21 novembre 2006

Je suis revenue

Bonjour à tous et à toutes,

Vous m'avez manqué, après 8 heures de route nous sommes de retour et je vous ai rapporté de jolies photos d'automne, que je vais vous montrer dans la catégorie album. Nous étions partis chez ma fille Emilie, pour prospecter en vue d'acheter notre nouvelle maison, c'est cet été quand nous étions dans notre appartement à la montagne que nous avons décidé de faire le grand saut, "petit amour" et moi nous sommes à la retraite depuis 3 ans nous habitons la Picardie, mais nous avons un appart à la montagne, où nous allons respectivement 2 mois l'hiver et 2 mois l'été, mais c'est la galère pour nous y rendre plus de 8 heures de route, c'est long et ça devient coûteux. Cet été nous sommes tombés amoureux de la région du lac du Bourget, le rêve aurait été d'acheter une maison avec vue sur le lac, mais là c'est un rêve difficile à réaliser car c'est très cher, Emilie à l'opportunité d'avoir un appart pourtant HLM, mais pas du tout genre HLM comme on se le représente, face au lac, le matin quand la brûme se lève c'est féérique. La région limitrophe est aussi très belle, en traversant le rhône on se retrouve dans le département de l'Ain et c'est dans un gros bourg du Bugey que nous avons craqué pour une  maison de caractère avec vue imprenable sur le grand Colombier, ça y est, nous nous lançons et nous allons signer le compromis de vente, tout le monde nous dit : vous êtes fou de racheter une grande maison, mais je suis tellement amoureuse de mes maisons et de mes meubles que je ne peux me résoudre à m'en séparer alors tant pis vivons nos rêves, après tout, nous avons peut être encore 20 ans à vivre ne regrettons rien, et je suis revenue ravie avec encore plus de rêves dans ma tête, je nous y vois déjà et j'ai hâte de reconstruire un nouveau nid pour y recevoir mes petits, il faut dire qu'à nous deux nous avons 15 petits enfants, alors il faut de la place. En plus nous habiterons à 20 kilomètres de ma petite dernière, vous savez celle qui a eu 30 ans au début du mois, de plus elle vit une période difficile de sa vie, elle est en divorce et je crois qu'elle est rassurée que sa maman vienne se rapprocher d'elle, une maman disponible cela sert beaucoup et cela rassure, car elle est dans cette région qui n'est pas la sienne seulement depuis 1 an. Seule maintenant avec son petit  Maxime et sa jolie poupée Héloïse. Eh bien si elle, elle semble ravie, moi j'en suis enchantée. Alors de temps en temps je vous raconterai. En plus cerise sur le gâteau nous ne serons plus qu'à 2 heures de route de Pralognan la Vanoise, où hier nous avons vu tomber les premières neiges de la saison qui ont transformé le paysage de la promenade de dimanche qui était encore une promenade automnale, mais hier c'était une promenade de début d'hiver dans un endroit où nous ne  nous rendons pas en pleine saison car c'est un endroit d'avalanches, je vous assure c'était joli de chez joli. Ce matin nous avons quitté Pralognan vers 8 heures sous de gros flocons, dans un peu plus d'un mois nous y serons de retour et là le paysage sera certainement définitivement  blanc pour plusieurs mois. En attendant de vous confier des photos d'hiver blanc, admirez celles de mon escapade aux couleurs chaudes de cette fin d'automne, qui n'étaient déjà plus les mêmes quand nous sommes arrivés samedi soir en altitude.
à bientôt.
IMG_6578IMG_6579

Voici la vue depuis le perron de l'immeuble d'Emilie

Posté par manouedith à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


29 octobre 2006

Petite confidence.

 

Pour mieux me connaître, je vais vous faire une confidence, en 2002, un cataclysme est arrivé dans ma vie, j'ai perdu ma fille de 34 ans d'un cancer aux poumons, du jour où il a été découvert il ne lui restait plus que 55 jours à vivre, c'est pour moi une plaie qui ne se refermera jamais. Je vais vous confier le poème que j'avais écris quand elle est né et que j'ai terminé quand elle nous a quitté.

CHRYSTEL

Les Lilas : 30 mars 1968 – 11h 45 /Compiègne : 17 mai 2002 – 15h 50

 

 

 

 

PRINTEMPS DE LA VIE

 

 

Le mois des giboulées

 

Allait se terminer.

 

Quand elle arriva,

 

Le soleil était  là !

 

C’était au printemps

 

Il y a longtemps

 

Le dernier samedi

 

Qu’elle poussa son cri.

 

Pas de droit d’aînesse

 

Pour notre princesse

 

Bébé rieur

 

Bébé bonheur.

 

Elle était si belle

 

On la prénomma : CHRYSTEL

 

 

 

 

 

 

Et les années se sont écoulées ;

 

Un nouveau printemps est arrivé !

 

Trente quatre bougies, venaient d’être soufflées.

 

Déjà, nous savions qu’elle allait nous quitter.

 

 

 

Un après-midi ensoleillé

 

Notre princesse s’est envolée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 17:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :