20 mai 2016

PONT SAINTE MAXENCE La Crèperie TRI MARTOLOD

Pont Sainte Maxence, se situe dans le département de l'Oise, au nord de Senlis à seulement 12 kilomètres.

La ville est traversée par l'Oise, c'est une petite ville de province en bordure de la forêt d'Halatte et du Massif des 3 forêts. La route principale qui la traverse, c'est l'ancienne Nationale 17, connue pour être la route des Flandres. construite sous Louis XIV. A l'Est de la ville on y trouve une belle abbaye "l'Abbaye du Moncel" fondée par Philippe le Bel en 1309.

abbaye u Moncel

Jusqu'au début du XVIIIème siècle, la ville présentait encore un aspect médiéval.  C'est dans une de ces jolies maisons à colombages au : 60, rue Charles Lescot juste en face  de la vieille église Sainte Maxence du XVème et XVIème siècle, que je vous invite à me suivre.

17

Et je conseille, à tous les randonneurs et visiteurs de cette belle région de forêts, d'abbayes et de châteaux de faire escale dans cette très sympathique Crêperie, tenue par mon ami Pascal. Je vous assure, vous ne serez pas déçus.

5

21

Un accueil chaleureux, une ambiance rétro, une carte de crêpes salées et sucrée délicieuses, un cidre rosé breton, digne des grands crus. Le tout dans un bel endroit qui respire la Bretagne ; tout en étant branché. Nous sommes loin des kébabs et des pizzerias qui fleurissent à tous les coins de rues.

16

4

Il y avait très longtemps, que je n'étais pas revenue dans ma région d'origine. Pour rien au monde, je n'aurais manqué cet endroit. En plus, une surprise m'attendait. Une autre amie de nos jeunes et belles années de passage en Picardie, elle aussi, s'était arrêtée ce jour là au Tri Martholod, pour passer un agréable moment et encourager Pascal dans sa nouvelle aventure.

14

20

Famille et amis "internautes" qui passez sur mon blog et qui habitez la région parisienne, la Picardie. Tous ceux qui sont au Nord de Paris. Allez visiter cette belle région forestière. Faites un saut au châteaux de Compiègne et de Pierrefonds, visitez la belle région du Valois, revenez par Senlis qui mérite une balade dans ses rues médiévales. Et une fois la boucle bouclée, allez faire une pause :

A LA CRÊPERIE TRI MARTOLOD

60, rue Charles Lescot 60700 PONT SAINTE MAXENCE

Et n'oubliez pas de retenir au 03.44.31.00.90

 

7

11

10

15

A Pont Sainte Maxence et à Pontpoint, vous pouvez aussi visiter l'Abbaye du Moncel, l'Eglise, les fouilles du Château de Philippe Le Bel et un peu plus loin, celles du Château de Verneuil en Halatte.

Un bon Week-end ou un bon séjour en perspective, à tous les amoureux de nature, de vieilles pierres et de crêpes.

9

19

 

 

Rendez-vous chaque vendredi sur ce blog, pour un nouveau billet.

Pour ceux et celles qui aiment la Généalogie et les Histoires de famille, rendez-vous chaque lundi sur :

www.manouedith3.canalblog.com

 


12 avril 2013

Herboriste, ça vous dit quelque chose ?

Dans mon enfance, mes parents demeuraient à Paris dans le onzième arrondissement. En bas de chez nous, il y avait une drôle de petite boutique à mes yeux . Il suffisait de pousser la porte pour être envahie d'odeurs de plantes  séchées aux arômes très agréables qui se répandaient dans tout le magasin. A cette époque il y avait à Paris de moins en moins d'herboristerie.

3 herboristerie2

Avant de quitter la Picardie il y a quelques années, j'ai voulu faire découvrir à Petit n'amour le quartier dans lequel j'avais vécu, au début de ma vie de femme dans les années 1964. "La Place Clichy". Tout à côté rue d'Amsterdam au numéro 87, j'ai découvert une jolie boutique qui sentait bon. Avant, à cet endroit c'était une vieille pharmacie.

 

0 2-herboristerie

Nous avons poussé la porte. Sur les anciens rayonnages en chêne, il y avait une multitude de petits paquets, de petites fioles, environ 900 espèces différentes. L'officine du passé était devenue un endroit vivant dans un quartier fréquenté par beaucoup de monde et pas très éloigné de la gare St. Lazare. Nous y rencontrons des parisiens, des provinciaux et des touristes du monde entier.

 

5 herboristerie 3

Le métier d'herboristerie a été reconnu en France pour la première fois en 1312. Par la suite il y a eu un diplôme d'herboriste jusqu'en 1941 supprimé par le Maréchal Pétain.

 

1 herboristerie_europe_medecine_sante_inside remède de mamy

Dans les années 1960, on rencontrait encore quelques une de ces boutiques d'herboriste, souvent dans de très jolis magasins à l'ancienne. Elles étaient tenues par des herboristes qui avaient obtenu leur diplôme bien avant l'interdiction. Ensuite, légalement, seuls les pharmaciens avait le droit de vendre des plantes médicinales ; il semblerait cependant, qu'une tolérance existait pour les personnes travaillant avec des herboristes diplômés, même si en réalité les herboristes n'exerçaient plus depuis longtemps. 

6herboristerie 4

La jolie boutique de la rue d'Amsterdam, est tenue par un pharmacien : Jean Pierre Raveneau qui lui même, rapporte des plantes récoltées dans le monde entier. Des plantes remarquables venant de Chine berceau de la pharmacothèque par les plantes, mais aussi d'Afrique et de Madagascar.

 

4herboriste pharmacfien

Il peut ainsi faire préparer dans son arrière boutique des tisanes, des teintures mère, des huiles et des crèmes. Selon son estimation, il y aurait plus d'un million de plantes à utiliser alors que nous ne connaissons que 3000 d'entre elles.

 

4 herboriste 2

Alors et vous, êtes-vous une ou un de ces privilégiés qui sur votre chemin se trouve encore une jolie boutique aux senteurs venues du bout du monde ? Pour terminer je vous recommande en cas de bronchite une décoction de :

15 g de Polypode - 15 g d'Hysope - 10 g de Lierre terrestre - 10 g de Laurier cerise - 30 g de Serpolet - 20 g de Coquelicots, que vous boirez dans la journée 1/4 heure avant ou 3 heures après les repas, 4 à 5 tasses de cette infusion dans la journée.

 

2 HERBORISTERIE BIO

Et encore une petite dernière pour la route : En cas de crise aiguë de bronchite, faire une infusion de 4 à 5 g de pétales de coquelicot pour 1/2 litre d'eau. Boire à petites gorgées durant les quintes de toux et au moment où se fait sentir une gène pulmonaire. Bien évidemment des plantes quand on le peut "bio".

 

mes sources : les livres "Boutique de toujours" leur histoire et leur âme et 700 recettes de ma grand-mère. Internet.

 

 

03 février 2012

Le BOFINGER - Brasserie Alsacienne parisienne

Chaque année depuis 3 ans, au début de l'année, je vous fais découvrir une brasserie parisienne.

Quand nous montons à Paris souvent, nous  déjeunons ou nous dînons dans la capitale. Alors, autant aller dans de beaux endroits sympathiques. Nous, nous aimons beaucoup le style "brasseries". Et Dieu sait, qu'il y en a de très jolies et de très anciennes. 

1

Comme celle-ci par exemple "L'Escargot Montorgueil" dont je vous parlerai la prochaine fois.

 

Il nous est arrivé de déjeuner ou de dîner dans des endroits quelconque sans charme pour le même prix et être ressorti déçus. Dans les brasseries anciennes vous ne serez jamais déçu, même si le repas n'a pas été celui auquel vous vous attendiez, au moins le cadre restera à vos yeux sublime.

bistrot

Si vous aimez, entre autre la choucroute, suivez moi chez "Bofinger" près de la Bastille. Elle est classée comme la plus belle brasserie de Paris. Mais si vous préférez de la bonne cuisine de chez nous, vous y trouverez authenticité et subtilité. Pour la petite histoire, sachez qu'elle a été la première à servir de la bière "à la pompe".

2

C'est en 1864, que Frédéric Bofinger de Colmar ouvre un modeste établissement aux confins du Marais et du Fg St. Antoine dans le quartier de prédilection de nombreux alsaciens depuis fort longtemps.

3

Mais, c'est en 1919 après la première guerre qu'il s'agrandit et qu'il transforme son décor pour adopter celui de l'Art Nouveau ; la guerre est derrière lui, l'ambiance est à la fête et respire la Belle Époque et la joie de vivre.

4

cet endroit, avant 1919, n'était qu'une cour aveugle servant à stoker le charbon. Pour lui apporter de  la lumière, nous devons la coupole au décorateur "Mitgen" et aux peintres verriers "Neret et Royé".

 6

Pendant la seconde guerre mondiale, Bofinger s'assoupit un peu, pour mieux renaître dans les années 1970 de Georges Pompidou à François Mitterrand, la classe politique franchit à nouveau la porte à tambour.

salon des continents

5

En 2007, si notre Président actuel fête son entrée à l'Elysée au "Fouquet's" et Dieu sait ce que cela à fait couler beaucoup d'encre. Notre cher François Mitterand le 10 mai 1981, réserve tout le premier étage de la plus jolie brasserie de Paris pour y fêter sa victoire avec ses amis. Il faut dire qu'il était un adepte des belles brasseries parisiennes, n'a-t-il pas invité sa fille Mazarine à lui présenter son petit ami dans une autre très jolie brasserie dont je vous ai déjà parlé : Le Train Bleu" !

enseigne

Si vous passez un jour la lourde porte à tambour de cet établissement, sachez que ce que vous dégusterez vous le devrez au sympathique chef Georges Belondrade et à son équipe. Depuis le 13 mars 1989, la brasserie Bofinger est inscrite et classée à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

salon_hensi

salon Hansi

Les fresques de la grande salle du 1er étage, nous les devons au célèbre alsacien "Hansi" qui les réalisa pour l'exposition coloniale de 1933.

salon_gambrinus

Le vitrail "Gambrinus".

Dans cette tradition alsacienne ce personnage allégorique, haut en couleur, symbolise pour les amateurs de bière la bonne humeur et la joie de vivre.

 

J'espère vous avoir donné l'envie de pousser la porte de cette jolie brasserie et de prendre le temps de vivre et de savourer le menu que vous aurez choisi dans un cadre du début du siècle dernier.

 

 

mes sources sont : le site Internet de Bofinger et  je me suis inspirée du livre : Bistrots, brasseries et restaurants parisiens dont nous devons les photos à Valentine Vermeil.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :