12 octobre 2019

Toujours un Projet sous le coude

Depuis six mois, notre maison n'avait plus le même rythme. Dans trois jours, nous  retrouvons notre train train habituel. J'ai une sainte horreur de la routine. J'aime entreprendre et faire de nouvelles choses. Alors, alors...

8

Déjà mardi prochain  15 octobre, ce sera un nouveau chapitre du livre de la vie, pour Sandrine et Jean-Claude. Et pour moi, une nouvelle expérience.

6

Maintenant que notre deuxième adulte, a trouvé un appartement à 10 kilomètres de son travail et à 65 de ses enfants.

Que fille aînée s'envole pour les Antilles. Nous sommes allés lui dire au revoir hier. Je lui souhaite d'être heureuse loin de sa famille. Moi, je ne pourrais pas. J'ai aimé partager avec Elle, ces trois derniers mois.

Je vais regretter les fous rire de Jean-Claude et ses termes imagés qu'il emploie pour décrire des évènements bien précis. Par exemple, quand on est amoureux, d'après lui "on frise des oreilles". Cette expression parmi tant d'autres nous amuse.

10

Quant à moi, pour la première fois, j'ai décidé d'entreprendre une cure pour mon arthrose, pendant 21 jours. En espérant que cela me fera du bien. Ce sera certainement mieux que des médicaments. De toute façon pour cette maladie il n'y a pas grand chose à faire. Il faut bouger paraît-il et je ne bouge pas beaucoup. Certain matin, mes premiers pas sont ceux d'une centenaire et encore certaines se meuvent mieux que moi et  cela fait des années que ça dure. Quant à mes doigts qui se déforment et qui me font souffrir une grande partie de la journée, c'est la dernière solution que j'ai trouvée.

3 a

Comme j'ai la chance d'habiter à  35 kilomètres d'Aix les Bains  et de ses célèbres Thermes.  Je vais en profiter. Contrairement à beaucoup, j'ai choisi de rentrer chez moi chaque jour. C'était impensable de loger sur place. Trop onéreux ; car quand on fait une cure, l'hébergement, c'est ce qui est le plus cher.  Mais la cause principale, c'est d'avoir à se séparer  l'un et l'autre, pour nous, ce n'est pas possible.  Alors, j'ai choisi les deux dernières heures de la journée pour mes soins.

13

Sinon, depuis le début du mois, je viens d'entreprendre un sacré boulot. J'ai toujours eu pour principe qu'il faut toujours avoir des projets sous le coude. Maintenant que  nous nous retrouvons tous les deux, qu'avons nous envie de faire ? Les voyages n'ont plus notre priorité, pour différentes raisons. Je m'occupe toujours un peu de  généalogie, mais depuis plus de cinquante ans j'avoue avoir levé légèrement le pied ces derniers temps.

1

 

Une idée trottait dans ma tête depuis plusieurs années, , mais je n'avais pas assez confiance en moi pour la réaliser. Ce n'est pas une mince affaire de faire son auto biographie. Depuis, longtemps plusieurs d'entre vous me dites que j'ai la plume facile. Et que je devrai écrire ma vie. Ce n'est pas une mauvaise idée, loin de là.  J'en ai à raconter des choses et j'aime écrire.  Je n'ai pas eu la vie de tout le monde avec : 4 maris ,  4 enfants,  plus deux autres que j'ai accueillis et suivit toute leur vie et le regret de ne plus avoir l'âge de pouvoir m'engager encore. Une cause actuelle que j'aurais certainement entrepris dans une autre de mes vies "aider les immigrés". Mais pour cela, il faut être à deux à le désirer et avoir le même potentiel à donner et à aimer pour partager.

00

Alors, le temps est arrivé pour essayer de me raconter, avec l'idée principale, le faire comme un devoir de transmission pour les générations suivantes. Les époques changent tellement vite, qu'il faudrait que tout le monde se souviennent qu'avant cela c'était autrement. Comme ma vie, dès les premiers jours a été atypique, que j'ai fait et entrepris énormément de choses, que malgré mes faiblesses et mes épreuves, j'ai toujours su rebondir et je n'ai jamais perdu l'espoir d'être heureuse, j'ai toujours pensé : quand on veut on peu. Je n'ai pas fait de grandes études, encore moins des études littéraires, mais parfois, quand je vois le style de certains auteurs, je me dis je ne ferai pas pire. Après tout : osons.

25aDepuis un mois, j'ai commencé, ce n'est pas facile. Je suis sans arrêt à relire mes premières pages, à chaque fois, je trouve quelque chose à changer, une faute d'orthographe à corriger, un terme mal employé à remplacer. Oui, effectivement ce n'est pas simple. Mais c'est super enrichissant. Il faut également que j'organise mon emploi du temps pour écrire  sans que je sois clouée toute la journée à mon ordinateur. J'ai découvert que cet exercice était très agréable, je revis ma vie, c'est amusant comme certains détails peuvent  revenir comme s'ils étaient récents.

5

Cette idée à germer dans la tête de petit mari, il a décidé d'écrire un roman. Lui aussi s'est rendu compte que cela n'était pas si simple que cela, car si moi ce sont mes souvenirs, lui il faut qu'il invente son histoire, se documente sur le sujet. Et surtout persévèrer. Alors nous verrons qui de nous deux ira jusqu'au bout ?

8

 

Souvenez-vous, pour aller de l'avant, il faut avoir toujours de nouveaux projets. Bousculer la routine qui s'installe sans prévenir.

Le bonheur est une habitude à cultiver.” .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 19:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28 octobre 2017

Automne 2017

 

Cette année, nous pourrons dire que nous avons eu un splendide été indien. Après, un mois de septembre médiocre et froid. Octobre nous a comblé de couleurs. De tous les automnes que j'ai passés ; je pense que ceux en moyenne montagne sont les plus beaux. Comme nous sommes entourés de montagnes aux sommets ne dépassant pas 1500 mètres, la végétation est à tous les étages et nous la voyons de partout, il suffit de grimper un tout petit peu pour voir les couleurs changer. Dès les premiers jours d'octobre, tous les arbres qui nous entourent changent chaque jour de couleur, pour former des palettes incroyables de beauté.

8

15

Plus nous avançons dans le mois, plus c'est joli.

1

La route qui monte au Grand Colombier est belle, les feuilles ne font pas encore au sol des tapis mordorés. La lumière de la fin d'après-midi est exceptionnelle. De nouveaux fruits remplissent nos marchés.

00

Nous avons de multitudes de petits lacs sur toutes nos routes, regardez celui d'Ambléon. Personne à cette époque, pourtant si vous venez l'été la chanson n'est pas la même.

3

8

10

Et nos vignes à flan de colline ne sont elles pas jolies ?

9

Je ne vous parle même pas des pêcheurs le dimanche matin dans la brume sur le lac de Virieu le Grand

4

5

14

5

6

9

11

Certaines photos peuvent vous paraître les mêmes, mais non l'espace d'un instant la lumière change, l'angle est différent et la photo n'est plus la même.

Et certains ciels le matin au lever du soleil !

0

Dans les plaines, nous avons des réserves naturelles où le soir nous entendons le brame des cerfs. Comme dans celle-ci : les marais de Lavours. 2 heures de promenade sur un chemin sur pilotis aménagé à cet effet.

0

01

3 a

7

22a

Sans compter les marchés aux plantes installés dans des endroits buccoliques.

7

8

12

14

15

Alors "oui" je confirme, le mois d'octobre 2017 aura été une belle cuvée.

23

34 a

A bientôt. Vos commentaires en ce moment ne sont pas nombreux, mais le nombre de visites journalières explosent,  entre 500 et 800 ce mois-ci. Merci chers inconnus. Pour moi, c'est un plaisir de partager avec vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06 novembre 2015

L'automne à Pralognan comme nous l'avions jamais vu.

Je vais dédier ce billet à

Praline 

 

et à tous ceux et à toutes celles qui connaissent Pralognan la Vanoise, l'été ou l'hiver. Je suis certaine que vous ne l'avez jamais vu comme je vais vous le montrer.

39

Mais avant je vais vous expliquer pourquoi nous sommes venus à cette époque. Je vous ai dit que nous avions échangé gratuitement notre appartement à Pralognan avec des Internautes qui nous ont prêté le leur à Paris. La cerise sur le gâteau, l'échange était non simultané, donc nous y sommes allés il y a 15 jours et eux qui sont dans l'enseignement ont profité des vacances de la Toussaint pour y venir.

13

Ils s'y sont tellement bien plu, qu'ils sont restés deux fois plus de temps que nous,  chouette nous allons pouvoir compenser ces jours supplémentaires par un prochain voyage à Paris ; certainement au Printemps. Je peux vous dire que pour ce premier échange, nous sommes ravis, tout s'est bien passé et nous avons fait la connaissance avec des gens sympas.

14

15

Justement, depuis que nous sommes rentrés de Paris, du balcon du boudoir, nous voyons les couleurs du paysage changer au jour le jour. C'est magnifique. Alors, nous avons décidé  d'aller passer le WE de la Toussaint à Pralognan la Vanoise après tout, il faut aller laver les draps et les serviettes de toilette de nos invités, bonne solution n'est-ce-pas ! 

2

3

4

Depuis plusieurs jours en sortant de la supérette de mon village, je me disais, il faut que je vienne prendre en photo les érables, ils sont superbes et ils ne vont pas durer longtemps, il suffirait d'une bonne pluie et de vent pour que je sois obligée d'attendre l'année prochaine. Donc ça c'est fait. Maintenant direction Pralognan.

6

Samedi matin en ouvrant mes fenêtres, le soleil vient de passer la montagne et voici ce que je peux admirer.

12

ça tombe bien, j'ai oublié un petit truc que je dois aller acheter à la supérette du village. En dehors des deux saisons de tourisme, le village vit au ralenti. Une seule supérette d'ouverte, aucun restaurant, aucune boutique. Donc allons faire un petit tour dans le village, nous n'y rencontrerons pas grand monde et nous pourrons admirer le soleil qui baigne les maisons, car vous savez en haute montagne entouré des sommets, à cette époque le soleil ne fait pas son apparition en même temps qu'ailleurs et il se cache à 15h en franchissant les crêtes du côté de Courchevel.

16

 après le déjeuner il ne faut pas s'attarder et partir tout de suite en randonnée si on veut profiter du meilleur de la journée. Bon ça, c'est pour ceux qui ne sont plus très jeunes, car la jeune génération à intérêt à partir avec son pique nique le matin vers 9 heures et bien évidemment les vrais sportifs et amoureux de la montagne c'est aux aurores qu'ils grimperont les petits chemins.

26

C'est petit mari qui a décidé de la balade, il avait envie depuis longtemps de faire le Cirque de l'Arcelin, petite promenade sans difficultés importantes. Pour cela on va prendre la voiture jusqu'aux Fontanettes (restaurant fermé en ce moment), mais comme ce restaurant  est sur les pistes, l'hiver c'est la cantine de beaucoup le midi.

17

19

24

25

Alors maintenant, chut, on ne dit plus rien, ouvrez vos grands yeux et admirez, c'est gratuit.

 

23

27

28

36

Vous avez vu, il a plu une seule journée avant notre arrivée,  à l'endroit du Cirque de l'Arcelin qui est rarement au soleil, il y a des flaques d'eau gelée.

31

33

34

35

vous avez vu, nous avons traversé un pierrier et un petit pont bricolé, car quand le torrent débite trop fort, le pont est emporté et nous ne pouvons plus passer.

37

40

43

45

Première journée terminée, vous avez aimé ? La seconde journée a été plus calme, petit mari s'est réveillé avec mal aux reins, donc repos forcé, c'est dommage moi, je serais bien allée aux Prioux photographier le village endormi pour l'hiver !

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2013

Dans les pas de Paul Claudel à Hostel

 

Cette année, je n'aurai pas beaucoup profité de l'automne et de ses belles journées ensoleillées. Alors, j'ai doublement profité de ma première grande sortie dans la nature depuis mon opération, histoire de marcher normalement et admirer un nouvel endroit à deux pas de chez moi.

 

27

 

Cette été je vous ai parlé d'une visite au Château d'Hostel et de l'accueil chaleureux de Madame la châtelaine,

 le 8 août 2013

Elle nous avait dit que nous pouvions revenir nous promener dans l'allée de tilleuls qui nous menait au magnifique tilleul de Sully et que de là, nous pouvions admirer une belle vue sur les alentours.

 

 

8

 

 

10

 

J'aime particulièrement la phrase rajoutée : "Depuis près de 400 ans, vous m'avez tellement aimé, que les bras m'en tombent", effectivement promenade à ne pas entreprendre un jour de grand vent. A l'automne elle a beaucoup de charme, il faudra revenir l'hiver sous la neige et au printemps quand les arbres ploient sous les branches pleine de feuilles.

 

2

 Le château d'Hostel a été bâti par Pierre Gauthier au XVème siècle, il y a une partie Renaissance, une autre Louis XIII et le reste est plus récent. Dans la cour du Nord, on peu voir une tour du XVème siècle. Au début des années 1900, Paul Claudel y séjourna souvent, ce château était la propriété de Louis St. Marie Perrin son beau-père, architecte de la basilique de Fourvière à Lyon.  Paul Claudel avait épousé sa fille en 1906.

 

22

 

 Il aimait particulièrement se promener dans la campagne environnante, c'est dans un endroit bucolique à la Chapelle de l'Adoue qu'il s'inspira  pour l'une des scènes de l'Annonce faite à Marie.

 

21

 

Le calme de l'environnement et les paysages sont tout à fait propices à l'écriture 

  

12

 

C'est à Hostel que Paul Claudel a écrit "La cantate à trois voies", mise en musique par Darius Milhaud

 

 

6

 

5

on aperçoit les premières neiges au sommet du Colombier

16

En bas c'est mon village

14

 

 

7

Le château d'Hostel est construit au sommet d'une colline il embrasse les collines du Bugey

18

Alors, elle ne vous inspire pas ma région ?

3

 

0

 

 

26

Oui, je vous assure une bien belle balade, sauf que mes muscles ne se souvenaient plus ce que c'était la marche et ils se sont rappelés à moi cette nuit.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,