27 novembre 2008

Clin d'oeil vite fait de Pralognan la Vanoise et petits potins

Arrivés mardi soir sous la neige, avions que nos pneus neige, conclusion enlisé sur le parking 80 cm, résultat ce que nous avions encore jamais fait, nous avons mis les chaînes. Ce matin, moins 15 et obligation de circuler avec les chaînes dans la station pour aller chercher le pain. Mais néanmoins temps splendide on se croirait au mois de janvier sans personne dans la station. Regardez je ne mens pas.

Pralognan_aujourd_hui

Maintenant il faut être sérieux, nous ne sommes pas venus pour nous balader mais pour repeindre et changer le look de la cuisine.

CIMG9636

j'avais envie de Provence, j'attends avec impatience que tout soit terminé,  car pour l'instant je ne dis rien mais je trouve ça un peu "flash" on verra bien. J'arriverai bien à faire un ensemble sympa, je me connais.

Heureusement que nous avons l'appart. de fille n°3 et de Valou  pour aller faire la cuisine.

Marc_se_pr_lasse_ce_midi_chez_Annabelle

Le travailleur au repos devant les informations de 13 heures.(la tâche blanche à côté de "Petit n'Amour" c'est le soleil)

 

 

Regardez bien Pralognan et son clocher

 

DSCF0056

il était malade ce clocher, il a été déposé car en voulant consolider la façade Est, le clocher s'est mis dangereusement à pencher. Aux dernières nouvelles nous ne savons pas ce que va devenir notre église. Espérons qu'elle va pouvoir être remise dans le même état et que nous ne serons pas obligés d'en avoir une autre, surtout pas une moderne comme plusieurs églises refaites en Savoie.

deuxième potin du village. En bas de chez nous, nous avons un chalet (heureusement en pierre)"La Chèvrerie" dans lequel il y a eu le feu hier soir, trois casernes de pompiers sur place. Ce chalet sert d'hébergement l'été et l'hiver pendant les vacances  pour les enfants et les familles défavorisés de la région parisienne. A un mois de Noël pas de chance, les séjours de cet hiver semblent compromis.

Nous prenons nos quartiers d'hiver à Pralognan le 5 janvier jusqu'à la naissance de bébé n° 10, cet hiver je vous parlerai en détail de cette sympathique station d'hiver et d'été au coeur du Parc de la Vanoise.

 

Posté par manouedith à 09:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


23 novembre 2008

Audrey, Céline, Florian, Lucile et Clotilde Que sont-ils devenus ?

Vous le savez, j'ai eu 4 filles, et deux enfants de "coeur".

Les_4

Jean Claude et Marie Christine, la dernière fois que j'ai vu Jean Claude c'est en 2005. Marie Christine reste en contact toutes les semaines avec moi.

Mais j'ai gardé aussi de nombreux enfants, pendant que leurs parents allaient travailler. C'était entre 1980 et 1990 à Villers St. Paul. En voici quelques uns.

 

  audrey  audrey_et_MCH

 

Cette petite fille s'appelait "Audrey". Ses parents tenaient un bar dans ma ville et cette année là, ils ne partaient pas en vacances, elle est donc partie avec nous pendant 3 semaines sur la Côte d'Azur.  Je garde le souvenir d'une petite  fille calme, gentille qui s'amusait beaucoup avec Marie Christine.

c_line  c_line_au_mariage

Voici Céline, je l'ai gardé jusqu'à 4 ans, elle était avec ses parents au mariage de fille n° 2 avec Marie Christine et Marie ma première petite fille. Nous ne nous étions pas vues depuis le mariage, on devait se rencontrer quelques jours avant notre départ de Picardie, mais j'ai eu un empêchement. Dommage.

floran  floran2

Floran m'a quitté pour aller à l'école maternelle dans la classe de sa maman. La première année quand il m'a quitté pour les vacances scolaires d'été, sa maman m'avait demandé de lui donner une photo de moi qu'elle mettrait dans sa chambre pour pas qu'il ne m'oublie pendant les deux mois. J'avais été très émue par cette demande . Maintenant il doit avoir  20 ans.

lucile_et_clotilde  Clotilde2

Mes deux princesses blondes

Lucile et Clotilde les dernières que j'ai gardées. Peu de temps après la naissance de Clotilde la maman a été obligée de reprendre son travail, bien avant la fin de son congé maternité, elle lui donnait le sein chez elle et je devais lui donner le biberon chez moi ; ah ! si vous saviez combien il m'a fallu de  patience, et de tendresse les premières semaines pour lui faire accepter la tétine, elle avait à peine un mois, le docteur m'avait dit  : "mettez lui un peu de miel" sur le caoutchouc, j'étais très attachée à ces deux petites filles, elles doivent avoir elles aussi 20 ans et un peu plus. Elles m'ont quittées pour suivre leurs parents à la Guadeloupe.

lucile_et_clotide_2

Je suis allée passer 15 jours chez elles en 1995, depuis nous nous sommes perdues de vue.

Dans ces années là, nous prenions moins de photos, il y en a eu d'autres dont je n'ai pas retrouvé les photos, mais je ne les ai pas oubliés. En 1992, j'ai fait un remplacement de "nounou" chez une avocate et je n'oublierai pas ses deux enfants et tout particulièrement, sa jolie petite Domitille.

Les années passent et nous nous perdons de vue. Alors si vous les rencontrez faites moi signe.

Posté par manouedith à 19:22 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2008

Senlis, Chantilly, Roberval, Rully etc.. vu autrement

Depuis 18 mois, j'habite comme vous le savez une jolie région française. Mais le berceau de mon enfance se trouve au sud de la Picardie, une région très riche par son patrimoine, mais jusqu'aux années 1960 cette région faisait partie du Nord de l'Ile de France. Je possède un livre pas comme les autres qui m'a été offert par mon cousin "Paul" l'érudit de la famille et je vais le feuilleter avec vous.

C'est un recueil de dessins renfermant les oeuvres de Henry Leblanc, tiré seulement à 500 exemplaires sur velin d'Arches, édité en 1962;

21FLEURON

ça se présente sous cette forme

20_FLEURON

Je vous assure ces dessins sont superbes, regardez

St

L'église de  St.Vast de Longmont

1_donjon_de_Saintines

Le Donjon de Saintines

3_Manoir_d_Huleux

Le Manoir d'Haleux, rendez-vous de chasse de François 1er

4_clocher_de_rully_

Le clocher de Rully

5_St

St. Martin

6_roberval

Le porche de l'église de Roberval

7_LE_MONCEL

La tour de Fécamp dans la maison royale de Philippe le Bel, on peut très facilement la voir à Pontpoint sur la route de Verberie. Les vestiges de la maison royale ont été mis à jour par des bénévoles du Club du Vieux Manoir.

8_VERNEUIL

le porche d'une église qui a été ma paroisse pendant plusieurs années :

Verneuil en Halatte

9_NOGENT

l'église où a été baptisée fille n° 3

10_CHANTILLY

Quant on se promène dans le sud du département de l'Oise, on ne peut pas ne pas faire un détour par le château de Chantilly, à l'intérieur très belle collection de peintures du Duc d'Orléans.

11_CHANTILLY_2

Les grandes Ecuries de celui qui croyait qu'il allait se réincarner en cheval.

12_CHANTILLY_3

13_CHAALIS

En forêt d'Ermenonville vous ne resterez pas insensible à l'abbaye de Chaalis

Et maintenant promenons-nous dans Senlis, merveille des merveilles, chaussez-vous confortablement, les rues sont pavées, laissez votre voiture sur le parking du Tribunal et je vous assure la balade sera plaisante, si vous avez la chance de vous y promener l'année des portes ouvertes aux journées de septembre, vous ne serez pas déçus.

15_SENLIS_1

Rue vieille de Paris

senlis_a

 

senlis_b

la cathédrale avec son clocher que l'on voit à des kilomètres à la ronde. Un petit conseil, sur le parvis de Notre Dame n'hésitez pas à prendre une calèche , les chevaux de Monsieur Compiègne vous promèneront dans toutes les petites rues anciennes et la voix de Jean Claude Brialy vous racontera les principaux bâtiments.

senlic_c

La chapelle de l'Abbaye St. Vincent où fille n° 1 termina ses études, mais bien avant d'être un Lycée , c'est l'endroit où une célèbre Reine de France "Anne de Kiev" s'y retira en 1051 elle était l'épouse de   Henri 1er.

19_SENLIS

17_SENLIS_3

19_SENLIS

18_SENLIS

Alors bonne balade à ceux qui feront un détour par Senlis et pensez à moi c'est une ville que j'aime beaucoup. Une ville très prisée pour le tournage des films anciens.

guirlande_de_fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

16 novembre 2008

Ma maison avec son manteau d'automne

Je trouve que ma maison en ce moment est très jolie, elle a enfilé son manteau d'automne, regardez comme elle est belle.

CIMG9507

CIMG9494

CIMG9499

CIMG9495

CIMG9496

Entrons et passons dans le jardin

IMG_4546

IMG_4547

IMG_4549

 

CIMG9310

du balcon du 1er étage

CIMG9315

CIMG9173

CIMG9313

Depuis ma chambre 1900 par dessus les premières feuilles tombées du cerisier, l'église paroissial.

f_e

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2008

Anniversaire 11 Novembre 1918 - 90 ans déjà !

On ne peut pas ignorer l'armistice de 1918 ; cette boucherie ou chaque français à perdu un être cher. Ma façon à moi de ne pas oublier ces récits qui ont bercé mon enfance, c'est d'ouvrir et partager avec ceux qui passeront par ici, le livre de cartes postales que mon grand-père a envoyé à ma grand-mère.

1_BIS

Quand je l'ai retrouvé dans le grenier de la maison familiale, il était en piteux état et pour cause, pendant la seconde guerre, la toiture avait été sérieusement endommagée et il s'est trouvé exposé aux intempéries, malgré tout les cartes à l"intérieur n'ont pas trop soufferts. Il y avait un second livre, mais  ma grand-mère l'a fait disparaître quand elle a su que Maman et moi avions trouvé celui-ci. Heureusement, que nous avions pris soin de le cacher  à un autre endroit sinon nous ne l'aurions pas retrouvé après son départ il aurait subit le même sort, cela aurait été vraiment  dommage .

27

Mon grand-père était sous les drapeaux depuis quelques mois quand la déclaration de guerre a eu lieu, il ne savait pas ce jour là, qu'un calvaire allait commencer et qu'il ne reprendrait la vie normale que 4 ans plus tard. Il laissait dans un village de l'Oise une gentille fiancée qui l'attendrait.

1

  Adrien et Marcelle

2  4  3

allaient entreprendre une  longue correspondance régulière, mais qui parfois prendrait son temps pour arriver.

5

Sous les ordres du Général Joffre, Adrien participe à la bataille de la Marne et ensuite à l'offensive de la Somme.

6  7  8

9  10  11  12

les saynètes représentées sur les cartes se suivent

16  13  17  19

certaines sont coquines, d'autres patriotiques mais toutes rappellent la guerre.

14  15  22

avec un petit clique, les cartes s'agrandiront et vous pourrez mieux apprécier les coms.

23  24  25

26

Adrien et Marcelle se marièrent le 22 novembre 1917, ils avaient 22 et 23 ans, maman sera leur fille unique et n'arrivera qu'en 1922.

bleuet

A bientôt

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


05 novembre 2008

Il y a 32 ANS déjà !!!

A toutes les mamans qui passent par ici. Profitez au maximum de vos enfants quand ils sont encore chez vous, car je vous assure les années s'écoulent très vite et trop vite.

Il y a 32 ans aujourd'hui à 13 H 45 à la Clinique Saint Joseph de Senlis, je mettais ma dernière fille au monde

Emilie, Bérangère, Renée, Suzanne

Emilie_1976_LE_JOUR_DE_SA_NAISSANCE

Pourquoi Emilie ou Emy pour les intimes ? en souvenir d'une grande tante de son papa.

Pourquoi Bérangère ? C'est moi qui avait craqué sur une jolie petite fille demoiselle d'honneur à un mariage familial.

Quant aux deux autres prénoms, ce sont ceux de ma maman et de ma belle-mère.

EMILIE_BAPTEME

La voici le jour de son baptême dans la robe familiale, qui ressortira au printemps prochain pour le bébé de fille n°3.

EMILIE_ET_SON_EMILIE_ET_SON_A_GM_2

Maintenant, sur les genoux de son arrière grand-mère, entourée de ses soeurs. Chrystel venait de se faire opérer des oreilles.

EMILIE_ET_ANNABELLE_1

Jouant avec la prochaine Maman de la famille

EMILIE_CONTESTATAIRE

Contestataire le jour de ses 1 an !

Emilie_8ans

à 8 ans, petite fille calme, volontaire mais trop discrète.

Emilie_18_ans

à 18 ans belle jeune fille toujours aussi discrète !

EMILIE_2008

et cet été en Reine de la fête, devenue Jeune Femme épanouie, mais au caractère beaucoup plus affirmé.

Alors tes soeurs et toute la famille nous te disons :

JOYEUX    ANNIVERSAIRE   MA   CHERIE

Pour moi, nostalgie de ces années passées bien trop vite, le 05 novembre 1976, j'ai l'impression que c'était hier. Je savais ce jour là qu'elle serait mon dernier enfant biologique et que je n'aurai plus la joie de profiter de ces moments délicieux de la vie d'une femme.

Alors "mamans" profitez de tous les instants et dites-vous que vous vous tricotez de joyeux souvenirs pour l'avenir.

Posté par manouedith à 11:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2008

Hommage moderne à ceux qui sont partis

CIMG9438

C'est la première fois que je ne me rendrai pas au cimetière déposer une fleur devant la dernière demeure de ceux qui ont fait : MA FAMILLE. J'ai donc choisi de leur rendre hommage autrement.

C'est toujours trop tôt quand ils nous quittent mais pour certains c'était vraiment trop tôt, je pense à ma fille.

 

 

Beaucoup des valeurs qui nous ont été transmises dans l'enfance ne sont plus à la mode maintenant, très peu parmi les jeunes générations prennent le temps d'aller au cimetière. Alors pourquoi ne remplacerions nous pas cette démarche parfois éloignée par une chose toute simple. Début novembre, dans notre maison, un chrysanthème ou une autre fleur entouré des photos de ceux que nous avons aimés, le temps que la fleur se fane, nous en profiterions pour parler d'eux à nos enfants, afin que leur mémoire qui sont aussi leurs racines ne se perdent pas.

 

J'ai choisi une de celle-ci pour mettre sur ma table des ancêtres

CIMG9427

 

Les valeurs et les traditions ne doivent pas se perdre sous prétexte qu'elles sont ringardes. Elles peuvent se transmettre autrement, en les modernisant.

Petit clin d'oeil pour sourire : on met bien à l'honneur dans nos maisons, les sapins de Noël et leurs décorations de plus en plus fournies, depuis peu on a rajouté les arbres de Pâques, on fête même Halloween !! Alors ceux que nous avons aimé ne méritent-ils pas un simple et affectueux hommage ? car n'oubliez pas sans eux vous ne seriez pas là.

CIMG9430

Les jardineries sont joliement colorées ces jours-ci, ne trouvez-vous pas ?

A_BIENT_T

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 10:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2008

Aujourd'hui on relève les compteurs

Le 26 octobre 2006, j'osais créer "mon" blog ! Je ne pensais pas tenir aussi longtemps ; souvent j'ai eu envie d'arrêter : lassitude, manque de temps, manque de sujet et à chaque fois au dernier moment avant de sauter le pas en sens inverse, je reçois une motivation supplémentaire comme celle que j'ai reçue ce matin :

Bonjour Edith
Je me permets de vous écrire directement. Je ne mets jamais de commentaires sur votre blog, suite certainement à une grande timidité ! Je tiens à vous féliciter pour ce bel écrit sur Camille et je suis très heureuse que vous ayez repris vos post
Continuez car vous apportez beaucoup de joie, vous êtes une personne sensible et attachante, bien que je ne vous connaisse pas. Petit n'amour a bien de la chance !
Cordialement

Mon péché mignon : la sensibilité, alors pour cette internaute inconnue et pour tant d'autres je continue, en attendant soufflez les bougies avec moi :

gateau

Et pour vous remercier tous et toutes qui passaient par là, une mosaïque de roses.

MOSAIQUE_DE_ROSE_POUR_ANNIVERSAIRE

J'ai relevé les compteurs il y a 3 jours, vous étiez :

39.085 visiteurs

99.250 pages vues

venant du monde entier à tous

= 340 billets

M E R C I

27 OCTOBRE 2008

6 jours après que j'ai relevé les compteurs, je reviens et je constate malgré le peu de coms sur le reportage CLAUDEL, qu'en 6 jours j'ai eu 915 visiteurs de plus et 960 pages de regardées. Un grand Merci particulier à tous ces anonymes qui passent sur la pointe des pieds, certains me contactent personnellement et cela me fait plaisir.

Posté par manouedith à 00:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2008

CAMILLE ET PAUL "La passion Claudel" par Dominique Bona

Je suis curieuse de tout, c'est pourquoi j'aime particulièrement lire les biographies réelles les plus authentiques celles qui ont été écrites avec de sérieuses recherches. Donc après les journées du Patrimoine qui m'ont fait connaître la dernière demeure de Paul Claudel, les anecdotes racontées par son petit fils François m'ont donné l'envie d'en savoir plus.  (voir précédemment mon billet sur Brangues)

1

Pendant ma pause la semaine dernière, j'ai terminé ce livre bouleversant écrit par Dominique Bona, qui m'avait été recommandé par une inconnue pendant la visite du château. C'est une biographie en sorte "double" si l'on peut dire, puisqu'elle raconte alternativement les vies tourmentées de Camille et Paul CLAUDEL.

camille_jeune

Camille la sculptrice

claudel3

Paul, brillant diplomate et écrivain de talent

Fièvre, passion, génie. C'est sous les signes de feu de la création et de la destruction comme dit si bien Dominique Bona, qu'on vécu les CLAUDEL frère et soeur, tout le monde ou presque connaît ce qui en reste des sculptures de Camille, beaucoup moins peut être connaisse l'oeuvre littéraire de Paul.

oeuvre_camille_claudel_1_

Le très beau film tourné en 1989 avec une Adjani si convaincante qui illustre très bien la vie de cette artiste bouleversante qui a simplement eu la malchance de naître un siècle trop tôt.

L_IMPLORANTEl'implorante

Pourquoi je dis cela, tout simplement pour deux raisons, la première elle est née un siècle ou la Société tenait compte des faits et gestes de chacun, surtout la bourgeoisie ou l'extravagance n'était pas de mise, ou les femmes devaient garder leur place et ne pas imposer leurs originalités. Le paraître avant le bien être.

La seconde à mes yeux, la malchance de naître après le décès d'un frère le premier enfant de la famille et dont la mère n'a jamais su faire son deuil et à reporter son chagrin mêlé à de la cruauté sur cette fille si indépendante dès son plus jeune âge ; déjà pas comme les autres !

famille_claudel

au premier rang la soeur préférée "Louise" au second rang la maman, derrière elle son mari et au milieu Camille. (les photos scanérisées dans le livre ne sont pas de très bonnes qualité)

camille_claudel_2

Aucun amour maternel. Madame Claudel a fait enfermer sa fille au lendemain du décès de son mari ; le seul avec Paul qui ont donné un peu d'affection à cette fille à cette soeur si tourmentée, dont les causes premières sont certainement  ce manque d'amour. Évidemment il semblait urgent de la "soigner" sauf que la paranoïa et les troubles obsessionnels dont elle souffrait ne se soignaient pas vraiment.

Camille_Claude_OEUVRE_3

ce qui n'explique pas l'acharnement de la mère qui avait donné des ordres à l'hôpital pour qu'elle ne reçoive aucun courrier autre que les siens et ceux de Paul et Louise. Et que tous les courriers adressés à d'autres personnes avaient l'interdiction d'être envoyés. Cela n'excuse pas non plus le manque de visite, Elle n'est jamais venue la voir en 30 ans d'internement, Paul qui adorait sa soeur n'est venu  que 14 fois lui avait l'excuse d'habiter la plupart du temps aux quatre coins du monde. Louise, son fils et deux de ses neveux ne sont venus qu'une seule fois !!!

l_age_mur

l'âge mur

Quelle triste vie pour ce génie de la sculpture, qui malgré son enfermement suppliait ses proches dans des lettres tout à fait normales de la sortir un peu "de cette prison" ; consciente de la promiscuité, souffrant du froid et de la faim ; il est certain qu'au milieu des malades plus gravement atteintes Camille avec ses obsessions et ses paranoïa apparaît comme une femme ordinaire ; elle se tient tranquille dans son coin, ce qui frappe c'est la fermeté de ses raisonnements, la logique éclaire ses pensées, elle conserve même son intelligence. Sa mémoire est intacte, de même que l'acuité de son regard sur le monde qui l'entoure.

camille_claudel___l_hospice

Devenue brave petite vieille arrachée au monde à 48 ans, qui restera 30 ans à l'abri de tous les regards.

Quant à Paul, je retiendrai de lui, un brillant diplomate

paul_claudel_3

un écrivain qui a su faire passer dans ses écrits son mal être et celui de sa soeur, très conscient du manque d'Amour familial, sa façon à lui de ne pas basculer comme sa soeur. Mais malgré sa foi catholique retrouvée un certain Noël du début du XXème siècle , il est resté bien faible aux vues du monde qui l'entourait pour ne pas aider ni adoucir les 30 ans  d'enfermement de sa soeur bien aimée ; ou alors souffrait-il tellement lui même que sa façon de ne pas agir voulait dire qu'il se protégeait tout simplement.

Après la lecture de ce livre, on ne peut ressortir indem face à cette profonde insensibilité des êtres. Un grand Merci à

dominique_bona

Danielle Bona d'avoir su faire rentrer les lecteurs aussi intimement dans la vie des Claudel, par ses recherches méticuleuses sur la vie d'un frère et d'une soeur si attachants.

e

La tour du château de Brangues dans le nord Isère.

Si la sculpture pour vous  est comme pour moi : un des arts qui exprime le plus "les secrets du coeur", je vous invite à rendre visite à une de mes amies "Geneviève", c'est ici

Merci d'être allé jusqu'au bout de mon reportage, mais quand j'aime je ne compte pas et je veux partager.

PS : je reviens sur mon billet : hier nous sommes allés au cinéma voir le très beau film : "SERAPHINE", encore une qui est née un siècle trop tôt.

19908265

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

17 octobre 2008

Nouveau look pour le séjour

 

Une petite semaine m'a suffi pour me ressourcer un peu, je reviens mais je ne serai plus aussi assidue, car créer des billets me demande beaucoup de temps, alors maintenant je vais prendre mon temps.

 

Je sais que certaines attendent le résultat d'une semaine avec le peintre. Je vous assure pas si facile que ça de choisir un papier peint, je n'aime pas trop la peinture et encore moins suivre la mode du moment. Le plus important pour moi c'est mélanger : harmonie, bon goût, raffinement et surtout ne pas avoir un intérieur comme tout le monde. Dans toutes les maisons que j'ai habitées même dans la première qui n'était faite que de deux chambres de bonne Place Clichy, j'ai eu les mêmes goûts ; déjà en 1968 je chinais aux puces. En 40 ans, je n'ai fait que consolider mes goûts. Voici le résultat :

4

papier uni vieux rose pale, texturé argent

8

avec la lumière on peut mieux se rendre compte.

6

du côté salle à manger on aperçoit le meuble d'angle qui se marie très bien avec l'armoire buffet

10

3

nouveau ce petit coin "écriture"

7

tout comme celui-ci avec ma collection de petits verres à  liqueur 19ème et 20 ème siècle sous le regard de ma fille et ma petite fille de coeur "Marie Christine".

5

côté musique

9

j'ai réuni l'horloge de mes arrières grands-parents avec le jeu d'échec que j'ai rapporté il y a 25 ans du Brésil en marbre de même couleur

12

Un de mes petits coins "porcelaine d'hier"'

CIMG9387

et celui "petites miniatures"

2

et pour vous dire "A bientôt" voici ma dernière composition automnale dans le jardin.

 

Posté par manouedith à 20:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :