18 septembre 2015

Un été en demi teinte - 3 - FLORENCE

Nous ne connaissions pas du tout Florence. Pour préparer un circuit ce n'est pas facile. Après Bologne, nous sommes rentrés en Toscane et nous avons retrouvé de jolis paysages, qui nous ont réconcilié avec la campagne italienne.

33

La voiture déposée au parking de la gare, muni d'un plan, nous avons décidé de tout faire à pied, le centre historique n'est pas trop éloigné. En revanche, nous ne nous attendions pas à la chaleur étouffante de la ville. Ce jour là, le thermomètre oscille entre 40 et 42 degrés. Je peux vous dire que nous avons souffert.

19

Notre première visite est justement à côté de la gare. Ce sera la Basilica di Santa Maria Novella. Bon, c'est vrai encore une église, pour les garçons ce n'est pas trop à leur goût, mais ceci étant, l'Italie ne serait pas l'Italie sans ses édifices religieux.

30

1

2

3

4

14

L'intérieur de l'église est très joli, tout comme les salles qui débouchent tout au long du cloître.

17

21

22

23

24

26

28

6

A côté de la basilique, il y a une pharmacie-parfumerie, unique au monde, en activité depuis 1612. Là aussi, l'intérêt a été moyen. Pourtant, les plantes médicinales qui nous entourent sont plutôt agréables et sentent bon, les lieux sont de toute beauté. Maxime a pris quelques photos. 

31

32

Florence étant la patrie des Médicis et le berceau de la Renaissance, je comptais bien les emmener visiter les somptueux appartements des Médicis : Le Salone dei Cinquecento pour parler français : Le salon des cinq sens. Je sais que Maxime aurait apprécié ; nous n'avons pas eu de chance, c'était fermé. A Florence, j'ai remarqué les monuments ne sont pas tous fermés en même temps. En France en général c'est le mardi la fermeture hebdomadaire des lieux d'histoire. J'avoue une belle déception.

34

35

37

39

Nous avons traversé la Piazza Storri, très beau palais du XVème siècle doté d'une belle cour intérieure où tout Florence semble se donner rendez-vous, surtout les jeunes florentins.

36

38

40

Petit mari voulait visiter quelques salles du Palais des Offices, mais les jeunes n'ont pas voulu faire la queue. Nous nous sommes dirigés vers le Ponte Vecchio qui enjambe l'Arno ; une curiosité, ce pont est habité comme devait l'être à Paris le Pont Neuf.

42

43

Pour terminer cet après-midi chargé, nous avions encore le Duomo et sa gigantesque cathédrale Sans Maria del Fiore. On reste bouche bée devant le célèbre Dôme de tuiles rouges, le campanile gracieux et l'époustouflante façade en marbre rose, blanc et vert. J'avais très envie de grimper les 463 marches de pierre pour accéder à la coupoule, là aussi le jeudi il n'était pas accessible et pour visiter la basilique à 16h30, il y avait une queue en plein soleil qui faisait le tour de l'édifice. Nous nous sommes pas sentis le courage d'attendre sous le soleil.

49

50

51

52

Pendant toute notre balade sous la chaleur, plusieurs fois nous sommes rentrés dans des magasins climatisés. Devant moi, à deux reprises, j'ai vu des dames de mon âge s'écrouler. Nous nous sommes promis de revenir en préparant mieux notre parcours et surtout en y allant que tous les deux, au printemps de préférence. Je dirai en toute hônneté que Florence me laisse sur ma faim.

48

Posté par manouedith à 20:55 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :