21 juin 2015

La fête des pères.

A tous les papas, aujourd'hui je dis :

BONNE FÊTE

 

NOUVEL APPAREIL 1

Le mien est parti, mon beau-père aussi. Jamais nous ne passions ce jour, sans aller les voir ou alors, leur téléphoner et leur faire envoyer des fleurs, ou leur offrir un petit cadeau. Une question toute bête, pourquoi n'oublient-on jamais la fête des mères ?  A Elles, les privilégiés on envoie des fleurs, on leur fait un petite cadeau, mais rarement aux papas. Je connais des papas qui jamais ne reçoivent une fleur ou autre ce jour là, moi je n'ai pas peur d'offrir une rose à un homme que j'aime.

rose de Renescure

 

En ce moment, les jardins regorgent de  roses, plus jolies les unes des autres. Moi je les préfère à un cadeau, car je n'aime pas l'idée de commercialiser les sentiments.

Alors !

84

Quand nous sommes éloignés les uns des autres, ou pas éloignés du tout.

La mode actuelle c'est, au pire aller un SMS.

C'est moyen dirions-nous !

Un coup de téléphone, quand les kilomètres nous séparent

c'est bien  et c'est mieux que rien.

Résultat de recherche d'images pour

Mais un baiser quand on le peut, c'est beaucoup mieux.

Avant, à la rigueur, on lui choisissait une jolie carte que nous lui adressions par la poste, mais de nos jours ce n'est même plus la peine d'y songer. Pourtant ces cartes étaient conservées précieusement et relues de temps à autre. Quand j'ai vidé le grenier de mes grands-parents, j'en ai retrouvé un carton entier, une vie de cartes postales pour toutes les occasions.

Mes grands-parents, avaient l'habitude d'exposer dans leur salle à manger, les cartes reçues toute l'année, il y avait une vitrine consacrée à ça. C'était même amusant, quand nous arrivions, à chaque fois nous étions curieux d'aller les admirer et les lire, c'était parfois le seul lien que les cousins de Bordeaux gardaient avec eux

IMG_0009

On pense souvent aux sentiments qu'éprouvent les femmes, jamais ceux qu'éprouvent les hommes.

Dans une autre de mes vies, j'ai vu un papa, attendre le jour de la fête des pères le coup de téléphone hypotétique de ses enfants plutôt que d'aller déjeuner avec moi chez mes enfants. Ils habitaient seulement à 25 kilomètres de chez lui. Quand je suis rentrée il pleurait.

Dernièrement, le papa de ma fille partie à lu mon billet d'hommage sur le blog à notre Chrystel, il m'a écrit pour me remercier en me disant qu'à lui aussi Elle manquait et m'a raconté son chagrin, c'est vrai je n'avais pas vu la chose comme ça et c'est là, que j'ai réalisé que trop souvent on oubliait les papas.

Et je ne parle même pas des papas éloignés par une séparation, un divorce, qui jamais ne reçoivent une carte ou un coup de téléphone ce jour là.  

IMG_0004

Alors, aujourd'hui, ne les oubliez pas et ne vous contentez pas d'un SMS. Ils méritent autre chose.

 

Posté par manouedith à 09:07 - Commentaires [11] - Permalien [#]