16 juin 2016

Coup de colère d'une mamie

 

 Pour moi et les autres

2016 : Annus horribilis.

 

 

Pour moi, l’année a mal commencé. Souvenez-vous, je vous ai raconté. Je ne m’en suis toujours pas remise. Quelque chose est cassée.  Depuis, plusieurs autres déceptions, comme pour notre escapade d’avril dernier.

Le mauvais temps, n’arrange pas les choses et il sape notre moral. Il nous empêche de repartir sur les routes de Bourgogne pour découvrir d’autres châteaux. Et empêche petit mari de sortir son canoë, abîme mes beaux rosiers ainsi que ma jolie petite cour devant la maison pour laquelle j’avais fait un gros effort de décoration.

0

 

Mais pour moi et les autres : Il y a encore plus grave. Tous ces attentats qui grimpent partout  et atteignent des degrés d’horreur incroyable. Si nous écoutons certains grands analystes politiques, nous en avons encore pour 20 ans. Alors on va s’y habituer ? Bientôt, on ne fermera plus ses volets sans avoir peur du fou qui pourrait passer et nous allons être toujours sur la défensive quand nous irons dans des endroits très fréquentés. Sait-on jamais. C’est très sérieux tout ça, j’essaie de continuer à vivre normalement, et je ne suis pas comme tous ces « idiots » qui clament bien haut et bien fort : « même pas peur », afin de se convaincre eux-mêmes. Moi, je préfère ne rien dire.

2001

tout a commencé en 2001 

Et toutes ces catastrophes naturelles qui se produisent dans le monde entier et ces dernières semaines dans la région parisienne et dans d’autres régions ; tous ces pauvres gens qui ont « morflés » comme diraient certains. Pas un jour, je n’ai arrêtée de penser à eux,  prisonniers des eaux,  devant l’anéantissement de leurs biens, pour certains si difficilement acquis.

Afficher l'image d'origine

Comme si cela ne suffisait pas, l’arrivée des grèves des transports  dont les dirigeants n’ont même pas eu  la décence de suspendre pendant les inondations. Je plains de tout cœur les habitants qui devaient subir les deux à la fois. Et comme cela ne suffisait pas encore, tous ces casseurs (mais pas uniquement que des casseurs, des militants aussi !) qui en ont profité pour jouer à la guérilla et lancer des pavés comme en mai 1968.  Et pour enfoncer encore plus le clou, s’en prendre à un hôpital, quelle horreur, quelle honte pour ces gens, tous confondus. Le monde est fou et tout ça, simplement pour avoir le plaisir de casser, détruire, et saccager. Pendant ce temps, un gouvernement mollasson, dépassé, qui menace et qui fait les gros yeux comme pour des gamins. Mais quand cela va-t-il s’arrêter ? En ce moment, j’ai honte d’être française et de constater le triste résultat d’avoir voulu  niveler depuis de nombreuses années la société française par le bas. Parfois il faut savoir s'arrêter avant que la France entière se soulève.

 

Afficher l'image d'origine

La France va de plus en plus mal et l’on dépense des millions pour l’Euro, sous prétexte des retombées économiques. Allez demander aux victimes des magasins saccagés, si les retombées ont été bonnes. Oui, je suis très en colère et j’en ai marre. Pour une fois, je le fais savoir bien haut et bien fort. Rien ne va plus. La haine apporte la haine et la guerre. La France était un beau pays, respecté ; maintenant elle devient la risée des autres pays, uniquement par la faute de tous ces laxistes qui nous entourent et tout ceux qui n’en ont jamais assez et qui en veulent toujours plus. Maintenant il va falloir payer tout ça, et c’est qui, qui va payer ?Je rêve d’un endroit calme et arboré loin de tous les médias et fermer les oreilles pour ne rien entendre. Je suis contre cette loi, mais pas à ce prix là. De toute façon elle passera, même si la majorité des français est contre. Alors  Monsieur le responsable  de ces grèves, vous pouvez encore vous regarder dans une glace ? Monsieur le Président vous pouvez encore vous aussi vous regarder dans une glace ? Vous êtes autant fautif l'un que l'autre pour tous ces dégâts.

Afficher l'image d'origine

Posté par manouedith à 23:40 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,