout au nord de l'Europe qu'elle serait intéressante comme aux iles Féroé. Cela n'a pas empéché à Paris les queues pour obtenir des lunettes et ensuite tout le monde dans la même direction essaie de voir quelque chose, manque de chance le temps est brumeux, il faudra revenir dans quelques années.

 

0000001

 

0001

 Ensuite phénomène identique, pour la marée du siècle. Mais franchement quel intérêt de s'agglutiner sur un  quai en plusieurs couches pour voir ou ne pas voir, alors qu'un peu plus loin le spectacle est du même ordre.

 

001

 

A croire que les gens aiment les mouvements de foule et ne peuvent admirer les beautés qui nous entourent  seuls. Si j'avais pu me rendre sur le littoral atlantique, la veille j'aurais repéré un endroit sympa loin de tout pour essayer de faire de jolies photos. Surtout que le littoral est assez grand et comme la plupart des gens sont venus en voiture, il suffisait de pousser un peu plus loin.

 

000001

 

00001

 

Ce côté moutons de panurge, m'agace de plus en plus, j'ai l'impression que les gens perdent de plus en plus leur personnalité et ne se rendent même pas compte que plus ça va, plus on essaie de les niveller par le bas et les abêtir.

Il l'avait bient dit :

 

Einstein

que l'on ne dise pas qu'il n'y a que les jeunes lycéens, les plus accrocs sont souvent ceux de la génération des 40 ans. Un jour, j'ai entendu un père de famille de 40 ans qui droit dans les yeux disait : je veux être en lien sans arrêt avec MES amis. Au fond de moi, j'ai pensé quel mouton de panurge et quel idiot. Même ceux qui se disent bien élevés, nous les surprenons souvent à table avec leur joujou. Exemple : ils font une photo de tout le monde et aussitôt elle doit être sur facebook. Inutile de vous dire, je ronge mon frein, mais ma langue me démange drôlement. 

 

Et que l'on ne me dise pas : " il faut être de son temps". Je veux bien être de mon temps, mais pas devenir idiote.

 

 Photos prises sur le Net et sublimées par mes soins

 

 

 

  

Posté par manouedith à 09:47 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,


20 mars 2015

Lire : liseuse ou livre papier ?

Je vous en ai déjà parlé. J'aime les livres pour plusieurs raisons. Pour ce qu'ils nous racontent,  pour l'odeur de certaines éditions anciennes, pour le plaisir de les toucher et surtout celle de les posséder. Je n'ai pas encore essayé la liseuse et je laisse cette façon de lire à petit mari, qui en est adepte depuis plusieurs années, elle a ses avantages, on peu consulter de vieilles éditions gratuitement que l'on ne trouve plus en librairie . Quand nous partons en vacances les livres ne prennent pas de place. En revanche, pour ce qui est d'acheter un livre récent, ils sont presque aussi chers que la version papier ; alors je n'y vois pas l'intérêt de payer pour du vent.

liseuse 2

Pour moi, lire c'est tout un rituel. Quand je ne suis pas dans un lieu public, je pars du principe que je vais rentrer dans l'histoire, alors tout doit être mis en condition confortable. Tout d'abord je choisis une pièce si possible ensoleillée, un fauteuil agréable ou alors je m'allonge sur mon lit ou sur la banquette. Mais une  des conditions indispensable, le calme, pas de télévision en sourdine, pas de bruit dans les alentours. A la rigueur une douce musique d'ambiance, mais je dis bien à la rigueur. 

livres 1

Dans une autre de mes vies, j'avais des voisins retraités qui tous les jours s'installaient en hiver dans leur salon, en été dans leur jardin, à l'abri des regards extérieurs de 16h à 18h. Rien et personne ne devaient les déranger, seul le thé de 17h était sacré, toujours préparé par l'un d'eux, chacun à leur tour. Si, pendant ces deux heures sacrées, vous aviez le malheur de venir sonner à leur porte ou de téléphoner, ils étaient aux abonnés absents et ne répondaient jamais. Tous les voisins et leurs proches le savaient. Souvent, je les ai enviés, j'aurais bien voulu en faire autant.

livre 2

Pour moi, le problème c'est quand je commence un livre et que j'accroche dès les premières pages, je n'ai plus de limite et j'ai beaucoup de mal à arrêter ma lecture. Plus rien n'existe autour de moi et les tâches ménagères routinières sont repoussées, c'est pour cela que j'évite d'ouvrir un livre le matin ; sinon je ne réponds plus de la poussière qui pourrait s'accumuler. Il m'arrive aussi de lire dans mon lit avant de me coucher si je ne regarde pas trop tard la télévision, je note que cette dernière depuis un certain temps prend un peu plus de place ; il y a toujours un film à regarder soit sur la télé, soit en louant directement ou alors un DVD pas encore regardé, justement, nous venons de recevoir la saison 5 de Secrets d'Histoire, j'aime chaque année les acheter pour pouvoir les regarder plusieurs fois. Jamais je ne lis quand je me réveille la nuit, car je suis certaine que j'aurais encore plus de difficultés à me rendormir.

livre 4

Cet hiver, j'ai voulu relire un livre du XIXème siècle "Jane Eyre", à vingt ans je l'avais beaucoup aimé. Un classique de très bon goût que j'ai beaucoup moins apprécié. Trop de détails, les auteurs de cette époque se perdaient dans les descriptions de l'environnement et dans les émotions, il est vrai que maintenant nous n'avons plus besoin de nous imaginer les choses puisqu'elles nous sont montrées ouvertement partout autour de nous, à la télévision, au cinéma, dans la rue. Cette profusion de détails donnent l'impression de faire traîner en longueur, c'est certainement pour cela qu'à plusieurs reprises j'ai commencé "Autant en emporte le vent" et que jamais je suis allée jusqu'au bout, j'ai préféré louer le DVD.

livre 5

J'aime les beaux romans, peu importe l'auteur. Parfois je m'inspire des lectures de blogueuses que je consulte depuis longtemps. J'aime aussi toutes les biographies sérieuses, pas celles qui donnent l'impression d'être fausses, il faut que je sente le côté recherches.  J'aime également les ouvrages historiques, les romans d'amour mais pas les séries comme Harlequin trop édulcorées. Et pour me détendre sans prise de tête, je ne loupe jamais la dernière parution de Danièle Steel. J'aime également, les livres d'aventures et les livres d'histoires régionales.

 

livre 3

 

Quand nous lisons et que nous aimons l'aventure que nous découvrons on ne s'ennuie jamais, on voyage assis dans notre fauteuil et le cinéma de nos méninges est ouvert en permanence. Quand j'habitais près d'une grande ville, j'allais traîner des après-midi entiers dans les librairies, j'aime beaucoup l'ambiance qui s'en dégage. Maintenant que j'en suis éloignée, je me tourne vers Internet, je sais ce n'est pas bien pour les petits libraires, je sens que Heure Bleue ne va pas aimer, évidemment rien de comparable, le seul avantage et bien pratique quand même, nous avons le livre le lendemain. Je traîne également dans le rayon  librairie des grandes surfaces, mais trop de va et vient autour de nous.

super u 1

 

dedicace

Cet hiver, j'ai découvert au Super U de Moutiers/Salins les Bains une librairie en dehors de la grande surface au première étage du magasin, direct avec le parking couvert. De nombreuses oeuvres, des livres de tous les genres, des auteurs qui viennent y dédicacer leur dernière parution, du calme et quelques endroits pour nous asseoir et feuilleter ce que nous pourrions acheter. C'est la vraie récréation, quand le contenu du caddy de victuailles est rangé dans le coffre de la voiture, on peut flâner et même demander des conseils aux vendeurs. C'est une halte fort sympathique.

livre 6

Tous les livres que je vous présente, sont ceux que j'ai lu cet hiver à Pralognan.

Et vous, aimez-vous lire ? Quand et comment lisez-vous ?

