16 juin 2010

Passementier métier d'Art - les Declercq

L'autre jour en visitant le blog

de

je suis tombée en admiration sur cet élément de passementerie

passementerie_mayeul

C'est une photo prise

chez

la reine de la Déco ou des mises en scène dans la maison. Ne manquez pas de lui rendre visite, rien que pour le plaisir des yeux.

Je me suis rappelée une visite que j'avais faite  l'année dernière à la passementerie Declercq 15, rue Etienne Marcel dans le 1er arrondissement de Paris. J'ai décidé de vous parler de cette maison, j'ai toujours beaucoup d'émotion en visitant une entreprise familiale, ce n'est pas commun d'être la sixième génération à en tenir les rênes, la famille se perpétue depuis 1852.

historique_declercq 

Cela a beaucoup de mérite de se transmettre les traditions d'un métier devenu rare. Joseph Bertaud est le tri-aïeul de Claude Declercq (PDG actuel) et le grand-père d'Elisa Declercq sa fille qui dirige aujourd'hui les ateliers et la fabrication. Son fils Jérôme dirige l'affaire aidé par son épouse Eléonore pour la création, la fabrication et les relations publiques.

 

         passementerie_9passementerie_9passementerie_9passementerie_9

 

La passementerie est tout simplement le petit "plus" qui peut tout changer, c'est l'expression de votre touche finale, tout comme le bouton en nacre qui remplace sur votre jolie robe le quelconque bouton en plastique.

passementerie_5   passementerie_3   passementerie_2_jpg

Tous les premier jeudi de chaque mois vous pourrez assister aux démonstrations sur métier et à l'établi par des artisans de talent. Une occasion unique de découvrir un métier d'art exsceptionnel.

                              passementerie_6      

passementerie_7

 

Cette Entreprise ancestrale est très connue pour d'importants chantiers de restauration : le grand foyer de l'Opéra Garnier, restauré tout en ors, le château de Versailles (toutes les tiges de lustres de la  grande Galerie, au plafond des rosaces), de Fontainebleau et bien d'autres.

passementerie_8

La passementerie artisanale est exigeante. Outre l'amour du métier, il faut des années d'apprentissage pour gagner l'agilité de ces doigts qui façonnent, tissent depuis des siècles, d'où sortent de petits miracles aux noms évocaeurs : effilé à jasmin, embrasse câblée, franges moulinées, à mèches ou à noisettes, lambrequinées, courtisanes, miroir, postillon, rosette, bouffette, palmette, giroline, gisèle à olive, abeilles, torsade, marabout... Cet inventaire bien poétique fait partie de la mémoire du métier que la famille Declercq cultive avec la passion du bel objet.

            

passementerie_1passementerie_1passementerie_1

      

Declercq Passementiers

15, rue Etienne Marcel

75001 - Paris

 

         passementerie_4

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


02 mai 2010

Les chocolas Debauve et Gallais, vous connaissez ?

A la rubrique historique, je vais classer ce billet, car pour moi cette boutique doit faire partie du Patrimoine français.

 

2_chocolat_debauve_et_gallais

Vous la trouverez : 30, rue des Saints Pères dans le 7ème arrondissement de Paris depuis 1818.

 

Je ne connaissais pas cette maison, jusqu'au jour ou j'ai reçu cette boite, pour me remercier d'un service rendu. Mais je vous assure pas une boite ordinaire regardez :

livre_debauve

Elle a été conçue pour les deux cents ans de la célèbre maison "Debauve et Gallais". Cette prestigieuse maison a des origines peu communes. En 1800, Sulpice Debauve quitte sa pharmacie de St. Germain en Laye pour ouvrir un magasin de chocolat sur le Faubourg St. Germain à Paris. C'est un homme instruit, éclairé et dont les connaissances médicales égalent son talent. Pour lui, il allait joindre l'utile à l'agréable et c'est cette phrase qu'il inscrivit sur le fronton de sa chocolaterie : "Utile et Dulci" et baptisa cette dernière :

A la renommée des Chocolats de France

3

Vous remarquerez son comptoir de pharmacien en demi-lune entouré de colonnes de marbre. En 1823, il s'associe à son neveu Antoine Gallais lui aussi pharmacien ; décidément le chocolat c'est une histoire de santé, ils commercialisent même des chocolats de régime dits "hygiéniques".

 

brillatsavarin

Brillat Savarin né en 1755 à 15 kilomètres de chez moi, très connu pour son ouvrage gastronomique "La Physiologie du goût" ne dit-il pas quand on lui pose la question : "qu'est-ce-que la santé ? immanquablement il répond : Le chocolat.

