19 juillet 2015

Blog en pause indéterminée

 

 

0

 

Blog en pause indéterminée.

                    

J'ai des principes, j'ai des valeurs et je  me reconnais de moins en moins dans le monde qui m'entoure, trop de personnes dans mon entourage me déçoivent, il n'y a plus de générosité du coeur, plus de reconnaissance tout est calculé, le monde devient de plus en plus médiocre et quand on ose dire que l'on ne comprend pas, on passe pour des arriérés, des ringards, des naïfs, on interprête tout à sa sauce sans réfléchir sans essayer de comprendre, on ne respecte rien et personne. On tire des traits, on efface.....

Priorité au monde de consommation. Si vous ne comprenez pas et que vous n'êtes pas dans le moule vous n'intéressez personne

 

J'ai donc besoin d'avaler plusieurs couleuvres.

Je reviendrai un jour, car j'aime trop écrire, mais là, la coupe est pleine.

 

Pour être heureux :

Ne rien voir, ne rien entendre et surtout ne rien dire.

Et  renier ses principes et ses valeurs ? Non, ça je ne peux pas.

RETOUR VENDREDI 4 SEPTEMBRE 2015

Posté par manouedith à 05:38 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,


10 juillet 2015

Une mini semaine cambodgienne

Vous le savez, j'ai beaucoup voyagé. Des circuits, des croisières dans le monde entier. J'aime surtout connaître les gens, me rapprocher le plus de leur culture et de leur façon de vivre. A chaque fois que le guide français qui nous prend en charge, me plaît, je sympathise avec lui. A la fin du voyage j'échange mon adresse avec la sienne et je l'invite à venir en France en lui promettant de lui faire partager ma région. C'est le troisième que je reçois chez moi.

5a

Bun, je l'ai rencontré au Cambodge en 1998, lors d'un voyage au Viet-Nam, nous avions choisi l'extansion de trois jours au Cambodge. A la fin de ces trois jours, je lui ai dit : Voici notre adresse, je t'invite en France quand tu voudras et je te ferai connaître ma région comme tu nous a fait connaître ton pays. J'avais été très émue par tout ce qu'il nous avait raconté sur l'horrible guerre que son pays a traversé entre 1975 et 1979 et dont il lui reste d'affreuses blessures à une de ses jambes. Ce pays sous le régime de Pol Pot a subit l'un des plus importants génocide du XXème siècle. En le quittant j'ai rajouté. Ton pays s'ouvre au tourisme, tu vas avoir l'occasion de côtoyer beaucoup de francophones , fais comme moi avec ceux que tu sympathiseras échange ton adresse et garde le contact, ainsi tu n'auras que ton billet à acheter et tous te feront connaître leur région.

11

 C'est exactement ce qu'il a fait les années suivantes et il est venu chez moi la première fois en 2011 avec son épouse, il a sélectionné 9 familles dans la France entière. En 2010, il était venu une première fois seul, mais il n'avait pas pu me joindre, Cette année, il m'a téléphoné en février en me demandant si je pouvais le recevoir une seconde fois avec   Kiribo. Il devait se rendre dans 17 familles dont 2 en Suisse. Aucun problème, nous étions ravis de les revoir. Son passage était prévu pour les 23/24/25/26 juin ; il faut dire que cela faisait déjà un mois qu'ils étaient en France. 

21

Kiribo est une jeune femme, très agréable, toujours souriante, et acceptant de tout manger ce que nous lui propons, bien loin de sa cuisine cambodgienne. Toujours la première à partager nos tâches ménagères. Dans son pays, elle est génycoloque dans un hôpital. Savez-vous combien gagne une gynécologue au Cambodge ? Vous n'allez pas en revenir. Pour un mois : 80 euros. Oui, vous avez bien lu.

6

Ils sont arrivés en début d'après-midi à Lyon, ils venaient de Bordeaux, après avoir visité la Normandie, la Bretagne, Poitiers, Limoges. Le but leur faire connaître la France et nous commencerons par un des plus jolis villages français de notre région : "Pérouges". Tout ce qui est proche de chez nous, ils l'avaient fait en 2011. Premier dîner en famille et comme à chaque fois, une très jolie table, simple mais chic, avec le petit plus qui me caractérise.

22

 Le programme a été recherché, j'ai voulu continué le moyen-âge, avec les Hospices de Beaune, un hôpital pour un médecin c'est une bonne idée. Ils n'en revenaient pas qu'il pouvait y avoir un hôpital comme celui-ci au XVème siècle. Pour mieux comprendre, nous avions pris un audiophone et Bun expliquait à Kiribo. Je voulais leur faire vivre également, une journée comme nous les vivons quand nous allons visiter un endroit un peu plus loin de chez nous. Nous sommes partis vers 9 heures et nous avions emmené le pique-nique. Vers 11h30, nous avons commencé à chercher un endroit sympathique pour installer notre table. L'endroit rêvé du côté de Pommard sur une bute à l'ombre avec une vue imprenable sur les vignes à perte de vue. 

17

 

18

Le lendemain, j'ai pensé à des grottes. Par chez nous, il y en a beaucoup, sauf que fin juin, elles ne sont pas encore toutes ouvertes. Donc nous avons été un peu plus loin dans l'Isère, découvrir avec eux celles de Choranche en plein milieu du Vercors. Déjà, ils ont commencé à être émerveillés par la route accrochée à la montagne et les paysages de toute beauté. Rarement je n'ai visité de si jolies grottes. Mais suivez-nous.

12

13

14

Nous avions aussi emporté le pique-nique et nous avons découvert un endroit tout aussi bucolique que la veille. Au bord de la Bourne.

10

L'hiver dernier, Bun a reçu pour la seconde fois, un groupe de la Banque Populaire de Chambéry, il a voulu découvrir Chambéry. Il aime parler maintenant de la France qu'il "connaît" comme il dit avec ses touristes. Pour lui, dans ses argumentaires il peut comparer. Personnellement, j'aime beaucoup le vieux Chambéry appelé aussi "La cité des Ducs", une ville moyenne aux influences italiennes, avec un centre piétonnier fort agréable ou l'on trouve de belles traboules, pour ceux et celles qui ne connaissent pas la région, les traboules, sont des passages piétons à travers des cours d'immeubles qui permettent de se rendre d'une rue à une autre. On les trouve surtout à Lyon et dans une dizaine d'autres  villes.

 

15

 

La dernière matinée a été consacrée au repos dans le jardin, car les jours précédents, nous n'avions pas chômés. Comme nous habitons pas très loin de Genève, nous avons décidé de conduire Bun et Kiribo, chez Martine une Suisse qui habite au bord du lac léman. En 2011, nous les avions emmené à Genève, ils allaient certainement découvrir d'autres endroits avec Martine et la famille suivante. Ensuite, ils reprendront le train jusqu'à Lille et termineront leur périple français à Sèvres, avant de reprendre l'avion pour leur pays.

 

20

Nous avons été très contents de faire connaissance avec Martine. Notre tour étant terminé, nous lui avons donc passé le flambeau Elle allait leur faire découvrir "Gruyère" et sa région. Les paysages de la Suisse, comme nous nous les imaginons. Et surprise au lieu de prendre le train jusque Lille, elle a eu l'idée de leur faire découvrir le  co voiturage, un mode de transport qui ne revient pas cher et qui se développe de plus en plus. Nous mêmes avons déjà testé cette nouveauté du XXIème siècle en prenant plusieurs fois des voyageurs d'un point à un autre sur nos trajets. C'est une nouvelle façon de voyager agréablement, d'autant plus que la personne qui les a pris en charge, habitait un village à côté de celui de Martine.

9

Voici, petit mari façon cambodgienne avec son Krama, il se joint à moi pour vous dire à bientôt, certainement avec quelques jours de retard par rapport à notre rendez-vous du vendredi.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juillet 2015

Château de Drée en Saône et Loire

Continuons nos visites de châteaux, même si mon audience descend quand je vous parle d'histoire de notre patrimoine ou de culture ; ce sont des sujets beaucoup moins porteur que la vie privée ou mes instants de vie que je vous confie. Mais cela ne fait rien. j'aime, préparer ces sujets ils enrichissent ma culture personnelle, m'éloignent de la morosité du monde dans lequel nous vivons et je peux laisser déborder ma passion pour la photographie.

0

82

 Parmi les champs et les prés bourguignons, au milieu de nulle part, soudain vous apparaît cette magnifique bâtisse du XVIIème siècle en forme de U, précédée de jolis jardins à la française. En face des grilles du château avant de rentrer dans l'enceinte, se trouve d'un côté le colombier et de l'autre la tour des prisons, deux imposantes constructions. Du côté parc, la façade, dépourvue d'ailes et seulement cantonnée de pavillons, se fait plus dépouillée.

 

chateau de Drée 21

colombier

Je recommande ce château pour tous ceux et celles qui passent dans le sud de la Bourgogne et qui sont des amoureux de belles demeures, il est majestueux, grandiose on l'appelle même "le Versailles bourguignon". Il se trouve du côté de Mâcon dans le Brionnais et on peut même photographier les intérieurs. 

46

Pour acheter un château à notre époque, il faut être très riche ou alors être passionné d'Art et de Culture comme les trois propriétaires du château de Cormatin, dont je vous ai parlé la semaine dernière. Ou bien être l'héritier d'une grande famille et le restaurer avec ses frères et soeurs, ses enfants, ses neveux et nièces, pour que le patrimoine familial soit conservé et venir y passer tous ensemble les vacances et surtout pour qu'il reste dans la famille. Vous avez également d'autres genre de propriétaires, des fous de châteaux qui y consacrent toutes leurs économies, tout leur temps libre et toute leur vie au gré de leurs rentrées d'argent. A tous, bravo ; quelque soit votre motivation, sans vous, notre patrimoine ne serait pas ce qu'il est et nous ne serions pas la première destination touristique pour nos monuments et notre passé riche en histoire. merci donc à tous ces mécènes, qui nous ouvrent leurs portes pour partager avec nous la culture.

1

Nous devons aujourd'hui, la restauration de ce château à l'une des plus riches dynasties d'industriels français. Si l'on regarde l'arbre généalogique de cette famille on notera qu'à toutes les générations, cette famille a un goût prononcé pour les arts, les collections, les porcelaines et beaucoup d'autres choses. On reconnaît également l'implication de cette famille dans l'économie de la France depuis 500 ans.

3

5

Epargné par la Révolution, le château de Drée sera acquis par la Comtesse de Tournon Simiane, vers 1837, elle y fera effectuer quelques réaménagements. Il sera ensuite transmis par héritage aux CROIX, puis aux CROY. C'est en 1995 que le propriétaire actuel en prend possession ; les meubles avaient été partagés, vendus, il fait donc restaurer ce qui doit l'être, moderniser avec le confort du XXIème siècle la partie privée et le remeubler petit à petit comme il devait être au XVIIème siècle. Il parcourt le monde entier, les antiquaires, les salles des ventes prestigieuses, refait fabriquer des tissus anciens par des soyeux, afin que chaque pièce meublée le soit dans le style de l'époque. Je ne vous donnerai pas le montant total des factures, mais elle est à la hauteur de sa fortune.

6

Autour du château, un parc d'une soixantaine d'hectares permet à tous de découvrir de superbes jardins à la française. Depuis quelques années, il a été replanté plus de 40.000 buis pour redonner aux jardins, l'éclat du XVIIIème siècle.

33

42

Des bassins, entourés d'une jolie roseraie, malheureusement pas encore à son apogée, des fontaines, des jets d'eau et des "putti" de Jean Bologne, donne un aspect très agréable à la roseraie dominant le bocage du Charolais-Brionnais.

 

7

8

9

Encore un bel après-midi et une belle journée bien remplis, la prochaine fois, je pense que je vous conduirai dans les pas de notre cher Lamartine. A bientôt.

96

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,