03 octobre 2014

Lire. Et vous ?

 

Comme vous le savez. J'aime rêver. Un vieux proverbe dit : "Rêver, c'est la seule chose de gratuite", alors profitons-en !

Par dessus tout, j'aime m'évader et pour moi la lecture en est le moyen. La seule période ou je n'ai pas pu lire à mon grand désespoir, c'est la période où j'ai fait une très grosse dépression qui m'a durée plus de trois ans, impossible de me concentrer.

1

Quoi de mieux pour s'évader dans d'autres mondes. Je ne sais pas comment c'est pour vous ? Mais pour moi, à chaque fois que je commence un livre et si dès les premières pages j'accroche, c'est parti pour des moments d'intimité très agréable ; j'imagine l'endroit et les protagonistes. Tout au long de ma lecture, je vis le personnage et tout ce qui l'entoure.

2

Pas d'endroit particulier pour lire, pas de siège préféré pour vivre ce que je lis. L'important, c'est le calme et la concentration. Si l'intrigue m'absorbe j'arrive à m'isoler du monde dans lequel je suis et plus rien ne compte. C'est pour cela que la lecture  est ma meilleure évasion possible.

3

Je suis toujours étonnée quand j'entends : je n'aime pas lire ou je n'ai pas le temps. Sachez que le temps pour tout se prend. Ne pas aimer cela ne veut rien dire ou alors c'est ne pas aimer les rêves, l'imaginaire. Quand on tombe dedans dans l'enfance cela devient vite un virus, pour cela je pense que les parents doivent eux-mêmes en montrer l'exemple. On devrait tous aiguiller nos enfants vers cette distraction en les emmenant très tôt dans les bibliothèques ou en leur achetant de petits comtes et Dieu sait que ce n'est pas le choix qu'il manque dans les librairies. Commencer par leur raconter une histoire chaque soir. Ensuite leur apprendre à ne pas être trop sélectif dans leur choix, sinon ils passent à côté de beaucoup de choses. Pour moi mon premier livre a été "Les Petites filles modèles" de la Comtesse de Ségur, depuis je n'ai jamais arrêté.

4

Cet été, lors d'une conversation avec l'un de mes petits fils de 14 ans et l'un de ses amis auxquels je reprochais d'être trop souvent sur la Wii, avec leurs jeux de guerre ; ils m'ont répondu : quoi faire d'autre ? J'avoue avoir été effarée ; et la lecture leur ai-je répondu ! "bof ça sert à rien". Alors là, inutile de vous dire que Manouedith en est restée bouche bée.

5

A côté de ça, un autre de mes petits fils lit depuis toujours, mais je le trouve un peu trop branché  sur les livres d'aventures irréelles, qui n'ont rien de littéraire. Je me pose souvent la question : ces jeunes, un jour aimeront-ils et connaîtront-ils aussi les grands auteurs de la littérature française. Vous me direz, c'est mieux que de rien lire du tout.

Difficile de comprendre quand on est d'une autre génération.

6

Moi, je suis très hétéroclite dans mes choix. J'aime les romans, les livres d'aventures, les enquêtes policières, les biographies, les livres historiques ; à peu près de tout, mais aussi les beaux romans d'amour.

7

Cet été, quand ma belle fille est passée quelques jours avec Théma à son retour de la Côte d'Azur, elle m'a laissé un "pavé" de plus de 600 pages, racontant une enquête policière vue d'après un ami du supposé coupable. Je ne m'ennuie pas depuis que je l'ai commencé, il y a des rebondissements à toutes les pages, inutile de vous dire je n'en perds pas une miette. Ce livre m'emmène sur des chemins que je ne connais pas ; un vrai régal. Je vous le recommande.

IMG_1416

L'inconvénient parfois quand on aime trop la lecture, on se laisse emporter et elle devient la priorité au détriment des taches ménagères journalières. Elle devient très accaparante sans que l'on s'en aperçoive.  Petit mari, lit encore plus que moi. Pour lui il a attrapé le virus à son adolescence avec tous les Jules Verne. Maintenant contrairement à moi, c'est un inconditionnel de la lecture sur la tablette. Moi, en revanche je préfère le contact avec le livre et surtout la possession du livre, parfois, c'est un sacré budget, mais quand on aime on ne compte pas.

9

J'ai essayé de nombreuses fois les bibliothèques municipales, mais je n'aime pas avoir un temps donné pour lire le livre que j'emprunte. Je veux être maître du temps que je consacre au livre entamé et ne pas être conditionnée par la date butoir extensible ou pénalisée.

16

Lire, c'est très enrichissant à tous les points de vue et si vous restez fidèle à une bibliothèque, cela peut être une activité peu onéreuse. Grâce à la lecture, j'ai beaucoup amélioré mon orthographe, ma grammaire et mes connaissances. Et la cerise sur le gâteau, dans des périodes aussi difficiles que celles que nous vivons actuellement, cela permet de vivre autre chose sans être agressé par les actualités et les faits divers négatifs qui nous entourent.

11

Depuis 40 ans, je suis abonnée à France-Loisirs ; tous les trimestres je dépasse la date pour que systématiquement me soit envoyé la sélection. A chaque fois je reçois celle proposée en avant première, elle est variée et je découvre toujours autre chose.

10

Et vous, qu'en pensez vous ?

13

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 avril 2011

Lire, lire, lire.....

 

Comme je vous l'ai déjà dit : j'aime beaucoup lire, il y a des périodes ou je lis plus que d'autres. C'est ainsi depuis mon enfance et "Les Petites Filles modèles". Je devais avoir 8 ou 9 ans, j'ai découvert qu'en lisant on pouvait s'échapper loin de chez soi, avoir des rêves, avoir des jardins secrets. La seule période de ma vie ou la lecture a été abstente,  c'est les 3 ou 4 ans de dépression que j'ai faite, la lecture ne me captivait plus, autre chose de plus grave occupait mon esprit, longtemps après quand je lisais j'étais obligée de revenir sur les châpitres pour les comprendre. Je vous avoue qu'à cette époque j'ai eu peur que mon goût pour la lecture ne revienne jamais. Quand on dit qu'il faut du temps au temps, là j'ai pu le constater ; maintenant tout est revenu dans l'ordre .

livres

Je fais partie des plus anciennes adhérentes de France Loisirs, avril 1978. J'ai le droit à la carte privilège. Je reçois depuis cette date là tous les trimestres le catalogue et je me dois de choisir un livre avant une date déterminée, sinon je recevrai la sélection du trimestre choisie par la maison d'édition.

 les_fianc_s_du_rhin_3

Quand je reçois la sélection, soit je la lis, soit je la mets dans mon armoire cadeaux et je l'offrirai  un jour à une lectrice ou un lecteur que j'aime. Tout cela pour vous dire que dans la dernière sélection il y avait ce livre :

les_fianc_s_du_rhin

Je ne connaissais pas du tout Marie Bernadette Dupuy.

les_fianc_s_du_rhin_2

Elle a la cinquantaine, elle est née à Angoulême et elle a écrit plus d'une vingtaine d'ouvrages. Elle aborde avec le même talent les romans d'amour, les biographies historiques, les mystères du surnaturel, les intrigues policières, sans oublier les romans du terroir comme la saga du Moulin du Loup que je ne connais pas encore mais dont je vais m'empresser d'acheter. Vous me direz peut-être pourquoi ne t'inscris-tu pas dans une bibliothèque. Pour plusieurs raisons, la première j'aime posséder les livres, j'en ai déjà parlé dans un précédent billet, la seconde le livre que je souhaite n'est pas toujours déjà acheté par la bibliothèque ou alors il est déjà emprunté, il faut attentre et manouedith n'est pas une patiente.

Alors revenons aux Fiancés du Rhin

les_fianc_s_du_rhinles_fianc_s_du_rhinles_fianc_s_du_rhin

Dès les premières pages je savais qu'il allait me captiver, l'histoire se passe en Alsace avant et pendant la dernière guerre. En ce moment je me documente beaucoup sur l'Alsace, car c'est la région du berceau familial des femmes de ma famille, vous savez je vous en ai déjà parlé : de ma mère à sa mère et ainsi de suite. Je veux comprendre l'histoire toute particulière de cette belle région française. L'Alsace est française depuis Louis XIV, mais avec de tristes périodes ou elle redevient allemande plusieurs fois dans son histoire, particulièrement entre 1871 et 1918, ainsi que pendant la dernière guerre. En 1871, les alsaciens ont  eu le droit de choisir leur camp : opter pour la France ou pour l'Allemagne. Mais ceux qui sont restés sont devenus allemands et comment ont-ils vécu ce dilemme ?? L'histoire raconte très bien justement cette particularité pas facile à vivre pour tout le monde. Une histoire d'amour captivante qui garde son lecteur en haleine depuis le début jusqu'à la dernière page la 784. Je vous recommande donc ce livre.

 

             alsaciennealsaciennealsacienne

 

Et je profite de ce billet pour faire un petit appel. J'aimerais corresponde avec une Alsacienne dont la famille a vécu ces difficiles moments et qui connaît bien l'histoire de sa région. Et si elle connaît le pays d'Hannau du côté de Dosseinheim sur Zinzel ce serait parfait. Peut-on me dire aussi, si il y a une association historique à Saverne ?

 

Maintenant revenons à nos moutons.

Voici le monument auquel je vais m'attaquer.

IMG_4087

et pas n'importe lequel, l'édition de sortie de 1936, regardez il y en a pour plus de 700 pages en toute petite écriture, pas facile à lire au lit, la reliure est molle et je ne voudrais pas l'abimer.

IMG_4088

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 novembre 2010

Vienne, et la plus jolie bibliothèque ancienne du monde

Les livres sont pour moi une récréation. Je les aime pour ce qu'ils renferment mais aussi pour la beauté de leur alignement sur des rayonnages adaptés. Dans les bibliothèques j'aime l'échelle pour les atteindre et j'ai un faible particulier pour l'ambiance qu'elles dégagent, toujours feutrée, il ne doit pas y avoir de bruit  quand les autres lisent, c'est un endroit de concentration. Aujourd'hui je vais vous faire partager la beauté des lieux de celle de Vienne à la Hofburg.

vienne_27

 

La bibliothèque de Vienne a été fondée au Moyen-âge par les Habsbour, elle était appelé la bibliothèque de la cour, c'est la plus riche bibliothèque d'Autriche avec ses 7,4 millions de documents, elle possède d'importantes collections d'incunables, de cartes, de globes, de papyrus, de langues artificielles et de documents iconographiques.

 

vienne_29_bibli

vienne_39_biblio

vienne_36_bibli

C'est un chef d'oeuvre de l'architecte baroque Johann Bernhart Fischer von Erlach et de son fils Johann Emanuel, à l'époque baroque, c'était la plus grande bibliothèque d'Europe.

vienne_32_bibli

vienne_37_bibli

La salle d'apparat de la bibliothèque est coiffée d'une coupole qu'ornent des peintures de Daniel Gran.

 

vienne_43_bibli

vienne_42_biblio

vienne_34_bibli vienne_35_bibli

vienne_44_bibli

Deux magnifiques globes vénitiens de l'époque baroque, l'un terreste, l'autre céleste mesurant plus de 1 m de diamètre.

vienne_38_bibli

vienne_28_bibli

vienne_40_bibli

vienne_48

Plus de 200.000 volumes y sont conservés, notamment les 15.000 oeuvres que contenait la bibliothèque de Pierre Eugène de Savoie, ainsi qu'une des plus vastes collections d'écrits réformateurs de Martin Luther.

vienne_49_bibli

Toutes les photos sont de ma production.

 

C'est à Prague que je vous emmène la prochaine fois.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

08 septembre 2008

Les jolies bibliothèques

Comme beaucoup d'entre vous, j'aime les livres, j'ai déjà fait un billet sur les livres de mes bibliothèques. Mai j'aime aussi la beauté d'une vieilles bibliothèque, rien que pour le plaisir de rêver. Regardez celle-ci je l'ai rencontré à Bordeaux dans la rue Bouffard, ce jour là j'étais à la recherche d'une maison qui avait appartenue à un de mes ancêtres au XVIIIème, et face à celle-ci, j'ai découvert :

 

BORDEAUX__5_

ce fouillis organisé j'adore

 

BORDEAUX__7_

Coucou Tibrikot, toi qui aime les livres, tu connais ?

Des jolies bibliothèques nous en trouvons souvent dans les Abbayes, dans les institutions religieuses et aussi dans certains châteaux

Regardez celle que j'ai rencontrée la semaine dernière, au Château de Menthon Saint Bernard au-dessus d'Annecy.

biblioth_que_1

En 1801 le Comte Balthazard de Menthon (qui a pour ancêtre St. Bernard) épouse Anne Richardot de Choisey fille d'une importante famille de parlementaires  francs-comtois, dont l'ancêtre au milieu du XVIIIème siècle fut Président de la Chambre de Commerce de Dôle, c'est Elle qui hérita d'une partie de la bibliothèque familiale qui renferme 12.000 volumes tous antérieurs à la Révolution Française.

biblioth_que_2

N'ayant pas eut  le droit de photographier les intérieurs du château ces deux photos sont médiocres car elles sont scanérisées d'après un livre.

Une autre des bibliothèques où j'ai aimé me promener très souvent c'est celle du château de Chantilly

biblioth_que_chantilly_2

Les manuscrits des Montmorency et des Bourbon-Condé ont été confisqués à la révolution et ils furent restitués en 1815 au dernier Duc de Bourbon qui les légua au Duc d'Aumale ; sans héritier lui-même les légua au Musée Condé qui appartient maintenant à l'Institut de France.

biblioth_que_chantilly

13000 volumes, 1500 manuscrits 11500 imprimés dont les textes sont surtout littérature et historique. Le plus ancien manuscrit date du XIème siècle.

Un des magnifiques livres que l'on ne peut voir qu'en fac similé ce sont les enluminures des très riches heures du Duc de Berry, jetez un coup d'oeil

les_riches_heyres

Les_tres_riches_heures_du_Duc_de_Berry_July_1_

Les_Tres_Rles_tr_s__riches_heures_du_duc_de_berry

à une certaine époque je faisais partie des Amis du Château de Chantilly et j'ai eu l'opportunité de voir ces ouvrages.

Dans une Bibliothèque Historique on ne reste pas insensible au Temps qui passe.

bonnr_srmaine

 

 

Posté par manouedith à 09:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :