17 décembre 2020

NOEL 2020

C'est Noël dans quelques jours ! Encore une année qui se termine. Exceptionnelle celle-ci !

Nous nous en rappèlerons tous, dans le monde entier.

0

 

Pour vous qui passez par ici : C'est quoi Noël ?

23

 

Pour moi, Noël c'est une journée d'Amour et de partage. Même pendant les guerres, ce soir là, n'était pas comme les autres. Mais c'est aussi une journée de tradition.

5

La religion catholique encore très présente dans notre pays depuis des centaines d'années, jusqu'à la seconde partie du 20ème siècle en a fait la première religion de notre pays, Les catholiques pratiquants l'ont adaptée à leur sauce. Même le jour de naissance de Jésus est faux puisqu'il n'est pas né un 25 décembre. Les rites catholiques changent au bon vouloir des années, ils se modernisent même. Mais l'hypocrisie des hommes est toujours là.

6

  Tout ce qui entoure cette fête religieuse, c'est tout simplement du décorum et de plus en plus une histoire d'argent ! Qui aura le plus beau sapin  le plus beau jouet, la plus belle crêche ? et encore la crêche depuis quelques années n'est plus la bienvenue partout.  Même le sapin arrive a être banni dans certaines villes. Tout simplement par la bêtise humaine imposée et une histoire de mode du moment.

2

celui de 2019

En fait, quand nous y réfléchissons  bien, le 25 décembre est un jour comme les autres. Nous n'avons pas besoin d'une date pour montrer notre Amour, notre générosité et faire bombance. Cette année, en plus la peur et les interdictions se sont invitées chez nous.  

1

 

 

53

 

ceux de 2020

Alors oui, c'est Noël dans 8 jours ! N'en faisons pas toute une histoire. Chacun fera ce que bon lui semble. Il y aura toujours autant de malheureux et même encore plus cette année. Il y aura encore des gens seuls chez eux et peut être là aussi plus que les autres années. Des gens qui pleureront cette nuit là, comme je l'ai fait un certain Noël des années 90.

17

 

Chez nous, nous marquerons le coup comme chaque année, le réveillon sera un réveillon en tête à tête. Et pour ce soir là et le jour suivant, rien n'a changé à nos habitudes. Depuis le début du mois de décembre, j'ai assouvi mon besoin de décorations, j'ai tout simplement mis la maison à l'heure de la fête, de la joie et de l'ambiance scintillante,  comme j'ai mis les mois d'octobre et novembre à l'heure de l'automne et ceux d'avril et mai à l'heure du printemps. Chaque saison donne le "la" pour être fêtée. 

18

 

Noël, restera comme tous les jours une journée de Partage, de dons et d'Amour. la seule chose qui changera chez nous, c'est la forme du sapin. J'ai voulu marquer ce Noël différent afin que l'on se souvienne qu'il n'aura pas été comme celui des autres années et que personne n'oublie 2020.

JOYEUX NOEL A TOUS.

16

20

22

Après tout, ce Noël pas comme les autres. Pourquoi n'en ferons nous pas une étape dans notre vie, pour remettre toutes nos pendules à l'heure et revoir nos priorités et nos indispensables ?

13

 

Posté par manouedith à 11:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


24 septembre 2020

Anniversaire de mariage en septembre. 18 ans : Jade

L'automne est au rendez-vous, le temps change. Adieu les grandes chaleurs, tant mieux, car nous avons vécu des journées bien trop chaudes.

Nous ne sommes toujours pas descendus à la mer, pourtant j'en rêve depuis de déconfinement. Pendant la période estivale c'était hors question, vraiment trop de monde, le début septembre, j'ai eu plusieurs rendez-vous ailleurs. Et maintenant il pleut. 

10

12

 Vous avez vu, c'est le moment de cueillir vos hortensias d'automne, dans quelques jours ce sera trop tard, car la pluie va les abimer.

Pour en faire des bouquets secs, vous avez plusieurs solutions. 1) la tête en bas dans un endroit sec et pas éclairé, comme un grenier ; ils garderont leurs belles couleurs, 2) dans un vase sans eau. Quand les feuilles vertes sont fanées, les enlever, acheter pour deux fois rien chez un fleuriste quelques branchages qui se garde comme l'eucalyptus ou  des fleurs séchées et mélanger les avec. Vous aurez des bouquets tout l'hiver.

112

 Vous vous souvenez début juillet nous étions allés porter ce lustre dans une lampisterie pour qu'il soit nettoyé et adapté aux normes actuelles. Le résultat est plus que satisfaisant, toutes les pampilles que l'on appellent "des rivières" ont été entièrement rattachées avec des fils de laiton neufs une par une. Les bronzes ont retrouvé une seconde jeunesse.  Maintenant, notre montgolfière de la moitié du XIXème siècle en cristal de St. Louis a repris sa place dans le boudoir.

12 Claude Noëlle Edith 18 sepembre 2020

Nous en avons profité pour rattraper un peu de temps perdu avec mon frère.

Souvenez-vous, dans mon billet précédent je lançais un appel pour retrouver la famille d'un autre de mes frères dont je ne connaissais pas encore l'existence il n'y a seulement 3 mois. Pas facile, quand les personnes ne sont pas sur les réseaux sociaux. Mais moi, rien ne m'arrête. En l'espace de 8 jours, j'ai retrouvé ma belle soeur, je lui ai écrit et elle m'a répondu, depuis nous échangeons par email, très surprise elle aussi, par cette belle-soeur qui lui tombe du ciel ; elle veut apprendre à me connaître, je lui raconte ma vie, elle la sienne. Quand COVID s'éloignera, nous nous rencontrerons.

Il ne me reste plus qu'à retrouver le petit dernier : Christian !

35

37

Alors, qu'avons nous fait d'autre pendant ce mois de septembre ? D'abord, pour mon anniversaire, j'ai fait la connaissance de mon neveu : Emmanuel et nous avons pour la première fois fêté ensemble cette date avec ses parents, moi qui refuse de fêter mes anniversaires depuis que j'ai dépassé la soixantaine ;  là, j'ai fait une exception à la règle.

4

2

Nous sommes aussi allés quelques jours après à Pralognan, la saison est terminée, il n'y a plus personne et la station est encore toute fleurie,  je peux dire que la municipalité à beaucoup de goût, nos impôts sont bien utilisés.

 

Je garde le meilleur pour la fin. Le 21, nous fêtions nos 18 ans de mariage et celui-là, d'anniversaire nous ne le manquerions pour rien au monde. L'année dernière j'avais réservé une superbe chambre d'hôtes sur le lac d'Annecy. Cette année, c'était à petit mari de tout organiser. Nous devions aller sur les traces de ma jeunesse pour revoir Versailles, mais Versailles ne m'a pas été re compté. Le COVID est passé par là. Certaines personnes se moquent de moi, parce que je diffère les voyages loin de la maison. Oui mais sur ce coup là, j'ai plusieurs éléments de risques à mon actif, alors ne tentons pas le diable surtout qu'il m'arrive toujours des choses qu'ils n'arrivent pas à tout le monde, exemple : tout le monde, ne perd pas une fille à 34, ans en 45 jours, tout le monde n'attrape pas un cancer de la peau alors que je ne me suis jamais exposée sur une plage ou ailleurs ! Tout le monde, ne se fait pas mordre par un serpent en randonnée. Alors, stop, si je pouvais ne pas attraper cette cochonnerie ce serait quand même mieux. Alors pardon de tout faire pour l'éviter, ce qui ne m'empêche pas de vivre. Du reste, je remercie en passant tous ces inconscients qui se sont agglutinés sur les plages et ailleurs cet été, car quoi que l'on en dise, si l'état sanitaire est celui-ci aujourd'hui, c'est bien à cause d'eux en général ! Alors, je renonce aussi à ma cure qui devait commencer dans quelques jours.

2

Ce jour là, il pleuvait. ce qui bousculait une partie de la surprise qui m'était préparée. Sur le chemin de l'endroit où nous devions passer la nuit, où m'attendait ce joli  bouquet, nous avons été nous réfugier au Musée Faure d'Aix les Bains, un petit musée, où l'on trouve des tableaux d'exception ainsi qu'un étage entier réservé aux oeuvres de Rodin.

26

28

38

En fin d'après-midi du côté de Chambéry, au milieu des bois, le Château de Candie du XIVème siècle et son parc de 6 hectares, nous tendaient les bras.

 

0 chateau

    Une chambre de prestige donnant sur le parc allait être "notre nid d'amoureux pour un soir". Sur ce coup là, le Covid a du bon, les tarifs sont moitié prix !

1

5

Sous forme de suite avec entrée, coin salon et salle de bains aux allures 1900.

3

7

 

6      5

 

8    4

 

Le lendemain matin petit déjeuner dans la chambre avec jolie vue.

20 21

22 29

J'ai oublié de vous montrer le cadeau de ma douce moitié, qu'il m'a offert avant de descendre au restaurant.

19 20

Merci mon Chéri, ton choix est raffiné, j'aime. Tu as bien géré cette journée et la surprise était parfaite.

Avant de repartir, nous n'étions pas pressé. Promenade dans le parc le soleil était au rendez-vous.

12

Là, c'était la promenade du soir.

 

33

37

39

28

32

36

45

23

L'année prochaine pour nos 19 ans ce sera à moi d'organiser.

Pour conclure, je me permettrai de donner un petit conseil à tous. Que vous soyez jeunes, ou plus âgés, même au soir de votre vie, continuez à vous surprendre et à montrer à l'autre que vous l'aimez ; surtout ne laisser pas rentrer chez vous la routine, rien n'est acquis dans la vie. Organisez des sorties à deux, dites-vous toujours et encore : JE T'AIME. N'ayez pas peur de ces mots pour certains désuets, ridicules à notre âge pour d'autres  ! Beaucoup  savent que je n'ai pas toujours été heureuse, mais depuis bientôt 20 ans je le suis et je cultive le BONHEUR. Entretenez votre amour tous les jours.

11

12 juin 2020

N'oubliez pas votre papa !

La semaine prochaine, nous fêterons la Fête des Pères. Comme toujours, la première fête des pères, nous vient des Etats-Unis. Une fête non religieuse devenue comme la fête des mères très commerciale. Au début du vingtième siècle une institutrice Sonara Smart Dodd, a eu l’idée de mettre à l’honneur son papa chaque année, car elle  était admirative qu’après le décès de sa maman, il se soit occupé seul de ses 6 enfants. Dans un premier temps elle avait pensé au 5 juin jour de son anniversaire, elle en a parlé à son Pasteur, qui ce jour là, ne pouvait intégrer dans son sermon l’hommage à ce papa.

15

 Alors, il fut choisie le troisième dimanche de juin, ensuite pourquoi ne pas commercialiser chaque année ce jour en offrant un cadeau à chaque papa. Dès 1930, Mademoiselle Dodd eut l’idée de demander à des vendeurs de vêtements  ainsi qu’à des débits de tabac de la sponsoriser. Belle aubaine  à ces commerçants de pouvoir faire rentrer quelque argent supplémentaire dans leurs caisses. Dès cette année là, la commercialisation de la fête des pères était ouverte. En 1972, le Président Richard Nixon, va plus loin en instaurant la Fête des Pères comme fête nationale avec jour férié . Depuis ce dimanche là, partout dans le monde, on développe cette fête, suivant les traditions communes à chaque pays ; sans pour cela, rendre le jour férié.

 

17

 Chez nous, en France, c’est un fabricant de briquets « Flaminaire » qui a l’idée le premier en 1949 pour créer une fête supplémentaire à but commercial, qui sera suivi quelques années plus tard par le café Grand-Mère pour instaurer la fête des grands-mères. Le directeur de la fabrique, de briquets, en profite pour faire un peu de publicité, en affichant son slogan : « Nos papas, nous l’on dit ; pour la fête des pères, ils désirent tous « un Flaminaire » et c’est le décret de 1952, qui la rendra officielle et on gardera le troisième dimanche de juin  chaque année. Après la guerre, tout était bon pour relancer le commerce.

La Fête des pères - L'Auvergne Vue par Papou Poustache 

Maintenant dans le monde actuel, je pense que l’échange d’un cadeau est moins fréquent que pour la fête des mères. Mais a-t-on besoin de faire un cadeau, pour dire au premier homme de notre vie :

Bonne Fête Papa.

Trois simples mots qui peuvent être dits au téléphone ou par carte postale il y en a de si jolies.

18

L’important, c’est que ce jour là, nous faisions une petite pause pour faire parler notre cœur. Que les mamans  qui sont séparées des papas, jouent le jeu et mettent leurs différentes animosités de côté, pour inciter leurs enfants à faire un geste au moins téléphonique pour dire  ou faire comprendre à leur papa, qu’ils l’aiment et qu’ils ne l’oublient pas. Quant aux adultes, fâchés, éloignés du leur, qu’ils  prennent sur eux et pensent à faire ce qu’il se doit, car eux, sont censés savoir que les jours, les mois, les années passent très vite et qu’un jour il sera trop tard : bon, il est vrai qu’ils auront alimenté sans s’en rendre compte : la machine des regrets et celle de la cupabilité ; deux machines qui pourrissent un peu la vie.

Un papa, une maman c’est sacré et c’est pour toujours.

 PLDMZHK Carte de voeux 3D Pop UP Cartes Anniversaire Graduations ...

 

Une année le jour de la fête des pères je partais la souhaiter au mien et l’homme qui partageait ma vie à l’époque n’a pas voulu venir avec moi, car il espérait ce jour là, recevoir un coup de téléphone de ses enfants. Quand je suis rentrée le soir, le téléphone n’avait pas sonné et  j’ai retrouvé un papa en pleur. Lui était sentimental, d’autres ne le sont pas, mais n’en pensent pas moins.

J'aime Papa - Style Rétro Vintage De Fête Des Pères, Dessin Vectoriel Illustrator Vecteur Premium 

Alors le 21juin, n’oubliez pas vos papas.

 

23

 

Posté par manouedith à 12:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 décembre 2019

Bilan de l'année 2019

 

Que faisons-nous quand le sommeil nous quitte et que nous nous réveillons à 5h15 du matin en ne pouvant  plus nous rendormir ?

Résultat de recherche d'images pour "sommeil" 

En ce qui me concerne, je cogite, je réfléchis, je prends de bonnes résolutions et je refais « mon » monde.

Résultat de recherche d'images pour "refaire le monde" 

La fin de l’année 2019 arrive à grands pas, j’aime faire le bilan de l’année qui se termine. Que m’a apporté cette année là ?

Plusieurs bonnes et surtout plusieurs mauvaises choses, mauvaise n’est peut être pas le mot qu’il faut, je dirai plutôt : désagréables moments qui ont pesé dans la balance de ma vie. Comme tout un chacun, j’en ai déjà eu certes des plus compliquées. Mais celles-ci pèseront pour l’avenir.

Résultat de recherche d'images pour "calendrier 2019 terminée" 

Depuis 2018, j’ai repris plus régulièrement le contact avec Jean-Claude, le garçon qui est rentré dans ma vie, il y a bien longtemps déjà, plus de 30 ans. Qui est resté avec moi jusqu’à ses 20 ans et qui est devenu mon fils de cœur. Après avoir volé de ses propres ailes, avoir partagé la vie d’une compagne qui lui a donné 2 enfants, une vie loin d’eux agrémentée de nombreuses galères. Tant bien que mal il s’est relevé avec un projet sérieux, qui le remet sur le chemin de la vie en retrouvant ses enfants. Après une formation à 40 ans qui le conduira au diplôme de conducteur d’engins, le dernier grand pas était celui de se rapprocher du nouveau lieu du domicile des ses enfants. Pour cela, il fallait quitter sa Picardie natale et venir s’installer en Rhône Alpes, notre nouvelle région. Seul sans aide, le chemin aurait été difficile pour franchir les dernières étapes, il lui fallait un sérieux coup de pouce. Au risque de conflit de génération, nous avons décidé de lui tendre la main en acceptant qu’il s’installe chez nous, le temps de retrouver un travail qui lui permettra de reprendre un appartement et d’engager les démarches nécessaires pour retrouver ses enfants. (aux dernières nouvelles il les reverra samedi prochain, un planning est établi, il en est très heureux) Il a fallu 6 mois au sein de notre foyer, pour qu’il reprenne assez de forces et s’envoler à nouveau vers son destin et sa nouvelle vie. Six mois, de partage, de joie, de rire, de soleil à la maison. Durant tout ce printemps et cet été, j’ai retrouvé le fils qui m’avait quitté après son service militaire. La même gentillesse, la même complicité, une seule petite anicroche qui n’a pas altéré notre belle relation.

Résultat de recherche d'images pour "mon garçon"

Quand nous sommes maman, c’est pour la vie, quelque soit l’âge de nos enfants ; nous nous devons d’être présent et leur tendre la main quand dans leur vie rien ne va plus.

 Résultat de recherche d'images pour "une maman""

Jamais, je n’aurais pensé qu’un jour ma fille aînée Sandrine, reviendrait à la maison. Elle en était partie à l’âge de 18 ans pour fonder sa famille. Cet été, elle aussi, a eu besoin d’une main tendue. Nous l’avons accueillie pendant 3 mois. En même temps que Jean-Claude.  De notre solitude à deux, nous nous sommes retrouvés avec « 2 Tanguy » surtout n’y voyez pas de méchanceté ni d’expression péjorative, plutôt une amusante réflexion. La cohabitation s’est très bien déroulée, je remercie particulièrement Monsieur mon mari pour sa gentillesse légendaire et le  surcroît de travail à la cuisine, car ces deux là pour une fois, n’étaient pas ses enfants. Sandrine avait besoin de voir clair dans sa tête dans son cœur, pas facile d’avoir des états d’âme quand on a eu une vie familiale bien remplie avec 4 enfants sans jamais quitter son travail tout en grimpant à force de concours dans sa hiérarchie professionnelle. En un mot s’être oubliée jusqu’à 55 ans ! Après s’être requinquée elle a pris de sérieuses décisions et à postuler à nouveau dans un hôpital guadeloupéen pour rejoindre une nouvelle vie et prendre soin d’elle. Elle nous a quitté à la mi-octobre pour préparer son nouveau départ vers la Guadeloupe, là, où elle se sent bien, où elle dit être dans son élément. Cette nouvelle vie m’a permis de me rendre compte une fois de plus qu’il fallait faire des choix dans la vie pour être avant tout heureux. Nous n’avons qu’une vie préservons-là ; même si cela peut provoquer quelques dommages. Comprenons, acceptons mais évitons de juger, croyez moi c’est pour ceux qui nous entourent le plus difficile à faire.

Résultat de recherche d'images pour "le choix"" 

Maintenant venons aux évènements moins agréables. Au printemps dernier, une terrible explication avec mes beaux enfants,  pas très élégante de ma part, je le reconnais ; mais indispensable pour l’équilibre de mon couple. Un résultat de 18 ans de non-dits, 18 ans ou on a profité inlassablement de moi,  j’ai été moquée plus ou moins ouvertement, méchamment sans me sentir défendue par l’homme que j’aime, tout simplement par faiblesse ; parfois pour certains, tout est permis pour étouffer  un conflit en latence et ils manquent de courage pour remettre les pendules à l’heure. On ne se refait pas. Une étincelle a mis le feu aux poudres et a pris des proportions incontrôlables, ingérables pour moi. Pourtant le sujet est courant : la différence, celle de ne pas être née dans le même milieu social et ne pas accepter l’autre qui a vécu dans un monde différent  au sien, en ouvrant pas les yeux sur ceux qui ont la chance ou pas de connaître autre chose,  c’est bien évidemment  une certaine forme de jalousie car j’ai fait découvrir mon monde différent à celui que j’aime. Néanmoins, cet épisode m’a énormément déstabilisée, cinq mois après, je dors encore mal et je fais des cauchemars en rapport avec cette dispute.

 Résultat de recherche d'images pour "la différence""

Début août, une douleur sourde inexpliquée au niveau de l’estomac de petit mari nous a emmené pendant deux mois dans le dédale des hôpitaux, des examens simples et compliqués, scanner, IRM, prélèvements, tout ça sans déceler le pourquoi de cette douleur, mais qui ont soulevé plusieurs anomalies inquiétantes à surveiller sérieusement comme des anévrismes plus ou moins gros à différents endroits, des kystes dont un très important. En conclusion une petite épée de Damoclès au dessus de la tête avec laquelle  il faut vivre, 9 mois après le début de la douleur, celle-ci est toujours là.  

Résultat de recherche d'images pour "une douleur inexpliquée" 

Cette expérience nous a fait mesurer l’important de la vie : notre Amour. Nous avons tout fait à deux, main dans la main. Ce qui nous a beaucoup rapproché, alors la dispute printanière est venue au second plan. L’important c’est de vivre tous les instants présents et s’aimer le plus que nous pouvons, tant pis pour les imbéciles qui restent étriqués  dans leur carapace.

Résultat de recherche d'images pour "amour"" 

Malgré tout, nous nous sommes octroyés une petite distraction de fin d’été, puisque nos vacances en Bretagne sont passées à la trappe, nous sommes allés une petite semaine à Bouzigues dans un bel hôtel face à l’étang de Thau. Je me suis régalée d’huîtres et de photos. Fin septembre pour notre anniversaire de mariage (17 ans), nous avons passé un week-end sur les bords du lac d’Annecy dans un hôtel luxueux à Talloires, face au lac. Très belle escapade, délicieux moments.

Résultat de recherche d'images pour "escapade" 

Pour moi, le mois d’octobre a été un mois particulier, j’ai inauguré pour la première fois de ma vie : la cure Thermale, afin de remettre toutes mes douleurs arthrosiques en sommeil. Cette cure de trois semaines à Aix les Bains, (avec mon chauffeur bien aimé qui pendant les deux heures m’attendait dans le parc), m’a été délicieuse, elle m’a décontractée, c’était très agréable de se laisser vivre. Les premiers bienfaits, commencent à se faire sentir. Je recommencerai l’année prochaine à l’automne. Se faire du bien, je vous assure cela ne fait pas de mal.

 Résultat de recherche d'images pour "cure thermale""

Maintenant nous sommes en décembre, Noël approche, j’ai renoué avec la décoration de ma maison. Deux de mes filles fêteront le 23 avec nous, ce sera notre réveillon avec une journée d’avance. Quant aux fêtes les jours réels, nous les passerons tous les deux en amoureux avec Igor et Myrtille, devant quelques gâteries en habit de fête, nous regarderons les concerts à la télévision et le plus important nous serons tous les deux.

Fermeture pour les fêtes de fin d’année 

L’année 2019 refermera sa porte et nous nous dirigerons vers l’inconnue de 2020 en nous expatriant certainement un peu à la montagne. A nous Pralognan la Vanoise.

 

 Résultat de recherche d'images pour "point d'interrogation"

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 07:53 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 août 2019

UN ETE PLEIN DE SURPRISES…….

 

Comme chaque année, les blogs vont redevenir actifs. Les vacances sont presque terminées.

 J’espère que l’été a été un bel été pour tous. Malgré qu’il y a eu aussi des étés beaucoup moins ensoleillés pour certains. Mais, ça c’est la vie.

 Résultat de recherche d'images pour "soleil d'été"

 Pour nous, nous sommes de ceux dont la version 2019 a été pleine de mauvaises surprises ; et nous a fait rentrer d’un seul coup dans le club des chercheurs à l’intérieur du corps humain. Une simple douleur sourde persistante, peu gênante, mais quotidiennement présente, a donné le droit aux machines derniers cris de farfouiller à l’intérieur du corps de ma douce moitié.

Résultat de recherche d'images pour "intérieur du corps humain" 

 Un médecin réactif, qui malgré la pause vacances et la difficulté pour obtenir des rendez-vous à cette période, nous a programmé un nombre incalculable pour nous, de visites de spécialistes, du reste toutes pas encore terminées. Mais des découvertes surprenantes dont on ne s’attendait pas : Kyste de la taille d’un pamplemousse sur un rein ; anévrisme du côté du pancréas qui est à surveiller !!! Et les prospections ne sont pas terminées, espérons que d’autres mauvaises surprises ne surgiront pas ailleurs. Pour l’instant, rien n’explique vraiment la douleur loin des organes cités.

Résultat de recherche d'images pour "scanner médicale" 

  Cette première épreuve nous a soudé l’un à l’autre complètement. Notre amour s’est renforcé et toutes les démarches sont faites à deux, même si l’autre doit attendre dans la salle d’attente le résultat des courses. Mais pour les verdicts, c’est ensemble que nous les affrontons main dans la main.

 Résultat de recherche d'images pour "à deux main dans la main"

 En plus d’un mois, on a pu compter sur notre vraie famille, nos vrais amis ceux qui ne profitent pas de notre peur pour régler leurs comptes et déterrer des rancoeurs lointaines et profitent des écrits pour véhiculer leur haine. Ma grand-mère disait toujours : les paroles s’envolent mais les écrits restent.

Résultat de recherche d'images pour "peur"

Un conseil à tous.

Méfiez-vous ne laissez jamais pourrir des situations pendant des années sans rien dire et sans protéger ceux que vous aimez. Car, ces situations alimentent sans s’en rendre compte une bombe à retardement, qui devient incontrôlable et qui explose en emportant tout sur son passage. Impossible de l’arrêter. Parfois, il suffit seulement que quelqu’un allume la mèche à des centaines de kilomètres, ou l’arrivée d’un évènement grave qui vous déstabilise à un moment « T ». Pourquoi celui là, plutôt qu’un autre ? Il vaut mieux crever l’abcès avant que la gangrène se propage. Alors, le seul remède, pour ne pas vous trouver dans la situation que nous avons été cet été : PARLEZ, PARLEZ-VOUS. Parfois il faut avoir ce courage pour éviter les catastrophes.

Résultat de recherche d'images pour "parlez vous" 

A tout cela, s’est invitée une grande fatigue réciproque,  accumulée depuis plusieurs semaines ; ont fait que la Bretagne qui devait nous accueillir pendant notre période estivale a été remplacée par la valse des rendez-vous médicaux. Et c’est ainsi que nous avons eu les pires vacances de notre vie.

Résultat de recherche d'images pour "rendez vous médicaux" 

Restons positifs, gardons le moral. A deux, nous sommes plus forts.     

Posté par manouedith à 17:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 février 2019

Les sentiments.

1

Quand nous  analysons le mot : sentiment, il semble complexe. En un mot je dirai, que les sentiments sont la composante de l’émotion. Le dictionnaire dit aussi que c’est une tendance affective durable ; liée à des émotions, des représentations, des sensations, à l’état qu’il en résulte. C’est aussi un état affectif d’origine moral.

Aujourd’hui je vous parlerai du sentiment affectif et du sentiment d’amour, très proche l’un de l’autre, sans lequel je ne peux vivre. Et pourquoi j’en suis autant tributaire.

1

Pourquoi ai-je un sentiment affectif ou amoureux à fleur de peau ? Je ne peux vivre sans et je suis de plus en plus triste par le monde qui m’entoure et qui de plus en plus est entrain de donner raison à la citation de George Orwell : Dans notre monde, il n’y aura plus de sentiments sauf la peur, la rage, le triomphe et l’auto humiliation. Tout le reste nous le détruirons, TOUT. 

1

Même nos jeunes ne croient plus à ce beau sentiment, qu’est celui de l’amour. Se protègent-ils ? Dès notre toute petite enfance, il est indispensable pour grandir. Si vous n’avez pas été cajolé, vous aurez beaucoup de mal à aimer. Saviez-vous, que tout se joue avant 5 ans. C’est pendant cette période que l’humain installe inconsciemment  ses prédispositions pour sa vie d’adulte. Souvent, je me pose la question : Comment serai-je devenue si pendant les premières années de mon enfance j’avais été câlinée, choyée, si j’avais été entourée d’amour et que je n’aurais pas vécu plusieurs abandons ? Certainement plus équilibrée et mes choix n’auraient pas été les mêmes.

 

21

 

Maxime, Héloïse et Thaïs il y a 12 ans environ

 Pour mieux comprendre, pourquoi toute ma vie, j’ai couru après ce sentiment d’amour et d’affection, je n’en serai jamais rassasiée. Revenons, sur ce qu’ont été mes premières années et ensuite mes choix.

Quand je suis née, aucun lit ne m’attendait chez mes parents. Je suis née à Paris  en 1943, chez une sage-femme. Quand maman est sortie, aussitôt elle m’a confiée à des parents nourriciers : Monsieur et Madame Parent à Herblay,  de braves gens, chez qui je devais être bien.

 

Edith 4 ans 4 2

 

 Maman venait me voir le dimanche, une fois par mois ma grand-mère l’accompagnait. Mon père je n’ai jamais su s’il me rendait visite, pourtant il vivait avec ma mère. Elle m’a raconté, que parfois j’allais chez elle mais assez rarement, elle me faisait dormir sur deux chaises mises bout à bout, appuyée  contre le mur, sur lesquelles elle mettait une grosse couverture. Je n’ai jamais eu de lit chez elle, plusieurs années après quand je venais lui rendre visite avec ma grand-mère et qu’elle vivait seule, je couchais à leurs pieds.

 

Edith chez M et Mme Parent

 Un dimanche qui n’a pas été comme les autres. Grand-mère ne supportant plus de voir que je commençais à m’attacher à mes parents nourriciers et à leur dire « papa et maman », sans aucune préparation sur un coup de tête, elle a décidé de me ramener chez elle et mettre mon grand-père devant le fait accompli, car il ne savait pas que j’existais. Je ne reverrai plus Monsieur et Madame Parent, sauf deux fois quand ils sont venus me voir et à la seconde fois, on leur a fait comprendre qu’il  ne fallait pas qu’ils reviennent.

Edith 20 mois Mai 1945 2b

 J’ai vécu 7 ans chez eux, j’ai grandi gentiment jusqu’au jour ou maman a refait sa vie et s’est mariée. Je n’ai jamais revu mon père, alors j’étais heureuse d’en avoir un nouveau, je m’entendais bien avec lui  je pensais qu’ils allaient me reprendre pour vivre avec eux.  Mais non, ils ont décidé de me mettre en pension chez les religieuses, je rentrerai chez eux le samedi en fin d’après-midi et je repartirai le lundi matin. Toutes les vacances scolaires, je les passais chez mes grands-parents, quelquefois en juillet je partais 3 semaines avec eux.  Une banquette d’une personne, que l’on ouvrait dans la salle à manger me servait de lit. L’année de mon certificat d’études primaires, nous avons fait un essai de cohabitation pendant deux ans, cela ne s’est pas très bien passé, je suis donc repartie en pension jusqu’à mes 18 ans.

 

bry sur marne

le château de Bry sur Marne ma seconde pension 

A 19 ans, j’ai commencé à travailler comme sténodactylo et aide comptable, dans une grande entreprise d’électricité. J’habitais chez mes parents, ils avaient déménagé afin que je puisse avoir ma chambre. Mais les relations étaient toujours les mêmes. Je n’avais qu’une seule hâte partir et pour cela la seule solution à l’époque, me marier pour avoir ma liberté. Il n’était pas question de m’en aller sans avoir ce sésame.  J’ai très vite rencontré mon premier mari. Je ne sortais pas, mais j’ai eu l’autorisation d’aller à un dîner organisé par le bureau d’études de ma société qui fêtait la fin des installations électriques dans le château de Versailles, nous étions dans les années 1960. Après le dîner, nous avons également visité les coulisses du château pour voir nos installations.  Belle soirée, qui changera le cours de ma vie. Quelques mois après je me suis mariée et enfin « vive la liberté. » 14 mois après, l’arrivée de mon premier bébé

Un mariage heureux pendant 10 ans. Mais malheureusement un mariage programmé, pas vraiment un mariage d’amour.

3 août 1963 Edith et Philippe

 Il y aura encore plusieurs autres abandons, de grandes périodes sans affection, de mauvais choix, une vie pas très heureuse dans l’ensemble. Pour arriver  à 57 ans et avoir enfin une vie stable et équilibrée. Je suis convaincue que mes premières années d’abandons et de manque  d’amour  ont été déterminants pour le reste de ma vie. J’ai eu la chance malgré tout d’avoir du caractère, d’être une battante et de tout faire pour devenir la femme que je suis. Alors toutes les femmes qui comme moi ont eu un parcours chaotique, il ne faut jamais perdre espoir et prendre pour devise : Après la pluie, le beau temps revient toujours. 

 

IMG_1194

 

 

 

Posté par manouedith à 18:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 janvier 2019

Les cadeaux de Noël !

Quand on est une grande famille. Il faut avoir  une dose d’organisation et d’ingéniosité pour fêter Noël avec un petit cadeau pour chacun des petits enfants et une petite bricole pour les parents présents, afin que tout le monde puisse ouvrir  un petit paquet et ainsi participer à la magie de Noël.

Résultat de recherche d'images pour "cadeaux de noel"

Nous sommes une très grande famille recomposée avec 7 enfants, 17 petits enfants, 1 arrière petite fille et 2 petits enfants de coeur. C’est impossible de faire des cadeaux à tous. Nous avons donc été obligés de changer nos habitudes car notre budget a énormément diminué. Pour cela, nous avons instauré  des priorités, en fonction de nos affinités et de nos relations.

Résultat de recherche d'images pour "grande famille"

Résumons :

Totalité : 7 enfants.

-       20 petits enfants Dont 10 adultes, 6 ados, 4 enfants.

-       Sans compter parfois les enfants  des compagnons ou compagnes.

 Résultat de recherche d'images pour "famille"

Comment sont les liens que nous avons avec tous nos enfants et nos petits enfants que nous aimons.

 Résultat de recherche d'images pour "lien"

En tant que parents et grands-parents, si nous voulons ne pas couper ces liens, il faut les entretenir sans cesse car les jeunes ne s'en soucient pas toujours  et surtout, ne pas penser : puisqu’il ne le fait pas, moi non plus je ne le fais pas. Pour moi, c’est facile, ayant eu une  enfance compliquée, sans beaucoup d’amour, alors que  j’en ai tellement à donner. Les générations actuelles nous aiment mais le montre de moins en moins, pour certains c’est ringard, pour d’autres ils n’ont pas le temps et les amis sont plus importants. Ils pensent souvent puisque nous sommes de la même famille, on s'aime c'est tout.

Résultat de recherche d'images pour "parents" 

Pour petit mari, ce n’est pas pareil il a eu une belle enfance avec des parents attentionnés, mais avec un grand handicap celui de ne pas savoir échanger, ni parler avec ses proches. Il ne s’intéresse pas beaucoup aux autres contrairement à moi qui suis curieuse de tout.

Résultat de recherche d'images pour "pas savoir parler"

J’ai très vite compris qu’il fallait entretenir l’amour, l’affection si je voulais être heureuse. A une époque malheureuse de ma vie j’ai fait un journal de famille que j’ai édité pendant 3 ans, pour ne pas perdre le fil avec ceux que j’aimais et que les aléas de la vie allaient me priver. Plus de vingt ans après je suis toujours en contact avec eux, le fil n'a jamais été coupé.

 Dans le même esprit, je corresponds avec mes petites filles éloignées, ou par textos pour d’autres  je m’intéresse aux uns et aux autres. Je ne laisse jamais passer plus d’un mois sans prendre des nouvelles. Car presque tous sont éloignés.

Résultat de recherche d'images pour "prendre des nouvelles" 

C’est quoi Aimer ? Ce n'est pas un simple mot. Il faut se le montrer,  avant tout se le dire, s’intéresser, prendre des nouvelles, se rendre visite au moins une fois par an quand nous habitons le même pays, se téléphoner régulièrement afin d’avoir des choses à se dire, instaurer des conversations par webcam (outil génial pour les éloignés) sinon, plus les silences sont longs, plus on a de moins en moins de choses à se raconter et on ne se connaît plus du tout. C'est plus important qu'un simple petit cadeau.

Résultat de recherche d'images pour "se telephoner" 

Comme de plus en plus, nous ne connaissons plus les goûts des uns et des autres, nous risquons d'acheter un objet qui ne plaira pas et qui risque de se retrouver en vente sur internet le lendemain des fêtes. Ou un livre à des personnes qui ne lisent pas. 

 

Résultat de recherche d'images pour "cadeau revendu sur internet"

Maintenant pour les cadeaux. Chez nous, nous n’en faisons plus, uniquement à ceux que nous rencontrons pendant les fêtes de fin d’année et pour des occasions très exeptionnelles. Et nous évitons d'entretenir le monde de consommation qui nous entoure.

 sous prétexte que c’est un anniversaire ou une fête.  je ne veux absolument pas m’obliger à faire un cadeau à des petits enfants que l’on ne voit plus, que l’on entend au téléphone de plus en plus rarement et même pas du tout, et qui ne s’intéressent absolument pas à ce que nous faisons ; J’aurais l’impression de faire ma B.A jusqu’au prochain évènement. Certains, cela fait plus de 10 ans que nous ne les avons vus.

Résultat de recherche d'images pour "cadeaux noel" 

Alors, je pense avoir résolu une partie du problème. Pour les bricoles, j’en achète toute l’année et je les garde dans une armoire pour l’occasion du cadeaux à offrir. Je commence à donner à certains adultes un bijou, un objet qui m’appartient et que j’ai particulièrement aimé. J'ai trop souvent vu de vieilles personnes, n'ayant plus de visites, sortir une pièce ou un billet pour l'enfant venant les voir, j'avais l'impression qu'il payait le plaisir de voir quelqu'un. Du reste, j'en connaissais qui ne venaient qu'au moment des fêtes et silence radio toute l'année. 

 Résultat de recherche d'images pour "acheter des bricoles"

Pour Théma, mon petit fils qui a la chance d'être  privilégié par la vie. Cette année, je lui ai fait un cadeau bien particulier. Je connais bien ses goûts, je savais qu’à l’école on leur avait énormément parlé de la guerre de 1914.  Depuis qu'il est petit chaque année au 11 novembre il va se recueillir avec sa classe au monument au mort, à 6 ans, il chantait déjà la marseillaise.  Comme je suis conservatrice, je possédais le casque, le car de  soldat ainsi que des douilles d’obus qui avaient appartenus à mon grand-père son tri aïeul, je lui ai donc offert en lui faisant un petit album de photos racontant sa vie depuis ses premières années jusqu’à ses dernières années, j’ai scanné les papiers importants et je peux vous dire que j’ai pris beaucoup de temps à réaliser ce merveilleux souvenir, et quand il l’a découvert, j’ai été récompensée en voyant sa joie et tout l’intérêt qu’il avait à lire cette histoire. Il m'a dit je vais les emmener à l'école pur montrer au Maître et à mes copains, car je suis certain qu'aucun  a reçu un cadeau pareil. 

livre pour thema

 

0

 Pour ma fille de cœur, comme je vous l’ai dit dans un de mes précédents billets, la joie de découvrir l’album façon scrapbooking m’a fait énormément plaisir.

 00

Pour ma fille qui est devenue grand-mère en 2016,  une de mes plus belles photos de sa petite fille que j’ai joliment encadrée.

Pour Noël 2019, une seconde arrière petite fille fêtera son premier Noël. La famille s'agrandira encore.

 Et pour tous ceux et celles que nous avons vus, j’ai fait ce que je vous ai raconté plus haut. Tout le monde a été heureux et chacun avait un petit « rien » remplit d’amour.

 Résultat de recherche d'images pour "enfants heureux"

Petit mari voulait offrir à deux de ses petits fils des Astérix très abîmés lui ayant appartenus, il ne connaît pas leurs goûts, les a rarement au téléphone, alors, je lui ai suggéré de faire un petit album de ses photos d’enfance en leur racontant sa vie d’enfant si différente de la leur. Je pense que ce cadeau sera plus personnel et plus intéressant que deux livres en mauvais état.

 Je suis certaine que certains d’entre-vous trouveront à  redire sur ma façon de penser et d’agir. Mais je reste fidèle à mes valeurs et à ce que je ressens. Souvenez-vous, à notre époque c’est tellement facile de couper le fil de l’amitié et de l’Amour, les derniers évènements nous l’ont montré, on privilégie ses amis à sa famille. Alors qu’il n’y a rien de plus précieux que sa famille. C’est  à vous les plus  âgés à faire les premiers pas pour qu’un jour ces enfants et petits enfants que vous aimez ne regrettent pas tous ces instants perdus.

 

96

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 09:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mai 2018

Mai et son explosion de fleurs

 

Béni  soit le mois de Mai, ou les jardins et les roses s’épanouissent. Où la nature se réveille.

L’hiver a été long, très enneigé sur le Plateau de Retord. Depuis 15 jours, nous montons et re montons sur ce plateau que j’aime tant. Je suis à l’affût  du Narcisse des Poètes.

66

 Nous sommes dans cette région, depuis 11 ans et c’est la première fois que nous découvrons cette fleur. Nous n’imaginions pas qu’elle recouvrait toutes les parties ensoleillées du plateau. Certaines « pâtures » comme nous disons dans la Picardie de notre enfance. Mais, elles sont  là, où sont posées les grandes fermes, par-ci, par là,  au milieu de nulle part. D’immenses tapis blancs recouvrent les sols.

32

 Ne pas saccager, ne pas détériorer, ne cueillir qu’un seul bouquet remplissant une main par personne. Et surtout rêver dans ces étendues à perte de vue, où l’hiver tout est blanc de neige et au printemps de, multiples couleurs tendres et fragiles. Que la nature est belle en cette saison.

20

Depuis longtemps, quand nous passions sur la départementale qui de chez nous, nous conduit au Plateau de Retord. A une intersection, un panneau nous intriguait : Le Petit Village » suivit d’une flèche. A chaque fois, nous nous disions : « il va falloir aller par là un de ces jours ».  Justement, la dernière fois que nous sommes redescendus, nous y sommes allés. La route est étroite et tortueuse, très vite elle se rétrécit, mais toujours entourée de paysages bucoliques. Après plusieurs kilomètres, nous arrivons dans un cul de sac, on se trouve devant une ferme, seule au milieu des champs. Il ne semblait pas y avoir âme qui vive. Mais quand nous sommes descendus de la voiture, quelle surprise ! Un concert de grillons et d’insectes inconnus dominait le silence des lieux. Mon Dieu, comme c’était beau. Je suis une grande sentimentale, n’est ce pas ?

39

40

 Dans notre jardin, cette année il y a beaucoup de roses. Le Pierre de Ronsard qui coure sur le treillage du balcon a donné une dizaine de jolies roses à la couleur tendre et poudrée. Les deux « Line Renaud » de couleurs plus soutenues à l’odeur subtile nous ravissent plusieurs fois dans la saison. Quant aux Léo Ferré jaune et rouge, sans parfum mais aux couleurs étranges en font toute son originalité. Sans vous énumérer toutes celles dont je ne connais pas les noms, je peux vous dire, c’est vraiment une explosion de beauté.

70

 

71

 Les propriétaires précédents, avaient planté il y a fort longtemps, devant la maison et le garage des rosiers grimpants, rouges et oranges très jolis. Quand vous rentrez dans la courette, l’odeur vous accompagne jusqu’à notre porte d’entrée principale. Pour qu’ils ne se sentent pas seuls, cette année, nous avons rempli les vasques et la petite table de gros géraniums rouges et blancs qui subliment l’endroit.

0

 A l’intérieur, chaque jour des bouquets partout et le plus possible dans des contenants détournés, rarement dans un vase traditionnel. Quand ils sont fanés, je les change ; mais quand ce sont des roses, j’attends que quelques pétales tombent aux pieds du vase, ce qui donne un côté romantique à souhait.

00

 Depuis plusieurs années, avec les judicieux conseils de mon amie Francelyne, je soigne toutes mes orchidées avec amour pour qu’elles refleurissent plusieurs fois dans l’année ; en ce moment elles sont une vingtaine. Ne jamais les changer de place quand elles s’y plaisent et surtout éviter les rayons du soleil sur les feuilles, ils pourraient les brûler. Je fais des jaloux, certains, comme mon gendre qui adore cette fleur quand elle est au maximum de sa beauté et beaucoup moins quand elle est sans fleurs. Alors, hier j’ai fait un pacte ave lui. Il continuera à me les donner pour que je les bichonne et je lui rendrai quand elles refleuriront. 

68

 Cette année, l’apothéose du mois de Mai a été le jour de la fête des mères. J’ai encore 4 filles sur 5. Aucune ne m’a oubliée. Samedi matin, un transporteur m’a apporté un superbe bouquet exotique, Annabelle l’avait commandé en Martinique il y a 15 jours, quand elle y était en vacances. Dans l’après-midi, visite de mes deux filles qui habitent près de chez nous. Emilie sans savoir que sa soeur avait eu l’idée exotique, est arrivée avec une composition des îles, elle voulait être originale et me surprendre ; nous avons bien ri. Quant à la petite dernière, une magnifique orchidée rose aux tons bien particuliers. Dimanche matin, le fleuriste a encore sonné, avec un beau bouquet artisanal qui venait de ma fille aînée.

14

18

 

50

46

Merci à vous toutes pour ces jolies fleurs, elles m’ont touchée et je peux dire sans me tromper, que les fleurs en général font beaucoup de bien et je les aime énormément, elles restent toujours un des petits bonheurs de la vie qui la rende encore plus belle. Alors pourquoi ne pas en adresser à vos papas le jour de la fête des pères. Ce n’est pas ringard du tout, eux aussi ils les aiment. Je connais des papas qui n’ont jamais de cadeaux à la fête des pères, alors ce serait une bonne idée, qu’en dites-vous ?

57

Posté par manouedith à 18:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 décembre 2016

Bonne Année 2017

 

36

 

bientôt c'est les vacances à la neige, mais avant :

Bonne Année

 

Encore une année de terminée. Comme dit le proverbe : Nous savons ce que nous quittons, mais nous ne savons pas ce que nous retrouverons.

Alors à tous je souhaite que 2017, soit la meilleure année de votre vie.

Pour Tous

En premier une Bonne Santé, sans elle nous ne pouvons pas grand chose.

Beaucoup d'Amour autour de vous, et pour vous, sans l'amour nous ne sommes rien.

du courage, car il va en falloir !

Mais gardez toujours l'espoir des jours meilleurs.

Alors :

Posté par manouedith à 08:57 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 juin 2015

La jeunesse fout le camp !

Alternons un peu nos visites châtelaines, tout le monde n'est pas une mordue de belles demeures. Revenons un peu sur des instants de vie, qui ressemblent  à ceux de tout le monde ou presque.

 

Le Bilan

 Toute ma vie a été basée sur « la famille et l’amour » L’amour de mes proches, l’amour pour mes enfants, l’amour pour celui qui partage ma vie. Du reste, j’ai toujours couru après ce sentiment, parfois si difficile à attraper et surtout encore plus difficile à garder.

l-amour-2

  J’ai laissé filer ma jeunesse en donnant beaucoup aux autres, en ne mettant pas toujours les priorités où il fallait. A 20 ans, la mode, les « yéyés » les flirts ne faisaient pas parti de mes pensées, ou alors vraiment très peu. L’important pour moi, c’était de fonder une famille différente de celle que j’avais eu et surtout ne pas reproduire le schéma de maman. Je me suis agrippée à celui qui a bien voulu m’épouser rapidement. Les années ont passé et je me suis rendue compte que c’était une erreur de vouloir sauter des étapes. Avec lui, je n’ai pas été malheureuse, bien au contraire, c’était un gentil garçon, je l’aimais bien mais cela ne suffisait pas. Au bout de 10 ans, nous nous sommes quittés.

  

J’ai toujours été une passionnée en tout. Quand j’entreprends quelque chose, je vais jusqu’au bout. A 30 ans, j’ai rencontré la « folie » avec un jeune homme plus jeune que moi. L’âge n’avait pas d’importance, je n’ai jamais paru le mien et notre différence ne se remarquait pas. J’ai vécu l’amour passionnel, je me suis là aussi agrippée à lui ; mais nous étions si différents. Souvent je me suis posée la question : qu’ai-je aimé en lui ? Son côté provocateur, ou celui de jeune homme de bonne famille ? Avec lui, j’ai évolué dans une famille comme celle que j’aurais aimé avoir. Longtemps, j’ai été fascinée par le couple de son frère, la façon dont ils élevaient leurs enfants. J’aurais tellement voulu être cette famille là. De l’extérieur, ils étaient aux yeux de tous, un couple parfait ; de l’intérieur on ne peut pas savoir. Longtemps après, j’ai su qu’il y avait eu des tempêtes ; tout n’avait pas été rose. Mais, la force de leur amour et la foi en Dieu, les avaient fait résister et n’avaient jamais fait couler leur navire. Je les envie encore et je suis toujours admirative de constater que leurs cinq enfants, maintenant parents évoluent de la même façon, ce qui me conforte dans l’idée que les valeurs données, ressortent toujours un jour ou l’autre. J’ai beaucoup aimé cette famille  et elle a toujours une place dans mon cœur. Si la mienne n’a pas ressemblée à la leur, c’est en grande partie parce qu’elle avait été scellée sur de mauvais choix et guidée par un côté passionnel qui détruit plus qu’il ne construit.

 Résultat de recherche d'images pour

 

Pendant tout ce temps, la vie a passé, la vie a évolué, a changé et n’a pas laissé la place qu’aux bons sentiments. Après quelques sérieuses tempêtes, j’ai repris mon chemin  avec la même énergie que celle de mes jeunes années.

J’ai retrouvé un nouvel amour, beaucoup plus sage à qui je dois l’équilibre retrouvé et qui est fondé sur d’autres bases beaucoup plus solide, pour lesquelles je fais le vœu que ça dure encore très longtemps. D’autres soucis, sont apparus dont j’ai vaguement parlé il y a quelques mois (mais rien n’est parfait). Ma retraite montagnarde du début du printemps a changé la façon de poursuivre ma route et j’ai enfin trouvé où sont mes véritables priorités ; nous n’avons plus de temps à perdre maintenant. Je continue à croquer la vie en pensant d’abord à nous. Alors, là aussi je m’agrippe à cet amour.

 

 

Les années sont passées aussi vite que la vie, les chagrins se sont estompés mais ils sont restés dans mon cœur. En faisant le bilan, je ne regrette rien. Nous ne sommes pas sur la terre pour vivre un long fleuve tranquille. J’ai beaucoup pardonné, mais je n’ai pas oublié. Je suis contente, malgré tout d’avoir gardé un lien plus ou moins épisodique avec les deux premiers hommes qui ont partagé ma route ; ils ont fait parti de ma vie et ils ont encore leur place dans le livre de celle-ci. Car souvenez-vous, la vie est un gros livre, nous écrivons les pages chaque jour, à chaque tournant, elle change de chapitre, mais rien ne s'efface, c'est seulement quand elle s'arrête que le point final est mis et que le livre se referme.

 

 

Posté par manouedith à 09:43 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,