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2015

Fermons l'appartement

Cette année, nous sommes remontés à Pralognan quelques jours pour fermer l'appartement, afin qu'il s'endorme jusqu'au mois d'août, ou nous irons y passer une quinzaine de jours ou plus. Tous les vacanciers sont rentrés chez eux. La station est beaucoup plus calme. L'après-midi, je me suis installée sur le balcon du séjour et je me suis surprise à écouter le silence. Étrange, d'entendre uniquement le clapotis de la neige qui fond et qui s'écoule au sol accompagné du cui cui des oiseaux.

30

En bas dans la vallée, il fait 17 degrés et là-haut l'après-midi 10 degrés de moins. En revanche la nuit, la neige fondue la veille se transforme en patinoire verglacée, un vrai miroir ; pour accéder à la route et traverser le parking c'est un vrai sport pour ne pas tomber, même avec des crampons. Sur les pistes le matin beaucoup de plaques de verglas et l'après-midi, une neige de printemps molle et par endroit une vraie soupe. Petit mari n'y trouvant plus la joie de l'hiver, il a demandé à rentrer plus tôt. En bas, des envies de jardin l'attendent.

29

C'est donc avant la fin de la semaine, que nous avons repris le chemin du retour. N'ayant fait aucune de nos visites habituelles pendant nos deux mois de vacances : Au Galetas et au Troc 2000 d'Albertville. C'est la bonne occasion  de nous arrêter en redescendant dans cette caverne d'Ali Baba qu'est le Troc 2000. 

32

Je suis toujours surprise d'y voir à des prix très accessibles, des meubles, des bibelots, des objets anciens qui sous prétexte qu'ils ne sont plus à la mode dorment dans cet entrepôt. Bon, il est vrai que moi j'aime, ce qui n'est pas le cas de la majorité des gens, mais quand même, une jolie commode XVIIIème siècle dans un bel appartement moderne et meublé dans le vent, ça jette quand même ! Je m'imagine une de celles-ci sur fond blanc, pas mal quand même et ça donne de la personnalité et beaucoup de charme. Quant aux bibelots, une belle pièce peut donner du charme dans  votre intérieur.

 

33

 

la classe !

 

C'est avec un petit pincement au coeur que nous refermons les volets et que je jette un dernier coup d'oeil partout, tout doit être en ordre. Quand je laisse la grande maison ou l'appartement pour un certain temps, à chaque fois l'effet est le même ; j'aime qu'elle soit belle et impeccable pour m'évader par la pensée de temps à autre et revenir la hanter.

 

31

Beaucoup d'entre vous, j'en suis certaine ne comprennent pas mon amour inconditionnel pour mes maisons ; mais c'est comme cela, je suis comme ça. J'ai toujours été amoureuse des maisons dans lesquelles j'ai habitées et toutes ont été différentes, mais meublées avec harmonie, absolument pas dans l'air du temps et n'ont jamais ressemblées à celles des autres. Depuis mon enfance, j'ai toujours eu les mêmes goûts et la passion des brocanteurs et des antiquaires, je suis une fidèle en fin de compte !

34

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2015

Je suis accro aux chaussures

Un petit trait de ma personnalité que vous ne soupçonnez certainement pas.

Depuis toujours, je suis accro.  aux chaussures et aux sacs à main. Mais voilà, en vieillissant je ne peux plus porter celles que j'aimais particulièrement, les escarpins et j'ai beaucoup de mal à me résigner.  Quand nous avançons dans l'âge, il y a des choses qui sont plus facile à digérer que d'autres, mais celle de ne plus pouvoir chausser ces chaussures si élégantes cela m'ennuie beaucoup.

 

o escarpins

 

D'un autre côté, pour me consoler, je me dis : de toute façon, à la campagne ce n'est pas possible, je n'ai plus les occasions que j'avais quand j'habitais la région parisienne. J'enviais souvent la maman d'une de mes fidèles Internaute qui jusqu'à plus de 80 ans portait encore de jolis escarpins.

 

0 chaussures Louboutin

 

Quand je vois celles-ci d'une marque qui n'existait pas dans mes jeunes années je rêve. En vingt quatre ans Christian Louboutin à fait de ses chaussures de luxe une marque mondialement reconnue dont s'inspire beaucoup les chaussures de prêt à porter. C'est donc terminé pour moi, mais je suis heureuse de voir ma dernière fille porter ce genre d'escarpins. Quant à moi, plus les années passent, plus la hauteur des talons se réduit, j'ai un pied qui s'afaisse de plus en plus, c'est peut être aussi la conséquence d'avoir porté des chaussures à la cambrure trop prononcée, mais surtout à des entorses mal soignées et à des pieds plats. Alors je suis réduite à porter en grande partie ce genre de chaussures. Et la bottine uniquement quand je sais que je ne marcherai pas longtemps.

 

005

 

et pourtant mon dressing de chaussures est encore bien garni. Ce matin, j'ai décidé d'en faire l'inventaire et de me séparer de celles que je ne risque plus de porter. C'est un exercice très difficile pour moi, car je suis très conservatrice. Voici celles que j'ai sauvées.

 

02

 

même dans certaines de celles-ci, il y en a quelques unes que je ne reporterai certainement jamais. 


00

 

par exemple, celle qui ressemble à des Richelieu, je ne les ai portées que deux ou trois fois. Quant aux autres, aux soirées élégantes pendant les croisières. Comme ici, nous ne sortons presque pas, je crains qu'elles ne se promènent pas de si tôt. 

 

000

quand je vais à une soirée exceptionnelle, cette jolie paire est toujours en réserve dans la voiture.

00000

l'été quand je mets une robe ou un pantalon pour sortir, c'est ce genre de sandales que je porte, ou alors celles-ci :

000000

mais, même les ballerines que j'affectionne particulièrement ne me vont pas toujours car le côté de mon pied n.est pas assez maintenu et je ne peux pas les garder très longtemps.

0000

j'ai adopté les talons compensés, mais là aussi toute une journée cela ne le fait pas. Et pourtant avec une robe on ne peut pas mettre autre chose de plus confortable. J'ai toujours été très élégante  et je trouve que l'on juge l'élégance de la femme aux chaussures qu'elle porte c'est très important la chaussure. Petite anecdote, quand j'avais 30 ans, nous avions un déjeuner de famille dans un restaurant chic, une grande partie de la famille était réunie,  ; est arrivée une de mes grandes tantes très chic et soigneusement habillée d'une robe de mousseline bleue, mais aux pieds catastrophe, elle portait des grosses baskets blanche et bleue, sur le coup je n'ai pas compris, cela ne m'est même pas venue à l'idée (ignorance de la jeunesse) qu'elle pouvait avoir des problèmes aux pieds. Souvent, je pense à Elle car maintenant je comprends le pourquoi du comment. 

adidas

Et la semaine dernière quand j'ai vu Jean Rochefort arriver aux Césars avec le même genre de chaussures, je ne me suis pas posée la question. Heureusement maintenant les baskets sont plus jolies, regardez celles que je mets l'été lors de mes balades du dimanche. L'année dernière, j'ai même osé les montantes argentées. 

0a

En revanche pendant les deux derniers mois, mes chaussures n'étaient pas sexy, mais impossible de faire autrement. Un avantage de plus à Pralognan, même si nous sommes habillés rétro, cela n'a aucune importance. Je traîne par exemple un anorak d'il y a plus de vingt ans. Jusqu'à il y a deux ans, petit mari skiait avec son pantalon et son blouson de 1975, il a fallu que ma belle fille lui en offre un tout neuf pour qu'il soit plus dans le vent, mais j'ai interdiction de jeter la tenue de ses jeunes années.

000005

et là, je n'ai pas eu de problèmes de pieds !

0000000

 

Pas très jolies non plus celles-ci mais pour traîner à la maison c'est l'idéal, je suis bien, elles me servent de chaussons, elles étaient même dans mes pieds quand j'ai pris l'avion pour la Guadeloupe (c'est connu les pieds gonflent en avion alors il valait mieux prendre des précautions.) J'aime bien les chaussures rouges, donc je pense que quand elles seront usées je les rachèterai en rouge.

 et quand je veux être plus chic, ce sont celles-ci que je mets à la maison. à condition de ne pas trop piétiner.

 

28a

et vous et vos pieds ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,