28 juillet 2017

Des vacanciers pénibles pour des grands-parents sympas.

 

 

Une très bonne thérapie. Quand quelque chose vous a fait souffrir, n’ayez pas peur de l'écrire, cela fait un bien fou. Raconter et lire ce sont deux choses différentes, on ressent beaucoup plus la sensibilité des personnes. et on comprend mieux les faits relatés. 

 Je n’ai jamais passé une période de vacances aussi désagréable que celle-ci.

3

avant que ne commence le film ! 

L’année dernière, j’avais dit c’est fini, je ne prends plus de petits enfants en vacances. Fatigue, perturbation de notre rythme de vie, beaucoup de kilomètres, choisir à chaque fois des activités pour les distraire. Et pourtant j’aime mes petits enfants. Je ne me vois pas vieillir, je suis très active et prête à remuer des montagnes pour leur faire aimer la vie qui les entoure, leur faire découvrir de jolis endroits, essayer de parler avec eux, transmettre mes connaissances. C’est pour cela que cette année quand Thaïs m’a demandée de venir, je me suis empressée d’inviter sa cousine sa presque jumelle.

5

Ressentant un tel mal être en redonnant la dernière petite fille vendredi soir, que je me suis remise en question et j’ai essayé d’analyser le pourquoi des choses. Trop facile de se cacher derrière la crise de l’adolescence, belle façon pour les parents  d’accepter les désagréments de cette période et de ne pas se remettre en question. Je veux bien reconnaître que l’adolescence est un mélange d’hormones qui doivent se mettre dans le bon sens. Néanmoins quand la base des bonnes manières n’a pas été apprise ou négligée, et que les parents sont laxistes, il y a quand même un problème.  L’adolescence ne se cache pas si facilement derrière tout. J’ai entendu dire aussi qu’il n’y avait pas que l’éducation mais le caractère de l’enfant. Oui c’est vrai, mais comme l’enfant ou les enfants sont encore chez les parents, c’est à eux de les recadrer quand l’adolescent manque à ce qu’il leur ont appris : ce qu'il se fait et ce qu’il ne doit pas se faire. C’est pourquoi, je me retranche toujours sur l’éducation.

3

Sur deux petites filles de 14 ans (trois mois les sépare) voici le bilan que j’essaie de comprendre. 

Héloïse :

1

 

 1)     se lève rarement avant 11h30 et même midi. Deux fois à 10 h. (ne lui a-t-on pas appris qu’en communauté il y a des règles à respecter ?) C’est vrai qu’en regardant l’historique du téléphone portable le dernier SMS était à 23h passé.

2)     A fait la gu…. Tous les jours et elle répond sans arrêt.

3)     Pendu sur son téléphone portable (sauf à table et encore) toute la journée, même pendant les activités qui nécessitent pas l’emploi de ses mains ou de ses jambes.

4)     N’’a jamais faim à table aux heures de repas.

5)     Ne veut jamais se faire prendre en photo, alors que je voulais leur faire un album sur leur vacances, bon je peux comprendre beaucoup de jeunes ont une période ou ils n’aiment pa ça, mais quand même par gentillesse pour faire plaisir à sa grand-mère qui est tellement passionnée de photos (et croyez moi elle n’en abuse pas), peut être qu’un effort aurait été le bienvenu.

6)     En dehors des activités à l’extérieur elle n’est jamais dans les pièces communes, toujours enfermée allongée à travers de son lit (fait ou pas fait)

7)     Conteste tout, un jour de canicule nous avions choisi d’aller au cinéma, impossible de choisir ensemble un film, tous les choix de sa cousine étaient invalidés.

8)     Elle met la table quand on lui demande en traînant les pieds, quand elle a terminé, elle débarrasse son assiette et ses couverts. Sinon aucune aide autre, elle ne se propose pas.

9)     Les ¾ du temps laisse tomber sa cousine.

10)                        Pour aller fermer une fenêtre dans sa chambre il faut souvent enjamber ses affaires.

 

Bilan de ces 10 jours à la maison : Aucune sociabilité, manque de respect, n’est plus la petite Héloïse que j’aimais avoir le mercredi.

7

 

6

 

8

Thaïs :

 

53

 

1)     Veut toujours avoir raison et avoir le dernier mot.

2)     Dans une discussion cherche sans arrêt à vouloir donner une excuse et défend les autres même s’il s’avère avec preuves à l’appui qu’ils ont torts.

3)     Reprends sa grand-mère sans arrêt même si elle fait une faute de français.

 10

Sinon, très agréable, sourit tout le temps. Fait son lit chaque jour, range sa chambre plus ou moins. Aide et se propose pour tout. Dit toujours merci. Peu sur son téléphone portable car peu d’amis en métropole (elle vient de passer 3 ans à la Guadeloupe). Se trouve souvent sur son ordinateur à regarder un film, mais ce qui change tout, c’est qu’elle se trouve toujours dans la pièce où nous sommes, avec ses écouteurs soit, mais sa non présence ne se sent pas. Et nous répondant toujours sans agressivité si nous la dérangeons pendant son film. Essaie de dialoguer avec nous et de s’intéresser.  Mange de tout ou presque et mange beaucoup.

47

46

Quant à nous grands-parents que leur avons-nous apporté ?

4

 

10

Notre disponibilité, nous avons changé nos habitudes, par exemple nous ne dînons plus beaucoup le soir. Petit mari le préposé à la cuisine s’est décarcassé pour chaque soir leur faire un dîner convenable. Je me suis creusée la tête pour leur trouver des activités tous les jours et surtout en rapport avec leur âge, sans compter le coût de celles-ci et souvent glaces à l'extérieur au goûter. Petite anecdote parmi les activités, j’en avais trouvé une qui ne pouvait que leur plaire, une séance pour apprendre à se maquiller chez Yves Rocher avec petits billets pour accompagner. En sortant elles étaient mignonnes il n’y avait pas d’excès, j’ai voulu prendre en photo Héloïse pour montrer à sa maman, nous étions attablés chez le glacier (il y avait du monde), elle n’a jamais voulu et se cachait la figure derrière les mains, alors je pense là, par exemple si on lui avait appris à faire plaisir aux autres dans certains cas.  Sa grand-mère était tellement contente d’avoir proposé cette séance afin qu’elles ne fassent pas d’erreurs quand elles se maquilleront, car se maquiller c’est très féminin et elles aiment. Eh ! bien je peux vous dire que j’avais la larme à l’œil et j’ai été très déçue.

 9

 

 Revenons à l’utilisation de ce fameux téléphone portable qui m’indispose tellement par la façon dont on s’en sert. Si à mon époque il y avait eu cet outil, j’aurais appris à mes enfants, que c’était un outil formidable qu’il fallait savoir s’en servir, mais qu’il y avait des règles à respecter et que cela n’excluait pas  les bonnes manières du savoir vivre quand on s’en servait quand on n’était pas seul. Trop facile de se cacher derrière l’adolescence de ses enfants et rabacher sans arrêt aux grands-parents : oui mais, de votre temps il n’y en avait pas donc vous ne pouvez pas comprendre etc.…. S’ il y en avait eu, j’aurais fait appliquer des règles d’éducation, et ne pas s’en servir à tout bout de champ quand on est en société, parler doucement respecter ceux qui sont à côté de soi, ne pas s’en servir quand en groupe on fait une activité,  etc… Enfin tout ce  qui semble  paraître ringard à beaucoup de 30/50 ans. Etre bien élevé et respecter les autres ne sera jamais ringard. Et il faut arrêter de prendre les plus de 60 ans pour des gens inaptes à comprendre les outils modernes qui nous entourent. Ces derniers doivent être entourés par l’éducation quoi qu’on en dise et ça, c’est le rôle des parents : c’est pourquoi je parle souvent d’éducation.

 28

 

 Je suis désolée, j’aime mes enfants et mes petits enfants, mais si je ne suis pas d’accord  je n’approuve pas tout ce qu’ils font. Que les uns et les autres n’oublient pas le respect des anciens. Si nous, nous devons nous adapter à eux, qu’eux s’adaptent à nous.

 Alors voilà pourquoi j’ai passé de très mauvais moments pendant ces 12 jours.

 

50

 

Activités proposées et effectuées :

 

Mardi 11 juillet : Cinéma, 2 parties de bowling

Mercredi 12 juillet : Grottes de Choranche dans l’Isère.

Jeudi 13 juillet : accro branche à Hauteville

Vendredi 14 juillet : Repos, le soir feu d’artifice avec Marie et Jérémy

Samedi 15 juillet : direction Pralognan la Vanoise

Dimanche 16 juillet : toute la matinée Via Ferrata avec moniteur

Lundi 17 juillet :  Yves Rocher et galerie marchande de Champnord, glacier

Mardi 18 juillet : Héloïse repart, pour nous repos.

Mercredi 19 juillet Abbaye de Hautecombe et Canoë avec petit mari, Fabrication du savon. Goûter au restaurant de l’Abbaye.

Jeudi 20 juillet : 1h1/2 de Segway à Annecy, altercation avec Thaïs.

Vendredi 21 juillet : Visite d’un moulin à papier « Moulin de la Tourne dans l’Isère. Visite d’un moulin à huile et départ de Thaïs le soir après dîner.

 60

 

Peut être que maintenant, certains comprendront mieux mon coup de G….. Ecrire les choses, croyez moi cela fait du bien car j’oubliais de vous dire depuis jeudi, suite à l’altercation et certainement au stress de ces 12 jours, je ne me sens pas bien du tout, j’ai un point du côté gauche, comme quand je suis stressée et ce matin je me sens vidée des pieds à la tête.

Si j'ai voulu raconter cette expérience c'est parce que je sais que mon blog est souvent lu et que beaucoup se reconnaîtront et que souvent eux se taisent et ne disent rien pour ne pas blesser. Moi, j'ai toujours dit en face ce que je ressentais que cela plaise ou non, ce n'est pas maintenant que je changerai.

 

Pour information :

Repas et conduite chaque jour, pour beaucoup à plus de 50 kms de la maison  : Petit Mari.

Intendance, préparation des activités, manutention du linge, entretien divers, organisation : Edith

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 juin 2017

Echange de maisons

 

Une grande  restrition budgétaire a voulu que nous changions notre façon de voyager et de prendre nos vacances. Ce n'est pas grave, il est toujours facile d'être heureux quand on veut. On peut se mettre en "mode vacances" n'importe où, même dans notre propre région. Et quand nous sommes à deux, c'est encore mieux.

72

A partir de 1989, j'ai eu l'opportunité chaque année ou presque ce m'envoler pour le bout du monde. A cette époque j'avais 46 ans, mon premier grand voyage a été pour rejoindre mon mari en poste au Brésil, quand il est rentré nous sommes allés à Madère pour retrouver l'ambiance portuguaise, ensuite encore plus loin la Thaïlande pour goûter à l'exotisme asiatique.

Résultat de recherche d'images pour "l avion s'envole"

 Moi, qui avait peur de l'avion, je suis passée outre et c'est comme cela que j'ai visité de nombreux pays, j'ai presque fait le tour du monde. A cette époque je me suis dit : Profites de ce que la vie te donne, voyage le plus loin possible pendant que tu es encore jeune, ensuite tu feras à fond notre belle France. Pendant ma traversée du désert, je n'ai pas arrêtée, je m'envolais seule ou avec une amie ou 2 amis. Voyager seule malgré tout à un gros avantage, les vacances sont moins chers puisque l'on a qu'un billet à payer ; c'est à cette époque que j'ai fait les plus beaux voyages : Plusieurs pays d'Asie, dont la Chine  pour fêter l'an 2.000. Je suis même retournée au Brésil. A cette époque je prenais des circuits encadrés.

17

Quand j'ai connu "petit mari", je l'ai embarqué avec moi. Pour lui, c'était une première, mais il a vite pris le goût des voyages. Il y a eu entre autre l'Inde, le Sénégal. Ensuite, nous sommes passés aux croisières, avec l'avantage de ne pas avoir les valises à défaire à chaque escale. Les premières ont été sur des gros bâteaux comme ceux de Costa et de MSC, mais bien vite nous avons préféré les croisières sur de plus petits bâteaux, plus conviviaux et surtout nous avons privilégié les croisières à Thème et francophone:  musique classique, opéra, jazz, histoire etc... S'en sont suivi les croisières fluviales beaucoup plus sympas car beaucoup moins de monde. Celle en Russie sur la Volga est restée un de nos plus beaux souvenirs. 

47

Depuis deux ans, nous avons complètement changé. Nous avons découvert les échanges d'appartement ou de maison, avec un site très intéressant. On peut choisir plusieurs voyages par an dans le monde entier ou rester comme nous en France, en ne payant qu'une cotisation annuel d'environ 100 euros. Pour ce prix on va où l'on veut.

TROC-MAISON

C'est un site sérieux, basé sur la confiance réciproque, comme vous allez chez la personne que vous recevez, vous n'avez pas intérêt à abimer quoi que ce soit, ou prendre quelque chose. Avant de choisir la destination et la famille vous regardez combien de personnes voyagent ensemble et vous choisissez en fonction de ce que vous désirez. C'est notre quatrième échange et nous repartons la semaine prochaine pour 8 jours dans les Hautes Pyrénées.

 

4

 

La mer me manquait un peu, donc début juin, une envie d'évasion en Camargue. C'est au Grau du Roi que nous avons posé nos valises, dans un bel appartement avec une grande terrasse  sur le quai d'Honneur de Port Camargue. Juin pour cette région comme septembre sont les meilleurs moments, il n'y a pas encore beaucoup de monde, les mois d'été sont certainement moins agréables.

 

1

1

Quand nous allons à la mer c'est rarement pour nous baigner et encore moins nous étaler sur le sable. Il y  a tellement d'autres choses à faire pour visiter une région. Je me suis pourtant rarement exposée, car mon principe a toujours été le même, pourtant je viens de me faire enlever une cochonnerie pas sympa dans le dos, alors j'imagine tout ces allongés plus ou moins bien protégés qui un jour auront peut être la même mauvaise surprise que moi.

20

Nous choisissons souvent des visites du savoir faire, des visites culturelles. Ici par exemple, nous sommes allés à Bouzigues voir comment travaillaient les ostréiculteurs ; maintenant je comprends mieux pourquoi les huitres sont chères.

5

Un autre savoir faire la récolte du sel en grande quantité, j'avais déjà aimé le côté artisanal de Guérandes, mais là, c'est beaucoup plus industriels. Là, ce sont les couleurs et les grandes étendues à travers une nature préservée et sauvage qui fait le bonheur des photographes comme moi.

21

 Nous adorons également déambuler dans les villages anciens médiévaux comme ici "Aigues Mortes", une pure merveille.

265

Je ne vous parle même pas des Saintes Maries de la Mer, mais pour chaque activité, je reviendrai plus en détail dans d'autres billets.

5 - Copie

Pour le côté découverte du savoir, la visite d'une Manade n'était pas mal non plus.

130

131

132

134

138

quand il fait très très chaud comme certains jours, c'est pas mal non plus ,les musées. A Saint Hypollyte du Fort dans l'arrière pays, il faut aller voir : Le Musée de la Soie ; il y a une guide qui vous raconte super bien avec des  vers vivants  leur travail qui est passionnant . Là, aussi avec des enfants, c'est à voir ou même sans.

48

Une autre balade dépaysante pour y aller, il faut prendre le train touristique des Cévennes à Anduze qui vous emmènera à Saint Jean du Gard où vous pourrez déjeuner et l'après-midi, il vous reprendra pour vous emmener visiter la bambouseraie. Pendant une heure vous dégusterez des paysages à couper le souffle.

16

54

 

68

Et tout cela avec notre petite Myrtille qui a beaucoup et bien marché, à fait de temps en temps des poses sac sur le ventre de son maître, a été sage partout, à découvert les chevaux les vaches camarguaises et les chiens dans la rue, pour certains elle aboyait dessus, pour d'autres elle faisait l'indifférente.

57

59 - Copie

67

68

Qu'elle est belle et sauvage la Camargue je vous la recommande et n'oubliez pas vos vélos.

45

IMG_3854

IMG_3855

J'allais oublier un autre emblème camarguais. Là Myrtille nous a attendu gentiment dns la voiture.

95

103

121

 

19 juin 2015

Cluny, son village et son abbaye

Deuxième escapade en Bourgogne du Sud. Comme la semaine précédente nous prenons la route à 9 heures. Le programme doit nous amener pour un premier arrêt le matin à Cluny, joli village médiéval. Il est toujours préférable de se promener dans les rues d'un village le matin quand il ne fait pas trop chaud.

43

Le saviez-vous : Cluny offre en Europe l'une des plus importantes densités de maisons médiévales, principalement romanes, encore sur pieds. Plus de 140 maisons érigées entre le XIème et XIVème siècle sont encore en place, dont une cinquantaine possède tout ou partie du décor de façade.

48

.Pour atteindre l'enceinte de l'Abbaye, depuis le parking à l'extérieur du bourg où se trouve la billetterie, c'est très simple vous suivez toujours ces clous en bronze au sol, représentant l'agneau pascal et sa flèche vous indiquant le sens du parcours, impossible de se tromper et de faire des pas inutiles

00

Avant notre premier arrêt à la Tour des fromages, nous découvrons une rue commerçante où tous les magasins ont une devanture ancienne, refaite dans l'esprit des époques précédentes. Dans l'une d'elle, je n'ai pas résisté à pousser la porte  pour me retrouver dans une librairie un peu particulière, puisqu'elle ne possède que des livres anciens, une remontée dans mon enfance et dans celle de mes grands-parents.

46

47

 En haut de la Tour des fromages. Avant le XVIIIè siècle, elle s'appelait la Tour des Fèves. on découvre le plus beau panorama sur la Cité-Abbaye.

1 b

49

Voici l'entrée historique de l'Abbaye. Les Portes d'Honneur. Sous ses portes sont passés : Saint Louis, l'empereur de Constantinople, Richelieu et bien d'autres. Toujours très émouvant quand vous- mêmes passez en dessous.

0

L'Abbaye fut fondée en 909 ou 910 par le Duc d'Aquitaine et Comte d'Auvergne Guillaume 1er. Elle fut un foyer de réformation de la règle Bénédictine ainsi qu'un centre intellectuel de premier plan au Moyen-Âge classique. Il n'en subsiste aujourd'hui qu'une toute petite partie des bâtiments faisant l'objet de protections au titre des monuments historiques. Dans la partie habitable, se trouve l'école prestigieuse des Arts et Métiers "Paris-Tech ou appelé depuis des générations "les Gad'Zarts", du reste il n'est pas surprenant de les croiser dans les cours avec leur longue blouse grise.

16

IMG_4744

En 1789, l'Abbaye devient bien national. La période révolutionnaire fut fatale à l'ensemble des bâtiments monastiques. et à son église. Il faut quand même se souvenir, que l'Abbatiale a été pendant trois siècles, le plus grand  édifice religieux d'Occident (187 mètres de long), jusqu'à la reconstruction de la basilique Saint Pierre de Rome en 1506.

01

01a

Les révolutionnaires détruisirent le bâtiment qui était en bon état à l'aide de mines dès 1791, en ayant préalablement vendu tapisseries et mobiliers, ainsi que tous les objets de culte. Les archives furent brûlées en 1793 et l'église fut livrée aux pillages. Le domaine fut vendu en 1798 pour 2,14 millions de francs. Le 8 mai 1810, on fit exploser la façade et le grand portail. Ensuite, elle servit de carrière de pierres jusqu'en 1813 pour les maisons du bourg. Il ne reste actuellement que 8% de l'édifice initial.

45

Croyants ou non croyants, pratiquants ou non, on ne peut pas rester indifférents face à de tels évènements qui ont endommagé une partie du patrimoine de l'humanité. Entre 1810 et 1813, certains, ont du s'en mettre plein les poches au détriment des autres. J'ose néanmoins soulever une toute petite chose , tous ces actes révolutionnaires, ont été commis par des FRANCAIS, avec la seule  excuse leur bêtise, leur indifférence et leur ignorance. 

44

Je ne soulignerai jamais assez, que ces évènements n'ont qu'un peu plus de 200 ans. Avant Cluny, était la plus grandiose des églises de son temps. Un patrimoine mondial a été détruit par des imbéciles, tout comme à notre époque les Bouddhas de Bamiyan en Afganistan. Ce qui veut dire que les années passent et que rien ne change et que la race humaine n'est pas toujours belle. Maintenant que l'on diminue de plus en plus l'Histoire de France dans les établissements scolaires, dans une cinquantaine d'années qui se souviendra de cette Abbaye ???? et même de la révolution française ???

IMG_4792

Maintenant refermons la porte de ce bel endroit et allons pique niquer et dirigeons-nous vers  le Château de Drée.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,