5

 

Pour lui le pharmacien,

sulpice_debauve_2

Sulpice Debauve

 

il n'y avait pas de doute, il allait créer du chocolat bon pour la santé, qui ne serait plus le déjeuner des vieillards, le sien serait à la fois léger et nutritif il conviendrait aux constitutions faibles, aux poitrines délicates, aux personnes attaquées de maladies chroniques et d'affection nerveuse de l'estomac.

 

6

 

En 1989, Paule Cuvelier, fin nez en matière de cacao, passionnée d'histoire a repris la destinée de la maison et elle ouvre une seconde boutique 33, rue de Vivienne, dans un décor très raffiné datant de la fin du XIXème siècle.

 

7

8

 

Maintenant si vous voulez les goûter. Vous pouvez vous les faire envoyer dans toute la France, ils vous seront présentés dans des "écrins haute couture" accompagnés d'un sac aux armes de la maison et d'une carte de visite gauffrée à l'or fin, emballés dans un conditionement protecteur.

 

chocolats_envoy_s

 

Et si vous avez un ami golfeur amateur de praliné, vous y trouverez un cadeau très approprié et surtout original et délicieux. 8 balles de golf soigneusement enrobées de chocolat blanc.

 

16_pi_ces_pralin__golf_90_euros

 

Des armoieries à ne pas oublier.

 

1_armoiries_debauve

 

 

Posté par manouedith à 15:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2010

L'autre jour à Paris

A une de nos dernières visites à Paris, les amis chez qui nous allions déjeuner, nous avait demandé de prendre le pain. Pas très loin de chez eux, rue de Charenton, c'est ici que nous nous sommes arrêtés, de loin j'avais repéré la devanture.

9

de chaque côté des vitrines des peintures sous-verre typiques du début du XXème siècle.

11

l'intérieur était tout aussi prometteur

12  10

C'est en l'an 2000 que Monsieur et Madame Bazin l'on restaurée et agrandie en gardant l'esprit Style Art Déco des vieilles boutiques du début du vingtième siècle. Et ils nous ont appris que les peintures sous-verres étaient signées de H. Luc.

13      

Trés fiers aussi de nous apprendre qu'ils avaient prété son décor pour le tournage d'un épisode du feuilleton télévisé "Navarro" . Et je tiens à dire que la "bazinette" est excellente.

 

Vous la trouverez : 85 bis, rue de Charenton dans le douzième arrondissement de Paris

Posté par manouedith à 00:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2010

Le Médecin des poupées à Rouen

Depuis toujours, je suis  fidèle en amitié. Une de mes amies "Irène" d'il y a plus de 30 ans à une fille magicienne.  Irène à partagé avec moi les jours heureux et ceux beaucoup moins heureux. Les kilomètres nous ont séparés mais, nous nous écrivons chaque année pour les voeux. Ce matin, je viens de recevoir un article découpé dans un journal local de sa fille Sandra, les mamans nous sommes toujours fières quand nos enfants réussissent ; regardez le parcours de Sandra :

le_m_decin_des_poup_es

cliquez sur la photo pour mieux lire

C'est à Rouen que vous trouverez son magasin

Le_m_decin_des_poup_es_2

24, rue Saint Nicolas 76000 à Rouen

Pour mieux vous rendre compte de l'intérieur, cliquez sur ce lien

http://lameredelamule.canalblog.com/archives/2009/11/index.html

Maman Mule est une inconditionnelle de ce joli magasin elle vous le montre en détail

Avant que Sandra ne rachète le magasin, elle a redonné vie à

" Fernande et  Paulette"

DSCF0216

Fernande à gauche est née dans les années 1890, quand je l'ai retrouvée dans le grenier de ma grand-mère, elle ne possédait plus que la tête et le corps, unijambiste, sans bras et sans habits. Elle avait appartenu à la soeur de mon grand-père : Fernande

Fernande_Pascaut_64_ans 

Paulette était la jolie compagne de ma tante "Paulette" religieuse à la congrégation St. Thomas de Villeneuve

Paulette

 

elle l'avait reçue de sa marraine dans les années 1918, quand j'étais petite je jouais avec cette poupée tout en restant très soigneuse, elle avait de vilains cheveux, il lui manquait quelques doigts et elle était toute nue.

