02 novembre 2020

3ème jour de re confinement ! Le Fierloz

1

Alors, vous ne pouvez qu'être admirative devant ce ciel rose.

Pas le temps d'enfiler des vêtements, prendre son auto et partir dans la campagne photographier, cette merveille de la nature. Le lever du soleil va plus vite que vous. Le temps de remettre tout ses neurones en place et réaliser qu'il faut en plus  remplir "un ausweis" et écourter votre balade de l'après-midi. Ou alors, dire que vous sortez votre chien.

Le temps de réfléchir à tout cela, ce sera trop tard. On ne peut même pas prévoir la veille. A chaque fois c'est la surprise.

Dans la matinée, un sérieux mal dans le bas du dos,  m'a fait douter pour la balade de l'après-midi. Après tout il faut bouger parait-il. Je suis trop souvent assise. Alors, muni d'un cataplasme chaud, en route vers un site exceptionnel que nous avons la chance d'avoir dans notre village et que je veux vous montrer.

Mais avant arrêtons-nous, devant la Maison  des Pauvres en bordure du Séran. Lisez bien son explication, c'est intéressant.

4

 

Deuxième arrêt un peu plus haut. Devant le portrait de notre chanteur régional,  "Jean-Marc", que toute la région aime entendre. Malheureusement il nous a quitté il y a environ 3 ans, mais je trouve sympa ce petit coin à l'entrée de notre commune, C'était un ch'ti, un petit gars de notre région du Nord. Petit mari et moi aimons le matin en faisant le ménage l'écouter chanter sa région d'adoption et la notre aussi. 

19

 

21

 

Tout de suite après avoir passé l'ancien Hôtel des Tourelles, on peut prendre un chemin qui grimpe vert la colline où se trouve la Vierge dont je vous ai parlé hier. Mais aussi vers un parcours de santé, qui était si bien aménagé avec des pins maritimes et une végétation exceptionnelle  à cette latitude (due à la présence d'un microclimat) On y trouve de nombreux buis qui ont soufferts il y a trois ans de la pyrale du buis, quel dommage, ils sont tous secs, mais il semblerait qu'ils essaient de reprendre aux pieds. Cet endroit était le paradis des coureurs de la région, maintenant tout l'été il est fermé à cause de la malveillance de certains. Ces arbres secs par centaine pourraient s'enflammer à la moindre étincelle.  Il va nous falloir encore beaucoup de patience pour retrouver sa beauté. Il y a également une faune et une flore tout aussi exceptionnelles, il y a  plusieurs sortes de serpents que je n'aime pas particulièrement mais comme c'est un plateau calcaire à lapiaz, ils y sont dans leur élément. On y trouve également de nombreuses orchidées.

11

Alors suivez petit mari, ça grimpe et regardez où vous mettez les pieds. 

13

14

18

Au détour du chemin, la Vierge nous apparaît de dos.

15

26

Alors on grimpe, la haut, nous ne serons pas déçus, un panorama à 360 degrés nous attend. 

28

Parlons un peu de ces "Lapiaz". elles s'étendent sur tout le site, elles sont là depuis toujours, certaines ont de profondes fissures creusées par l'eau et elles s'étendent sur plusieurs hectares. En fait, c'est un plateau de Karst. Le Karst est un massif calcaire très fracturé. Dans la nature, les eaux de pluie se chargent en acide carbonique par contact avec le gaz du même nom, contenu dans l'atmosphère et dans le sol. L'eau ainsi acidifiée dissout la roche calcaire. Après des milliers d'années une petite fissure peut devenir une galerie.

29

Faire très attention, les marches sont de la fin du 19ème siècle et très usées, mais la rampe est en très bon état et solidement scellée. La haut, le point de vue, est remarquable. Nous découvrons le Bugey Sud et l'on peut dire que nous avons beaucoup de chance d'habiter cette belle région peu connue.

49

37

38

 

L'église de St. Martin de Bavel un village des environs.

40

 

Il est temps de redescendre, notre récréation est terminée ; nous aurons dépassé notre autorisation de 10 minutes, mais il est difficile de faire 1 heure juste. Nous avons croisé deux couples, 1 personne seule et 5 jeunes. En revanche  en reprenant la route de nombreuses voitures pour un dimanche de confinement ! Nous avons découvert une ruelle poétique et goûteuse, au nom de   ruelle des framboisiers, nous ne la connaissions pas encore. Ces balades de confinement, nous ferons découvrir des nouveautés sur notre village.

33

 

Les explications sur les Lapiaz ce sont celles des panneaux du site, posés par la Mairie.

A bientôt..............


21 octobre 2016

Fierloz un site remarquable dans l'Ain

7

 Nous habitons ici depuis bientôt 10 ans et je n’avais jamais faite cette magnifique balade, bon il est vrai pendant plusieurs années la marche m’était interdite, j’ai donc d’un côté des excuses et de l’autre des promenades à rattraper. Alors l’été indien se prolongeant, il fallait en profiter. Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir les « lapiaz » exceptionnels que nous trouvons à cet endroit.

34

 

14

 Le massif du Ferlioz, est une petite merveille calcaire « de karst » constituée de drôles de pierres : les lapiaz, puisqu’elles ont été formées par la nature. Pour faire simple, nous dirons que le lapiaz est une formation géologique de surface dans les roches calcaires et dolomitiques créée par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche, ou par la cryoclastie ce qui forme un grand entablement rocheux parcourus de réseaux de diaclases ou fissures.

 17

49

 

13

Sans compter, que ce site historiquement a laissé des traces puisqu’il a été occupé par un camp de Sarrasins au Xème siècle vers les années 975 ; ils y avaient construits des fortins pour surveiller toute la vallée d’Artemare. Cette occupation n’a pas été sans entraîner des souffrances aux populations locales, victime de pillages et de massacres. Souvenez-vous, ce que nous apprenions à l’école : les Sarrasins n’étaient pas des tendres !

26

 40

43

44

45

Ce bel endroit, bien entretenu par la mairie est un des plus beaux endroits de notre village. Nous y rencontrons beaucoup de marcheurs et de coureurs du matin ou du soir. Pendant trois heures on peut découvrir un environnement extraordinaire, avec une végétation constituée de buis (pas encore attaqués par la pyrale), des pins maritimes, plusieurs sortes d’orchidées. Cette végétation sauvage exceptionnelle à cette latitude, nous  la devons à la présence d’un micro climat.

52

56

 Et pourtant ce site est la convoitise depuis plusieurs années de « carriers » qui voudraient   l’exploiter afin d’en extraire 120.000 tonnes  par an de granulats, et répandre également des matériaux inertes pendant 30 ans. Incroyable, mais vrai. Deux principales communes sont l’enjeu de cette future catastrophe, celle qui nous est voisine au sud-ouest avec un élu favorable face à la manne financière que cela pourrait lui procurer puisque les dotations de l’état se raréfient (ce sont ses mots), elle ne tient absolument pas compte du désastre écologique que cela provoquerait. En revanche, notre élue s’y oppose farouchement et je la comprends, ce site géologique est unique en France et possède l’un des plus beaux lapiaz français. Pourtant, il paraît que nous sommes à une époque où l’écologie prend une grande importance ! Moi j’aurais tendance à penser que l’écologie pour certains est un effet de mode, puisqu’il semblerait que pour d’autres l’appât du gain domine au détriment de la nature ! Je trouve déjà, que nous l’avons bien abîmé cette nature. Si cela se réalisait ce serait une nouvelle catastrophe écologique et une bêtise humaine indéfinissable. N’oublions pas que ce plateau calcaire de lapiaz s’est formé il y a 140 millions d’années.

51

53

 la bouche de notre célèbre cascade de Cerveyrieux sans une goutte d'eau exceptionnel à cette époque.

47

 Cette promenade, est à faire à toutes les saisons de l’année, le matin comme le soir au coucher du soleil et aussi à chaque moment de la journée, nous y rencontrons des marcheurs et des coureurs. A chaque fois c’est différent. J’ai oublié de vous dire puisque d’après petit mari je fais une petite fixette, attention il y a des reptiles protégés tout comme les orchidées qu’il ne faut pas cueillir, donc les vipères ne les dérangez pas et évitez de marcher dessus. Je ne fais pas de fixette, mais j’avoue j’ai été très traumatisée cette année, d’avoir été mordue sans rien sentir, ni rien voir.

 

16

 

Au début de la promenade, on peut s’arrêter à la vierge qui regarde Artemare depuis 1886, elle a été installée pour commémorer le 14ème centenaire du baptême de Clovis, premier roi barbare catholique. Du haut de cette statue, on peut admirer tous les alentours et même voir notre maison.

 

19

 

20

 

24

 

28

 

8

 

Nous avions un chanteur régional, qui a écrit beaucoup de chansons sur le Bugey et le Valromey, je veux lui rendre hommage, dernièrement nous avons inauguré sa statue au pied du Fierloz puisqu'il a chanté cet endroit magique.

6

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,