26 août 2017

Une quinzaine de repos bien rempli quand même.

Beaucoup plus calme cette semaine. Notre train train est re parti. Il fait encore très beau, donc nous sortons, souvent en fin d'après midi, car pour faire des photos c'est mieux. Et des beaux endroits, cela ne manquent pas dans notre région.

1

 Voici, le château du Grand Mécoras, ou château de Grand Mercoras, est une ancienne maison forte du XIVe siècle, au Moyen Âge centre de la seigneurie de Mécoras, qui se dresse sur la commune de Ruffieux, une commune française, dans le département de Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais vous savez la Savoie est à 8 kilomètres de chez nous, la Haute Savoie à 12 kilomètres et l'Isère à une vingtaine

7

Plus loin, nous arrivons à Seyssel (Haute Savoie). Avec son pont ancien qui enjambe le Rhône  et de l'autre côté nous sommes à Seyssel dans l'Ain. Nous prenons les petites routes pour atteindre le col de la biche, afin de nous retrouver dans notre vallée. C'est comme ça dans les régions montagneuses, il faut à chaque fois gravir un col pour changer de vallée.

12

13

 

 Petit arrêt dans un des villages au-dessus de chez moi Champagne en Valromey, pas loin, où Brillat Savarin, possédait une jolie gentilhommière Jean Antelme (sur son acte de naissance que j'ai consulté il n'y a pas de H à son prénom) Brillat-Savarin, né le 1er avril 1755 à Belley et mort le 2 février 1826 à Paris, avocat et magistrat de profession, est un gastronome et un auteur culinaire français, auteur. C'est dans ce village que chaque semaine nous allons au marché. 

 

Résultat de recherche d'images pour "maison de brillat savarin champagne en valromey"

29

Une fin d'après-midi à Chanaz, ce n'est pas mal non plus ; surtout que cette année il y a du nouveau. A chaque fois, nous ne manquons jamais d'emmener nos invités au moulin à huile de noisettes.

 

46

 c'est un plaisir de redescendre le village en admirant les jolies ruelles et maisons moyenâgeuses ; avant, seul un magasin d'objets artisanaux agrémentait le village. Maintenant une petite ruelle est consacrée à plusieurs artisans. D'une boutique à l'autre nous pouvons trouver des souvenirs qui sont faits sur place. Mais, cette année une jolie surprise. Une des artistes du village s'est faite construire une péniche en Bretagne. Arrivée en convoi exceptionnel par la route jusqu'au canal de Savière pour y être amarrée. Et là, une jolie boutique uniquement avec ses oeuvres qui sont de jolies poteries agrémentées de ses "sales gosses" mais aussi des peintures modernes très originales. Et l'on a même la chance de la voir décorer : assiettes, bols, pichets et autre.

52

53

Comme une bonne nouvelle n'arrive pas seule. Il manquait un brocanteur. C'est chose faite, vous en trouverez un dans la dernière petite rue au bout du village ; installé dans plusieurs bâtiments très anciens, vous pourrez y trouver beaucoup d'objets de la première moitié du XXème siècle.

34

35

41

Beaucoup de brocanteurs ont fermés dans notre région et pourtant 3 se sont ouverts cette année dans un rayon de 20 kilomètres à peine ! Je leur souhaite beaucoup d'acheteurs et de visiteurs.

9

Petit mari a expérimenté une nouvelle sortie en canoë ; il a descendu le Rhône jusque Belley où je suis allée le rechercher. Pendant ce temps, je me suis reposée dans un endroit magnifique au bord de l'eau.

7

11

Et nous avons terminé la semaine par une visite inattendue. Durant l'été, nous sommes allés plusieurs fois dans la Dombe à Chatillon sur Chalaronne. En rentrant, nous nous sommes détournée un peu en empruntant la route des étangs, et là, en plein champ au milieu de nulle part, une Abbaye de la fin du XIXème siècle construite pour des moines cisterciens et occupé maintenant par la Congrégation du Chemin Neuf tout comme l'Abbaye de Hautecombe, celle-ci c'est l'Abbaye Notre Dame des Dombes.

4

1

2

Alors voyez-vous, nos balades continuent mais malgré tout, nous sommes reposés des fatigues des deux derniers mois. Les plus lourdes fatigues ont été celles qui n'étaient pas d'ordre physiques !

