26 novembre 2012

Nos amis les chats - Les bêtes nous aiment !

 

Chez nous les chats et les chiens sont admis uniquement s'ils sont bien élevés. Nous en avons toujours eu. Même si nous ne les adoptons pas nous mêmes c'est eux qui nous adoptent.

Après Félix qui a déménagé et que les propriétaires n' ont  pas oublié de venir le chercher avant leur Départ 

 

F2LIX

c'était Monsieur Félix

En début d'année, après notre retour de notre hivernage à Pralognan, nous avons eu la surprise de voir arriver un joli petit chat d'environ quelques mois, bien vite il est rentré dans la maison en a fait le tour, a miaulé pour avoir à manger, nous n'avons pas su résister, c'est impossible devant un chat aussi câlin que lui.

IMG_9704

Jolie petite bouille n'est-ce-pas ? J'ai fait une enquête il n'est à personne des environs, mais il va chez tout le monde.

IMG_9703

La petite fille d'une voisine lui a donné ce joli prénom qui lui va si bien

IMG_9706

Maintenant il a certainement 1 an. Au début du mois j'ai décidé de le faire castrer car je ne voulais pas qu'il marque son territoire quand les chattes du quartier seront en chaleur. Pauvre Caramel cela a été tout une histoire de stress pour l'emmener à Aix les Bains chez le vétérinaire, il n'avait encore jamais monté dans la voiture il nous l'a fait savoir autant par ses miaulements que par l'odeur ! 

IMG_9705

Depuis il est plus souvent à la maison, mais il découche quand même plusieurs nuits par semaine. L'hiver venu, nous avons ressorti le bac de toilette, il n'a pas mis longtemps pour comprendre son utilité, c'est peut être moins bien que dans le jardin surtout quand il pleut et qu'il fait mauvais temps. Nous avons l'intention de l'emmener à Pralognan cet hiver, alors là, cela va être une autre histoire, enfermé sans sortir pendant deux mois ça va lui faire drôle, mais comme je ne sais pas chez qui il va le plus souvent ; surtout que nous l'avons vu dernièrement traverser la rue et revenir d'une autre rue assez éloignée de chez nous. Nous supposons qu'il y a gîte et couvert du côté de la rue du plâtre. L'ennui c'est que pour y arriver, il faut traverser notre Grande Rue très passante.

Pour vous prouver comme nous aimons les animaux et qu'ils savent nous choisir, je vais ouvrir une parenthèse, pour vous raconter une anecdote supplémentaire qui nous est arrivée il y a environ 1 mois. Un chevreuil est sorti de son bois pour venir frapper à la porte, regardez :

JMD-Chevreuil-3

le petit frère de celui-ci, a emprunté justement notre fameuse rue du plâtre, l'a descendue a pris notre grande rue passagère et dangereuse, s'est arrêté en face de notre maison (pourquoi la nôtre ?).

 

maison 2

a pris son élan en traversant et a sauté au-dessus du portail, pour s'arrêter sur la porte du garage et frapper dangereusement avec ses cornes pour qu'on lui ouvre !

maison

le bruit nous a fait sortir et avec précaution petit mari lui a ouvert les deux battants, quelques personnes qui avaient vu le problème ont arrêté les voitures et notre cervidé est reparti à tout allure vers ses bois d'origine à 1 kilomètre de là. Dommage je n'avais pas mon appareil photographique sous la main.

Refermons la parenthèse et revenons à notre Caramel, si nous ne le servons pas régulièrement il se sert tout seul, oui je vous assure, démonstration :

 

 regardez bien, quand le couvercle tombe, il regarde vers la porte pour voir si Tara n'a pas entendu !

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]


22 novembre 2012

Beauté de l'Automne

Souvent je vous dis : que la Beauté est partout, il faut simplement savoir la regarder.

Par les temps qui courent, ou tout semble foutre le camp, il y a en ce moment des paysages magnifiques, savez-vous apprécier cette beauté toute simple et gratuite qui nous entoure ? ou fait-elle partie des instants qui passent trop vite et dont on ne s'arrête  même plus  pour l'admirer.

 

Regardez autour de vous, quand le soleil est là.

 

5

 

131

 

134

 

Automne malade et adoré

Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies

Quand il aura neigé Dans les vergers

 

5bis

 

Pauvre automne

Meurs en blancheur et en richesse

De neige et de fruits mûrs.

 

1bis

 

Au fond du ciel

Des éperviers planent

Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines

Qui n’ont jamais aimé

 

IMG_4337-001

 

4bis

 

Aux lisières lointaines

Les cerfs ont bramé



 

130

 

135



 

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs

Les fruits tombant sans qu’on les cueille

Le vent et la forêt qui pleurent



 

3

 

1


 

Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

Les feuilles Qu’on foule Un train

Qui roule La vie S’écoule

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913


 

7

 

136

 

Encore quelques jours et toutes les feuilles se seront envolées ; la beauté ne sera plus la même, mais elle aura éclairé nos dernières belles journées.

 

137

A Bientôt.

 

Posté par manouedith à 16:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2012

Casablanca : escale souvenirs

Ce billet je le dédie tout spécialement à tous ceux et celles qui ont quitté Casablanca pour revenir en France après le protectorat français.

89

Parmi notre groupe de nombreuses personnes ont choisi cette excursion : Casablanca/Rabat pour une simple raison : Revenir sur les lieux de leur enfance et même pour certains aux endroits où ils ont débuté leur vie d'adulte. 

IMG_6755

Notre première escale est pour Notre Dame de Lourdes, construite en 1954, d'un style "béton" moderne avec quelques similitudes avec celles du Fayet et du Plateau d'Assis dont je vous ai déjà parlé. A l'intérieur 800 m² de vitraux qui laissent filtrer une lumière qui donne à cet endroit tout une symbolique.

IMG_6742

IMG_6743

IMG_6745

IMG_6747

IMG_6749

IMG_6751

Tout en se promenant dans l'église, on peut entendre : "j'ai été baptisé ici, ou j'y ai fait ma première communion, je m'y suis marié. Un pèlerinage très émouvant.

Pour la séquence "retrouvailles de la ville", il y a les différents quartiers où certains ont vécus, mais aussi les belles villas du quartier résidentiel d'Anfa et Aïn Diab.

  

9293

9598

                     Dans la Médina, le marché aux olives.

 

88

on se croirait en France !

IMG_6768

 

IMG_6774

 

IMG_6761

 

IMG_6754

Je vais vous raconter une anecdote touchante que nous a confié une des touristes qui nous accompagnait. Elle est retournée dans l'immeuble qu'elle habitait il y a  environ 50 ans, son nom figurait encore sur une boite aux lettres abandonnée. Quand elle était enfant avec d'autres enfants ils avaient pour habitude de siffler une chanson quand elles s'appelaient pour descendre jouer dans la rue, elle s'est mise aux pieds de l'escalier et a sifflé sa chanson code ; quelle a été sa surprise de voir au dernier étage une femme sortir de chez elle, c'était une de ses amies d'autrefois qui habitait encore là ! 

       575757575757

Et maintenant pour terminer mon reportage, je vais vous montrer le joyau de Casablanca : La Mosquée Hassan II, elle est érigée en partie sur la mer, aménagée sur 9 hectares et comporte une salle de prières, une salle d'ablutions, des bains, une école coranique, une bibliothèque et un musée.

1-001

Elle peut accueillir 105.000 fidèles, et la salle de prières 25.000.

3

son minaret culmine a 210 mètres, il est le plus haut du monde.

7

5616

1013

Des artisans ont été recrutés dans tout le royaume pour sculpter 53.000 m² de bois et peint plus de 10.000 m² de céramiques.

36

27

32

24

38

Le plâtre sculpté et peint a été entièrement travaillé sur place par 15.000 artistes sur plus de 67.000 m²

26

39

un toit ouvrant de grande dimension permet selon le voeu d'Hassan II de relier cet édifice à l'air, considéré comme l'un des 3 éléments bénéfiques à la vie avec la terre et l'eau.  

44

La salle des prières est éclairée par 50 lustres et 8 appliques vénitiennes

de Murano.

70

68

Les lustres se trouvant dans la salle des ablutions ont été fabriqués à Fès

54

le marbre est présent partout

72

74

Cette mosquée est la plus grande du monde islamique après celle de la Mecque. Elle a été financée par l'Etat et les contributions du peuple et a coûtée la bagatelle de 1 et 2 milliards de dollars.

78

Aux pieds de la mosquée voici ce que l'on peut admirer.

80

Mon prochain billet vous emmènera à Rabat

56

à l'intérieur de la mosquée l'allée royale réservée au Roi et à sa famille.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2012

Photos noir et blanc la sensibilité en plus.

 

Il y a quelques jours je vous parlais de ma passion pour la photographie. Comme je vous le disais à une époque je développais mes photos et je jouais avec les nuances de gris dans le bain révélateur. Maintenant, on peut jouer avec les logiciels et arriver à des résultats très différents de la photo prise en couleur.

a5

Nous ne sommes pas chez Harcourt, il manquera toujours le halo qui fait le petit plus. Néanmoins, une de mes amies internaute "lakévio" m'a fait part de cabines "Harcourt" qui commencent à s'installer à Paris dans des endroits facile d'accès pour tout le monde (dommage je n'y vais pas très souvent), il semblerait que pour 10 euros vous avez un très beau portrait avec la griffe du célèbre studio.

2 bis

Depuis quelques jours, mon passe temps favori, c'est jouer avec les portraits que je possède dans mes réserves, juste pour le plaisir des yeux je vais vous montrer et dites moi ce que vous en pensez.

15bis

mes enfants et mes petits enfants sont mes modèles préférés.

a 17

a 12

Il faut en profiter, car à l'adolescence ils aiment beaucoup moins.

a30

saisir tous les instants.

