15 mars 2020

Je suis défoulée et je me change les idées.

Long silence, mais tout va bien.

Notre séjour à Pralognan s'est déroulé comme chaque année. Rien de plus, rien de moins. Comme, quand nous connaissons depuis de nombreuses années le même endroit.

Noël 2017 Pralognan, poissons2

Plus jeune, je me refusais d'acheter un lieu de vacances, car je ne me voyais pas revenir toujours dans la même région. Mais comme il n'y a que les  imbéciles qui ne changent pas d'avis, je suis tombée dans le panneau il y a bientôt 20 ans. Je ne m'en plains pas. Je le garderai malgré tout, car c'est l'héritage de mes filles. 

 

901 PRALOGNAN JANVIER 2019

 

Nous sommes rentrés déjà depuis 1 mois. Nous n'avons pas eu le temps de nous ennuyer. En arrivant, une énorme mauvaise surprise nous attendait dans la chaufferie. Une grosse fuite de fuel inondait le sol. Bonjour l'odeur. Je me suis cru revenue 45 ans en arrière, où la même chose m'était arrivée. Mais c'était plus grave, car la chaudière  se trouvait dans la maison, enfermée  dans un placard sous l'escalier de l'entrée.

Pour nous aérer un peu, je suis allée faire de belles photos. Pendant  notre séjour à la montagne, il avait beaucoup plu, les cascades des environs étaient magnifiques.

24

Mais revenons à notre gros problème. Il n'y a que seulement 10 ans, que cette chaudière a été installée. A l'époque c'était le top des chaudières françaises ! Mais depuis un certain temps, certaines pièces nous lâchent les unes après les autres, la dernière réparation, je l'avais payé avant de partir à Pralognan. Je ne veux pas me résoudre à la changer, nous traversons une époque, ou nous entendons dire partout, qu'il faut recycler, réparer ; sauf que chez Chappée, on laisse entendre qu'il  n'y aura bientôt plus de pièces de rechange pour notre modèle !  J'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre le monde actuel.

6

 La maison étant grande et que nous n'avons plus l'âge de charrier des pellets. Nous serions donc obligés de prendre une pompe à chaleur ; soit disant avec des aides de l'état, oui mais, vu la facture et notre grand âge,  ce n'est pas rentable du tout et je ne veux pas m'endetter le restant de ma vie. Quand je pense aux chaudières que nous avons eues Marc et moi avant celle-ci, aucune n'a eu une vie aussi courte. Conclusion : 3 semaines cantonnés devant la cheminée du boudoir et un poêle à pétrole le soir dans notre chambre , sans oublier les édredons ressortis et les bouillottes aux pieds. Dans notre malheur, nous avons eu la chance d'avoir une fin d'hiver clémente.

12

18

Et pour couronner le tout, le peintre depuis un an, était arrêté par un devis, pour  refaire notre chambre. Une des deux seules pièces qui n'avaient pas eu le droit à un relooking depuis notre arrivée. Depuis  13 ans ; nous étions encore dans le décor des précédents propriétaires.

 

77 avant

 

 Depuis longtemps, j'avais des envies de changement, cette chambre était pourtant encore propre, mais je voulais une dernière fois me lancer dans la décoration, vous savez comme j'aime ma maison.  Comme à mon habitude, il fallait que ce soit  différent de chez tout le monde, quelque chose, qui sorte de l'ordinaire et donne un certain caractère à l'endroit. J'ai passé une partie de mes vacances à rechercher des papiers panoramiques sur Internet, mais comme je voulais acheter dans ma région, le choix était moins grand. C'est petit mari qui a craqué sur celui-ci, un papier anglais que j'ai trouvé tout de suite  super, mais il fallait oser !

76

Pour intervenir, le peintre devait retirer le gros radiateur en fonte et bloquer tout  le circuit, donc la période sans chauffage s'est prolongée  d'une semaine. Dans la foulée, comme les peintures de la cuisine devaient être refaites, nous en avons profité. Ce n'est qu'il y a quelques jours que nous avons retrouvé une belle maison.

78 apres

 

Et pour la cuisine, j'avoue je me suis lâchée. Petit mari n'était pas certain du résultat, moi je savais que cela donnerait un bel effet. Je regarde assez de revues ou d'émissions sur la déco pour savoir.

79

Nous allions pouvoir attendre le printemps tranquillement. Mais, comme vous le savez tous, rien n'est acquis dans la vie. Nous avons eu 1 an de gilets jaunes  et des grèves diverses, qui ont bien impacté les commerces et surtout les petits artisans. Alors on pouvait espérer en voir le bout. Ah ben non. Sans crier gare, une pandémie en Asie nous a rattrapée.

La France entière est  atteinte.  La Chine avait pourtant  assez dit comment cela se déroulait. Certains ont cru qu'ils exagéraient, qu'ils cachaient des choses etc.. Comme c'était loin, cela n'arriverait pas jusqu'à nous. Et puis c'est arrivé sans crier gare,  en Italie du Nord à nos portes. Au lieu de réagir aussitôt pour prévenir, comme les français sont certainement les meilleurs on a traîné un peu. On a peut être cru que comme le nuage de Chernobyl, cela  allait s'arrêter aux frontières. Et pourtant tous nos pays voisins s'activaient et là "bingo" l'épidémie s'est accélérée. En trois jours de temps on nous a inondé de conseils et l'on a dit : "Les personnes âgées, évitez de sortir, confinez-vous, mais allez voter quand même, tout sera fait pour vous protéger. "  Mais de qui se moquent-on ? Pourquoi avons-nous accepté les cars de supporters italiens il y a 15 jours à Lyon ? Alors que l'épidémie en Italie s'accélérait. Pourquoi la frontière Italienne/Française est fermée mais pas celle dans le sens inverse, tout comme celle avec l'Allemagne.  Alors franchement 

Résultat de recherche d'images pour "une pandémie" 

Bon, je sais la France à toujours été à la traîne sur toutes  les décisions à prendre. Pilule, avortement, Mariage pour tous, PMA, ADN et j'en passe. Mais là, c'est franchement se moquer de nous et nous prendre pour des imbéciles.

 Alors pour me changer les idées, je m'occupe. Je continue à préparer le printemps.

70

9

10

Après avoir un peu explosé, car je suis comme cela moi. Je ne peux pas supporter la bêtise humaine. Alors je reviens à ma déco.

avez vu, les coussins aussi ont changé.  j'ai voulu marquer un décalage par rapport à mon ensemble rétro. Pas mécontente du tout d'avoir osée, ces notes colorées, ça changent de l'ordinaire.

 

20

 

Donc, pendant ce confinement, en espérant que l'on s'en sorte  : j'écouterai les conseils censés et pas les autres. Pour la première fois de ma vie je n'irai pas voter ; de toute façon, chez nous cela ne changera pas grand chose.

65

 

 

Courage à tous les commerçants, à tous ceux qui seront impactés par ce drame d'une façon ou d'une autre.

Courage et Merci à tous ceux qui soigneront avec tous les risques que cela comportent

Profitez de ces drôles de vacances pour revoir vos priorités et vous occuper autrement de vos familles. Et ne jamais oublier que cela n'arrive pas qu'aux autres. 

Posté par manouedith à 19:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 janvier 2020

La nouvelle Année, une page vierge qui s'ouvre.....

2020 est là. Quand je pense que nous attendions l'an 2000 avec une telle impatience. Et nous l'avons déjà dépassé depuis 20 ans ! C'est ainsi, que va la vie. Elle court si vite. Nous avons moins d'années devant nous, alors il faut profiter de tous les instants et les savourer différemment, mais toujours avec autant de saveur.

3

 

Thaïs, Mélanie, Théma et sa maman

Cette année encore, j'ai eu plaisir à préparer la période de Noël. Décorer, je le fais moins qu'avant, nous recevons presque plus. Petit mari fatigue quand il sait que nous allons avoir du monde. Il n'a plus le même entrain.  Même pour les repas de fêtes  pour nous deux je les aménage  et j'achète du préparé à l'extérieur. Néanmoins j'ai mis le sapin la première semaine de décembre et cette année, nous avons acheté un sapin naturel, j'ai changé l'endroit où nous le mettions.  J'ai également décoré le boudoir, mais là, pas de sapin habituel, j'ai garni de boules,  une branche biscornue peinte en blanc l'année dernière ; elle avait servi de support pour le cadeau de Noël 2018.  Souvent nous regardons la télévision, cette année c'est devant le Lac des Cygnes donné à St. Pétersbourg au Mariinski, que nous avons rêvés. Nous connaissions cette jolie salle pour y avoir vu : Les Sylphides. Somptueux spectacle, avec de beaux décors et de jolis costumes, rien à voir avec la version que nous avions vu dans une salle des fêtes de province française. 

 

21

Cette année, Noël chez nous s'est fêté avec une journée d'avance, il y avait Annabelle et Emilie et leur famille réciproque. Jean-Claude et Marie-Christine étaient absents. C'était simple, mais j'ai fait une jolie table avec un centre naturel. J'avoue que pour le réveillon du 24, nous ne l'avons pas ressenti pareil puisque chez nous il avait eu lieu la veille. Tout compte fait, ce n'est pas une bonne idée, cela gâche l'esprit de Noël. Le midi du 25, alors que j'avais préparé la table dans la salle à manger, le repas a été écourté par un long coup de téléphone qui a gâché un peu l'ambiance que je voulais retrouver.

 

26

 Il restait donc  le 1er janvier, j'étais décidé a ne pas le louper. Le soir du réveillon, j'ai mis la table devant la télévision dans le boudoir, ainsi nous pouvions également profiter de la cheminée. Ambiance chaleureuse et cosy jusqu'à l'heure fatale. C'est toujours particulier quant à minuit tout le monde s'embrasse en se disant "Bonne Année" ! Bonne, le sera-t-elle ?le vieux proverbe dit toujours : nous savons ce que nous quittons, mais nous ne savons pas ce que nous retrouverons ? Comme une page blanche d'un livre, tout va s'écrire à nouveau au fil des jours. Sera-t-elle meilleure que la précédente, différente ou pire ? Serons-nous encore tous les deux ? Question secrète au fond de nous que l'on évite de prononcer. Plus les années passent, plus cette question surgit et bien vite nous la repoussons.

 

37

Le lendemain, pour nous, un rituel habituel sauf l'année dernière ; nous ne comprenons pas encore pourquoi nous l'avions oublié. Pour rien au monde pourtant nous ne le manquerons. Je mets même sur Facebook : "nous sommes absents, nous téléphoner que cet après-midi". Habillés avec nos plus beaux habits, comme si nous  étions à Vienne, devant la télévision, nous vivons le concert de la nouvelle année avec ferveur, personne ne doit nous déranger. La grande musique et nous c'est important. Nous aimons également dans cette émission les beaux ballets qui s'intercalent. Du rêve, je vous assure. Cette année ce concert était dirigé par Andris Nelsons, un Lettonien jeune et souriant. Alors vous comprenez pourquoi nous ne voulons pas être dérangés. J'ai eu malgré tout à l'entracte le temps d'aller mettre la table et petit mari d'ouvrir les huîtres. Nous avons déjeuné plus tard ce premier janvier. D'autant plus qu'après le concert, Stéphane Bern nous a emmené faire un tour dans Vienne. Nous connaissons Vienne, il paraît qu'elle est la capitale la plus agréable du monde.

 Résultat de recherche d'images pour "andris nelsons""

L'après midi s'est déroulé agréablement, et nous avons profité du salon d'en bas beaucoup plus que d'habitude, nous vivons plus souvent au 1er étage. Là, c'était autre chose, pour lire c'est parfait. L'après-midi, s'est égrenné en recevant des SMS de bons voeux, agrémentés de quelques coups de téléphone, mais vraiment pas beaucoup, dont un triste pour m'apprendre le décès de ma dernière tante du côté de mon père, que je n'avais vu qu'une seule fois il y a deux ans quand je suis allée faire la connaissance de ma cousine Carmen. Cette branche paternelle biologique dont j'ai tout découvert et pour laquelle  je découvre encore de nombreux cousins. Mais avec Carmen tout de suite nous nous sommes bien entendues, Elle a 60 ans, elle a eu elle  aussi une enfance pas simple,  c'est une belle personne. Elle non plus ne connaît pas grand chose de ce côté de notre famille. Chacune de nous, avons partagé ce que nous en connaissions et pourtant la famille PIAT est très nombreuse, nous qui sommes deux filles uniques. 

 

42

Maintenant, l'heure est arrivée de retirer tout ce qui reste de décorations de Noël, redonner à ma maison son allure de tous les jours et la préparer à s'endormir ; car dans quelques jours nous changerons de cieux.

 

39

 J'aimerais faire une suggestion aux télévisions françaises, pendant les fêtes et même pendant toute l'année, pensez un peu plus aux personnes seules ou pas, qui aiment la grande musique, la danse classique et les belles chansons fançaises. Tout le monde n'est pas obligé d'aimer les soirées plus populaires. Il y a bien des chaines faites uniquement pour le  sport, pourquoi n'y aurait-il pas une chaine culturelle gratuite consacrée à la musique  autre que la musique moderne. Avant, il y avait un grand concert à Venise, cette année je ne l'ai pas vu !  Ce soir il y aura les prodiges, une façon de découvrir des jeunes qui s'intéressent à autre chose que leur tablette et leur portable. Il serait temps de reniveler la société par le haut.

 

41

 

Encore Bonne et Heureuse Année 2020 à TOUS.

Posté par manouedith à 12:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 décembre 2019

Une nouvelle année 2020

Ce soir l'année 2019 se refermera. 

Que va nous apporter 2020 ?

Grand point d'interrogation pour tous.

 

Petit Mari et moi, nous vous souhaitons, même à ceux qui se sont éloignés de nous.

Tous nos meilleurs voeux

Du Bonheur pour ceux qui se marieront cette année , ou rencontreront l'Amour de leur vie.

De la Joie pour effacer les peines.

 Une Bonne Santé.  Car malheureusement,  nous ne sommes pas tous égaux pour recevoir ce voeux ! 

 

Ne jugez pas, quand vous ne vous êtes pas donné la peine de connaître les personnes. Vous n'êtes pas un louis d'or, vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Les raisons de certains ne sont pas celles des autres !

 

A Tous, ne laissez pas les fossés se creuser, et n'attendez pas qu'il soit trop tard pour renouer avec ceux que vous aimez, personne n'est éternel !

 

BELLE ANNEE A VOUS

Posté par manouedith à 10:38 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2019

Toujours un Projet sous le coude

Depuis six mois, notre maison n'avait plus le même rythme. Dans trois jours, nous  retrouvons notre train train habituel. J'ai une sainte horreur de la routine. J'aime entreprendre et faire de nouvelles choses. Alors, alors...

8

Déjà mardi prochain  15 octobre, ce sera un nouveau chapitre du livre de la vie, pour Sandrine et Jean-Claude. Et pour moi, une nouvelle expérience.

6

Maintenant que notre deuxième adulte, a trouvé un appartement à 10 kilomètres de son travail et à 65 de ses enfants.

Que fille aînée s'envole pour les Antilles. Nous sommes allés lui dire au revoir hier. Je lui souhaite d'être heureuse loin de sa famille. Moi, je ne pourrais pas. J'ai aimé partager avec Elle, ces trois derniers mois.

Je vais regretter les fous rire de Jean-Claude et ses termes imagés qu'il emploie pour décrire des évènements bien précis. Par exemple, quand on est amoureux, d'après lui "on frise des oreilles". Cette expression parmi tant d'autres nous amuse.

10

Quant à moi, pour la première fois, j'ai décidé d'entreprendre une cure pour mon arthrose, pendant 21 jours. En espérant que cela me fera du bien. Ce sera certainement mieux que des médicaments. De toute façon pour cette maladie il n'y a pas grand chose à faire. Il faut bouger paraît-il et je ne bouge pas beaucoup. Certain matin, mes premiers pas sont ceux d'une centenaire et encore certaines se meuvent mieux que moi et  cela fait des années que ça dure. Quant à mes doigts qui se déforment et qui me font souffrir une grande partie de la journée, c'est la dernière solution que j'ai trouvée.

3 a

Comme j'ai la chance d'habiter à  35 kilomètres d'Aix les Bains  et de ses célèbres Thermes.  Je vais en profiter. Contrairement à beaucoup, j'ai choisi de rentrer chez moi chaque jour. C'était impensable de loger sur place. Trop onéreux ; car quand on fait une cure, l'hébergement, c'est ce qui est le plus cher.  Mais la cause principale, c'est d'avoir à se séparer  l'un et l'autre, pour nous, ce n'est pas possible.  Alors, j'ai choisi les deux dernières heures de la journée pour mes soins.

13

Sinon, depuis le début du mois, je viens d'entreprendre un sacré boulot. J'ai toujours eu pour principe qu'il faut toujours avoir des projets sous le coude. Maintenant que  nous nous retrouvons tous les deux, qu'avons nous envie de faire ? Les voyages n'ont plus notre priorité, pour différentes raisons. Je m'occupe toujours un peu de  généalogie, mais depuis plus de cinquante ans j'avoue avoir levé légèrement le pied ces derniers temps.

1

 

Une idée trottait dans ma tête depuis plusieurs années, , mais je n'avais pas assez confiance en moi pour la réaliser. Ce n'est pas une mince affaire de faire son auto biographie. Depuis, longtemps plusieurs d'entre vous me dites que j'ai la plume facile. Et que je devrai écrire ma vie. Ce n'est pas une mauvaise idée, loin de là.  J'en ai à raconter des choses et j'aime écrire.  Je n'ai pas eu la vie de tout le monde avec : 4 maris ,  4 enfants,  plus deux autres que j'ai accueillis et suivit toute leur vie et le regret de ne plus avoir l'âge de pouvoir m'engager encore. Une cause actuelle que j'aurais certainement entrepris dans une autre de mes vies "aider les immigrés". Mais pour cela, il faut être à deux à le désirer et avoir le même potentiel à donner et à aimer pour partager.

00

Alors, le temps est arrivé pour essayer de me raconter, avec l'idée principale, le faire comme un devoir de transmission pour les générations suivantes. Les époques changent tellement vite, qu'il faudrait que tout le monde se souviennent qu'avant cela c'était autrement. Comme ma vie, dès les premiers jours a été atypique, que j'ai fait et entrepris énormément de choses, que malgré mes faiblesses et mes épreuves, j'ai toujours su rebondir et je n'ai jamais perdu l'espoir d'être heureuse, j'ai toujours pensé : quand on veut on peu. Je n'ai pas fait de grandes études, encore moins des études littéraires, mais parfois, quand je vois le style de certains auteurs, je me dis je ne ferai pas pire. Après tout : osons.

25aDepuis un mois, j'ai commencé, ce n'est pas facile. Je suis sans arrêt à relire mes premières pages, à chaque fois, je trouve quelque chose à changer, une faute d'orthographe à corriger, un terme mal employé à remplacer. Oui, effectivement ce n'est pas simple. Mais c'est super enrichissant. Il faut également que j'organise mon emploi du temps pour écrire  sans que je sois clouée toute la journée à mon ordinateur. J'ai découvert que cet exercice était très agréable, je revis ma vie, c'est amusant comme certains détails peuvent  revenir comme s'ils étaient récents.

5

Cette idée à germer dans la tête de petit mari, il a décidé d'écrire un roman. Lui aussi s'est rendu compte que cela n'était pas si simple que cela, car si moi ce sont mes souvenirs, lui il faut qu'il invente son histoire, se documente sur le sujet. Et surtout persévèrer. Alors nous verrons qui de nous deux ira jusqu'au bout ?

8

 

Souvenez-vous, pour aller de l'avant, il faut avoir toujours de nouveaux projets. Bousculer la routine qui s'installe sans prévenir.

Le bonheur est une habitude à cultiver.” .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 19:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2019

UN ETE PLEIN DE SURPRISES…….

 

Comme chaque année, les blogs vont redevenir actifs. Les vacances sont presque terminées.

 J’espère que l’été a été un bel été pour tous. Malgré qu’il y a eu aussi des étés beaucoup moins ensoleillés pour certains. Mais, ça c’est la vie.

 Résultat de recherche d'images pour "soleil d'été"

 Pour nous, nous sommes de ceux dont la version 2019 a été pleine de mauvaises surprises ; et nous a fait rentrer d’un seul coup dans le club des chercheurs à l’intérieur du corps humain. Une simple douleur sourde persistante, peu gênante, mais quotidiennement présente, a donné le droit aux machines derniers cris de farfouiller à l’intérieur du corps de ma douce moitié.

Résultat de recherche d'images pour "intérieur du corps humain" 

 Un médecin réactif, qui malgré la pause vacances et la difficulté pour obtenir des rendez-vous à cette période, nous a programmé un nombre incalculable pour nous, de visites de spécialistes, du reste toutes pas encore terminées. Mais des découvertes surprenantes dont on ne s’attendait pas : Kyste de la taille d’un pamplemousse sur un rein ; anévrisme du côté du pancréas qui est à surveiller !!! Et les prospections ne sont pas terminées, espérons que d’autres mauvaises surprises ne surgiront pas ailleurs. Pour l’instant, rien n’explique vraiment la douleur loin des organes cités.

Résultat de recherche d'images pour "scanner médicale" 

  Cette première épreuve nous a soudé l’un à l’autre complètement. Notre amour s’est renforcé et toutes les démarches sont faites à deux, même si l’autre doit attendre dans la salle d’attente le résultat des courses. Mais pour les verdicts, c’est ensemble que nous les affrontons main dans la main.

 Résultat de recherche d'images pour "à deux main dans la main"

 En plus d’un mois, on a pu compter sur notre vraie famille, nos vrais amis ceux qui ne profitent pas de notre peur pour régler leurs comptes et déterrer des rancoeurs lointaines et profitent des écrits pour véhiculer leur haine. Ma grand-mère disait toujours : les paroles s’envolent mais les écrits restent.

Résultat de recherche d'images pour "peur"

Un conseil à tous.

Méfiez-vous ne laissez jamais pourrir des situations pendant des années sans rien dire et sans protéger ceux que vous aimez. Car, ces situations alimentent sans s’en rendre compte une bombe à retardement, qui devient incontrôlable et qui explose en emportant tout sur son passage. Impossible de l’arrêter. Parfois, il suffit seulement que quelqu’un allume la mèche à des centaines de kilomètres, ou l’arrivée d’un évènement grave qui vous déstabilise à un moment « T ». Pourquoi celui là, plutôt qu’un autre ? Il vaut mieux crever l’abcès avant que la gangrène se propage. Alors, le seul remède, pour ne pas vous trouver dans la situation que nous avons été cet été : PARLEZ, PARLEZ-VOUS. Parfois il faut avoir ce courage pour éviter les catastrophes.

Résultat de recherche d'images pour "parlez vous" 

A tout cela, s’est invitée une grande fatigue réciproque,  accumulée depuis plusieurs semaines ; ont fait que la Bretagne qui devait nous accueillir pendant notre période estivale a été remplacée par la valse des rendez-vous médicaux. Et c’est ainsi que nous avons eu les pires vacances de notre vie.

Résultat de recherche d'images pour "rendez vous médicaux" 

Restons positifs, gardons le moral. A deux, nous sommes plus forts.     

Posté par manouedith à 17:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 décembre 2018

Noël 2018

Pour tous ceux qui vous arrêtez ici, je souhaite un Joyeux Noël, plein de belles choses. 

Une pensée particulière pour ceux et celles qui sont seuls ce jour là. Je connais cette solitude, je l'ai vécue dans une autre de mes vies. Et je peux donc témoigner que c'est bien triste. Alors courage et souvenez-vous qu'après la pluie le beau temps revient toujours.

40

Je pense tout particulièrement à notre amie MAB disparue cet été, trop rapidement ! Une pensée affectueuse pour Macky son mari, sa fille, son gendre et ses merveilleux petits enfants que nous avons tous vu grandir sur son blog. Elle va leur manquer j'en suis certaine.  Mais que de beaux souvenirs leur a-t-elle laissés dans leur coeur, c'était une grand-mère formidable. Nous ne l'oublierons pas. Elle avait mon âge et je pense chaque jour à Elle.

25

A mon amie Internaute Francelyne pour la pénible année qu'elle vient de passer et la terrible épreuve qu'elle traverse avec sa famille. Nous sommes près de toi par la pensée  chère amie virtuelle.

2

Une pensée aussi pour les nounous de Myrtille et d'Igor  "Aline et Mathilde" deux amies virtuelles devenues réelles et ave lesquelles nous tissons une toile de l'amitié. Miracle d'Internet pour nous qui n'avions pas d'amis dans la région. 

9

A toutes celles qui me suivent depuis plus de 12 ans et à celles qui passent sans laisser de commentaire mais qui aiment venir pousser ma porte de temps à autre. Pas toujours facile d'écrire et laisser son empreinte ; même si je ne viens plus si régulièrement, j'aime malgré tout vous faire partager mes bons moments. Petit clin d'oeil à Heure-Bleue, Le Goût, la Mère de la Mule, Quand je serai grande et  toutes les autres. Pour certaines je les retrouve sur Instagram où je partage mes plus jolies photos sans parlotte, mais ce n'est pas la même démarche que sur les blogs.

38

Les préparations de Noël cette année, ont été très bizarres avec toutes ces manifestations mélées de violences, de haine, et de non respect des autres, je pense à tous ces petits commerçants qui vont y laisser de grosses plumes et dont certains mettront la clef sous la porte. Nous sommes malheureusement partis pour de sombres journées, courage à Tous. 

13

Alors malgré tout : JOYEUX NOEL 2018. 

Posté par manouedith à 17:19 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2018

Retour occupé

Merci à toutes celles qui ont mis un commentaire sympathique sur mon dernier billet pour me remonter le moral. Vous avez toutes raison. Je note certaines idées intéressantes, que je pense exploiter. Malheurusement pour celui de broder, je ne peux plus, trop d'arthrose dans mes mains. En revanche, il y a eu un com. pas sympa du tout. C'est incroyable, se sentir anonyme, et caché derrière un écran, cela donne l'envie de se défouler méchamment, gratuitement. Je suppose que cette personne est foncièrement méchante et mal dans sa peau. 

13

Nous sommes rentrés, samedi dernier et après 6 semaines d'absence il y a beaucoup de choses à faire, donc cela me fait du bien. C'est un grand plaisir de retrouver ma grande maison. J'ai commencé par refaire le ménage, ça j'aime bien. Retirer le restant des décorations de fin d'année. Changer les choses de place, j'ai ressorti des objets rangés au grenier pour redonner un autre aspect, une nouvelle ambiance. J'aime faire ça à chaque saison. Vous le savez ma maison et sa déco est aussi une de mes passions. Du reste j'aime regarder les livres de déco, mais en ce moment les modes ne sont pas les miennes. Néanmoins , je pique parfois des astuces qui donnent un peu de modernisme à mon intérieur. Je cherche toujours une idée que je pourrais mélanger à ma déco atuelle.

2017 1

 

En 1964, j'avais 20 ans, je faisais déjà les puces à St. Ouen pour dénicher des choses anciennes, afin de donner à mes maisons des aspects différents des autres maisons. Je sais, que pour beaucoup, je vis dans mes vieilleries. Je me moque de ce que l'on peut en penser. Les personnes qui pensent cela me connaissent mal. J'ai toujours adoré ce que les autres n'aimaient pas. J'ai d'abord habité deux chambres de bonne à Paris à la Place Clichy, les antiquaires et les salles de ventes du coin me connaissaient, l'ancienne  salle Drouot aussi. Ensuite avec le 1% patronal j'ai eu un grand appartement à Aubervilliers, mon mari de l'époque préférait les meubles contemporains, pour lui faire plaisir j'ai cédé et nous avons acheté une salle à manger en teck, c'était la grande mode dans les années 1970, avec  un salon bien carré en tissu vert bouteille. Mon Dieu quelle horreur, je ne m'y suis jamais faite. Comme je ne travaillais pas, j'essayais toujours d'agrémenter ma maison avec ceci cela, je garnissais mes fenêtres de doubles rideaux en embrase et j'ajoutais quelques bibelots anciens que je trouvais dans le grenier de ma grand-mère. A vrai dire, je n'en pouvais plus de ces meubles modernes. Au bout d'un an j'ai commencé à revendre la salle à manger avec son bahut à portes coulissantes et je l'ai remplacé par un buffet ancien que j'ai trouvé dans la salle des ventes. Quand mon mari est renté le soir, il n'y avait plus de table ni de chaises mais un meuble beaucoup plus à mon goût, la table et les chaises ce serait pour la prochaine fois. Ceux qui aiment les brocantes savent  que  l'on ne trouve pas tout du premier coup. et de ce jour là,  mes goûts n'ont jamais changés, je me suis orientée vers le XIXème siècle car on en trouvait encore beaucoup  dans les années 1970, malgré que je préférais le XVIIIème mais beaucoup plus cher et beaucoup trop de copies. Moi je voulais du vrai.

2017 3

 Un jour, une amie déménageait l'appartement de sa grand-mère du côté de Saint Cloud, elle m'a vendu pour quelques billets  : 30 FR, deux bibliothèques Napoléon III que j'ai toujours. Deux cadres anciens avec les portraits de ses arrières grands-parents peints en 1860, dont je me suis séparée avant d'arriver ici, mais ça je le regrette.  Quelques beaux bibelots, une table bureau et d'autres choses du même genre que j'ai toujours. Ensuite nous avons fait construire notre première  maison dans un tout petit village de l'Oise, beaucoup plus grande, 4 chambres il fallait meubler, donc re belotte ; antiquaires, brocanteurs, Emmaüs etc... et cela n'a  plus jamais arrêté. Mon second mari avait une grand-mère qui avait les mêmes goûts que moi, vous savez le genre grande dame bon chic bon genre, quand elle voulait me faire plaisir elle m'apportait une antiquité, comme ce vieux violon avec son coffret noir, de beaux livres anciens et quelques peintures. Donc voyez-vous ce n'est pas d'aujourd'hui. J'ai toujours été fidèle dans mes amitiés comme dans mes goûts. Jamais je n'ai succombée aux histoires de mode, ni en quoi que ce soit du reste.

20176

Je ne vous l'ai pas dit. Un dimanche d'automne, dans l'après-midi, nous étions au premier étage dans le boudoir à regarder une émission qui nous captivait, il faisait frais, petit mari est descendu chercher du bois pour faire une flambée sympa. En remontant, il n'a pas refermé la porte correctement. On s'est introduit au rez-de-chaussée et on nous a volé une partie de mes décorations. Dans le vestibule aux pieds des escaliers,  j'ai une table sur laquelle trônait quelques livres anciens dont le tome 1 des Mémoires de Chateaubriand, une édition recouverte de cuir rouge du début du XXème siècle, embarqué les 5 livres . Dans le salon ma collection d'oeufs peints et d'oeufs en céramiques pour la plupart offerts par mes enfants ou mes amis, que j'aimais associer à ma table de Pâques. Derrière une porte, sur une table se trouvait,  le fameux violon dont je vous parle plus haut, entouré de quelques bricoles auxquelles je tenais. A côté de cela l'argenterie et les verseuses anciennes en baccarat n'ont pas bougées. Pas très important ce chapardage mais suffisament pour ressentir le viol de ma maison en notre présence. Inutile de dire que dans la semaine qui a suivi une alarme a été posée avec quelques sophistications supérieures à la vieille que nous avions qui ne servait pas à grand chose, car petit mari ne voulait jamais la mettre. Oh ! cela ne nous arrivera pas, disait-il.

 

2017 6

A une époque je commençais des collections mais je n'allais pas trop loin, car très vite elles prenaient trop de place. Mais là, j'avoue, j'ai été contente de retrouver à Pralognan dans un vaisselier au sou sol, une quinzaine d'oeufs qui m'étaient sentimentalement moins importants à mes yeux mais qui pourraient agrémenter nos prochaines Pâques. Voici donc le petit mieux de ma semaine de retour. Malheureusement le temps est toujours aussi moche, il pleut beaucoup et l'environnement est vraiment gris de chez gris.

2017 5

Pour toute explication de ce goût indéfectible des choses anciennes, je dirai qu'il est lié à ma personnalité, à ce que j'ai vécu et cotoyé quand j'étais enfant. Et à mes passions pour la généalogie et l'histoire. Donc rien à voir avec une question de mode. Je pourrais avoir 20 ans, 50 ou 100, rien ne changera. C'est un état de fait.

2017 2

 

 

 

 

Posté par manouedith à 18:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2018

Manque d'entrain !

Depuis 12 ans bientôt. Régulièrement chaque semaine, je venais papoter avec vous. Depuis plusieurs mois, j'ai lâché prise. J'ai même pensé complètement arrêter.

Mais voilà, il y a un problème. L'ordre établi depuis tant d'années est perturbé. Je suis quelqu'un qui ait besoin  de repères et un planning journalier. Les improvisations n'ont jamais été ma spécialité.

Résultat de recherche d'images pour "planning"

Préparer chaque semaine un billet demande du temps et des idées. Pour le temps ce n'était pas un problème, cela m'occupait sérieusement,  et faisait marcher mes méninges. Maintenant je ne sais plus quoi faire ! Je n'arrive pas à remplacer le blog par  autre chose. J'ai bien la généalogie et le projet de livre familial. Mais tous les jours c'est trop et cela n'intéresse personne dans mes proches. Même ça je n'arrive pas à m'y tenir. J'ai horreur du sport et la marche je n'y trouve plus de plaisir. Il me reste la lecture, oui mais , là aussi toute la journée c'est trop j'ai l'impression de gâcher mon temps. Par facilité, je me réfugie devant la télévision, là, aussi c'est du gâchis . Donc rien ne va plus.

Résultat de recherche d'images pour "réfugier devant la télévision"

Pour les idées, je n'en ai plus non plus. Je vous ai tellement raconté depuis ces nombreuses années, je ne peux pas inventer pour faire plaisir, ça non plus ce n'est pas mon truc. Les associations, j'ai trop donné pendant 30 ans. Dans ma ville, il n'y a rien du côté culturel et moi c'est le culturel mon truc. Nous n'avons aucune vie sociale. Trouver des gens qui auraient les mêmes idées que moi et qui aimeraient les mêmes trucs (généalogie, photo, déco, brocante), ce serait l'idéal, je pourrais partager mes passions. Mais ce n'est pas facile. Nous sommes à 120 kilomètres de Lyon, là, il y aurait certainement des choses à faire. Mais c'est trop loin. Chambéry 50 kms ; le moins loin serait Aix les Bains 35 kilomètres. 

Résultat de recherche d'images pour "partager"

Il faut dire aussi, que petit mari et moi nous ne faisons rien sans l'autre et lui est super casanier ; j'ai l'impression qu'il déteint sur moi. Il ne prend jamais aucune décision et ne parle pas beaucoup dans une journée. Dans mes autres vies j'ai fait énormément de choses et c'est vrai, cela commence à me peser. Parfois un petit coup de pied aux fesses me ferait du bien.

Coup de pied aux fesses atteindre ses objectifs

Cette année à Pralognan nous n'avons rien fait. En 6 semaines, petit mari n'est allé skier que 2 fois, nous sommes sortis environ 1 fois par semaine. Le temps a été très spécial. Énormément de neige, d'avalanches, de la pluie et du verglas. J'avoue que c'est la première fois que j'ai hâte de rentrer. Vivre en appartement ce n'est pas non plus mon truc, 60 m² au lieu de 200 m², j'en ai vite fait le tour. A la maison j'ai toujours quelque chose à faire. Là, malgré tout nous allons remonter chaque fin de semaine pour préparer pour les amis et vacanciers d'échanges à qui nous prêtons l'appartement.

www

J'ai l'impression d'être au pied d'un mur et que je n'ai plus de courage pour le  sauter et aucun entrain. Bon, c'est vrai, je n'ai plus 20 ans. Alors est-ce ça la vieillesse ? Ou un soupçon de dépression ?

Non, je ne veux pas le croire , je ne me reconnais pas. Il faut que je me secoue.

Alors si quelqu'un  avait des idées je pourrais les étudier.

Résultat de recherche d'images pour "se trouver au pied d'un mur" 

 

Posté par manouedith à 19:11 - - Commentaires [40] - Permalien [#]

24 décembre 2017

 

Ce soir c'est Noël ! Beaucoup seront seuls et j'ai connu des réveillons et des journées que l'on dit festives toute seule, je sais donc ce que cela fait. Alors à tous ceux là, qui passerons par ici ce soir.

Joyeux Noël malgré tout.

Au fond de vous, il y en a certainement eu d'autres meilleurs, alors remémorez-vous ceux là. Les aléas de la vie parfois vous ont éloignés de vos proches, quel dommage. Mais vous savez quand on vieillit, nos enfants ayant faits eux mêmes leur famille, souvent oublient de nous inviter et même de nous téléphoner ce soir là ! Ce n'est pas grave, nous, nous savons que nous les aimons.

36

Ce soir nous serons seulement petit mari et moi avec nos deux amours.

2igor

 

De mon enfance, je me souviens d'un seul sapin de Noël, je devais avoir environ 6 ans, ensuite il n'y en à jamais plus eu. Chez mes grands-parents, ce n'était pas la mode. En pension après, il y avait surtout une jolie crèche. Quand j'étais chez mes parents, maman travaillait aux Galeries Lafayette et c'est celui pour les enfants du personnel dont je me souviens le plus. A la maison aucun. Alors :

IMG_1344

dès mon mariage en 1963, je me suis jurée qu'il y aurait un arbre de Noël et une crèche chaque année. Jusqu'à maintenant je n'ai pas failli à ma promesse. Il y a longtemps que je n'ai plus de jeunes enfants et maintenant plus de jeunes petits enfants. Mais même seule et maintenant avec mon mari, jusqu'à mon dernier jour, il y aura un sapin, une crèche et une belle table.

1

Cette année, nous sommes à la montagne et tout est prêt pour ce soir. Le soir, nous dînons beaucoup moins, mais il y aura des huîtres, des noies de Saint Jacques et une bûche. Demain midi, le repas sera aussi soigné. Dans l'immeuble, seul un autre appartement est occupé, c'est donc très calme.

10 - Copie

32

33

Et voyez-vous il y a même 2 sapins. La couleur cette année ce sera Blanc et argent. J'ai des amies, qui me disent, moi je ne fais même plus de sapin ! Chez nous, il y aura toujours un sapin même pour seulement nous deux.

12

 Bonne soirée à vous tous et à bientôt.

Posté par manouedith à 19:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2017

Automne 2017

 

Cette année, nous pourrons dire que nous avons eu un splendide été indien. Après, un mois de septembre médiocre et froid. Octobre nous a comblé de couleurs. De tous les automnes que j'ai passés ; je pense que ceux en moyenne montagne sont les plus beaux. Comme nous sommes entourés de montagnes aux sommets ne dépassant pas 1500 mètres, la végétation est à tous les étages et nous la voyons de partout, il suffit de grimper un tout petit peu pour voir les couleurs changer. Dès les premiers jours d'octobre, tous les arbres qui nous entourent changent chaque jour de couleur, pour former des palettes incroyables de beauté.

8

15

Plus nous avançons dans le mois, plus c'est joli.

1

La route qui monte au Grand Colombier est belle, les feuilles ne font pas encore au sol des tapis mordorés. La lumière de la fin d'après-midi est exceptionnelle. De nouveaux fruits remplissent nos marchés.

00

Nous avons de multitudes de petits lacs sur toutes nos routes, regardez celui d'Ambléon. Personne à cette époque, pourtant si vous venez l'été la chanson n'est pas la même.

3

8

10

Et nos vignes à flan de colline ne sont elles pas jolies ?

9

Je ne vous parle même pas des pêcheurs le dimanche matin dans la brume sur le lac de Virieu le Grand

4

5

14

5

6

9

11

Certaines photos peuvent vous paraître les mêmes, mais non l'espace d'un instant la lumière change, l'angle est différent et la photo n'est plus la même.

Et certains ciels le matin au lever du soleil !

0

Dans les plaines, nous avons des réserves naturelles où le soir nous entendons le brame des cerfs. Comme dans celle-ci : les marais de Lavours. 2 heures de promenade sur un chemin sur pilotis aménagé à cet effet.

0

01

3 a

7

22a

Sans compter les marchés aux plantes installés dans des endroits buccoliques.

7

8

12

14

15

Alors "oui" je confirme, le mois d'octobre 2017 aura été une belle cuvée.

23

34 a

A bientôt. Vos commentaires en ce moment ne sont pas nombreux, mais le nombre de visites journalières explosent,  entre 500 et 800 ce mois-ci. Merci chers inconnus. Pour moi, c'est un plaisir de partager avec vous.