06 août 2017

Les vacanciers ça continue

 

Après les demoiselles au caractère incompatible avec mes principes. Quoi que, surtout pour Mademoiselle Héloïse.

88

Mon Prince est arrivé, quelques jours. Pour lui changement de programme un enfant de 8 ans très intelligent et s'intéressant à tout, tenant des conversations digne d'un plus grand. Curieux de tout. Il n'était pas question de rester à la maison, nous l'avons récupéré à 8 heures à l'aéroport ce qui nous avait fait lever à 5 heures du matin (lui aussi du reste, mais à Renescure pour prendre son avion à Lille) ; nous avons embrayé tout de suite par le parc des Oiseaux,

20

Mais il y a eu ausi durant la semaine de l'acrobranche, la visite d'une apothicairerie, d'un musée du chemin de fer et bien d'autres choses. J'ose avouer que nous étions un peu sur les genoux, petit Mari s'est creusé la cervelle pour lui apprendre à faire des tours de magie 

3

31

38

Re déposé à Pralognan le dimanche suivant,  où les parents sont en vacances, une journée pour nous reposer ou plutot remettre chambres et intendance en ordre pour les suivants Le Mercredi matin arrivaient une des filles de Petit Mari avec sa fille de 18 ans et son petit copain.

108

D'autres activités, plage et canoë dans un premier temps, mais aussi visite de grottes et les 15 jours ne sont pas terminés, encore de nombreuses sorties en prévision, je ne parle pas des repas ; petit mari sature un peu, je mets la main à la pâte malgré tout. Car tout ce petit monde est en vacances, parfois on arrive à déléguer. Mais tout ça dans la bonne humeur. Séjour un peu fatiguant parce que nous cumulons depuis le début juin, mais néanmoins très agréable.

36

45

88

J'adore les journées plages car pendant ce temps, je fais des photos et même parfois je m'amuse un peu, j'observe ceux qui m'entourent. Certains m'émeuvent, comme ce couple d'un âge certain très attendrissant.

07

Ceux-là, plus jeunes avec l'avenir devant eux.

010

que sera leur vie ? Mais au moins ils auront certains souvenirs de l'instant qui passe.

132

Ceux là, posent pour un photogrphe dans un décor fleuri et en toile de fond une ruine derrière eux, qui donnera un cachet romantique à la photo.

Et cette mamie, bienveillante avec son petit fils Elle, regarde au loin et imagine son petit quand il sera grand Quant au petit bonhomme bien sage il est plongé dans un livre, personne ne le dérange ; quant au petit chien, il me surveille et ne peut rien dire

011a

Et maintenant un peu d'Humour et de légèreté

01

 avec cette jeune beauté, qui a certainement complètement oubliée qu'elle avait un maillot de bain super sexy et que certaines attitudes pour rentrer dans l'eau peuvent être troublantes pour les gens derrière elle assis sur la plage.

001

je terminerai donc aujourd'hui, par cette vue surprenante  qui pourrait être coquine.

Un peu d'humour ne fait pas de mal n'est-ce-pas ?

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 juin 2015

L'Escarpin !!!!! Avoir été et ne plus être.

Ce matin, j'ai reçu une superbe paire d'escarpins, comme je les aime. Je n'ai pas su résister ; je sais très bien que je ne les porterai pas et pourtant, c'était un coup de coeur. Vraiment ridicule quand même ! En les essayant, elles ne me font pas mal aux pieds, sauf que mon pied n'est absolument pas maintenu, alors il fout le camp, le meilleur moyen de me faire une entorse. Bon, il faut dire aussi que je n'ai plus du tout l'habitude de porter ce genre de chaussures. Pourtant, le talon n'est pas haut. Après tout, on à le droit de rêver  sur ce que nous avons été et que nous ne sommes plus.

 

escarpins

 

Encore un privilège qui s'en va. On a beau ne pas paraître son âge, les méfaits de la vieillesse sont là. Et vous savez quoi ? Ils s'installent doucement sans que nous nous en rendions compte. Un vrai intrus,  mal élevé. Pour vous les jeunes, qui passez par ici et qui vous dites : on s'en moque, ce n'est pas encore pour demain. Rassurez-vous, c'est seulement pour après-demain, et après-demain c'est presque demain et ça arrive plus vite que vous ne pensez. 

 

Tout commence discrètement au moment de la cinquantaine. La première alerte, elle vous arrive quand votre horloge biologique ne peut plus vous rendre maman et que vous avez l'impression d'être devenue un fruit mort. Presque en même temps et même parfois avant, quand vous lisez, vous vous rapprochez de plus en plus et voilà, les lunettes sont arrivées. Ce n'est pas trop grave, vous jouez les coquettes en cachant cet handicap avec des lentilles. Ceci dit, j'y suis arrivée, une quinzaine d'années, mais moi, en même temps, la vue de loin s'est gâtée. Ensuite quelques difficultés sont apparues, j'ai été obligée de les quitter et  rechausser mes carreaux.

Un jour, de jolis fils d'argent se mêlent à vos beaux cheveux, c'est bizarre cela aussi, mais pour les brunes c'est encore plus visible et souvent plus tôt, pas de chance. Bon, ce n'est pas le plus grave, avec les teintures on fait des miracles. Moi, je me teins les cheveux depuis le jour ou ma mère m'a dit que j'avais les cheveux de la couleur des poux. Donc je ne me suis pas sentie concernée et je n'ai rien vu venir.  

 

 

Si vous avez la malchance d'être d'une famille d'arthrosiques, c'est rare que vous échappiez aux douleurs des mains, des pieds, enfin de toutes les articulations et je peux vous dire, que cela ne s'arrange pas de jour en jour et les remèdes ne font aucun miracle. Vous vous résignez et vous faites avec. Un jour, je ne pourrai plus écrire même à l'ordinateur et j'aurai certainement de plus en plus de mal à marcher, bon je porte des semelles orthopédiques, pas drôle ça non plus. Malgré tout depuis ma dernière visite chez un nouveau podologue, il semblerait qu'il y ait du mieux, je dit bien : il semblerait. Il faut dire que si je suis ressortie à ma première visite avec les semelles, sans avoir à attendre plusieurs jours après la prise d'empreintes, mais, j'ai senti passer la facture, le double de mes anciennes d'il y a 2 ans. 

 

Bon, là, je ne vous ai parlé que des pieds, des mains, des yeux et des douleurs et je ne suis pas encore arrivée aux dents. Jusqu'à présent j'avais de bonnes dents ou presque. Sauf, elles aussi s'usent et elles m' obligent à rendre visite plus souvent à mon arracheur. Et là, catastrophe dès qu'il faut en remplacer vous choisissez soit les dents ou les vacances ! Depuis deux ans entre opérations, lunettes et dents, j'ai fait un trou dans mes économies, qui ne se rebouchera jamais, car comme on s'aime tellement petit mari et moi, on a tout fait à deux.

 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

 

 

 dans toute cette histoire c'est quand vous voulez vous agenouiller par terre, vous ne pouvez pas le faire sans réfléchir ; avant je vous conseille de repérer bien autour de vous, l'objet, la chose sur laquelle vous  pourrez vous appuyer pour vous relever et attention pas n'importe quoi, il faut que la chose soit solide et stable. 

 

 

 

 Et je ne vous parle pas des vilaines maladies qui sont au-dessus de votre tête, comme une épée de Damoclès ; mais pour celles-là, heureusement il y en a qui passent à travers, donc espérons qu'elles nous oublierons. Ou qu'elles se feront oublier si par malchance elles vous ont déjà fait un clin d'oeil.

 

Mais celles dont je vous ai parlées, elles n'échappent à personne. Alors, ne vous en faites pas, tout vient à point qui sait attendre. Ne voyez pas face à cette énumération un excès de ma part de pessimisme, mon billet ne se veut qu'humouristique, puisque j'ai la gentillesse de bien vouloir vous prévenir de ce qui vous attend. Alors vous comprendrez mieux peut être mon achat compulsif, il faut savoir entretenir ses rêves.

 

 

 

Je vous assure, gardez le moral, la vie est belle.

A part cela, tout va très bien Madame la Marquise, oui, oui, oui, tout va très bien.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , ,