05 novembre 2008

Il y a 32 ANS déjà !!!

A toutes les mamans qui passent par ici. Profitez au maximum de vos enfants quand ils sont encore chez vous, car je vous assure les années s'écoulent très vite et trop vite.

Il y a 32 ans aujourd'hui à 13 H 45 à la Clinique Saint Joseph de Senlis, je mettais ma dernière fille au monde

Emilie, Bérangère, Renée, Suzanne

Emilie_1976_LE_JOUR_DE_SA_NAISSANCE

Pourquoi Emilie ou Emy pour les intimes ? en souvenir d'une grande tante de son papa.

Pourquoi Bérangère ? C'est moi qui avait craqué sur une jolie petite fille demoiselle d'honneur à un mariage familial.

Quant aux deux autres prénoms, ce sont ceux de ma maman et de ma belle-mère.

EMILIE_BAPTEME

La voici le jour de son baptême dans la robe familiale, qui ressortira au printemps prochain pour le bébé de fille n°3.

EMILIE_ET_SON_EMILIE_ET_SON_A_GM_2

Maintenant, sur les genoux de son arrière grand-mère, entourée de ses soeurs. Chrystel venait de se faire opérer des oreilles.

EMILIE_ET_ANNABELLE_1

Jouant avec la prochaine Maman de la famille

EMILIE_CONTESTATAIRE

Contestataire le jour de ses 1 an !

Emilie_8ans

à 8 ans, petite fille calme, volontaire mais trop discrète.

Emilie_18_ans

à 18 ans belle jeune fille toujours aussi discrète !

EMILIE_2008

et cet été en Reine de la fête, devenue Jeune Femme épanouie, mais au caractère beaucoup plus affirmé.

Alors tes soeurs et toute la famille nous te disons :

JOYEUX    ANNIVERSAIRE   MA   CHERIE

Pour moi, nostalgie de ces années passées bien trop vite, le 05 novembre 1976, j'ai l'impression que c'était hier. Je savais ce jour là qu'elle serait mon dernier enfant biologique et que je n'aurai plus la joie de profiter de ces moments délicieux de la vie d'une femme.

Alors "mamans" profitez de tous les instants et dites-vous que vous vous tricotez de joyeux souvenirs pour l'avenir.

Posté par manouedith à 11:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


28 octobre 2008

Hommage moderne à ceux qui sont partis

CIMG9438

C'est la première fois que je ne me rendrai pas au cimetière déposer une fleur devant la dernière demeure de ceux qui ont fait : MA FAMILLE. J'ai donc choisi de leur rendre hommage autrement.

C'est toujours trop tôt quand ils nous quittent mais pour certains c'était vraiment trop tôt, je pense à ma fille.

 

 

Beaucoup des valeurs qui nous ont été transmises dans l'enfance ne sont plus à la mode maintenant, très peu parmi les jeunes générations prennent le temps d'aller au cimetière. Alors pourquoi ne remplacerions nous pas cette démarche parfois éloignée par une chose toute simple. Début novembre, dans notre maison, un chrysanthème ou une autre fleur entouré des photos de ceux que nous avons aimés, le temps que la fleur se fane, nous en profiterions pour parler d'eux à nos enfants, afin que leur mémoire qui sont aussi leurs racines ne se perdent pas.

 

J'ai choisi une de celle-ci pour mettre sur ma table des ancêtres

CIMG9427

 

Les valeurs et les traditions ne doivent pas se perdre sous prétexte qu'elles sont ringardes. Elles peuvent se transmettre autrement, en les modernisant.

Petit clin d'oeil pour sourire : on met bien à l'honneur dans nos maisons, les sapins de Noël et leurs décorations de plus en plus fournies, depuis peu on a rajouté les arbres de Pâques, on fête même Halloween !! Alors ceux que nous avons aimé ne méritent-ils pas un simple et affectueux hommage ? car n'oubliez pas sans eux vous ne seriez pas là.

CIMG9430

Les jardineries sont joliement colorées ces jours-ci, ne trouvez-vous pas ?

A_BIENT_T

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 10:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2008

Aujourd'hui on relève les compteurs

Le 26 octobre 2006, j'osais créer "mon" blog ! Je ne pensais pas tenir aussi longtemps ; souvent j'ai eu envie d'arrêter : lassitude, manque de temps, manque de sujet et à chaque fois au dernier moment avant de sauter le pas en sens inverse, je reçois une motivation supplémentaire comme celle que j'ai reçue ce matin :

Bonjour Edith
Je me permets de vous écrire directement. Je ne mets jamais de commentaires sur votre blog, suite certainement à une grande timidité ! Je tiens à vous féliciter pour ce bel écrit sur Camille et je suis très heureuse que vous ayez repris vos post
Continuez car vous apportez beaucoup de joie, vous êtes une personne sensible et attachante, bien que je ne vous connaisse pas. Petit n'amour a bien de la chance !
Cordialement

Mon péché mignon : la sensibilité, alors pour cette internaute inconnue et pour tant d'autres je continue, en attendant soufflez les bougies avec moi :

gateau

Et pour vous remercier tous et toutes qui passaient par là, une mosaïque de roses.

MOSAIQUE_DE_ROSE_POUR_ANNIVERSAIRE

J'ai relevé les compteurs il y a 3 jours, vous étiez :

39.085 visiteurs

99.250 pages vues

venant du monde entier à tous

= 340 billets

M E R C I

27 OCTOBRE 2008

6 jours après que j'ai relevé les compteurs, je reviens et je constate malgré le peu de coms sur le reportage CLAUDEL, qu'en 6 jours j'ai eu 915 visiteurs de plus et 960 pages de regardées. Un grand Merci particulier à tous ces anonymes qui passent sur la pointe des pieds, certains me contactent personnellement et cela me fait plaisir.

Posté par manouedith à 00:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2008

CAMILLE ET PAUL "La passion Claudel" par Dominique Bona

Je suis curieuse de tout, c'est pourquoi j'aime particulièrement lire les biographies réelles les plus authentiques celles qui ont été écrites avec de sérieuses recherches. Donc après les journées du Patrimoine qui m'ont fait connaître la dernière demeure de Paul Claudel, les anecdotes racontées par son petit fils François m'ont donné l'envie d'en savoir plus.  (voir précédemment mon billet sur Brangues)

1

Pendant ma pause la semaine dernière, j'ai terminé ce livre bouleversant écrit par Dominique Bona, qui m'avait été recommandé par une inconnue pendant la visite du château. C'est une biographie en sorte "double" si l'on peut dire, puisqu'elle raconte alternativement les vies tourmentées de Camille et Paul CLAUDEL.

camille_jeune

Camille la sculptrice

claudel3

Paul, brillant diplomate et écrivain de talent

Fièvre, passion, génie. C'est sous les signes de feu de la création et de la destruction comme dit si bien Dominique Bona, qu'on vécu les CLAUDEL frère et soeur, tout le monde ou presque connaît ce qui en reste des sculptures de Camille, beaucoup moins peut être connaisse l'oeuvre littéraire de Paul.

oeuvre_camille_claudel_1_

Le très beau film tourné en 1989 avec une Adjani si convaincante qui illustre très bien la vie de cette artiste bouleversante qui a simplement eu la malchance de naître un siècle trop tôt.

L_IMPLORANTEl'implorante

Pourquoi je dis cela, tout simplement pour deux raisons, la première elle est née un siècle ou la Société tenait compte des faits et gestes de chacun, surtout la bourgeoisie ou l'extravagance n'était pas de mise, ou les femmes devaient garder leur place et ne pas imposer leurs originalités. Le paraître avant le bien être.

La seconde à mes yeux, la malchance de naître après le décès d'un frère le premier enfant de la famille et dont la mère n'a jamais su faire son deuil et à reporter son chagrin mêlé à de la cruauté sur cette fille si indépendante dès son plus jeune âge ; déjà pas comme les autres !

famille_claudel

au premier rang la soeur préférée "Louise" au second rang la maman, derrière elle son mari et au milieu Camille. (les photos scanérisées dans le livre ne sont pas de très bonnes qualité)

camille_claudel_2

Aucun amour maternel. Madame Claudel a fait enfermer sa fille au lendemain du décès de son mari ; le seul avec Paul qui ont donné un peu d'affection à cette fille à cette soeur si tourmentée, dont les causes premières sont certainement  ce manque d'amour. Évidemment il semblait urgent de la "soigner" sauf que la paranoïa et les troubles obsessionnels dont elle souffrait ne se soignaient pas vraiment.

Camille_Claude_OEUVRE_3

ce qui n'explique pas l'acharnement de la mère qui avait donné des ordres à l'hôpital pour qu'elle ne reçoive aucun courrier autre que les siens et ceux de Paul et Louise. Et que tous les courriers adressés à d'autres personnes avaient l'interdiction d'être envoyés. Cela n'excuse pas non plus le manque de visite, Elle n'est jamais venue la voir en 30 ans d'internement, Paul qui adorait sa soeur n'est venu  que 14 fois lui avait l'excuse d'habiter la plupart du temps aux quatre coins du monde. Louise, son fils et deux de ses neveux ne sont venus qu'une seule fois !!!

l_age_mur

l'âge mur

Quelle triste vie pour ce génie de la sculpture, qui malgré son enfermement suppliait ses proches dans des lettres tout à fait normales de la sortir un peu "de cette prison" ; consciente de la promiscuité, souffrant du froid et de la faim ; il est certain qu'au milieu des malades plus gravement atteintes Camille avec ses obsessions et ses paranoïa apparaît comme une femme ordinaire ; elle se tient tranquille dans son coin, ce qui frappe c'est la fermeté de ses raisonnements, la logique éclaire ses pensées, elle conserve même son intelligence. Sa mémoire est intacte, de même que l'acuité de son regard sur le monde qui l'entoure.

camille_claudel___l_hospice

Devenue brave petite vieille arrachée au monde à 48 ans, qui restera 30 ans à l'abri de tous les regards.

Quant à Paul, je retiendrai de lui, un brillant diplomate

paul_claudel_3

un écrivain qui a su faire passer dans ses écrits son mal être et celui de sa soeur, très conscient du manque d'Amour familial, sa façon à lui de ne pas basculer comme sa soeur. Mais malgré sa foi catholique retrouvée un certain Noël du début du XXème siècle , il est resté bien faible aux vues du monde qui l'entourait pour ne pas aider ni adoucir les 30 ans  d'enfermement de sa soeur bien aimée ; ou alors souffrait-il tellement lui même que sa façon de ne pas agir voulait dire qu'il se protégeait tout simplement.

Après la lecture de ce livre, on ne peut ressortir indem face à cette profonde insensibilité des êtres. Un grand Merci à

dominique_bona

Danielle Bona d'avoir su faire rentrer les lecteurs aussi intimement dans la vie des Claudel, par ses recherches méticuleuses sur la vie d'un frère et d'une soeur si attachants.

e

La tour du château de Brangues dans le nord Isère.

Si la sculpture pour vous  est comme pour moi : un des arts qui exprime le plus "les secrets du coeur", je vous invite à rendre visite à une de mes amies "Geneviève", c'est ici

Merci d'être allé jusqu'au bout de mon reportage, mais quand j'aime je ne compte pas et je veux partager.

PS : je reviens sur mon billet : hier nous sommes allés au cinéma voir le très beau film : "SERAPHINE", encore une qui est née un siècle trop tôt.

19908265

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

17 octobre 2008

Nouveau look pour le séjour

 

Une petite semaine m'a suffi pour me ressourcer un peu, je reviens mais je ne serai plus aussi assidue, car créer des billets me demande beaucoup de temps, alors maintenant je vais prendre mon temps.

 

Je sais que certaines attendent le résultat d'une semaine avec le peintre. Je vous assure pas si facile que ça de choisir un papier peint, je n'aime pas trop la peinture et encore moins suivre la mode du moment. Le plus important pour moi c'est mélanger : harmonie, bon goût, raffinement et surtout ne pas avoir un intérieur comme tout le monde. Dans toutes les maisons que j'ai habitées même dans la première qui n'était faite que de deux chambres de bonne Place Clichy, j'ai eu les mêmes goûts ; déjà en 1968 je chinais aux puces. En 40 ans, je n'ai fait que consolider mes goûts. Voici le résultat :

4

papier uni vieux rose pale, texturé argent

8

avec la lumière on peut mieux se rendre compte.

6

du côté salle à manger on aperçoit le meuble d'angle qui se marie très bien avec l'armoire buffet

10

3

nouveau ce petit coin "écriture"

7

tout comme celui-ci avec ma collection de petits verres à  liqueur 19ème et 20 ème siècle sous le regard de ma fille et ma petite fille de coeur "Marie Christine".

5

côté musique

9

j'ai réuni l'horloge de mes arrières grands-parents avec le jeu d'échec que j'ai rapporté il y a 25 ans du Brésil en marbre de même couleur

12

Un de mes petits coins "porcelaine d'hier"'

CIMG9387

et celui "petites miniatures"

2

et pour vous dire "A bientôt" voici ma dernière composition automnale dans le jardin.

 

Posté par manouedith à 20:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


12 octobre 2008

AUTOMNE

BLOG EN PAUSE

Quelques heures, quelques jours, quelques semaines : Je ne sais pas, mais j'ai besoin de faire une petite pause, merci à tous ceux qui passent me rendre visite. Un peu de lassitude après bientôt deux ans sur la toile. Ne vous en faites pas je reviendrai.

automne_2008

A bientôt

 

Posté par manouedith à 10:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2008

Pulsion incontrolable : Brocante

A force de me rendre sur vos blogs le lundi et de voir vos "chines" du week-end, j'ai eu envie de reprendre le chemin des brocantes, et pourtant je n'ai plus de place dans ma maison. Pour me sentir beaucoup moins "coupable" de cette pulsion. J'ai profité d'une remarque de "Petit n'Amour". En ce moment le peintre est à la maison pour refaire le séjour. Quand nous avons débarrassé la pièce, en bougeant le meuble qui renferme une partie de mes verres,  il m'a dit : " il est moche ce meuble, il faudrait en profiter pour le changer", il ne savait pas si  bien dire il avait raison, ce meuble n'en était pas vraiment un , seulement une récupération  en attendant mieux. La voilà donc l'occase. inespérée . Une première visite Mardi, chez les brocanteurs et antiquaires de la région, voici ce que nous avions repéré et après réflexion hier nous y sommes retournés et là regardez, en plus les dessins sont à peu près les mêmes que ceux de notre armoire buffet.

2

Meuble de coin. Adjugé, retenu. Nous irons le rechercher quand le peintre aura terminé. Il faut quand même que je vous dise, moi j'ai toujours eu le goût des vieilles choses qui ont une âme et qui viennent d'un autre siècle ; mais ma douce moitié pas du tout, depuis que nous nous connaissons il a attrapé mon virus, il aime le "beau" et il en redemande, je ne pouvais pas demander mieux.

Maintenant que nous étions partis, en avant vers aussi les dépôts ventes et brocanteurs. Ce que nous avions déjà fait mardi, mais ou nous nous étions contentés de "repérer".

6 

celui là, m'avait tapé dans l'oeil car impeccable il ne manque rien, il était mis en évidence sur le premier meuble en rentrant. Certaine que lundi il n'y aurait plus été.

1

cette boite à gants Napoléon III aurait certainement aussi disparue durant le WE. Les petits objets font rarement long feu dans les brocantes. Bon, il y avait bien une jolie salière qui me tendait les bras mais je n'ai pas osé, nous étions seulement dans la première brocante, c'est la plus près de chez nous, je reviendrai bientôt.

3

avant de ressortir, un dernier coup d'oeil ; cette jolie boite de "bonbons" (je pense) m'a tendu la main !

Deuxième brocante 25 kilomètres plus loin.

7

Une balance de cuisine a attiré mon regard dès que je suis entrée

8

de plus près elle est sympa ne croyez-vous pas ?

4

Vous ne la voyez pas bien cette jolie lampe à pétrole regardez de plus près

5

elle est peinte à la main et elle manquait à ma collection vous ne trouvez pas ?

9

Ne faites pas attention aux bougies, mais en ce moment le soir en regardant la télévision, nous allumons dans le salon toutes les bougies avec la cheminée et le poêle à pétrole ça chauffe un peu plus puisque notre chauffage ne fonctionne pas because 2 radiateurs de déposés par le peintre et je ne vous raconte pas l'ambiance sympa.

Allez une petite dernière pour la route, pour le plaisir des yeux.

CIMG9187

mignon le petit buffet, et puis à près tout un peu trop foncé. Je sais maintenant on éclaircit tout, mais quand même il faut être raisonnable quand même.

CONCLUSIONN

Quand vous êtes une passionnée de brocante comme moi, allez leur rendre visite plus souvent, car sinon la frustration vous dépasse quand vous y revenez et alors là, la carte bleue peut chauffer dangereusement.

Posté par manouedith à 11:53 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2008

Taggée par Noisette.

La semaine dernière j'avais déjà été choisi par La Mère de la Mule qui m'avait décerné le prix de :

I_j_aime_blog

Cette semaine c'est Noisette qui me met à l'honneur ; moi aussi j'aime bien me rendre sur son  blog, j'adore quand elle parle de ses enfants, sa fille a un sourire radieux. Maintenant à moi de vous conseiller d'aller faire un tour sur 7 de mes blogs préférés.

Liaht : C'est un des premiers blogs sur lequel je me suis rendue, pas de photos, pas de bidouilles, seulement une Princesse qui habite une grande maison et qui aime raconter son quotidien avec ses ados (ultes) toujours avec beaucoup d'humour, je vous assure elle vous fait rire, si vous avez mauvais moral rendez-vous chez elle, prenez le temps et relisez une partie de son blog

la mère de la mule : la maman de la mule "karine", j'adore la façon de nous faire partager ses découvertes qu'elles soient "photographiques" car elle aussi voyage, ou "brocante'" ou encore "chambres d'hôtes ou Hôtels sympas. Je vous assure elle a l'art et la manière de le faire, de toutes les façons comme moi elle ne se déplace jamais sans son appareil photo.

c'est celui qui le dit : alors là je ne vous raconte même pas, si vous voulez avoir une idée de déco, de table,  Marie-Claude n'est jamais à cours d'idées avec beaucoup de goût  elle vous montre ses réalisations, le décor de sa maison qu'elle bichonne avec son mari depuis je crois 4 ou 5 ans, je vous recommande entre autre "ses petits coins" d'un luxe incroyable qu'ils vous font oublié l'endroit. Non je vous assure ne la manquez pas, en plus c'est une mamy comme moi pleine d'énergie et de ressources.

au bonheur d'arielle : la reine de la mise en scène photographique, avec deux fois rien elle met en valeur n'importe quoi, avant de la quitter cliquer sur le blog de son mari à droite et là aussi vous ne serez pas déçu il montre des photos superbes sur la nature et sa région.

naphtaline : alors là, si vous aimez le beau linge ancien, les monogrammes, la mercerie ancienne, c'est chez elle qu'il faut aller fouiner et si vous voulez patiner un vieux meuble ou voir son retour de brocante, filez chez Naphtaline.

et à part ça : allez-vous me dire ; vous y trouverez comme elle le dit elle même : des brassées de plaisirs minuscules de la cuisine au jardin.

line : si vous aimez la délicatesse, la douceur, le romantisme, le bon goût, l'harmonie sans aucun doute allez faire un tour chez Line vous serez admirative devant ses mosaïques pleine d'elle même.

Le choix de ces 7 blogs a été pour moi très difficile, car je rends visite à beaucoup d'autres très jolis. Si vous voulez nous faire partager vos visites faites le en mettant une pub sur votre blog. Parfois nous sommes en panne d'idées pour animer nos blogs, on va furreter de ci de là et on retrouve toujours la pèche pour continuer. Il faut dire que depuis que les blogs existent j'y suis beaucoup plus qu'il ne faudrait, on devient vite accroc.

Avant de vous quitter, vous savez "ma moitié" à aussi son blog (ah ! les retraités!!) c'est ici : au fil de l'eau

bon_WE

Posté par manouedith à 11:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

02 octobre 2008

Château de Mécoras à Ruffieux en Savoie

Seconde journée du Patrimoine 2008. Cette journée privilégiée permet d'aller où les portes sont souvent fermées les autres jours de l'année.

En passant sur la route entre Ruffieux et Serrières en Chautagne cette maison forte m'intriguait

14

Un petit chemin indiquait : Mécoras

5

à gauche vous trouvez cette maison restaurée qui devait faire partie de l'ensemble de la propriété, maintenant elle en est indépendante.

9

La maison forte qui subsiste fut le siège d'un fief sans juridiction, dépendant en arrière-fief de la seigneurie de Chautagne. Le domaine faisait parti d'un ensemble plus vaste partagé au XIIIème siècle entre trois familles, la partie qui nous intéresse s'est retrouvée la propriété de la famille des Montfalcon.

10

Entrons dans le jardin  et faisons tranquillement le tour de cette propriété pour en admirer tous les détails.

1

Les Montfalcon habitèrent et agrandirent la demeure, héritée des Mécoras. Mais l'arrivée des Clermont au XVIIème siècle, correspondit à l'époque ou la noblesse délaissa ses domaines ruraux pour vivre à la cour des Ducs de Savoie. Ils installèrent des fermiers pour gérer leurs biens et percevoir leurs droits. Toutefois deux veuves vécurent de longues années (1596/1617) et (1698/1712) à Mécoras qu'elles firent aménager au goût de l'époque. (on le sait les femmes ont toujours eu beaucoup de goût pour arranger leur maison !)

8

La Révolution française séquestra les biens des Clermont qui avaient émigré. Mécoras et son domaine furent acquis par Claude Girod que les terres seules intéressait. La maison demeura à l'abandon jusqu'en 1895 ou ses héritiers installèrent des fermiers qui, plus tard eurent la possibilité de l'acquérir.

11

En 1964, ils la cédèrent à ce Monsieur et à sa famille, qui en firent ce que maintenant nous pouvons visiter, l'oeuvre d'une vie car sans aucun plan puisqu'ils n'ont pas retrouvé d'archives ils ont entrepris pierre par pierre de remonter et de mettre à jour tout ce qui était enfoui et en faire une maison de famille.

2

Ayant un amour particulier pour les siècles qui nous ont précédés. J'adore visiter les châteaux et j'ai une admiration particulière pour ceux qui ont le courage d'entreprendre avec leur famille un chantier de cette envergure, 44 ans après ils peuvent être fiers de nous le faire partager en nous accueillant et en prenant le temps de s'asseoir avec nous et nous en raconter l'histoire.

3

4

L'état de la maison découle de son histoire. A l'origine, simple tour entourée de palissades, elle fut agrandie par les Montfalcon qui, par étapes successives, lui donnèrent la forme actuelle. Il s'agit donc d'une maison forte du XVIème siècle que les années ont certes dégradé, mais que l'abandon par ses propriétaires et leur impécuniosité n'a pas transformé abusivement comme beaucoup d'autres, durant les siècles suivants. C'est à cette rénovation que se sont attachés les propriétaires actuels.

6

Merci également à la génération des petits enfants qui nous ont accueillis avec beaucoup de chaleur malgré le temps un peu frais et nous ont donné un résumé de l'histoire du château, sans lequel je n'aurais  pu illustrer ce billet.

7

Maintenant je vous laisse et je vais visiter les intérieurs, mais là je ne partagerai pas avec vous car c'est une maison de famille dont il faut préserver l'intimité.

Si vous avez aimé ce reportage, que j'ai eu le plaisir de faire pour vous, laissez moi un petit com, je vous en remercie.

Le Grand Mécoras est une demeure seigneuriale reconnue comme l'une des maisons fortes les plus authentiques de Savoie.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2008

BRANGUES dernière demeure de Paul Claudel

Les journées du Patrimoine ont été instaurées en 1991 par le Conseil de l'Europe avec le soutien de l'Union européenne sur le modèle des journées portes ouvertes des monuments historiques créés en 1983 par Jacques Lang. Rarement je loupe ces visites culturelles toujours très intéressantes.

L'année dernière c'est à Voltaire à Ferney que j'ai rendu visite.

C

Cette année en restant dans le monde de la littérature, je suis allée chez

A

Paul Claudel

Paul Claudel est né en Picardie à Villeneuve sur Fère le 6 août 1868 et il est décédé à Paris le 23 février 1955, mais il est enterré auprès de sa femme et d'un petit fils dans la propriété de Brangues.

IMG_4340

Sa dernière demeure se trouve dans le Nord Isère à BRANGUES

h

Quelques mots sur le propriétaire, il acheta ce château en 1927 après avoir vécu dans le monde entier comme Diplomate français, il fut Consul, Ministre plénipotentiaire, Ambassadeur.

b

Frère cadet de la célèbre Camille Claudel sculpteur de génie mais dont la vie dès la naissance a été tourmentée, elle a eu la malchance de naître après le décès d'un jeune frère très regretté.

e

Paul Claudel était avant tout un écrivain poète dont certaines oeuvres ont été mis en scène au théâtre. Sa foi catholique redécouverte un soir de Noël à Notre Dame devient en 1886 essentielle dans son oeuvre qui chantera la création.

g

Sa communion avec Dieu a donné naissance à près de 4000 pages de textes deux exemples : le Soulier de Satin et l'Annonce à Marie

f

La visite guidée s'est faite sous la houlette de son petit fils François Claudel, avec des anecdotes intéressantes de son vécu au château avec son grand-père. J'ai relevé une phrase qui voulait tout dire. "Mon Grand-père était aussi mon Grand Ami, j'ai beaucoup partagé avec lui".

IMG_4346

I

Cette maison étant aussi une maison de famille, je ne vous emmènerai pas à l'intérieur. Si vous voulez venir visiter ce château, il faudra revenir l'année prochaine mais le parc et la tombe se visitent toute l'année.

A demain pour la seconde journée du patrimoine  je vous emmènerai en Chautagne visiter une maison forte.

Posté par manouedith à 12:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :