Réparer les dégâts et nettoyer la crasse, d’une infirmière

et d’un Directeur d’une Société de Sécurité.

 

Avant notre départ, je vous avais montré ce qui nous attendait dans notre maison en location. Nous étions encore en dessous de la réalité.

A notre arrivée, les langues se sont déliées. Mes anciens voisins m’ont raconté, que sur les 300 m² de terrain gazonné autour de la maison, se promenaient allègrement : poules, canards, oies et pendant 6 mois environ un marcassin. Imaginez-vous, une maison cossue sur un tout petit terrain autour de la maison et un grand espace privilégié à l’arrière au calme sous un préau ; le tout dans une jolie résidence pavillonnaire, ou chaque propriétaire prend soin avec amour de sa maison.

000

 Le bruit, les odeurs, les nuisances (ce qui explique tous les tue-mouches avec des dizaines de petites bêtes volantes collées à la jolie guirlande). Du jamais vu, je vous assure je n’exagère rien. Personne n’est allé porter plainte. Tous les voisins ont supporté ça pendant 5 ans. L’agence, ne m’a pas prévenu. Pourtant, elle faisait une visite annuelle et envoyait lettre recommandée sur lettre recommandée aux locataires, qui ne changeaient rien.  Moi à 600 kilomètres, je faisais confiance. Bien mal m’en a pris. Il faut savoir qu'un locataire qui paie son loyer régulièrement, ne peut être mis à la porte pour "crasse" et manque d'entretien. 

0000

les mêmes dans toutes les pièces de la maison 

 En revanche, mes oreilles auraient du siffler ; car les voisins parlaient entre eux et déblatéraient sur moi, en pensant que je savais et que je ne faisais rien. Facile, quand on ne connaît pas les modalités de la location. Tous étaient importunés, mais n’osaient pas aller à la mairie. Le locataire fort en gueule, 1m80, pas loin des 180 kilos, est l’ami du Maire.

19

j'aurais pu faire une photo d'art différente dans chaque pièce ! 

 Il y avait ceux qui disaient : nous, on ne sent rien, nous vivons à l’arrière de notre maison et les autres plus blablateurs qu’exécuteurs. Conclusion : les ¾ de la haie est morte. L’endroit où étaient les canards et les oies : 10 cm de fientes que le jardinier va être obligé de retirer, afin de pouvoir remettre de la pelouse. Ils avaient même détourné la descente d’eau pluviale pour alimenter l’abreuvoir de ses anatidés. J’étais loin de la vérité quand d’après les photos, je pensais que c’était leur petit roquet qui avait dévasté la pelouse.

30

26

En fait, en guise de roquet, il y avait à une époque 3 chiens. Saviez-vous qu’il n’y a aucun recours quand un jardin est dévasté par ce genre d’énergumènes. On ne peut même pas déduire dans les impôts  les frais pour dégâts extérieurs. Et l’intérieur, allez-vous me dire ? Du pareil au même ; la crasse partout était reine. Certaines portes ont été abîmées par les chiens enfermés. Dans la buanderie des traces d’excréments de chiens séchés. Une moquette posée il y a 5 ans, agrémentées d’énormes taches de pipis de chat ; obligé de remettre un sol en stratifié. Et tout ça, tout seul. Je ne parle pas de tous les interrupteurs et prises cassés, qu’il a fallu changer, des petites bricoles qui prennent un temps fou. 

25

le stratifié posé

Dans la cuisine, le four encastré a disparu (il parait que c’est ceux d’avant !) l’évier double bac en grès disparu et remplacé par un vulgaire évier en plastique plus moderne. Je pense qu’à un moment les états des lieux ont été mal faits. Les meubles de la cuisine rajeunis avec mon accord, mais n’importe comment sans aucun soin, l’intérieur des éléments, défiguré par des coulures de peinture blanche, la plaque de cuisson martelée d’éclats. Dans une chambre, nous avons été obligé de changer le radiateur électrique. Je ne peux même pas tout énumérer. Voyez pour simple exemple : la cuvette des WC et un lustre que nous avons retiré.

7

17

13

ce lustre se trouvait dans le couloir de l'entrée !!!!

J’ai tout lessivé, nettoyé dans les pièces que nous n’avons pas refaites. Je ne vous parle même pas de la douzaine de fenêtres à petits carreaux et leurs boiseries et volets. Jusqu’à présent, je ne savais pas ce que c’était que « l’huile de coude » maintenant je sais. J’ai également à mon actif, le lessivage de tout le sous-sol réparti en salle d’eau, cave, buanderie et grande entrée. Sans compter l’énorme garage 3 voitures, où j’ai regroupé, meubles défoncés, ordures, tréteaux etc… qui rempliront 4 remorques pour la déchèterie. Heureusement des voisins sympas, moyennant finance s’en sont chargés. Mais ça, ce n’est pas grave, ils m’ont enlevé une drôle d’épine du pied, je n’arrivais pas à trouver un organisme pour me débarrasser, car rien n’était vendable. J’ai également décollé le papier peint d’une chambre, pendant que ma petite fille faisait une autre chambre. Merci à Marie de nous avoir  offert une journée de ses vacances. Pendant ce temps là, petit mari, a fait tout le reste seul.

15

IMG_8789

Nous nous étions fixé un planning, que nous avons respecté scrupuleusement et décidé de poser partout du papier peint à peindre. Mon petit mari a à son actif :  2 chambres, 1 séjour et un grand couloir avec de nombreuses portes donc de découpes et la pose de 25m² de stratifié. Et tout ça tout seul, je peux dire qu’il en a bavé mon petit chéri. Nous étions logés chez mes enfants qui sont en Guadeloupe à 15 minutes du chantier. Pendant 15 jours, (il y a eu paraît-il un 1er mai et un 5 mai, on n’a pas vu.) Tous les jours nous sommes partis chaque matin à 8h30 et le soir la plupart du temps nous rentrions à 20h30. Un petit arrêt d’une ½ heure pour déjeuner d’un sandwich ou d’une salade et le reste du temps debout, monter  à l’escabeau sans arrêt l’un pour frotter, l’autre pour tapisser et réparer les dégâts. Je vous confirme, nous ne nous sommes jamais assis en dehors de notre pique nique journalier . C’est la première fois de ma vie, que je fais du ménage en continu pendant 15 jours.

 

Voici le résultat

 36

38

39

41

44

notre travail terminé. 

Je rêvais le dernier jour, de faire une escapade au Tréport. Mon rêve ne s’est pas réalisé puisque samedi nous avons terminé à 18 h. A toutes règles ses exceptions, nous nous sommes accordés 2 visites auxquelles je tenais beaucoup. 1) allez embrasser des amis qui sont plus âgés que nous et qui m’ont aidés dans mes années de galères. « Heureuse Jean et Jackie d’avoir passé une petite heure avec vous vendredi soir ». 2) un midi, nous sommes allés déjeuner chez Pascal dans la crêperie qu’il vient d’ouvrir à Pont Sainte Maxence et nous y avons rencontré une autre amie « Chantal » de passage dans la région, qui elle aussi venait inaugurer « Le Tri Martolod ». Des amis de ma jeunesse du temps ou j’ai créé la troupe théâtrale « Les Oubliés d’Hollywood ». J’en reparlerai dans mon prochain billet.

 

 Dimanche matin 8h30, nous quittions l’Oise pour regagner le Bugey. Satisfaits de ce que nous avions réalisé en si peu de temps. Nous avons réussi à redonner un coup de jeune et de propre à la maison. Maintenant, il reste le jardin à refaire, couper l’énorme sapin et réparer les descentes d’eaux pluviales, tout ça  sera terminé pour le 1er juillet.

 a

la maison n'a plus l'allure d'une maison hantée (comme disait le petit fils de nos voisins d'en face) avec son lierre qui envahissait la cheminée.

 

 Si j’ai un conseil à donner à des propriétaires de maisons qu’ils louent. Ne faites jamais confiance si vous habitez loin aux agences. Faites à chaque fois un état des lieux d’entrée et de sortie par un huissier, les seuls reconnus par les tribunaux en cas de litiges. Déplacez-vous pour les états des lieux. Retirez-vous l’idée, que tous les gens sont corrects et comme vous (65 à 75% des locataires laissent la maison dans un état équivalent à la nôtre). N’oubliez jamais que s’il faut aller au tribunal,  c’est long et c’est onéreux, sans être certain d’avoir gain de cause. Tout dépend du juge qui instruit l’affaire, même avec de solides preuves, souvent c’est le locataire qui remporte (en règle général il a plus de droits que son propriétaire). Les propriétaires privés, sont considérés comme des gens aisés qui peuvent payer. Alors que bien souvent ce sont des retraités qui ont de petites retraites  qu’ils consolident avec la location d’un bien qu’ils ont acquis soit par héritage ou avec les économies de toute une vie.

6

Ne perdez jamais de vue non plus. Que les amis ou la famille pour vous aider sont rarement disponibles quand vous en avez besoin surtout s'ils ne peuvent  rien récupérer. Attendez-vous en plus de la contrariété de retrouver votre maison dans un sale état, qu'

il faudra aussi  faire chauffer sans arrêt la carte bleue, pour tout remettre en ordre. Ma première belle-mère m’avait dit un jour il y a 55 ans : Plus vous vieillissez, moins les choses sont gratuites, j’ai pu constater que rien n’avait changé.

00000

je vous conseille de mettre en grand cette photo.

 Néanmoins, je remercie tous ceux et celles qui nous ont soutenus moralement et adressés des encouragements soit par Facebook ou par le blog. Croyez moi, cela nous a fait chaud au cœur. Maintenant, nous nous reposons au moins pendant 15 jours, car l’épreuve a été difficile à notre âge.

 

A bientôt