12 août 2020

Un été chez Nous du 14 juillet au 15 Août 2020

Il est loin le temps où la maison était remplie de cris d'enfants pendant la période estivale ! 

Les années passent, les enfants sont devenus adolescents et même adultes ; maintenant les vacances sont ailleurs.

Quant à nous, nous vieillissons. De plus en plus les enfants adultes doivent se prendre en charge, quand ils viennent plusieurs jours : aider Marc à la cuisine et moi à l'intendance. Nous aimons toujours autant recevoir mais avec ces nouvelles conditions.  Mes filles l'ont très bien compris. Du reste je les en remercie très sincèrement. Le seul couple qui est venu cette année pour une toute petite semaine, c'est Annabelle et sa famille. Valérie s'est mise à la cuisine avec petit mari, le dernier jour elle a refait à fond les deux chambres qu'elles avaient occupées et remis des draps propres dans les lits. Annabelle, s'est occupée des sorties, Théma a expérimenté et appris à diriger son nouveau joujou un drône qui fait de magnifiques photos.

17

 Il y a eu beaucoup de causettes, nous ne nous voyons que 2 ou 3 fois par an et nous sommes de grandes bavardes. Ce n'est pas souvent, mais c'est toujours des moments de qualité.

Nous n'étions pas encore allés ensemble dans un musée à ciel ouvert que nous avons dans le Valromey près du lac de Nantua. Un ancienne glacière de la fin du 19ème siècle en ruine soit, mais pleine de charme aménagée par notre région pour revivre la fabrication des glaçons avant l'époque des réfrigérateurs. Une invention florissante qui a fait le bonheur du cafetier qui a eu cette magnifique idée, son entreprise exportait sa glace jusqu'en Afrique et encore plus loin en train. 

Suivez nous dans "LES  GLACIERES DE SYLANS."

 

1 Glacières de Sylans

 

2

 

5

 

9

 

Si vous voulez en savoir plus, foiuiller un peu dans les archives du blog.

11

12

15

Une partie de l'après-midi très sympathique.

Une soirée au son du Jazz, mais un concert pas comme les autres : en plein air et dans l'eau.

La compagnie  "Le Piano du Lac" était déjà venue dans la région il y a 4 ans, là aussi, fouiller dans les archives, une super soirée classique, que nous avions beaucoup appréciée.

35

38

46

57

 

 

IMG_0871

IMG_0872

Moi je préfère la musique classique, mais néanmoins j'ai apprécié cette soirée.

24

 

devant nous un couple d'amis que nous avons rencontré

Il y a eu aussi un dimanche, à la découverte de mon arrière petite fille de 3 ans que je n'ai pas le droit de mettre sur Internet. Une jolie petite blonde, belle comme un coeur que sa grand-mère venue de Guadeloupe en coup de vent nous a ammenée en venant passer la journée avec nous.

22

Encore un après-midi sympa. avec ma fille ainée, ma petite fille Thaïs qui s'est envolée hier pour les îles. Ma première arrière petite fille Linoa , le deuxième arrière petit enfant c'est pour novembre, 4 générations réunies, c'est le bonheur assuré.

9

Je terminerai, par une balade au Grand Colombier en fin d'après-midi quand il fait moins chaud  La canicule en ce moment, additionnée du virus toujours au dessus de nous, vraiment un été pas comme les autres.

1 LE GRAND COLOMBIER 18 JUILLET

2

4

7

Quand nous montons au Grand Colombier nous prenons la route de Virieu le Petit et nous redescendons toujours par Culoz, pour nous arrêter par ci par là pour prendre des photos.

9

10

12

 

13 ans dans cette belle région, jamais nous nous sommes lassés. 

 

Posté par manouedith à 15:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


31 mai 2020

La maison d'enfance ! Nos maisons ont une histoire.

Revenir dans sa maison d'enfance de nombreuses années après l'avoir vendu, ne reste pas anodin.

Souvent lorsque nos parents décèdent, les héritiers sont plusieurs, ils décident de la vendre. Trop de frais, besoin d'argent, désaccord et j'en passe....

Maison semi fini Bejaia Elkseur Berchiche Vente maison

 

Quand j'ai acheté mon appartement à Pralognan, j'ai gardé le contact avec les acheteurs. Ces gens, deux retraités aisés de la région parisienne avaient acheté une résidence à la montagne quand leurs enfants étaient petits. Les joies du ski, les balades dans la nature. Ils ont vu grandir la station familiale, où tous aimaient venir ; cet appartement a vu  les enfants, ensuite les petits enfants, jusqu'au jour, ou la vie de chacun les a séparés, les parents vieillissant, un jour ils ne sont plus venus ; aucun des enfants ne voulant reprendre le flambeau. Les parents la mort dans l'âme, se sont décidés à vendre. Et moi qui rêvait d'une résidence secondaire à Pralognan, j'ai eu cette opportunité.

6

J'ai vu le jour de la signature chez le notaire, combien il leur en coûtait de se séparer de cet endroit qu'ils avaient au fil des années arrangé avec goût et amour. J'achetais un lieu plein de souvenirs et de joies enfantines, cela m'a beaucoup émue. Jai décidé de garder plus ou moins le contact avec eux, souvent aux voeux du premier janvier, je partageais avec eux les changements que nous faisions ; d'autant plus que l'appartement nous avait été laissé garni de tous ses meubles. Je leur envoyais régulièrement des photos. Un jour ils nous ont même invités  dans leur appartement de la Côte d'Azur en bord de mer. Et j'ai gardé le contact avec eux jusqu'à leur mort. Au décès du Monsieur, le dernier à partir, j'ai tourné définitivement la page  de la première vie de ce paradis sur terre en continuant à le faire vivre avec notre propre vie de famille.

IMG_1368

Quelques années plus tard, quand j'étais installée dans ma dernière vie, nous avons décidé, petit mari et moi de vendre nos maisons respectives, pour acheter NOTRE MAISON à tous les deux. Personne ne pourrait dire à l'un ou à l'autre, ici c'est chez nous. Car cet endroit avant tout est  NOTRE CHEZ NOUS.

Maison à vendre de 260m2 avec piscine et terrain de 2260m2 à Petit ...

Justement cela tombait bien, nous voulions nous rapprocher de Pralognan. Nous voulions trouver une grande maison qui pourrait recevoir nos deux tribus. Moi et mon amour des maisons, je rêvais d'une dernière grande maison où rien ne nous rappellerait nos autres vies et où je pourrai construire la nouvelle. 

 

00

 J'avais des exigences, quitte à laisser de côté certains de nos rêves de jeunesse, moi une grande batisse aux allures de Manoir et petit mari ceux d'une belle propriété avec un moulin. De jolis rêves, qui s'étaient envolés au fils des années, car pour ce dernier achat nous n'étions plus jeunes et nous n'allions pas rajeunir, donc il fallait abandonner les contraintes qui pourraient quelques années plus tard peser sur notre dernier choix.

  Manoir à vendre proche Beuvron-en-Auge - Ivan Ballini         Moulin à eau - Vikidia, l'encyclopédie des 8-13 ans

J'ai toujours  été réaliste. A bientôt 60 ans, nous devions choisir nos priorités tout en respectant nos goûts. L'important devenait : Une maison confortable, dans un petit village où il y aurait : médecin, pharmacien, supérette ; enfin tous les ingrédients réunis pour si un jour, nous n'avions plus de voiture, pas trop loin d'une ville moyenne. J'ai toujours su ce que je voulais.

Les 25 plus beaux villages montagnards de France 

Quand le hasard,  nous a arrêté ici, dès la première visite celui-là  semblait remplir toutes nos conditions,  la maison était presque impeccable : grande, spacieuse, propre, saine et en plus là aussi, nous pouvions négocier quelques meubles  ; une partie du rêve allait être atteinte.

Malheureusement l'achat d'une maison qui a déjà eu une vie, ne se fait pas toujours  dans la joie de ceux qui vendent. Ici, le papa, dernier vivant venait de mourir et trois grands enfants où la vie les avaient conduits ailleurs, avaient décidé de vendre leur maison de famille, où ils avaient grandis heureux ; une maison qui venait de leur grand-mère. Mais qui avait elle aussi vu leurs enfants s'épanouir et retrouver leurs cousins.  Pour l'un d'entre eux, le déchirement a été plus important. C'est lui qui s'est occupé de vider la maison, c'est lui avec qui j'ai été le plus souvent en relation et avec lequel j'ai gardé là aussi quelques contacts, très facile maintenant avec les réseaux sociaux. 

 Les sessions pour les parents d'enfants de 6 à 12 ans |

Au fur et à mesure de nos changements dans la maison  que je vous faisais partager dans ce blog, Elle aussi la dernière jeune fille de la maison suivait au fil des années la transformation de sa maison  d'enfance. Chaque endroit lui rappelait des souvenirs. Souvent je l'avais invitée à revenir, mais les aléas de la vie l'avaient empêchée. Tout n'a pas été changé dans cette maison, nous avons voulu lui garder son âme.

 

70

La semaine dernière, un triste message est arrivé sur mon téléphone, me demandant quelques détails sur les taxis de la gare voisine . Ma demoiselle des années 1960, venait accompagner son frère dans sa dernière demeure. Oui, un jour ou l'autre, nous vendons nos maisons de famille, mais il nous reste souvent dans le village cette dernière demeure familiale éternelle !

Paris : Tombe d'Héloïse et Abélard, mausolée des amants ... 

Venant de Paris avec sa fille adulte qui jamais n'était revenue dans la maison de ses grands-parents. Elles n'allaient pas attendre l'heure de la cérémonie entre un taxi et un banc puisque aucun restaurant ou café n'est encore ouverts. Sans avoir à réfléchir, c'était "chez elles" qu'elles devaient attendre, se reposer du voyage  et surtout se détendre avant l'ultime aurevoir.  

Aire de pique-nique - Banc Muller 

Petit mari et moi nous avons pris les choses en main, nous sommes allés les chercher à la gare, et nous les avons invitées à déjeuner dans le jardin. Quelques heures d'émotions, de partage et de bonheur personnel. Elles ont voulu tout revoir, chaque pièce leur rappelait un souvenir, surtout que, là aussi certains détails et petits meubles leurs étaient familiers. Le jardin de Marc aux allures  romantiques et si vivant les a beaucoup émues : moi aussi, quand elles ont voulu goûter le fruit des framboisiers que leur père et grand-père avaient plantés. A huit jours  près, elles auraient pu repartir avec des cerises (mais les nôtres sont tardives) de l'arbre qu'elles avaient vu grandir.  Quelques heures loin d'être anodines qui leur ont fait du bien. On ne reste jamais indifférent à son enfance.  

 

59

 

Moi, qui toute ma vie ai été baignée dans mes recherches généalogiques, je sais mieux que personne l'importance de revenir aux endroits où nous avons été heureux. Souvent, moi aussi, quand je vais rendre visite à mes parents dans leur dernière demeure et que je passe devant la maison de mon enfance, combien de fois, j'ai résisté à aller frapper à la porte. Mais c'est de loin que je constate les changements.

Le locataire bruyant menace la police et casse la porte du voisin ...

 Et vous, qu'en pensez-vous ? Laissez moi un petit commentaire pour me le dire, merci.

Posté par manouedith à 11:32 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,