Pour terminer ; carnet rose. Mon premier arrière petit enfant est née avec 15 jours d'avance. "Linoa" 4kg et 7 grammes !  D'après la photo que j'ai reçue elle a de très belles joues. Mon petit fils Yannick est sur un nuage ; quant à  la maman heureuse, elle se repose. Nous irons les voir pendant le mois de septembre.

 

Ce billet ne remportera certainement pas le même nombre de visites que les deux derniers  qui ont eu plusieurs  jours de pointe à 1500 visiteurs. Ce qui m'a valu une mise à l'honneur par canalblog. Dommage très peu laissent des commentaires. Parfois, certains sujets parlent à beaucoup de monde. D'autres beaucoup moins !

Résultat de recherche d'images pour "bébé joufflue"


19 août 2017

La pièce rapportée

 

 

Quelques jours encore et le mois d’août sera terminé. Encore un de passé !

C’est l’heure des bilans. Que pouvons nous en dire ?

Bilan : Un peu mitigé.

 

Pas facile parfois de recevoir la famille de notre conjoint. Pourtant, je pense avoir mis beaucoup d’eau dans mon vin. Revenons à la source :

Quand les parents se séparent et que les enfants sont adultes, c’est encore moins simple que quand les enfants sont jeunes.

Au gré des visites imposées les enfants petits ou plus grands ont le temps de s’apprivoiser avec le nouveau recru, et apprendre à s’aimer et se respecter.

 

Quand ils sont adultes, c’est une autre chanson beaucoup plus difficile. Souvent, ils ne comprennent pas pourquoi l’édifice familial s’est écroulé après tant d’années ? Et que leurs parents changent de route et osent prendre de nouveaux chemins c’est tout simplement impossible et quand ils refont un autre foyer ailleurs et que la famille se multiplie ça se complique.

 L’habitude, la monotonie des jours les ont fait s’installer dans un confort plus ou moins réel ; les choses ne doivent pas changer, peu importe si l’intérieur est lézardé cela ne se voit pas et cela rassure.

 35

 

Alors, quand au coin d’une rue on rencontre l’un de ses parents, la main dans la main avec une autre personne, on tombe de haut et l’on fait tout pour ne pas être aperçu, comme si nous étions coupable. La désillusion est terrible. On est déstabilisé, on souffre, mais bien vite on enfouit l’image au plus profond de soi. Si rien ne se passe, on la chasse et l’on ne dit rien. Mais un jour les parents prennent une décision irrémédiable et là, tout s’enclenche et le roc fort de la famille est cassé. Il va falloir faire avec et apprendre une autre vie.

 

12

C’est là, que tout devient plus difficile pour les uns et les autres. Pensons un peu à la pièce rapportée qui doit se fondre dans la famille avec pour elle aussi toutes ces différences et sa maturité. Croyez-moi, ce n’est pas simple du tout.

 

10

Au début, on essaie de faire plaisir aux uns et aux autres, même si parfois on se rend compte qu’ils ne partagent pas toujours les mêmes valeurs que nous ; c’est normal ils n’ont pas été éduqués de la même façon ; les principes des uns ne sont pas toujours ceux des autres. Une drôle de gymnastique intérieure pour rendre les choses vivables. Mais le plus important, c’est de rendre son conjoint heureux, que toutes ces divergences se fondent dans l’ensemble et surtout que notre nouveau bonheur ne s’effrite pas.

 

15

Les mois, les années passent, on s’éloigne un peu et on essaie le plus possible de vivre avec ces familles recomposées du mieux que nous pouvons et on essaie de ne pas faire trop de différences avec sa propre famille. Pour être équitable, on invite les uns et les autres. Pourtant ce serait tellement plus simple si nous pouvions inviter tout le monde ensemble, c’est impossible par la configuration des lieux mais surtout par les différences des uns et des autres, trop évidentes pour que ces rencontrent soient sereines. Alors on se voit moins.

 45

 

Quand 4 ans se passe, sans que l’un ait revu un de ses enfants, on est gonflé à bloc pour faire plaisir à sa moitié et s’arranger pour que tout se passe bien. C’est sans compter sur ceux qui arrivent, car eux viennent chez leur père ou chez leur mère, le conjoint est accessoire.

 31

 

Comme tout le monde se retrouve autour de la table pour des moments soit disant conviviaux ; des silences s’installent. Les hôtes eux, essaient et se creusent la cervelle pour engager des conversations et s’intéresser à chacun d’eux Les invités répondent mais n’animent pas la conversation et même parfois se lèvent et changent de pièces On dépose les reliquats de la table dans la cuisine et l’on part s’occuper d’autre chose Je n’oserai pas dire : direct sur les téléphones portables, car vous penseriez que je fais une fixation Alors qu’après tant d’années il y aurait certainement beaucoup de choses à se raconter

 

47

 De cette façon, les moments inévitables ou tout le monde est ensemble semblent très lourds aux hôtes et beaucoup de solitude pendnt la préparation des repas. En revanche, loin des obligations, on s’amuse, on ricane, on chahute entre soi ; on arrive même à singer celui ou celle que l’on apprécie moyennement en pensant qu’il ou elle ne vous voit pas et quand l’indésirable pour une raison quelconque ne se mêle pas à une sortie on fait exploser sa joie croyant ne pas être remarqué Je ne parle même pas de la photo souvenir, on évite le plus possible de photographier la pièce rapportée, on le fait vraiment quand on ne peut pas faire autrement

 50

 

Le dernier jour arrive Tout le monde a passé de bonnes vacances, formidable, la pension de famille était à la hauteur C’était chouette les vacances chez maman ou chez papa Cela aurait été parfait si l’intrus n’y était pas !

 

52

 

Ne vous méprenez pas, toute, ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé, ne saurait être que fortuite

 

 

Posté par manouedith à 12:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2017

Les vacanciers ça continue

 

Après les demoiselles au caractère incompatible avec mes principes. Quoi que, surtout pour Mademoiselle Héloïse.

88

Mon Prince est arrivé, quelques jours. Pour lui changement de programme un enfant de 8 ans très intelligent et s'intéressant à tout, tenant des conversations digne d'un plus grand. Curieux de tout. Il n'était pas question de rester à la maison, nous l'avons récupéré à 8 heures à l'aéroport ce qui nous avait fait lever à 5 heures du matin (lui aussi du reste, mais à Renescure pour prendre son avion à Lille) ; nous avons embrayé tout de suite par le parc des Oiseaux,

20

Mais il y a eu ausi durant la semaine de l'acrobranche, la visite d'une apothicairerie, d'un musée du chemin de fer et bien d'autres choses. J'ose avouer que nous étions un peu sur les genoux, petit Mari s'est creusé la cervelle pour lui apprendre à faire des tours de magie 

3

31

38

Re déposé à Pralognan le dimanche suivant,  où les parents sont en vacances, une journée pour nous reposer ou plutot remettre chambres et intendance en ordre pour les suivants Le Mercredi matin arrivaient une des filles de Petit Mari avec sa fille de 18 ans et son petit copain.

108

D'autres activités, plage et canoë dans un premier temps, mais aussi visite de grottes et les 15 jours ne sont pas terminés, encore de nombreuses sorties en prévision, je ne parle pas des repas ; petit mari sature un peu, je mets la main à la pâte malgré tout. Car tout ce petit monde est en vacances, parfois on arrive à déléguer. Mais tout ça dans la bonne humeur. Séjour un peu fatiguant parce que nous cumulons depuis le début juin, mais néanmoins très agréable.

36

45

88

J'adore les journées plages car pendant ce temps, je fais des photos et même parfois je m'amuse un peu, j'observe ceux qui m'entourent. Certains m'émeuvent, comme ce couple d'un âge certain très attendrissant.

07

Ceux-là, plus jeunes avec l'avenir devant eux.

010

que sera leur vie ? Mais au moins ils auront certains souvenirs de l'instant qui passe.

132

Ceux là, posent pour un photogrphe dans un décor fleuri et en toile de fond une ruine derrière eux, qui donnera un cachet romantique à la photo.

Et cette mamie, bienveillante avec son petit fils Elle, regarde au loin et imagine son petit quand il sera grand Quant au petit bonhomme bien sage il est plongé dans un livre, personne ne le dérange ; quant au petit chien, il me surveille et ne peut rien dire

011a

Et maintenant un peu d'Humour et de légèreté

01

 avec cette jeune beauté, qui a certainement complètement oubliée qu'elle avait un maillot de bain super sexy et que certaines attitudes pour rentrer dans l'eau peuvent être troublantes pour les gens derrière elle assis sur la plage.

001

je terminerai donc aujourd'hui, par cette vue surprenante  qui pourrait être coquine.

Un peu d'humour ne fait pas de mal n'est-ce-pas ?

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,