26 novembre 2015

Le Marché aux fleurs et aux oiseaux

00

Lorsque nous sommes allés à Paris dernièrement, ma douce moitié m'a fait découvrir un endroit plein de charme que je ne connaissais pas : "Le Marché aux fleurs et aux oiseaux".

13

Il paraît qu'il y en a plusieurs dans Paris, mais celui-ci est exceptionnel, il est également le plus grand ; il se trouve dans l'île de la Cité le long de la Seine, tout à côté de Notre-Dame, place Louis Lépine et quai de la Corse  il y est depuis 1808. Ma petite femme n'est pas rancunière, elle va vous donner ses horaires d'ouverture, pourtant avec son appareil photo en bandoulière, elle n'a pas été bien accueilli, agressifs certains locataires de ces endroits si charmants, pourtant ce billet peut que leur faire de la publicité gratuite, donc je disais il est ouvert tous les jours de 8h à 19h et le dimanche c'est aussi un marché aux oiseaux.

1

Vous y trouverez une offre importante de fleurs, de plantes et d'arbustes, je peux même dire qu'il y en a que je n'avais jamais vu dans la grande surface que je fréquente en province. Et pour rendre l'endroit encore plus charmant

2

et romantique, les petites échoppes sont constituées de pavillons métalliques d'époque 1900.

 

19

 

C'est vraiment très bucolique. Si vous voulez agrémenter vos balcons et vos jardins et à Paris vos terrasses si vous avez la chance d'en posséder une, Vous découvrirez également des décorations,  des lanternes de toutes les formes. Et le dimanche des oiseaux rares et tous les accessoires qui agrémentent leurs jolies cages.

 

11

 

10

 

La plus grande partie du marché aux fleurs s'abrite sous six pavillons métalliques disposés de part et d'autre d'allées bordées d'arbres. Dernièrement, parce que la Reine Elisabeth y est venue avec notre Président lors de son dernier voyage pour la commémoration du 70ème anniversaire du débarquement, la Mairie de Paris a rebaptisé ce lieu de charme en :

  

4

 

 

34

 

C'est l'un des marchés les plus fréquentés au monde.

 

23

 

24

une fontaine Wallace le rêve de ma petite femme, qui voudrait bien en posséder une.

A l'opposé des bords de Seine, il y a la seule station de métro de l'île de la Cité, l'entrée de la station est encore une des oeuvres de  Hervé Guimard ; conçu au début du XXème siècle une pure merveille de l'Art Nouveau.

 

27

 

En quittant le marché aux fleurs, nous avons emprunté le pont au change, pour regagner l'autre rive et nous arrêter devant une autre curiosité parisienne : les bouquinistes.

 

6

 

7

 

Vous en trouverez beaucoup sur les quais de la Seine rive droite du pont Marie au quai du Louvre, sur la rive gauche du quai de la Tournelle au quai Voltaire. La tradition des bouquinistes débute aux alentours du XVIème siècle avec des petits marchands colporteurs. En 1859, des concessions sont mises en place par la ville de Paris et les bouquinistes peuvent s'installer à des endroits fixes. Installés sur plus de trois kilomètres le long de la Seine et sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco en 1991. Ils exploitent environ 900 "boites vertes" d'une couleur réglementée  appelée "vert wagon", en référence à la signalétique du premier métropolitain et qui est aussi celui des fontaines Wallace.

33

encore une belle découverte !

Pour terminer, ma douce moitié partagera avec vous un poème de Jacques Prévert qu'elle aime beaucoup et qui lui rappelle ses jeunes années.

 

Je suis allé au marché aux oiseaux

j'ai acheté des oiseaux

Pour Toi

mon amour.

Je suis allé au marché aux fleurs

Et j'ai acheté des fleurs

Pour toi

mon amour.

Je suis allé au marché à la ferraille

Et j'ai acheté des chaînes

de lourdes chaînes

Pour toi

mon amour.

Et je suis allé au marché aux esclaves

et je t'ai cherchée

Mais je ne t'ai pas trouvée

mon amour.

Prévert - Paroles 1945

 

les explications qui accompagnent ce billet ont été inspirés par mes recherches sur Internet.

 


20 novembre 2015

Mon exposition temporaire pour l'année 2015

Pour eux

 

Afficher l'image d'origine

 

Chaque année au mois de novembre, je fais un joli album photos, représentant tout ce que nous avons fait durant l'année et toutes les personnes que nous avons rencontrées chez nous.

C'est la huitième année. Chaque année, il est différent mais il est en version XXL c'est- à -dire 40 cm/30cm. Depuis l'année dernière il s'est même amélioré, puisque j'ai choisi la maison ALBELLI et ses nouvelles options, en qualité extra ; c'est beaucoup plus cher, mais le rendu est simplement divin. Je suis toujours à l'affut des promotions et là, justement j'ai pu profiter de leur 5ème anniversaire : 35%, ce qui pour 70 pages est très appréciable.

Je vais donc le partager avec vous :

 

http://www.albelli.fr/voir-livre-en-ligne/2d74f20d-eb81-403b-88c9-94c7a8e7f7fa

 

Je vous conseille de le regarder en plein écran, il ne sera pas aussi grand que celui sur papier mais vous donnera un bel aperçu du résultat. Il ne vous manquera que la brillance et l'effet grandiose du rendu, mais ce sera quand même un joli livre.

Cette année, j'ai voulu qu'il se présente sous forme d'une exposition temporaire, c'est pourquoi, j'ai encadré les photos et que j'ai fait attention à l'accrochage.

Pendant toute l'année, il sera sur la table du salon afin que tout ceux qui viennent à la maison puissent le regarder. J'ai remarqué que l'on regarde plus souvent un album posé sur une table que le dossier sur l'ordinateur.

Alors qu'en pensez-vous ?

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2015

La dynastie

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une dynastie provinciale. Bien souvent on pense qu’à notre époque il n'y en a plus, ou chez les riches. Moi, j’en connais une, qui depuis 100 ans s’évertue à exister  avec l’esprit de « clan » même profession de père en fils et filles et surtout même lieu d’habitation. A l'évocation du mot dynastie, on pense tout de suite à celles des feuilletons américains.

 

les dynasties

 

  

Il y a quelque temps,, je faisais la queue aux caisses dans une grande surface. Je n’avais pas fait attention aux personnes qui attendaient derrière moi. J’entends une voie dire : ah ! c’est Edith. Je me retourne, Je remarque une dame élégante accompagnée d’un jeune homme,  ils me semblent tous les deux inconnus, je me retourne et je lui dis : « on se connaît ». Mais oui, tu ne te souviens pas de moi ?, je suis Marie-France, la fille de Maître B... Ben non  ! je ne l’avais pas reconnue. Il faut dire que la dernière fois que nous nous étions vues nous avions 18 ans. Moi, je venais de quitter la pension et Elle, commençait ses études pour devenir notaire. C’est la seconde fois qu’une personne me reconnaît dans un super marché. Alors, dites-moi vraiment je n’ai pas  changé ? j’avoue que je m’interroge.

Edith de 2 a 72

En l’espace de quelques secondes, je me suis retrouvée dans mon enfance. L’étude de son père et de son grand-père et même de son arrière grand-père m’est revenue à la mémoire. Cette étude était celle de mes grands-parents, de mes arrières grands-parents et a été la mienne pendant longtemps. J’ai même travaillé ponctuellement pour eux quand je faisais des recherches généalogiques. Enfant, nous nous sommes côtoyées car mon grand-père ferronnier d’art, travaillait souvent  pour sa famille. Dans les années 1950, la mode était revenue au fer forgé. Il nous arrivait donc d’aller l’une chez l’autre. Ensuite, nous nous sommes perdues de vue car nos chemins se sont séparés. Nos vies n’étaient pas les mêmes. Mon avenir n’était pas tracé, mais le sien l’était.

notaire

 Quelques semaines après cette rencontre, nous sommes allés déjeuner chez elle lors d’une virée dans le Nord. Et là, pas de grandes surprises, tout semblait être resté à la même place. La propriété avait été construite dans les années 1920 par son aïeul. La maison familiale trônait au milieu d’un immense parc et l’entrée n’était pas la même que celle de l'étude.  Celle-ci,   se faisait par une rue différente,  à l’autre bout du parc, une autre rue donnait sur l’autre entrée. Mon grand-père disait toujours, Maître B. a su marier l’utile et l’agréable », deux maisons bourgeoises bien distinctes et bien séparées l’une de l’autre, mais aux mêmes aspect. Je ne suis pas souvent rentrée par l’entrée principale. Enfant, je me souviens, quand nous allions dans cette petite ville de province, nous aimions aller nous promener dans ce quartier, car il était celui « aux belles maisons » en un mot celui des notables de la ville. Toutes les maisons environnantes avaient autant d’allure que celle de Marie-France.

dynastie 4

 

Quand j’étais adolescente, le rez-de-chaussée était habité par ses grands-parents et son arrière grand-père, les deux premiers notaires de la famille. Marie-France et son petit frère Henri, occupaient le premier étage avec leurs parents. Elle ressemblait à celle-ci que j'ai prise sur Internet.

134

l'entrée de l'étude ressemblait à celle-ci.

 

Elle m’a raconté, quand elle est, elle-même devenue Notaire, ses parents lui ont fait aménager l’appartement au-dessus de l’Etude. Elle s’est mariée avec le premier clerc de son père et ils n’eurent qu’une seule fille qui a embrassé la même profession et ils ont habités dans cet appartement jusqu’au décès des grands-parents. Et la hiérarchie a continué dans la grande maison. L’appartement de l’Etude est resté inoccupé pendant plusieurs années, jusqu’à ce que son frère se marie, mais très vite, il a fait construire une grande maison dans un autre endroit du parc, car très vite sa famille s’est agrandie.

dynastie 2

  

Les époux et épouses souvent venant de la même profession se sont associés.

Les affaires de cette étude provinciale ont beaucoup progressées. Au fil des années,  ils ont racheté d’autres études des environs et se sont partagés le travail, mais ils ont toujours vécus groupés dans la maison familiale et ses annexes. En 2014,  La relève est assurée. Sa petite fille « Caroline » vient de terminer son notariat et deux de ses neveux Vincent et Charles sont sur le même chemin. Jusqu’à présent tout le monde a réussi à continuer à habiter dans le même environnement. Caroline vient d'emménager dans un studio, toujours sur la propriété.

 

pole%20enfance%20famille-2V_bandeau

 

J’avoue que son histoire m’a laissé dubitative. C’est presque parfait, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander  comment se déroulait cette cohabitation depuis sa création ?  D’après Elle, pas plus mal qu’ailleurs. Personne ne se marche sur les pieds, la propriété est assez grande pour que chacun puisse avoir son intimité. Deux règles imposées par l’arrière grand-père et qui ne semblent n’avoir jamais été transgressées ou très occasionnellement :

  1) Une fois que l’Etude est fermée, personne ne doit parler de travail à la maison, ni dans les réunions familiales. Cette règle a toujours été préservée et tenue, c’est arrivé qu’il y ait eu une ou deux fois un dérapage mais très vite la conversation  a pris fin et s’est continuée ailleurs que sous le toit familial.  

 

00

 

2) Au travail personne ne doit faire ressentir qu’il est de la même famille et doit faire son travail comme s’il travaillait ailleurs. Et surtout pas de passe droit. Pour la petite anecdote, il parait qu’à chaque fois qu’un jeune rentre dans le système, il essaie d’enfreindre les règles mais bien vite il a compris les règles ancestrales de la maison. Régulièrement il y a des réunions qui déterminent qui fait quoi et le partage des affaires est respecté. Quand l’un à un problème particulier il en parle aux autres pendant ces réunions et tout le monde essaie de l’aider.

 

o notaire

 

Chapeau tout ça parait idyllique et cela donne l’envie  d’un bonheur familial comme celui là. C’est le rêve quand même et le plus beau dans l’histoire c’est que les conjoints sont bien rentrés dans le moule. 

Marie-France me disait aussi qu'en dehors du bureau, tout le monde fait ce qu’il veut et ils se reçoivent comme dans toutes les familles, ils gèrent tous ensemble la propriété qui a été mise en  société civile familiale.

001

Quand je suis repartie, j’ai continué à me poser des questions, mais néanmoins j’en suis restée admirative. C’est vraiment un idéal parfait ! Une dynastie, une castre, un clan cela peut encore exister au XXIème siècle la preuve que oui, mais pour combien de temps ? 

 

les photos sauf une ont été prises sur Internet.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 novembre 2015

L'automne à Pralognan comme nous l'avions jamais vu.

Je vais dédier ce billet à

Praline 

 

et à tous ceux et à toutes celles qui connaissent Pralognan la Vanoise, l'été ou l'hiver. Je suis certaine que vous ne l'avez jamais vu comme je vais vous le montrer.

39

Mais avant je vais vous expliquer pourquoi nous sommes venus à cette époque. Je vous ai dit que nous avions échangé gratuitement notre appartement à Pralognan avec des Internautes qui nous ont prêté le leur à Paris. La cerise sur le gâteau, l'échange était non simultané, donc nous y sommes allés il y a 15 jours et eux qui sont dans l'enseignement ont profité des vacances de la Toussaint pour y venir.

13

Ils s'y sont tellement bien plu, qu'ils sont restés deux fois plus de temps que nous,  chouette nous allons pouvoir compenser ces jours supplémentaires par un prochain voyage à Paris ; certainement au Printemps. Je peux vous dire que pour ce premier échange, nous sommes ravis, tout s'est bien passé et nous avons fait la connaissance avec des gens sympas.

14

15

Justement, depuis que nous sommes rentrés de Paris, du balcon du boudoir, nous voyons les couleurs du paysage changer au jour le jour. C'est magnifique. Alors, nous avons décidé  d'aller passer le WE de la Toussaint à Pralognan la Vanoise après tout, il faut aller laver les draps et les serviettes de toilette de nos invités, bonne solution n'est-ce-pas ! 

2

3

4

Depuis plusieurs jours en sortant de la supérette de mon village, je me disais, il faut que je vienne prendre en photo les érables, ils sont superbes et ils ne vont pas durer longtemps, il suffirait d'une bonne pluie et de vent pour que je sois obligée d'attendre l'année prochaine. Donc ça c'est fait. Maintenant direction Pralognan.

6

Samedi matin en ouvrant mes fenêtres, le soleil vient de passer la montagne et voici ce que je peux admirer.

12

ça tombe bien, j'ai oublié un petit truc que je dois aller acheter à la supérette du village. En dehors des deux saisons de tourisme, le village vit au ralenti. Une seule supérette d'ouverte, aucun restaurant, aucune boutique. Donc allons faire un petit tour dans le village, nous n'y rencontrerons pas grand monde et nous pourrons admirer le soleil qui baigne les maisons, car vous savez en haute montagne entouré des sommets, à cette époque le soleil ne fait pas son apparition en même temps qu'ailleurs et il se cache à 15h en franchissant les crêtes du côté de Courchevel.

16

 après le déjeuner il ne faut pas s'attarder et partir tout de suite en randonnée si on veut profiter du meilleur de la journée. Bon ça, c'est pour ceux qui ne sont plus très jeunes, car la jeune génération à intérêt à partir avec son pique nique le matin vers 9 heures et bien évidemment les vrais sportifs et amoureux de la montagne c'est aux aurores qu'ils grimperont les petits chemins.

26

C'est petit mari qui a décidé de la balade, il avait envie depuis longtemps de faire le Cirque de l'Arcelin, petite promenade sans difficultés importantes. Pour cela on va prendre la voiture jusqu'aux Fontanettes (restaurant fermé en ce moment), mais comme ce restaurant  est sur les pistes, l'hiver c'est la cantine de beaucoup le midi.

17

19

24

25

Alors maintenant, chut, on ne dit plus rien, ouvrez vos grands yeux et admirez, c'est gratuit.

 

23

27

28

36

Vous avez vu, il a plu une seule journée avant notre arrivée,  à l'endroit du Cirque de l'Arcelin qui est rarement au soleil, il y a des flaques d'eau gelée.

31

33

34

35

vous avez vu, nous avons traversé un pierrier et un petit pont bricolé, car quand le torrent débite trop fort, le pont est emporté et nous ne pouvons plus passer.

37

40

43

45

Première journée terminée, vous avez aimé ? La seconde journée a été plus calme, petit mari s'est réveillé avec mal aux reins, donc repos forcé, c'est dommage moi, je serais bien allée aux Prioux photographier le village endormi pour l'hiver !

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,