18 décembre 2015

Les préparations de Noël à la montagne

Cette année 10 jours avant Noël, il fait un temps ensoleillé, l’automne se prolonge. Nous avons décidé de fêter le grand jour à Pralognan. J’ai pour habitude de tout préparer dès les premiers jours du mois de décembre afin de profiter un maximum de l’ambiance de Noël. L’amour inconditionnel pour mes maisons est tellement grand, que j’aime pouvoir l’admirer et revoir par-ci par-là tous les détails. Cette année je me sens donc frustrée,

 

001

 

Dans la grande maison, j’ai voulu mettre l’ambiance au moins dans le boudoir pour sentir la fête arriver. Mais cette semaine, je n’ai pas pu résister, il fallait que nous montions préparer l’appartement, l’excuse était toute trouvée, étant donné le nombre de choses que nous avons à monter en plus de celles pour notre hibernage, aucune autre solution dans ce cas que de prévoir deux voyages. Heureusement nous ne sommes qu’à 170 kilomètres.

 

000

 

Cette année, j’ai décidé que notre Noël serait blanc et argent. Pour moi, les moments qui précèdent les fêtes sont toujours des moments de créations intellectuelles. J’y pense longtemps à l’avance et j’organise tout dans ma tête. Je suis donc monter faire mon marché au grenier dans mes nombreuses malles où je garde toutes mes décorations depuis les années 1965. Je suis une conservatrice. Certaines boules ou sujets me rappellent parfois un Noël ancien ou des personnes qui ne sont plus.

 16

 

 

J’avais pourtant dit que je n’irai rien racheter, mais il me manquait encore quelques bricoles, un petit détour par Casa et hop ! 30 euros en plus. Chaque année il y a des nouveautés et j’avoue que les bougies avec leds sont très tentantes pour mettre sur la table. Le détecteur de fumée étant juste au-dessus ne se mettra pas en marche, elles sont pratiques mais moins vivantes, petit mari n’aime pas.

 

9

 

 Petit mari participe pour deux choses, mettre l’étoile en haut du sapin et installer la guirlande électrique et une troisième chose quand  c'est l'année où nous mettons l'artificiel, il le monte branche par branche., le reste je fais toute seule. Après un après-midi de piétinement j’ai enfin terminé. Il me reste à imaginer la table du réveillon, mais là, c’est une autre affaire, j’y reviendrai. Je me suis couchée satisfaite et heureuse, c’est joli et différent des autres années, il y a ça aussi de compliqué, ne pas refaire deux fois la même chose.

 

15

 

on a l'impression qu'il est bleu, non c'est la guirlande qui donne cette impression.

Etant fatiguée, je pensais m’endormir facilement, sauf que je me suis trompée, mentalement, je continuais à construire ma table, alors inutile de vous dire, je n’ai pas trouvé le soleil tout de suite. Quant au dîner et au repas du 25, petit mari et moi, nous avons choisi, il restera les courses, je pense que nous les ferons avant de partir. Je me réjouis d’avance et je croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de malade le jour « j » comme l’année dernière. Deux semaines qui seront bien remplies puisque nous attendons la semaine suivante nos guadeloupéens.

 

11

 

  Recevoir à la montagne un jour de Noël, rajoute de la magie je vous assure, c’est super sympa, sauf que quand on passe d’une maison de plus de 200 m² et qu’on se retrouve dans un appartement d’à peine 60 m² c’est un peu plus compliqué. Un dernier desiderata pour que tout soit parfait,  que le Bon Dieu nous envoie de la neige, car pour l’instant, il y en a qu'un tout petit peu juste pour faire beau, mais quand même pas assez.

 

00

 

J’aime ces réunions familiales, j’aimerai même que les enfants de petit mari participent avec nous, mais c’est beaucoup plus compliqué de ce côté-là, beaucoup de contraintes de tout genre pour pouvoir réunir tout le monde.  Dommage ! 

 

13

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 mars 2014

Le printemps donne des ailes

Chaque semaine je me creuse la tête pour savoir ce que je vais vous montrer vendredi. Vous savez presque un boulot à temps complet. Il faut réfléchir, il faut éliminer, il faut trancher, il faut préparer les photos, car vous avez compris mes petits bavardage sont toujours agrémentés de photos représentatives (une façon d'entretenir une de mes passions). Je vous le dis un vrai boulot non rémunéré. Uniquement pour faire travailler mes neurones. Mais c'est avec plaisir que je le fais, en voulant toujours que mon billet soit intéressant, au plus près de la vérité et surtout qu'il soit agréable à regarder.

carte 2 b

Tout le monde a vu, le printemps arrive ; comme ça fait du bien ! L'énergie revient, nous avons envie de bousculer tout, refaire nos armoires, refaire nos balcons ou les endroits fleuris de notre maison, tout au moins les préparer. Changer quelques bricoles à droite ou à gauche. Depuis longtemps je souhaitais restructurer le balcon de mon boudoir, remettre des jardinières en bois, dans lesquels ne fleuriront que des plantes que je n'ai pas à remettre à chaque printemps, des annuels comme on dit, car le budget fleurs chaque année est trop cher. Après avoir protégé cet hiver mon rhododendron, une fois déshabillé il est splendide. Mes pots de chambre agrémentés des cactés  redescendus du grenier et remis en place, s'il y a encore quelques petites gelées la nuit, pas de problème ils sont protégés quand les volets sont descendus. Nous avons investi cette année pour deux rosiers, un camélia et des hortensias ; le tout dans la gamme des roses, car le boudoir qui donne sur le balcon est parme il fallait que les fleurs se marient avec l'ensemble. Quand je vous dis que tout est réfléchi, chez manouedith. 

2

Lorsque nous avons acheté cette maison il y a bientôt 8 ans. Eh oui déjà !. Il y avait deux salles de bains, ou plus exactement une salle de bains et une salle d'eau. Nous avions dit quand nous serons vieux nous mettrons à la place de la baignoire une grande douche. Ben, je crois que nous y arrivons, cette année nous avons décidé de passer à l'action. Pour ne pas penser que c'est parce que nos jeunes années s'envolaient, on dira que nous avons profité d'une opportunité pour faire le changement prévu. Je pense que nous aurions du recarreler car je me lasse un peu de ces carreaux, mais voyez-vous l'opportunité n'était pas extensible, alors tant pis ça restera comme ça.

3

 

Maman me disait toujours, dans une chambre il est bon de mettre le lit en face de la porte. Chez nous, depuis que nous y sommes, le lit était resté comme les propriétaires  précédents l'avaient mis. Si nous ne l'avions pas changé, c'est uniquement à cause des prises électriques mal placées, mais aussi par négligence. Une nuit de cette semaine, je ne dormais pas et je réfléchissais. D'un seul coup, l'idée de mettre mon lit face à la porte s'est imposée à moi comme une évidence. Premier sujet de conversation avec petit mari au petit déjeuner. Sa réponse : ah oui peut être ! Réponse qui ne me convenait pas du tout. Pendant qu'il s'occupait sur mon ordi, ni une ni deux je n'ai rien dit et je me suis enfermée dans la chambre et inutile de vous dire avec méthode en un rien de temps le lit était face à la porte, la commode à la place du lit, le fauteuil à côté, le tapis toujours aux pieds du lit. Incroyable comme j'étais contente et le résultat super, cela agrandit la chambre. Pourquoi ne l'ai-je pas fait plus tôt ?. Il faut toujours croire sa maman. Et puis j'ai oublié de vous dire, le bonheur de l'avoir fait toute seule, cela m'a rappelé mes jeunes années, quand mon mari partait travailler et que je faisais la valse des meubles, parfois le soir il ne retrouvait pas sa salle à manger ou son salon au même endroit ; mais j'avais 20 ans et envie de tout bousculer. Cinquante ans plus tard les envies sont toujours là ! et il y avait longtemps que je n'avais pas goûté à cette idée et il y avait longtemps que je ne m'étais autant amusée.

Avant

chambre

Après

1

Je vous ai souvent dit que j'aimais beaucoup les livres, à la maison une bibliothèque est aménagée dans le grenier, mais par ci par là, il y a des livres dans toutes les pièces. J'ai agrémenté dernièrement mes deux paliers en petit coin lecture. Les vieux livres font de jolies décos simplement posés  d'une façon originale et naturelle.


bibliothèque 3

là aussi, il ne suffisait que de changer de place le voltaire ainsi que la petite chaise de mes arrières grands-parents,  mettre un bouquet de fleurs sur la table de nuit et l'effet est devenu tout autre. Un autre petit conseil, chaque semaine mettez des fleurs à certains endroits de votre maison et ces petits endroits seront tout de suite plus accueillants. Les amoureux de lecture, vous pouvez trouver dans les brocantes de vieux livres pour deux fois rien, je vous assure l'effet est garanti.

