05 juillet 2014

Randonnée à la Chartreuse d'Arvières

 

 IMG_7833

Mercredi, une nouvelle arrivée. "Adeline" ma petite fille de coeur, la fille de Marie-Christine qui a partagé notre vie quand elle était petite. C'est la première fois que nous l'invitons à passer 4 semaines à la maison, habitant en région parisienne, dans un environnement un peu compliqué, je voulais lui faire partager des vacances avec d'autres de nos petits enfants et lui faire découvrir tout plein de choses.

0

Jeudi matin, un nouveau venu s'ajoute à Léo et Adeline : Maxime. Nous sommes au complet pour les balades en voiture. Mais aujourd'hui, nous allons en randonnée pas très loin de la maison. Il y a longtemps que j'ai envie d'aller au col de la biche où nous allons chaque année cueillir des jonquilles, pour avoir comme but : les Jardins d'Arvières, un jardin de plantes médicinales et anciennes cultivées en pleine montagne à l'emplacement de la Chartreuse d'Arvières ; à la place de cette chartreuse une maison forestière aménagée en gîte d'étape. A 15h30, nous laissons la voiture au Col et gaiement nous entamons notre marche. (retenez bien cette heure, important pour la suite).

Col de la biche2

Jusqu'aux Jardins d'Arvières, nous traversons des prairies recouvertes de fleurs des champs de toutes les couleurs, je reste souvent à l'arrière car je clique par-ci, je clique par-là. Adeline fait des allers et retours entre le premier et le dernier. Mes petits garçons viennent discuter avec moi et adorent que je leur raconte des histoires de mon enfance et surtout des bêtises que j'ai faites. Les randonnées sont propices à ce genre de récits. Maxime revient souvent vers moi avec Léo et dit : Manou racontes-nous encore de tes bêtises. Des moments de pure bonheur. 

Col de la biche1

 

Quand nous quittons les Jardins, petit mari a la bonne idée de proposer le retour vers la voiture par un autre chemin. J'aurais du me méfier. Ma belle-mère disait toujours qu'il ne savait pas lire les modes d'emploi, mais il ne doit pas savoir mieux lire les cartes IGN ; nous lui faisons confiance et nous voilà repartis par un sentier à l'abri du soleil sous de grands arbres. Au bout d'un moment, tout se gâte ; dans la forêt, en ce moment il y a des travaux forestiers de débardage avec des engins de grosses tailles, les orages des jours précédents ont rendu de plus en plus boueux le fameux sentier. Après une heure de marche, je trouve quand même que ce chemin même défoncé ressemble au lit d'un torrent. Les enfants par endroit, passent sur les arbres, quant à nous moins lestes nous pataugeons dans un sol gluant encombré de morceaux de bois, je vous assure un régal.

 

la boue

Nous décidons de rebrousser chemin, car subitement petit mari se souvient qu'il a vu sur la droite un embranchement avec un chemin qui indiquait "grange d'en haut, mais comme notre voiture est garée à la grange d'en bas, pour lui le bon chemin est celui de gauche"

 

61

A 19h15, nous sortons enfin des bois après une belle aventure, nous nous sommes bien amusés quand même, même si sur la fin n'en voyant pas le bout mon rire devenait jaune. Nous n'étions pas encore arrivés ; plus de boue mais plus de chemin tracé, une prairie aux odeurs de bouses de vaches.

69 - Copie

20 heures, nous reprenons la voiture, même pas fatigués, crottés quand même et ravis de cette belle journée. Moi qui veut tellement que les vacances chez nous restent pour nos petits enfants gravés dans leur mémoire. Pour cette belle journée je suis convaincue qu'ils s'en souviendront longtemps.

70

 

 

Posté par manouedith à 17:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


01 juillet 2014

Musée de la chaussure à Romans sur Isère - Mine de Sel Bax en Suissse - Izieu

  • Dimanche le programme disait :  Chateau de Chillon en Suisse ; sauf qu'il pleuvait et que le ciel était bas et vraiment il ne faisait pas beau. Le Château de Chillon s'admire de l'extérieur et se visite à l'intérieur, soit : mais c'est quand même un tout qui fait sa beauté. Ce château est majestueusement posé sur le lac Léman, un vrai bijou. Alors il fallait trouver un plan B, sinon Léo aurait été toute la journée sur son ordinateur ; même si cette occupation est intense, il n'est pas en vacances pour y passer 12 heures par jour. 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan B : A Artemare, il pleuvait, il faisait froid ; nous avons décidé de descendre plus au sud et aller dans la ville de la chaussure voir son Musée : Le temps était plus chaud, mais les orages nous ont rattrapés. Beau Musée dans l'ancien couvent des Visitantines de Romans sur Isère. Toutes les cellules des nones sont aménagées avec des vitrines, chacune d'une époque différente depuis le début de la chaussure ; je reviendrai sur cette visite cet hiver plus longuement car elle en vaut la peine.

 

36

 

Lundi, direction la Suisse, pour visiter les Mines de Sel de Bex.

C'est au XVème siècle, qu'il faut situer la grande découverte de sources salées en Pays Vaudois. Selon la légende, un jeune berger qui menait ses chèvres paître vers Panex, au-dessus de Bex, aurait remarqué que, pour s'abreuver  ses bêtes marquaient une préférence pour l'eau de deux sources. Par curiosité, il la goûta. La trouvant salée, il en fit bouillir un plein chaudron. En s'évaporant, l'eau laissa au fond une pincée de sel.

Aujourd'hui, l'on sait que, il y a environ deux cent millions d'années, une mer peu profonde recouvrait l'Europe. Le climat étant alors tropical, en s'évaporant elle laissa sur le fond des dépôts de sel et de gypse. Et l'on sait aussi que, lorsque plus tard surgirent les Alpes, leurs vagues de pierre vinrent engloutir ces masses de sel et les innombrables couches de marnes et de calcaire qui les recouvraient.

30

cette mine est toujours en activité. 

Mardi, la balade va nous emmener plus près de la maison, car les kilomètres commencent à se faire sentir. Depuis longtemps, j'attendais le bon moment pour emmener mes petits enfants à Izieu. Superbe endroit mais entaché par un drame en 1944 : "la rafle de 44 enfants juifs".  La jeune génération doit savoir et quand ils en ont l'âge, notre devoir quand nous en avons l'occasion, c'est de les emmener visiter ce Mémorial.  Pour que les générations futures n'oublient jamais.

 

30

 

 Au-dessus du Rhône en pleine campagne, à quelques centaine de mètres d'un joli village ancien au charme fou. Sabine Zlatin et son mari Miron avec l'aide du sous préfet de Belley, ouvrent une maison, pour les enfants  séparés de leurs parents ou les ayant déjà perdus. Une centaine d'enfants au total est accueillie, à partir du printemps 1943 où ils y trouvent un havre de paix. Elle se trouve dans la zone d'occupation italienne, où les Juifs ne sont pas pourchassés.

31

 A 5 kilomètres de ces magnifiques cascades.

Le 2 avril 1944, alors que Sabine Zlatin est à Montpellier à la recherche d'un autre endroit pour ouvrir une nouvelle maison, car la zone italienne allait être reprise par les nazis. Un matin de vacances de Pâques, où tous les enfants se trouvent à prendre leur petit déjeuner dans le réfectoire, un groupe de militaires sous les ordres de Klaus Barbie  fait irruption par surprise dans la maison et  embarquent tous les enfants, les surveillants sauf un qui ne se trouvait pas dans le réfectoire et qui a eu le temps de se sauver, ainsi que Miron Zlatin. Envoyés à Auschwitz en Pologne, aucun ne survécut.

 

00

 

En se promenant dans toute la maison on peut retrouver de nombreuses lettres d'enfants retrouvées dans les familles et confiées à Sabine Zlatin après la guerre pour qu'elles soient exposées dans le Mémorial. J'en ai photographié deux qui m'ont beaucoup touchées et que je partage avec vous.

 

0

 

Journée un peu particulière mais très enrichissante et appréciée par Léo et Maxime.

 

Je recommande le film avec Véronique Genest : La Dame d'Izieu, romancé malgré tout, mais qui adoucit la réalité , et donne exactement l'ambiance et décrit ce qu'il se passait pendant la guerre dans la zone d'occupation italienne. Malheureusement le film n'a pas été tourné à Izieu mais en Tchécoslovaquie.

Posté par manouedith à 13:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 juin 2014

La Bourgogne et les Hospices de Beaune

 Je reste convaincue, qu’en emmenant les enfants quand ils sont jeunes, visiter : musée, châteaux, jardins et autre, cela les habitue et enrichit leur culture générale. Montrer aux enfants et aux jeunes, c’est les éloigner un peu de leurs jeux électroniques ou de la télévision et leur montrer des choses intéressantes. Les éloigner également parfois de leur renfermement. Pas facile à certains enfants  de vivre à côté de parents très occupés par leur travail qui n’ont pas le temps de leur faire visiter tous ces endroits. C’est là, que le rôle des grands-parents entre en jeu.

IMG_7357

 Léo, habite en Picardie et ne voyage pas beaucoup, souvent isolé dans son petit village, il se réfugie dans la lecture fantastique et a même créé un site d’analyses de ses lectures. Chaque grandes vacances il part à la mer avec son père soit en Bretagne ou en Vendée ; et il ne connaît rien des autres régions. Vendredi, nous avons décidé de l’emmener avec son cousin Maxime en Bourgogne. Région au nord de la nôtre. Je voulais leur faire découvrir le vignoble bourguignon et leur parler de cette culture typiquement française, qui fait notre renommée à l’étranger. Nous avons pique-niqué à l’ombre des arbres aux pieds des vignes du côté de Pommard. Un moment bien agréable.

0 déjeuner dans les vignes

 Vers 14 h, en empruntant les routes qui serpentent entre les vignes, nous avons regagné Beaune, car nous voulions également les emmener visiter les célèbres Hospices en leur précisant que c’est une région très fréquentée par les touristes du monde entier ; du reste, à côté de nous sur le parking stationnait un car de touristes chinois.

L’histoire des Hospices de Beaune a commencé en 1443 par la volonté de Nicolas Rollin, chancelier du Duc de Bourgogne et de son épouse Guigone de Salin de construire un hôpital. Les fondateurs, ont fait œuvre de charité et acte de mécénat, instituant ainsi une tradition, qui a permis aux Hospices de Beaune de traverser l'histoire dans des conditions exceptionnelles. C'est un lieu unique où rayonne l'esprit de la Bourgogne ducale ! Cet hôpital est un véritable palais des Pôvres.

 

0 les hospices

Cet édifice dans un état exceptionnel de conservation, est un rare témoignage de l’architecture civile du Moyen-Age. Coiffé de magnifiques toitures aux tuiles vernissées de couleur. A l’intérieur, les salles réunissent une vaste collection d’objets, meubles et tapisseries de cette époque. Une des merveilles de cet Hôtel Dieu, c’est la présence du chef d’œuvre unique et mondialement connu de Rogier Van der Weyden : Le Polyptyque du Jugement Dernier. Dans les caves que nous n’avons pas visitées est entreposée la réserve particulière de vin des Hospices. Chaque année une vente aux enchères a lieu dans cet endroit.

72

 Le 1er janvier 1452, l’hôpital, accueille son premier patient. Dès lors, jusqu’au XXème siècle, les sœurs des Hospices de Beaune, prendront soin de nombreux malades, dans plusieurs grandes salles. L’Hôtel Dieu, a rapidement acquis une grande renommée auprès des pauvres, mais aussi auprès des nobles et des bourgeois. Ses fonctions médicales y ont été exercées jusqu’en 1971

0 la salle des pôvres

 

0 salle des pôvres 2

 Après une visite très intéressante, bien suivie par Maxime, un peu moins par Léo. Il faut dire que les audiophones ne sont pas toujours agréables. Cela ne fait rien : nous avons semé une graine de culture, maintenant nous verrons la récolte à l’usure du temps.

0 les cuisines

0 l apothycairie

En sortant des Hospices, c’était l’heure du goûter. Maxime voulait visiter la vieille ville (il veut être architecte plus tard !, ceci explique certainement cela.) En nous promenant, nous n’avons pas  pu nous empêcher de rentrer à la superbe pâtisserie Wagner » et nous y asseoir un petit moment ; pour ceux que cela intéresse : 18, rue Monge ; je recommande, je recommande.

0 Pâtisserie Wagner

 

0 la rue

 Nous avons repris la voiture, car il fallait déposer Maxime chez son papa à Lyon. Balade un peu plus loin que d’habitude, mais elle en valait la peine. Après une semaine bien remplie, nous remettrons cela dimanche.

 

37

 

 Dans la cour d'honneur, il était difficile de prendre l'ensemble des Hospices . Une grue élévatrice trônait au beau milieu.

 

Posté par manouedith à 18:26 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2014

Les Pertes de la Valserine à Bellegarde

 

Quand je prépare le planning des sorties pour l’été, je ne sais jamais si elles seront appréciées et c’est seulement en rentrant que je remarque si la balade leur a plu. Dans la voiture sur le trajet du retour je pose des questions.  Et souvent je suis soulagée et nous rentrons tous contents.

21

 

Aujourd’hui, j’avais décidé de ne pas aller très loin. Notre région est truffée de canyons, de cuvettes plus ou moins grandes, de marmites de géants ; nous en avons déjà visité plusieurs autour d’Artemare, là, on m’avait parlé des Pertes de la Valserine à trente cinq minutes de la maison. Donc j’avais annoncé : randonnée sur les bords de la Rivière La Valserine en partant de  Bellegarde  sur Valserine, tout en me demandant si cette balade allait plaire, car il fallait marcher et descendre un dénivelé assez important pour arriver au niveau de la rivière.

30

 

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la région. La Valserine est une petite rivière de l’Ain qui prend sa source au Nord du Col de la Faucille à la limite de l’Ain et du Jura. Elle se jette au bout de 48 km dans le Rhône au niveau de Bellegarde.

1

2

En prenant le parcours santé de la voie du tram à la sortie de Bellegarde par un chemin bien agréable bordé d’arbres et de fraîcheur  il faut  environ 30 mn pour arriver sur les bords de la rivière encadré par des vestiges d’une centrale électrique à l’air abandonné qui donne au lieu un charme tout à fait désuet. De belles chutes d’eau, et pour terminer la balade, continuer en longeant le cours d’eau tout en remontant jusqu’aux Pertes, en traversant les marmites de géants par des ponts aménagés pour continuer à cheminer à gauche ou a droite.

22

25

Maxime ramassant de la mousse pour mes décos.

5

7

 

 

Ces marmites de géants se forment lorsqu’un ou plusieurs galets de roche dure sont pris dans un tourbillon créé dans une petite cavité.  A force de creuser, l’eau s’est ouverte un passage sous la roche.

 

12

 

11

Après Deux heures et demi de marche, nous sommes remontés dans la voiture. Enchantés par la balade, un peu fatigués quand même.

15

26

 

Posté par manouedith à 00:29 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2014

Journée à Annecy et baptème de Segway pour Léo

 

Hier, une Journée repos. Nous devions faire une randonnée au col de la biche, jusqu'au jardin médicinal d'Arvières mais le temps s'est couvert dans l'après-midi sur les sommets. Notre Grand Colombier étant dans les nuages, conclusion, cela devait être pareil au col de la Biche, entre parenthèse ça m'arrangeait un peu, car la balade de la veille et surtout la descente des échelles pour une totalité d'environ 500 marches m'avait bien bloqué le dos, la nuit a été difficile. De vilaines douleurs lombaires se sont réveillées et m'empéchaient de me déplacer normalement, alors une journée de repos c'était la seule solution  pour pouvoir continuer à respecter le planing du mois de juillet.  

 

0

Hier soir, nous étions quand même allés à la fête de l'école de mon adorable Héloïse.

Mercredi dès le réveil, une belle journée s'annonçait. Donc la visite d'Annecy en Segway pour Marc et Léo était une bonne idée.

 

35

 

Après un pique-nique à quelques kilomètres d’Annecy, avant le départ sur ce drôle d’engin, nous sommes passés chez le meilleur glacier de la ville  pour chacun une agréable douceur.

14

16

18

Après un court stage de conduite pour les deux hommes de la famille, afin de monter sur cette machine sans danger. il faut peser au moins 45 kilos, donc exclu pour Maxime et pour Héloïse. Ils sont partis pour 1 h 1/2 de promenade, autour du lac, dans le vieux Annecy et d'autres endroits de la ville.

37

Nous, pendant ce temps là, à la demande de Maxime, nous nous sommes promenés dans la vieille ville et nous avons fait le tour du lac en ville.

61

66

51

Quand nous avons récupéré nos sportifs d’un autre genre, nous avons embarqué à bord du bateau de croisière

« Le Cygne » pour une heure de balade.

 

00

 

Nous pouvions admirer les jolies maisons tout le long des berges jusque Talloire, vraiment une belle journée en famille. Ce soir, foot chez Emilie pour petit mari quant à Léo et moi soirée ordinateur à la maison. 

 

000

Posté par manouedith à 00:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 juin 2014

Les Gorges du Pont du Diable La Véraz 74 - Vacances de Léo suite

 

 

Dimanche 22 juin :

8 heures debout, derniers moments à deux. Départ pour Lyon vers midi. Le jeune homme est prévu pour 14h08. 

IMG_7668 b

 

Tout comme prévu à midi nous étions dans la voiture. Peu de monde sur l’autoroute, nous sommes arrivés ½ heures en avance, j’aime cette gare de St. Exupéry, un ouvrage moderne mais d’une allure majestueuse que l’on voit depuis l’autoroute.

Nous avons profité de notre avance pour aller par les passerelles jusqu’aux boutiques de l’aéroport et constater le temps que l’on pouvait mettre entre la gare TGV et l’aéroport.

Avec un peu d’avance le train « ouigo » est arrivé en gare, beaucoup de monde cela sent les vacances. Notre Léo son sac de voyage à la traîne nous est apparu décontracté toujours avec son chapeau vissé sur la tête, pas tellement grandi depuis l’année dernière, mais petit changement quelques poils au menton.

Une fois la voiture regagnée, une grande séance de papotage sur l’année écoulée et sur les études de journaliste qu’il voudrait entreprendre après le bac. Bon, encore deux ans avant la majorité et ce sera un homme.

4937891287_6844c46e9c_z

IMG_7669

 

Lundi 23 juin :  

La grasse matinée est correcte à 9 heures Léo est debout. Après une matinée passée sur son ordinateur (quelle bonne invention cette machine là !)

C’est à 13heures que nous sommes partis vers la Haute Savoie. Au fil de l’année, je récupère à droite à gauche des prospectus avec des sorties qui pourraient être intéressantes ; à partir du mois de mai, les offices de tourismes des alentours m’alimentent avec leurs nouveaux prospectus. Alors bien souvent n’ayant pas été testée avant par nos soins, je ne sais jamais si je fais le bon choix. Un site classé a attiré mon attention : « Les Grottes du Pont du Diable à deux heures de route de la maison ; ici étant donné qu’il faut toujours contourner les montagnes, ce n’est pas au nombre de kilomètres que nous nous arrêtons, car pour cette excursion : 120 kilomètres.  Dans les plaines de champagne, nous aurions mis beaucoup moins de temps. En court de route, Marc m’a dit : j’espère que cela en vaut la peine ? Moi aussi  J’espère que oui. La route n’a pas semblé trop longue car nous avons traversé de jolis petits villages et les prairies environnantes parsemées de fleurs du printemps, où les grasses vaches d’Abondance  (du non du fromage du coin) paissent avec volupté. Des tableaux magnifiques.

Dès que nous nous sommes garés, nous avons tout de suite compris effectivement  cela risquait d’être bien. Nous sommes au-dessus de Thonon les Bains du côté de Morzine, en pleine montagne. A La Vernaz au lieu dit : Le Jotty.

IMG_7001

 

 

Ce site a été aménagé à partir de 1893 et a obtenu son classement en 1908.
 
La promenade commence à travers une magnifique forêt de hêtres ; elle se poursuit quelques soixante-dix mètres plus bas, par un aménagement ancré dans la roche. Un premier escalier traverse un chaos d'énormes blocs encastrés entre les parois et nous livre un spectacle inattendu : la Dranse coule à près de cinquante mètres sous nos pieds, au fond d'un véritable gouffre...

IMG_7002

IMG_7008

Descente vers le point de rendez-vous avec le guide. Nous ne savons pas encore les surprises qui nous attendent ! Très facile des marches, la suite c'est autre chose.

Les parois se déploient comme d'immenses draperies et de curieuses excavations, les "marmites de géants" qu'ont creusé les tourbillons du torrent, renforcent le caractère fantastique du site. Tout au long du parcours, l'érosion a produit de véritables sculptures dans un matériaux de choix : un marbre gris "coussin géologique" de celui exploité dans la carrière de la Vernaz. Les ruissellements l'ont recouvert de dépôts richement colorés.
Ces gorges furent à l'origine un lit souterrain creusé par des eaux infiltrées. Le chaos qui en obstrue la partie supérieure provient de la dislocation de sa voûte.

IMG_7027

IMG_7025

le dernier éboulement a eu lieu il y a des milliers d'années ! le prochain c'est pour quand ??

Autre vestige de cet effondrement, un bloc isolé forme, à plus de trente mètres au-dessus du torrent, une arche imposante : le "Pont du Diable".

IMG_7041

IMG_7029

IMG_7049

IMG_7046

 

Après plus d’1 heure de visite commentée, il a fallu remonter les 500 marches et plus, qui nous avait conduites au fin fond des entrailles de la terre. Je peux dire qu’en débutant la visite, l’idée d’avoir à les descendre par plusieurs étroites échelles à pic m’a laissée un peu perplexe, bon, l’important c’était de descendre à son rythme et avec beaucoup de précautions.

IMG_7047

IMG_7065

le pont du gouffre

 

Je peux dire, que cette découverte a été une leçon d’histoire naturelle dans un décor fantastique. Nous avons repris le chemin du retour, enchantés par notre découverte. Il y a des jours ou je me félicite d’avoir osé quitter ma Picardie à la retraite  pour découvrir une autre région plus à l’est et plus au sud ; à proximité de sites très jolis.  En rentrant soirée crêpes.

IMG_7074 

à suivre................

Posté par manouedith à 10:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

22 juin 2014

Les vacances des petits enfants de Manouedith et Marc. Cuvée 2014

 

Cette année, pour que tous les parents de nos petits enfants puissent voir les  péripéties estivales de leurs enfants ches nous. J'ai décidé sous forme de journal d'intervenir chaque jour sur le blog. Et pour ceux qui passent par ici, qu'ils puissent prendre des idées pour occuper les leurs.

 

année 2013mosaique leo


Préparation :

 

Chaque année, c’est Léo qui démarre la période des vacances, cette année encore plus tôt que les autres années. A  16 ans, en classe de seconde il a la chance que son lycée est centre d’examen, donc les classes ferment avant.

 

escalade

année 2013

 

Depuis plusieurs semaines, je prépare les activités que je vais lui proposer pendant ces deux semaines. Ce n’est pas une mince affaire à son âge, il n’est pas très sportif et toutes les sorties dans les environs ont été faites les autres années. Malheureusement je ne le vois qu’une fois dans l’année pendant 15 jours, donc je m’efforce de faire au mieux et de le gâter un maximum. Il a déjà eu la malchance d’avoir perdu sa maman à 4 ans, alors c’est celui que j’ai envie de combler le plus. Comme je dis cela lui donne des souvenirs pour la vie. Quand il sera adulte et qu’il aura des enfants il montrera les albums que je ne manque pas de lui faire chaque année ; je ne serai sûrement plus là, mais son pull-over des souvenirs sera large et beau. N’est ce pas le rôle des grands-parents ? Moi j’ai des souvenirs simples mais indélébiles des miens. Alors j’ose espérer que ce sera pareil pour tous mes petits enfants.

 

Vendredi 20 juin

 

j’ai bouclé le calendrier des activités, cette année, elles seront culturelles, sportives, (mais moyennement vu ses aptitudes) et diverses. Le seul but lui faire plaisir et éviter les longs moments sur Internet.

 

Samedi 21 juin :

 

La carte bleue a chauffé pour remplir le premier caddy de courses, plusieurs pique-niques en prévision donc Marc s’est creusé la tête pour établir les menus, nous avons fait le choix tous les deux. Tout est une question d’organisation pour répartir tout ce qu’il y a à faire. L’intendance est aussi une grande partie des séjours, comme nous n’avons pas d’employés de maison il faut être bien organisés ; et pour cela pas de problèmes Manouedith est la reine de l’organisation bien pensée. Mardi soir arrivera Maxime et Héloïse pour seulement le mercredi, car elle, elle a encore classe ! Mais elle sera remplacée aussitôt par Liam. La semaine prochaine se joindra à eux ma petite fille de cœur Adeline  qui elle remplacera Maxime, la deuxième partie du mois Théma et ensuite nous partirons une douzaines de jours en vacances, Donc comme je dis tout est une question d’organisation et surtout en s’arrangeant toujours pour qu’ils ne soient pas plus de 3 enfants, car la voiture n’est pas un autocar.

A 5 heures j’ai pu profiter de mon jardin avec un bon livre en main, car les moments persos seront rares en juillet.

5

 

 

Dimanche 22 juin :

 

8 heures debout, derniers moments à deux. Départ pour Lyon vers midi. Le jeune homme est prévu pour 14h08. 

 

8

 

à demain

Posté par manouedith à 10:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2014

Le Schaeferhof Maison d'Hôtes en Alsace

 

Toujours dans le beau, l'élégance et le raffinement ; cette semaine je vais vous faire découvrir une maison d'hôtes hors du commun. Certaines d'entre vous, on peut être suivi l'émission de TF1 "Bienvenue chez Nous". Une émission que je suis régulièrement depuis sa création. De toutes les maisons, c'est celle-ci qui ressemble le plus à mes goûts et que je trouve la plus jolie.

 

11

Je n'y suis pas encore allée mais je pense que c'est à la période d'hiver qu'elle est la plus magique. Séjourner dans cette demeure doit être à mes yeux préparé longtemps à l'avance pour que le séjour soit rempli de quiétude et  de magie afin de profiter de l'endroit comme d'instants exceptionnels. C'est en Alsace que vous la trouverez, dans un joli petit village de 140 âmes.

10

Murbach, possède une des plus illustres abbayes bénédictines en Europe. L'Alsace est le berceau de mes ancêtres féminins et c'est la région que je trouve la plus belle en France ; n'est-elle pas une région particulière ? puisque deux fois annexée mais  à chaque fois redevenue française.

3

Sylvie et Robert, sont devenus des professionnalistes du bon goût et de l'Art de Recevoir. Eux, comme moi, nous avons la même passion pour nos maisons. Le Schaeferhof, est l'ancienne métairie des Princes Abbés de Murbach. Construite au XVIIIème siècle, elle est inscrite au registre supplémentaire des monuments historiques.

22

Maintenant, entrons dans cette jolie maison. Nous sommes tout de suite mis dans l'ambiance avec cette salle à manger pour les petits déjeuners et les tables d'hôtes.

4

Comme dans beaucoup de maisons d'hôtes, il y  4 ou 5 chambres ; ici il y a également un petit appartement sous forme de gîte pour 4 personnes, une salle de fitness, une salle de jeux, et un jacuzi. Mais avant d'aller plus loin visitons les chambres, avec leur salle de bains raffinées.  

8

Voici celle que je réserverai quand nous irons. La chambre Camille

 

23

 

8 c

24

 Maintenant suivez moi dans l'appartement Carel que l'on peut louer plusieurs jours.

13

Le bon goût se transmet, regardez le travail de la fille de la maison : Rachel Piquemal Décoratrice et Peintre en décor, dans l'appartement Carel, tout simplement de l'Art.

000sylvie et Rachel Piquemal

Pour le bien être des hôtes, voici l'espace détente : fitness, spa, jacuzi,jeux

0 spa jeux

Comme dans toutes les chambres d'hôtes, le matin c'est l'occasion de mieux faire connaissance avec Sylvie et Robert autour du petit déjeuner, chez eux il est très copieux et il est apparenté dirons-nous au brunch. 

21

25

Sylvie est un fin cordon bleu, et elle a plusieurs cordes à son arc, c'est ici qu'elle opère.

16

toujours avec autant de goût et de savoir faire

15

A Pâques, elle se transforme en chocolatière.

2

Dans les soirées exceptionnelles, elle peut mettre sur la table, ce majestueux Flocon d'étoiles

de l'alsacien Pierre Hermé.

1 Flocon d'étoile

Il y a une dizaine d'années que la maison d'Hôtes est ouverte, mais en réalité le résultat de cette maison d'hôtes hors du commun, c'est  31 années de travail, de restauration et d'une famille coiffant plusieurs casquettes de l'artisanat. Voici Sylvie au travail. Une petite précision sa profession était tout à fait autre.

6

Ici en tailleur de pierre autour d'un bénitier pour éventuellement une salle de bains directement taillé et travaillé dans un bloc de pierre alsacien je pense.

7

ici tapissière et ponceuse

9

ici beaucoup plus dans les cordes de presque toutes les femmes !

12

Alors, si un jour vous avez l'opportunité d'aller dans cette magnifique région française ; si vous le pouvez  je vous recommande cette maison exceptionnelle, ou vous êtes reçus en amis. Ne vous privez pas de cette pro. de l'Art de recevoir à la française. Malheureusement si vous ne le pouvez pas : Admirez et rêver ce bel endroit en restant objectif et en saluant 31 années de travail pour obtenir un endroit hors du commun et pour le faire partager.

26

Chez eux, dans ce coin d'Alsace du côté de Colmar, il y fait bon vivre, se reposer, s'y ressourcer et bien entendu rêver. 

 

 

 

Toutes les photos de ce billet, sont la propriété du Schaeferhof et utilisées avec leur accord. 

Vous trouverez le lien du site, sur ce blog colonne de gauche en haut.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 juin 2014

Le Com. pas sympa.

Depuis bientôt 8 ans que j'ai créé mon blog. C'est la première fois que j'ai un Com. pas très sympa. Ce qui a amené mes fidèles internautes à réagir gentiment en ma faveur ; je les en remercie.

2

J'avoue avoir été surprise que mes billets soient gênants parce que je parlais de belles choses, de certains points sur ma vie, de ma maison que j'aime particulièrement et que je fais vivre à travers mes rêves. Je suis vraiment désolée que cette internaute n'aime pas mon soit-disant "déballage". Jamais je n' aurais pensé qu'en partageant mes goûts et ma façon bien à moi de voir les choses pourraient être  assimilés à du déballage public.

3

Cette dernière, n'avait certainement pas prise la peine de lire en détail mes Archives,  elle croyait que j'habitais un château. Survoler les blogs sans essayer de les comprendre et laisser un message désobligeant, c'est ridicule, méchant et gratuit  et pas très intelligent, c'est aussi un manque de savoir vivre. Quand je consulte un nouveau blog, avant de laisser un com, je m'informe un peu plus en lisant quelques billets et parfois tout le blog pour savoir  si je laisse un commentaire mais en aucun cas un commentaire à la limite de la méchanceté. Si le blog ne me plaît pas, je referme doucement la porte et je continue mon chemin. 

1

Je rassure tout le monde, je suis une française de classe moyenne (même pas une RE.DE.DE.) qui habite une maison banale au centre d'un village. J'ai des rêves, c'est vrai ; j'aurais aimé posséder un château, un manoir ou une belle maison de maîtres. Mais je ne m'en suis pas donnée les moyens, ou je n'en avais pas les moyens. 

5

Tout le monde dit que j'ai bon goût ; je pense que c'est vrai. j'ai donc créé dans "mon château à moi" une ambiance et une décoration qui ne sont pas celles de tout le monde ; j'aime faire partager et faire rêver ceux et celles qui me font l'honneur de s'arrêter chez moi et leur donner l'envie de faire pareil et même emprunter certaines de mes idées. 

15

Depuis toujours ma devise est : AIMER DONNER PARTAGER, c'est tout simplement ce que je fais, c'est donc pour cela que je ne comprends pas ce com., suivi d'un autre de la même personne (que j'ai retiré) disant qu'elle n'aimait pas les personnes qui déballaient ; vraiment je vous assure loin de moi cette idée. Je considérerai que c'est du déballage si je me vantais de tous les services que j'ai rendus, tout le bien quej'ai fait autour de moi, j'aime les jolies choses et je suis généreuse et alors, c'est une de mes qualités, tout comme celle de ne pas être rancunière et celle de ne jamais envier les autres. et les respecter.

7

Contrairement à ce que l'on n' arrête pas d'entendre, "Tout le monde doit être égaux", foutaise ce slogan, on ne naît pas tous avec les mêmes chances, ni avec le même capital santé. Donc, nous ne serons jamais égaux. Il faut être ridicule d'y croire et d'envier ceux qui ont plus de chance que nous. 

6

Mon blog est intitulé : "Manouedith et ses passions" et Dieu sait ce que Manouedith a de nombreuses passions. Ma première passion, sont mes enfants et mes petits enfants, si je parle souvent de ce que je fais avec eux, c'est uniquement pour donner des idées à d'autres grands-parents. Si je vous fais découvrir ma région, c'est parce qu'elle est belle et que je l'aime. Quand je vous parle des châteaux que nous visitons c'est tout simplement parce que j'aime énormément les belles propriétés et la décoration et j'aime en plus mettre le tout en valeur avec les photographies que je fais, une autre de mes passions. Aimer, ne veut pas dire "envier".

10

Si je vous parle des voyages que j'ai la chance de faire, c'est pour partager avec ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. Je vous parle aussi de mes souvenirs d'un autre temps que les moins de vingt ans etc......c'est tout simplement dans la même idée de partage.

De nombreux blogs parlent des mêmes choses, s'ils étaient si gênants et s'ils étaient considérés comme "déballeur public" eh bien ! la toile n'aurait pas autant de succès.

8

Quand ils sont intéressants les blogs  peuvent avoir des retombées que l'on ne soupçonne même pas car ils sont  consultés silencieusement beaucoup plus que l'on ne croit. Par exemple, j'ai été contactée plusieurs fois par la télévision française et belge pour faire une émission quand mes petits enfants sont en vacances chez nous. Dernièrement, le secrétariat d'un metteur en scène qui doit faire un film dans la région et qui recherche un château aux caractéristiques particulières, m'a demandé des informations sur ceux que je connais. J'en déduis que mon déballage gênant sert, n'en déplaise à certains.

9

J'ai une sainte horreur des non-dits, je préfère crever les abcès et m'expliquer plutôt que d'être indifférente et rester silencieuse. Alors, chère internaute au doux pseudo de Ckan, sans rancune, si mon déballage gênant vous incommode : passez en silence votre chemin.Tous les goûts sont dans la nature, chacun  de nous est libre de ses actes et de ses pensées. Souvenez-vous que le savoir vivre existe et que la méchanceté est gratuite mais inutile.

11

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 juin 2014

Le Rêvoir de Manouedith

Comme m'a déjà dit une internaute. J'aime parfois  employer un vocabulaire beaucoup moins usité.

Chez nous par exemple, il y a un boudoir, deux cabinets d'aisance, ainsi qu'une antichambre. Et depuis l'été dernier un Rêvoir. 

2

Vous allez me dire : "C'est quoi un rêvoir ?" tout simplement un bel endroit dans lequel on peut s'isoler pour lire, broder ou rêver. Je vous assure c'est très agréable.

1

Chez nous, il y avait une vollière qui ne servait plus ; je l'ai aménagée en un endroit fleuri, où l'on peut s'isoler pour lire ou réfléchir. J'aime l'idée des endroits de tranquillité. Au XIXème siècle, d'autres avant moi, s'étaient aménagés des rêvoirs pour y fumer de délicieux cigares entre hommes, ou s'y réfugier pour écrire leurs oeuvres.

6

Mon Rêvoir, renferme une table et une chaise rouillées à l'image de la vollière. Une ancienne étagère de cuisine en fer qui se patine avec le temps, sur laquelle poussent différentes herbes aromatiques. Un bouddha entouré de ses bonsaïs, rescapé d'une collection abandonnée par petit mari, aux pieds desquels fleuriront dans quelques jours de jolis lys oranges. Au milieu , il reste le nichoir pour les oiseaux, un peu bringuebalant mais qui pourrait encore recevoir quelques nichées, d'autant plus que la porte a été retirée pour ne pas se sentir enfermé. Adossées sur le mur, deux roues de charrettes, abandonnées par les anciens propriétaires et retrouvées au fond de la cave. Enfin voyez-vous, tout un ensemble d'objets qui donnent à ce rêvoir beaucoup de charme et de romantisme.

01

 

9

Face au Rêvoir, on trouve le bassin recouvert de nénuphars sous lesquels vivent de nombreux poissons rouges. Cette année, il y a également, des grenouilles qui n'arrêtent pas d'appeler leurs fiancé(e)s et pas simplement le soir. Sans le savoir elles animent le jardin et j'aime beaucoup.

nénuphar

Depuis un mois, le jardin change de couleurs. Fleurissent et s'épanouissent de jolies roses.

 

10

Pour terminer, je vais remonter dans mon boudoir, afin que vous puissiez admirer l'espace verdure sur le balcon, que je peux admirer quand je suis à l'ordinateur. Cette année l'idée de mettre des hortensias à été la bonne idée, ainsi ils fleuriront jusqu'à l'automne et reviendront les années suivantes. 

11

Alors avez-vous aimé mon Rêvoir ? Chacun de nous peut avoir le sien, il suffit de choisir un bel endroit au calme et  l'embellir.

Merci à tout ceux et celles qui passent par ici en silence, vous savez un petit commentaire est toujours le bienvenu.

4

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,