L'automne est au rendez-vous, le temps change. Adieu les grandes chaleurs, tant mieux, car nous avons vécu des journées bien trop chaudes.

Nous ne sommes toujours pas descendus à la mer, pourtant j'en rêve depuis de déconfinement. Pendant la période estivale c'était hors question, vraiment trop de monde, le début septembre, j'ai eu plusieurs rendez-vous ailleurs. Et maintenant il pleut. 

10

12

 Vous avez vu, c'est le moment de cueillir vos hortensias d'automne, dans quelques jours ce sera trop tard, car la pluie va les abimer.

Pour en faire des bouquets secs, vous avez plusieurs solutions. 1) la tête en bas dans un endroit sec et pas éclairé, comme un grenier ; ils garderont leurs belles couleurs, 2) dans un vase sans eau. Quand les feuilles vertes sont fanées, les enlever, acheter pour deux fois rien chez un fleuriste quelques branchages qui se garde comme l'eucalyptus ou  des fleurs séchées et mélanger les avec. Vous aurez des bouquets tout l'hiver.

112

 Vous vous souvenez début juillet nous étions allés porter ce lustre dans une lampisterie pour qu'il soit nettoyé et adapté aux normes actuelles. Le résultat est plus que satisfaisant, toutes les pampilles que l'on appellent "des rivières" ont été entièrement rattachées avec des fils de laiton neufs une par une. Les bronzes ont retrouvé une seconde jeunesse.  Maintenant, notre montgolfière de la moitié du XIXème siècle en cristal de St. Louis a repris sa place dans le boudoir.

12 Claude Noëlle Edith 18 sepembre 2020

Nous en avons profité pour rattraper un peu de temps perdu avec mon frère.

Souvenez-vous, dans mon billet précédent je lançais un appel pour retrouver la famille d'un autre de mes frères dont je ne connaissais pas encore l'existence il n'y a seulement 3 mois. Pas facile, quand les personnes ne sont pas sur les réseaux sociaux. Mais moi, rien ne m'arrête. En l'espace de 8 jours, j'ai retrouvé ma belle soeur, je lui ai écrit et elle m'a répondu, depuis nous échangeons par email, très surprise elle aussi, par cette belle-soeur qui lui tombe du ciel ; elle veut apprendre à me connaître, je lui raconte ma vie, elle la sienne. Quand COVID s'éloignera, nous nous rencontrerons.

Il ne me reste plus qu'à retrouver le petit dernier : Christian !

35

37

Alors, qu'avons nous fait d'autre pendant ce mois de septembre ? D'abord, pour mon anniversaire, j'ai fait la connaissance de mon neveu : Emmanuel et nous avons pour la première fois fêté ensemble cette date avec ses parents, moi qui refuse de fêter mes anniversaires depuis que j'ai dépassé la soixantaine ;  là, j'ai fait une exception à la règle.

4

2

Nous sommes aussi allés quelques jours après à Pralognan, la saison est terminée, il n'y a plus personne et la station est encore toute fleurie,  je peux dire que la municipalité à beaucoup de goût, nos impôts sont bien utilisés.

 

Je garde le meilleur pour la fin. Le 21, nous fêtions nos 18 ans de mariage et celui-là, d'anniversaire nous ne le manquerions pour rien au monde. L'année dernière j'avais réservé une superbe chambre d'hôtes sur le lac d'Annecy. Cette année, c'était à petit mari de tout organiser. Nous devions aller sur les traces de ma jeunesse pour revoir Versailles, mais Versailles ne m'a pas été re compté. Le COVID est passé par là. Certaines personnes se moquent de moi, parce que je diffère les voyages loin de la maison. Oui mais sur ce coup là, j'ai plusieurs éléments de risques à mon actif, alors ne tentons pas le diable surtout qu'il m'arrive toujours des choses qu'ils n'arrivent pas à tout le monde, exemple : tout le monde, ne perd pas une fille à 34, ans en 45 jours, tout le monde n'attrape pas un cancer de la peau alors que je ne me suis jamais exposée sur une plage ou ailleurs ! Tout le monde, ne se fait pas mordre par un serpent en randonnée. Alors, stop, si je pouvais ne pas attraper cette cochonnerie ce serait quand même mieux. Alors pardon de tout faire pour l'éviter, ce qui ne m'empêche pas de vivre. Du reste, je remercie en passant tous ces inconscients qui se sont agglutinés sur les plages et ailleurs cet été, car quoi que l'on en dise, si l'état sanitaire est celui-ci aujourd'hui, c'est bien à cause d'eux en général ! Alors, je renonce aussi à ma cure qui devait commencer dans quelques jours.

2

Ce jour là, il pleuvait. ce qui bousculait une partie de la surprise qui m'était préparée. Sur le chemin de l'endroit où nous devions passer la nuit, où m'attendait ce joli  bouquet, nous avons été nous réfugier au Musée Faure d'Aix les Bains, un petit musée, où l'on trouve des tableaux d'exception ainsi qu'un étage entier réservé aux oeuvres de Rodin.

26

28

38

En fin d'après-midi du côté de Chambéry, au milieu des bois, le Château de Candie du XIVème siècle et son parc de 6 hectares, nous tendaient les bras.

 

0 chateau

    Une chambre de prestige donnant sur le parc allait être "notre nid d'amoureux pour un soir". Sur ce coup là, le Covid a du bon, les tarifs sont moitié prix !

1

5

Sous forme de suite avec entrée, coin salon et salle de bains aux allures 1900.

3

7

 

6      5

 

8    4

 

Le lendemain matin petit déjeuner dans la chambre avec jolie vue.

20 21

22 29

J'ai oublié de vous montrer le cadeau de ma douce moitié, qu'il m'a offert avant de descendre au restaurant.

19 20

Merci mon Chéri, ton choix est raffiné, j'aime. Tu as bien géré cette journée et la surprise était parfaite.

Avant de repartir, nous n'étions pas pressé. Promenade dans le parc le soleil était au rendez-vous.

12

Là, c'était la promenade du soir.

 

33

37

39

28

32

36

45

23

L'année prochaine pour nos 19 ans ce sera à moi d'organiser.

Pour conclure, je me permettrai de donner un petit conseil à tous. Que vous soyez jeunes, ou plus âgés, même au soir de votre vie, continuez à vous surprendre et à montrer à l'autre que vous l'aimez ; surtout ne laisser pas rentrer chez vous la routine, rien n'est acquis dans la vie. Organisez des sorties à deux, dites-vous toujours et encore : JE T'AIME. N'ayez pas peur de ces mots pour certains désuets, ridicules à notre âge pour d'autres  ! Beaucoup  savent que je n'ai pas toujours été heureuse, mais depuis bientôt 20 ans je le suis et je cultive le BONHEUR. Entretenez votre amour tous les jours.

11