31 octobre 2020

Journal du Confinement épisode 2

 Vendredi 30 octobre 2020.

   A l'attention de la postérité.

 

Dans quelques années, nous pourrons dire que nous étions de ceux qui ont vécu, ce que d'autres ont supporté il y a 100 ans !

"une pandémie" qui aura fait des milliers de morts dans le monde entier. Et dont nous nous souviendrons toute notre vie 

LE COVID 19

Pour en réchapper, nous avons été confinés, une première fois 2 mois, mais comme les humains ne sont pas toujours disciplinés et que certains ont fait n'importe quoi, malgré les recommandations de tous les états.

Nous supportons actuellement un second épisode. Qui se veut plus souple, afin d'épargner un tout petit peu l'économie de nos pays. Je dis bien, un tout petit peu, car beaucoup malheureusement ne s'en relèveront pas. 

Nous avons été obligés de respecter des gestes barrières très importants et ils seront valables jusqu'à temps que les chercheurs trouvent un vaccin : se laver les mains souvent, porter un masque dans les endroits où il y a du monde et garder une distance d'au moins 1 mètre des uns et des autres. Ne plus se serrer la main, ni s'embrasser ! Alors, voilà à ce que nous ressemblons dans le monde entier.

01 edith et marc

Nous avons le droit de sortir dans la journée pour nous dégourdir les jambes du moins ceux qui ne travaillent pas à l'extérieur. Mais pour la sortie  journalière seulement 1 heure autour de chez soi, pas plus d'1 kilomètre. A chaque fois que nous sortons, nous devons nous munir d'une autorisation, car nous pouvons être contrôlés Et sans cet "ausweis" nous sommes passible d'une amende. 

J'ai donc décidé pour ce second épisode, de vous raconter nos balades du jour et surtout profiter pour faire de jolies photos afin de les partager avec tous ceux qui passeront par ici. Car partout, si l'on sait regarder, il y a de belles choses .

1

2

En face de ma rue, il suffit de traverser et  emprunter la rue au joli nom "d'île verte" pour atteindre la rivière Le Séran qui traverse notre village.

Main dans la main, appareil photos en bandoullière, en à peine 5 minutes nous sommes au bord de l'eau. Certains, de ne pas rencontrer grand monde, sauf ceux, qui, comme nous auront choisi la même heure pour la récréation. Admirons ce que nous voyons tout autour de nous.

3

5

7

8

Sur les collines, certains ont de belles vues. Vous le savez déjà, nous habitons en moyenne montagne, dans un endroit charmant.

10

13

14

Notre Séran, qui me fait souvent peur, quand je vois ce que d'autres rivières font vivre à leurs riverains. On ne sait jamais !  

Nous avons assisté à la mise à l'eau de quelques poissons pour les pêcheurs du coin.

15

16

Cet après-midi, le temps est parfait, les feuilles tombeent, dans quelques jours nous ne pourrons plus admirer les si jolies couleurs de l'automne, mais ça, c'est dans quelques jours. Profitons de l'instant présent.

21

23

24

La semaine prochaine, les élèves animeront la cour de ce collège.

28

26

Il est l'heure de rebrousser chemin ; nous pourrions rentrer par le centre du village, mais c'est moins poétique.

25

 

Notre Grand Colombier, il y a quelques jours, on le voyait recouvert de neige.

31

36

 

Demain, si nous le pouvons, nous irons sur d'autre berges du Séran. 

34

33

Rencontre d'automne, rappelez-vous, ils sont tous comestibles. Mais certains ne le sont qu'une fois.

39

 

D'où que nous soyons, Machuraz surveille  notre village. 

40

 

Et pour terminer. Franche poignée de main cordiale d'un inconnu qui nous veut que du bien. 

 

 

1 A bientôt les amis.....

Posté par manouedith à 08:19 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


23 octobre 2020

La vie continue..................

Aujourd'hui, chez nous, le temps est horrible. Un véritable temps de cochon, le plus mauvais de cette belle saison.

Depuis 15 jours, nous  profitons de nos lacs aux couleurs de l'automne. Jamais le dimanche. Ce jour là, n'est pas pour les retraités. Les jours de la semaine il n'y a personne ou presque, sauf pour cette semaine de vacances scolaires. De nombreux petits enfants sont chez les grands-parents !!! Nous, nous les évitons. Nous n'avons pas fait les 20 ans de mon petit fils, nous n'étions pourtant que 8, ils se proposaient tous de faire un test avant. Mais les nouvelles mesures gouvernementales, n'étaient pas encourageantes, surtout que nous, nous les avons regardées en direct ces informations. 

0

Quelques jours après, notre région  rejoignait les autres et devenait rouge. Ne reste plus que toute la côté ouest en blanc. Pas de problème elle s'unifiera aux autres très bientôt ! Les vacances de la Toussaint seront passées par là. Sans arrêt, avant cette épidémie, nous entendions dire, que les temps devenaient de plus en plus difficiles pour tous. C'est drôle, à chaque vacances, on ne le dirait pas ! Nous, qui habitons dans une région de moyennes montagnes, nous avons tout de suite plus de monde chez nos commerçants.

00

Pour nous, rien ne change. notre vie est bien réglée. On ne voit personne mais on fait beaucoup de choses. J'ai décoré comme chaque année ma maison aux couleurs automnales, je mets le soir des bougies devant le feu de cheminée. Nous regardons un peu la télévision, nous lisons beaucoup. Petit mari est en pleine création artistique, il apprends les secrets de l'aquarelle. Il ne se débrouille pas si mal que ça. J'écris, je classe mes photos, je fait un peu de généalogie. Tout cela, au son de la musique ; il y a toujours dès le matin, des airs de grandes musiques ou autres qui animent la maison. Plaisir de redécouvrir les grands de notre époque : Barbara, Brel, Aznavour ; et puis encore bien d'autres des connus et des moins connus.

7

Il y a également les choses moins agréables. Vous savez les visites indispensables à certains spécialistes. Cette semaine c'était l'ophtalmologiste suivi de l'opticien (aujourd'hui j'apprends que notre opticienne est depuis notre passage mardi devenue cas contact) Mercredi c'était la  diététicienne qui me recevait, pour m'aménager un régime pour le pré diabète. Chez l'ophtalmo. des petites surprises désagréables à surveiller très sérieusement et à la sortie une note sévère, loin du zéro promis par Monsieur  Macron et même très loin, je dirai. Nous ne rentrons pas dans les cases. Enfin chacun de nous nous aurons quand même de rembourser 6 et 9 centimes d'Euro avec cette promesse macronniène,  sur nos verres qui chacun coûtent un bras et plus,  ceux qui ont un certain âge et surtout des verres progressifs ce n'est pas la peine d'y penser aux lunettes zéro euro, vos lunettes vous coûteront toujours aussi chères, même avec une bonne mutuelle. J'ai réduit le prix en gardant la même monture, elle a déjà 7 ans, mais ce n'est rien, il paraît que c'était du beau, une fabrication jurassienne, donc française. Tout cela pour dire que notre budget "cadeaux de Noël pour tous" est dépassé.

35

61

Tout cela est secondaire, nous sommes encore tous les deux, nous nous aimons, nous profitons de tous les instants qui passent en ne faisant que ce qui nous plaît. Alors, la vie est belle. Le beau temps reviendra un jour ; les soucis s'atténuieront dans tous les pays, nous essaierons de reprendre le cours où il s'est arrêté, ce sera autre chose, mais certainement pas comme avant. Nous aurons vécus  une pandémie, difficile à surmonter. Ce sera, l'évènement des générations encore là, d'avant l'an 2000 et celle d'après. La génération de nos parents, ont eu aussi leur lot bien plus grave les deux dernières guerres et les autres dans nos colonies. Alors, nous nous en sortirons quand même si nous ne prenons pas à légère, les moments particulier actuels, qu'il s'agisse du COVID ou de l'intégrisme barbare de certains.

 

948 Marc peinture

 

Posté par manouedith à 18:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2020

COVID belle cochonnerie.

Avec ce billet, ne pensez ps que je suis moralisatrice, je suis seulement en colère sur ce que je vois et j'entends autour de moi.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler du scoop de l'année 2020, celui dont on se souviendra longtemps. Mais pour que vous gardiez le moral, j'interposerai entre chaque paragraphe, de jolies photos que j'ai faites loin du monde, presque seule dans la nature. Pour moi, un des seuls remèdes pour ne pas déprimer, un des seuls remède pour ne pas l'attraper.   

6

Ah ! ce Covid, qu'elle cochonnerie qui nous empoisonne la vie.

Plus rien ne se fait comme avant. Sans arrêt on entend, oui mais.... on ne va pas se couper du monde, on ne va plus pouvoir embrasser, serrer nos petits enfants. Sauf que depuis le début sans rien savoir vraiment, on a dit à tout bout de champ, les jeunes ne l'attrapent pas ou beaucoup moins fort. Alors résultat pour cette seconde vague, on se rend compte que justement c'est dans la sphère familiale qu'en ce moment il y en à le plus.  Si les enfants sont touchés, oui en ordre général c'est moins grave pour eux, mais pas pour ceux qui les côtoient ? Alors avec ce raisonnement, on se méfie moins. 

39

 

Vous remarquerez que depuis cette rentrée universitaire, tout s'est emballé, chez les étudiants. Ah oui ! ils portent des masques pour les cours, sur les campus. Mais les mêmes, le soir se réunissent, Beaucoup n'ont pas dérogés à leurs fêtes pour certains dans les grandes écoles il y a  les anciens bisutages pour les élèves de premières années . Pourtant ces jeunes pour la plupart sont des jeunes responsables, intelligents, qui sont censés avoir du plomb dans la tête. Alors pourquoi jouent-ils aux idiots ? Les mêmes, que nous avons retrouvés côte à côte sur les plages, ou chez nous au bord des lacs cet été.

3

Il faut vivre. Bien sûr qu'il faut vivre, mais vraiment autrement. Car il  ne faudra surtout pas se précipiter sur le vaccin celui qui va sortir à la va vite. Car n'oubliez pas qu'en France jusqu'à présent nous étions un des seuls pays qui prenait le plus de temps pour sortir un médicament ou un vaccin et le mettre en circulation, parfois, plusieurs années.

20

Certains pays, souvent plus petits que nous, ne se sont pas confinés, n'ont pas mis de masques. Et parait-il  que tout va bien. Sauf que l'on ne vous donne pas les chiffres exacts des morts, du reste vous remarquerez que l'on vous dit que ce que nous voulons entendre. Nous sommes manipulés chaque jour par les médias. Trop d'informations contradictoires, tuent l'information.

5

Les pays asiatiques ont coûtumes habituelles de porter le masque dès le moindre bobo et surtout ils sont dirigés par des gouvernements totalitaires, ils ont respecté les consignes beaucoup plus que nous. Et pour cause !  Certains pays européens sont effarés de voir comment nous sommes indisciplinés.

1

Moi, je suis de la tranche d'âge, des personnes à risques. Je suis aussi de ceux et celles en cas  de débordement dans les hôpitaux  risqueraient de ne pas être réanimés. Alors, je me tiens à carreau. Il m'arrive toujours des choses, qui n'arrivent pas aux autres. Donc permettez-moi d'être vigilante, même si je parais idiote, excessive aux yeux de certains qui pensent que j'en fais de trop. 

12

En avril, j'ai eu tous les symptomes du COVID, je voulais me faire faire une prise de sang pour savoir si je l'avais eu. Médecin, pharmacien, infirmières m'ont tous dit :  C'est ridicule, vous allez satisfaire votre curiosité pour rien, car nous ne savons pas combien de temps nous sommes immunisés, beaucoup de ces prises de sang sont fausses. Nous revoyons  des COVID du début refaire le COVID en ce moment. Donc c'est tout à fait inutile, tout comme vous faire dépister si vous n'avez aucun symptôme, rien ne vous dit que la semaine prochaine vous ne serez pas positive. Si l'on avait bien expliqué cela avant la campagne de dépistage, nous n'aurions pas vu des files ingérables devant les laboratoires. Bon, maintenant si vous voulez vous faire chatouiller le nez, libre à vous, mais vous prenez la place de d'autres personnes véritablement malade.

15

Noël approche, cela ne va pas être drôle si l'on ne peut pas se réunir. Si dès le début du mois de décembre, on ne prépare pas dans la joie ces fêtes de fin d'année.  Oui mais, là aussi il va encore y avoir des débordements et en janvier nous en serons au même point que maintenant. J'entends d'ici, les grands-parents dire : oui mais je ne peux pas me passer de mes enfants et petits enfants. Un peu égoïste quand même. Ne croyez-vous pas que ces enfants et petits enfants, si cette année, Noël n'est pas comme celui de l'année précédente, ce sera si grave ? moi je ne pense pas, ils pourront vous avoir encore plusieurs années en bonne santé. Mieux que de risquer votre santé et que ces grands et petits viennent vous voir au cimetière !

 Trop ridicule de prendre des risques pour une année ou deux dans une vie. 

16

Alors les personnes d'un certain âge ou celles à risques, je sais ce n'est pas drôle, mais éviter de dire je mets les masques, je me lave les mains, je fais la distanciation  sociale, mais je ne peux pas me passer de mes enfants, de mes petits enfants, ni des vacances, ni de voyages, ni de......, ni de....  Car au bout du compte vous grignotez les interdits sans vous en rendre compte.

11

 

 Cet été, vous receviez famille et amis à l'extérieur dans votre jardin, à l'air libre. Maintenant, c'est dans votre séjour, ils ne sont pas tous spacieux. A table à moins de n'être que quatre personnes, vous n'êtes pas séparés de vos voisins d'1 mètre ! quand vous circulez, rarement la distanciation  est respectée. Une soirée familiale,  dure un minimum de 3 heures. Où vous être confinés. Surtout après le départ de vos invités, ouvrez vos fenêtres au  moins 1/4 d'heure. Vous allez peut être me prendre pour une rabat joie, je m'en moque. Je reste convaincue qu'avec un peu de bons sens et de logique, nous vaincrons l'épidémie.

14

Que votre devise ne soit pas :

Chacun pour  Soi, Dieu pour Tous.

Posté par manouedith à 14:48 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,