18 octobre 2019

CURE THERMALE - comment cela se passe-t-il ?

Ah ! Les douleurs d’arthrose, peu de personnes n’y échappent. Mais il y en a, de plus gâtées que d’autres. Je dois faire partie des mal chanceux. Rien n’y fait. pour soulager mes mains et mes réveils compliqués. Pour me lever et faire mes premiers pas, il y a des jours, où si vous étiez là, vous croiseriez dans le couloir un épouvantail échevelé  déambulant droit comme un « i » en se tenant les reins et en avançant doucement comme une arrière - arrière grand-mère de 100 ans. Je prends des anti inflammatoires uniquement quand j’ai trop mal. Le matin tout  rentre dans l’ordre environ ¼ d’heure après avoir marché un peu, je me dérouille comme dit mon spécialiste.

Résultat de recherche d'images pour "arthrose" 

 Je n’ai pas la prétention que toutes ces douleurs disparaissent avec une cure thermale ; il ne faut pas rêver,  mais quelques soulagements seraient les bienvenus. Jusqu’à présent, je n’ai jamais franchi le cap des cures, tout simplement parce que l’hébergement et tout ce qui va avec est plutôt onéreux. Mais, depuis que j’habite à une trentaine de kilomètres d’une ville d’Eau, j’ai décidé d’essayer, petit mari accepte de me conduire et de m’attendre deux heures pendant mes soins. Alors, cette année je me lance dans cette nouvelle aventure.

Résultat de recherche d'images pour "cure thermale"

 Il y a déjà plusieurs mois, que je me suis inscrite aux Thermes Chevalley à Aix les Bains. C’est une ville d’eau depuis l’antiquité, bien évidemment avec des évolutions modernes à chaque époque. Les anciens thermes rénovés dans les années 1930, gardent leur décor Art Déco : entre autre le vestibule qui est resté intact comme le bâtiment de Pétriaux et les deux cabines de luxe en mosaïques de ces années là.  Mais je ferai mes soins dans les nouveaux thermes des années 1970, qui se trouvent un peu plus haut sur la colline.

 Résultat de recherche d'images pour "ancien thermes d'aix les bains"

 Le matin, avant d’entreprendre les soins, nous devons nous rendre chez un médecin rhumatologue pour qu’il nous fasse le protocole des 18 jours. Nous devons choisir  parmi les huit que la liste nous propose, où des médecins généralistes agréés.

 Pour moi, le premier jour arrive. Mon spécialiste, se trouve dans une belle demeure genre hôtel particulier comme il y en a beaucoup à Aix les Bains. Ne pas oublier l’essor des Cures d’eau au XIXème siècle, avec la construction de très beaux bâtiments et  hôtels digne de recevoir les rois et les reines du monde entier. 

Résultat de recherche d'images pour "immeuble ancien aix les bains" 

 Dès l'entrée, nous sommes transportés au 19ème siècle. « La Reine Victoria est passée par là » ? Une salle d'attente dans une ancienne salle à manger ou salon. Des pièces   hautes de plafond, avec de belles moulures d'époque, un vieux lustre de Murano et des peintures murales fatiguées, le  parquet en marqueterie est superbe et bien entretenu, Sur le pan d’un mur une armoire vitrée marquetée faisant fonction de vitrine pour assiettes de collection. Sur les murs, des peintures anciennes. Tout autour de la pièce, de nombreux fauteuils qui pour la plupart, n’ont certainement jamais été restaurés et sont toujours recouverts de leur soierie d’origine. Il y en a un, qui est particulièrement  en très mauvais état. Une attente dans cette pièce hors du commun. Quand nous rentrons dans le cabinet du médecin, l’ambiance  est la même tout ou presque est « dans son jus », le fauteuil dans lequel je prends place est rafistolé car lui aussi très usé. Un bureau écritoire à l’ancienne. Une balance et sa toise en bois des années 1930, sont là pour me peser et me mesurer, le poids correspondant à celui de chez moi sur ma balance électronique, en revanche la toise me donne 3 ou 4 centimètres de moins, mon Dieu, moi qui ne suis déjà pas grande, j‘ai pris un coup au moral, l’explication du docteur : « normal, vos vertèbres se sont tassées, oups ! Contrairement à tout cet environnement, mon spécialiste est vraiment du XXIème siècle, sympathique, charmant, consciencieux, très professionnel ; il me pose de nombreuses questions, mesure sans arrêt par ci, par là. Il me prend la tension avec un appareil qui gonfle à la main, Petit mari qui se trouve derrière moi, dit même  que c’est avec une poire en caoutchouc. Une visite bien remplie, pour établir mon protocole pour les trois semaines à venir, je reverrai son assistante en milieu de cure et lui à la fin. Nous reprenons le bel escalier en bois aux marches de pierre recouvertes d’un semblant de tapis usagés. Afin de franchir les quelques marches,  au pied de la rampe, court tout le long, une chaise électrique pour les personnes à mobilité réduite. Le seul engin avec l’ordinateur portable du praticien qui est de notre époque.

Nous nous retrouvons dans la rue encore sous le charme ancien atypique de l’endroit.

Résultat de recherche d'images pour "meubles 19ème siecle"

Résultat de recherche d'images pour "balance et toise en bois 1930" 

L’après midi, c’est une autre histoire. Les Thermes sont dans une belle batiste plus contemporaine qui se marie très bien avec les pavillons environnants. En sous-sol un parking pour les curistes moyennant 15 euros pour tout le séjour. Un hall d’accueil spacieux, avec plusieurs bureaux, trois ascenseurs, un grand escalier majestueux donnant sur les étages supérieurs dont on aperçoit le premier étage. Une boutique où l’on peut trouver maillots de bains et accessoires de curistes. Et de nombreux fauteuils dispersés dans le hall ainsi que deux guichets de réception, pour se faire enregistrer. Après être passé à l’accueil, une secrétaire nous appellera et nous conduira à son bureau pour compléter les détails administratifs et nous remettre un verre de curiste et un joli sac bleu, dans lequel nous pourrons mettre les choses indispensables pour nos soins.

Résultat de recherche d'images pour "thermes aix les bains marlioz" 

L’ascenseur nous conduit au troisième étage où tout se déroulera. Après être passé au vestiaire pour confier nos vêtements on nous remet un portant avec un peignoir et une serviette, une fois déshabillé nous nous dirigerons vers le responsable qui nous indiquera les endroits où aller  pour recevoir nos soins. Pour moi le premier soin, donc la première découverte : le bain de boue, Enrobée  dans celle-ci à tous les endroits où j’ai mal, et enveloppée je mijoterai 14 minutes, seule dans une cabine  au carrelage bleu et je passerai dans une douche à jets  pour enlever ma pellicule de terre, suivie de tout petits jets pour « ravigoter » mon système sanguin.

Résultat de recherche d'images pour "thermes bain de boue" 

Ensuite direction la salle pour les mains et les jambes « Manudouche». Deux rangées d’appareils, 6 pour les mains et autant pour les jambes qui diffuseront de la chaleur et des jets d’eau. Deux séances de 15 minutes.

Résultat de recherche d'images pour "appareil cure pour les mains" 

Pendant ces deux expériences communes avec d’autres, soit nous lisons durant la pratique des jambes, ou nous regardons notre téléphone et accessoirement nous papotons, mais le premier jour, on n’a pas encore de copines de jeux. Et je terminerai par dix minutes de marche dans un couloir d’eau. Alors là, détente à la queue leu  leu. Comme partout, il y a les pressés, ceux qui marchent correctement et s’arrête parfois devant les bouches qui projètent l’eau, ceux qui s’impatientent  et préfèrent passer devant vous,  car ils confondent « marathon et marche normale ».

Voilà, les deux heures sont écoulées, on retourne dans les cabines pour se rhabiller et rentrer chez nous. J’avoue qu’heureusement j’ai un chauffeur, car ce premier après-midi a été fatiguant. A 21h30 j’étais couchée.

Résultat de recherche d'images pour "couloir d'eau cure" Le second jour, je découvrirai d’autres soins comme le Berthollaix, dans un endroit  très lumineux dans lequel se trouvent de jolies cabines  séparées les unes des autres et chacune  avec de jolies portes en verre décoré. A l’intérieur, un fauteuil « de ministre » parsemé de jets, une fois assis, on nous met un capot jusqu’au  visage et nous voilà  dans une boite où nous recevrons d’abord de la vapeur suivant notre choix, soit à 38 ou 40 degrés. Suivie subitement de jets d’eau jusqu’à la nuque. Là aussi,  séance d’un quart d’heure.

Résultat de recherche d'images pour "berthollaix cure"

IMG_3510[1]

 

IMG_3511

Le Berthollaix XXIème siècle et celui du début du XXème siècle

Seconde découverte : la douche pénétrante et douche à jets. Un beau jeune homme «  hydrothérapeute », m’accueille et me fait asseoir sur une table entourée de jets en me signalant de faire attention car l’assise glisse à cause des huiles de massage, il masse tout mon corps en commençant par les membres inférieurs et en terminant plus longuement dans le dos, ces massages sont alternés avec des jets d’eau, le tout allongé sur le ventre, la complication c’est de se mettre sur le ventre car la table de soin glisse drôlement. Et je terminerai par une séance de jets debout, en me tournant dans tous les sens pour effet de stimuler à nouveau mon système sanguin.

 Résultat de recherche d'images pour "hydrothérapeute"

Troisième découverte : un solarium dans lequel sont installés plusieurs transats, sur l’un des quel je m’installe, on me recouvre les jambes et les cuisses de serviettes mouillée d’eau thermale froide et l’on bascule en arrière mon fauteuil.  Et là aussi, pendant un  quart d’heure, je me retrouve  les jambes en l’air et je peux rêver ainsi détendue aux bienfaits que je vais en tirer.

Résultat de recherche d'images pour "cure compresse jambe" 

Ce que je retirerai de ces deux premiers jours,  un lieu de soins spacieux, agréable où en plus on peut se détendre et se déconnecter du monde réel. Quelques attentes entre les différents soins mais rien de désagréable.

Résultat de recherche d'images pour "intérieur des thermes chevalley" 

C’est ainsi que les jours suivants, j’alternerai les soins des deux premiers jours auxquels à chaque fois je rajouterai ceux des mains et terminera avec le couloir de marche, ainsi de suite tous les jours sauf le dimanche. Voilà pour ceux et celles qui auraient l’envie d’essayer. Quant aux bienfaits, on en reparlera.

 

IMG_3508[1]

verre de cure 19ème siècle - verre de cure 21ème siècle

 

A bientôt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 décembre 2017

Noël 2017

 





Ce soir c'est Noël. Je dédie ce billet à tous ceux qui seront seuls devant leur télé et Mon Dieu comme le programme est moche pour un réveillon. Ou alors sur Internet et les blogs, qui sont un moyen extraordinaire parfois pour oublier sa peine. Tous ces amis virtuels que nous ne connaissons pas.

 

Joyeux Noël 2017. 

Posté par manouedith à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mai 2017

Voici des nouvelles du printemps 2017

Bonjour à tous. Écrire et entretenir ce blog, mis en veilleuse depuis quelques semaines me manquent un peu. Je suis quelqu'un d'assez "cloisonnée" par les choses. Il y a un temps pour tout. Cela à toujours été comme ça pour moi. Quand j'étais à la maison pour élever mes enfants. J'étais réglée comme du papier à musique, je faisais toujours les choses aux mêmes heures. Avec le blog c'est pareil, depuis 10 ans, j'y passais beaucoup de temps : préparation des sujets, recherches, une étape  qui m'enrichissait beaucoup et comme je suis perfectionniste je m'investisais à fond. Depuis que j'ai réduit mes parutions, j'avoue que je n'arrive pas à m'investir autant sur autre chose.  J'ai un besoin viscéral de partager. Il y a bien faceboox, mais comme je le lisais sur le blog d'Heure Bleue, ce n'est pas pareil, même si certains considèrent cela comme des mini blogs , non ce n'est pas pareil, l'échange n'est pas le même. Et beaucoup trop à mon goût n'y mettent que des banalités. Je me suis mise également sur Instagram, justement pour assouvir mon besoin de partager. Là, je partage et je ne vais que sur celles ou ceux qui ont mes goûts et qui ne mettent pas n'importe quoi, je privilégie la beauté des photos soit en déco, également,  sur la nature, les voyages, les chiens comme le mien ainsi cet échange est choisi dans le monde entier et ça j'adore. Alors je pense que je vais revenir plus régulièrement ici, pour partager en profondeur toutes nos découvertes.7

Commençons par nos balades de la fin du mois de mars. Les jonquilles au col de la biche.

32

35

Nous aimons aussi ramasser des pierres pour délimiter nos parterres, un côté plus naturel que celles achetées dans le commerce. 

38

39

Parmi nos promenades, une belle découverte l'ail des ours, pour la première fois nous avons goûté un potage bien vert et délicieux. 

53 - Copie

55

Pourtant ce jour là, nous étions partis avec une autre idée, cueillette d'orties, pour faire du purin d'orties, afin de remplacer l'engrais chimique. Ecolo jusque dans l'âme.

52

53 - Copie

60

Sur la route du retour, les joies de la campagne. J'aime les vaches, Celles-ci rentrent à l'étable pour la traite du soir.

42

45

47

Cette année, nous avons renoué avec les cloches de Pâques, suivi d'un repas familial. C'est tellement mignon quand nous voyons un jeune enfant découvrir cette coûtume.

1

18

IMG_3351

IMG_3371

17

 

Posté par manouedith à 13:51 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

13 juin 2014

Le Com. pas sympa.

Depuis bientôt 8 ans que j'ai créé mon blog. C'est la première fois que j'ai un Com. pas très sympa. Ce qui a amené mes fidèles internautes à réagir gentiment en ma faveur ; je les en remercie.

2

J'avoue avoir été surprise que mes billets soient gênants parce que je parlais de belles choses, de certains points sur ma vie, de ma maison que j'aime particulièrement et que je fais vivre à travers mes rêves. Je suis vraiment désolée que cette internaute n'aime pas mon soit-disant "déballage". Jamais je n' aurais pensé qu'en partageant mes goûts et ma façon bien à moi de voir les choses pourraient être  assimilés à du déballage public.

3

Cette dernière, n'avait certainement pas prise la peine de lire en détail mes Archives,  elle croyait que j'habitais un château. Survoler les blogs sans essayer de les comprendre et laisser un message désobligeant, c'est ridicule, méchant et gratuit  et pas très intelligent, c'est aussi un manque de savoir vivre. Quand je consulte un nouveau blog, avant de laisser un com, je m'informe un peu plus en lisant quelques billets et parfois tout le blog pour savoir  si je laisse un commentaire mais en aucun cas un commentaire à la limite de la méchanceté. Si le blog ne me plaît pas, je referme doucement la porte et je continue mon chemin. 

1

Je rassure tout le monde, je suis une française de classe moyenne (même pas une RE.DE.DE.) qui habite une maison banale au centre d'un village. J'ai des rêves, c'est vrai ; j'aurais aimé posséder un château, un manoir ou une belle maison de maîtres. Mais je ne m'en suis pas donnée les moyens, ou je n'en avais pas les moyens. 

5

Tout le monde dit que j'ai bon goût ; je pense que c'est vrai. j'ai donc créé dans "mon château à moi" une ambiance et une décoration qui ne sont pas celles de tout le monde ; j'aime faire partager et faire rêver ceux et celles qui me font l'honneur de s'arrêter chez moi et leur donner l'envie de faire pareil et même emprunter certaines de mes idées. 

15

Depuis toujours ma devise est : AIMER DONNER PARTAGER, c'est tout simplement ce que je fais, c'est donc pour cela que je ne comprends pas ce com., suivi d'un autre de la même personne (que j'ai retiré) disant qu'elle n'aimait pas les personnes qui déballaient ; vraiment je vous assure loin de moi cette idée. Je considérerai que c'est du déballage si je me vantais de tous les services que j'ai rendus, tout le bien quej'ai fait autour de moi, j'aime les jolies choses et je suis généreuse et alors, c'est une de mes qualités, tout comme celle de ne pas être rancunière et celle de ne jamais envier les autres. et les respecter.

7

Contrairement à ce que l'on n' arrête pas d'entendre, "Tout le monde doit être égaux", foutaise ce slogan, on ne naît pas tous avec les mêmes chances, ni avec le même capital santé. Donc, nous ne serons jamais égaux. Il faut être ridicule d'y croire et d'envier ceux qui ont plus de chance que nous. 

6

Mon blog est intitulé : "Manouedith et ses passions" et Dieu sait ce que Manouedith a de nombreuses passions. Ma première passion, sont mes enfants et mes petits enfants, si je parle souvent de ce que je fais avec eux, c'est uniquement pour donner des idées à d'autres grands-parents. Si je vous fais découvrir ma région, c'est parce qu'elle est belle et que je l'aime. Quand je vous parle des châteaux que nous visitons c'est tout simplement parce que j'aime énormément les belles propriétés et la décoration et j'aime en plus mettre le tout en valeur avec les photographies que je fais, une autre de mes passions. Aimer, ne veut pas dire "envier".

10

Si je vous parle des voyages que j'ai la chance de faire, c'est pour partager avec ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. Je vous parle aussi de mes souvenirs d'un autre temps que les moins de vingt ans etc......c'est tout simplement dans la même idée de partage.

De nombreux blogs parlent des mêmes choses, s'ils étaient si gênants et s'ils étaient considérés comme "déballeur public" eh bien ! la toile n'aurait pas autant de succès.

8

Quand ils sont intéressants les blogs  peuvent avoir des retombées que l'on ne soupçonne même pas car ils sont  consultés silencieusement beaucoup plus que l'on ne croit. Par exemple, j'ai été contactée plusieurs fois par la télévision française et belge pour faire une émission quand mes petits enfants sont en vacances chez nous. Dernièrement, le secrétariat d'un metteur en scène qui doit faire un film dans la région et qui recherche un château aux caractéristiques particulières, m'a demandé des informations sur ceux que je connais. J'en déduis que mon déballage gênant sert, n'en déplaise à certains.

9

J'ai une sainte horreur des non-dits, je préfère crever les abcès et m'expliquer plutôt que d'être indifférente et rester silencieuse. Alors, chère internaute au doux pseudo de Ckan, sans rancune, si mon déballage gênant vous incommode : passez en silence votre chemin.Tous les goûts sont dans la nature, chacun  de nous est libre de ses actes et de ses pensées. Souvenez-vous que le savoir vivre existe et que la méchanceté est gratuite mais inutile.

11

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 mai 2014

La Culture générale !

 

 

Vous le savez, j'aime l'Histoire de France et la Géographie. Deux matières qui à mon époque, allaient de pair dans l'apprentissage des connaissances. Malheureusement, maintenant, elles sont devenues les parents pauvres de la culture.

 

1

 

Pourtant, à la télévision française souvent, aux heures de grande écoute on propose les magazines culturels suivants :

Des Racines et des Ailes, Thalassa, Secrets d'Histoire, Le Grand Tour, L'Ombre d'un doute.

Je mettrai ma main à couper que très peu d'adolescents regardent ce genre d'émissions. Pourtant pour leur culture générale ce serait un plus et cela les aideraient certainement  pour leurs études. Ce sont des documentaires très bien faits qui  remettent les sujets dans leur contexte. 

 

2

 

Vous allez peut-être dire : Pourquoi Manouedith a choisi ce sujet pour son billet de la semaine ? Tout simplement, à la suite d'une conversation banale avec une jeune fille de 20 ans ; BAC en poche avec mention s'il vous plaît. incapable de répondre à ma question : Qui est Joséphine de Beauharnais ?  Je vous assure, elle était incapable de me dire qui elle était.

 

3

 

En revanche, elle savait par coeur les dates de la Guerre Froide et pouvait me parler longuement de géopolitique. Pas étonnant que nos hommes politiques actuels attachent si peu d'importance à la culture générale, il est vrai, que la leur n'est pas toujours visible. 

 

4

 

Avoir de la culture générale, je croyais que c'était aussi en réunion savoir parler un tout petit peu de l'Histoire de son pays. Que l'on ait oublié à la rigueur les Rois et les Reines avant les Bourbons, je peux comprendre. Mais ne pas savoir qui ont été les épouses (je ne parle même pas des illégitimes) d'un des plus grands hommes de France. Cela franchement me dépasse.

 

5

 

J'aime me souvenir d'un professeur d'Histoire de France passionné par son métier et la matière qu'il enseignait, jamais il n'hésitait à organiser des sorties même en dehors de ses heures de cours pour joindre l'utile à l'agréable et embellir le programme de ses élèves. Pendant une partie de ses vacances, il animait dans sa ville un atelier d'Histoire et emmenait découvrir tous les sites intéressants dans les environs. C'est à lui, entre autre que je dois ma passion pour ceux qui ont vécu avant nous. 

 

6

 

Dans nos 17 petits enfants, à ce jour, aucun n'est attiré par l'Histoire ou la Géographie, à mon grand regret. Je suis persuadée, qu'aucun de leur professeur n'a su les contaminer. N'ont-ils pas encore rencontré celui qui sera tellement passionné qu'il déteindra sur eux ? En attendant c'est pourquoi nous essayons de les intéresser à tout.

 

7 toutconnaitresurlemondequinousentoure

 

Afin de ne plus manquer ces émissions cultes. Nous avons investi dans un petit boitier qui, relié à notre ordinateur et au téléviseur, nous permet de revoir sur la télévision ces documentaires quand nous le désirons. Par exemple, pour nous retraités pendant un après-midi pluvieux ou alors le soir en remplacement d'un programme qui ne nous convient pas.

 

8

 

C'est ainsi que l'autre jour, nous avons revu avec plaisir : "Vienne Ombre et Lumières". Une émission de presque deux heures retraçant la vie des Habsbourg, de Marie-Antoinette  à Sissi et au delà ; en n'oubliant pas la triste période d'Hitler et de la Vienne d'hier et d'aujourd'hui, afin d'éclairicr des zones d'ombres sur tous ces personnages. J'avoue avoir passé un après-midi agréable au coin du feu.

 

9 les Habsburg

 

Alors, et vous qu'en pensez-vous de la culture générale de nos jeunes ? Je suis consciente que je ne referai pas le monde. Néanmoins, je reste triste du constat que je peux en faire.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,