4

Un repos bien mérité pour une semaine bien remplie. Lundi aller et retour à Pralognan pour fermer l'appartement, mardi, mise à jour de mon repassage, mercredi direction la Suisse dans un garden center exceptionnel, malheureusement un peu déçue les fleurs ne sont pas encore  au rendez-vous et les décos se préparent, j'y retournerai à Noël pour celles de fin d'années.  Jeudi, un petit tour dans les Bauges entre Aix les Bains et Annecy pour visiter "La Maison du Chat" future pension pour Igor cet été, si les évènements en Russie ne s'agravent pas, sinon notre croisière fluviale sur la volga aura du plomb dans l'aile.  

 

SEMAINE

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2013

Revues et Magasines de Déco. ma passion !

Encore une de mes passions !

Chaque mois, je ne sais pas résister à l'achat d'une ou de plusieurs revues et même de livres sur la décoration d'intérieur. Pourtant les décos de ma maison maintenant sont bien établies. Mais j'aime souvent bousculer, changer et mettre en scène les objets que j'achète dans les brocantes, car là aussi j'ai beaucoup de mal à ne pas résister durant les sorties brocantes  rarement je rentre bredouille.

4

Si je veux me laver la tête de toute cette grisaille qui nous entoure et penser à autre chose qu'au monde médiocre dans lequel nous vivons. Je m'installe confortablement dans mon boudoir et je feuillette des après-midi entiers les nombreux magasines que j'ai accumulés depuis plusieurs années et que je connais déjà pour la plupart, mais à chaque fois de nouvelles idées germent.

 

 

 

6

Ainsi, je peux voir l'évolution des modes qui m'amusent toujours beaucoup, tellement certaines sont affreuses et n'auront jamais aucune valeur, elle reflète pour moi le snobisme du moment. Etre dans le vent faire comme les autres entourés de choses détournées sans élégance ni raffinement et qui dans le temps nous laisserons que très peu de souvenirs et ne prendrons aucune valeur marchande.

 8

 

Nous sommes loin des époques ou l’on se faisait offrir par ses parents  lors d’un mariage: une salle à manger ou une chambre à coucher que l’on conservait toute la vie.  Ces meubles au fil des années gardaient l’âme de ceux et de celles qui les avaient possédés pendant une cinquantaine d’année au moins. C’est pourquoi, j’aime aller faire mon repassage dans ma chambre 1900, entièrement reconstituée avec la chambre à coucher de mes Grands-parents leurs bibelots, leurs tableaux et leurs objets; même leur crucifix.2

Maintenant, on achète « bon marché » on jette et l’on se refait de nouveaux atmosphères qui dans le temps n’auront pas le même impact que certains meubles ou objets qui prennent en vieillissant de la valeur. Avec tous ces livres de déco, les plus motivés et les plus habiles peuvent se créer une maison très agréable contemporaine ou ancienne avec chacune une touche personnelle.

7

Dans les années 1970, il n’y avait pas toutes ces revues pour nous aider à changer notre décor avec autant de goût, il fallait inventer soi-même, je me souviens à l’époque je détournais déjà les choses, j’avais entre autre un vieux poêle que je me servais de table de nuit, l’intérieur avait été enlevé et nous y avions mis des lampes d’ambiance, très bel effet de lumière entre les parois en dentelle de celui-ci. Une autre idée, un gros ressort rouillé d’un tracteur me servait de support pour une lampe. Je regrette à l’époque de ne pas avoir photographié mes détournements. Il faut dire que dans ces années là, j’habitais pas très loin des Puces de St.Ouen et je m’y promenais très souvent, elles avaient encore l’âme des brocanteurs et de bric à braque, pas comme maintenant où les boutiques luxueuses ont envahies les marchés « Biron », « serpette » et autre et où les objets sont à des prix exorbitants.

 

3 déco

 

J’aime donc ces revues  et ces livres, pour moi m’y promener est un vrai délice ça fait marcher ma boutique à rêves et cela m’éloigne des tracas journaliers.

5

 

Je me sens un peu frustrée. A l’automne de ma vie, parfois je me dis on devrait avoir une deuxième vie pour réaliser tout ce que nous n’avons pu faire dans la première et vous qu’en pensez-vous ?

 

9

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,