A1

a 14

Ce jour là, Noa était fier de porter gilet et noeud papillon, il se trouvait irrésistible.

a 25

a3

Un sourire sublime toujours une photo !

a6

Un grain de fantaisie aussi.

a 10

L'autre jour, je vous disais que dans la famille c'etait un virus, même les belles filles ont le coup d'oeil. Valérie est  retoucheuse cromiste spécialiste en photographie et photomontage, quand elle prend une photo c'est toujours parfait.

a9

 

a 33

 

Maintenant on vote, je vous demande de choisir la photo que vous préférez.

Posté par manouedith à 15:42 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

08 novembre 2012

Ma passion pour la photo

Aujourd'hui, je vais vous parler de ma passion pour la photographie.

Je suis née dans une famille ou la photographie a toujours été un art et une passion pour plusieurs d'entre nous. Du plus loin que je me souvienne : "pépère" se promènait toujours avec un vieil appareil dans le genre de celui-ci :

appareil photo

Entre 1917 et les années 1930, il développe ses photos et se sert de plaques en verre, il possède déjà sa chambre noire. Il passe le virus à son neveu Paul dès son enfance.

Plaque photo

Après 1930 jusqu'aux années 1950, c'est celui-ci d'appareil qu'il balade partout.

kodak 1930 kodak 19302

Quand je deviens grande, personne ne m'offre d'appareil, mais j'envie mon cousin Paul quand il vient à la maison et qu'il photographie tout ce qui lui passe par la tête. A cette époque, il voyage beaucoup et quand il revient ce sont des séances de diapositives qui occupent nos dimanches d'hiver. Je me souviens particulièrement d'un après-midi sur le Portugal. Lui aussi je l'ai toujours connu avec un ou plusieurs appareils.  

1bis

Quand il est décédé, j'ai récupéré tous ses apapreils dans l'éternel sacoche que je lui ai toujours vu trimballer. Je la conserve précieusement, alors que je sais que ces apapreils ne serviront plus à grand chose et pourtant certains collectionneurs aimeraient bien les posséder.

mosaique

Quand j'ai connu le papa de mes filles, ma passion pour la photo a pris énormément d'ampleur, du reste c'est en prenant des cours avec lui que tout a commencé.

michel

Photo prise par mon mari

Nous avions un labo photo dans lequel je passais des heures à développer le noir et blanc ; j'adorais jouer avec les nuances de gris. Pendant plus de vingt ans cette passion commune nous a réunie. Nous nous étions essayés frileusement au développement des photos couleurs sur les premières machines que l'on trouvait dans les années 1980, mais le souci c'était la conservation des produits qui nous posait un problème. Très vite nous avons abandonné. En 1983, il m'offre mon premier réflex Can.. pour remplacer son vieux FTB dont je me servais depuis presque dix ans.

photo 13

Toutes les photos qui vont suivre sont de moi.

J'ai toujours été fidèle à la marque "Can.." alors que lui a vite opté pour une marque concurrente plus prestigieuse. A l'époque j'avais de nombreux objectifs qui tous se sont adaptés sur les appareils suivants même sur les numériques. 

photo 1

J'aimais énormément l'argentique, je trouve que l'on s'appliquait beaucoup plus que maintenant pour saisir l'instant magique. La facilité du numérique et surtout la possibilité de recommencer un nombre de fois incalculable sans avoir à payer les photos et pouvoir jeter les clichés qui ne nous plaisent pas, font que nous sommes moins pointilleux sur les prises. Même quand je me servais de l'argentique, quand j'allais à l'étranger, je revenais toujours avec plusieurs centaines de photos.

photo 2

j'aime prendre ma petite fille, elle est un modèle parfait.

Comme je suis conservatrice et très organisée. Dans mon grenier sont rangés des milliers de diapositives dans leur boite à casier. Je pense malgré tout qu'il faudra qu'un jour je fasse un sérieux ménage dans tout ça ; j'envisage d'acheter un appareil professionnel pour les nettoyer et les scanériser.

 

photo 3

 

photo 4

Quant aux négatifs, eux aussi ont leur petite armoire de rangement. Les photos de ma vie entière sont toutes rassemblées dans des albums très peu de photos sont en vrac et le tout occupe une armoire entière dans une de mes chambres d'amis.

 

photo 5

Pour la conservation des photos numériques dans le temps, je n'ai aucune confiance sur la durée des supports actuels même un disque dur supplémentaire réservé seulement aux photos. Alors mes plus jolies photos je les réunis dans des livres photos que je fais faire chez un photographe ; seul support qui me semble être le meilleur pour une conservation de longue durée.

photo 7

 Je commence à en posséder un grand nombre, chaque année je fais un grand livre dans lequel est retracé tout ce que nous avons fait dans l'année  et tous les gens que nous avons rencontrés, bien entendu après une sélection sérieuse.

photo 8

Je commence à penser : que deviendront après moi toutes ces photos ? J'aimerais que mes albums soient partagés entre mes trois filles et mes 10 petits enfants, pour que chacun conserve comme des livres d'images anciennes la trace de ma passion et de mon passage sur la terre. Surtout que les technologies avancent toujours de plus en plus vite, les photographies de notre époque actuelle seront dépassées et laisseront place à d'autres ainsi celles-ci resteront comme le témoin d'une époque.

 

photo 9

La conservation des époques fait la richesse du patrimoine des humains. Il serait dommage de s'en moquer et de l'ignorer, car ceux d'aujourd'hui et ceux de demain ne seraient pas sur la terre si d'autres avant eux ne les avaient pas  précédés. Il faut savoir avancer dans la vie en regardant devant soi mais sans oublier de temps à autre de regarder dans le rétroviseur de la vie.

 

photo 12

En tous les cas, la relève photographique chez nous est assurée, ma fille Annabelle a le même virus et Maxime nous emboite le pas. 

le virus se propage, une des filles de mon  mari vient d'ouvrir sa petite entreprise c'est

ici

photo11

Je vais vous faire une confidence un de mes rêves c'est de me faire faire un portrait aux studios "Harcourt", malheureusement ce n'est pas dans mes moyens, pour moi c'est le meilleur studio de portraits noir et blanc que je connaisse.

 

harcourt

A la semaine prochaine

 

photo 10

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


02 novembre 2012

Venise restera toujours Venise !

Je me suis mariée plusieurs fois et j'avais toujours rêvé d'un voyage de noces à Venise. Il y a 10 ans en épousant petit n'amour mon rêve s'est réalisé, j'ai découvert Venise mais à ce premier voyage nous résidions en dehors de Venise, nous nous étions jurés qu'un jour nous dormirions dans Venise pour pouvoir nous promener dans la ville illuminée. La seconde fois nous avons abordé Venise d'une autre façon puisque c'était pendant une escale de croisière, alors là je peux dire que je garderai en souvenir toute ma vie cette arrivée par la lagune tout doucement et mettant une heure pour accoster dans le port. Mais cette fois-ci l'image magique qui nous restera ce sont les illuminations nocturnes, et les rues désertes.

venise 4

Le soir de notre arrivée, pendant que nous nous installions dans notre hôtel, un gros orage a éclaté ; quand nous sommes sortis quelque temps après ; les lumières du crépuscule rendaient les monuments encore plus jolis.

60

57

59

L'endroit où nous aimons à chaque fois aller nous installer pour écouter la musique et déguster une spécialité vénitienne.

IMG_8218

64

Venise, c'est aussi flâner, faire du lèche vitrine, rêver.

venise 3

 

IMG_8257

 

67

Mais Venise c'est aussi, ses canaux, ses palais, ses églises.....

53

55

52

Après l'Opéra Garnier à Paris, le Théâtre du Mariinsky à St. Pétersbourg, pour nous la cerise sur le gâteau : La Fenice. Le seul regret "Rigoletto" était en version moderne et ça je n'aime pas du tout, à mes yeux c'est un sacrilège de moderniser à outrance les oeuvres écrites dans les siècles précédents.

venise 6

21

la loge royale

venise 7

Pour terminer la soirée, dîner au restaurant de la Fenice à deux pas de notre hôtel.

19

68

69

Ah ! Venise !  restera toujours Venise. Je comprends mieux pourquoi que deux de mes filles y vont chaque année. La prochaine fois car il y aura encore une prochaine fois j'emporterai mon pied photo, pour que les prises  de vues soient parfaites.

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

25 octobre 2012

Retour sur l'île de Madère Funchal et ses alentours


 

Si j'ai un conseil à vous donner. On vous donne à choisir deux îles proches en Atlantique "Madère ou les Canaries". Allez sans hésitation à Madère, c'est un jardin posé sur la mer tellement cette île est fleurie, belle et unique.

 

29

Dans une autre de mes vies, nous y sommes allés en juin 1985, pour une semaine, le temps de parcourir toute l'île. Je me souviens d'une île sans infrastructures routières, tous les cars de touristes partant ensemble le matin dans le même sens, les routes sont tellement sinueuses et étroites qu'il est difficile de se croiser. Des cultures en terrasse à perte de vue, sur lesquels sont posé de petites cabanes qui abritent 1 seule vache, elle ne voit jamais la nature, trop dangereux puisque ces jardins sont à flan de coteaux, une fois par jour leur propriétaire leur monte le fourrage sur le tête. La campagne est tout de suite aux portes de Funchal.

funchal 1985

vingt sept années se sont écoulées, la population s'est agrandie la campagne s'est éloignée, des maisons à perte de vue et surtout de belles et grandes routes sillonnent la montagne.

1 S

Je retrouve l'île toujours aussi belle, les voitures sont plus nombreuses et remplacent les petites motos pour certains et le pédibus pour d'autres. Les routes sont toujours aussi pentues, mais les maisons nettement plus nombreuses. 

1T

18

un mois avant notre arrivée, le feu a ravagé les collines. C'est une catastrophe quand un feu démarre, car il n'y a pas de canadaires et l'eau manque, ici les feuilles d'eucalyptus sont roussies, mais très vite la végétation reprend ses droits.

1 V

1 U

Voici Câmaras de Lobos, un lieu de pêcheurs immortalisé par Winston Churchill dans ses peintures.

 

1 X

C'est aussi l'un des premiers endroits abordés par Joäo Gonçalès Zarco au XVème siècle.

1 O

Ici, des filets de poissons Gatta (chatte) étendus pour être séchés à l'air libre en utilisant des baguettes de roseaux minutieusement installés par les pêcheurs. Ces filets sont très appréciés par les habitants de Madère.

1 Q

Il y a 27 ans, j'ai fait à peu près la même photo, ce sont-elles les mêmes barques ???? En attendant elles leur ressemblent beaucoup.

1 I

1 H

Les rues anciennes de Madère sont recouvertes de "calades" faites de galets. Voici un caladeur à l'oeuvre.

1 W

Comme il y a quelques années j'ai voulu faire partager à mon petit mari le transport régional typique de Madère "le Cestinho", un panier d'osier traditionnel conduit par deux guides experts qui dévalent les rues à toute allure, croisant les véhicules.

1 A

 

 

1 C

1 D

                                  

1 E

1 F

1 G

Funchal renferme un magnifique jardin botanique et plusieurs autres jardins aux essences océaniques  rares.

1 K 1 L

1 N 1 P

                                     1 J

Nous terminerons cette balade par la dégustation de Madère dans une maison ancienne du XVIIème siècle. 

33

41

1aa

caves

les peintures murales de la salle où nous avons goûté le Madère.

 

Belle journée à Madère, c'est un endroit qui mérite de rester plus longtemps, à recommander le printemps et aussi curieusement les fêtes de Noël, car il y a des crèches partout dans les rues, la religion catholique est très présente, on peut également admirer plusieurs feux d'artifice que l'on peut voir de partout.


 

Pour terminer. Aujourd'hui cela fait 6 ans que je suis sur la blogsphère, au début je postais un billet plusieurs fois par semaine. Mon objectif étant de ne jamais parler de deux fois la même chose, au bout d'un certain temps j'ai planifié à une fois par semaine. Je parle avec vous de tout ce que j'aime, c'est pour cela que j'ai intitulé mon blog : Manouedith et ses passions. Parfois je vous fais des confidences, j'avoue au début j'allais beaucoup plus régulièrement sur les blogs des autres, maintenant je n'ai plus autant de temps et je me réserve en restant fidèle surtout à celles qui ne reviennent pas toujours sur le même sujet, (à moins que leur blog ait un sujet bien précis). Celles qui sont originales et celles qui voyagent. Au début j'allais beaucoup sur celles qui se consacraient à la déco, mais après plusieurs années c'est un peu lassant et les modes changent toujours. Alors évidemment je n'ai plus autant de commentaires, mais cela ne fait rien,  la fréquentation est toujours en hausse malgré tout : c'est drôle ça. Alors merci aux fidèles du premier jour et aux autres qui vont qui viennent, qui trouvent toujours un billet intéressant  qui souvent leur parle. J'aime raconter et montrer mes voyages, je sais que je suis privilégiée de pouvoir et d'avoir pu voyager dans le monde entier, j'essaie de partager tous ces beaux endroits avec ceux et celles qui n'ont pas la même opportunité mais qui rêvent de la terre entière. Alors à tous et à toutes qui vous vous arrêtez un instant et qui partagez mes passions je redis un Grand MERCI. Combien de temps durera encore cette intimité si l'on peut dire Dieu seul le sait en attendant moi je dirai le temps ou je trouverai toujours un sujet ou une conversation qui mettra du beaume à vos coeurs.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

19 octobre 2012

Hommage à Papy Joseph et Mamy Helmer

Je vous ai déjà confié des instants de ma vie et je vous ai également raconté l'enfance de la petite fille que j'étais ; une enfance pas comme les autres. C'est pour cela que ces moments me sont précieux. 

 

En 1951, la petite fille que je suis, vit chez ses grands-parents maternels  depuis 6 ans, entourée de l'affection de "pépère et mémère", ceux qui ont le plus comptés  dans son enfance ; mais elle ne sait pas encore que cette année là, le mariage de sa maman va lui apporter de nouveaux grands-parents : "Papy Joseph et Mamy Marguerite", les parents de son nouveau papa.

14

 Papy Joseph et Mamy Marguerite habitent à Paris dans le quatorzième arrondissement. Pendant la guerre, Papy est prisonnier en Allemagne, il rentre longtemps après les autres. Avant de retrouver Mamy et ses deux fils, il doit faire un stage dans une grand hôpital parisien car de son séjour obligé en Poméranie il revient  les deux pieds gelés, on est obligé de lui couper tous les doigts de pied. Il ne parlera jamais de son séjour là-bas.

3

Je me souviens, il est grand avec une petite moustache et quand il prend la pose pour une photo avec sa femme, Mamy paraît toute petite. Il travaille comme veilleur de nuit aux Grands Moulins de Paris. Ce sont des gens simples avec un cœur énorme.

2

Mamy Marguerite, est originaire d'un village de la Sarthe, vous savez, celui où l'on voit les poulets fermiers courir dans la nature : "Loué". Depuis son mariage, elle habite avec papy Joseph dans un tout petit appartement sans beaucoup de confort, ils n'ont que deux pièces et une minuscule cuisine. Ils n'ont jamais déménagé et ils ont élevé leur deux garçons dans cet appartement lilliputien. La maman de Mamy habite au 1er étage une seule pièce avec une cuisine ; inutile de vous dire que les commodités sont partagées par tous les habitants et ils se trouvent à chaque demi-étage ; pas de salle de bain, tout le monde fait sa toilette dans la cuisine. L'hiver, une cuisinière à charbon que l'on alimente plusieurs fois par jour en descendant 4 étages pour aller remplir les seaux.

4

Malgré tout, ils ont une maison dans la Sarthe à Chemiré en Charnie pas très grande non plus, sans beaucoup plus de confort. Papy Joseph a même récupéré une chapelle de cimetière pour abriter les WC au fond du jardin. Ils y passent leurs vacances et à la retraite, ils partent chaque année à Pâques et ils reviennent à la Toussaint.

chemiré6

Je garde un souvenir plein d'amour et de chaleur de ce papy et de cette mamy. Très généreux, avec le peu de moyens qu'ils ont. Pour eux en 1950 cela n'est certainement pas facile d'accepter une belle fille avec une petite fille de 7 ans ; c'est très rare à cette époque. Jamais, ils ne  montrent une différence avec leurs vrais petits enfants qui naîtront deux ans plus tard. La seule personne qui me fait ressentir que je ne suis pas la vraie petite fille, c'est l'épouse de mon oncle. Ce n'est pas grave, j'aime cette nouvelle famille.

12

Je me souviens du merveilleux cadeau qu'ils me font pour mes 9 ans : une jolie montre, je l'ai toujours, je la conserve précieusement dans un de mes tiroirs, elle n'indique plus l'heure depuis longtemps, mais elle est pour moi la preuve de leur affection.

IMG_9619

L'année de mes 13 ans, je ne rejoins pas la pension; Pendant deux ans je reste avec mes parents, malheureusement cela ne se passe pas très bien avec maman et je regagne l'internat après mon certificat d'études. Mais en revanche, j'aime me souvenir des jeudis que je passe chez papy et mamy. J'arrive toute seule, je prends l'autobus à la place de la République vers 10h30, je traverse tout Paris souvent en restant debout à l'arrière sur la plate forme. Parfois mamy m'attend à l'arrêt Mouton Duverney. Le rituel, de l'après-midi est souvent le même, nous allons nous promener sur l'avenue d'Orléans et nous faisons un tour au Prisunic et au Monoprix. Quand nous rentrons, c'est cours de broderie ou de tricot. Mamy me donne la passion du point tige, du point gribiche, et des autres. 

1

j'en ai retrouvé quelques uns.

Chez Elle, derrière la porte de la chambre, il y a une commode dans laquelle il y a toujours un napperon, un porte serviette et des pelotes de laine qui attendent ainsi qu'une multitude de tresses de toutes les couleurs avec du coton DMC. Le soir quand mes parents rentrent du travail, nous dînons et ensuite nous repartons chez nous en empruntant un des derniers métros.

denfert2

Il y a aussi un dimanche ou deux par mois, ou mon oncle vient avec sa famille et où nous déjeunons tous ensemble rue du Château. L'hiver, c'est de longues parties de monopoly et parfois de belotes entre grands. L'été, tout le monde prend le train à la gare Montparnasse et nous allons pique niquer dans les bois de Chaville surtout au moment du 1er mai. Des dimanches simples dont je garde un bon souvenir.

Gare_Montparnasse_avant

Mamy a élevé un des fils de son frère "Mimi" mon cousin, nous sommes du même âge. Il vient souvent passer les jeudis avec moi et surtout les grandes vacances quand nous allons à Chemiré en Charnie. Je nous revois dans la salle commune, il y a deux lits anciens qui sont face à face et recouverts de gros édredons en plumes, la porte donne sur la rue du village, elle est curieuse la porte, quand on ouvre le battant du haut on voit les quelques voitures qui passent mais surtout on voit notre ami "Marcel Touchard" qui habite en face.

 

13

maman devant la porte ancienne.

Chaque soir, nous allons chercher du lait à la ferme de la "Mère Ravari" elle nous apprend à traire les vaches. La ferme, n'est pas tout à fait à côté, il faut cheminer à travers les champs en cueillant des noisettes et en chantant.

11

Maman, moi, mimi, Madame Ravari et devant sa petite fille Janique

Il y a aussi les balades en vélo tous ensemble jusque "Loué". Papa en tête et maman fermant la file. Tout le monde s'arrête avant de traverser la route nationale. Certains jours nous allons à la pêche dans la rivière en bas du village sur la route de Sillé le Guillaume. Il faut faire attention dans les haies qui entourent les pâtures parfois il y a des vipères ou des couleuvres.

10

Le dimanche j'entraîne "Mimi" à la Messe, je ne dois pas manquer mon devoir dominical je dois même faire signer une carte qui prouve ma présence à l'église surtout l'année de ma première communion. Etant donné que je vais dans une école religieuse c'est une obligation.

8

De joyeux moments qui agrémentent mon enfance et qui rendent un peu plus facile les durs moments de séparation le reste de l'année.


9

 

Papy Joseph, nous a quitté en 1973, mamy Marguerite en 1994. Je peux dire très sincèrement qu'ils m'ont beaucoup donné et que je les ai beaucoup aimé.

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 octobre 2012

VIEU EN VALROMEY Eglise Notre Dame de l'Assomption

Il est possible que je n'intéresse pas beaucoup de personnes. Dès que l'on parle d'Histoire locale cela semble rébarbatif, mais je me suis fait plaisir en visitant cette très ancienne église de ma région et je suis certaine que d'autres apprécieront. Dans un monde difficile comme en ce moment rien de tel que de se retourner vers la beauté de la nature et de l'architecture......

 

 

Vieu en Valromey, est un village étrange. Il est entouré de 6 hameaux aux particularités différentes, puisque la Mairie se trouve dans l'un d'eux à Chongnes  sur le bord de la route qui mène à Champagne en Valromey, au milieu de nulle part. C'est un autre hameau " Don" plus grand que Vieu qui héberge les vestiges du  château du XVIème siècle.

 

vieu 30 lithographie de Hersart de Buron 1825

Eglise de Vieu - Lithographie de Hersart de Buron 1825, le vieux four banal a été détruit lorsque la route a été tracée.

En revanche, Vieu en Valromey a la plus ancienne église du Valromey XIème et XIIème siècle, son sol a renfermé et  renferme encore de vieux vestiges romains. C'est un vicus (c'est-à-dire un endroit où les légions romaines venaient se reposer). A Vieu, il y avait un amphithéâtre, un temple et des bains ; le tout alimenté par un aqueduc souterrain qui est en parfait état de conservation mais qui malheureusement, pour des raisons de sécurité, ne se visite pas.

 

VIEU 8

L'église Notre  Dame de l'Assomption, a été construite sur l'emplacement d'un temple romain dédié au Dieu MITHRA.

 

VIEU 5

 

Le clocher a été restauré en 1985 avec une tour carrée, 8 ouvertures romanes  (8 symbolise l'infini de Dieu ), une flèche en tuf percée sur ses 4 faces de 4 fenêtres romanes superposées (4 symbolisent les éléments terrestres, l'eau, l'air, la terre, le feu ) et 3 étages ( 3 symbolise la Trinité de Dieu ).

 

VIEU 10

Son porche ouvert est bâti avec le remploi de colonnes romaines.

IMG_6144

Sur le linteau en pierre de la porte d'entrée est gravé en latin à peu près ceci :

Ici ni les voeux, ni les dons n'ont de valeur sans intention droite, que donc ceux qui entrent laissent là leurs idées perverses.

vieu 24

 

IMG_6126

 

IMG_6097

IMG_6135

Les culots d'ogives, représentent de curieuses têtes médiévales

 

IMG_6089 IMG_6088

                    montfalcon

           Armoiries des Montfalcon

Ecartelé, aux 1 et 4 d'argent à l'aigle éployé de sable, membrée et becquée d'or; aux 2 et 3 d'hermine et de gueules

 

La clef de voûte est ornée des armes des Montfalcon, Seigneurs de Flaxieu de la Balme (à Linod) et des Terreaux qui firent construire le Choeur de style flamboyant en 1501. Les fonds baptismaux sont en pierre avec un couvercle en noyer.

 

IMG_6094 IMG_6093

Tabernacle et lavabo creusé d'époque gothique .

IMG_6125 IMG_6110

IMG_6117 IMG_6101

Un très vieux tronc en bois, suivi d'un ciborium, en dessous un calvaire gothique flamboyant aux deux faces sculptées, d'un côté le Christ de l'autre la Vierge, posé sur un dallage d'une antique construction. Et la dernière photo représente une petite pièce éclairée par une meurtrière, dans laquelle on rentre par un arc en plein cintre. Dans les temps anciens, cet endroit servait de "Reposoir des morts" en attendant le dégel pour les enterrer. 

 

IMG_6095

Un tableau peint à l'huile sur une toile du XVIIème siècle de l'école italienne représente une descente de croix.

 

IMG_6085 IMG_6087

Antelme Brillat Savarin, Physiologie du Goût ! Cela vous dit quelque chose ? Il a habité une gentilhommière dans le village et voici son banc réservé dans l'église. (pour respecter l'orthographe de son prénom tel qu'il est  écrit dans son acte de naissance, Antelme ne possède pas de "h")

 

IMG_6122

En ressortant dans le cimetière qui entoure l'église, se dresse un calvaire constitué de vestiges romains (taurobole, colonnes antiques etc...)

 

V IEU 20

On ne peut pas ressortir de cet endroit sans émotion, Elle est belle, Elle est très ancienne, Elle a vu tellement de générations venir se recueillir et au delà de tout cela, une pensée particulière pour le Temple Romain qui s'y trouvait avant, des gens si différents de notre époque aimaient s'y ressourcer.

 

VIEU 15

Je remercie tout particulièrement le Maire de ce village et la dame qui l'accompagnait qui nous servait de guide.  J'aurai une pensée particulière pour la Pastorale du Valromey qui laisse dans toutes ses églises des dépliants riches en informations sur l'endroit, ce qui n'est malheureusement pas le cas partout.

 

Mes sources : Mon oreille attentive à la guide, le dépliant dans l'église, et l'inventaire des richesses touristiques et archéologiques "Légendes et Traditions" du Canton de Champagne en Valromey.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2012

Chezery et Lélex

Par un après-midi ensoleillé et surtout très chaud, la Pastorale du Tourisme nous a emmené prendre de la hauteur dans le pays de Gex, en parcourant une partie du haut Jura aux paysages sublimes. Le Jura, c'est le troisième plus grand espace protégé de France.

jura 2

Notre premier arrêt, "Eglise de Chezery-Forens au coeur du massif du Jura, au fond d'une vallée où coule la rivière que nous côtoyons aux alentours de Bellegarde : "La Valserine" cette église est dédiée à l'Assomption de la Vierge.

1

2

L'Histoire de ce petit village est marquée par l'abbaye cistercienne qui avait été fondée en 1140. Les moines à l'époque, défrichent les alentours pour y développer l'élevage des ovins. Ils aménagent des pâturages en altitude en faisant ainsi reculer la forêt. Comme dans beaucoup d'autres abbayes la peste noire de 1348  tue beaucoup de monde ; au XVème siècle un autre fléau leur cause beaucoup de soucis "Le feu" qui détruit en partie l'abbaye  s'en suit le manque de respect de plus en plus de la règle monastique pour que cette dernière s'endorme plus ou moins pendant un certain temps ; elle retrouve une renaissance au XVIIème siècle,, mais retombe un siècle plus tard  pour s'éteindre définitivement et disparaître à la Révolution.

20

L'église actuelle date de 1645, elle abrite de jolies fresques et de belles statues, dont celle de St. Roland le Bossu, le troisième abbé de l'abbaye qui permit l'extension des terres abbatiales et qu'il fut invoqué comme thaumaturge pour guérir les affections des yeux, de la tête et de l'estomac ; ses reliques et son crâne sont conservés dans l'église et fêté chaque année au 14 juillet.

5

6

Une dizaine de kilomètres plus loin, nous allons nous arrêter à Lélex visiter une autre église pas très ancienne celle-ci puisqu'elle a été construite en 1845 ; somme toute, très classique, mais malgré tout avec une particularité que j'ai beaucoup aimée.

 

46

Le vert de l'arc représente le vert des sapins.

En 1997, elle était dans un état de tristesse incroyable, la paroisse prit en charge de refaire l'intérieur et la commune celle de l'extérieure. A l'intérieur, les murs furent repeints aux couleurs des 4 saisons. Le choix de ces 4 couleurs fut déterminé par la situation touristique de ce village de montagne. En hiver comme en été, la population se voit multipliée par 10. L'hiver, elle accueille les amoureux de la glisse et l'été les amoureux de la nature et de la montagne. Comme dit le dépliant sur les églises de la région, "il fallait faire entrer dans l'église ce cadre naturel pour créer une osmose entre la beauté de la nature et la gloire du créateur..."

34

 

29

 

33

25 fleurs spécifiques de la région furent peintes sur les panneaux des stalles du choeur par trois peintres de Lélex. De gauche à droite des premières nivéoles suivi de la primevère élevée plus communément appelé coucou, sans oublier celles qui annoncent le printemps les jonquilles et les narcisses et en avançant dans la saison la céphaloptère rouge, les populages, la soldanelle, les marguerites  le lis martagon, les campanules, les anémones des Alpes, le chardon laineux, l'orchis sureau, les rhododendrons, la gentiane acaule, l'épilobe, le millepertuis, l'épervière orangée, le lys St. Bruno, la digitale à grande fleur, les carlines, les colchiques et la feuille d'automne comme dit la chanson "emportée par le vent". Belle rétrospective de la naissance à la mort de dame nature.

36

37

38

40

J'aime beaucoup la comparaison du dépliant qui m'a été donné : "Au centre du choeur, le maître-autel illustre la Résurrection du Christ et la "notre" par le bouquet de Pâques : ce sont les premières fleurs du printemps : les forsythias et les petites fleurs du prunier."

42

 Tout dans cette église a un rapport avec la foi chrétienne et la nature, c'est ce que j'ai beaucoup aimé. Pourtant je ne suis pas pratiquante mais je sais reconnaître toutes les beautés.

27

Ce buisson ardent nous le devons à une artiste Strasbourgeoise "Sandrine Lefebvre" et cette jolie céramique qui orne le baptistaire elle est de Carine Quetin de la Drome ; elle représente trois éléments de la vie : l'eau, le feu et la terre.

41

Cet après-midi culturelle s'est terminé par un arrêt obligatoire à la fromagerie l'Abbaye à Chézery-Forens  pour faire le plein d'une des spécialités du pays de Gex "Le Bleu de Gex". cette fromagerie fait partie des quatre dernières fabriquant le bleu de Gex.

fromagerie 2

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :