04 septembre 2011

Une virée à Monaco, mais avant Nice et Eze

Nous voici de retour, après quelques jours de balade du côté de Monaco. Le but de notre voyage était l'exposition à Monaco "Fastes et Grandeur des Cours en Eupope" qui se termine le 11 septembre et dont je vous reparlerai prochainement.IMG_9864

Nous étions dans une chambre d'hôte face au vieux village d'EZE, nous avons été reçu à la "Bastide aux Camélias" par Fred et Sylviane Mathieu dans un endroit paradisiaque. Je vous montrerai. Après nos balades monégasques et autres, nous rentrions vers 17heures pour pouvoir profiter du jardin et de la piscine, si nous avions voulu "Jacuzzi, Sauna, Hamam ou massages relaxant par Fred" tout était à notre disposition. Nous nous sommes contentés de la piscine et du calme de la propriété.

18

45

Avant d'arriver à Eze, nous nous étions arrêtés à la Cathédrale Ortodoxe Russe "Saint Nicolas"à Nice

5

1

L'année dernière, nous y étions arrivés trop tard pour admirer l'intérieur, cette année nous avions prévu les horaires, car il y a aussi la visite de la chapelle du Tsaréviche sur laquelle je reviendrai aussi.

2

nous n'avons pas le droit de prendre des photos à l'intérieur, mais je suis arrivée vite fait à prendre celle-ci pas dans de très bonnes conditions, donc moyenne la photo.

st nicolas

nice 2

Après notre installation dans notre chambre d'hôte, aussitôt, nous sommes allés découvrir le vieux village d'Eze et dîner au restaurant "Le Chateau d'Eza" pour fêter avec  deux jours d'avance mon anniversaire ; nous avions 3 heures avant la tombée de la nuit.

19

Entre Nice et Monaco, le pittoresque village d'Eze accroché aux falaises est l'un des plus beaux villages de Provence. En plus de son magnifique point de vue, où le regard porte sur la Côte d'Azur jusqu'à Nice, le site s'étend sur trois "corniches" : la haute corniche, suspendue entre mer et ciel ; le village d'Eze lui-même, accroché un peu plus bas ; et enfin, baignée par la Méditerranée, la petite station balnéaire de Eze-Bord-de-mer

26 27

32 28

35

34

31

33

La haute corniche
Le col d'Eze culmine à 675 m, à moins de 5 km des côtes, offrant un panorama remarquable sur la Côte d'Azur, avec le Cap-Ferrat à l'ouest, et jusqu'à l'Italie à l'est.
Le parc naturel de la Revère s'y étend sur quatre communes (Eze, la Trinité, Villefranche-sur-mer et la Turbie), du mont vinaigrier au mont Bataille. Perché sur ses hautes falaises, nous pouvons apercevoir les sommets enneigés du Mercantour, en contrebas, Saint-Tropez, et par beau temps, la Corse.

39

Il reste 3/4 d'heure avant la fermeture du jardin botanique.

47

52 53 

 40 51

Les ruelles ensoleillées du village s'enroulent autour du rocher, surplombé par le château, édifié au XIIème siècle par la famille d'Eze. Quelques mètres plus bas, on parcourt un jardin exotique digne du désert mexicain.

29


Au gré de leur flânerie, les curieux découvriront les lieux qui font la réputation du village comme la poterne du XIXème siècle, le "château" de la chèvre d'or, la place du Planet, la maison Riquiers, la chapelle des pénitents blancs ou bien encore la porte des Maures.

55

56

57

Maintenant, redescendons vers le restaurant pour admirer le coucher du soleil depuis la terrasse et s'illuminer le Cap Ferrat.

54

j'aime beaucoup les jardins du midi avec tous ses cactés.

46

58

50

38

Allumons les lanternes, regardez comme le village est aussi très joli.

61

Il est l'heure de regagner la Bastide aux Camélias

65

62

Notre prochaine balade, nous emmènera à St. Jean Cap Ferrat pour visiter la maison de Francine Weisweller "Santo Sospir" où Jean Cocteau séjourna pendant onze ans l'été et où il a laissé trâce de son passage en tatouant tous les murs de la maison.

64

Je vous ferai visiter la "Bastide aux Camélias" mais aussi Monaco et son Musée Océanographique, son Palais et son exposition "Fastes et Grandeur des Cours en Europe au XIXème siècle."

Alors si vous aimez mes balades, je vous attends. Pour ne pas louper un seul de mes billets, inscrivez-vous à ma newletter.

Posté par manouedith à 16:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


02 août 2011

Luge d'été à Semnoz et Parc des oiseaux dans la Dombe

 

Les vacances continuent, nous essayons de faire découvrir à Léo chaque jour un endroit différent. A 13 ans, les souvenirs que nous engrangeons sont pour la vie et plus tard nous les racontons à nos propres enfants, c'est ce que nous pouvons appeler les souvenirs d'amour. Encore très souvent je pense à ces moments précieux que j'ai partagés avec mes grands-parents. Ainsi va la vie, elle tourne.

mosaiques semnoz

Au-dessus d'Annecy, en altitude se trouve une station de sport d'hiver, qui l'été s'organise pour la faire vivre sans la neige, différents jeux sur l'herbe et parmi la nature, voici la luge d'été à Semnoz. Le premier circuit on descend avec précaution, au second on va un tout petit plus vite au troisième on s'éclate.

Dimanche balade journée entière dans la Dombe à 1h20 de la maison.

mosaique 1

A Villard les Dombes, le paradis aux oiseaux, un parc entièrement dédié à nos amis qui volent, rêve de tous les humains ! On y trouve même des stars comme ce pélican qui vient de tourner dans un film grec "Nicos Stratos".

mosaique 2 nico srtatos

Après une balade en petit train pour repérer tout le parc et revenir ensuite dans les endroits particuliers comme la nursery, ou ces oisillons n'ont que 4 jours.

mosaique 4 nusery

chaque endroit  est différent l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Europe, l'Océanie.

mosaique 3

Les Manchots qui ne sont pas vraiment dans leur habitat habituel, car des vandales ont abimé leur enclos.

mosaique 6

 

 

mosaique 5

 

mosaique 7

 

 mosaique 8

Dans la journée deux démonstrations dans l'amphitéâtre d'oiseaux en vol

 

18

une journée formidable.

Avant de rentrer, petit détour par un village pas comme les autres, je voulais montrer à Léo le seul village en France qui est rond construit autour de son église.

 

IMG_8753

Oncieu vu depuis le col d'Evosges

 

 Aimer, Donner, Partager n'est-ce-pas ma devise. 

Posté par manouedith à 20:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2011

Découverte Nature, savoir faire, armes et Vélocipèdes et le Nord de la Drôme

 

J'avais prévu un stage cheval, malheureusement il sera pour l'année prochaine. Léo s'étant cassé le bras en juin après un plâtre et une attelle, nous n'allons pas risquer une éventuelle chute. Alors bouleversement un peu dans le programme. Lundi  temps moyen, une visite culturelle a remplacé le stage. Puisque la semaine dernière Maxime avait beaucoup aimé le château de Montfleury, armes et vélocipèdes seront l'attraction de ce jour. 

 

34

Mardi restons dans les environs, notre région est une belle région touristique, allons faire une découverte nature tout d'abord à la source du Groin.

100

 Les eaux qui sortent de la vasque proviennent de ruisseaux souterrains formés par des infiltrations des eaux pluviales du haut Valromey et du plateau du Retord suivant les périodes sèche ou pluvieuse, la vasque est plus ou moins remplie et même vide. Les différences de niveau sont impressionnants, en saison pluvieuse, le siphon s'amorce avec d'effrayants grondements et le courant d'eau peut atteindre à la sortie du siphon 5 m3 par seconde.

IMG_8337

cette source se trouve au-dessus d'un petit village dans les champs.

IMG_8340_1

Maintenant nous allons découvrir des gorges en forme de canyons qui parcourent des kilomètres avant de se jeter dans la célèbre cascade de Cerveyrieu dans mon village.

3

 après 33 mètres de chutes elle retrouve en bas le cours du Séran pour aller se jeter dans le Rhône quelques kilomètres plus loin, mais avant, le long de son parcours, regardez ce que nous pouvons découvrir.

115

109

117

119

nous sommes aux gorges de Thurignin que nous ne connaissions pas, c'est un site sauvage sur près de 500 m ou le Séran a creusé une succession de marmites qui relient de profondes et étroites entailles ou s'engouffrent de grondantes cascades qui réveillent la forêt qui l'entoure.

109

A inscrire dans notre périple balade autour de la maison quand des invités viennent nous rendre visite.

Notre région est truffée de grottes, les années précédentes, nous étions allés à celle de la Balme et celles du Cerdon, il nous restait celles de St. Christophela Grotte au col de l'Echelle. Sa particularité c'est qu'elle se trouve dans un très joli site de part et d'autre de la voix Sarde et d'une voix romaine. Nous visiterons deux grottes une humide et une sèche. La sèche a servi de cache à notre célèbre contrebandier régional "Mandrin"

9

10

Dans la grotte humide on y trouve des marmittes au plafond et très peu de concrétions comme dans les autres

7

dans la grotte sèche, rien de très intéressant si ce n'est que l'on débouche sur un beau panorama à l'air libre.

8

5

si vous voulez mon avis perso. Rien d'extraordinaire concernant ces grottes, nous avions déjà vu beaucoup mieux, mais il y a des jours comme celui-ci, on ne peut pas savoir quand on ne les connaît pas.

Jeudi, nous avons poussé un peu plus loin. J'avoue j'ai un petit mari sensationnel, il ne refuse jamais rien, même quand il faut avaler des kilomètres pour faire découvrir de jolis endroits et découvrir des anciens savoir faire.

7

Tous les enfants sont gourmands et j'avais envie d'aller lui faire visiter une fabrique artisanale de nougat, donc direction 240 kilomètres plus bas : Montélimar.

 

 8 9

Dans un gros chaudron en cuivre on mélange les ingrédients indispensables pour faire du nougat : miel de lavande, sucre, blancs d'oeufs reconstitués, vanille Bourbon ,et des amandes.

10 

Après cuisson, il sera déposé entre deux planches entouré de part et d'autre "d'hostie" et il refroidira un certain temps avant d'être coupé et empapillotés pour certains.

13

ensuite le choix est difficile, car il y a du nougat mou, du dur (attention aux dents), du noir, dans des paquets de différentes grandeurs à des prix différents. La visite est gratuite, mais c'est exceptionnel si quelqu'un ne ressort pas sans ses provisions.

A Montélimar, une autre visite entre garçons  : Le Musée de l'aviation

6

5

Montrer à nos jeunes générations ce que nos grands-parents et même nos ancêtres faisaient, comment vivaient-ils, qu'ont-ils découverts pour faire avancer les technologies. Ma génération est passée de la machine  écrire au traitement de textes sur l'ordinateur, je peux  vous dire que j'ai beaucoup appréciée. Mais avant au XIXième siècle comment faisait-on ? et encore avant pour éditer une livre . 

Ce n'est pas par hasard, que le Musée de la Typographie se trouve dans le village de la célèbre Madame de Sévigné à Grignan, justement pas très loin de Montélimar ; c'est ce Musée que nous avons voulu montrer à notre Léo. Il n'avait absolument pas idée de comment on pouvait éditer par exemple un journal, des tracs ou des livres avant Internet.

IMG_8490

IMG_8505

C'est avec patience que mon petit mari lui a montré presses après presses la façon dont elles fonctionnaient.

IMG_8500

on y voit plusieurs machines de la fin du XIXième siècle  presses après presses machine à cylindre, un vieux massicot et une linotype (machine à composer les caractères en les fondant par lignes complètent). Dans une autre pièce se trouve les cases remplies de plomb.

IMG_8498_1

Encore un savoir faire qui disparaît. Normal, nous avançons dans les technologies, mais heureusement qu'il y  a ces Musées et des personnes passionnées pour nous renseigner afin que nous ne n'oublions pas le début des choses.

Vendredi le beau temps revenu, la pelouse ayant besoin d'un coup de rajeunissement, seuls Manouedith et Léo sont  allés à l'atelier "Pisé". 