IMG_8891

Jacquot ce joli petit baigneur en celluloïd avait été le "doudou" de mon papa dans les années 1927, quand je l'ai récupéré il lui manquait une jambe. Une cousine s'est amusée à le rhabiller. Irène me proposa de les confier à Sandra qui débutait dans une clinique pour poupées à Rouen, elle sortait des Beaux Arts. Et vous voyez ce qu'elle en a fait. J'étais ravie, maintenant elles trônent dans une de mes chambres d'amis ; pour les poupées chacune a sur son jupon un petit mot réservée à deux de mes petites filles pour quand je les quitterai ; elles le savent et viennent de temps en temps soulever le jupon pour voir si le papier y est toujours et elles disent : Fernande c'est pour moi, Paulette c'est pour moi. 

Alors si vous passez par Rouen faites un détour par la clinique "Les Beaux Jours". Si vous habitez dans une autre région de la France, téléphonez lui. Elle fera des miracles. 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2009

Sur la route des délices ! en Provence

Quand vous descendez en Provence.

A partir de Valence vous commencez à saliver.

Premier arrêt : Montélimar et son nougat. Un petit détour par le Chaudron d'Or.

nougat_1

nougat_montelimar_2

vous dégusterez le traditionnel Nougat de Montélimar, tendre ou dur pour lequel a été choisi avec soin les matières premières nobles comme le miel de lavande de la drôme, les amandes d'Espagne, les pistaches de Sicile sans oublier la vanille, la meilleure celle de l'ïle de la Réunion.

second arrêt : un petit détour par Carpentras et ses célèbres berlingots

CIMG2142 IMG_8070

Une légende raconte que Clément V, en 1310 a créé le berlingot de Carpentras. Légende ou pas, le berlingot fait parti de l'histoire de la confiserie, c'est un pâtissier confiseur François Pascal LONG qui en 1840 eût l'idée d'utiliser le sirop des fruits confits comme base de composition de ces bonbons. Il obtint ainsi un premier ruban d'une pâte irisée, à laquelle il rajouta, idée lumineuse, un ruban d'une pâte blanche de sucre. Ainsi le berlingot avait une couleur ambrée, nervurée de fines rayures blanches. Le berlingot de Carpentras était né avec cette particularité unique.

Troisième arrêt environ 100 kilomètres plus loin : Aix en Provence et son calisson.

bonbons_17

cette délicieuse gourmandise est faite d'amandes douces finement broyées au melon provençal et aux écorces d'oranges, le tout dressé sur un lit d'hostie recouvert d'un écrin de glacé royale.

Je vous assure un pur délice, quand vous en dégustez un, obligatoirement vous en reprenez un second.

BONBONS_4 Vous reconnaissez ces boites de votre enfance ?

Mais il y a aussi en Provence une autre spécialité, "les fruits confits" les vrais ; pas ceux achetés en grande surface pour mettre dans les gâteaux, qui n'ont que le nom de pêches, cerises et autre. Moi je parle de ceux préparés artisanalement avec les plus beaux fruits du Comtat Venaissin.

BONBONS_11

Rien que pour le plaisir de vos yeux et vous faire saliver.

BONBONS_7 

BONBONS_10

BONBONS_9

Et pour terminer comme aimait dire ma fille Chrystel, quelques petites dernières pour la route.

BONBONS_5

BONBONS_3

BONBONS_2

BONBONS_6

Pour ceux la, je ne vous raconte même pas. Petit n'Amour et moi nous n'avons pas su résister.

Alors si vous passez à Fontaine de Vaucluse c'est ici qu'il faut aller

chocolatchocolat_2

 

Maintenant ceux ou celles qui ne sont pas gourmands et qui n'aiment pas les bonbons n'ont pas le mérite d'être minces.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

25 juillet 2009

Le souffleur de verre de Ceyzerieux

A 5 kilomètres de chez nous, nous avons un joli petit village exposé au soleil, ou nous pouvons trouver  de jolies maisons anciennes  aux architectures imposantes,  maisons construites du temps  ou l'on cultivait le ver à soie dans la région

Une école comme tous les enfants pourraient rêver.

CEYZERIEU

2

 

1

Mais aussi un Souffleur de Verre, vous savez ces métiers que l'on pratique qu'avec passion.

Jean Marie Bizet, vous reçoit dans son atelier aménagé dans les dépendances de sa jolie maison de famille. Il vous raconte l'histoire du verre dans la région du Bugey.

10

Le premier maître verrier installé dans le Bugey s'appelait Daniel de Fassion installé à Charabotte en 1662, suivit d'Ennemond entre 1679/1690 à St. Jérôme, en 1691 c'est à la Berrotière de Tard sur la commune de Prémillieu que nous trouvons Ennemond de Fassion.

ils restaient aux mêmes endroits pendant 10 ans, c'est ainsi que de 1731/1740 on trouve un certain Pierre de Richard à la Bérrotière de Tard. La décennie suivante c'est en forêt du Chesnay à Longecombre que l'on retrouve le frère de Pierre, Joseph associé à Jean Baptiste Maugy de Montorsier. Toujours en remontant dans le département, nous les retrouvons pour la seconde campagne de Charabotte.

En 1752, les deux associés décident de se séparer, de 1753 à 1757 Joseph se trouve en Forêt de Devant sur la seigneurie du Vachat, actuellement commune de Conand. En 1757/1758  Joseph de Richard loue sa verrerie à ses ouvriers qui s'associèrent ensemble Melchior Moser, Jacques et Martin Stouder ainsi que Joseph Erard.

11

De 1758 à 1761 c'est à la Berrotière que nous retrouvons Melchior Mozer avec Alexis et Pierre Joseph Schmitt. De 1752 à 1756 nous retrouvons une verrerie à la Bertinière commune de Lacoux. Un second site verra le jour de 1756 à 1764 "Les Lentillières" situé à Charabotte. De 1764 à 1780 en forêt de la Veillère à Izenave. Les dix années suivantes c'est au Mont d'Arane à Arane que nous retrouverons une verrerie.

Jusqu'à la révolution nous remarquons que tous les Maîtres verriers étaient des nobles, ensuite jusqu'à 1814 ou nous avons retrouvé dans les archives trâces de ces  Maitres verriers, plus de particule de noblesse ou presque, révolution oblige, Jean Pierre Billion et Louis de Finance étaient Maîtres de verrerie à Labalme et la dernière verrerie que j'ai notée se trouvait sur la commune de Lacoux à la Bertinière.

14

La blouse blanche représentée sur cette photo est encore une copie identique à celle que portait les verriers de 1662

25

Tout comme le banc sur lequel travaille  Jean Marie Bizet

18 19

L'élaboration du verre nécessite une température d'environ 1300° C

13

Un des outils indispensable au verrier c'est la canne à souffler

15

16

Sans cette canne, la magie ne pourrait s'opérer sous nos yeux.

20

Voici le flacon prêt à aller refroidir dans le four à cet effet pendant une durée de 15 heures.

21

22

Après le flacon, voici son bouchon

Afin de nettoyer la canne à souffler,  pour se faire plaisir Jean Marie Bizet souffle une dernière fois et produit une sculpture éphémère qu'il brise ensuite sur le sol.

23

Je peux vous assurer que petits et grands étaient d'une sagesse exemplaire durant toutes les explications,  très intéressés par ce savoir vieux de 2000 ans avant Jésus Christ.

9

Monsieur Bizet pour nous récompenser nous a offert un verre de jus de pomme de la région super pétillant que nous avons tous dégustés avec délice.

26

C'est avec des yeux encore émerveillés que nous avons retraversé ce joli village des marais de Lavours.

3

Zommer sur le porche et vous verrez qu'il est de 1682.

5

 

Pour remercier Monsieur Bizet de la gentillesse et de son accueil, j'ai accepté de lui faire un peu de pub.

Jean Marie Bizet

Maître Verrier à Cezeirieu entre Culoz et Belley dans le département de l'Ain.

En prenant rendez-vous c'est beaucoup mieux au

04.79.87.92.77

A  AIGNOZ. En bordure du Séran et du marais de Lavours Monsieur Bizet peut vous louer un gîte de pêche 3 épis pour 4 personnes.

Meilleure période de pêche : toute l'année selon type de pêche.De l'ouverture à Juillet pour la pêche sur place dans le Séran (truites). Possibilité pêche en lac privé lac de Chavoley avec le propriétaire et sur le lac de Virieu le Grand (truites fario, truites arc en ciel, saumons de  fontaine, omble chevaliers). Tarification à la journée et à la 1/2 journée. A proximité du Rhône et du lac du Bourget, réservoir privé de pêche à la mouche.

Posté par manouedith à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

25 février 2009

Ladurée, vous connaissez ?

