11 septembre 2015

Un été en demi teinte - 2 - VENISE

Pour nous, Venise c'est la quatrième fois que nous y venons. Comme je l'ai dit la dernière fois. Elle est unique au monde et  dégage une ambiance et un charme exceptionnels. C'est impossible d'y rester indifférent.

8

Notre ferme au milieu des poires, est à une heure de la Sérénissime. J'ai tout organisé avec soin. Une fois déposée notre voiture au parking San Marco pour la journée. A nous le vaporetto pour rejoindre la Plazza San Marco et de là, le principal sera fait à pied. Deux jours sont consacrés à la visite de ce merveilleux endroit. Alors, allons-y.  

1

Pour le premier jour, il faut s'imprégner de la ville et des principaux endroits pour déborder ensuite, sur les petites rues plus calmes aux merveilleuses places cachées et aux restaurants loin de la foule de touristes. En un mot, goûter, déguster, l'endroit inoubliable que cette ville représente.

2

3

4

5

Enfin, nous allons pouvoir leur faire admirer pendant 20 minutes avant San Marco, les façades des palais tous plus jolis les uns des autres de part et d'autre du grand canal. Pour cela, nous avons pris d'assaut les premières places collées au bastingage. Marc tout content de leur expliquer en quelques mots l'histoire de Venise. Oui, mais ! c'était sans compter que sur le vaporetto on capte Internet. Le plus accroc c'est Léo. Maxime beaucoup moins, car je lui ai confié un appareil photos.

9

10

11

12

Je suis un peu déçue, j'ose une petite phrase du genre : "Léo, le paysage c'est devant ; regardes comme c'est joli. Je suis vite remise à ma place. Il prend quelques photos avec son compagnon inséparable, mais aussitôt il s'amuse à rectifier la prise de vue (plus foncé, plus clair, une couleur plus adéquate etc..) et passe à côté de plein de choses. Le Rialto, pas plus d'intérêt, bon pour l'excuser dirons-nous qu'en ce moment il est emmailloté. Aucun intérêt non plus pour le va et vient incessant sur le grand canal, puisque tout se fait en bateau, c'est pourtant saisissant Venise, n'est pas une ville normale. 

22

Il y a même parfois des choses vraiment insolite. Regardez, ce qu´ose faire le profit de l'argent. Ceci dit, un jour j'étais dans un bateau du même genre mais beaucoup plus petit et je peux dire que l'entrée dans Venise restera à mes yeux un des plus beaux souvenirs de ma vie, je l'avoue humblement au détriment de la lagune. Ce jour là, il y en avait 5 identiques qui étaient amarrés dans le port, soit : près de 20.000  touristes pour la journée !!!

15

16

Mes garçons apprécient néanmoins les ruelles, les enseignes, les places, la place San Marco enfin presque terminée dans sa réfection, c'est la première fois que nous  la voyons sans échafaudage. Mais impossible de les faire aller visiter la Basilique, trop de personnes font la queue en plein soleil, la visite sera pour le second jour. Et pour le palais des doges c'est pareil. Quel dommage ! Mais étant donné l'intérêt moyen, nous zapperons le Palais des Doges.

18

19

A notre retour deux jours plus tard, le programme doit nous emmener à Murano et Burano ; mais nous avons décidé de commencer par la Basilique San Marco ; la queue est beaucoup moins importante que le premier jour. Il faut dire qu'il n'y a qu'un seul bateau au port. On ne peut pas venir à Venise sans visiter la basilique San Marco. Les explications à l'intérieur sont écoutées d'une oreille distraite ; pourtant petit mari, s'évertue à guider leur attention sur les mosaïques qui recouvrent les murs intérieurs.

20

21

27

Pendant les deux jours, nous avons voulu aussi leur faire découvrir des endroits plus conventionnels comme un petit restaurant dans une ruelle près du Rialto, connu et réservé souvent aux gondoliers. Chaque après-midi, nous réservons une halte gourmande. Nous avons voulu leur montrer, que nous pouvions rentrer et nous installer confortablement dans un palace ; à défaut de s'y arrêter pour y dormir, car évidemment le "Daniéli" n'est pas dans nos moyens. Je vous le donne en mille ; la réflexion de Léo : "oh ! zut, on ne peut pas se connecter, il faut rentrer le numéro de sa chambre.

 

29

 Le deuxième jour, nous les emmènerons goûter au Florian. Un monument de l'élégance de la Belle Epoque. Où tout le monde aime y rentrer en  partie pour son décor et pour écouter de la musique classique, oui c'est vrai, ce n'est pas celle de nos jeunes, mais il faut s'imprégner de tout dans la vie. Cet endroit fait partie des incontournables de Venise. Du reste nous n'étions pas les seuls à y avoir emmené des jeunes.

23

 Ben oui ! mais voilà. L'intérêt principal de cette journée, c'était de faire les boutiques pour touristes afin de ramener des bricoles aux parents et aux amis. A Burano, l'artisanat de la dentelle complétera les masques en plastique et à Murano la verrerie. Ces expéditions "souvenirs" ne sont pas notre  tasse de thé. A la fin de la journée, nous n'en pouvions plus, nous leur avons donné rendez-vous au pied du campanile à une heure donnée et ces deux jeunes hommes ont pu arpenter Venise et ses boutiques comme ils ont voulu. Nous sommes même arrivés en retard au rendez-vous car petit mari avait oublié de nous faire descendre à San Marco, nous nous sommes retrouvés en face et obligés d'attentre un autre vaporetto.

28

En fin d'après-midi, les couleurs sont encore plus jolies sur les monuments. 

 

Je vous assure, nos hanches toutes neuves ont bien été testées. Pour des kilomètres à pied, nous sommes encore aptes et la marche ne nous fait pas peur.

24

A suivre.....

 

Pendant que vous continuerez à lire "Mon été en demi teinte", je serai, au fil de l'eau avec :

 

0 stéphane bern Croisière Secret de Rois et de Reines

 

Stéphane Bern

Le Prince Charles Louis d'Orléans Duc d'Anjou

Jean Christian Petitfils

Isabelle Rivière. 

et nous dégusterons les Secrets des Rois et des Reines.

Je vous raconterai......

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,