Savez-vous ce que c'est du "Pisé" ?

 Le pisé est une technique ancienne, qui a connu un regain d'intérêt dans le monde occidental suite aux travaux de François Cointereau au 18ème siècle . Ses ouvrages ont été traduits et diffusés dans le monde entier. En France, on trouve une grande quantité de bâtiments ruraux en pisé datant des XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle dans la région Rhône-Alpes : Isère, vallées de la Saône et du Rhône, Bresse, la Loire etc...

4 

Les savoir-faire ont maintenant presque entièrement disparu en France, malgré un regain d'intérêt pour le matériau terre au bilan écologique exceptionnel (voir les bâtiments récents dans le Nord-Isère construits par Germes de Terre). Des architectes et plasticiens contemporains utilisent également le pisé.

 

 

1

 

 5

 

 Cette maison en "pisé" a été construite en 1851, les blocs de pisé construit de la façon que je vais vous montrer plus bas, son installés les unes au dessus des autres la première rangée posée sur un socle en pierre pour éviter l'humidité du sol, car le pisé est très sensible à l'eau. Chaques rangées sont séparées par un liant à la chaux le tout montés les uns sur les autres jusqu'à la charpente coiffée d'une toiture remontant sur sa base pour empêcher le plus possible la pluie de tomber sur les murs. Les maisons d'habitation étaient recouvertes de chaux pour ne pas montrer la pauvreté des habitants, en revanche les granges agricoles  restaient sans chaux.

6 7

8 9

10 13

Nous remercions Jean-Pierre et son épouse pour nous avoir fait partager leur passion et leur savoir faire.

Après avoir bien malaxé en boule dans les mains l'argile, mettre les boules dans  le moule et aplatir avec l'ustensile ci-dessus pour bien remplir et ne pas laisser passer d'air. Quand on démoule mettre de la paille dessus pendant tout le temps de séchage, ensuite mettre le liant de chaux, une fois bien sèche recommencer une autre au-dessus.

IMG_8557

Après-midi bien remplie, nous terminerons en allant admirer la très jolie cascade de Glandieu.

IMG_8078

Demain si le temps le permet, direction le parc des Oiseaux dans la Dombe.

Posté par manouedith à 20:11 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2011

L'arrivée de notre Léo et sa première sortie "La fête Médiévale d'Alby sur Chéran"

 

L'année dernière, nous avions quitté à La gare de Lyon la Part Dieu, un petit garçon. Samedi dernier, nous avons récupéré un jeune homme que je n'ai pas reconnu du premier coup. 13 ans et demi, des cheveux bouclés comme sa maman, une nouvelle voix et quelques centimètres en plus.

 

5 

l'air de la Picardie est fertile, et la pluie fait le reste.

Pour notre première sortie, nous sommes allés à une fête médiévale à Alby sur Chéran, c'est un village à une demi-heure de chez nous en Haute Savoie aux rues et maisons médiévales.

11

17

12

et de plus près ils sont comment ces deux là

15

dans les fêtes médiévales, j'aime beaucoup les jeux anciens.

    33 35

    36 38

37

De nombreux stands démontrant l'art et le savoir faire de cette époque 

42

43

   44 45

   46

Trouvères troubadours et saltimbanques

30

24

72

Les Pies

70

73

Savez-vous qui sont les Ribaudes ?

IMG_8334_1

41 

66

65

Les lépreux

68

Une lépreuse joue de la crécelle à Léo.

Léo a voulu confectionner une bourse regardez :

88 90

92 95

Pas de fête Médiévale sans montreur d'ours 

84

Terminons par celui qui fabrique les deniers

57

  58 60

61 

                                         62

63

Malgré de gros nuages, le beau temps s'est maintenu et nous avons passé une très belle journée, lundi ce sera la visite du château de Montfleury comme la semaine dernière avec Maxime et Héloïse, mardi sortie nature aux alentours de chez nous, mercredi une grotte, ensuite nous verrons, le programme est chargé et complet. Je ne vois Léo que 15 jours par an, alors je lui offre le maximum pour lui tricoter une partie de ses souvenirs de vacances.

                81 49 81 49 

Posté par manouedith à 22:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2011

Corfou et le Monastère de Paleokastrissa

 

En Grèce l'escale à Corfou nous a amené à visiter un monastère orthodoxe de toute beauté, au sommet d'une colline dominant Paleokastristsa, des vues imprenables.

5

23

Ce monastère se nomme aussi : Monastère de la Vierge

83

   IMG_6345 85 98

88 bis

Dès l'entrée on est accueilli par un prêtre orthodoxe qui vous propose un cierge.

89

93

J'aime beaucoup les églises orthodoxes elles sont couvertes de dorure un peu chargée mais avec des icônes superbes.

86

87

 

107

 

96

 

     100 100 100 100

 

108

106

112

 

110

116

113

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


25 juin 2011

Le Danieli et le Florian à Venise

Le Danieli 

Vous le savez déjà, je n'aime pas m'asseoir dans n'importe quel café. A Venise il y a deux endroits, entre autre, magnifiques où les plus grands se sont déjà installés lors de leur passage dans cette belle ville. Je ne vois pas pourquoi je n'en aurai pas la possibilité, après tout pousser une porte et rêver c'est facile !

 

 83

 

 97

101

85

Le Daniéli est un Hôtel 5 étoiles où ont séjourné les plus grands comme Emile Zola, Marcel Proust, Honoré de Balzac sans oublier George Sand et Alfred de Musset qui y ont résidé un an. C'est aussi dans ce lieu qu'Aristode Onassis a rencontré la Callas.

86

90

91

 87

Je sais que beaucoup d'entre vous, n'oseraient pas entrer dans cet endroit, ne s'y sentiraient pas bien. Nous, nous  préférons nous attabler une fois dans ce genre de lieu, que deux fois à la terrasse d'un café ordinaire.

95

93

            92  92

 Un jour peut être y prendrons-nous une chambre ?

 100

98

 94_ter

 

Un autre endroit de légende : Le Florian

 

142

  

Ouvert le 29 décembre 1720 sous les arcades des " Procuratie Nuove " de la Place San Marco, il est le plus ancien de la cité. Il s’appelait à l’origine " Venezia Trionfante " mais il prit rapidement le nom de son propriétaire : Floriano Francesconi.

 

JPEG - 30.5 ko

 

Il devint aussitôt la botega da caffè la plus célèbre de Venise dans laquelle se réunissait les plus illustres personnages de l’époque : doges, ambassadeurs, riches marchands etc..

  

132

Sur notre seconde croisière à bord de l'Atlantica de chez Costa, il y avait un bar copie conforme du Florian, nous avons voulu comparer avec le vrai. Belle réplique, mais celui-ci est beaucoup plus ancien.

131

133

135

139

 

136

140

Dans le même esprit, terminons par quelques vitrines rappelant la période la plus importante de Venise.

148

150

151

157

158

159

160bis

 

IMG_0022 

à bientôt !

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

18 juin 2011

Venise en fin d'après-midi et en début de soirée

 

Aujourd'hui, je vous emmène promener au crépuscule entre chien et loup au fil des rues et des canaux. 

 

147bis

127

78

Après la visite de Burano et Murano, nous descendons au centre de Venise , nous flânons au grès de nos envies, nous rejoignons le Rialto et nous embarquons sur un  vaporetto jusqu'au bout du grand canal, ensuite nous marchons un long moment pour rejoindre le navire.

107

112

Les détails du Palais des Doges

81

109

les photos sont un peu sombres, mais c'est normal il est assez tard.

113

 117

 

123

Symbole religieux, emblème de noblesse et de force

Durant la Sérénissime République de Venise, le Lion a été représenté un peu partout : sous forme lapidaire (sculptures, hauts-reliefs, bas-reliefs), ou bien sur des fresques, des peintures, des enluminures, pour orner des colonnes, sur des monnaies, des drapeaux, des pavillons de navire... Il est omniprésent, et il nous observe avec majesté :
- D'expression sereine, aimable ou sévère,
- Il est dressé sur ses pattes, ou sortant des eaux,
- Tête tournée vers la gauche, ou vers la droite,
- Parfois auréolé, parfois couronné, parfois brandissant une épée,
- Il pose une noble patte sur la Bible, le livre est parfois fermé, parfois ouvert (mais il peut être absent),
- Parfois avec un jumeau il accompagne Venise représentée comme la Justice...

120

124

Place St. Marc, très peu de palais sans échaffaudage  en cours de ravalement, déception un peu mélangée aux barrières mises partout pour canaliser le lendemain les touristes qui assisteront à la Messe pontificale. La place St. Marc n'est pas celle  que nous avions vu il y a 10 ans.

146

126

ils sont encore là, mais beaucoup moins nombreux,

128

Un autre charme de la Place St. Marc, devant les restaurants ou les cafés, des petits orchestres.

 

153bis

 152

à force de lever la tête sans arrêt pour prendre des photos, le lendemain j'avais mal au cou.

154

156

149 149 149

175

174 

Le pont du Rialto fut construit entre 1588 et 1591. Long de 48 m, large de 22 m et haut de 7,50 m, il repose de part et d'autre sur deux plate-formes, soutenues chacune par 6 000 pilotis. Au-dessus, on trouve 3 rampes d'escaliers pour piétons et une double rangée de boutiques de souvenirs. Le Rialto est l'un des endroits les plus connus de Venise. Son nom vient de la contraction des termes rivo alto (rive haute).
 
166bis
 
168_ter
 
176
 
des gondoliers attentent le client 
 
183_ter
 
et maintenant, embarquons en Vaporetto et admirons les palais qui s'illuminent de part et d'autre du grand canal.
179 
182
 
184
 
193
 
195
 
196
 
198
  
199
 
162
 
J'espère que vous aurez aimé cette balade entre chien et loup et que vous reviendrez la prochaine fois pour vous attabler avec nous au Danieli et au Florian.
A tous les papas qui passent par ici ce week-end :
Je vous souhaite une joyeuse fête des pères
et je vous invite à aller faire un tour


pour respirer toutes les fleurs de ce jardin superbe.
 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

28 mai 2011

L'arrivée sur Venise depuis le Grand Mistral

 

Un des moments magiques quand on fait une croisière, c'est l'arrivée dans certains ports, mon plus beau souvenir c'est l'entrée du Fantasia de MSC dans le port de Malte. Mais j'avoue que l'arrivée du Grand Mistral dans le port de Venise est sublime.

2

Le fort commandant l'entrée de la lagune dans la passe du Lido.

aux portes de la lagune, je ne me doute pas que l'entrée en douceur en traversant tout Venise et en la contournant pour  accoster au port maritime est aussi magique.

3

4 

Depuis le pont 11 à tribord du Grand Mistral, nous avons une vue d'ensemble sur les merveilles de cette ville.

5

grace au zoom, j'approche les quais et les superbes ponts qui font sa réputation.

 6

7

8

9

Nous approchons la de la place Saint Marc. C'est la seconde fois que nous venons à Venise. La première fois, nous étions en voyage de noce et nous avons visité tout ce qui peut se visiter à l'intérieur de Venise, Cette fois-ci nous décidons d'approfondir, les rues, les canaux, les coins sympas.

10

Nous irons prendre l'apéritif dans ce bel endroit, je vous en reparlerai ultérieurement.

9

11

Il est 11h30 et nous dépassons le Palais des Doges, maintenant nous allons rentrer dans le grand canal.

14

Poursuivons notre promenade jusqu'au quai 117

13

18

laissons le Campanile et le Palais des Doges derrière nous, nous y reviendrons cet après-midi.

    19

21 

20

22

31

26

27

30

31

34

nous avons mis environ plus d'une heure pour traverser toutes ces beautés

32

il y a déjà de gros paquebots dans le port nous les apercevons.

38

le_grand_mistral

Une fois le Grand Mistral amarré au quai 117, les autorités de l'immigration montent à bord, contrôlent nos passeports  et nous délivre la libre pratique et tous les passagers qui le désirent peuvent descendre. Nous sommes à Venise pour deux jours et notre arrivée coincide avec celle de Benoît XVI. La prochaine fois je vous livrerai mes tribulations dans cette ville si romantique .

IMG_1673

Toutes les mamans qui passeront ce week-end sur mon blog, je leur souhaite une

Joyeuse Fête des Mères.

à bientôt

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

06 mai 2011

Aiguebelette - Première sortie du canoë

 

Depuis le début du mois d'avril, le soleil est au rendez-vous. L'envie à "petit n'amour" de sortir le canoë grandit de jour en jours.

En avant pour l'avant pays savoyard.

2

11

18 avril 2011

Ce midi, il m'annonce que cet après-midi, nous allons au lac d'Aiguebelette, l'Otarie 2 n'a pas encore glissé sur ces flots là. Le lac se trouve à environ une trentaine de kilomètres de la maison. C'est le seul lac de la région où l'on ne trouve pas de bâteaux à moteur. Ont le droit de naviguer "si l'on peut dire ça comme cela" les embarcations qui ne font pas de bruit et qui ne polluent pas. C'est peut être pour cela que l'on dit que ce lac est une perle d'émeraude dans son écrin de verdure. 

12_bis_a

13_a

 

Pendant ce temps , je profite du soleil sur la plage en compagnie de quelques touristes et surtout d'une famille de cygnes se faisant la cour à moins de 2 mètres de moi.

 

 

cygnes

 

Bel après-midi au calme c'est super. Après une heure de balade, mon homme revient et nous décidons d'aller faire le tour du lac et de nous arrêter au port d'Aiguebelette, regardez comme c'est bucolique.

 

 

15_a

16_a

18a

si moi j'aime photographier la nature en général et surtout quand elle est encadrée d'eau, petit n'amour adore saisir les oiseaux.

19a

20_a

La photographie est pour moi ma seconde passion après la généalogie. Je fais de la photo, j'ai fait de nombreux concours depuis mes 20 ans et j'ai toujours eu des appareils de chez "Canon". A l'époque ou le numérique n'existait pas, je faisais déjà des centaines de photos, que je répertoriais dans des albums ; à la maison une armoire entière est consacrée à cette passion, j'ai également développé longtemps mes noirs et blancs. 

23_a

21a

Bon, maintenant c'est le moment de rentrer.

 Dans la région on ne passe pas inaperçu avec le canoë sur le toit de la voiture, un canoë comme celui-ci ce n'est pas courant du tout et il n'est pas peu fier mon  homme.

24a

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2011

Voyages - Le partage des cultures

Pour moi, quand je visite d'autres pays, j'aime partager avec ceux qui les représentent et ne pas jouer au voyeurisme et consommer sans comprendre la vie du pays .

 

J'ai commencé à voyager à partir des années 1980. La première fois que j'ai pris l'avion, c'est au départ du Tillé à Beauvais, sur un avion à hélices qui nous emmenait passer une journée à Jersey.

jersey_2

Je n'étais pas très fière, car au-dessus de la Manche ça tanguait sérieusement, en plus le beau temps n'était pas au rendez-vous.

jersey_1

 

Le premier grand voyage beaucoup plus sérieux c'est en 1983, quand Chrystel et moi nous nous sommes envolées d'Orly pour Rio de Janeiro sur une boeing 747, pour aller rejoindre mon mari qui travaillait là-bas. Aucune comparaison avec l'avion à hélices de Jersey.

 

.

bresil_2

 

Quelque temps après le retour de mon mari en France. J'ai eu envie de reprendre l'avion et de retrouver des similitudes portugaises. Pendant un an, j'ai préparé un voyage d'une semaine sur l'île de Madère. C'est donc cette fois ci sur un boeing 727 que nous nous sommes envolés pour Funchal le 3 juin 1985.


mad_re

 

Madère est une très jolie île portuguaise dans l'Atlantique que je vous conseille de visiter au printemps. Ne dit-on pas, qu'elle ressemble à un jardin de fleurs posé sur la mer.


maison_madere

 

mad_re_3

 

Depuis longtemps, j'avaie envie de connaître l'Est Asiatique. Dans les années 1980, la Thaïlande n'était pas encore très fréquentée, c'était un des seuls pays ouvert au tourisme. Le lendemain de Noël 1987, nous nous y envolions pour ce lointain pays. A cette époque c'était une destination qui revenait pas trop cher.


thailande_3

 

Le circuit s'appelait : "Pagodes et Tribus". C'était mon premier grand circuit de 15 jours, qui allait me faire découvrir d'autres coutumes, d'autres vies et m'apporterait beaucoup de dépaysement ; j'allais vraiment voir un autre monde. Dès notre arrivée, j'ai sympathisé avec notre guide parlant français : "Pomponette", souvent je me suis rapprochée d'elle pour en savoir plus sur son pays et partager le mien.

 

thailande_1

 

Quand je suis rentrée en France. A l'aide de cartes postales j'ai confectionné un album des plus jolis endroits français et le samedi suivant, je me suis rendue à l'aéroport Charles de Gaule au départ des voyageurs pour la Thaïlande, j'ai recherché l'agence de voyages qui proposait le circuit que nous avions fait et j'ai remis à un voyageur mon petit cadeau pour qu'il le donne à l'arrivée au responsable de son circuit et le fasse suivre à Pomponette. C'est à partir de ce voyage, que j'ai réalisé les échanges enrichissants que nous pourrions faire avec nos guides parlant français.

 

Paris 

 

A l'avenir je garderai donc contact avec tous ces guides qui jalonneront mes voyages. Un simple petit mot chaque année au 1er janvier, des réponses en retour ne nous fons pas perdre le fil et sait-on jamais....


En 1988, ma banque a organisé un voyage en Turquie, je m'y suis inscrite avec une amie sans me douter que 22 ans après j'aurais encore des échanges avec "Halit". Pendant une semaine, nous avons partagé nos cultures et l'année suivante il est venu passer quelques jours à la maison et à mes trois derniers voyages en Turquie il était là pour m'encadrer ou me faire faire découvrir son pays.

 

turquie_1 

 25324_381893239439_574864439_3808988_5001417_n

22 ans après !

quand nous avons fait escale à Istambul, un de ses amis nous a emmené visiter des lieux insolites et déjeuner dans un grand restaurant panoramique . Avec les moyens modernes de nos jours c'est assez facile de garder le fil et de savoir ce que nous devenons, merci facebook.

 

pamukkale

Pamukkale

 

Il y a eu Isaac, au Mexique en 1993, revu en 1998. José, au second voyage au Brésil. Ann, au Vietnam. Kong, en Chine, sans oublier Bun, au Cambodge et bien d'autres....

 

    Mexique_Sierra_Madre_Del_Sur

                    vietnam

 

Bun, au Cambodge m'avait beaucoup touché. Son pays n'était ouvert au tourisme que depuis 4 ans. Les atrocités que tous les intellectuels et les porteurs de lunettes avaient subies étaient encore présentes dans son coeur et dans celui des cambodgiens. Il avait besoin d'en parler et de nous raconter ce que lui et sa famille avaient vécu.

 

cambodge_Bun

 

J'ai été une oreille très attentive, j'avais l'impression d'entendre mon grand-père qui ne pouvait pas s'empécher de nous raconter tout le temps "sa guerre de 1914" ; tout comme Bun on sentait l'Amour de son pays à travers les malheurs qui les avaient fait tant souffrir. Comme si Bun voulait nous rappeler ce génocide des temps modernes.


cambodge1

 

Chaque année, j'ai appris à connaître un peu plus sa famille. Sa femme "Kiribo", son fils "Sinaro". Aux derniers voeux, il m'a annoncé ses vacances en France en juin prochain. C'est donc avec plaisir que 13 ans après notre première rencontre, à mon tour je vais lui faire découvrir ma région. Son séjour en France est programmé pour tout le mois de juin. Après avoir été à Toulouse, Montpellier, La Rochelle il terminera avec Kiribo son séjour par la visite de la région Rhône Alpes.  

 

cambodge_3

 

Nous sommes vraiment ravis de leur visite chez nous, nous allons pouvoir  partager nos deux cultures et apprendre à nous connaître.

 

cambodge_2

 

Et vous, quand vous vous promenez à travers le monde ; essayez-vous d'en apprendre encore plus avec ceux qui vous font partager leur pays ?

  

cambodge_coucher_1 

 

 


Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :