28 novembre 2020

Confinement "2" dernier jour - réflexions ! Bilan.

La sortie de l'épisode 1, était plus agréable, puisque nous avions l'avenir de l'été. Ce n'est pas pour cela que tout le monde avait compris, puisque 5 mois après, on recommençait ! 

Eté 2020 : quelle météo pour les vacances ? - Actualités La Chaîne Météo

 

L'épisode 2, se termine, avec encore plus d'incompréhensions. Mais depuis le début de l'année, nous avons quand même apprivoisé plus ou moins bien la grosse bête.

Coronavirus (COVID-19)

 

 

Que ce soit nos dirigeants, ou les autres, ils ont fait comme ils ont pu !, comme c'était inédit, on ne pouvait pas savoir comment aurait réagi un autre président. N'oublions pas quand même que la tâche ne devait pas être facile, puisqu'il fallait sans arrêt ménager la chèvre et le choux ! Il y a eu des erreurs, du cafouillage, des décisions qui semblaient ne pas avoir de bon sens. Mais étant donné que la situation était mondiale, les autres dirigeants, n'ont pas été meilleurs que nous. Facile de dire : Moi Je... Rappelez-vous les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Les expressions du jardin : ménager la chèvre et le chou - Jardins Volpette 

 

Que ce soit NOUS en général, en premier,  dans l'euphorie du moment, (si nous pouvions appeler cela comme ça). A la première version, il fallait se mettre aux fenêtres à une certaine heure pour applaudir les services médicaux, qui étaient en première ligne. Bizarre, à l'épisode 2, plus d'applaudissements et pourtant ces gens là, étaient encore en première ligne. Les média, qui sans arrêt soufflent  des informations contradictoires, lancent une phrase ou un mot sortis de son contexte alimentent indirectement les polémiques et mettent à l'honneur les petits commerçants. Cela partant peut être d'un bon sentiment, sauf que pour faire taire les mécontents, "la haut", ils se sont mis à prendre des mesures ridicules ; par exemple en faisant fermer les rayons des grandes surfaces mais aussi des moyennes et des plus petites. Alors que les petits commerçants étaient fermés ; ou est la logique ? En mettant toute  la France entière à l'heure des grandes villes ! Nous n'avons jamais entendu autant parler des libraires, des marchands de jouets, des cafés, des restaurants  et j'en passe. Je compatis pour ces gens qui resteront sur le carreau ou qui auront du mal à se remonter.

Pourquoi applaudit-on les soignants ? - Elle

 

Comme le ridicule ne tue pas, ce sont ceux qui habituellement profitent des grandes surfaces au détriment des petits  commerçants, ou des réseaux sociaux.  Pour un oui ou pour un non, subitement prennent la défense des "petits", mon Dieu qu'elle hypocrisie ! Ceux là, les mêmes, avant disaient : "il faut faire avec son temps" c'est la mondialisation qui a fait évoluer le développement, vous êtes des ringards" etc, etc... Ce sont également les mêmes qui en fin de semaine se ruent dans les grandes surfaces.

 

https://images.midilibre.fr/api/v1/images/view/5fa11a30d286c233d9420147/large/image.jpg?v=1

Déjà, depuis un certain nombre d'années, on se rend compte, que tout ces slogans qui prônent le modernisme, font régresser de plus en plus l'humanité. Maintenant, par exemple il faut plusieurs mois pour avoir un rendez-vous chez un spécialiste même si vous avez une suspicion qui mérite une réaction rapide, je vais vous donner un exemple personnel.

Morbihan. Face aux délais d'attente, être secrétaire chez un spécialiste devient un sacerdoce - Redon.maville.com

Ah oui ! mais voila je n'ai pas de place avant 6 mois

 

En septembre, j'obtiens en 2 mois, un rendez-vous chez l'ophtalmo, mais pas celui que j'ai l'habitude de voir, il ne me verra seulement que si c'est important. Son auxiliaire me prend les mesures ophtalmologiques qu'il faut et je passe ensuite devant un remplaçant, pour me dire que j'ai de la tension dans un oeil et qu'il va falloir me faire un champ visuel et qu'ensuite je verrai mon ophtalmo habituel, OK sauf que j'obtiens un rendez-vous que 7  mois après, alors que tout le monde sait que de la tension dans les yeux c'est très sérieux. Je ressors sans gouttes et obligée d'attendre le mois de mai 2021. Je profite quelques jours après, pour retéléphoner afin de signaler des troubles depuis le dernier examen. La secrétaire me répond, je fais part de votre inquiétude, afin qe Madame... regarde votre dossier et Elle vous rappelera. Le coup de téléphone de la secrétaire,  n'arrive que 8 jours après, en me disant, nous sommes arrivés à vous avancer votre rendez-vous au 7 décembre, l'ophtalmo habituelle  sera au cabinet ce jour là, comme cela, elle pourra interprêter l'examen et vous dira quoi faire. Oups ! 

Ophtalmologiste - L'ophtmalo, médecin spécialiste de la vue - Doctissimo

Un autre exemple ; hier en fin d'après-midi, jour habituel d'ouverture de la ferme biologique que j'ai trouvé à 25 kilomètres de chez moi il y a 15 jours. Le seul petit producteur en direct dans le coin. Depuis toujours je sais, que l'alimentation est primordiale pour une bonne santé, déjà dans les années 1980, je faisais des kilomètres pour me procurer des produits sains. Donc là, je suis très contente d'avoir trouvé celui-ci. Mais, pour manger sans produits chimiques on a quelques contraintes désagréables, par exemple, attendre son tour en plein champ à tout vent,et faire  la queue en file indienne avec les distanciations respectées pendant une demie-heure, je peux garantir que nous n'avions pas chaud. Mais heureuse de remporter de bons produits même si je pouvais attraper un rhume. Conclusion, comme cet hiver, les queues devant les magasins vont devenir "légende", je vais ressortir la mi cape en fourrure de ma grand-mère. 

Faire ou ne pas faire la queue, telle est la question - Yellow Vision

Cette queue, me rappelait les images télévisées que nous avions vues dans les pays derrière le rideau de fer il y a quelques années, ou ce que  nos parents et grands-parents avaient vécu pendant la dernière guerre. A la différence que là, nous avions du choix. Drôle de monde quand même que nous vivons

Arrière (militaire) — Wikipédia

Samedi, notre premier Ministre nous a annoncé les mesures qu'il faudrait à nouveau respecter si nous ne voulions pas avoir un 3ème épisode ! au détriment de nouvelles catégories de commercants : Ceux du monde du ski. (j'ai pourtant une amie, qui dit : le ski ne concerne que les personnes aisées !) Je n'en suis pas convaincue, quand je vois le nombre de polémiques à ce sujet qui fleurissent sur le net depuis deux jours. Moi qui suis une adepte de la montagne (pas du ski) je dis à tous ces amoureux des sports d'hiver :  Depuis le temps que vous venez "bouffer du ski" pendant 8 jours, jeter vos mégots sous les télés sièges, faire la fête dans les restaurants. Pour une fois venez en amoureux de la montagne, allez marcher, faire des raquettes, découvrez nos sentiers, respirez le bon air, faites marcher les commerçants ouverts. Je suppose que les restaurants proposeront des plats à emporter et faites la fête dans vos locations. Et pourquoi pas, découvrez d'autres façons de faire du ski. Il n'y a pas que le ski de fond et les peaux de phoque (synthétiques) bien sûr.

 

A la découverte du ski de rando ! - France Montagnes

Continuons à faire attention même si l'on vous dit à la fin de l'année nous aurons des vaccins, ne vous précipitez pas dessus, comme certains l'ont fait pour les tests, prenez le temps de voir comment ils réagiront et s'il n'y a pas trop de "couacs". En tous les cas, je reste avec la même ligne de conduite. Noël se fera seule avec petit mari, mais néanmoins je décorerai ma maison et nous mangerons un bon repas le jour "J". J'écrirai mes voeux. Et je commencerai à mettre à éxécutions les résolutions que j'ai prises pendant ce second confinement, qui m'a permis de beaucoup réfléchir sur les gens qui m'entourent et revoir mes priorités. Vous savez tout compte fait : la solitude peut aussi avoir du bon.

La vaccination

 

Espérons qu'il n'y ait pas un 3ème épisode ? Malgré tout, je n'en reste pas convaincue.

 

Ma réflexion ) - Les Authentiques Mouloudéens 1921

 


02 janvier 2011

Bilan de la première décennie après l'an 2000

Il est habituel pour certains de faire un bilan annuel pour l'année qui vient de s'écouler. Moi, je préfère faire celui de cette première décennie après l'An 2000.

Vous souvenez-vous, l'An 2000, devait être extraordinaire, on en a parlé très longtemps avant et voilà que maintenant  10 ans sont passés. Pour moi, ces 10 dernières années ont vu un tournant dans ma vie. J'ai laissé ma vie de mère et de femme au foyer derrière moi et je me suis jetée à corps perdu vers une nouvelle vie tranquille, faite de plénitude et d'amour pour mes petits enfants.

edith_45_ans

En 1989

Au premier janvier 2000, je venais de perdre mon mari, après seulement 3 ans de vie commune. Trois années dirons-nous "passable", car l'alcool s'était invité dans mon nouveau foyer et pourtant j'en attendais tranquillité et bonheur !!!!!

2000 :

Comme pour tout le monde le 1er janvier 2000 représentait à mes yeux beaucoup plus qu'un simple jour de l'An. Ne voulant pas passer ce réveillon toute seule, personne ne m'ayant invitée, j'ai passé une petite annonce dans mon journal régional pour réunir deux ou trois dames seules afin de partager un bon restaurant. J'ai rencontré deux dames de Chantilly qui ont bien voulu se joindre à moi pour aller dîner dans un restaurant gastronomique 4 étoiles de ma région. Nous avons passé une soirée très agréable, dans un joli cadre et nous sommes rentrées bien sagement chez nous aux premières heures du matin. En octobre 2000, j'accueillais également mon quatrième petit garçon "Maxime".

le_verbois_2

Le Verbois - Route Nationale 16 - Saint Maximin - 60

l'été 2000, je me suis aussi envolée pour 3 semaines en Chine, un périple qui m'a emmenée de Pékin à Hong-Kong.

Ayant beaucoup de difficultés à vivre seule (les enfants, vivant leur propre vie chacune de leur côté, je n'étais pas leur premier souci). Avoir toujours été entourée de beaucoup de monde depuis mes années "pension", je ne supportais pas la solitude. J'ai profité des débuts d'Internet pour m'inscrire sur un site de rencontre ; j'étais déterminée à rencontrer le dernier homme de ma vie qui me rendrait heureuse, je voulais y croire et j'ai persévéré car ce n'était pas possible que je meure sans avoir connu le bonheur et la plénitude. Les 38 précédentes années avaient plutôt été plus que moyennes du côté de ma vie de femme. J'ai toujours été une battante, j'y ai cru très très fort et le miracle est arrivé en mai 2001.

Edith

en 2001, premier restaurant avec mon amoureux à

Gouvieux au Montvillargène à la semaine du goût

 

2001 :

Un Picard comme moi, lui du nord de la région à proximité de la capitale picarde, moi du sud à proximité de l'île de France. Très vite, notre histoire s'est avérée sérieuse et les projets en commun sont devenus réalité. Nous nagions dans le bonheur comme deux gamins de 20 ans, tout était rose. Au mois d'août je lui fais découvrir les voyages à l'étranger et nous nous envolons pour le Sénégal

marc

La photo qui était sur Internet, sympathique le picard !!.

 

2002 :

L'année qui aurait du être celle de la Joie et du Bonheur a commencé par un séjour à la montagne. Le jour de la St. Valentin nous nous sommes fiancés et nous avons décidé de nous marier en septembre. Tout semblait aller pour le mieux, sans se douter un seul instant que le destin allait nous jouer un très vilain tour. Début mars, j'ai décidé d'arrêter de travailler et d'aller m'installer chez l'homme de ma vie, fin mars j'apprends la terrible nouvelle : ma seconde fille Chrystel, est atteinte d'un cancer aux poumons et ses jours sont comptés. Néanmoins elle voulait que notre mariage prévu en septembre ait lieu et avait confié à une infirmière qu'elle espérait pouvoir y assister. Malheureusement une fois de plus le destin en a décidé autrement, Elle nous a quitté le 17 mai. Le grand mariage que nous souhaitions s'est transformé en un mariage simple autour de notre famille proche. L'année 2002 a été une année très difficile à passer comme si nous la traversions au ralenti. Nous sommes partis quelques jours à Venise et en rentrant un autre chagrin, ma petite chienne qui m'avait accompagnée pendant toute ma traversée du désert nous avait quitté dans des conditions atroces.

CHRYSTEL__claircit

Chrystel 6 mois avant son départ

2003 :

Je vends ma maison et j'achète un appartement à la montagne pour y passer plusieurs mois dans l'année. La vie continue mais plus jamais elle ne sera comme avant. Néanmoins une note joyeuse la naissance de deux de mes petites filles : Thaïs et Héloïse.

2004 :

Le jour anniversaire de la mort de ma fille, naît le 4ème petit enfant de "Petit n'Amour" : Nathan ; pour moi, un anniversaire que je ne pourrai jamais souhaiter. Nous partageons notre temps entre la Picardie et Pralognan, nous faisons des recherches généalogiques et nous partons sur les traces de mes ancêtres en Alsace et à Bordeaux.

2005 :

Annabelle termine ses études de médecine et s'installe dans un cabinet médical près de St. Omer. Grande fête pour célébrer sa nouvelle vie professionnelle et personnelle. Sinon rien d'autre à redire sur cette année sauf qu'elle s'est terminée par le décès de mon beau père que j'aimais beaucoup. Et par un évènement qui a compté pour moi, après plusieurs années sans avoir revu celui que j'ai toujours considéré comme mon papa, j'ai forcé le destin et je suis allée le voir à Nantes. (si je peux donner un conseil en passant : rien ou personne  ne doit vous éloigner ou vous faire éloigner d'un être cher et encore moins d'un de vos parents, car jamais vous ne pourrez rattraper le temps perdu et vous vous embarasserez de regrets inutiles lorsqu'ils n'y seront plus). Une note joyeuse la naissance d'Adeline  ma petite fille de coeur qui est arrivée après 9 mois de péripéties digne d'un vrai polar.

 

papa_en_2006_2

2006 :

Au printemps 2006, dernière visite de papa. C'est pendant nos vacances à Pralognan que j'apprends son décès. Il a refait sa vie après le décès de maman en 1983 et il s'est éloigné de moi à cause de sa nouvelle compagne qui ne me considérait pas comme sa fille (pourtant je portais son nom). Fin 2006, nous reprenons le goût des voyages et nous décidons d'aller en Inde, visiter le Rajasthan. Quelques jours avant notre départ, j'ouvre mon premier blog et j'élargis mon univers pour donner et partager avec des inconnus ; expérience qui depuis continue à m'enrichir d'amitiés virtuelles.

2007 :

L'année du changement, nous décidons de nous rapprocher de Pralognan et d'Emilie qui vient de se séparer de son mari. Achat de la grande maison et emménagement en avril, qui verra chaque année le défilé de nos petits enfants. Premier grand projet en commun qui nous rapproche encore plus. Je profite beaucoup de Maxime et d'Héloïse tout en découvrant  notre nouvelle région.

IMG_0972

2008 :

Au début de l'été, deux bonnes nouvelles, le remariage d'Emilie avec Eric mais surtout l'annonce inattendue qu'Annabelle me fait le matin en me donnant un rébus à résoudre, qui me fait découvrir l'annonce de l'arrivée de mon dixième petit enfant,  petit enfant comme je l'ai déjà dit que je n'attendais pas. Je n'avais jamais envisagé un bébé de ce côté là. Mais voyez-vous les miracles arrivent. Découverte aussi du monde des croisières avec ses escales en Norvège et au Danemark.

IMG_2686

2009 :

Nous continuons à découvrir le monde des croisières, en sélectionnant celles qui nous plaisent le mieux. Mais l'évènement le plus important c'est l'arrivée de Théma 115 ans après mon grand père le 20 février. Son baptême et le rapprochement de toute la famille qui s'était éloignée par les aléas de la vie. Belle preuve pour constater que certaines douleurs s'effacent et que les relations peuvent s'établir autrement pour ne plus perdre le fil de la vie.

 

IMG_5330

2010 :

Ma belle-mère nous quitte fin janvier. Installation de mon premier petit fils à Lyon. Sa soeur Marie obtient son diplôme d'infirmière et se prépare à commencer sa vie professionnelle à l'hôpital de Toulon. Retour pour les vacances de mon fils de coeur Jean- Claude qui nous présente sa fiancée et nous annonce la naissance en 2011 de leur fils. Quant à nous, découverte de l'Opéra et de trois villes merveilleuses : Budapest, Vienne et Prague. Les derniers travaux d'embellissement de la grande maison se terminent et nous, nous  terminons l'année 2010 à Pralognan et nous embrassons 2011 tous les deux en amoureux.

 

IMG_1354

 

Pendant ce temps là, le monde a changé, il n'a pas évolué toujours dans le bon sens. La misère est toujours présente, l'incertitude du lendemain s'accentue de plus en plus. Le monde de consommation est Roi il accentue le mal être de ceux qui ne peuvent pas tout avoir en transformant les valeurs fondamentales en valeurs éphémères. "Avoir et posséder" sont la nouvelle façon d'exister et plus du tout pour ce que nous sommes. Il me reste un espoir enfin entendre les voix qui commencent à se réveiller en nous pour nous montrer de plus en plus que si nous continuons à ne plus rien respecter, nous allons droit dans le mur.

 

Alors, Bonne Année à Tous

et bonne nouvelle décennie.

 

Qui veut s'amuser à faire le bilan de ses 10 dernières années, je relève le défi....

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,