A Paris tout a commencé en 1862, lorsque Louis Ernest Ladurée, homme du sud ouest, minotier de son état, crée une boulangerie au 16, rue Royale. Jeanne Souchard épouse d'Ernest et fille d'un hôtelier connu de Rouen, à l'idée de mélanger les genres, le café parisien et la patisserie et donne ainsi naissance à l'un des premiers salons de Thé de la capitale. Qui aura un avantage certain sur les cafés, celui de pouvoir accueillir les femmes en toute liberté.

La spécialité est devenue le "macaron"

 

2

 

Deux fois par an, à la manière des créateurs de mode, la maison imagine de nouveaux desserts comme le macaron caramel au sel  citron vert et basilic ; un vrai régal je vous assure.

Le problème, étant donné que ces derniers sont périssables, la maison ne fait pas d'envois ; il faut donc venir les chercher dans un des 5 magasins parisiens. Alors si vous habitez comme moi au centre de la France pas facile n'est-ce-pas. En fait si j'ai bien compris seuls les parisiens ont le droit de se régaler.

Ou alors si vous habitez à, ou près de : Londres, Monaco, Tokyo  ou comme moi à 60 kilomètres de Genève vous ferez donc partis des privilégiés qui ont le droit de goûter à ces merveilles

collage20

 

 

Pendant le chemin du retour, nous n'avons pas résistés, nous avons vidé cette boîte

5

à deux quand même !

Bon maintenant, nous montons à Paris le 23, nous irons jeter un oeil sur les magasins et les salons des Champs Elysées car il paraît qu'ils vont me plaire, ce sont des décors Napoléon 3,  somptueux et raffiné. A Genève le magasin est petit aux allures 1900 quand même.  A mon retour, je vous raconterai.

 

Alors pour St. Valentin, justement nous avons décidé d'aller spécialement à Genève  pour ramener ça :

1

 

 

A bientôt !

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

12 février 2009

La porcelaine de Sèvres de Madame la Baronne

En 1740, une Manufacture de porcelaine tendre est fondée à Vincennes ; ce succédané de la véritable porcelaine, dite porcelaine dure, composée de kaolin à près de 75% est très convoité par les gouvernements européens au XVIIIème siècle. C'est pourquoi Louis XV s'intéresse rapidement à la Manufacture de Vincennes qui est transférée à Sèvres en 1756.

C'est donc de cette porcelaine fine que Madame la Baronne s'entoure.

salon10

s_vres2 s_vres3

s_vres

s_vres4

s_vres5 s_vres_6

s_vres8_

s_vres_7 SINGERIE

singerie2 Une pièce est décorée de "singerie"

Terrasse salon_11

Alors, vous avez aimé la visite chez Madame la Baronne ?

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2007

Le Moulin à Huile de Chanaz en Savoie

Aujourd'hui, je vais vous emmener visiter un des derniers Moulin à Huile en Savoie, il en reste seulement 20 dans toute la France. Il a été édifié en 1868, c'est l'un des plus beaux sites restaurés du village. En redescendant vous pourrez admirer les vieilles maisons typiques à cette région.

Mon petit fils Maxime va à l'école de Chanaz et il aime nous emmener visiter ce moulin qui se trouve tout en haut du village. Je vous assure il vaut le détour.

Si vous êtes en vacances dans la région , allez y faire une visite, c'est un joli petit village à 5 kilomètres au Nord du Lac du Bourget. En plus en redescendant vous pourrez embarquer pour une jolie promenade sur le canal de Savières, vous irez même jusque sur le lac du Bourget, vous passerez également une écluse et vous naviguerez un petit moment sur le Rhône, vous pourrez accoster sur les berges de l'Ain aux pieds du Grand Colombier dont je vous ai déjà parlé.

chanaz1

 

Venez découvrir également un métier d'autrefois en voie de disparition :

le Moulinier

chanaz3

Cette grosse meule écrase les noix et les noisettes

chanaz2

En sommeil depuis 40 ans, ce moulin à eau a été restauré dans son état originel et sa roue à augets permet de mouvoir à nouveau les engrenages et la meule.

Vous serez reçu par le propriétaire du moulin et sa fille, le Moulinier vous expliquera son tour de main et ses soins vigilants pour transformer, noix et noisettes en huiles aux saveurs incomparables. Tout son savoir-faire artisanal donne un produit de qualité dans la grande tradition culinaire française. Vous pourrez même goûter les huiles, mais aussi les moutardes et la confiture

IMG_9511

ouvert toute l'année

assurez-vous de la présence du Moulinier ou de sa fille au :

04.79.54.56.32

chanaz4

Bonne  balade à Chanaz

Posté par manouedith à 19:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :