28 octobre 2016

Mon blog a 10 ans !

 

Cette semaine, mon blog aura 10 ans. Je n’en reviens pas encore. Pendant toutes ces longues années, chaque vendredi, j’ai pris le temps de venir bavarder avec vous. Rarement j’ai fait des pauses. Tout ce que je vous ai raconté est vrai. Le fil conducteur a toujours été « mes passions ». Et comme j’en ai beaucoup j’ai toujours quelque chose à vous dire. Je suis une grande bavarde.

3

 Ma vie a toujours été basée sur le partage, alors vous faire découvrir les endroits où j’ai eu l’opportunité d’aller me semble être normal. Jamais je ne l’ai fait pour me vanter, je n’ai pas toujours eu de chance dans ma vie, mais malgré tout, je suis quelqu’un de foncièrement optimiste, alors je m’en suis toujours sortie, pourtant croyez-moi, parfois j’ai touché le fond. Je voudrais dire à tous, que la vie n’est pas un long fleuve tranquille,  mais je suis certaine que vous le savez. N’oubliez jamais, qu’après la tempête, le soleil revient toujours, il ne faut jamais cesser d’y croire, jamais désespérer.

6

 Je vous ai ouvert, mon cœur, raconté mes souvenirs et entraîné parfois aux portes de mon intimité. En 10 ans, mon blog a évolué et c’est normal. Un grand merci à celles et ceux qui me suivent depuis le début, malheureusement ils ne sont plus très nombreux, mais c’est ainsi que va la vie. Moi-même je ne vais plus souvent sur vos blogs, le manque de temps et comme je trouve que la vie passe de plus en plus vite, j’essaie de découvrir de nouvelles choses et mes intérêts ne sont plus les mêmes qu’au début.  Pour avoir de nombreux commentaires, il faut être plus disponibles et rendre visite aux autres plus souvent, ce que je fais beaucoup moins, alors je ne me plains pas, Je suis quand même fière d’avoir une progression régulière et je remercie du fond du cœur, mes 119 abonnés et mes 605.534 visiteurs. Je sais pour certaines, ce n’est pas beaucoup, mais le nombre ne compte pas et ce n’est pas important pour moi.

15

1

Combien de temps, vais-je encore continuer ? Je n’en sais rien, Mais ce que je sais, c’est que jusqu’à présent j’y trouve un certain plaisir, quand cela deviendra un ennui, une corvée, je tirerai ma révérence. Ceci dit, étant donné que souvent pour agrémenter mes sujets, je fais des recherches et alors ça, c’est un bon moyen pour faire travailler mes méninges et cela ne peut être que positif. J’aime apprendre et j’aime partager, alors !  

31

 Rendez-vous vendredi prochain.

Pour vous remercier je vous offre ce diaporama sur l’automne dans ma maison. Vous le savez, je suis une amoureuse de ma maison je m’y sens bien et je suis une amoureuse des belles choses. Alors je vais continuer à cultiver mon Art de Vivre.

                                           

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 juillet 2016

Souvenirs, souvenirs......

L'enfance est un sujet inépuisable pour moi. En fermant mes yeux, je me revois chez mes grands parents et je me remémore les plus merveilleux moments. Pourtant j'ai eu une enfance compliquée, mais, justement ces instants là, me sont encore plus précieux.

Au fond du jardin, il y avait un étang. En Picardie, après les marres à canards,

Afficher l'image d'origine

les trous d'eau, s'appellent : des étangs. Ils sont plus ou moins grands. Ici, dans les prés-alpes, nous les appelons pompeusement des lacs. Et croyez-moi, il y en a partout ; même dans les endroits que l'on ne soupçonne  pas.

Mais revenons à mon étang. Le nôtre, était d'une superficie moyenne. Petit mari, aurait aimé le parcourir avec son canoë, il  en aurait fait très vite le tour. La barque qui s'y trouvait amarrée, servait à grand-père pour aller taquiner le goujon, certains après-midis d'été.

Afficher l'image d'origine

Au bord de l'eau, il y avait une jolie petite construction aux vitres entourées de fer forgé, comme l'atelier de mon grand-père. Maintenant, à notre époque ces baies vitrées, servent de séparation entre une cuisine et un séjour et  donnent leur plus bel effet. Là, au fond du jardin, cette petite maison, servait de havre de paix, pour ceux et celles qui voulaient lire ou se reposer au bord de l'eau et à l'abri du vent.

Afficher l'image d'origine

L'intérieur était assez rustique, mais il y avait une table que nous sortions pour nos pique niques, un buffet ancien et des fauteuils 1900 en rotin. Dans un coin plusieurs étagères, sur lesquels s'allignaient des livres pour enfants, des manuels de jardinage et d'appiculture, car Grand-père a eu sa période "abeilles", il faisait chaque année son miel. Et les petites travailleuses avaient leurs maisons à l'entrée du jardin.

Afficher l'image d'origine

D'abord, j'ai aimé y venir jouer à la poupée et à la dînette, pendant que ma grand-mère jardinait tout en ayant un oeil sur moi. Un peu plus grande, j'ai installé une chaise longue et je venais  lire tranquillement dans ce petit coin de paradis. C'est là, que j'ai dévoré toute la littérature de la Comtesse de Ségur.

Mes grands-parents recevaient beaucoup l'été, famille et amis se succédaient. Quand le temps le permettait, nous allions pique niquer là bas. Ces jours là, grand-mère préparait la veille un repas froid. Ver 11h30, nous mettions tout dans la carriole (celle qui servait à aller ramasser du bois mort dans les bois environnants.) Il ne fallait rien oublier, car elle n'aimait pas avoir à faire des pas pour rien. De vrais festins.   Au dessert pépère poussait la chansonnette ou nous jouait de la mandoline.  Son air préféré , une chanson de Berthe Silva : "Du gris que l'on prend dans ses doigts." A chaque fois que j'entends cette chanson, je ne peux m'empécher de penser à lui. Des dimanches enchanteurs que ne connaîtront jamais les enfants de maintenant.

Image result for aquarelle renoir

Quand j'étais adolescente, c'est là, que je me réfugiais pour écrire mon journal intime, que je  cachais sous une latte du plancher. Premiers émois, premiers flirts, premiers sentiments. J'avais 16 ans, mon Dieu comme c'est loin et encore tellement présent ; j'ai toujours été une grande sentimentale et une grande romantique. J'avais baptisé mon refuge : "Refuge de la Marquise", en souvenir de la jolie maison de ma grande tante "La Duchesse", dont je vous ai déjà parlée.

Afficher l'image d'origine

Les années ont passé et je m'en suis allée. Après le décès de ma grand-mère, j'ai vendu la maison. Pourtant elle comptait beaucoup pour moi. Mais mon mari, a  trouvé qu'il y avait trop de frais pour la rendre confortable et plus aux normes des années 1980. Dans cette petite ville, il ne me reste  que "notre résidence secondaire", comme disaient mes grands-parents, et elle se trouve au cimetière.   Je n'y vais plus très souvent. Mais un jour, je me suis payée de culot et j'ai sonné à la porte des propriétaires actuels. Ils m'ont reçu gentiment et m'ont fait découvrir avec fierté leur dernière rénovation au fond du jardin.

Afficher l'image d'origine

Je suis restée ébahie en retrouvant mon refuge.

Le refuge de la Marquise, est maintenant un joli studio dans lequel on y a mis toutes les commodités : kitchenette, WC, douche et lavabo. Le restant de la pièce est décorée avec beaucoup de goût, des sofas et des fauteuils donnent à cet endroit un aspect encore plus chaleureux. Pas de télévision ni d'ordinateur. Les bords de l'étang et le jardin sont joliment aménagés. Une suspension en fer forgé retrouvée dans l'atelier est scellée dans le mur avec une jolie pancarte  : "Le Refuge de la Marquise."

Afficher l'image d'origine

En quittant l'endroit de mes jeunes années, j'étais très émue et contente de voir que d'autres personnes ont continué à l'embélir, tout en faisant un clin d'oeil au ferronnier d'art qu'était mon grand-père. Ne dit-on pas : "que nous sommes sur terre, simplement des dépositaires de nos biens" ?

 

Les aquarelles ont été relevées sur le Net

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2014

Votre maison et ses mises en scène

Souvent sur ce blog, j'ai dit combien j'aimais ma maison. Combien j'aimais lui apporter des changements, des améliorations. Pour moi, elle est très importante. Aujourd'hui, je vais vous faire découvrir quelques nouvelles et anciennes mises en scène par-ci par-là. Après Noël, j'ai prolongé les fêtes avec quelques coins d'hiver de blanc vêtus, à l'approche du printemps, les fleurs n'étant pas encore là, j'ai commencé à briquer l'argenterie. Je vais également vous donner quelques petits conseils pour rendre votre maison belle et différente des autres.

9

 dans ma coupe de fruits, j'ai disposé 24 pieds de petites pensées pour le meilleur des effets.

24

L'argenterie ancienne, est pour moi une autre de mes passions. Je regrette tellement qu'elle ne soit plus de mode (trop d'entretien peut-être, mais moi j'aime) maintenant souvent elle est reléguée au fond des armoires, comme beaucoup de belles choses d'antan. Il faut s'appeler "manouedith" pour oser les afficher sans complexe et sans être ringarde.

11

Chez moi,dans ma salle à manger, vous ne trouverez pas la mode du temps présent et encore moins celle des meubles d'usine, ni de chaises en fer rouillé  aux sièges inconfortables , vous ne trouverez pas non plus de Shabby très prononcé avec des usures exagérées ; pourtant j'aime aussi quand tout est en harmonie shabby mais sur les catalogues ou sur certains blogs.

 13

Je donne plutôt libre cours à ma créativité et à mon instinct pour créer des mises en scène plutôt qu'aux tendances de l'année. Malheureusement ces modes éphémères ont fait péricliter beaucoup d'antiquaires, et les brocanteurs qui restent ont beaucoup de mal à tirer leur épingle du jeu. Non, moi je suis restée dans ce qui est joli à regarder. Chez moi, vous ne verrez pas de meubles d'époque aux bois précieux repeints en blanc, gris etc.... Je trouve vraiment dommage d'enlever le charme des années.

+7    

Dommage également de peindre un meuble XVIII ou XIXème siècle au nom de la tendance du moment et détruire ainsi leur âme. C'est bon à la rigueur pour les meubles qui n'ont pas une facture très ancienne ou qui sont d'un bois plus ordinaire. En revanche, je suis pour égayer ces derniers par des peintures ou des tapisseries murales claires et parfois colorées pour mieux les mettre en valeur, tout comme garnir les fenêtres de doubles rideaux en harmonie au reste de la pièce. Cela aussi n'est plus à la mode de mettre des doubles rideaux et pourtant dans une grande pièce ils évitent les effets de résonances qui rendent la pièce froide et donnent l'impression qu'elle est vide. Et les doubles rideaux tirés les soirs d'hiver préservent la chaleur.

10

Le plus important dans une maison, c'est qu'elle soit chaleureuse et que vous vous y sentiez bien. N'oubliez pas qu'elle vous reflète. Elle ne doit pas être celle où l'on s'ennuie, il faut savoir  la regarder et l'écouter vivre ; souvent je me promène d'une pièce à l'autre pour la respirer. Evitez d'acheter des objets pas très jolis provisoirement, car le provisoire dure parfois très longtemps et on s'habitue à la laideur.

21

Quand il y a longtemps que vous habitez dans votre maison et que vos enfants sont partis par exemple, réinvestissez les lieux autrement. Tout en gardant la même coquille, vous organisez l'espace en fonction de votre nouvelle vie. En changeant parfois tout simplement vos objets de place ou en en retirant ; parfois on s'émerveille beaucoup mieux sur certaines choses que l'on ne remarque même plus et que l'on a le plaisir de redécouvrir.

4

Si vous avez la chance de posséder une maison très ancienne, respectez là quand vous la remaniez, ne faites pas table rase sans avoir bien réfléchi. Si vous avez choisi de vivre dans de l'ancien, c'est parce que vous êtes sensibles aux marques du temps, même sans vous en rendre compte. Bien évidemment intégrez lui tout le confort.

3

ma petite touche Russe

Je pense que le plus important dans une maison, c'est de respecter le sens de l'équilibre, les proportions, l'harmonie et surtout de lui donner une ambiance. Un exemple tout simple, revisitez vos vases, les fleurs auront plus d'élégance dans un sucrier, une soupière ou une saucière. Par pitié, quand on vous offre un bouquet, retirez tout de suite l'emballage de papier qui se trouve autour et qui parfois est de très mauvais goût, ne laissez pas comme je l'ai déjà vu la cellophane autour. N'ayez pas peur de détourner les choses. Dans une chambre je n'aime pas les armoires, en revanche je les préfère dans le séjour pour remplacer bien souvent le bahut traditionnel ou trône la photo de mariés des parents et même des grands-parents sans oublier celle du  petit dernier, entourées souvent d'une plante verte ou d'un bouquet de fleurs. Pour les photos de famille, réunissez les toutes sur une petite table ronde ou autre , ou tapissez un coin de mur réservé à ceux que vous aimez. Dans une chambre si vous avez de la place un grand placard est préférable et une petite commode est plus sympa.  

 

25

A la maison, les photos de la table peuvent changer au gré du temps, en ce moment, elles représentent nos 6 générations de femmes 

 

8

 

Ma touche Verdi

14

ma touche asiatique

 

5

 

Mon côté collectionneuse

collection sucriers

23

j'aime les porcelaines anciennes du XIXème siècle et le verre peint, mais je suis obligée maintenant de les mettre à l'abri de mon chat Ygor 

 20

19

 

16

18

 

22

alors en conclusion, souvenez-vous : Même si tous les goûts sont dans la nature,votre maison sera le reflet de votre personnalité, apportez lui la chaleur, l'élégance et le raffinement ou alors la bohème mais toujours avec chic  surtout quelle ne soit pas comme toutes les autres, ne succombez pas aux modes, sur les blogs on voit trop les mêmes intérieurs, montrez votre originalité  Quand j'étais enfant, je me souviens d'une cousine qui n'avait pas beaucoup d'argent, qui habitait une chambre de bonne mais dont le nid était douillet  élégant et raffiné, seulement avec des caisses de pommes recouvertes de jolis tissus et de beaux bibelots. 

 

26

27

 

 et pour terminer, quelques brumes de nostalgie des années d'antan. Mais vous savez, je sais aussi apprécier des intérieurs plein de douceur et plus contemporains du moment qu'il y ait une pointe d'élégance et de personnalité.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 mai 2011

Une volière inutile transformée en coin sympa.

 

Nous habitons une des rues principales de notre village, une rue très passagère et surtout assez triste, alors cette année pas de géraniums, mais un grand coup de soleil;

6  

7

 

Nous avions dans le jardin une ancienne volière usée par le temps. Depuis l'acquisition de la maison je cherchais une idée pour la rénover et surtout lui laisser sa patine.

 

1

Petit n'Amour a mis au sol des vieux pavés

9

Nous sommes allés jusque Aoste chez un brocanteur spécialisé en mobilier ancien pour le jardin et j'ai déniché avec plaisir cette table de la fin du XIXème siècle et sa chaise ;  en la laissant dans son jus elle est parfaite pour l'endroit.

12

14

un coin zen avec ce bouddha et les bronzais de petit n'Amour

10

15

Pour agrémenter ce vieux mur, j'ai commandé sur internet des trompes l'oeil. Et il ne nous restera plus qu'à acheter une vieille fontaine quand l'occasion se présentera et notre petit coin sympa sera terminé.

20

Le reste du jardin est décoré dans le même esprit. Cette année les chines ont été le zinc. L'année dernière c'était les cages à moineaux.

8

En 1930, quand mes grands-parents ont acheté leur maison, il y avait dans le grenier cette belle baignoire, que je n'ai jamais vu en fonction, je m'étais dit : un jour je m'en occuperai. Qu'en pensez-vous ?

3_bis

Je ne suis pas mécontente du résultat.

16

Nous étions rentrés de la croisière un peu fatigué, mais il y avait beaucoup à faire dans le jardin, nous nous sommes remis tout de suite dans le bain. En une semaine tout a était fait, il nous reste une semaine pour nous reposer avant de reprendre la route pour le Nord. Pendant notre absence, Petit n'amour a été grand-père pour la 7ème fois, plus mes 10 petits enfants, et les deux de coeurs  vous voyez ce que je veux dire. Alors nous allons aller admirer cette 17ème petite merveille.

       17  18 19

 5_bis

Posté par manouedith à 09:49 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

24 février 2011

Artisans dans le Valromey - Les derniers travaux à la maison.

 

Il y a bientôt 4 ans que nous avons acheté notre maison. Elle était en bon état ce qui nous a permis d'avancer doucement à notre rythme pour améliorer la déco ; chaque année nous avons amélioré, décoré et dans quelques jours nous aurons terminé.

 

Le premier artisan que nous avons connu, c'est le chauffagiste Monsieur Chasson d' Angleford qui nous a aidé à trouver notre première fuite et nous a prêté un outil pour commencer avant qu'il puisse venir, il a changé la chaudière et il arrive très vite quand on a besoin de lui.

12

 

Avant d'ouvrir la porte de la salle d'eau du second étage petite pose dans l'antichambre

 

7

 

Dans cette salle d'eau tout a été refait, elle est très petite et nous avons opté pour un meuble entièrement créé et réalisé par notre ébéniste d'Artemare Monsieur Delaroue. Un artisan comme j'en ai rarement vu, minutieux, sérieux, respectueux des jolies choses, si vous êtes dans notre région je vous le recommande, il travaille même jusqu'en Suisse.

 

5

3

il s'est chargé de tout, menuiserie, plomberie, granit vert du Brésil, miroirs de la porte à la douche.

Les accessoires blanc ont été achetés chez "Comptoir de Famille". Savez-vous que Comptoir de Famille a été créé par une famille de la région de Lyon et que tout ce qui s'y trouve est 100% français, très rare à notre époque !

 

-4

 

Les meubles étant cérusés et bordés d'une moulure verte très claire. Nous avions à Pralognan un grand cadre aux hortensias violets et j'ai trouvé qu'il agrémenterait très joliment notre salle d'eau, il se reflète dans les miroirs et je ne me suis pas trompée.

 

6

Je sais il manque une plante verte sur le petit meuble.

Les murs et le sol ont été recouverts d'un grès naturel différent du côté douche. Les grès ont été achetés chez Bancel'Ain un marchand installé dans notre village depuis 1 an et chez qui on peut trouver de la faïence de très belle qualité, en plus vous y êtes très bien accueilli et il ne sait quoi faire pour vous contenter. L'ensemble posé par le carreleur Monsieur Denis Varrel de Ceyzérieu.

salle_d_eau_11

 

Notre village est un village de 1200 habitants  dynamique où il y a encore des magasins de proximité et des artisans de grande qualité. Je pars du principe qu'il faut faire vivre ces gens là sinon nos villages vont mourir, les prix ne sont pas toujours beaucoup plus chers que dans les grandes surfaces, j'en ai fait l'expérience en renouvellant mon électro-ménager chez Janot-Electricité, qui en plus m'a bluffé en me disant exactement quand le frigo, la plaque et le reste avaient été posés par l'ancien propriétaire qui était déjà leur client, sans compter le service après-vente. Justement pour ne pas perdre leurs clients ils font de gros efforts et vous avez en surplus de la qualité et surtout une écoute et des conseils précieux.

 

8910IMG_3239

       11

       J'ai toujours aimé détourner les objets.

       Quand j'ai chiné cette coupe de fruits, je savais déjà qu'elle recevrait une plante verte et qu'elle se refléterait dans les  miroirs de la salle d'eau.

 

Maintenant descendons d'un étage.

1314

1522

Cette année, nous avions prévu de refaire les tapisseries du hall d'entrée, des escaliers et des paliers. Notre artisan peintre est toujours débordé, il faut prévoir les travaux un an à l'avance et prendre son tour, mais il faut dire que depuis 4 ans nous avons eu le temps d'apprécier Monsieur Garin "EGD" de Vieu en Valromey  son travail est toujours fait à la perfection. Dans une vieille maison souvent les murs ne sont pas beaux un fois les papiers enlevés  il faut les enduire énormément pour obtenir l'excellence ; c'est pourquoi je préfère le papier peint on en trouve très facilement des neutres. Nous avons choisi un marbré à majorité blanche (on peut même peindre par dessus) relevé d'une couleur ocre, les plafonds, les encadrements des portes et les fers forgés des escaliers sont recouverts de peinture blanche, les portes d'un gris clair. 

21

très bel effet je vous assure et une fois de plus pas comme chez tout le monde.

 

  23232323

                                 La petite fille, c'est moi à deux ans.

 

Maintenant, descendons au rez-de-chaussée.

16

Là aussi il y a eu du changement. Le carrelage a rajeuni la maison grâce aux talents de Monsieur Varrel et de Bancel'Ain carrelage. Il a fallu attendre un peu la disponibilité de Monsieur Varrel, mais cela en valait le coup, son travail est bien fait rien à redire même s'il a fallu refaire un petit détail, qu'il a refait avec le sourire, pour lui tous problèmes à une solution.

20

     19

                        17

Comme je vous l'ai dit, il reste la moquette rouge que nous devons mettre dans les escaliers. Pourquoi de la moquette allez-vous me dire. Tout simplement par sécurité, il y avait bien évidemment d'autres revêtements mais la sécurité à notre âge doit être la priorité. Pourquoi rouge, tout simplement pour relever la neutralité de l'ensemble. Dès qu'elle sera posée je vous la montrerai.

 

18

 

Et voici pour terminer ma dernière  trouvaille qui prendra place au bas de l'escalier et elle restera tel quel dans son jus.

 

Peut être, allez-vous trouver drôle que je donne les noms des artisans. Mais voyez-vous quoi que l'on en pense, les blogs sont vus de tous, vous ne pouvez même pas vous imaginer les impacts qu'ils ont. La semaine dernière j'ai été contactée via mon blog, par Antenne 2 pour participer à une émission sur les grands-parents qui prennent leurs petits enfants en vacances et qui se décarcassent pour leurs faire faire des activités, des balades et leur transmettre leurs valeurs.  Donc voyez-vous, si ce blog peut permettre de faire de la pub pour de bons artisans, je ne vois pas pourquoi.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


18 février 2011

Une Maison de famille, c'est quoi ?

C'est quoi une Maison de Famille ?

A mes yeux, c'est une maison qui bien souvent a abrité plusieurs générations appartenant à  la même famille

comme celle-ci :

 

002A

 

En faire revivre une autre, ce n'est pas facile !

 

0019A

Voici la nôtre, la première fois que nous l'avons visitée.

 

Quand nous avons acheté notre grande maison, c'est l'esprit que nous voulions lui donner. Malheureusement, elle ne perpétuera pas plusieurs générations de notre famille, car elle ne renferme pas les souvenirs de nos enfants et nous savons très bien qu'après nous, ils s'empresseront de la vendre.

001___A

 

J'envie un peu ceux qui ont la chance de posséder celle de leurs grands-parents et arrières grands-parents. Et qu'ils ont su la garder pour s'y retrouver entre cousins et cousines, frères et soeurs, l'entretenir tous ensemble. Parfois financièrement ce sont de gros sacrifices ; mais quelle joie de s'y retrouver pour les vacances.

 

005A

 

Un port d'attache, où la famille d'aujourd'hui et celle d'hier cohabitent, où les meubles y sont ancrés, où à chaque fois le passé renaît, où l'âme de ceux qui y ont vécu se promène dans tous les endroits ; sans compter le grenier remplit de souvenirs lointains où tout y est entassé au fil des années et ou personne n'a jamais osé jeter la moindre chose.

 

004A

en  en rajoutant à chaque passage comme s'ils voulaient laisser leur empreinte. Avec une nostalgie du temps qui passe et peut être au fond d'eux la satisfaction de penser que plus tard, leurs petits enfants les trouveront à leur tour. Se poseront-ils cette question sur les personnes qui sont passées dans ces lieux : " Pourquoi ? Pour qui a-t-il vécu ? Qu'a-t-il aimé ? A-t-il réalisé ses rêves ?

 

007A

 

Nous savons tous que ces maisons là ont une âme et qu'il faut savoir les écouter pour découvrir les richesses qu'elles contiennent. Admirez les vieux fauteuils patinés par le temps qui côtoient les poupées d'aujourd'hui sous l'oeil amusé d'une ancêtre.

 

006A

 

s'attabler dans la cuisine aux cuivres encore brillants et aux dimensions que nous ne connaissons plus.

 

008A

 

Partager nos soirs de fêtes autour d'une jolie table.

 

           015A014A

 

se reposer dans des salons vieillots aux tissus passés et regarder de vieilles photos de ceux qui ont été jeunes à une autre époque.

 

003A 013A

      010A

                        011A

 

Découvrir dans les armoires du vieux linge aux monogrammes de famille.

 

009A

 

Disputer une partie de jeux de société avec des antiquités qui sont loin de ressembler à nos jeux du XXIème siècle.

 

012A

 

Dormir dans une jolie chambre au lit capitonné, où d'autres y ont faits de jolis rêves.

 

018A

 

Sans oublier le grenier, mais j'y reviendrai dans un autre billet. Peut être aurez-vous la chance d'y retrouver au fond d'une armoire de vieux rouleaux de papier peint fanés par le temps. Certainement vous les trouverez désuets pour notre époque et pourtant certains d'entre eux font peut être partis de collections classées.

 

              016A 017A

 

Alors, tous ceux et celles qui ont la chance de posséder "Une Maison de Famille" profitez en au maximum pour y tricoter vos souvenirs et y laisser votre empreinte.

 

 

Les photos ont été empruntées dans le livre "Maisons de Famille" "Le Temps retrouvé" de Christiane de Nicolay-Mazery.

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

01 novembre 2010

L'automne qui m'entoure......

Il y a automne et automne, on aime ou on n'aime pas. Je n'aime pas l'automne avec le vent la pluie et la grisaille. Mais en revanche je ne me lasse pas des couleurs et du soleil matinal qui font rougir la nature, sans sortir de chez moi, je peux admirer tout cela.

IMG_2092

IMG_2098

Voici d'un peu plus près mes compositions.

IMG_2094

IMG_2095

 

IMG_2100

J'aime beaucoup celle-ci

 

Pendant que je me promène dans le jardin, un intrus a pris ses aises. Ses maîtres sont partis en vacances, Félix, s'est invité.

IMG_2083

Avant il se contentait du salon en bas, aujourd'hui il s'est aventuré au 1er étage, en a fait le tour dans les moindres recoins, a fait une virée au second, mais il est redescendu s'installer confortablement au Boudoir.

IMG_2087

Il n'est pas beau le Félix des voisins ? Du moment qu'il n'est pas sale dans la maison, qu'il ne monte pas aux rideaux, il est le bienvenu.

Retournons dans le jardin.

IMG_2102

IMG_2105

IMG_2117

IMG_2110

Quand automne en saison revient

Quand automne en saison revient,
La forêt met sa robe rousse
Et les glands tombent sur la mousse
Où dansent en rond les lapins.

Les souris font de grands festins
Pendant que les champignons poussent.
Ah ! que la vie est douce, douce
Quand automne en saison revient.

SAMIVEL (1907-1992)

IMG_2104

IMG_2101

Je ne refermerai pas mon billet sans un petit clin d'oeil au château de "ma Princesse Héloïse"

IMG_2121

Le château de Machurat, je l'admire chaque matin, je vous l'ai déjà montré maintes et maintes fois, mais à l'automne il est différent  car il est entouré chaque jour de couleurs superbes. Il va falloir que je me décide à prendre rendez-vous avec sa propriétaire car je connais son histoire jusqu'au XIXème siècle. Et je ne sais plus rien depuis 1875, année ou il rentra dans la famille Meaudre.

 

 

 

Posté par manouedith à 13:11 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2010

Petit tour au jardin

Au mois de Mai, cette année nous n'avons pas eu de chance le beau temps n'était pas au rendez-vous ; le mois d'avril a été beaucoup mieux. Toutes les fleurs ne sont pas encore installées dans le jardin, mes pauvres géraniums qui sont censés orner le devant de la maison font triste mine. Néanmoins le dernier samedi après midi nous avons pu profiter de notre nouveau salon de jardin.

a9

a25

Je vais vous raconter la petite histoire de ce salon dont les boiseries ont fait parties du déménagement et reléguées dans le fond du garage. La preuve que chez nous nous avons beaucoup de mal à "jeter".

Petit n'Amour aurait aimé travailler le bois. Dans sa première vie avec un de ses collègues ils s'étaient fait chacun un salon en chêne, qu'ils ont gardé en place plus de vingt ans. Ensuite, remisé dans les dépendances le salon s'est endormi jusqu'à cet hiver, c'était impensable de se séparer d'un travail  fait avec amour ! L'idée m'est venue de le remettre en service dans le jardin afin de remplacer les transats dépareillés. Profitant que le tapissier travaillait pour nous, nous lui avons demandé de nous remettre des coussins. L'effet rendu est super : une deuxième vie pour cet ensemble.

a13

Il y a 3 ans, nous avions trouvé sur une brocante cette vieille chilienne

a10

Recouverte de jaune, nous avons fait le coin "dînette" tout en jaune

a15

Le jaune illumine le coin triste du jardin. Cette année, terminé la table sous le cerisier. L'année dernière  le cerisier regorgeait de fruits et beaucoup tombaient au sol ; cette année, j'ai décidé d'installer la table sur la terrasse.

a17

Du côté déco, quelques nouveautés cette année.  En attendant de trouver sur une brocante un vieux vélo que je garnirai d'un panier de fleurs.

A1

a_26

En leur gardant leur vétusté, je trouve qu'elles ont un charme fou.

a8

a5 a6

En nous promenant, de ci De là .......

 

a22

 

Un nouveau chat ?  non celui de nos voisins qui essaie de nous apprivoiser et de jouer avec Tara, qui Elle le snob.

a24

Je vous présente "Félix"      

 

Avant la fin de l'été je l'espère, je pourrai vous montrer la volière transformée en petit coin sympa. Pas assez de beau temps pour laisser l'homme de la maison y travailler.

 

a12

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2010

Brocante les jours de mauvais temps !

Qui m'a dit que mon voltaire vert dénotait un peu dans mon boudoir ?

B2

Bon, il en reste un (en attendant le tapisier), histoire de réchauffer les couleurs. (c'est Valérie qui va être contente, car elle l'aime bien ce fauteuil là, moi aussi.)

C

J'ai même allégé le petit coin près de l'entrée.

Vous voyez, j'écoute  celles qui ont bon goût.

F

Cet hiver, j'ai glané sur ebay cette collection de vieux vases de nuit, avec l'idée d'y mettre des plantes grasses que je rentrerai l'hiver tout simplement au chaud de l'autre côté.

 

Je suis toujours à l'affût du moindre détail qui pourrait donner un petit plus à mon intérieur ; regardez ce que j'ai trouvé chez

ELLE

G

La petite lampe pile poil, le même tissu que celui de ma table et des coussins. Entre parenthèse il y en a une en passant qui reconnaîtra sa jolie petite carafe que j'aime beaucoup.

H

L'été dernier, ma petite fille de coeur "Adeline" m'a cassé l'abat jour en opaline qui garnissait cette lampe de chevet. Le remplaçant est encore mieux.

 

J'ai décidé de donner un nom à chacune de nos trois chambres d'amis. Pour qu'il n'y ait pas de jaloux ce sera le prénom de mes 3 plus jeunes petits enfants. La Godvicienne a réalisé ces 3 petits coeurs que j'ai accrochés à chacune des portes. Qu'en dites-vous ?

aaa heloise aaaa

 

            

              Je ne sais pas pour vous, mais ici depuis le 1er mai, aucune journée ensoleillée. Pluie, froid m'ont donné une frénésie de "brocante". Regardez ce que j'ai trouvé chez

Gervaise à St. Genis sur Guiers 73.

K

Adorable chérubin au regard triste, travaillé dans la cire au XIXème siècle.

        IMG_0861       R

Bougeoir XIXème siècle, pour ne pas dire fin du XVIIIème à vérifier, car j'en ai souvent vu de semblable dans des châteaux de cette époque.

MM1                                                

Les deux premiers "fume-cigarette" de ma future collection ! (vous voyez ce que je veux dire.....)

N Celle-ci pour ma collection de carafes en cristal.

IMG_0887

Vous avez vu, ce jeu de cartes dans son étui "Napoléon III", aucune cartes ne manquent.

 

Je garde le meilleur pour la fin :

P

Qu'en dites-vous de ce panier tressé au fil d'argent et ses petits gobelets à liqueur ?

 

Il fallait bien replacer le Voltaire quelque part, le palier lui va très bien.

Q

Maintenant refermons la porte du boudoir en admirant le travail de mon menuisier qui a travaillé la porte pour que les vitres ne se cassent pas toutes ensemble, car à la maison, il y en a qui sont spécialistes des courants d'air.

IMG_0894

Posté par manouedith à 09:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

21 avril 2010

Le grand salon devenu "Boudoir"

Je sais que plusieurs d'entre vous aviez envie de voir nos nouveaux changements. Mais ne vous attendez pas au blanc cassé, au gris ou au taupe que l'on voit partout, la mode moi je m'en moque, l'important c'est que nous y soyons bien.

 

Cet hiver quand nous étions à Pralognan, le peintre a pris possession de notre grand salon pour le retapisser et surtout me blanchir les poutres qui assombrissaient la pièce.

 

1

 

En principe j'aime bien les poutres mais à condition qu'elles soient dans des maisons anciennes et qu'elles soient authentiques. Dans les années 1970, c'était la mode d'en mettre partout, le style rustique était à la "une", même si cela assombrissait les pièces. Ce grand salon a une vue imprenable sur le grand colombier et les falaises environnantes, mais il a un petit défaut c'est qu'il n'est ensoleillé que le matin et encore, il avance vite sur la droite, néanmoins c'est la pièce où nous vivons le plus.

 

4

 

Je l'ai donc voulu claire, romantique et élégante. Les poutres blanches, les murs" parme", d'une peinture posée sur une structure de papier le haut différent du bas. Je suis donc fière de la réussite. Avoir des idées bien tranchées, choisir ensuite ce n'est pas toujours le résultat escompté ; mais là je suis très contente.

 

2

 

comme je le dis plus haut, le côté "boudoir cosy" j'en rêvais. C'est dans cette pièce que nous lisons en écoutant de la musique. Chez nous, la musique est présente toute la journée en boucle.

 

3

5

 

je vais vous donner quelques détails.    

 

13                                     

 

Deux papiers à l'origine blanc, sur lequel on peut repeindre

 

10

 

Petit n'Amour a choisi le tapis mural et la plupart des tableaux. Partant des petites fleurs qui bordent le tapis, j'ai voulu un tissu pour recouvrir la table, les coussins et surtout recouvrir le vieux "Cado" (fauteuil picard ayant appartenu à son arrière grand-père) avec les fleurs les plus rapprochantes et le fond ayant la même couleur du décor des fenêtres.

 

      8  6

11

 

Pour les garnitures des baies vitrées, je ne voulais pas de voilages proprement dit, ni des doubles rideaux, j'ai trouvé ce tissu qui est un bon compromis, une structure facile à nettoyer avec des fils qui pendent partout mais qui laissent passer la lumière d'une couleur champagne comme le fond de la jetée sur la table et les coussins. Le tissus des garnitures de baies est original et fait penser aux années 1930.

 

12

 

Alors maintenant, donnez-moi votre avis, vous aimez, ou vous n'aimez pas ? Tous les goûts sont dans la nature. Souvent une maison ressemble à son hôtesse.

 

7 

 

Posté par manouedith à 09:20 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :