04 avril 2013

Chambre d'Hôtes La Villa Carioca - Mon rêve de maison

 

D'ou me vient, cette passion des jolies maisons ? et celles des jolies décorations intérieures. 

 

21

 

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours rêvé d'une grande maison de maître. Dans les années 1980, nous avons même visité des châteaux à l'abandon.

 

mansart 1

comme celui-ci, qui surplante la baie d'Ajjaccio. Le château de la Pinta avait été construit avec des fragments des Tuileries.

A deux reprises dans ma vie, deux maisons de maître m'ont échappée et à chaque fois au dernier moment, nous avons récupéré notre apport plus une indemnité des propriétaires qui étaient revenus sur la vente de leur maison. Belle aubaine, me direz-vous ! Pas pour moi, sur les deux j'avais eu le coup de foudre et je les ai longtemps regrettées.

 

mansart 2

Avec google-earth j'ai pu 30 ans après la copier.


Une des deux, celle-ci m'a été reproposée plus de dix ans après par les propriétaires qui l'avaient restaurée et qui la remettait à la vente. Sauf, que les données pour moi n'étaient plus les mêmes, j'étais en plein divorce et en pleine dépression. Malgré tout, à ce moment là, j'ai eu un pincement au coeur.

 

  

mansart 2b

 

D'où me vient également le goût pour les maisons aux toits "Mansart" ? Je ne le sais pas. Mais toutes les deux avaient ce genre de toiture. En 1968, quand nous avons fait construire notre première maison elle avait aussi cet esprit. Malheureusement, je n'y suis pas restée longtemps, à cause du premier grand tournant dans ma vie.

 

angicourt

En cherchant dans ma mémoire, je dirai que mon amour pour le XIXème siècle y est pour quelque chose puisque ces maisons on les appelle aussi : style Napoléon III. Les deux personnages les plus importants de cette tendance étaient Henri Labrouste (1801/1875) et notre cher Viollet le Duc (1814/1879).

                          

mansart 4 mansart 3

Dernièrement, j'ai découvert une maison d'hôtes près du château de Maison Laffitte tout à fait comme je les rêve :

La Villa Carioca

12

En premier j'ai craqué pour son nom qui me parle  du Brésil et de Rio de Janeiro, où j'ai fait deux séjours, ce pays m'a laissé un goût de nostalgie au fond de mon coeur. Deux des trois chambres portent pour l'une, le nom de Copacabana du nom de la plage  populaire de Rio, pour la seconde, Ipanéma la plage et le quartier chic de la ville. Quant à la troisième, rien de plus qu'un des emblèmes de la ville le Corcovado.

 

14

la seconde raison pour avoir craqué, c'est la beauté de la maison Napoléon III depuis son architecture jusqu'à la façon dont elle est meublée à l'intérieur ; un mélange de Napoléon III aux couleurs tendres de notre époque et de Marie- Antoinette pour son côté romantique avec un petit côté brésilien qui ne gâche rien.

13

 

Ces choix esthétiques nous les devons aux origines de la propriétaire qui a su allier l'exubérance, le raffinement sans oublier le glamour.

 

2

Dans le premier grand salon, règne beaucoup d'imagination et de réalisme et tout à fait Napoléon III avec son canapé et ses deux chauffeuses matelassés de couleur violette (il fallait oser) le tout radouci par des murs fleuris comme à l'époque mais dans une couleur tendre à base de vert qui donne à la pièce une fraîcheur différente de la fin du XIXème siècle ; mais, toujours en restant dans l'esprit de cette fin de siècle.

 

15

Une touche d'exotisme, avec deux magnifiques statuettes chinoises sur la cheminée, ainsi qu'un petit coin "chinoiserie" prisée dans ces années là. Pas du tout désagréable, tout dans l'élégance et le bon goût.

 

16

Les trois chambres toutes différentes, dans la Corcovado, la prédominance rappelle la couleur fétiche du Brésil : le vert.

 

20

Les deux autres chambres, sont à l'image  du reste de la demeure, à elles seules ces trois chambres sont une invitation au voyage. 

 

7

celle-ci à mes préférences

9

 

 

10

Comme dans toutes les chambres d'hôtes, le petit déjeuner est une étape importante pendant le séjour et quand il est servi dans un si joli cadre avec une vaisselle raffinée, que  vouloir de plus pour bien débuter la journée. 

 

carioca 13

 

17

Quand le temps le permet, le petit déjeuner est servi dans le jardin c'est tout aussi agréable.

 

carioca 12

Contente, d'avoir pu partager avec vous une autre de mes passions pour les belles demeures. Celle-ci représente le rêve que je n'ai pas su réaliser, malgré plusieurs tentatives. L'amour également pour la fin du XIXème siècle, le règne de Napoléon III et d'Eugénie de Montijo. Très souvent, je suis allée au château de Compiègne revoir les endroits, où ils venaient se distraire certains week-ends, avec leurs amis invités pour les célèbres "Séries".

 

3