15

Ne  faire que ce qu'il nous plaît, tout en  ne  sortant pas. S'enfermer, s'isoler, se boucler, se renfermer sur soi même. C'est ainsi que je définis l'ordre que l'on nous a donné.  Il faut se trouver des occupations !  En un mot, faire ce que nous voulons pour ne pas nous ennuyer : ça, je sais faire et je n'ai même pas de scrupules pour privilégier le plaisir aux tâches ménagères.

10

Alors, ces deux derniers jours, nous ne sommes pas sortis du tout. Nous avons beaucoup lu. Je plains ceux qui n'ont pas ce plaisir. C'est pourtant un amusement presque gratuit. 

Du plus loin que je me souvienne, dès que j'ai su lire, il y a toujours eu des livres autour de moi. Mon choix est éclectique. M'évader est le seul mot clef.

IMG_5334

C'est pourquoi j'aime les  romans, avec une préférence pour ceux de : Marie Bernadette Dupuy, François Bourdin, Danielle Steel etc... Les romans d'amour, sans tomber dans ceux à l'eau de rose, me font rêver, les romans d'aventure me font voyager.  Mais je n'aime pas les histoires trop compliquées , tarabiscotées. Je veux qu'elles ne me fatiguent pas. Lire c'est se détendre en premier. 

Mais j'aime aussi les plus sérieux, ceux qui peuvent m'apprendre quelque chose et compléter mes connaissances comme  les biographies historiques. Elles comblent ma curiosité.

Longtemps, j'ai acheté des livres, jusqu'au jour ou je n'ai plus eu de place pour les ranger. Ici dans le grenier, j'ai aménagé un coin bibliothèque, ils sont installés  par catégorie et sont tous inscrits dans un grand cahier pour les retrouver facilement. Il y en a plus de 800. Lors de mon dernier déménagement, j'en ai donné à la bibliothèque  du village que je quittais. Maintenant, plus aucune n'en veut. Elles en ont toutes trop. Les vendre me direz-vous ; oui mais, ce sont des contraintes pour les envoyer. Je préfère maintenant, les déposer dans des boites à livres comme il en pousse partout. Même chez nous à la campagne, nous avons un boulanger qui a installé une ancienne grille à pain où nous pouvons fureter en attendant notre pain.

 Comment faire le plein de livres à moindres frais : La Rep vous donne 5 bons plans - Orléans (45000)

 Quand je vois une boite à livres, comme il commence à y en avoir par endroit, j'en dépose. Du temps ou j'ai fait des brocantes, j'en ai vendu.

Les boites à livres à Paris : n'achetez plus, échangez ! – Le Cri du Zèbre

Dans les années 1970, j'ai acheté de beaux livres d'Histoire, ou des livres de grands littéraires des siècles passés réédités dans de belles éditions , il y avait un système imparable dans ces années là, plusieurs éditeurs comme "Beauval" et bien dautres, offraient le 1er gratuit et même parfois plusieurs, ensuite chaque mois on pouvait acheter un par un,  leur collection. C'est ainsi que je me suis constituée ma bibliothèque.

Livre: Oeuvres d'Alexandre Dumas (48 volumes), Dumas Alexandre, Editions de Crémille,Editions de l'Erable,François Beauval, éditeur, 2000114411356 - Leslibraires.fr 

Je possède ainsi, toute la  collection d'Alphonse Daudet, d' Agatha Christie, et même tous les Tintins, Il y a eu également tous les livres aux reliures vertes des Femmes célèbres, et celles aux reliures rouges des auteurs célèbres de l'Histoire de la France, comme André Castellot et Alain Decaux. Je me disais, si je ne les lis pas maintenant je les lirai à la retraite et c'est exactement ce que je fais. Quand petit mari est arrivé dans ma vie, il n'avait jamais vu autant de livres historiques et divers et il s'est mis à tous les lire. Je peux dire que toutes ces collections sont bien rentabilisées.

31

 

Dans les années 1970, se sont créés les boutiques "France Loisirs" où l'on peut avoir accès à des livres brochés moins chers, car à l'époque, le prix du livre est encore variable. Il y a bien, les livres de poche depuis 1953, mais je n'aimais pas lire sur ce genre de livre, il m'a fallu de nombreuses années pour en acheter. Néanmoins ils restent les plus accessibles pour le porte monnaie, mais ils ont une contrepartie désagréable, celle d'avoir de petites lignes, parfois dfficile à lire en vieillissant. Ce que j'aime particulièrement chez FL où je suis abonnée depuis les débuts, c'est que nous avons l'obligation tous les 3 mois d'acheter un seule livre si nous voulons, sinon nous recevons la sélection qu'ils ont choisie. Souvent c'est ce que je fais, j'aime aussi lire un livre inattendu, cela m'ouvre d'autres horizons.

Séries Livres FRANCOIS BEAUVAL Et AUTRES Nantes 44000 Livres, BD, Revues

 

Depuis deux ans, j'écumais la bibliothèque du village voisin, mais le COVID est arrivée, je n'y suis plus retournée, elle est restée fermée longtemps, quand elle a réouverte des gestes barrières ont été instaurés comme partout. Ou alors il fallait les commander sur leur site, mais moi j'aime les feuilleter, les reposer et les choisir.  Je ne sais jamais le livre que je vais prendre, je lis les résumés au dos pour savoir s'ils me plairont. L'inconvénient des bibliothèques municipales, c'est que les livres récents, n'y sont que rarement présents. Tout dépend du budjet annuel qui leur sont attribués. 

J'ai essayé de me mettre à la liseuse électronique, le livre ou l'achat est moins cher, ceci dit pas toujours. Mais je n'aime pas trop, j'aime posséder, humer un livre, sentir le bruit des pages, l'odeur spéciale que certains dégagent. Pouvoir le relire quand je le veux. Je reconnais que cela peut être pratique, mais dans mon cas personnel, très vite il me fatigue les yeux. Après des heures de lecture, j'ai l'impression que l'on veut m'arracher un oeil. J'en ai déjà parlé autour de moi, mais sans réponse valable.

Après avoir dévoré plusieurs sagas de l'auteur que j'apprécie en ce moment FL m'a envoyé la sélection trimestrielle : "La vie secrète des écrivains" de Guillaume Musso. Dimanche après-midi je l'ai commencée, dès les premières pages j'ai été happée par l'histoire et je n'ai plus quitté ce livre avant de l'avoir terminé, j'ai malgré tout essayé de dormir quelques heures, mais lundi midi il était terminé. 

 

Alors et vous : aimez vous lire ? Y trouvez-vous votre bonheur ? 

Je terminerai en disant qu'un livre, une peinture, une statue, un air d'opéra, de la musique classique, ou contempoiraine, rien ne devrait être critiqué. Car chacun d'entre nous peut avoir des avis différents et ne pas aimer ce que d'autres aiment. J'ai horreur d'entendre dire : "c'est moche", ce qui est laid pour certains peut être magnifique pour d'autres. Protégeons  cette dernière liberté individuelle que nous avons encore.