14 septembre 2009

Un petit coin de paradis en Tarentaise

Je vous en ai souvent parlé de notre paradis sur terre. Mais ces cinq derniers jours passés à Pralognan la Vanoise ont été un rêve.

Temps splendide - Personne, station fermée - Un calme inouï même sur le balcon - très peu de vacanciers, oui je vous le dis un rêve ! Pas d'Internet, pas de téléphone mis à part le iphone juste pour relever les émail. Tout simplement formidable.

IMG_82106

38

Allez, suivez-nous, rien que pour le plaisir des yeux, c'est nous qui faisons les efforts.

7

8

Soufflez avec moi, et une pluie de neige s'envolera.

9

3/4 d'heure de marche. Au détour du chemin : oh ! miracle le glacier du Génépi.

11

Mais aussi de jolies vaches. Tara pas trop rassurée.

18

19

13

Au loin le glacier du Péclet Polset, le seul glacier appartenant à un propriétaire privé.

16

Avec le télé objectif vous pouvez mieux l'admirer. Nous sommes déjà allés jusqu'au pied de ce glacier au refuge du même nom, la balade était longue, parfois difficile, mais à l'arrivée tout simplement "MAGNIFIQUE".

15

Arrivée à Montémont , hameau d'alpage. Quelques maisons rarement habitées plutôt des entrepôts pour le fourrage et autre.

14

 

Habituellement de cet endroit, nous poursuivons vers le Roc de la pêche, mais là nous ne pouvions pas, car nous avions Tara et comme nous devions passer dans le parc de la Vanoise, les chiens y sont interdits ; nous sommes redescendus par où nous étions montés. Belle balade 1 heure + 1 heure avec un petit dénivelé, qui malgré tout s'est fait ressentir le lendemain dans nos petites gambettes.

24

En redescendant, petit arrêt à Cholière pour vous faire admirer La Grande Casse.

Le jour suivant, repos au bord du torrent, tout en admirant les paysages

20

22

Pal mal non plus.

Petite tristesse, en apercevant notre  restaurant d'alpage dans cet état

23

Il a très certainement brûlé cet été. Il faut savoir qu'à cet endroit "Les Prioux", il n'y a ni eau potable, ni électricité, bien souvent seul des panneaux solaires sur le toit. Ce petit hôtel restaurant "La Bergerie" a quelques chambres pour l'été, l'hiver le hameau est fermé car situé dans un endroit d'avalanches. Nous aimions beaucoup y venir dîner le soir à la lumière des bougies et l'après-midi quand nous redescendions des sommets, une halte repos était la bienvenue devant une délicieuse tarte à la myrtille.

Mais nous pouvons aussi avoir les jours sans sortie, seulement repos-lecture sur le balcon.

31

Pas mal non plus la vue sur l'aiguille D'Aout, et les dents de la Portetta.32

Jamais je ne me lasse de mes séjours à Pralognan

2

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


10 septembre 2009

Oncieu dans l'Ain et les villages de pierre du Bugey

Il y a pas très loin de chez moi un drôle de petit village disposé autour d'un pré rond. Seulement 92 habitants. Mais vu depuis le col d'Evosges, il a de l'allure ce petit village.

IMG_7801

IMG_7802

il paraît qu'il est le seul en France à avoir cette particularité. "Tout en rond".

Depuis que je suis dans le Bugey, je reste admirative devant ces petits villages de pierre et surtout les immenses granges.

IMG_7805

Vous avez vu cette toiture ! et cette porte de grange ?

IMG_0755

IMG_7811

IMG_7812

bis

CIMG1749

IMG_7806

Dans beaucoup de villages on retrouve des lavoirs fleurit ou non

IMG_7808

CIMG7432

et aussi des fours banaux comme celui-ci prêt pour la fête du four

 

CIMG7447

CIMG7344

CIMG7349

 

Elle est belle je vous assure ma nouvelle région, même que ce Monsieur nous fait l'honneur de venir discourir ce matin sur un sujet épineux " la taxe carbone" dans notre gymnase.

 

sarkozy_

Dommage il n'aura même pas le temps d'admirer tout ça !!

Posté par manouedith à 00:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2009

Sur la route des délices ! en Provence

Quand vous descendez en Provence.

A partir de Valence vous commencez à saliver.

Premier arrêt : Montélimar et son nougat. Un petit détour par le Chaudron d'Or.

nougat_1

nougat_montelimar_2

vous dégusterez le traditionnel Nougat de Montélimar, tendre ou dur pour lequel a été choisi avec soin les matières premières nobles comme le miel de lavande de la drôme, les amandes d'Espagne, les pistaches de Sicile sans oublier la vanille, la meilleure celle de l'ïle de la Réunion.

second arrêt : un petit détour par Carpentras et ses célèbres berlingots

CIMG2142 IMG_8070

Une légende raconte que Clément V, en 1310 a créé le berlingot de Carpentras. Légende ou pas, le berlingot fait parti de l'histoire de la confiserie, c'est un pâtissier confiseur François Pascal LONG qui en 1840 eût l'idée d'utiliser le sirop des fruits confits comme base de composition de ces bonbons. Il obtint ainsi un premier ruban d'une pâte irisée, à laquelle il rajouta, idée lumineuse, un ruban d'une pâte blanche de sucre. Ainsi le berlingot avait une couleur ambrée, nervurée de fines rayures blanches. Le berlingot de Carpentras était né avec cette particularité unique.

Troisième arrêt environ 100 kilomètres plus loin : Aix en Provence et son calisson.

bonbons_17

cette délicieuse gourmandise est faite d'amandes douces finement broyées au melon provençal et aux écorces d'oranges, le tout dressé sur un lit d'hostie recouvert d'un écrin de glacé royale.

Je vous assure un pur délice, quand vous en dégustez un, obligatoirement vous en reprenez un second.

BONBONS_4 Vous reconnaissez ces boites de votre enfance ?

Mais il y a aussi en Provence une autre spécialité, "les fruits confits" les vrais ; pas ceux achetés en grande surface pour mettre dans les gâteaux, qui n'ont que le nom de pêches, cerises et autre. Moi je parle de ceux préparés artisanalement avec les plus beaux fruits du Comtat Venaissin.

BONBONS_11

Rien que pour le plaisir de vos yeux et vous faire saliver.

BONBONS_7 

BONBONS_10

BONBONS_9

Et pour terminer comme aimait dire ma fille Chrystel, quelques petites dernières pour la route.

BONBONS_5

BONBONS_3

BONBONS_2

BONBONS_6

Pour ceux la, je ne vous raconte même pas. Petit n'Amour et moi nous n'avons pas su résister.

Alors si vous passez à Fontaine de Vaucluse c'est ici qu'il faut aller

chocolatchocolat_2

 

Maintenant ceux ou celles qui ne sont pas gourmands et qui n'aiment pas les bonbons n'ont pas le mérite d'être minces.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2009

Les Charmettes "La maison du Bonheur de J.J.Rousseau"

Pour la seconde fois, nous sommes retournés mettre nos pas dans ceux de  Jean Jacques Rousseau et de Madame Warens.

21_JEAN_JACQUES_ROUSSEAU

La simplicité telle que nous le ressentons dans cette maison à l'écard du tourbillon incessant de la vie moderne, nous fait dire : "et si c'était tout simplement ça le Bonheur".

1_bis

Aux portes de Chambéry, entre deux coteaux, le long de ce vallon on y trouve quelques maisons éparses, cachées par la verdure  très agréables pour ceux qui aiment un asile retiré et buccolique. Parmi celles-ci à mi côte se trouve Les Charmettes où Jean Jacques Rousseau et Madame Warens vécurent de 1736 à 1742.

17

Entrez avec nous

3

5

Jean Jacques Rousseau autodidacte, à la soif d'apprendre et de découvrir, c'est ici qu'il étudie la musique, la géométrie, l'histoire et bien d'autres matières et il se dit : " Commençons par me faire un magasin d'idées vraies ou fausses, mais nettes, en attendant que ma tête en soit assez fournie pour pouvoir les comparer et les choisir." (j'avoue que j'aime particulièrement cette réflexion).

6 8

15 CIMG2052

9

Emotion toute particulière de penser qu'ils ont posé leurs mains sur ce hoquet !

4

Au dessus des portes, vous pouvez admirer des ornements chinois peints sur papier et toiles tendues. Madame George Sand en Juin 1861 quand elle est venue aux Charmettes aurait dit : "je les crois réellement chinois, très vifs de couleurs" ; on retrouve cette phrase dans son album de dessins.

11

12

La maison n'est pas très grande, elle possède seulement deux chambres

7

Mais remarquez bien la porte sur la gauche, elle donne sur une échelle de meunier qui donne sur un espace réduit au-dessus du lit, avec malgré tout une petite fenêtre pour prendre l'air de la chambre. Très certainement pour un domestique.

10

Avant de rentrer dans les chambres, en haut de l'escalier en pierre il y a un oratoire.

IMG_7844

Depuis la fenêtre d'une des chambres on peut admirer le jardin aux plantes médicinales, cher à madame Warens.

16

Les Charmettes, furent pour Jean Jacques Rousseau une période de Bonheur ; dans ses confessions il dit : "je me levais avec le soleil et j'étais heureux, je parcourais les bois et les coteaux, j'errais dans les vallons, je lisais, j'étais oisif, je travaillais au jardin, je cueillais des fruits, j'aidais au ménage et le bonheur me suivait partout ; il n'était dans aucune chose assignable, il était tout en moi-même, même il ne pouvait me quitter un seul instant." (confessionbs livre VI)

Madame_Warens

Au centre de son ouvrage des Confessions on peut lire ses lignes dédiées à Madame Warens " J'avais besoin de me recueillir pour Aimer. Une maison isolée au pendant d'un vallon fut notre asile, et c'est là que dans l'espace de quatre ou cinq ans, j'ai joui d'un siècle de vie."

18

Dans les Rêves du promeneur solitaire, on peut relever : " J'avais désiré la campagne, je l'avais obtenue ; je ne pouvais souffrir l'assujetissement, j'étais parfaitement libre, et mieux que libre, car assujetti par mes seuls attachements, je ne faisais que ce que je voulais faire. Tout mon temps était rempli par des soins affectueux ou par des occupations champêtres." (comme c'est joliment dit.)

19

Période de formation et de bonheur, les charmettes ont permis à Rousseau de devenir lui-même, il dira encore : "Durant ce petit nombre d'années, aimé d'une femme pleine de complaisance et de douceur, je fis ce que je voulais faire, je fus ce que je voulais être."

20

Hier, quand nous avons décidé d'aller à Chambéry. Petit n'amour et moi sans nous concerter, avons eu l'idée  de retourner dans cet endroit calme et propice aux amoureux. J'espère que vous aurez aimé le partage de ces quelques instants de pur bonheur.

papillon

 

Posté par manouedith à 11:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2009

L'Aiguille du Midi 3842 mètres

Nous ne sommes qu'à 1 heure et demi de Chamonix et pour cette dernière sortie des vacances 2009 avec mes petits enfants, j'ai décidé de les emmener prendre un vrai bol d'air.

IMG_7742

Depuis la première cabine de téléphérique qui nous emmène au premier palier, nous pouvons constater que le glacier du Bosson ne descend plus aussi loin dans la vallée.

IMG_7741

Les sommets approchent

IMG_7745

Je ne sais pas si vous, vous ressentez les mêmes émotions que moi quand je suis face à l'immensité.

IMG_7755

Je suis toujours émue et admirative devant ceux qui grimpent et dépassent toujours un peu plus leur limite

IMG_7792

Vraiment la nature est belle, mes petites étaient émerveillées et ne s'attendaient pas à un spectacle aussi grandiose et silencieux.

IMG_7766

IMG_7765

IMG_7769

Il était midi, l'heure de déjeuner, nous leur avions réservé une surprise, nous les emmenions au restaurant et non à la cafétaria de l'Aiguille du midi à 3842 mètres

IMG_7772

De tous mes petits enfants, ces deux là savent manger et goûter à tout en se tenant très bien à table ce qui n'est pas le cas de certains autres, c'est pourquoi elles ont eu le droit au "Restaurant" Ce qui pour Mélanie fait toute la différence.

IMG_7777

Une récompense, mais aussi une leçon de vie, apprendre à apprécier  les bonnes choses de la vie

Quand on pense qu'à la fin du XIXème siècle, c'est ainsi que ces dames franchissaient les glaciers.

passage_difficile

A bientôt j'espère pour de nouvelles aventures.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


31 juillet 2009

Le Parc de Courzieu

Profitant que nous avions déposé Léo à l'aéroport de Lyon St. Exupéry, pour faire une balade dans les monts du Lyonnais.

Les_Monts_du_Lyonnais

Une superbe région que nous ne connaissions pas et dont nous avons été émerveillés par le paysage fait de collines, de prairies et de bois.

Héloïse était allée pour son voyage de classe en juin dernier au Parc des Loups.  Elle nous en a beaucoup parlé, nous avions donc décidé d'y emmener ses cousines, puisqu'elle le week-end elle est chez sa maman avec son frère.

Nous avons commencé par un pique nique en attendant l'heure du premier spectacle.

13

Une fois le pique nique terminé, nous nous sommes promenés dans le parc et Thaïs est allé se détendre à l'espace jeux sous l'oeil de sa grande soeur.

910

11

IMG_7512

Maintenant il est 14 H 30 allons nous asseoir sur les gradins pour admirer le ballets des rapaces et pour avoir plus de sensations tout en haut au dernier rang c'est mieux.

14

Les rapaces sont des oiseaux carnivores au bec crochu et tranchant et possédant des serres.

37

Les rapaces sont carnivores, charognards ou prédateurs que ce soit insectivores, pêcheurs, consommateurs d'oiseaux, de reptiles et de petits mammifères.

16

17

21

Deux fauconniers se placent chacun sur une partie des gradins face à face et avec de la nourriture attirent le rapace qui est de l'autre côté

22

il frôle nos cheveux et donne l'impression qu'il va nous foncer dessus.

18

31

24

Quand il se pose sur nos têtes, il ne faut pas bouger, ils sont toujours à l'affût de la moindre nourriture.

26

29

Le but du jeu c'est toujours tout ce qui peut se manger, regardez celui-ci qui sait retourner une pierre pour trouver l'insecte qui s'y cache.

19

20

Et celui-ci qui attrape presque au vol, la proie repéré sur un bassin

35

36

Oiseaux diurnes ou de nocturnes qui font souvent peur, mais quand nous les approchons d'un peu plus près, regardez comme ils sont beaux.

28

30

32

33

Spectacle fascinant, mais il est bientôt l'heure d'aller assister au repas des loups

38

Pour le chapeau de Petit n'Amour

Les loups c'est une autre histoire, ils sont en clan de 8 à 14 loups

41

Une jeune femme vient les nourrir et en même temps nous parle de la peur que le loup inspire depuis si longtemps

44

S'il fallait lui donner une profession on pourrait dire : Chasseur carnivore, l'odorat et l'ouïe sont excellents et il a la même vue qu'un homme

42

 

La période d'accouplement se situe en janvier et février, sa gestation est de 63 jours et la naissance peut donner de 4 à 6 louveteaux.

45

sa durée de vie va de 12 à 18 ans

47

Savez-vous comment se nomme le trou, la grotte ou la souche creuse qui sert de lieu de naissance ? tout simplement le Liteau

48

Quoi que nous en pensons ils sont très utiles, leur réimplantation a suscité beaucoup de bavardage, il faut savoir que la quarantaine de loups qui se trouvent en France, proviennent d'Italie, ils ont passé la frontière discrètement et nous pouvons les croiser jusque dans le Jura.

39

En Allemagne nous trouvons 10 immigrés de Pologne et en Suisse 5 immigrés italiens ; à croire que les montagnes françaises sont beaucoup plus accueillantes que celles de nos voisins.

8

Encore une bien agréable sortie, mais je vous assure il faut que je me creuse la cervelle pour en trouver toujours des différentes qui peuvent convenir de 6 à 14 ans.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

28 juillet 2009

Moulin à huile Chanaz, dernière balade de Léo pour 2009

Pour la dernière sortie de Léo, nous sommes allés regarder une démonstration au Moulin à Huile de Chanaz

5 La roue à pales, par un système d'engrenages, fait tourner la meule supérieure (la tournante) qui écrasent les grains introduits entre les deux. La mouture est expulsée vers l'extérieur par la force centriguge.

3

sous l'oeil très intéressé de Léo. Les cerneaux sont d'abord écrasés par la meule pour obtenir la pâte à cerneaux qui est chauffée "dans la poêle" puis déposée dans une toile pour être placée sous la vis de la presse. Lorsque l'huile finit de couler, le tourteau obtenu est à nouveau brisé par la meule et subit un nouveau cycle d'opérations dont résultera l'huile de deuxième pression qui servait dans le temps essentiellement pour l'éclairage. Le tourteau est donné en alimentation aux animaux.

4

Ce qui fait particulièrement plaisir c'est l'intérêt que succite Léo à chaque visite culturelle, il pose des questions, donne son avis.

2

Le Meunier, nous fait goûter à l'huile de noisette ainsi qu'aux confitures.

1

Ensuite, nous pouvons passer à la boutique dans le coin en rentrant dans le moulin et choisir pour les parents et grands-parents un cadeau de vacances. Etant donné, que je ne suis pas du tout pour les souvenirs babioles qui ne servent à rien, il vaut mieux joindre l'utile à l'agréable.

Nouvelle_image

Encore une agréable découverte et un partage du savoir.

Chanaz est un charmant petit village ou les découvertes sont même d'un autre âge ; un jour je vous parlerai du Musée archéologique et des fouilles faites tout à côté à Portout.

6

 

En attendant, pour Léo tout à une fin, les vacances chez Manou et Marc sont terminées.

7

Samedi il a pris le petit déjeuner dans la région Rhöne-Alpes et à 13 heures son déjeuner en Picardie. C'est quand même bien le grand oiseau qui vole.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juillet 2009

Le souffleur de verre de Ceyzerieux

A 5 kilomètres de chez nous, nous avons un joli petit village exposé au soleil, ou nous pouvons trouver  de jolies maisons anciennes  aux architectures imposantes,  maisons construites du temps  ou l'on cultivait le ver à soie dans la région

Une école comme tous les enfants pourraient rêver.

CEYZERIEU

2

 

1

Mais aussi un Souffleur de Verre, vous savez ces métiers que l'on pratique qu'avec passion.

Jean Marie Bizet, vous reçoit dans son atelier aménagé dans les dépendances de sa jolie maison de famille. Il vous raconte l'histoire du verre dans la région du Bugey.

10

Le premier maître verrier installé dans le Bugey s'appelait Daniel de Fassion installé à Charabotte en 1662, suivit d'Ennemond entre 1679/1690 à St. Jérôme, en 1691 c'est à la Berrotière de Tard sur la commune de Prémillieu que nous trouvons Ennemond de Fassion.

ils restaient aux mêmes endroits pendant 10 ans, c'est ainsi que de 1731/1740 on trouve un certain Pierre de Richard à la Bérrotière de Tard. La décennie suivante c'est en forêt du Chesnay à Longecombre que l'on retrouve le frère de Pierre, Joseph associé à Jean Baptiste Maugy de Montorsier. Toujours en remontant dans le département, nous les retrouvons pour la seconde campagne de Charabotte.

En 1752, les deux associés décident de se séparer, de 1753 à 1757 Joseph se trouve en Forêt de Devant sur la seigneurie du Vachat, actuellement commune de Conand. En 1757/1758  Joseph de Richard loue sa verrerie à ses ouvriers qui s'associèrent ensemble Melchior Moser, Jacques et Martin Stouder ainsi que Joseph Erard.

11

De 1758 à 1761 c'est à la Berrotière que nous retrouvons Melchior Mozer avec Alexis et Pierre Joseph Schmitt. De 1752 à 1756 nous retrouvons une verrerie à la Bertinière commune de Lacoux. Un second site verra le jour de 1756 à 1764 "Les Lentillières" situé à Charabotte. De 1764 à 1780 en forêt de la Veillère à Izenave. Les dix années suivantes c'est au Mont d'Arane à Arane que nous retrouverons une verrerie.

Jusqu'à la révolution nous remarquons que tous les Maîtres verriers étaient des nobles, ensuite jusqu'à 1814 ou nous avons retrouvé dans les archives trâces de ces  Maitres verriers, plus de particule de noblesse ou presque, révolution oblige, Jean Pierre Billion et Louis de Finance étaient Maîtres de verrerie à Labalme et la dernière verrerie que j'ai notée se trouvait sur la commune de Lacoux à la Bertinière.

14

La blouse blanche représentée sur cette photo est encore une copie identique à celle que portait les verriers de 1662

25

Tout comme le banc sur lequel travaille  Jean Marie Bizet

18 19

L'élaboration du verre nécessite une température d'environ 1300° C

13

Un des outils indispensable au verrier c'est la canne à souffler

15

16

Sans cette canne, la magie ne pourrait s'opérer sous nos yeux.

20

Voici le flacon prêt à aller refroidir dans le four à cet effet pendant une durée de 15 heures.

21

22

Après le flacon, voici son bouchon

Afin de nettoyer la canne à souffler,  pour se faire plaisir Jean Marie Bizet souffle une dernière fois et produit une sculpture éphémère qu'il brise ensuite sur le sol.

23

Je peux vous assurer que petits et grands étaient d'une sagesse exemplaire durant toutes les explications,  très intéressés par ce savoir vieux de 2000 ans avant Jésus Christ.

9

Monsieur Bizet pour nous récompenser nous a offert un verre de jus de pomme de la région super pétillant que nous avons tous dégustés avec délice.

26

C'est avec des yeux encore émerveillés que nous avons retraversé ce joli village des marais de Lavours.

3

Zommer sur le porche et vous verrez qu'il est de 1682.

5

 

Pour remercier Monsieur Bizet de la gentillesse et de son accueil, j'ai accepté de lui faire un peu de pub.

Jean Marie Bizet

Maître Verrier à Cezeirieu entre Culoz et Belley dans le département de l'Ain.

En prenant rendez-vous c'est beaucoup mieux au

04.79.87.92.77

A  AIGNOZ. En bordure du Séran et du marais de Lavours Monsieur Bizet peut vous louer un gîte de pêche 3 épis pour 4 personnes.

Meilleure période de pêche : toute l'année selon type de pêche.De l'ouverture à Juillet pour la pêche sur place dans le Séran (truites). Possibilité pêche en lac privé lac de Chavoley avec le propriétaire et sur le lac de Virieu le Grand (truites fario, truites arc en ciel, saumons de  fontaine, omble chevaliers). Tarification à la journée et à la 1/2 journée. A proximité du Rhône et du lac du Bourget, réservoir privé de pêche à la mouche.

Posté par manouedith à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2009

Promenage en bateau électrique à Chanaz

Continuons notre mois de juillet avec les petits enfants.

Cette année la Société "Bateaucanal" de Chanaz a investit dans des petits bateaux électriques sur lesquels nous pouvons embarquer à 7 et aller nous promener sur le Canal de Savières et sur le lac du Bourget, exactement le même parcours que les grands bateaux.

 

IMG_7320

ça tombe bien, cette semaine nous sommes justement 7

16

Alors en avant pour 2 heures de promenade bucolique, avec notre capitaine préféré.

17

Chacun des enfants prendra le gouvernail

18 22

 

23 24

25 Ensuite Mélanie a joué au reporter, elle adore faire des photos et se débrouille très bien, je lui ai confié mon appareil et elle a mitraillé sa soeur son cousin et sa cousine.

20 36

L'art de faire de bonnes photos, c'est savoir saisir le moment insolite.

27 40

Il y a eu du boudin pendant la promenade, surtout avec Thaïs

33

41 Mais aussi des airs réjouis !

34

Des câlins

46

48

des pitreries

44

66

Mais aussi des séances poses "starlette"

57 37

59 63

64 Pour la séance pose, les filles sont beaucoup plus douées que les garçons.

42

Chacun et chacune a voulu prendre sa photo.

51 62

Sur la dernière partie de la balade, le capitaine a changé !

65

A 18 heures, nous avons débarqué, nous sommes allés terminer l'après-midi  sur la plage de Conjux. En attendant la rotation en deux voyages, quelques jeux au parc du port.

73 8

Quand nous allons à la plage des Ecoinçons, partie de pig pong

7

4 6

Un matin à la maison : Atelier carte postale,  maniement des tampons, de la poudre et du séchage.

9 10

11 12

Mais il y a aussi des moments incontournables pour Petit n'Amour et moi

3 74

et ils ont beaucoup de mal à comprendre. Comme tous les enfants de l'époque actuelle, il faut toujours les encadrer, leur proposer des activités, ils savent de moins en moins jouer tout seul sauf avec ces engins modernes qui leur enlèvent de plus en plus l'envie de lire et l'envie de créer.

2

les petites dessinent occasionnellement parce que les DS ne sont pas accessibles !!!

1

Demain, nous avons rendez-vous à 17 heures chez un souffleur de verre dans un village voisin. Le reste de la journée ils auront quartier libre et devront s'occuper tout seul car l'intendance aura priorité, nous avons un départ samedi, la valise doit être comme quand elle est arrivée. Je sens que je vais faire des mécontents.

Posté par manouedith à 21:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

06 mai 2009

Lyon première balade

Les vacances sont terminées pour toutes les académies. Samedi, nous avons reconduit notre princesse n° 3 à l'aéroport.

0_BIS

Inutile de vous dire, qu'elle était tout aussi contente de repartir que  d'arriver. Il faut savoir néanmoins qu'une surprise l'attendait chez elle ; sa maman, sa marraine et Valérie venaient de passer le week-end du 1er Mai à lui retapisser sa chambre et lui faire une vraie chambre de princesse comme elle m'a dit tout à l'heure au téléphone alors, c'était tout à fait normal.

0_TER

Pour le retour, elle n'était pas seule, une autre petite fille quittait ses grands-parents et les deux autres leur papa. Avec les couples recomposés il doit y en avoir souvent qui prennent l'avion pour retrouver leurs parents séparés. Comme je l'ai dit à l'aller, c'est vraiment pratique pour les jeunes enfants.

Il était tout juste 17 heures, pour nous il était trop tôt pour rentrer, nous avons décidé d'aller faire une première approche du Vieux Lyon. Se mettre dans l'ambiance des Cours et des Traboules.

PORTES

Etant donné l'heure tardive malgré tout, pour une première visite, nous avions décidé de visiter le quartier St. Jean.

P_MAGASINS

Des vieilles rues, des vieilles maisons, de jolies portes, de belles devantures de boutiques comme je les aime, tout est a regarder, tout est à admirer, il faut prendre son temps, un régal.

Et les Traboules vous connaissez, un petit clin d'oeil à mes fidèles internautes qui habitent Lyon, je pense à Plume et à mammilou c'est ici : http://mammilou.canalblog.com

9

Tout d'abord le mot traboule est un ondonyme, c'est-à-dire un terme qui désigne une voie. Selon le Larousse, la traboule est un passage étroit qui fait communiquer deux rues à travers un paté de maisons.

10 38_BIS

Mais pour être plus précis, il faut ajouter que ce sont des passages couverts qui permettent aux piétons de passer d'une rue à l'autre sous les habitations, à travers des cours et des escaliers, mais aussi parfois des escaliers à l'air libre . Ce ne sont donc pas toujours des simples passages.

11

Par exemple voici une des cours de "La longue traboule" qui serpente à travers 4 immeubles et 4 cours différentes ce qui permet le passage de la rue St. Jean à la rue du Boeuf. Les propriétaires ont signé une convention avec les collectivités locales, qui participent au nettoiement de la traboule en échange de son ouverture le jour.

16

Voici deux cours en une. La cour du XVème siècle a été réunie à celle de l'immeuble voisin en un ensemble agréable, les galeries à arcades sont couvertes de croisées d'ogives au n° 28 et de simples voutes au n° 26.

39

41 40

Une autre traboule

 

19

21 22

20

Maintenant, voici la maison Thomassin reconstruite à la fin du XVème siècle.

27

Dans cette maison se trouve le plus ancien plafond peint de France datant des environs de 1295. Bien entendu comme bien des vieilles maisons celle-ci n'est pas libre à la visite du public.

28 29

24

30

34

Quant on parle de Lyon il y a aussi un drôle de nom pour les bistrots sympas, vous connaissez "Les bouchons" !

42

Petit n'Amour s'interroge, lequel choisir ? En fin de compte, c'est au Vieux Lyon que nous sommes allés dîner

43

Un petit restaurant bien sympa comme j'aime, regardez l'intérieur

44 IMG_5191

45

IMG_5192

Fin de journée très agréable, nous reviendrons ; et la prochaine fois, nous commencerons par ceci :

47

Petite remarque, à 21 heures ou presque quand nous sommes remontés dans la voiture, "déluge", heureusement que nous étions dans la voiture car nous n'avions pas de parapluie et nous étions légèrement habillés.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :