24 juin 2014

Les Gorges du Pont du Diable La Véraz 74 - Vacances de Léo suite

 

 

Dimanche 22 juin :

8 heures debout, derniers moments à deux. Départ pour Lyon vers midi. Le jeune homme est prévu pour 14h08. 

IMG_7668 b

 

Tout comme prévu à midi nous étions dans la voiture. Peu de monde sur l’autoroute, nous sommes arrivés ½ heures en avance, j’aime cette gare de St. Exupéry, un ouvrage moderne mais d’une allure majestueuse que l’on voit depuis l’autoroute.

Nous avons profité de notre avance pour aller par les passerelles jusqu’aux boutiques de l’aéroport et constater le temps que l’on pouvait mettre entre la gare TGV et l’aéroport.

Avec un peu d’avance le train « ouigo » est arrivé en gare, beaucoup de monde cela sent les vacances. Notre Léo son sac de voyage à la traîne nous est apparu décontracté toujours avec son chapeau vissé sur la tête, pas tellement grandi depuis l’année dernière, mais petit changement quelques poils au menton.

Une fois la voiture regagnée, une grande séance de papotage sur l’année écoulée et sur les études de journaliste qu’il voudrait entreprendre après le bac. Bon, encore deux ans avant la majorité et ce sera un homme.

4937891287_6844c46e9c_z

IMG_7669

 

Lundi 23 juin :  

La grasse matinée est correcte à 9 heures Léo est debout. Après une matinée passée sur son ordinateur (quelle bonne invention cette machine là !)

C’est à 13heures que nous sommes partis vers la Haute Savoie. Au fil de l’année, je récupère à droite à gauche des prospectus avec des sorties qui pourraient être intéressantes ; à partir du mois de mai, les offices de tourismes des alentours m’alimentent avec leurs nouveaux prospectus. Alors bien souvent n’ayant pas été testée avant par nos soins, je ne sais jamais si je fais le bon choix. Un site classé a attiré mon attention : « Les Grottes du Pont du Diable à deux heures de route de la maison ; ici étant donné qu’il faut toujours contourner les montagnes, ce n’est pas au nombre de kilomètres que nous nous arrêtons, car pour cette excursion : 120 kilomètres.  Dans les plaines de champagne, nous aurions mis beaucoup moins de temps. En court de route, Marc m’a dit : j’espère que cela en vaut la peine ? Moi aussi  J’espère que oui. La route n’a pas semblé trop longue car nous avons traversé de jolis petits villages et les prairies environnantes parsemées de fleurs du printemps, où les grasses vaches d’Abondance  (du non du fromage du coin) paissent avec volupté. Des tableaux magnifiques.

Dès que nous nous sommes garés, nous avons tout de suite compris effectivement  cela risquait d’être bien. Nous sommes au-dessus de Thonon les Bains du côté de Morzine, en pleine montagne. A La Vernaz au lieu dit : Le Jotty.

IMG_7001

 

 

Ce site a été aménagé à partir de 1893 et a obtenu son classement en 1908.
 
La promenade commence à travers une magnifique forêt de hêtres ; elle se poursuit quelques soixante-dix mètres plus bas, par un aménagement ancré dans la roche. Un premier escalier traverse un chaos d'énormes blocs encastrés entre les parois et nous livre un spectacle inattendu : la Dranse coule à près de cinquante mètres sous nos pieds, au fond d'un véritable gouffre...

IMG_7002

IMG_7008

Descente vers le point de rendez-vous avec le guide. Nous ne savons pas encore les surprises qui nous attendent ! Très facile des marches, la suite c'est autre chose.

Les parois se déploient comme d'immenses draperies et de curieuses excavations, les "marmites de géants" qu'ont creusé les tourbillons du torrent, renforcent le caractère fantastique du site. Tout au long du parcours, l'érosion a produit de véritables sculptures dans un matériaux de choix : un marbre gris "coussin géologique" de celui exploité dans la carrière de la Vernaz. Les ruissellements l'ont recouvert de dépôts richement colorés.
Ces gorges furent à l'origine un lit souterrain creusé par des eaux infiltrées. Le chaos qui en obstrue la partie supérieure provient de la dislocation de sa voûte.

IMG_7027

IMG_7025

le dernier éboulement a eu lieu il y a des milliers d'années ! le prochain c'est pour quand ??

Autre vestige de cet effondrement, un bloc isolé forme, à plus de trente mètres au-dessus du torrent, une arche imposante : le "Pont du Diable".

IMG_7041

IMG_7029

IMG_7049

IMG_7046

 

Après plus d’1 heure de visite commentée, il a fallu remonter les 500 marches et plus, qui nous avait conduites au fin fond des entrailles de la terre. Je peux dire qu’en débutant la visite, l’idée d’avoir à les descendre par plusieurs étroites échelles à pic m’a laissée un peu perplexe, bon, l’important c’était de descendre à son rythme et avec beaucoup de précautions.

IMG_7047

IMG_7065

le pont du gouffre

 

Je peux dire, que cette découverte a été une leçon d’histoire naturelle dans un décor fantastique. Nous avons repris le chemin du retour, enchantés par notre découverte. Il y a des jours ou je me félicite d’avoir osé quitter ma Picardie à la retraite  pour découvrir une autre région plus à l’est et plus au sud ; à proximité de sites très jolis.  En rentrant soirée crêpes.

IMG_7074 

à suivre................

Posté par manouedith à 10:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


22 juin 2014

Les vacances des petits enfants de Manouedith et Marc. Cuvée 2014

 

Cette année, pour que tous les parents de nos petits enfants puissent voir les  péripéties estivales de leurs enfants ches nous. J'ai décidé sous forme de journal d'intervenir chaque jour sur le blog. Et pour ceux qui passent par ici, qu'ils puissent prendre des idées pour occuper les leurs.

 

année 2013mosaique leo


Préparation :

 

Chaque année, c’est Léo qui démarre la période des vacances, cette année encore plus tôt que les autres années. A  16 ans, en classe de seconde il a la chance que son lycée est centre d’examen, donc les classes ferment avant.

 

escalade

année 2013

 

Depuis plusieurs semaines, je prépare les activités que je vais lui proposer pendant ces deux semaines. Ce n’est pas une mince affaire à son âge, il n’est pas très sportif et toutes les sorties dans les environs ont été faites les autres années. Malheureusement je ne le vois qu’une fois dans l’année pendant 15 jours, donc je m’efforce de faire au mieux et de le gâter un maximum. Il a déjà eu la malchance d’avoir perdu sa maman à 4 ans, alors c’est celui que j’ai envie de combler le plus. Comme je dis cela lui donne des souvenirs pour la vie. Quand il sera adulte et qu’il aura des enfants il montrera les albums que je ne manque pas de lui faire chaque année ; je ne serai sûrement plus là, mais son pull-over des souvenirs sera large et beau. N’est ce pas le rôle des grands-parents ? Moi j’ai des souvenirs simples mais indélébiles des miens. Alors j’ose espérer que ce sera pareil pour tous mes petits enfants.

 

Vendredi 20 juin

 

j’ai bouclé le calendrier des activités, cette année, elles seront culturelles, sportives, (mais moyennement vu ses aptitudes) et diverses. Le seul but lui faire plaisir et éviter les longs moments sur Internet.

 

Samedi 21 juin :

 

La carte bleue a chauffé pour remplir le premier caddy de courses, plusieurs pique-niques en prévision donc Marc s’est creusé la tête pour établir les menus, nous avons fait le choix tous les deux. Tout est une question d’organisation pour répartir tout ce qu’il y a à faire. L’intendance est aussi une grande partie des séjours, comme nous n’avons pas d’employés de maison il faut être bien organisés ; et pour cela pas de problèmes Manouedith est la reine de l’organisation bien pensée. Mardi soir arrivera Maxime et Héloïse pour seulement le mercredi, car elle, elle a encore classe ! Mais elle sera remplacée aussitôt par Liam. La semaine prochaine se joindra à eux ma petite fille de cœur Adeline  qui elle remplacera Maxime, la deuxième partie du mois Théma et ensuite nous partirons une douzaines de jours en vacances, Donc comme je dis tout est une question d’organisation et surtout en s’arrangeant toujours pour qu’ils ne soient pas plus de 3 enfants, car la voiture n’est pas un autocar.

A 5 heures j’ai pu profiter de mon jardin avec un bon livre en main, car les moments persos seront rares en juillet.

5

 

 

Dimanche 22 juin :

 

8 heures debout, derniers moments à deux. Départ pour Lyon vers midi. Le jeune homme est prévu pour 14h08. 

 

8

 

à demain

Posté par manouedith à 10:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2014

Le Schaeferhof Maison d'Hôtes en Alsace

 

Toujours dans le beau, l'élégance et le raffinement ; cette semaine je vais vous faire découvrir une maison d'hôtes hors du commun. Certaines d'entre vous, on peut être suivi l'émission de TF1 "Bienvenue chez Nous". Une émission que je suis régulièrement depuis sa création. De toutes les maisons, c'est celle-ci qui ressemble le plus à mes goûts et que je trouve la plus jolie.

 

11

Je n'y suis pas encore allée mais je pense que c'est à la période d'hiver qu'elle est la plus magique. Séjourner dans cette demeure doit être à mes yeux préparé longtemps à l'avance pour que le séjour soit rempli de quiétude et  de magie afin de profiter de l'endroit comme d'instants exceptionnels. C'est en Alsace que vous la trouverez, dans un joli petit village de 140 âmes.

10

Murbach, possède une des plus illustres abbayes bénédictines en Europe. L'Alsace est le berceau de mes ancêtres féminins et c'est la région que je trouve la plus belle en France ; n'est-elle pas une région particulière ? puisque deux fois annexée mais  à chaque fois redevenue française.

3

Sylvie et Robert, sont devenus des professionnalistes du bon goût et de l'Art de Recevoir. Eux, comme moi, nous avons la même passion pour nos maisons. Le Schaeferhof, est l'ancienne métairie des Princes Abbés de Murbach. Construite au XVIIIème siècle, elle est inscrite au registre supplémentaire des monuments historiques.

22

Maintenant, entrons dans cette jolie maison. Nous sommes tout de suite mis dans l'ambiance avec cette salle à manger pour les petits déjeuners et les tables d'hôtes.

4

Comme dans beaucoup de maisons d'hôtes, il y  4 ou 5 chambres ; ici il y a également un petit appartement sous forme de gîte pour 4 personnes, une salle de fitness, une salle de jeux, et un jacuzi. Mais avant d'aller plus loin visitons les chambres, avec leur salle de bains raffinées.  

8

Voici celle que je réserverai quand nous irons. La chambre Camille

 

23

 

8 c

24

 Maintenant suivez moi dans l'appartement Carel que l'on peut louer plusieurs jours.

13

Le bon goût se transmet, regardez le travail de la fille de la maison : Rachel Piquemal Décoratrice et Peintre en décor, dans l'appartement Carel, tout simplement de l'Art.

000sylvie et Rachel Piquemal

Pour le bien être des hôtes, voici l'espace détente : fitness, spa, jacuzi,jeux

0 spa jeux

Comme dans toutes les chambres d'hôtes, le matin c'est l'occasion de mieux faire connaissance avec Sylvie et Robert autour du petit déjeuner, chez eux il est très copieux et il est apparenté dirons-nous au brunch. 

21

25

Sylvie est un fin cordon bleu, et elle a plusieurs cordes à son arc, c'est ici qu'elle opère.

16

toujours avec autant de goût et de savoir faire

15

A Pâques, elle se transforme en chocolatière.

2

Dans les soirées exceptionnelles, elle peut mettre sur la table, ce majestueux Flocon d'étoiles

de l'alsacien Pierre Hermé.

1 Flocon d'étoile

Il y a une dizaine d'années que la maison d'Hôtes est ouverte, mais en réalité le résultat de cette maison d'hôtes hors du commun, c'est  31 années de travail, de restauration et d'une famille coiffant plusieurs casquettes de l'artisanat. Voici Sylvie au travail. Une petite précision sa profession était tout à fait autre.

6

Ici en tailleur de pierre autour d'un bénitier pour éventuellement une salle de bains directement taillé et travaillé dans un bloc de pierre alsacien je pense.

7

ici tapissière et ponceuse

9

ici beaucoup plus dans les cordes de presque toutes les femmes !

12

Alors, si un jour vous avez l'opportunité d'aller dans cette magnifique région française ; si vous le pouvez  je vous recommande cette maison exceptionnelle, ou vous êtes reçus en amis. Ne vous privez pas de cette pro. de l'Art de recevoir à la française. Malheureusement si vous ne le pouvez pas : Admirez et rêver ce bel endroit en restant objectif et en saluant 31 années de travail pour obtenir un endroit hors du commun et pour le faire partager.

26

Chez eux, dans ce coin d'Alsace du côté de Colmar, il y fait bon vivre, se reposer, s'y ressourcer et bien entendu rêver. 

 

 

 

Toutes les photos de ce billet, sont la propriété du Schaeferhof et utilisées avec leur accord. 

Vous trouverez le lien du site, sur ce blog colonne de gauche en haut.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 juin 2014

Le Com. pas sympa.

Depuis bientôt 8 ans que j'ai créé mon blog. C'est la première fois que j'ai un Com. pas très sympa. Ce qui a amené mes fidèles internautes à réagir gentiment en ma faveur ; je les en remercie.

2

J'avoue avoir été surprise que mes billets soient gênants parce que je parlais de belles choses, de certains points sur ma vie, de ma maison que j'aime particulièrement et que je fais vivre à travers mes rêves. Je suis vraiment désolée que cette internaute n'aime pas mon soit-disant "déballage". Jamais je n' aurais pensé qu'en partageant mes goûts et ma façon bien à moi de voir les choses pourraient être  assimilés à du déballage public.

3

Cette dernière, n'avait certainement pas prise la peine de lire en détail mes Archives,  elle croyait que j'habitais un château. Survoler les blogs sans essayer de les comprendre et laisser un message désobligeant, c'est ridicule, méchant et gratuit  et pas très intelligent, c'est aussi un manque de savoir vivre. Quand je consulte un nouveau blog, avant de laisser un com, je m'informe un peu plus en lisant quelques billets et parfois tout le blog pour savoir  si je laisse un commentaire mais en aucun cas un commentaire à la limite de la méchanceté. Si le blog ne me plaît pas, je referme doucement la porte et je continue mon chemin. 

1

Je rassure tout le monde, je suis une française de classe moyenne (même pas une RE.DE.DE.) qui habite une maison banale au centre d'un village. J'ai des rêves, c'est vrai ; j'aurais aimé posséder un château, un manoir ou une belle maison de maîtres. Mais je ne m'en suis pas donnée les moyens, ou je n'en avais pas les moyens. 

5

Tout le monde dit que j'ai bon goût ; je pense que c'est vrai. j'ai donc créé dans "mon château à moi" une ambiance et une décoration qui ne sont pas celles de tout le monde ; j'aime faire partager et faire rêver ceux et celles qui me font l'honneur de s'arrêter chez moi et leur donner l'envie de faire pareil et même emprunter certaines de mes idées. 

15

Depuis toujours ma devise est : AIMER DONNER PARTAGER, c'est tout simplement ce que je fais, c'est donc pour cela que je ne comprends pas ce com., suivi d'un autre de la même personne (que j'ai retiré) disant qu'elle n'aimait pas les personnes qui déballaient ; vraiment je vous assure loin de moi cette idée. Je considérerai que c'est du déballage si je me vantais de tous les services que j'ai rendus, tout le bien quej'ai fait autour de moi, j'aime les jolies choses et je suis généreuse et alors, c'est une de mes qualités, tout comme celle de ne pas être rancunière et celle de ne jamais envier les autres. et les respecter.

7

Contrairement à ce que l'on n' arrête pas d'entendre, "Tout le monde doit être égaux", foutaise ce slogan, on ne naît pas tous avec les mêmes chances, ni avec le même capital santé. Donc, nous ne serons jamais égaux. Il faut être ridicule d'y croire et d'envier ceux qui ont plus de chance que nous. 

6

Mon blog est intitulé : "Manouedith et ses passions" et Dieu sait ce que Manouedith a de nombreuses passions. Ma première passion, sont mes enfants et mes petits enfants, si je parle souvent de ce que je fais avec eux, c'est uniquement pour donner des idées à d'autres grands-parents. Si je vous fais découvrir ma région, c'est parce qu'elle est belle et que je l'aime. Quand je vous parle des châteaux que nous visitons c'est tout simplement parce que j'aime énormément les belles propriétés et la décoration et j'aime en plus mettre le tout en valeur avec les photographies que je fais, une autre de mes passions. Aimer, ne veut pas dire "envier".

10

Si je vous parle des voyages que j'ai la chance de faire, c'est pour partager avec ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. Je vous parle aussi de mes souvenirs d'un autre temps que les moins de vingt ans etc......c'est tout simplement dans la même idée de partage.

De nombreux blogs parlent des mêmes choses, s'ils étaient si gênants et s'ils étaient considérés comme "déballeur public" eh bien ! la toile n'aurait pas autant de succès.

8

Quand ils sont intéressants les blogs  peuvent avoir des retombées que l'on ne soupçonne même pas car ils sont  consultés silencieusement beaucoup plus que l'on ne croit. Par exemple, j'ai été contactée plusieurs fois par la télévision française et belge pour faire une émission quand mes petits enfants sont en vacances chez nous. Dernièrement, le secrétariat d'un metteur en scène qui doit faire un film dans la région et qui recherche un château aux caractéristiques particulières, m'a demandé des informations sur ceux que je connais. J'en déduis que mon déballage gênant sert, n'en déplaise à certains.

9

J'ai une sainte horreur des non-dits, je préfère crever les abcès et m'expliquer plutôt que d'être indifférente et rester silencieuse. Alors, chère internaute au doux pseudo de Ckan, sans rancune, si mon déballage gênant vous incommode : passez en silence votre chemin.Tous les goûts sont dans la nature, chacun  de nous est libre de ses actes et de ses pensées. Souvenez-vous que le savoir vivre existe et que la méchanceté est gratuite mais inutile.

11

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 juin 2014

Le Rêvoir de Manouedith

Comme m'a déjà dit une internaute. J'aime parfois  employer un vocabulaire beaucoup moins usité.

Chez nous par exemple, il y a un boudoir, deux cabinets d'aisance, ainsi qu'une antichambre. Et depuis l'été dernier un Rêvoir. 

2

Vous allez me dire : "C'est quoi un rêvoir ?" tout simplement un bel endroit dans lequel on peut s'isoler pour lire, broder ou rêver. Je vous assure c'est très agréable.

1

Chez nous, il y avait une vollière qui ne servait plus ; je l'ai aménagée en un endroit fleuri, où l'on peut s'isoler pour lire ou réfléchir. J'aime l'idée des endroits de tranquillité. Au XIXème siècle, d'autres avant moi, s'étaient aménagés des rêvoirs pour y fumer de délicieux cigares entre hommes, ou s'y réfugier pour écrire leurs oeuvres.

6

Mon Rêvoir, renferme une table et une chaise rouillées à l'image de la vollière. Une ancienne étagère de cuisine en fer qui se patine avec le temps, sur laquelle poussent différentes herbes aromatiques. Un bouddha entouré de ses bonsaïs, rescapé d'une collection abandonnée par petit mari, aux pieds desquels fleuriront dans quelques jours de jolis lys oranges. Au milieu , il reste le nichoir pour les oiseaux, un peu bringuebalant mais qui pourrait encore recevoir quelques nichées, d'autant plus que la porte a été retirée pour ne pas se sentir enfermé. Adossées sur le mur, deux roues de charrettes, abandonnées par les anciens propriétaires et retrouvées au fond de la cave. Enfin voyez-vous, tout un ensemble d'objets qui donnent à ce rêvoir beaucoup de charme et de romantisme.

01

 

9

Face au Rêvoir, on trouve le bassin recouvert de nénuphars sous lesquels vivent de nombreux poissons rouges. Cette année, il y a également, des grenouilles qui n'arrêtent pas d'appeler leurs fiancé(e)s et pas simplement le soir. Sans le savoir elles animent le jardin et j'aime beaucoup.

nénuphar

Depuis un mois, le jardin change de couleurs. Fleurissent et s'épanouissent de jolies roses.

 

10

Pour terminer, je vais remonter dans mon boudoir, afin que vous puissiez admirer l'espace verdure sur le balcon, que je peux admirer quand je suis à l'ordinateur. Cette année l'idée de mettre des hortensias à été la bonne idée, ainsi ils fleuriront jusqu'à l'automne et reviendront les années suivantes. 

11

Alors avez-vous aimé mon Rêvoir ? Chacun de nous peut avoir le sien, il suffit de choisir un bel endroit au calme et  l'embellir.

Merci à tout ceux et celles qui passent par ici en silence, vous savez un petit commentaire est toujours le bienvenu.

4

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 mai 2014

Les chemins de notre vie

 

 

Tout au long de la vie, chacun de nous choisit sa route . Et les années passent très vite, il faut arriver dans la dernière partie pour se retourner dans le rétroviseur et  se dire : Mon Dieu déjà ! Souvent je me dis : nous devrions avoir une seconde chance.

Il y a bientôt 50 ans à cette époque de l'année, j'attendais mon premier bébé. Il y avait  longtemps que je l'espérais, mais comme je suis fidèle aux traditions, il n'était pas question de mettre la charrue avant les boeufs. Et, 14 mois après mon mariage, une nouvelle vie commença.

1

Une Princesse est arrivée. Il n'était pas question que je travaille à l'extérieur, un bébé c'est la maman qui doit l'élever "dixit" le papa. Pendant 3 ans 1/2, j'ai profité chaque jour de ma première poupée avant l'arrivée de sa petite soeur. J'habitais Paris, quand il faisait beau depuis la Place Clichy je montais au Sacré-coeur poussant mon joli landau, j'étais très fière. Du reste, je me souviens de son achat chez Prénatal en face de chez moi. Ils étaient tous alignés par ordre de grandeur, tout de suite j'ai voulu le dernier, le plus grand, le plus beau,  celui qui ressemblait le plus à un landau anglais des nurses du parc Monceau.

Landau-Anglais-S

Quand nous avons des enfants, nous ne profitons jamais assez des vingt premières années quand ils habitent chez nous. Une fois qu'ils volent de leurs propres ailes, et qu'ils quittent la maison, jamais cela redevient comme avant.

3

on a à peine refermé et rangé ce petit livre, que nous sommes de suite en train d'envoyer un nouveau faire-part. Chez nous, ma première Princesse avait 18 ans pour ses fiançailles..

4

18 ans, Mon Dieu c'est encore très jeune.  Et pourtant c'est aussi cette année là,  qu'elle passe son BAC F8 pour devenir Secrétaire médicale. 

 

6c

Un premier emploi dans un hôpital Public et une carrière jalonnée de concours pour  grimper toujours  plus haut. Malgré l'arrivée de quatre enfants, elle  a repris de temps à autre ses études jusqu'à décrocher un poste de DRH dans un hôpital régional. N'ayant pas eu l'opportunité de travailler, ayant choisi de rester à la maison pour élever mes 4  filles. Je suis fière d'Elles. Nous leurs avons donné des valeurs et une éducation avec des priorités essentielles; notre leitmotiv a toujours été, ayez un métier et n'ayez pas peur parfois pour y arriver de relever vos manches , soyez indépendantes et ne dépendez jamais de votre mari. J'avoue que cette motivation suivie d'une grande ambition et de beaucoup de courage en ont fait 4 femmes indépendantes et bien dans leurs baskets, même si parfois la vie ne les a pas épargnées. Car la vie n'est toute rose pour personne.

7

Une nouvelle étape sur le chemin de sa vie, une mutation aux Antilles, départ 1er juin, durée indéterminée. On ne reste pas indifférent aux longues absences, mais sa vie n'est pas la mienne et l'on se doit de laisser faire le destin. Maintenant avec les moyens technologiques modernes on peut continuer à dialoguer et se voir. Bien entendu un de nos prochains voyages sera donc les Antilles. Mais avant le grand départ une journée ensemble pour un aurevoir à sa maman et à sa soeur.

5

Je lui ai préparé une belle chambre et je vais pouvoir profiter d'Elle toute seule, ça aussi ça devient rare quand nos oiseaux se sont envolés, comme disait ma grand-mère, ils reviennent toujours multipliés et nous ne pouvons plus profiter d'eux de la même façon. Nous avons invité sa soeur qui habite à côté de nous ainsi que ses neuveu et nièces.

départ guadeloupe

mosaique

L'après-midi nous avons beaucoup papoté toutes les deux, pendant que les autres étaient partis faire du canoë, première sortie cette année de "l'Otarie 2", petit mari en pleine forme.  Alors  assises dans le jardin à l'ombre des parasols, je lui ai raconté comment était les Antilles, je lui ai donné quelques petits conseils, elle m'a parlé de ses craintes, de ses projets. Thaïs va la rejoindre pour la rentrée de septembre et son mari plus tard. Un après-midi sympa. privilégié entre une mère et sa grande fille.

 

9

Le lendemain matin, nous l'avons raccompagnée à la gare de Culoz reprendre son train vers la Picardie. J'avoue j'avais le coeur un peu serré, j'avais mal dormi. La savoir à 600 kilomètres ce n'est pas pareil que de l'imaginer à 7.000 kilomètres. Mais c'est ainsi que va la vie.

10

Au revoir ma Grande, bonne chance dans ce nouveau chapitre de ta vie. Dès que tu es bien installée, nous viendrons, en attendant, apprends à nous préparer le poulet boucané et le punch coco artisanal.

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mai 2014

Joyeuses Fêtes des Mères 2014

 

Pour toutes celles qui passeront par ici aujourd'hui et qui ont la grande joie d'être maman.

 

Fleurs mai 2014

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mai 2014

Domaine de Vizille dans l'Ière

Depuis la saison 2013. Dès les beaux jours, nous écumons le Dauphiné et les châteaux qui se visitent. Une manne inespérée, contrairement à ma région proche : "Le Bugey". Mon guide des sorties châtelaines prend forme. Aujourd'hui, une belle découverte : Le Domaine de Vizille.

83

Le château est consacré au Musée des  Révolutions, il a même été pendant une centaine d'années une des Résidences officielles des Présidents de la République. Mais ce n'est pas tout, il est entouré d'un parc de toute beauté avec une pièce d'eau de 800 m de long. Pour les enfants un petit parc animalier. Une  balade dominicale gratuite pour tous ceux qui aiment la nature et occasionnellement ceux qui aiment l'Histoire de la France. Vous trouverez cet havre bucolique au centre du village de Vizille dans l'Isère, sur la route Napoléon, au sud de Grenoble. C'est un château  du XVIIème siècle.

5

Le plus grand  et le plus prestigieux des châteaux du Dauphiné. Aménagé au XVIIème siècle par un compagnon d'armes d' Henri IV et à l'époque Gouverneur du Dauphiné. "François de Bonne Duc de Lesdiguières". Mais il est plus facile de se souvenir de la seconde famille  qui occupa ce Domaine : la famille Périer.

 

94

Jacques Périer Grand-père de Casimir, Casimir Périer et son épouse.

 

En 1780, c'est Jacques Périer qui achète ce château, père de Claude Périer éminent banquier qui fut le rédacteur en 1800 des statuts de la Banque de France, mais il se fait connaître quand il accueille  dans son château le 21 juillet 1788, la Réunion des Etats Généraux du Dauphiné, cette réunion poussera à demander au Roi, la convocation des  Etats Généraux du royaume qui engagera ainsi le processus révolutionnaire. Petite anecdote rapportée par Stendhal, Claude était pour un banquier assez radin, puisqu'il meurt de froid dans son appartement parisien une nuit d'hiver, il avait refusé de chauffer l'appartement car il trouvait le bois trop onéreux. 

 

66

Pour ceux et celles, qui sont de mon époque. Peut-être se souviendront-ils de Casimir Périer qui fut l'incarnation du parti de la résistance au début de la Monarchie de Juillet. Néanmoins, lui aussi était un riche banquier et industriel dauphinois. Il aida  de ses deniers la préparation du Coup d'Etat du 18 Brumaire, il fut également un des fondateurs de la Banque de France. A la fin de sa vie, il était Président du Conseil et Ministre de l'Intérieur. 

84 bibliothèque casimir périer

La Bibliothèque de Casimir Périer. (un clin d'oeil pour mon goût des jolies bibliothèques).

 

Maintenant, je vous propose d'entrer dans le château sous la bonne garde de Marat, ainsi qu'une reconstitution miniature de la Bastille.

 

15 la Bastille

6

il a une tête pas très sympathique. On peut comprendre en le voyant le geste de Mademoiselle Corday !

 

 

85 enrôlement volontaire

 

Une des premières pièces à visiter, c'est celle des peintures dont le très joli tableau de l'Enrôlement des volontaires le 22 juillet 1792, un tableau d'une sensibilité touchante.

 

14 c

Voici un couple de centenaires. Un âge véritablement extraordinaire pour 1791. René Dogereau qui a passé sa jeunesse sous le règne de Louis XIV est fier d'être à sa manières un témoin et peut-être même un acteur des temps nouveaux. Le peintre Descarsin a su donner un rendu psychologique des personnages en montrant un couple uni, faire ressortir la jovialité du mari, sa dignité et le profond dévouement de son épouse Perrine Trouillard.

 

88

Les costumes que vous voyez sur ces tableaux ce sont ceux que portaient sous le Directoire à partir de 1798 jusqu'au coup d'état du 18 Brumaire, les députés au Conseil des cinq cents et au Conseil des anciens. Fermez les yeux, et imaginez-vous nos députés actuels, affublés de la sorte.

 

35

La Carmagnole exposée au salon de 1923, semble faire directement allusion au masacre du 3 septembre 1792 qu'a subi

  Marie Thérèse Louise de Savoie Garignan plus connue sous le nom de  Princesse de Lamballe, amie intime de Marie-Antoinette. 

 

21

Ici, voici l'épouse de Danton : Antoinette Gabrielle Charpentier, fille du propriétaire du Café "le Parnasse" à Paris. Elle épouse le célèbre révolutionnaire en 1787 et lui donne trois enfants. Elle meurt en couche en mettant au monde son troisième enfant le 10 février 1793. Son époux étant absent,  se trouvant en mission en Belgique. Quand il rentre chez lui, désespéré de ne pas avoir été là, il la fit exhumer afin que Claude André Deseine prenne une empreinte du visage de sa bien aimée, etréalise un buste commémoratif.

74

Ainsi, je termine cette visite au Domaine de Vizille en vous invitant, si vous êtes dans la région à venir passer un bel après-midi au bord de l'eau. Vous passerez une visite agréable, malgré le sujet ardu des Révolutions, je vous avoue avoir hésité, mais j'ai eu tort car le Domaine entier est joli. De très beaux tableaux, de belles peintures, des statues de révolutionnaires, agrémentées d'explications intéressantes et parfois amusantes. Néanmoins et malheureusement, un sujet "les révolutions" toujours d'actualité !

 

J'espère que je vous ai intéressés, j'essaie au maximum de rendre mes textes simples et pas trop longs afin qu'ils ne soient pas rébarbatifs et qu'ainsi vous les lisiez jusqu'au bout. Et pourquoi pas, vous transmettre ma passion

 

 

60

 

Toutes les photos m'appartiennent et ont été prises par mes soins. Pour les textes, je me suis inspirée des panneaux explicatifs et de Wikipédia.

 

 

56 a

59

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]

15 mai 2014

La Culture générale !

 

 

Vous le savez, j'aime l'Histoire de France et la Géographie. Deux matières qui à mon époque, allaient de pair dans l'apprentissage des connaissances. Malheureusement, maintenant, elles sont devenues les parents pauvres de la culture.

 

1

 

Pourtant, à la télévision française souvent, aux heures de grande écoute on propose les magazines culturels suivants :

Des Racines et des Ailes, Thalassa, Secrets d'Histoire, Le Grand Tour, L'Ombre d'un doute.

Je mettrai ma main à couper que très peu d'adolescents regardent ce genre d'émissions. Pourtant pour leur culture générale ce serait un plus et cela les aideraient certainement  pour leurs études. Ce sont des documentaires très bien faits qui  remettent les sujets dans leur contexte. 

 

2

 

Vous allez peut-être dire : Pourquoi Manouedith a choisi ce sujet pour son billet de la semaine ? Tout simplement, à la suite d'une conversation banale avec une jeune fille de 20 ans ; BAC en poche avec mention s'il vous plaît. incapable de répondre à ma question : Qui est Joséphine de Beauharnais ?  Je vous assure, elle était incapable de me dire qui elle était.

 

3

 

En revanche, elle savait par coeur les dates de la Guerre Froide et pouvait me parler longuement de géopolitique. Pas étonnant que nos hommes politiques actuels attachent si peu d'importance à la culture générale, il est vrai, que la leur n'est pas toujours visible. 

 

4

 

Avoir de la culture générale, je croyais que c'était aussi en réunion savoir parler un tout petit peu de l'Histoire de son pays. Que l'on ait oublié à la rigueur les Rois et les Reines avant les Bourbons, je peux comprendre. Mais ne pas savoir qui ont été les épouses (je ne parle même pas des illégitimes) d'un des plus grands hommes de France. Cela franchement me dépasse.

 

5

 

J'aime me souvenir d'un professeur d'Histoire de France passionné par son métier et la matière qu'il enseignait, jamais il n'hésitait à organiser des sorties même en dehors de ses heures de cours pour joindre l'utile à l'agréable et embellir le programme de ses élèves. Pendant une partie de ses vacances, il animait dans sa ville un atelier d'Histoire et emmenait découvrir tous les sites intéressants dans les environs. C'est à lui, entre autre que je dois ma passion pour ceux qui ont vécu avant nous. 

 

6

 

Dans nos 17 petits enfants, à ce jour, aucun n'est attiré par l'Histoire ou la Géographie, à mon grand regret. Je suis persuadée, qu'aucun de leur professeur n'a su les contaminer. N'ont-ils pas encore rencontré celui qui sera tellement passionné qu'il déteindra sur eux ? En attendant c'est pourquoi nous essayons de les intéresser à tout.

 

7 toutconnaitresurlemondequinousentoure

 

Afin de ne plus manquer ces émissions cultes. Nous avons investi dans un petit boitier qui, relié à notre ordinateur et au téléviseur, nous permet de revoir sur la télévision ces documentaires quand nous le désirons. Par exemple, pour nous retraités pendant un après-midi pluvieux ou alors le soir en remplacement d'un programme qui ne nous convient pas.

 

8

 

C'est ainsi que l'autre jour, nous avons revu avec plaisir : "Vienne Ombre et Lumières". Une émission de presque deux heures retraçant la vie des Habsbourg, de Marie-Antoinette  à Sissi et au delà ; en n'oubliant pas la triste période d'Hitler et de la Vienne d'hier et d'aujourd'hui, afin d'éclairicr des zones d'ombres sur tous ces personnages. J'avoue avoir passé un après-midi agréable au coin du feu.

 

9 les Habsburg

 

Alors, et vous qu'en pensez-vous de la culture générale de nos jeunes ? Je suis consciente que je ne referai pas le monde. Néanmoins, je reste triste du constat que je peux en faire.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mai 2014

Les Peintures miniatures

 

Une autre facette de ma personnalité et de mes passions.

" Les peintures miniatures "

Les plus belles miniatures que j'ai vues, c'et à Schönbrunn en Autriche, elles ont été réalisées et signées pour la plupart par les enfants de Marie-Thérèse d'Autriche.

 

vienne

 

vienne 2

 

Chez moi, j'ai exposé dans mon vestibule plusieurs miniatures peintes au XIXème siècle. Cela a d'abord été une, deux et vite elles se sont multipliées pour arriver à dire bientôt : La galerie des miniatures au lieu de l'entrée ou du vestibule. Tout est une question de vocabulaire.

20

Avant d'aller plus loin, c'est quoi une miniature peinte ? Pour simplifier je dirai : c'est le cadeau bien souvent du portrait, que l'on offrait à son bien aimé, comme maintenant on lui offre une photographie.

18

Mais il n'y a pas que les portraits. Celle que je préfère parmi les miennes. C'est celle-ci, elle est d'une finesse incroyable et elle représente le château de Montrésor dan l'Indre et Loire peinte par Géo Duchesne.

2

Bien avant le XIXème siècle. Au moyen âge, la peinture miniature était apparentée aux jolies enluminures à l'oxyde de plomb servant de pigment rouge orangé, le calligraphe qui utilisait cet oxyde était appelé Miniator ; lorsque cette pratique s'est développée avec l'emploi de l'or et de l'argent dans les pigments, cet art devient celui de l'enluminure. Le miniator devient l'enlumineur.

6

Au XVIIème siècle, on voit apparaître de nouveaux supports et de nouvelles techniques. Les miniaturistes utilisent à cette époque non seulement la peinture à l'eau (aquarelle ou gouache) mais aussi l'huile. Elle peut être peinte sur un vélin, mais aussi sur une tôle de cuivre, de la porcelaine et même sur une pierre ou une ardoise. Exceptionnellement, on trouve des miniatures peintes à l'aquarelle et à la gouache sur du verre ou du marbre. 

 

0 miniature-peinte-porcelaine-bouquet-fleurs-vase-charles-x-xixeme-siecle

peinture sur porcelaine

C'est en 1700 que la feuille d'ivoire apparaît dans l'histoire de la miniature, mais il faudra attendre 1766 l'arrivée du suédois Pierre Adolphe Hall qui révolutionne l'art de la miniature en France par l'utilisation systématique de l'ivoire. Ce nouveau support domine la production de la fin du XVIIIème siècle et tout le XIXème siècle.

 

00 Madame Helflinger née O'Dunne

la plus belle oeuvre de Pierre Adolphe Hall sur fond d'ivoire

En 1810, Jean-Baptiste Isabey, introduit l'usage du support en papier pour la raison très simple qu'une peinture sur papier est réalisée plus rapidement que sur de l'ivoire.

 

1

La miniature peinte, disparaîtra entièrement à la fin du XIXème siècle par l'arrivée d'abord du daguerréotype qui la ralentira et qui l'achèvera à l'arrivée de la photographie.

 

21 la Pompadour 600 Euros école française

Dans l'achat d'une peinture miniature il faut avoir un oeil averti, car à la fin du XIXème siècle des artistes peintres reconvertis en photographes ont réalisé comme Alphonse Plumier, des miniatures photographiques en coloriant leur daguerréotypes.

000 Hand-coloured_daguerreotype

Les peintures miniatures étant très petite, le cadre est important, mais le verre qui se trouve sur la peinture doit être bombé et avoir si l'on peut dire une fonction de loupe.  

15

16

 Je ne recherche pas spécialement un miniaturiste célèbre, mais je fais très attention à la délicatesse du portrait et au cadre qui l'accompagne. Surtout ne pas se faire avoir avec un cadre en plastique. Ce dernier doit être en bois, en laiton. Certains cadres de la fin du XIXèsiècle sont en bois noirci, mais si l'on trouve une miniature entourée d'un cadre en bois d'acajou, c'est plutôt pas mal. On trouve également de jolis cadres dorés avec moulures, attention c'est beaucoup mieux si les moulures sont aussi en bois.

17

Parfois il faut être plus exigeant à l'achat d'une miniature en cassant un peu sa tirelire cela peut être le début d'une collection qui prendra dans le temps de la valeur. Contrairement à ce que beaucoup pensent, je l'ai souvent dit : "Les modes changent" et je suis certaine qu'un jour ces modes là reviendront. 

22

25

Il faut savoir également que souvent les artistes ont peint ces dernières d'après de célèbres peintures ou alors de mémoire, mais rarement le sujet a posé pour eux. D'autres, peignent uniquement le visage et l'habillent ensuite à leur façon. 

 

23

Toujours avec le souci de ne pas décorer ma maison comme tout le monde, cette découverte des miniatures m'a emballée, d'autant plus, qu'elle correspond à un art répandu au XIXème siècle, époque largement représentée chez moi.

3

0000

 

 

Afin de m'aider, certains commentaires qui illustrent les photos viennent de Wikipédia, quelques photos ont été prises sur le net et d'autres sont de ma collection personnelle.  Le cabinets des miniatures  vient d'un scan.. que j'ai fait dans un très beau livre sur le château de Schönbrunn.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,