La Pyrale du Buis

Catastrophe écologique qui envahit la France.

  

Tout a commencé il y a trois ans. Les premiers dégâts se sont vus dans la Drôme. Le phénomène s’est développé et a remonté la vallée du Rhône, pour arriver aux pieds de nos belles montagnes, dans « l’avant  pays savoyard. » et le sud du Jura.

3

Au début comme je le dis plus haut, seul la Drôme était infestée L’année dernière dans note jardin nous avons commencé à voir nos buis, qui avaient plus de cinquante ans dépérir et nous avons été obligés de les retirer. Cette année re belotte pour ceux qui restent.

63

Nous nous sommes rendu compte que le coupable était une chenille verte se nourrissant des feuilles; aucun insecticide n’en vient à bout. Certains diront il faut se procurer des pièges à phéromones à mettre aux pieds des arbustes, je vois mal les jardiniers des châteaux environnant en mettre à tous les pieds, surtout quand certains recouvrent de grands espaces de jardins à la française. Ces sacs sont parait-il plus écologiques (peut être ?  et chers) et cela demande a être prouvé.

Afficher l'image d'origine 

Cette année dans notre région les dégâts se sont tellement amplifiés que nous en entendons beaucoup parler. Nous avons des coins de forêt entièrement ravagés par cette chenille ; il suffit de regarder depuis l’autre versant de la montagne pour constater les ravages. Des tâches marron clair qui au début nous faisaient penser à un automne précoce avec ses couleurs changeantes début août (un peu tôt quand même !).

12

Dans nos  journaux locaux et nos radios locales, les avis sont multiples. Certains chemins de montagne ou de plaine sont fermés aux randonneurs, de peur qu’ils soient pris dans un départ de feu. Du reste en ce moment les pompiers ne chôment pas par chez nous, surtout le dimanche. Plusieurs feux se sont allumés dans ces fourrés.

Afficher l'image d'origine 

 Il semblerait que le papillon mis en cause vient de Chine, certainement apporté dans les marchandises venant de ce pays. Mais en attendant à la nuit tombée, par endroit, ils sont des milliers autour de nous. Vers le 20 août, de nombreux automobilistes circulant à la tombée de la nuit ont été envahis par ces lépidoptères. Ils disent même que les routes à certains endroits ressemblaient à des tapis de neige.

 Afficher l'image d'origine

Soit, ils ne sont paraît-il absolument pas dangereux ni urticants pour l’homme, mais en attendant fort ennuyeux pour la nature. Combien de temps vont-ils encore nous envahir et détruire tous nos buis ? Au XXème siècle plusieurs sortes d’arbres ont été décimés à tout jamais. Quand ? Notre tour arrivera ?

Afficher l'image d'origineà